Vous êtes sur la page 1sur 37

CAHIER SPÉCIAL DES CHARGES

BTC/CTB BDI 845 DU 01/12/2016

MARCHÉ DE SERVICE POUR « ETUDES


TOPOGRAPHIQUES, GÉOTECHNIQUES ET GÉNIE
CIVIL DE 17 SITES POUR LA CONSTRUCTION
D’OUVRAGES SUR PISTES RURALES DANS LES
COMMUNES DE NYABITSINDA ET GISURU EN
PROVINCE RUYIGI »

PAYS : BURUNDI
CODE NAVISION : BDI 1006511
TABLE DES MATIÈRES

1 GÉNÉRALITÉS ...................................................................................................... 4
1.1 DÉROGATIONS AUX RÈGLES GÉNÉRALES D’EXÉCUTION ................................................. 4
1.2 POUVOIR ADJUDICATEUR .............................................................................................. 4
1.3 RÈGLES RÉGISSANT LE MARCHÉ ................................................................................... 4
1.4 DÉFINITIONS ................................................................................................................ 4
1.5 CONFIDENTIALITÉ......................................................................................................... 5

2 OBJET ET PORTÉE DU MARCHÉ ....................................................................... 6


2.1 NATURE DU MARCHÉ .................................................................................................... 6
2.2 OBJET DU MARCHÉ ...................................................................................................... 6
2.3 DURÉE DU MARCHÉ ...................................................................................................... 6
2.4 POSTES ....................................................................................................................... 6
2.5 VARIANTES .................................................................................................................. 6
2.6 QUANTITÉ .................................................................................................................... 6

3 PROCÉDURE ......................................................................................................... 8
3.1 MODE DE PASSATION ................................................................................................... 8
3.2 PUBLICITÉ (ARTICLES 29 À 41 AR 15.07.2011) ............................................................. 8
3.3 INFORMATION .............................................................................................................. 8
3.4 OFFRE ......................................................................................................................... 9
3.5 DROIT D’ACCÈS ET SÉLECTION QUALITATIVE ................................................................ 10
3.6 NÉGOCIATIONS .......................................................................................................... 11
3.7 ATTRIBUTION ............................................................................................................. 11
3.8 CONCLUSION DU CONTRAT ......................................................................................... 12

4 DISPOSITIONS CONTRACTUELLES PARTICULIÈRES ................................... 13


4.1 FONCTIONNAIRE DIRIGEANT (ART. 11) ......................................................................... 13
4.2 SOUS-TRAITANTS (ART. 12 À 15)................................................................................. 13
4.3 CONFIDENTIALITÉ (ART. 18) ........................................................................................ 13
4.4 DROITS INTELLECTUELS (ART. 19 À 23) ....................................................................... 13
4.5 CAUTIONNEMENT (ART.25 À 33) .................................................................................. 13
4.6 CONFORMITÉ DE L’EXÉCUTION (ART. 34) ..................................................................... 15
4.7 RÉCEPTION TECHNIQUE PRÉALABLE (ART. 42) ............................................................. 15
4.8 MODALITÉS D’EXÉCUTION (ART. 146 ES) ..................................................................... 15

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 2
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
5 TERMES DE RÉFÉRENCE POUR « ETUDES TOPOGRAPHIQUES, GÉOTECHNIQUES ET
GÉNIE CIVIL DE 17 SITES POUR LA CONSTRUCTION D’OUVRAGES SUR PISTES
RURALES DANS LES COMMUNES DE NYABITSINDA ET GISURU EN PROVINCE RUYIGI »
20
5.1 GÉNÉRALITÉS ............................................................................................................ 20
5.2 INTRODUCTION ........................................................................................................... 20
5.3 CONTEXTE, DESCRIPTION DU PROJET, JUSTIFICATION DE L’ACTION ET ZONE D’INTERVENTION20
5.4 NATURE ET ÉTENDUE DES PRESTATIONS ..................................................................... 21
5.5 RÉSULTATS ATTENDUS ............................................................................................... 24

6 SÉLECTION DU BUREAU D’ÉTUDES................................................................ 30


6.1 EXPÉRIENCE DU BUREAU D’ÉTUDE .............................................................................. 30
6.2 UNE DESCRIPTION DE L’ÉQUIPEMENT TECHNIQUE DONT IL DISPOSE ET QUI SERA UTILISÉ LORS DE
L’EXÉCUTION DU MARCHÉ : ................................................................................................ 30

6.3 LE BUREAU D’ÉTUDE DOIT AUSSI REMETTRE LES DOCUMENTS SUIVANTS :.................... 30
6.4 PERSONNEL DE QUALIFICATION .................................................................................. 30

7 OBLIGATIONS DU SOUMISSIONNAIRE............................................................ 31
7.1 FORMULAIRES D’IDENTIFICATION................................................................................. 32
7.2 FORMULAIRE D’OFFRE DE PRIX ................................................................................... 33
7.3 MODÈLE DE FORMULAIRE D’OFFRE ............................................................................. 34
7.4 DÉCOMPOSITION DE L'OFFRE ...................................................................................... 35
7.5 DÉCLARATION D’INTÉGRITÉ POUR LES SOUMISSIONNAIRES ........................................... 36

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 3
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
1 Généralités

1.1 Dérogations aux règles générales d’exécution


Le chapitre 4 : « Dispositions contractuelles particulières» du présent cahier spécial des charges (CSC) contient les
clauses administratives et contractuelles particulières applicables au présent marché public par dérogation à l’AR du
14.01.2013 ou qui complètent ou précisent celui-ci.
Dans le présent CSC, il est dérogé aux articles 26 des Règles Générales d’Exécution - RGE (AR du 14.01.2013) et
à l’Art. 6 §1 de la Loi du 15 juin 2006 et art. 20 de l’AR du 15 juillet 2011

1.2 Pouvoir adjudicateur


Le pouvoir adjudicateur du présent marché public est la Coopération Technique Belge, société anonyme de droit
public à finalité sociale, ayant son siège social à 147, rue Haute, 1000 Bruxelles (numéro d’entreprise 0264.814.354,
RPM Bruxelles).
En application de la loi du 21 décembre 1998 portant création de la « Coopération Technique Belge », la CTB se voit
confier l’exclusivité de l’exécution, tant en Belgique qu’à l’étranger, des tâches de service public en matière de
coopération bilatérale directe avec des pays partenaires.
En outre, elle peut exécuter d’autres missions de coopération à la demande d’organismes d’intérêt public et
développer des actions propres qui contribuent à ses objectifs.
Pour ce marché, la CTB est valablement représentée par Riccardo CAPPOCHINI.

1.3 Règles régissant le marché


Pour ce marché, sont e. a. d’application :

 La Loi du 15 juin 2006 relative aux marchés publics et à certains marchés de travaux, de fournitures et de
services.1
 La Loi du 17 juin 2013 relative à la motivation, à l’information et aux voies de recours en matière de marchés
publics et de certains travaux, de fournitures et de services ;
 L’A.R. du 15 juillet 2011 relatif à la passation des marchés publics dans les secteurs classiques
 L’A.R. du 14 janvier 2013 établissant les règles générales d’exécution des marchés publics et des concessions
de travaux publics.1
 La loi du 21 décembre 1998 portant création de la Coopération Technique Belge 2, modifiée par les lois des 13
novembre 2001 et 30 décembre 2001.3
 La Convention relative à la lutte contre la corruption de fonctionnaires étrangers dans des transactions
commerciales internationales qui a été transposée en droit belge par la loi du 10 février 1999 relative à la
répression de la corruption4.

1.4 Définitions
Dans le cadre de ce marché, il faut comprendre par :
 Le soumissionnaire : l’entrepreneur, le fournisseur, le prestataire de services ou le candidat sélectionné qui
remet une offre pour un marché;
 L’adjudicataire/consultance : Le soumissionnaire avec lequel le marché est conclu;

1 Une version coordonnée de ce document peut être consultée sur www.16procurement.be ; cliquer sur économie > marchés publics > réglementation > arrêtés.
2 M.B. 30.12.1998
3 M.B. 17.11.01 et 31.12.01
4 Articles 240 à 252, 504bis à 504ter Code pénal et articles 10quater Code de procédure pénale.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 4
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
 Le pouvoir adjudicateur : La Coopération Technique Belge ;
 Le PAIOSA : Programme de la CTB en appui au secteur agricole du Burundi
 L’offre : L’engagement du soumissionnaire d’exécuter le marché sur la base des documents du marché et aux
conditions qu’il présente;
 Les règles générales d’exécution RGE: les règles se trouvant dans l’AR du 14.01.2013 établissant les règles
générales d’exécution des marchés publics et des concessions de travaux publics ;
 Cahier Spécial des Charges (CSC) : Le présent document adopté par le Pouvoir Adjudicateur. Ce document
définit ce dont il a besoin, la procédure d’attribution du marché ainsi que les clauses contractuelles particulières
de la commande.

