Vous êtes sur la page 1sur 8

[1]

MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE

ET DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE Union—Discipline--Travail

INSTITUT SAINT SILVER

Classe :3ème 1

EXPOSE DE D’HISTOIR GEOGRAPHIE

THEME : PETROLE ET GAZ NATUREL


THEME : LES PROBLEMES LIES AU
TRANSPORTS EN COTE D’IVOIRE

Présenté par :
NOM DU PROFESSEUR :
N’DE FRANCK
M.DIE BI
MAFFA MARIE
N’CHO CHARLE
OUATTRA SALIFE
N’GUESSAN GUY
[2]

SOMMAIRES :

I-ORIGINE DU PETROLE ET DU GAZ NATUREL………………………………….

II-OPERATION DE BASE DE L’INDUSTRIE DU PETROLE BRUTE………….

1-Le Fractionnement du pétrole brute………..

2-Le Craquage……………………………………………

3-Le reformage ………………………………………….

III-LES CONSTITUANTS DU PETROLE ……………………………………

IV-LES COMPOSANTS DU GAZ NATUREL…………………………………….

V-QUELQUES PRODUITS DERIVES DU PETROLE………………………….

V-1-IMPORTANCE DES PRODUITS DERIVES DU PETROLE……….......

V-2-IMPACT DES PRODUITS DERIVES SUR L’ENVIRONNEMENT………………….

VI-PRODUCTION NATIONALE ET MONDIAL…………………………..


[3]

I/ORIGINE DU PETROLE ET DU GAZ NATUREL

Le pétrole est un combustible fossile dont la formation date d’environ 20 à


350 millions d’années. Aussi appelé « huile » ou « pétrole brut », il provient
de la décomposition d’organismes marins (principalement de plancton)
accumulés dans des bassins sédimentaires, au fond des océans, des lacs et
des deltas. Aux yeux des géologues, les pétroles sont, malgré leur état plus ou
moins liquide, des roches carbonées, tout comme les charbons, car ils sont
formés à partir de débris organiques (algues et planctons) accumulés au fond
des mers il y a plus de 500 millions d'années, et progressivement modifiés à
l'abri de l'air par des bactéries et des processus physico-chimiques. Les pétroles
bruts sont des mélanges d'hydrocarbures parafiniques , naphténiques et
aromatiques, associés à des composés oxygénés, azotés et sulfurés.

Le gaz naturel est un combustible fossile, issu de la décomposition


d’organismes vivants microscopiques (plancton, algues), emprisonné dans des
roches poreuses Edu sous-sol, terrestre ou marin. Il se présente naturellement
sous forme gazeuse, d’où son appellation « gaz naturel ». Evidemment, il n’y a
pas de gaz naturel partout, les gisements sont même très inégalement répartis
sur la planète. Souvent, gaz et pétrole vont de pair : on retrouve les deux
hydrocarbures dans les mêmes zones géographiques, voire les mêmes
gisements.
[4]

II/OPERATION DE BASE DE L’INDUSTRIE DU PETROLE BRUTE

1-LE FRACTIONNEMENT DU PETROLE BRUTE

Le raffinage du pétrole débute par la distillation,


ou fractionnement, du pétrole brut a pour but de le séparer en
différents groupes d'hydrocarbures. Les produits obtenus
dépendent directement des caractéristiques du brut traité. On
transforme ensuite la plupart de ces produits de distillation en
produits plus facilement utilisables, en modifiant leurs structures
physique et moléculaire par craquage, reformage et par d’autres
procédés de conversion.

