Vous êtes sur la page 1sur 5

[COMPTABILITE : 2EME ANNEE SCES ECONOMIQUES]

2ème PARTIE : L'ANALYSE COMPTABLE

Chapitre I : Analyse du bilan


Mise en situation 00
Le bilan de l’entreprise « AMAN» se présente ainsi au 31/12/2016
Actif M Passif M
Actif immobilisé Financement permanent
- Immobilisations en non valeurs 15000 - Capitaux propres :
- Immobilisations corporelles 250000  Capital 180000
Actif circulant  Réserves 80000
- Stocks 50000  Résultat net 15000
- Créances clients 25000 - Emprunt auprès des EC 60000
- Titres et valeurs de placement 12000 Passif circulant
Trésorerie-Actif - Dettes fournisseurs 20000
- Banque et caisse - Etat 5000
8000 Trésorerie-passif
Total I 360000 Total I 360000
L’entreprise, envisage de réaliser un important investissement au cours de l’exercice 2016 en recourant à l’emprunt bancaire.
Avant de prendre la décision de lui accorder le montant du prêt demandé, le banquier désire savoir :
- Si l’entreprise est solvable : peut-elle régler l’ensemble de ses dettes en réalisant ses actifs ?
- Si elle ne court pas le risque de faillite à court terme : disposera-t-elle de liquidités suffisantes pour régler les
Dettes qui viennent à échéance ?
Estimant que le bilan ci-dessus est insuffisant pour le renseigner convenablement, le banquier réalise un diagnostic de la situation
financière de l’entreprise. De ce diagnostic il ressort que :
- Les immobilisations corporelles prouvent être revendues pour 280 000dh
- Les stocks ne valent en fait que 40000 dh
- Les TVP peuvent être cédés immédiatement pour 15 000dh
- Un emprunt de 15000dh vient à échéance dans un mois.
- Une Dettes fournisseurs d’un montant de 10 000 DH ne sera pas réglée avant un an.
- Les 2/3 des bénéfices seront mis en réserve, le reste sera payé aux associés dans 2 mois.
Travail à faire
1. Pour quelles raison le bilan comptable ci-dessus est-il insuffisant pour renseigner le banquier sur la situation
Réelle de l’entreprise ?
2. Effectuer les rectifications nécessaires sur ce bilan pour qu’il reflète la situation réelle de l’entreprise au
31/12/2016
3. Commenter la situation financière de l’entreprise à cette date.

I- Du bilan comptable au bilan financier


1- Bilan comptable
a- Définition du Bilan comptable :
Le bilan comptable est un document de synthèse qui résume le patrimoine d’une entreprise à un moment donné. Il est partagé en 2
parties : ACTIF et PASSIF. L’actif et le passif sont également classés en masses selon leur appartenance au cycle
d’investissement ou d’exploitation.
b. Structure du bilan comptable :
Le bilan comptable réduit à ses grandes masses (classes), constitue un bilan condensé. Il permet d’évaluer l’importance relative
des masses par rapport au total du bilan, c’est-à-dire de faire apparaitre la structure du bilan.
Exemple : bilan condensé de l’entreprise « AMAN » au 31/12/2016
Masses de l’actif montant % Masse du passif montant %
Actif immob 256 000 74 Financement permanent 335000 93
Actif circulant 87 000 24 - Capitaux propres 275 000
Trésorerie-actif 8 000 2 - Emprunts 60 000
Passif circulant 25 000 7
Trésorerie passif
Total 360 000 100 Total 360 000 100
c. Limites du bilan comptable :
 Il contient des actifs fictifs qui n’ont aucune valeur (immobilisations en non valeurs).
 Le montant des amortissements peut ne pas refléter la dépréciation réelle des immobilisations.
 La valeur nette réelle de certaines immobilisations peut être supérieure ou inférieure à la valeur nette figurant au bilan
comptable.
 Le bilan comptable ne renseigne pas sur l’échéance des dettes (à court terme ou à moyen et long terme).
L’analyste financier est amené à effectuer des retraitements sur le bilan comptable pour aboutir un bilan financier
[COMPTABILITE : 2EME ANNEE SCES ECONOMIQUES]

2- Bilan financier :
a- Définition du bilan financier :
C’est un bilan dont les éléments sont évalués à leur valeur réelle et classés en fonction de leur échéance. Il renseigne surtout sur la
solvabilité de l’entreprise et sa liquidité financière
La solvabilité d’une entreprise est sa capacité de rembourser ses dettes.
Actif net réel = Actif réel – dettes
Actif net réel = capitaux propres (réels)
La démarche de l’analyse financière du bilan peut se schématiser de la façon suivante :