1.5 Confidentialité
Le soumissionnaire ou l'adjudicataire et la CTB sont tenus au secret à l'égard des tiers concernant toutes les
informations confidentielles obtenues dans le cadre du présent marché et ne transmettront celles-ci à des tiers
qu'après accord écrit et préalable de l'autre partie.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 5
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
2 Objet et portée du marché

2.1 Nature du marché


Le présent marché est un marché de services

2.2 Objet du marché


Le présent marché a pour objet : « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la
construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province
Ruyigi ».
Le PAIOSA intervient en région du Moso sur plusieurs activités (aménagement des marais, appui aux AUEs pour
une gestion durable des aménagements, reboisement, appuis aux pratiques agricoles ou champs écoles paysans,
appuis aux activités économiques notamment par construction de hangars stockages et centres de transformations,
…), toutes ces activités devant pouvoir se dérouler avec une libre circulation sur les axes d’interventions.
L’objectif principal de l’activité sur pistes est donc bien d’assurer sur les axes en lien avec les activités du PAIOSA
une libre circulation des biens et des personnes des communes cibles.
L’objectif n’est pas le confort de la piste mais son accessibilité par la remise d’ouvrages et infrastructures routières
ne nécessitant que très peu d’entretien de par la nature des ouvrages ciblés et le type de réalisation prévu.
Il n’est donc pas prévu d’activités systématiques sur la plateforme, couches de roulement ni les fossés
longitudinaux.
Le but reste avant tout la praticabilité de la piste par les camions/camionnettes/motos et vélos, rendre praticable en
toute saison la piste/route en réparant les ouvrages détruits.

2.3 Durée du marché


Le marché débute à la date spécifiée dans la notification de l’attribution. La durée maximale des études est estimée
par le Pouvoir Adjudicateur à 5 mois calendriers, sous réserve des délais administratifs de validation des phases
d’études.

2.4 Postes
Le marché est composé des postes suivants :
Les missions à confier au prestataire sont de nature d’ingénierie topographique – géotechnique – et génie civil.
Ces postes seront groupés et forment un seul marché/ un seul lot. Il n’est pas possible de soumissionner pour un ou
plusieurs postes et le soumissionnaire est tenu de remettre le prix pour tous les postes de ce marché.

2.5 Variantes
Chaque soumissionnaire ne peut introduire qu’une seule offre. Les variantes sont interdites.

2.6 Quantité
En vertu de l’article 37§1 de la loi du 15 juin 2006, le marché est en une seule tranche qui est ferme. Pas de tranche
conditionnelle prévue.
Les résultats prévus dans les TDRs, seront atteints dans une durée globale de cinq (05) mois calendaires. Le
candidat soumissionnaire doit prendre ses dispositions dans la détermination des jours réels de prestation de tous
les experts et le début de la mission sera précisé dans la lettre de notification.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 6
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
Les Postes sont réparties comme suit :

Postes Résultats

Poste 1. Résultats concernant la partie Etudes géotechniques

1.1 Identification du site Produire un schéma de chaque site avec les ouvrages
existants et avoisinants, la description de la campagne
de reconnaissance des lieux d’implantation des fouilles
de prélèvement et des sondages au pénétromètre.
1.2 Identification des sols - Exécution de 2 forages (un par berge),
rencontrés – pour chaque - et un minimum de 6 essais géotechnique de
fouille de prélèvement reconnaissance ou sondage (minimum de 3
essais géotechnique par rive).
Ainsi donc:
- Faire un prélèvement d’échantillons intact ;
- Exécuter une coupe verticale du sol - résultat
des fouilles ;
- Produire des photos des carottages réalisés ;
- Mentionner les apparitions de l’eau en fond de
fouille, niveau stabilisation ;
- Décrire la composition physique (nature) du sol
et ses constituants.
1.3 Analyse au LNBTP Pour chaque type de sol rencontré faire une analyse
assurant l’identification des sols et caractérisation
mécanique de cisaillement et œdométrique.
1.4 Analyse et interprétation  les notes techniques donnant les méthodes
des résultats obtenus du d’exécution proposées pour les ouvrages
LNBTP géotechniques ;
 les valeurs des côtes attendues des fondations,
culées et pile ;
 Notes de calcul de dimensionnement des
fondations.
Poste 2. Résultats concernant la partie génie civil

2.1 Avant-projets sommaires Étude topographique, Plans-types et coupes, Recherche


avec levés topographiques des matériaux, Mémoire technique,
(APS)

2.2 Avant-Projet Détaillé (APD Mémoire technique et pièces dessinées.

2.3 Dossier des travaux Le dossier des travaux sera élaboré sur base d'un
modèle fourni par le client.

La conclusion du marché porte sur l’ensemble du marché et engage le pouvoir adjudicateur sur tous les postes.

Le prestataire de services doit être en mesure d’effectuer les prestations pour tous les postes faisant l’objet de la
lettre de notification. Il est toutefois porté à l’attention des soumissionnaires que la comparaison des offres entre
elles au niveau de leur prix portera sur le montant total du marché.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 7
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
3 Procédure

3.1 Mode de passation


Procédure négociée sans publicité en application de l’art.26, § 1 1°a de la loi du 15 juin 2006.

3.2 Publicité (Articles 29 à 41 AR 15.07.2011)


3.2.1.1 Publicité officielle
Vu que le montant du marché est inférieur à 85.000 € htva, le marché n’est pas soumis à la publicité nationale au
Bulletin des Adjudications (via e-notification).

3.2.1.2 Publication officieuse

<< Le présent CSC est publié sur le site Web de la CTB (www.btcctb.org ).

3.3 Information
L’attribution de ce marché est coordonnée par la Coordination du PAIOSA à travers le service Marchés Publics.

Aussi longtemps que court la procédure, tous les contacts entre le pouvoir adjudicateur et les soumissionnaires
(éventuels) concernant le présent marché se font exclusivement via ce service et il est interdit aux soumissionnaires
(éventuels) d’entrer en contact avec le pouvoir adjudicateur d’une autre manière au sujet du présent marché, sauf
disposition contraire dans le présent CSC.

Tout renseignement doit donc être demandé par écrit à l’adresse suivante : christelle.kaze@btcctb.org avec copie à
paiosa.marchespublics@btcctb.org

Jusqu’à la notification de la décision d’attribution il ne sera donné aucune information sur l’évolution de la procédure.

Afin d’être en mesure d’introduire une offre en connaissance de cause, le soumissionnaire est tenu de visiter <les
sites des futurs travaux et ses environs.>. Cette visite est obligatoire.

L’attestation délivrée par le pouvoir adjudicateur à cette occasion doit être jointe à l’offre. Cette visite devra permettre
au soumissionnaire de visiter et d’inspecter le site des travaux et ses environs et d’obtenir par lui-même, et sous sa
propre responsabilité, tous les renseignements qui peuvent être nécessaires pour la préparation de l’offre et la
signature d’un marché pour les services liés à ces études. Les coûts liés à la visite des sites sont à la charge du
soumissionnaire.

Le Pouvoir adjudicateur autorisera le soumissionnaire et ses employés ou agents à pénétrer sur ses terrains aux fins
de ladite visite, mais seulement à la condition expresse que le soumissionnaire, ses employés et agents dégagent le
Maître d’Ouvrage ou le pouvoir adjudicataire, ses employés et agents, de toute responsabilité pouvant en résulter et
les indemnisent si nécessaire, et qu’ils demeurent responsables des accidents mortels ou corporels, des pertes ou
dommages matériels, coûts et frais encourus du fait de cette visite.

Une visite guidée des lieux sera organisée en date du 08/12/ 2016. Le lieu de rencontre est au Bureau du
Programme d’Appui Institutionnel et Opérationnel au Secteur Agricole (PAIOSA) /Antenne MOSO situés dans les
enceintes de la Direction Provinciale de l’Agriculture et de l’Elevage (DPAE) Ruyigi, à 08 heures 30 minutes.