2-LE CRAQUAGE

Le craquage consiste à fractionner les grosses molécules des


fractions lourdes en molécule plus petites. On en distingue
plusieurs types :
 Dans le craquage thermique, la transformation des
molécules est effectuée par l’action de la chaleur.
 Le craquage catalytique permet de décomposer les fractions
lourdes en présence d’un catalyseur, qui active la rupture des
liaisons entre les atomes de carbone.
 L’hydrocraquage consiste à faire agir de l’hydrogène à forte
pression (de 50 à 150 bars) et à des températures allant de
250 à 400°C
Enfin, au cour du vapocraquage, les réactions ont lieu en
présence d’eau à très haute température (de l’ordre de 900°C).
[5]

3-LE REFORMAGE

Le reformage catalytique permet de convertir le naphta ou les


essences provenant de la distillation en des essences de qualité
supérieure, à haute indice d’octane (I.O.).
Lors de ce procédé on modifie la structure de l’hydrocarbure en le
rendant plus ramifié.
Ce procédé permet aussi d’obtenir des bases pour la pétrochimie.
REMARQUE : L’indice d’octane (I.O.) d’une essence traduit sa
capacité à supporter la compression par le piston du moteur sans
s’enflammer avant l’allumage. Plus il est élevé mieux l’essence
résiste à la compression.

III-LES CONSTITUANTS DU PETROLE

Le pétrole est composé de plusieurs hydrocarbures. On y


trouve aussi une multitude d' autres éléments tels que l' azote,
le soufre, les métaux mais aussi parfois de l' eau salé ou bien
[6]

des produits sulfuré-thiols. Le pétrole est formé naturellement


et on en distingue plusieurs sortes.

IV-LES COMPOSANTS DU GAZ NATUREL

Il est composé de plusieurs hydrocarbures gazeux, notamment


du méthane, qui est présent à 95 %. Les autres composants du
gaz naturel sont l'azote, le dioxyde de carbone et de propane et 4
% d'éthane. C'est par la transformation naturelle de matières
organiques durant des millions d'année que le gaz naturel se
forme.
V-QUELQUES PRODUITS DERIVÉS DU PETROLE

Le pétrole brut a de nombreux produits dérivés, dans le secteur


énergétique et la chimie. L'essence et le gazole
représentent les principaux dérivés du pétrole. ...
D'autres dérivés comme les gaz de pétrole liquéfiés (butane, propane, etc.)
ou le fioul, sont utilisés comme combustibles, voire comme carburants.

VI.1-IMPORTANCE DES PRODUITS DÉRIVES DU PÉTROLE

 On emploie le pétrole comme matière première dans l’industrie


chimique et dans la production des carburants. Le pétrole et ses
dérivés sont utilisés dans la production de médicaments, de produits
agrochimiques et alimentaires , de matières plastiques, de
caoutchouc, ainsi que dans la production électrique.
 L’exploitation du gaz naturel commence généralement par une
extraction en phase liquide du butane, du propane et des essences
naturelles . Le gaz résiduel, appelé gaz sec, est constitué
principalement de méthane (70 à 95 % en volume ) et d’éthane. Le
gaz sec est pour la fabrication de matières plastique ou de produits
pharmaceutiques. Le gaz naturel est une source de combustibles
actuellement en constant développement.
[7]

V .2-IMPACT DES PRODUITS DERIVES SUR L’ENVIRONNEMENT

En fonction des pays, l’utilisation du pétrole est très différente :


effectivement, plus un pays est développé, plus l’utilisation du pétrole est
dédiée aux transports. De plus, les chocs pétroliers du XXème siècle ont
permis aux dirigeants des pays développés de comprendre qu’il fallait
mieux utilisé le pétrole là où il n’est pas possible de le remplacer. Le pétrole
est utilisé partout. Il est à la base de la société de consommation. Son coût
était très bon marché pour une denrée fossile jusqu'à une date récente, il
est présent dans notre économie comme un produit incontournable,
pratiquement irremplaçable.

VI-PRODUCTION NATIONAL ET MONDIAL

La production mondiale de pétrole a atteint 34.901 millions de barils par an en


2015, en surpassant la production de 2014 de 865 millions de barils. La
production mondiale de pétrole s'établit à 95,62 millions de barils par jour soit
presque 1107 barils par seconde. Concernant la côte d’ivoire La production
mondiale de pétrole a atteint 34.901 millions de barils par an en 2015, en
surpassant la production de 2014 de 865 millions de barils. La production
mondiale de pétrole s'établit à 95,62 millions de barils par jour soit presque
1107 barils par seconde.

REPARTITION DE LA PRODUCTION MODIALE DE PETROLE EN 2012


[8]