Bilan financier condensé

Analyse par les ratios


Retraitements
Bilan comptable

Informations
extracomptables

Reclassements Des
Redressements
dettes et créances
Des valeurs

b- Principaux retraitements :
Retraitements de l’actif :
 Les immobilisations en non valeurs sont à retrancher de l’actif immobilisé et des capitaux propres.
 Les autres immobilisations doivent être corrigés des plus ou moins values qu’elles peuvent dégager.
 Les immobilisations dont l’échéance est à moins d’un an sont à reclasser avec les valeurs réalisables.
 Les stocks doivent être pris pour leur valeur réelle.
 Le stock minimum (ou le stock outil) doit être intégré avec les valeurs immobilisées.
 Les créances de plus d’un an sont à reclasser avec les valeurs immobilisées.
 Les effets escomptables sont considérés comme des valeurs disponibles.
 Les TVP facilement négociables sont considérés comme des valeurs disponibles.
 L’écart de conversion actif doit être retranché de l’actif et des capitaux propres lorsqu’il n’est pas couvert par une provision.
Retraitements du passif :
 Les capitaux propres doivent être redressés des plus ou moins values des éléments d’actif.
 Les dividendes à distribuer constituent des dettes à court terme.
 Les dettes à moyen et long terme dont l’échéance est inférieure à un an doivent être imputées avec les dettes à court terme.
 Les dettes à court terme dont l’échéance est supérieure à un an doivent être imputées avec les dettes à moyen et long terme.
 Les provisions pour risques et charges qui couvrent des risques certains doivent être classées selon leur échéance (court
terme ou moyen et long terme).
 Les provisions pour risques et charges non justifiées doivent être réintégrées aux capitaux propres sous déduction de l’impôt
sur les résultats les concernant qui constitue une dette à court terme.
 L’écart de conversion passif doit être reclassé dans les capitaux propres.
Donc, pour établir le bilan financier, des retraitements doivent être opérés sur le bilan comptable. Il faut établir le tableau de
redressements et de reclassements.
c- Présentation du tableau de redressements et de reclassements : cas de l’entreprise « AMAN »
Eléments Emplois Ressources
Actif Stocks Créances Trésorerie Capitaux Dettes à Dettes à
immobilisé et TVP propres moyen et court
(VI) (VE) (VR) (VD) long terme terme
DLMT DCT
Totaux 265 000 50 000 37 000 8 000 275 000 60 000 25 000
comptables
Redressements et
reclassements
- Actif fictif - 15 000 -15000
-immob corpo +30000 +30000
-stocks -10 000 -10 000
-TVP -12000 +15000 +3000
-Benefices -5000 +5000
-emprunt -15000 +15000
-dettes fourni. +10000 -10000
Totaux financiers 280 0000 40 000 25 000 23 000 278 000 55 000 35 000
[COMPTABILITE : 2EME ANNEE SCES ECONOMIQUES]

d- Bilan financier condensé :


Masses Montants % Masses Montants %
Valeurs immobilisées 280 000 76 Capitaux propres 278 000 76
Valeurs d’exploitation 40 000 11 DLMT 55 000 15
Valeurs réalisables 25 000 07 DCT 35 000 09
Valeurs disponibles 23 000 06
Total 368 000 100 Total 368 000 100
Application :
Soit le bilan comptable de l'entreprise "A.S.L." au 31 / 12 / 2014 :
ACTIF Brut Amort. Net PASSIF Montant
Prov.
Frais préliminaires 2.425 - 2.425 Capital 70.000
Immobilisations 71.250 23.650 47.600 Réserves 7.100
Titres de participation 10.800 300 10.500 Résultat 10.950
Stocks 35.850 1.150 34.700 Dettes de financement 11.500
Clients 14.250 - 14.250 Prov. pour risques et charges 8.975
Clients douteux 1.600 650 950 Fournisseurs 18.250
Clts - effets à recevoir 10.350 - 10.350 Frs - effets à payer 7.150
Autres créances 2.100 - 2.100 Autres dettes 1.875
T. et Val de Placement 2.475 - 2.475
Banque 8.750 - 8.750
Caisse 1.700 - 1.700
Total 161.550 25.750 135.800 Total 135.800
Informations complémentaires :
Les immobilisations sont estimées à 60.000 DH
Les titres de participations sont cotés en bourse pour une valeur de 14.675 DH
Le stock global est estimé à 30.000 DH.
Le stock outil est fixé à 1.000 DH.
Les créances douteuses seront couvertes au moins dans 2 ans.
8.000 DH des effets à recevoir est encaissable (escomptable).
Les provisions pour risques et charges : une provision de 1.250 DH correspond à un risque de moins de 1 an. Par contre,
une provision de 4.250 DH ne couvre dans la réalité aucun risque, l'entreprise sera amenée dans moins de 10 mois à payer
cette provision à l'Etat comme impôt.
Une dette de 4.500 DH d'un fournisseur est à échéance supérieure à 1 an.
Une partie des dettes de financement (3.000) est à rembourser dans 9 mois.
Le résultat : une fraction de 2.000 DH sera distribuée dans 3 mois, le reste est considéré comme réserve.
Tableau de redressement et de reclassement