Si les soumissionnaires intéressés ont téléchargé le CSC sous forme électronique, ils sont priés de prendre contact
avec le gestionnaire de marchés publics afin de lui transmettre leurs coordonnées et de se renseigner sur les
éventuelles modifications ou informations complémentaires. Il est également recommandé aux soumissionnaires
ayant téléchargé le CSC sous forme électronique de consulter régulièrement le site-web de la CTB (www.btcctb.org).

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 8
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
3.4 Offre
3.4.1 Portée de l’offre

Le soumissionnaire doit souscrire sans réserve à l’ensemble du CSC. Si ce dernier devait présenter des lacunes,
des erreurs et/ou des imprécisions, le soumissionnaire les signale immédiatement par écrit au Pouvoir Adjudicateur
au plus tard 10 jours calendriers avant la date limite de réception des offres.

Par le seul fait de déposer une offre, le soumissionnaire déclare renoncer à ses propres conditions générales (de
vente). Toute mention contraire sera considérée comme une réserve pouvant mener à l’éviction de l’offre.

Le soumissionnaire indique clairement dans son offre quelle information est confidentielle et/ou se rapporte à des
secrets techniques ou commerciaux et ne peut donc pas être divulguée par le pouvoir adjudicateur.

Le soumissionnaire utilise le formulaire destiné à établir son offre et à compléter son inventaire. A défaut d’utiliser ce
formulaire, le soumissionnaire supporte l’entière responsabilité de la parfaite concordance entre les documents qu’il
a utilisés et le formulaire.

3.4.2 Composition de l’offre


L’offre du soumissionnaire sera composée comme suit (voir point Erreur ! Source du renvoi introuvable.
« Erreur ! Source du renvoi introuvable. ») :

 Le formulaire d’identification ;
 Les documents relatifs au droit d’accès et à la sélection qualitative ;
 Les documents relatifs aux critères d’attribution ;
 Le formulaire d’offre ;
 La déclaration d’intégrité

3.4.3 Détermination, composantes et révision des prix

Tous les prix sont énoncés dans l’offre en euros. Le montant total de l’offre est exprimé en toutes lettres, il en est de
même pour les prix unitaires si les documents du marché l’exigent.

Les prix offerts sont des prix hors TVA.

3.4.3.1 Mode de détermination des prix

Le présent marché est un marché à prix global, ce qui signifie que le prix global est forfaitaire.

L’adjudicataire est censé avoir inclus dans ses prix unitaires tous les frais possibles grevant les services, à
l’exception de la TVA.

En application de l’article 21, § 2, de l’arrêté royal du 15 juillet 2011, le pouvoir adjudicateur peut effectuer toutes les
vérifications sur pièces comptables et tous contrôles sur place de l’exactitude des indications fournis dans le cadre
de la vérification des prix.

3.4.3.2 Eléments inclus dans le prix


Le prestataire de services est censé avoir inclus dans ses prix tant unitaires que globaux tous les frais et impositions
généralement quelconques grevant les services, à l’exception de la taxe sur la valeur ajoutée.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 9
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
Sont notamment inclus dans les prix :
 Les frais administratifs et de secrétariat ;
 Les frais de déplacement, de transport et d’assurance ;
 Les honoraires, les per diem et les frais de logements des consultants ;
 Le coût de la documentation relative aux services et éventuellement exigée par le pouvoir adjudicateur ;
 La livraison de documents ou de pièces liés à l’exécution des services ;
 Les droits de douane et d’accise relatifs au matériel et aux produits utilisés ;
 Les frais d’emballage ;
 Les frais de réception.
3.4.3.3 Révision des prix
Pour le présent marché, aucune révision des prix n’est possible.

3.4.4 Langue
L’offre sera rédigée en français uniquement.

3.4.5 Délai d’engagement


Les soumissionnaires restent engagés par leur offre pour une durée de 120 jours de calendrier, à compter du jour
qui suit la date limite de réception des offres.

3.4.6 Introduction des offres


L’offre sera rédigée en 3 exemplaires, dont un exemplaire portera la mention « original » et les deux autres
« copies » ou « duplicata ».
L’offre comporte les documents nécessaires dans le cadre des critères de sélection et d’attribution (voir points 3.4
« Sélection qualitative » et 3.6 « Attribution »).
L’original et les « copies » ou « duplicatas » signés et datés seront envoyés au Programme d’Appui Institutionnel
et Opérationnel au Secteur Agricole (PAIOSA) Boulevard MWAMBUTSA, En face de l’immeuble abritant la
Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, Quartier KIGOBE, BP 6708 Bujumbura (Burundi), Service Marchés
publics, sous enveloppe scellée portant la mention : « OFFRE », le numéro du CSC CTB BDI/845 et le code
Navision (BDI1006511). Il devra être réceptionné le 16 décembre 2016 à 12h00 au plus tard.
Il sera obligatoirement transmis soit par Poste5, soit par porteur ou personnellement contre accusé de réception.
L’offre et chacun des documents l’accompagnant doivent comportés la signature manuscrite originale du
soumissionnaire ou de son mandataire. Il en va de même de toute surcharge, rature ou mention qui y serait
apportée. Le mandataire doit faire apparaître qu’il est autorisé à engager le soumissionnaire.

3.5 Droit d’accès et sélection qualitative


Par le dépôt de son offre, le soumissionnaire atteste qu’il ne se trouve pas dans un des cas d’exclusion suivants :
- une déclaration sur l’honneur attestant qu’il ne se trouve dans aucun des cas visés à l’article 61 de l’A.R. du
15 juillet 2011 ;
Le pouvoir adjudicateur se réserve le droit de vérifier l’exactitude de cette déclaration sur l’honneur implicite. A cette
fin, il demandera au soumissionnaire concerné par les moyens les plus rapides, et dans le délai qu’il détermine, de
fournir les renseignements ou documents permettant de vérifier sa situation personnelle.
Pour les soumissionnaires belges, le pouvoir adjudicateur demandera lui-même les renseignements ou documents
qu’il peut obtenir gratuitement par des moyens électroniques auprès des services qui en sont gestionnaires.

5En cas de réception après la date sus-mentionnée, seules les offres pour lesquelles une preuve d’envoi en recommandé datée au minimum d’un (1) jour avant la date de réception définitive
des offres seront acceptées.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 10
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
3.5.1 Capacité technique

1. Le soumissionnaire doit disposer du personnel suffisamment compétent pour pouvoir exécuter le marché
convenablement. (Voir personnel exigé dans les TDR)
Le soumissionnaire joint à son offre un relevé reprenant le personnel qui sera mis en œuvre lors de la
réalisation du marché. Dans ce document, le soumissionnaire mentionne les diplômes dont ce personnel est
titulaire, ainsi que les qualifications professionnelles et l’expérience.
2. Le soumissionnaire joint à son offre une liste reprenant les services les plus importants qui ont été effectués
au cours des cinq dernières années, avec mention du montant et de la date et les destinataires publics ou
privés. Les services sont prouvés par des attestations émises ou contresignées par l’autorité compétente ou,
lorsque le destinataire était un acheteur privé par une attestation de l’acheteur ou à défaut par une simple
déclaration du prestataire de services.
3. Le soumissionnaire doit disposer de l’équipement technique pour pouvoir réaliser le marché
convenablement.
Il joint à son offre:
- une description de l’équipement technique dont il dispose et qui sera utilisé lors de l’exécution du marché

3.6 Négociations
Le(s) soumissionnaire(s) ayant introduit les offres les plus intéressant(es), peut (peuvent) être invités à présenter /
préciser leur offre par écrit ou lors d’un entretien avec le pouvoir adjudicateur. Le cas échéant, il(s) sera (seront)
invité(s) à introduire une offre améliorée.

3.7 Attribution
Le choix de l’offre la plus avantageuse est basé sur une évaluation des offres en tenant compte des critères
suivants :
1. La méthodologie (60 points) : Le soumissionnaire remettra, sous forme d’un mémoire, d’un maximum de
15 pages (écrit en recto uniquement), un descriptif narratif ainsi que le bordereau descriptif de la
méthodologie qu’il entend appliquer pour l’exécution de la mission.
Cette méthodologie devra impérativement faire mention des éléments repris ci-dessous, qui seront analysés,
et une note sera attribuée à chacun d’eux pour le fond.
Elle inclura un planning/calendrier d’exécution et une déclaration de disponibilité signée par le(s) expert(s)
proposé(s).
La consultance remettra sa méthodologie clairement détaillée suivant les différentes étapes en mentionnant par
mois le déploiement des experts suivant un chronogramme.
La déclaration devra impérativement mentionner la date à partir de laquelle le soumissionnaire peut être déployé
sur le terrain. Les sous-critères suivants seront pris en considération :

 Compréhension de la mission (15 points),


 Approche, organisation générale, tâches et hypothèses de travail : 30 points,
 Concordance entre le planning, la méthodologie, les TDR et les résultats attendus : 15 points

Chaque critère fera l’objet d’une évaluation, de la plus intéressante à la moins intéressante en utilisant la grille
barémique suivante :

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 11
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
Valeur de la note
par rapport à la Désignation Description
note maximum
Soumissionnaire qui n'a pas fourni l'information ou le document
0% Sans réponse
demandé permettant d’évaluer son offre sur le critère fixé.
Candidat qui a fourni l'information ou le document demandé par
20% Insuffisant rapport à un critère fixé, mais dont le contenu ne répond pas aux
attentes
Candidat qui a fourni l'information ou le document demandé par
Partiellement
40% rapport à un critère fixé, mais dont le contenu ne répond que
suffisant
partiellement aux attentes
Candidat qui a fourni l'information ou le document demandé par
60% Suffisant rapport à un critère fixé et dont le contenu répond aux attentes
minimales, mais qui ne présente aucune plus-value.
Candidat qui a fourni l'information ou le document demandé par
Bon et
80% rapport à un critère fixé, dont le contenu répond aux attentes et
Avantageux
qui présente un minimum de plus-value
Candidat qui a fourni l'information ou le document demandé par
100% Très Intéressant rapport à un critère fixé, dont le contenu répond aux attentes avec
beaucoup de plus-value

Le cumul des cotations de chaque sous-critère détermine la cotation finale de chaque offre pour le critère
« méthodologie ».
Toute note inférieure à 30/60 pour le critère méthodologie verra la proposition du soumissionnaire rejetée à ce stade.

2. Le prix (40%) : Pour permettre l’appréciation de ce critère, le soumissionnaire indiquera dans le bordereau
des prix son prix total. Ce prix comprend tous les frais et toutes les charges. La formule suivant sera
appliquée au total éventuellement après correction pour l’attribution des points

Cco = 40 x (Pob / Poc)


Avec :
 Cco = cotation de l’offre
 Pob = prix de l’offre la plus basse
 Poc = prix de l’offre considérée
Le montant forfaitaire global de la prestation ne pourra en aucun cas dépasser 100.000.000 BIF (Cent millions de
francs burundais) HTVA. Toute offre dont le montant est supérieur au montant plafond sera rejetée
Ces critères seront pondérés afin d’obtenir un classement final.
Cotation finale
Les cotations pour les 2 critères d’attribution seront additionnées. Le marché sera attribué au soumissionnaire qui
obtient la cotation finale la plus élevée, après que le pouvoir adjudicateur aura vérifié, à l’égard de ce
soumissionnaire, l’exactitude de la déclaration implicite sur l’honneur et à condition que le contrôle ait démontré que
la déclaration implicite sur l’honneur correspond à la réalité.

3.8 Conclusion du contrat


Le marché sera attribué au soumissionnaire (sélectionné) qui a introduit l’offre la plus avantageuse, le cas échéant
améliorée, sur base des critères mentionnés ci-dessus.
Cependant, il est à remarquer qu’en vertu des articles 35 et 36 de la loi du 15 juin 2006, le pouvoir adjudicateur peut
soit renoncer à passer le marché, soit refaire la procédure, au besoin suivant un autre mode.
Le contrat intégral consiste dès lors en un marché attribué par la CTB au soumissionnaire choisi conformément au
présent CSC et ses annexes, l’offre et toutes ses annexes, telles qu’éventuellement modifiées suite aux
négociations, la lettre recommandée portant notification de la décision d’attribution et les documents éventuels
ultérieurs, acceptés et signés par les deux parties.
CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 12
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
4 Dispositions contractuelles particulières
Le présent chapitre de ce CSC contient les clauses administratives et contractuelles particulières applicables au
présent marché public qui dérogent aux règles générales d’exécution ou qui complètent ou précisent celles-ci. La
numérotation des dispositions reprises ci-dessous suit celle des règles générales d’exécution.
En l’absence d’indication, les dispositions pertinentes des règles générales d’exécution sont intégralement
d’application.
Dans le présent CSC, il est dérogé à l’article 26 des Règles Générales d’Exécution - RGE (AR du 14.01.2013) et aux
(Art. 6 §1 de la Loi du 15 juin 2006 et art. 20 de l’AR du 15 juillet 2011), sur la nature du cautionnement et la révision
des prix.

4.1 Fonctionnaire dirigeant (art. 11)


La direction et le contrôle de l’exécution du marché est confiée au Responsable du Pôle infrastructures du
PAIOSA.
Le nom de la personne sera précisé dans la lettre de notification.
Une fois le marché conclu, le fonctionnaire dirigeant est l’interlocuteur principal du prestataire de services. Toute la
correspondance et toutes les questions concernant l’exécution du marché lui seront adressées, sauf mention
contraire expresse dans ce CSC.
Le fonctionnaire dirigeant est responsable du suivi de l’exécution du marché.
Le fonctionnaire dirigeant a pleine compétence pour ce qui concerne le suivi de l’exécution du marché, y compris la
délivrance d’ordres de service, l’établissement de procès-verbaux et d’états des lieux, l’approbation des services,
des états d’avancements et des décomptes. Il peut ordonner toutes les modifications au marché qui se rapportent à
son objet et qui restent dans ses limites.
Ne font toutefois pas partie de sa compétence : la signature d’avenants ainsi que toute autre décision ou accord
impliquant une dérogation aux clauses et conditions essentielles du marché. Pour de telles décisions, le pouvoir
adjudicateur est représenté comme stipulé au point « Le pouvoir adjudicateur ».
Le fonctionnaire dirigeant n’est en aucun cas habilité à modifier les modalités (p. ex., délais d’exécution, …) du
contrat, même si l’impact financier devait être nul ou négatif. Tout engagement, modification ou accord dérogeant
aux conditions stipulées dans le CSC et qui n’a pas été notifié par le pouvoir adjudicateur doit être considéré comme
nul.

4.2 Sous-traitants (art. 12 à 15)


La sous-traitance n’est pas acceptée dans ce marché.

4.3 Confidentialité (art. 18)


L’adjudicataire s’engage à ne pas faire de publicité concernant ce marché sans l’accord préalable et écrit du pouvoir
adjudicateur. Il peut cependant mentionner ce marché comme référence dans le cadre d’un marché public, à
condition qu’il en indique l’état avec véracité (p.ex. ‘en exécution’), et pour autant que le pouvoir adjudicateur n’ait
pas retiré cette autorisation pour cause de mauvaise exécution du marché.

4.4 Droits intellectuels (art. 19 à 23)


§1 Le pouvoir adjudicateur acquiert les droits de propriété intellectuelle nés, mis au point ou utilisés à l'occasion de
l'exécution du marché.

4.5 Cautionnement (art.25 à 33)


Le cautionnement répond des obligations du prestataire de services jusqu’à complète exécution du marché.
Le cautionnement est fixé à 5% du montant total, hors TVA, du marché. Le montant ainsi obtenu est arrondi à la
dizaine supérieure.
CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 13
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
Le cautionnement peut être constitué conformément aux dispositions légales et réglementaires, soit en numéraire,
ou en fonds publics, soit sous forme de cautionnement collectif.
Le cautionnement peut également être constitué par une garantie accordée par un établissement de crédit
satisfaisant au prescrit de la législation relative au statut et au contrôle des établissements de crédit ou par une
entreprise d'assurances satisfaisant au prescrit de la législation relative au contrôle des entreprises d'assurances et
agréée pour la branche 15 (caution).
Par dérogation à l’article 26, le cautionnement peut être établi via un établissement dont le siège social se situe dans
un des pays de destination des services. Le pouvoir adjudicateur se réserve le droit d’accepter ou non la constitution
du cautionnement via cet établissement. L’adjudicataire mentionnera le nom et l’adresse de cet établissement dans
l’offre.
La dérogation est motivée pour laisser l’opportunité aux éventuels soumissionnaires locaux d’introduire offre.
L’adjudicataire doit, dans les trente jours calendrier suivant le jour de la conclusion du marché, justifier la constitution
du cautionnement par lui-même ou par un tiers, de l’une des façons suivantes:
1° lorsqu’il s’agit de numéraire, par le virement du montant au numéro de compte bpost banque de la Caisse des
Dépôts et Consignations [compte bpost banque n° BE58 6792 0040 9979 (IBAN), PCHQBEBB (BIC)] ou d’un
organisme public remplissant une fonction similaire à celle de ladite Caisse, ci-après dénommé organisme public
remplissant une fonction similaire

2° lorsqu’il s’agit de fonds publics, par le dépôt de ceux-ci entre les mains du caissier de l’Etat au siège de la
Banque nationale à Bruxelles ou dans l’une de ses agences en province, pour compte de la Caisse des Dépôts et
Consignations, ou d’un organisme public remplissant une fonction similaire

3° lorsqu’il s’agit d’un cautionnement collectif, par le dépôt par une société exerçant légalement cette activité, d’un
acte de caution solidaire auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations ou d’un organisme public remplissant
une fonction similaire

4° lorsqu’il s’agit d’une garantie, par l’acte d’engagement de l’établissement de crédit ou de l’entreprise
d’assurances.