Eléments EMPLOIS RESSOURCES


Valeur Valeur Valeur Valeur Capitaux Dette à Dette à
Immobilisée Exploitation Réalisable Disponible Propres Moyen et Court
Long Terme
Terme
Totaux comptables
Immob. en non Val.
Immobilisations
Titres de part.
Stock
Stock minimum
Créances douteuses
Effets à recevoir
Provisions pour RC
Provisions pour RC
Fournisseurs
Dettes de fin.
Dividendes
Totaux financiers
Présentation du bilan financier (bilan réel)
EMPLOIS Montant % RESSOURCES Montant %
Valeurs immobilisées Capitaux propres
Valeurs d’exploitation Dettes à moyen et long
Valeurs réalisables terme
Valeurs disponibles Dettes à court terme
[COMPTABILITE : 2EME ANNEE SCES ECONOMIQUES]

II- Analyse par la méthode des ratios


1) Définition :
Un ratio est un rapport significatif entre deux grandeurs homogènes ; il exprime leur importance relative et permet de mesurer la
relation qui doit exister entre deux postes du bilan, entre un poste du bilan et un poste du CPC ou entre deux postes du CPC.
2) Calcul et interprétation des principaux ratios de structure financière
Le calcul des ratios se fait généralement à partir du bilan financier
Dénomination Formule Commentaire
du ratio
Autonomie Capitaux propres Il mesure l’indépendance financière de l’entreprise vis-à-
financière Dettes vis des tiers .une bonne situation financière oblige à avoir
un ratio ≥ 0.5
Financement Financement permanent Il mesure la nature du financement, les immobilisations
permanent Valeur immobilisée doivent être financées par les capitaux durables. Il doit
être >1 pour un bon équilibre de la structure
Trésorerie Trésorerie Actif circulant+Trésorerie Actif Capacité de l’entreprise à faire face aux échéances à court
générale DCT terme. Il doit être >1

Trésorerie VR+ VD Il mesure la capacité de l’entreprise à rembourser ses


réduite/à DCT dettes à court terme. S’il est supérieur à 1, il est
échéance ou à satisfaisant.
terme

Trésorerie VD Il mesure la capacité de l’entreprise à rembourser ses


immédiate DCT dettes à court terme avec ses seules liquidités (VD) si tous
ses fournisseurs exigeaient un paiement immédiat. Ce
ratio est presque toujours inférieur à 1.
Solvabilité Actif total Capacité de remboursement de toutes les dettes de
Dettes l’entreprise. Il doit être >1
Exemple : calculer et commenter les différents ratios de la structure financière de l’entreprise "AMAN"
Dans le cas de l’entreprise « AMAN » :
1) – Ratio de financement permanent :
r = 278 000+ 55 000 / 280 000 = 1.19 (dans ce cas le fonds de roulement est positif) ce ratio est satisfaisant car les
immobilisations sont totalement financées par les capitaux permanents.
2) – Ratio d’autonomie financière :
r = 278 000 / (55 000 + 35 000) = 3,09  L’entreprise dispose d’une autonomie financière
par rapport aux créanciers.
Un autre ratio est aussi calculé, celui de l’indépendance financière :
r = Capitaux propres / capitaux
permanents
 les banquiers exigent traditionnellement que ce ratio soit supérieur à 0,5
 dans notre notre exemple indépendance financière, r = 278 000/90 000=0.83
3) – Ratio de solvabilité générale :
Il mesure la capacité de l’entreprise à rembourser ses dettes. S’il est supérieur à 1, cela signifie l’entreprise a une
bonne marge de crédit auprès de ses créanciers.
Pour l’entreprise : r = 368 000/90 000= 4.09  L’entreprise possède une très bonne solvabilité générale.
4) – Ratio de trésorerie immédiate :
r = 23 000 / 35 000 = 0,66  les disponibilités peuvent faire face à 66% des DCT