Cette justification se donne, selon le cas, par la production au pouvoir adjudicateur:

1° soit du récépissé de dépôt de la Caisse des Dépôts et Consignations ou d’un organisme public remplissant
une fonction similaire

2° soit d’un avis de débit remis par l’établissement de crédit ou l’entreprise d’assurances

3° soit de la reconnaissance de dépôt délivrée par le caissier de l’Etat ou par un organisme public remplissant

une fonction similaire

4° soit de l’original de l’acte de caution solidaire visé par la Caisse des Dépôts et Consignations ou par un
organisme public remplissant une fonction similaire

5° soit de l’original de l’acte d’engagement établi par l’établissement de crédit ou l’entreprise d’assurances
accordant une garantie.
Ces documents, signés par le déposant, indiquent au profit de qui le cautionnement est constitué, son affectation
précise par l’indication sommaire de l’objet du marché et de la référence des documents du marché, ainsi que le
nom, le prénom et l’adresse complète de l’adjudicataire et éventuellement, du tiers qui a effectué le dépôt pour
compte, avec la mention "bailleur de fonds" ou "mandataire", suivant le cas.
Le délai de trente jours calendrier visé ci-avant est suspendu pendant la période de fermeture de l’entreprise de
l’adjudicataire pour les jours de vacances annuelles payés et les jours de repos compensatoires prévus par voie
réglementaire ou dans une convention collective de travail rendue obligatoire.
La preuve de la constitution du cautionnement doit être envoyée à l’adresse qui sera mentionnée dans la notification
de la conclusion du marché.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 14
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
La demande de l’adjudicataire de procéder à la réception:

1° en cas de réception provisoire: tient lieu de demande de libération de la première moitié du cautionnement

2° en cas de réception définitive: tient lieu de demande de libération de la seconde moitié du cautionnement, ou, si
une réception provisoire n’est pas prévue, de demande de libération de la totalité de celui-ci.

4.6 Conformité de l’exécution (art. 34)


Les travaux, fournitures et services doivent être conformes sous tous les rapports aux documents du marché. Même
en l'absence de spécifications techniques mentionnées dans les documents du marché, ils répondent en tous points
aux règles de l'art.

4.7 Réception technique préalable (art. 42)


Le pouvoir adjudicateur se réserve le droit à n’importe quel moment de la mission de demander au prestataire de
services un rapport d’activité (réunions tenues, personnes rencontrées, institutions visitées, résumé des résultats,
problèmes rencontrés et problèmes non résolus, déviation par rapport au planning et déviations par rapport aux
TdR…).

4.8 Modalités d’exécution (art. 146 es)


4.8.1.1 Délais et clauses (art. 147)
Les services doivent être exécutés dans un délai de 05 mois équivalent à 150 jours calendriers à compter du jour
indiqué dans la notification de la conclusion du marché.
Sans mention particulière sur le jour de démarrage de la prestation à la date de notification, la date de démarrage de
la prestation à considérer sera précisée dans un ordre de service qui sera établie après la notification définitive du
marché.
Les jours de fermeture de l’entreprise du prestataire de services pour les vacances annuelles ne sont pas inclus
dans le calcul.
La lettre de notification est adressée au prestataire de services soit par envoi recommandé, soit par fax, soit par tout
autre moyen permettant de déterminer la date d’envoi de manière certaine.
Reprise du Calendrier indicatif

Calendrier indicatif prévisionnel

MISSION 1- DESCRIPTION DE L'ETAT DES 0,25 mois calendriers


EXISTANTS

MISSION 2- ETUDES GEOTECHNIQUES 0,5mois calendriers


(Les missions une et deux peuvent
s’effectuer en parallèle)
MISSION 3- ETUDES TECHNIQUES (APS, APD, 4,25 mois calendriers après les
DOSSIER DES TRAVAUX) commentaires retournés des 2
premières missions

4.8.1.2 Lieu où les services doivent être exécutés et formalités (art. 149)
Les services seront exécutés aux bureaux du consultant aussi bien au Burundi à Bujumbura qu’à l’extérieur du pays
mais aussi certainement à l’intérieur du pays dans la région du Moso où se trouvent les sites identifiés.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 15
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
4.8.1.3 Evaluation des services exécutés
Si pendant l’exécution des services, des anomalies sont constatées, ceci sera immédiatement notifié à l’adjudicataire
par un fax ou par un message e-mail, qui sera confirmé par la suite au moyen d’une lettre recommandée.
L’adjudicataire est tenu de recommencer les services exécutés de manière non conforme.
Au moment où les services auront été exécutés, on procédera à l’évaluation de la qualité et de la conformité des
services exécutés. Un procès-verbal de cette évaluation sera établi, dont l’exemplaire original sera transmis au
prestataire de services. Les services qui n’auront pas été exécutés de manière correcte ou conforme devront être
recommencés.

4.8.2 Responsabilité du prestataire de services (art. 152-153)


Le prestataire de services assume la pleine responsabilité des fautes et manquements présentés dans les services
fournis.
Par ailleurs, le prestataire de services garantit le pouvoir adjudicateur des dommages et intérêts dont celui-ci est
redevable à des tiers du fait du retard dans l’exécution des services ou de la défaillance du prestataire de services.

4.8.3 Moyens d’action du Pouvoir Adjudicateur (art. 44-53 et 154-155)


Le défaut du prestataire de services ne s’apprécie pas uniquement par rapport aux services mêmes, mais également
par rapport à l’ensemble de ses obligations.
Afin d’éviter toute impression de risque de partialité ou de connivence dans le suivi et le contrôle de l’exécution du
marché, il est strictement interdit au prestataire de services d’offrir, directement ou indirectement, des cadeaux, des
repas ou un quelconque autre avantage matériel ou immatériel, quelle que soit sa valeur, aux préposés du pouvoir
adjudicateur concernés directement ou indirectement par le suivi et/ou le contrôle de l’exécution du marché, quel que
soit leur rang hiérarchique.
En cas d’infraction, le pouvoir adjudicateur pourra infliger au prestataire de services une pénalité forfaitaire par
infraction allant jusqu’au triple du montant obtenu par la somme des valeurs (estimées) de l’avantage offert au
préposé et de l’avantage que l’adjudicataire espérait obtenir en offrant l’avantage au préposé.
Le pouvoir adjudicateur jugera souverainement de l’application de cette pénalité et de sa hauteur.
Cette clause ne fait pas préjudice à l’application éventuelle des autres mesures d’office prévues au RGE, notamment
la résiliation unilatérale du marché et/ou l’exclusion des marchés du pouvoir adjudicateur pour une durée
déterminée.

4.8.3.1 Défaut d’exécution (art. 44)


§1 L'adjudicataire est considéré en défaut d'exécution du marché:
1° lorsque les prestations ne sont pas exécutées dans les conditions définies par les documents du marché;
2° à tout moment, lorsque les prestations ne sont pas poursuivies de telle manière qu'elles puissent être entièrement
terminées aux dates fixées;
3° lorsqu'il ne suit pas les ordres écrits, valablement donnés par le pouvoir adjudicateur.
§ 2 Tous les manquements aux clauses du marché, y compris la non-observation des ordres du pouvoir adjudicateur,
sont constatés par un procès-verbal dont une copie est transmise immédiatement à l'adjudicataire par lettre
recommandée.
L'adjudicataire est tenu de réparer sans délai ses manquements. Il peut faire valoir ses moyens de défense par lettre
recommandée adressée au pouvoir adjudicateur dans les quinze jours suivant le jour déterminé par la date de
l'envoi du procès-verbal. Son silence est considéré, après ce délai, comme une reconnaissance des faits constatés.
§ 3 Les manquements constatés à sa charge rendent l'adjudicataire passible d'une ou de plusieurs des mesures
prévues aux articles 45 à 49, 154 et 155.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 16
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
4.8.3.2 Amendes pour retard (art. 46-154)
Les amendes pour retard sont indépendantes des pénalités prévues à l'article 45.
Elles sont dues, sans mise en demeure, par la seule expiration du délai d'exécution sans intervention d'un procès-
verbal et appliquées de plein droit pour la totalité des jours de retard.
Nonobstant l'application des amendes pour retard, l'adjudicataire reste garant vis-à-vis du pouvoir adjudicateur des
dommages et intérêts dont celui-ci est, le cas échéant, redevable à des tiers du fait du retard dans l'exécution du
marché.

4.8.3.3 Mesures d’office (art. 47-155)


§ 1 Lorsque, à l'expiration du délai indiqué à l'article 44, § 2, pour faire valoir ses moyens de défense, l'adjudicataire
est resté inactif ou a présenté des moyens jugés non justifiés par le pouvoir adjudicateur, celui-ci peut recourir aux
mesures d'office décrites au paragraphe 2.
Le pouvoir adjudicateur peut toutefois recourir aux mesures d'office sans attendre l'expiration du délai indiqué à
l'article 44, § 2, lorsqu'au préalable, l'adjudicataire a expressément reconnu les manquements constatés.
§ 2 Les mesures d'office sont:
1° la résiliation unilatérale du marché. Dans ce cas, la totalité du cautionnement ou, à défaut de constitution,
un montant équivalent, est acquise de plein droit au pouvoir adjudicateur à titre de dommages et intérêts
forfaitaires. Cette mesure exclut l'application de toute amende du chef de retard d'exécution pour la partie
résiliée;
2° l'exécution en régie de tout ou partie du marché non exécuté;
3° la conclusion d'un ou de plusieurs marchés pour compte avec un ou plusieurs tiers pour tout ou partie du
marché restant à exécuter.
Les mesures prévues à l'alinéa 1er, 2° et 3°, sont appliquées aux frais, risques et périls de l'adjudicataire défaillant.
Toutefois, les amendes et pénalités qui sont appliquées lors de l'exécution d'un marché pour compte sont à charge
du nouvel adjudicataire.

4.8.3.4 Circonstances imprévisibles (art. 56)


L'attention particulière de l'entrepreneur est attirée sur le fait que toutes difficultés généralement quelconques
(normalement prévisibles par un entrepreneur diligent) rencontrées lors de l'exécution des travaux ne lui donnent en
aucun cas droit à une indemnité quelconque ou à la révision du contrat.
Il est supposé avoir tenu compte de ces difficultés lors de l'établissement des prix de l'offre.
L'application des moyens nécessaires pour résoudre ces difficultés est comprise dans le prix de l'offre.
Aucune des parties n'est considérée comme ayant manqué ou ayant contrevenu à ses obligations contractuelles si
elle en est empêchée par une situation de force majeure survenue soit après la date de notification de l'attribution du
marché, soit après la date de son entrée en vigueur.
On entend par «force majeure», aux fins du présent article, tout événement imprévisible, indépendant de la volonté
des parties et qu'elles ne peuvent surmonter en dépit de leur diligence, telles que les calamités naturelles, les
grèves, les lock-out ou autres conflits du travail, les actes de l'ennemi, les guerres déclarées ou non, les blocus, les
insurrections, les émeutes, les épidémies, les glissements de terrains, les tremblements de terre, les tempêtes, la
foudre, les inondations, les affouillements, les troubles civils, les explosions.
Si un cas de force majeure s'est produit et se poursuit pendant une période de 180 jours, nonobstant toute
prolongation du délai d'exécution des travaux que le contractant peut avoir obtenu de ce fait, chaque partie a le droit
de donner à l'autre un préavis de 30 jours pour résilier le marché.
Si, à l'expiration de la période de 30 jours, le cas de force majeure persiste, le marché est résilié et les parties sont
de ce fait libérées de leur obligation de poursuivre l'exécution de celui-ci.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 17
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
4.8.4 Fin du marché

4.8.4.1 Réception des services exécutés (art. 64-65 et 156)


Les services seront suivis de près pendant leur exécution par le fonctionnaire dirigeant. L’identité du fonctionnaire
dirigeant sera communiquée au prestataire de services au moment où débutera l’exécution des services.
Les prestations ne sont réceptionnées qu'après avoir satisfait aux vérifications, aux réceptions techniques et aux
épreuves prescrites.
Il est prévu des réceptions partielles du marché à l'issue de l'exécution des prestations qui font l'objet d’une même
phase ou de l’atteinte du même résultat.
A l'expiration du délai de trente jours qui suivent le jour fixé pour l'achèvement de la totalité des services, il est selon
le cas dressé un procès-verbal de réception ou de refus de réception du marché.
Lorsque les services sont terminés avant ou après cette date, il appartient au prestataire de services d'en donner
connaissance par lettre recommandée au fonctionnaire dirigeant et de demander, par la même occasion, de
procéder à la réception. Dans les trente jours qui suivent le jour de la réception de la demande du prestataire de
services, il est dressé selon le cas un procès-verbal de réception ou de refus de réception.
4.8.4.2 Frais de réception
Aucun frais de voyage et de séjour du délégué du pouvoir adjudicateur ne sont prévu à prendre en charge par le
prestataire de service.

4.8.5 Facturation et paiement des services (art. 66 à 72 -160)

L’adjudicataire envoie les factures (en un seul exemplaire) et le procès-verbal de réception du marché (exemplaire
original) à l’adresse suivante:
Programme d’Appui Institutionnel et Opérationnel au Secteur Agricole
A l’attention de Services Finances du PAIOSA
BP 6708 Bujumbura (Burundi)
La facture contient le détail complet des services qui justifient le paiement. La facture est signée et datée, et porte la
mention «certifié sincère et véritable et arrêté à la somme totale de ………euros (montant en toutes lettres)», ainsi
que la référence «CTB-BDI/845». La facture qui ne porte pas cette référence ne pourra pas être payée.
NB : En application de la Loi régissant l’application de la TVA au Burundi, l’Acheteur préfinance celle-ci lors de ses
paiements en Francs Bu (BIF) à tout attributaire établi et inscrit au Burundi uniquement. En conséquence, la TVA de
18% est versée pour tout paiement en Francs Bu (BIF) à un attributaire établi et inscrit au Burundi sur présentation
du Certificat d’enregistrement à la TVA. A l’inverse, si l’attributaire est établi et inscrit hors du Burundi, aucun
versement de TVA n’est prévu.
Le paiement à tout attributaire inscrit et installé au Burundi se fera en francs burundais au taux moyen de la
BRB au jour de paiement.
Seuls les services exécutés et réceptionnes comme tels pourront être facturés.
Le pouvoir adjudicateur dispose d'un délai de vérification de trente jours à compter de la fin des services, constatée
conformément aux modalités fixées dans les documents du marché, pour procéder aux formalités de réception
technique et de réception provisoire et en notifier le résultat au prestataire de services.
Le paiement du montant dû au prestataire de services doit intervenir dans le délai de paiement de trente jours à
compter de fin de la vérification.
Lorsque les documents du marché ne prévoient pas une déclaration de créance séparée, la facture vaut déclaration
de créance.
La facture doit être libellée en euros.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 18
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
Aucune avance ne peut être demandée par l’adjudicataire et le paiement sera effectué après réception de chaque
prestation de services comme décrit ci-dessous.
Les paiements sont effectués au prestataire de services selon les modalités ci-après:
Le règlement du marché se fait suite à la livraison de chaque produit d’études après validation du fonctionnaire
dirigeant et l’acceptation par le Pouvoir Adjudicateur. Le décompte se fait sur base des sous-totaux indiqués dans le
bordereau des prix pour chaque mission réalisée soit:
 Mission 1 : Totalité du montant de la mission 1 à terme de la description de l’état des existants,
après restitution et approbation du rapport de la mission par le pouvoir adjudicateur ;
 Mission 2 : Totalité du montant de la mission 2 à terme des études géotechniques, après restitution
et approbation du rapport de la mission par le pouvoir adjudicateur ;
 Mission 3 – Concerne les études APS, APD et Dossier des travaux
 Tranche de 45% du montant de la mission 3 après la remise du rapport APS. Le Paiement
intervient après restitution et approbation du rapport APS par le pouvoir adjudicateur.
 Tranche de 40% du montant de la mission 3 après la remise du rapport APD. Le Paiement
intervient après restitution et approbation du rapport APD par le pouvoir adjudicateur.
 Tranche de 15% du montant de la mission 3 après la remise du dossier d’exécution des
travaux. Le Paiement intervient après restitution et approbation du rapport du dossier
d’exécution des travaux selon le format qui sera remis au prestataire par le PAIOSA.