III- Etude du fonds de roulement financier


Il mesure la partie des capitaux permanents employée pour financier l’actif à moins d’un an. Il peut être calculé aussi par le bas du
bilan :
Il peut être calculé
Par deux manières :
- Par le haut du bilan :
Fonds de roulement financier (FRF) = Capitaux permanents (CP + DMLT) – Valeurs immobilisées
- Par le bas de bilan :
Fonds de roulement financier (FRF) = (VE + VR + VD) – DCT
[COMPTABILITE : 2EME ANNEE SCES ECONOMIQUES]

Pour notre entreprise : FRF = (278 000+ 55 000) – 280 000 = 53 000 DH
Apres avoir financé les actifs immobilisés. L’entreprise a un excédent de capitaux permanents de 53 000 pour
financer ses actifs au moins d’un an
Ou : FRF = 40.000 + 25 000 + 23 000 – 35 000= 53 000DH
Exercice 1: Le bilan de la société « AC» au 31/12/13 se présente ainsi (en 1 000 DH).
Actif Nets Passif 2012
Frais préliminaires 200 Capital social 4 260
Primes de remb des oblig 100 Réserves 1 000
Constructions 5 000 Résultat net de l’ex 1 500
Matériels de transport 2 000 A. Dettes de fint 4 000
Titres de participation 500 PPR et Ch 400
Marchandises 3 500 Frs et cptesratt 2 500
Emballages 160 Clt avances et acomptes 200
Clients et cptesratt 2 500 Etat créditeur 700
Personnel DR 300 Autres PPR et ch 100
TVP 100
Banque 300
Total 14 660 Total 14 660
Résultats d’expertises effectuées pour préparer le bilan financier : (en 1000 DH)
a) Fonds commercial créé par la société est estimé à 100 ;
b) L’amortissement des constructions est surestimé de 80 ;
c) La valeur réelle du matériel de transport est de 2 050 ;
d) La valeur du stock de m/se est estimée à 3 600 ; son stock-outils est de 400 ;
e) Les TVP sont facilement cessibles, pour une valeur de 220 ;
f) Le plafond d’escompte des effets à recevoir est 300 ;
g) 10% des créances sur le personnel se renouvellent régulièrement ;
h) Un effet de 200 tiré sur un client actuellement en difficulté est recouvrable dans 14 mois à hauteur de 80%.
i) Les autres provisions pour risques et charge sont sans objet et imposables à 30% ;
j) La société a l’habitude de distribuer 40% du résultat net sous forme de dividendes.
1. Présenter le bilan financier condensé.
TAF :

2. Calculer et commenter le FRL ;


3. Calculer et commenter les ratios de structure financière

Exercice 2 : Le bilan de la société « CUP » au 31/12/13 se présente ainsi :


Actif Bruts Amo/pro Nets Passif 2010
Frais préliminaires 400 100 300 Capital social 35 000
Fonds com 5 000 -- 5 000 Réserves 1500
Constructions 50 000 10 000 40 000 Résultat net de l’ex 4 000
Matériels de transport 20 000 5 000 15 000 A. Dettes de financement 27 000
Titres de participation 900 -- 900 PPR et Ch 900
Marchandises 8 000 1 000 7 000 Frs et cptesratt 2 500
Clients et cptesratt 3 000 -- 3 000 Clt avances et acomptes 150
TVP 180 60 120 Etat créditeur 200
Banque 70 -- 70 Autres PPR et ch 140
Total 87 550 16 160 71 390 Total 71 390
(a) Fonds commercial est estimé à 8 000.
(b) L’amortissement des constructions est sous-estimé de 2 000.
(c) La valeur réelle des titres de participation est de 1 000 ;
(d) la valeur du stock est estimée à 10 000 ; Stock-outils est évalué à 1 000 ;
(e) les TVP sont facilement cessibles, pour une valeur de 100 ;
(f) Le plafond d’escompte des effets à recevoir est 500 ;
(g) 30% des avances des clients se renouvellent régulièrement ;
(h) La provision pour risque et charge au bilan couvrira des dommages d’un litige qui sera réglé le 31/01/15 pour 1 000.
(i) Un effet de 200 tiré sur un client actuellement en difficulté est recouvrable dans 16 mois à hauteur de 60%.
(j) Un impôt de 50, au Bilan, est payable dans 15 mois;
(k) les autres provisions pour risques et charge sont sans objet et imposables à 30% ;
(l) La société a l’habitude de distribuer 40% de bénéfice.
Travail à faire :
1. Présenter le tableau des redressements et des reclassements ;
2. Calculer et commenter le FRL et le FRP ;
3. Calculer et commenter les ratios suivants :
a. RAF ; b. RFP ; c. RTG d. RTE e. RTI f. RS

Vous aimerez peut-être aussi