4.8.6 Litiges (art. 73 de l’AR du 14.01.2013)

Tous les litiges relatifs à l’exécution de ce marché sont exclusivement tranchés par les tribunaux compétents de
l’arrondissement judiciaire de Bruxelles. La langue véhiculaire est le français.

Le pouvoir adjudicateur n’est en aucun cas responsable des dommages causés à des personnes ou à des biens qui
sont la conséquence directe ou indirecte des activités nécessaires à l’exécution de ce marché. L’adjudicataire
garantit le pouvoir adjudicateur contre toute action en dommages et intérêts par des tiers à cet égard.

En cas de « litige », c’est-à-dire d’action en justice, la correspondance devra (également) être envoyée à l’adresse
suivante :

Coopération Technique Belge s.a.

Cellule juridique du service Logistique et Achats (L&A)

À l’attention de Mme Inge Janssens

Rue Haute 147

1000 Bruxelles

Belgique

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 19
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
5 Termes de référence pour « Etudes Topographiques,
Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction
d’ouvrages sur pistes rurales dans les communes de
Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi »
5.1 Généralités
Les responsables de l’Antenne du PAIOSA Moso doivent aller voir les administrateurs des communes concernés
(Gisuru et Nyabitsinda) ainsi que le Directeurs de la DPAE Ruyigi, afin d’expliquer le type d’intervention possible de
la CTB sur ces routes d’intérêt général, de désenclavement prononcé et répondant aux besoins d’intérêt agricole
(désenclavement des marchés locaux de vente des produits agricoles, favoriser le flux des échanges commerciaux
et l’évacuation se produits vivriers vers d’autres marchés, favoriser la circulation des biens et des personnes, …).

L’objectif est d’assurer la planification en évitant des doublons avec d’autres PTF.

5.2 Introduction
La République du Burundi et le Royaume de Belgique ont signé des accords spécifiques relatifs à la mise en œuvre
du Programme d’Appui institutionnel et Opérationnel au Secteur Agricole (PAIOSA).
Deux objectifs spécifiques ont été définis :
 OS1: Une augmentation et une meilleure valorisation des productions agricoles et d’élevage permet
une réduction de la pauvreté dans les régions d’intervention,
 OS2: Un environnement institutionnel favorable au développement d’activités agricoles et para-
agricoles est promu au niveau central, déconcentré et décentralisé.
Le programme comporte plusieurs axes d’intervention tous liés au développement agricole dans les régions de
l’IMBO et du MOSO notamment.
L’objectif est l’amélioration des conditions de production et de mise en marché des produits agricoles dans ces deux
régions.

5.3 Contexte, description du projet, justification de l’action et zone


d’intervention
Le programme PAIOSA se propose d’accompagner le gouvernement du Burundi dans la mise en œuvre de
politiques agricoles qui favoriseront une croissance économique offrant des opportunités aux populations rurales de
sortir de la pauvreté.
Dans ce cadre, le PAIOSA intervient notamment dans l’investissement d’aménagement hydro-agricoles avec des
travaux de réhabilitation prévus dans 4 marais du Moso pour environ 600 ha.
En parallèle à ces travaux, des activités liées à l’appui aux AUE pour une gestion durable des aménagements sont
mis en place avec un appui aux organisations paysannes. Des activités dans les bassins versants sont menées
(boisement, gestion intégrées), appuis aux pratiques agricoles (champs écoles paysans), aux activités économiques
(hangars stockages, centres de transformations), toutes ces activités devant pouvoir se dérouler avec une libre
circulation sur les axes d’interventions.
L’objectif principal de l’activité pistes est donc bien d’assurer sur les axes en lien avec les activités du PAIOSA une
libre circulation des biens et des personnes des communes cibles.
La remise en état de fonctionnement se limitera aux ouvrages d’arts et éventuels points particuliers (digues en zones
de marais, bourbiers) entravant la circulation.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 20
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
L’objectif n’est pas le confort de la piste mais son accessibilité par la remise d’ouvrages et infrastructures routières
ne nécessitant que très peu d’entretien de par la nature des ouvrages ciblés et le type de réalisation prévu.
Il n’est donc pas prévu d’activités systématiques sur la plateforme, couches de roulement ni les fossés longitudinaux.
Le but reste avant tout la praticabilité de la piste par les camions/camionnettes/motos et vélos, rendre praticable en
toute saison la piste/route en réparant les ouvrages détruits.

5.4 Nature et étendue des prestations


Les missions confiées au prestataire sont de nature d’ingénierie topographique – géotechnique – et génie civil.
Le prestataire assurera la réalisation complète de la mission d’étude, relevé topographique de chacun des sites
identifiés, études géotechnique, dimensionnement des ouvrages, dossier d’exécution complet, remises de tous les
plans et devis quantitatif et estimatifs, prescriptions techniques APS/APD complètes jusqu’à la remise de la partie
technique du dossier d’appel d’offre. (Modèle à exiger préalablement à la CTB)
Dans sa méthodologie, le prestataire de service devra également prévoir de remettre les Spécifications techniques
des travaux à réaliser, les métrés quantitatifs ainsi que l’estimation budgétaire des travaux, le planning prévisionnel
de mise en œuvre des travaux, les matériels minimum requis ainsi que la qualification et les expériences pertinentes
des entreprises des travaux et leur personnel à aligner pour l’exécution du marché des travaux.
L’étude géotechnique a pour objectif l’identification des sols et la remise de propositions de positionnement du
niveau de sol de fondation pour les ponts. Cette partie sera à sous-traiter avec le Laboratoire National du Bâtiment et
des Travaux Publics (LNBTP).
Pour des raisons de facilitation d’exécution/délais d’interventions et limitations des activités de maintenance, la
conception des ouvrage de type pont est à prévoir en tablier de béton armé.
Les ouvrages devront être dimensionnés pour une charge de 30 T L’axe est prévu pour des véhicules de 30T.
Dans la région du Moso, les communes de Nyabitsinda et Gisuru de la province Ruyigi sont ciblées.
La reconstruction de ces ouvrages (ponts, passages busés, ouvrages de traversés sous piste, dalots, …) sur les
axes de la Route Provinciale (Nyabitsinda-Nyabitare) ainsi que sur la piste de Nyabigozi en commune Gisuru
permettra à court terme de désenclaver les actions déjà mise en place par le PAIOSA notamment UPA
Nyamutetema, CEP Ndago, CEP Mago, CEP Nyabitare, accès au pont Nyamutetema, accès aux marais
(Nyamabuye, Ntanga et Nyabigozi), l’accès aux bassins versants Gisuru, Nyabitsinda et Mpinga-Kayove, ...
L’intervention sur les ouvrages routiers de cette région facilitera l’écoulement des productions de la zone vers les
marchés (Gisuru, Nyabitare, Rugaragara, Nyabitsinda, Ruyigi et ailleurs) et facilitera aussi l’écoulement des produits
stockés dans le hangar de stockage de 8 UPA construits dans les 4 communes du Moso (initialement appuyés dans
ces activités par le programme depuis 2011) vers les mêmes marchés ou ailleurs.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 21
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
Caractéristiques des sites d’interventions :

Sur la Carte « Piste Nyabigozi _ Ntende »

Portée de
Emplacement l'ouvrage
ouvrage Type d'ouvrage (cm) Hauteur (cm) Action à mener
Déboucher la buse, construire
Pas visible car complètement mur de tête, recharger la piste sur
Début piste Buse existant bouchée 20 ml
Construction dalot,
Point 2 Dalot 80 60 Rechargement piste sur 150 ml
Construction, Rechargement
Point 3 Dalot ou ponceau 200 80 piste sur 100 ml
Point 4 Dalot 100 80 Construction dalot
Point 5 Ponceau 300 180 Construction ponceau
2ml de buse métallique à ajouter,
construction des murs de tête sur
Point 6 Buse existante 120 5 ml et 2,5 m de haut
Construction dalot,
Point 7 Dalot 80 50 Rechargement piste sur 10 ml
Point 8 Dalot 80 50 Construction
Point 9 UPA Nyabigozi Pas d'ouvrage ni d'action à mener
Pont
Repris dans un autre marché en cours d’exécution
Point 10 Nyabigozi_Ntede
Point 11 Pont 450 250 Construction
Point 12 Pont 350 150 Construction
Arrivée sur
Rumpungwe Fin Piste, pas d'ouvrage ni d'action à mener

Sur la carte « Piste Mago _ Nyabitare » de 3,74 km


Portée de
Emplacement l'ouvrage
ouvrage Type d'ouvrage (cm) Hauteur (cm) Action à mener
Démolition de la structure
existante, construction pont,
Buses existantes stabilisation de berges amont et
Point 1 cassées 400 200 aval par des gabions
Construction pont, Remblais
compacté derrière les culées car
Pont complètement berges élargies, Protection des
Point 2 détruit 600 300 berges amont et aval par gabions
Mur de tête à reconstruire sur 6ml
Point 3 Buse existante et 2m de haut
Pont complétement
Point 4 détruit 400 300 Construction pont
Pont
Point 5 300 150 Construction pont

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 22
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
Carte de situation de la piste Nyabigozi-Ntende de 13,63km

Carte de situation de la piste Mago-Nyabitare

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 23
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
5.5 Résultats attendus
5.5.1 Résultats concernant la partie Etudes géotechniques

Pour chacun des sites, l’étude devra permettre une première identification des risques géologiques, en particulier :
- Faire une enquête documentaire sur le cadre géotechnique spécifique de chaque site et l’existence
d’avoisinants ;
- Définir un programme d’investigations géotechniques spécifique de chaque site, le réaliser et en exploiter les
résultats ;
- Fournir un rapport avec un modèle géologique préliminaire, certains principes généraux d’adaptation des
projets au site et une première identification des risques.
L’offre comportera le détail de prix unitaire

1. ETUDES GEOTECHNIQUES DE PROJET


Pour chaque site de construction de ponts, l’étude devra assurer :
- Exécution de 2 forages (un par berge), fouilles pour prélèvement,
Les sondages de chaque fouille sont à réaliser sur chaque rive par creusage manuel.
Au total, une profondeur pouvant aller jusqu’à 8m est attendue et dans tous les cas jusqu’à l’assurance d’un sol bien
portant.
- et un minimum de 6 essais géotechnique de reconnaissance, sondage (minimum de 3 essais géotechnique
par rive)
2. RAPPORTAGE étude géotechnique
Pour chaque site, un rapport en 3 exemplaires sera fourni et les documents seront rédigés en français et devra
contenir les éléments suivants :
Identification du site
Inclus un schéma de chaque site avec les ouvrages existants et avoisinants, la description de la campagne de
reconnaissance des lieux d’implantation des fouilles de prélèvement et des sondages au pénétromètre.
Identification des sols rencontrés – pour chaque fouille de prélèvement
Prélèvement d’échantillons intact
Coupe verticale du sol - résultat des fouilles
Photos des carottages réalisés
Mention des apparitions de l’eau en fond de fouille, niveau stabilisation
Composition physique (nature) du sol et ses constituants
Pour chaque type de sol rencontré une analyse au LNBTP assurant l’identification des sols et essais
caractérisation mécanique de cisaillement et œdométrique :
- Granulométrie
- Teneur en eau
- Densités
- Limites d’Atterberg
- Cisaillement
- Tassement
- Œdomètre
- Perméabilité en œdomètre
- Résistance en compression
- Essais triaxiaux
CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 24
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
- Essais de pénétration dynamique à réaliser avec le LNBTP– pour chaque point de sondage
- Les courbes de résultats des essais au pénétromètre en précisant
- Les valeurs des contraintes admissibles du sol aux différentes profondeurs rencontrées
- Interprétation remise par le LNBTP et le Bureau d’étude
- Analyse et interprétation de tous les résultats obtenus.
- Principes généraux d’adaptation des projets aux sites
- Identification des risques potentiels
- En fonction des documents du projet qui seront fournis au prestataire, les éléments suivant seront fourni sur
chaque site:
 les notes techniques donnant les méthodes d’exécution proposées pour les ouvrages géotechniques
(notamment terrassement, soutènements, fondations, dispositions vis-à-vis des nappes et avoisinants)
 les valeurs des côtes attendues des fondations, culées et pile intermédiaire éventuellement proposée
(avantage/inconvénient)
 Notes de calcul de dimensionnement des fondations
Chaque rapport est à fournir en 3 exemplaires papiers originaux et une version électronique modifiable (Word, Excel)
et une version électronique non modifiable (PDF) sur CD-Rom.

5.5.2 Résultats concernant la partie génie civil

5.5.2.1 Avant-projets sommaires avec levés topographiques (APS)


Les études d’avant-projet sommaire ont pour objet d’étudier la faisabilité:
- socio-économique, foncière et environnementale (le cas échéant) des ouvrages de la zone sous études ;
- d’intervention, et pour cela, le prestataire remettra l’avantage et inconvénient de différents options en
apportant les informations sommaires liés au coût/difficultés d’exécution etc.
- technique du projet de construction des ouvrages identifiés. Il s'agit entre autre d'étudier la nature des
travaux à faire, les ouvrages à mettre en place, l'importance relative des travaux pour les bénéficiaires et
pour l’entreprise, faire le choix du type de travaux.
L’APS proposera divers scénarios, plans/devis/commentaires afin d’assurer au pouvoir adjudicateur le meilleur choix
d’implantation.
L’avant-projet sommaire sera réalisé sur base d'un levé topographique détaillé sur le site d’emplacement des
ouvrages ciblés. Le lever topographique portera sur une distance minimum de 50m de part et d’autre de chaque
ouvrage. L’APS intégrera ensuite les études socio-économiques et foncières.
Des études sommaires d'impact environnemental pourront être également réalisées Le prestataire de service
présentera un programme détaillé de réalisation des levés afin de permettre une progression optimale des études
prévues.
Étude topographique
Il s’agit de réaliser une étude détaillée de la topographie de la zone à étudier. Le consultant procédera à :
 L’implantation d’une polygonale fermée de la zone à étudier avec des bornes-repères installées de façon
permanente jusqu’à la fin des travaux. Ces bornes seront nivelées et seront reportées sur le plan
topographique avec leurs coordonnées tant en planimétrie qu’en altimétrie. Les bornes seront visibles entre
elles et de façon marquée
 Les bornes principales pourront être en béton simple (cylindre ou prisme à base carrée de 10 cm de rayon /
de côté, hauteur > 35 cm, enterrée pour laisser dépasser 5 cm maximum). La fabrication et la pose des
bornes font partie des prestations. La partie apparente sera peine en rouge.
Des points de repère secondaires seront matérialisés (clous de marquage/ peinture sur les arbres, roches) sur des
ouvrages permanents existants sur la zone.
 Les levés topographiques seront réalisés suivant une restitution à l’échelle 1/2000. Tous les points de détail
particuliers et les courbes de niveau seront tracées tous les 0.25 m.
CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 25
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
Les détails topographiques comprendront en outre :
 les noms des lieux et des localités (province, commune, collines, sous-collines) ;
 les limites générales des différentes zones de projet existantes ;
 les chemins et pistes d’accès et de circulation;
 les points particuliers : thalwegs en général et les ruptures de pente ;
 les ouvrages hydrauliques et de franchissement existants.
Le bureau d’étude s’appropriera les éventuelles données topographiques et cartographiques existantes au niveau
national (cartes IGEBU au 1/50000, les ortho photo plans, images satellites, et autres), les vérifiera, les
approfondira.
Le prestataire s’assurera de recueillir les informations au regard des débits de crues, hauteur estimées sur site,
selon les indications d’éventuels ponts en amont de la rivière, selon les constats au niveau des berges et toutes
informations issues de données de l’IGEBU.
Plans-types et coupes
Des plans types et coupes des ouvrages proposés seront fournis. Selon le choix, les ouvrages seront principalement
en maçonnerie de moellons, dalle en béton armé, buses métalliques ou en béton. Une protection en gabions des
corps d’ouvrages pourront être proposés par la consultance.
Pour les ouvrages de type pont, il est attendu notamment un scénarios avec ou sans pile intermédiaire, en assurant
le positionnement des culés disposées au plus proches des berges et un autre un peu plus éloignée pour deux
portées différentes, deux tirant d’air différent (minimum attendu entre Plan Haute Eau et fond tablier de 80 cm de
tirant d’air).
Pour chaque position d’ouvrage, en ayant déterminé le débit de crue et en ayant connaissance par les relevés
topographique de la section, la consultance déterminera la hauteur estimative de remontée de l’eau au droit de
chacun des ouvrages. (A marquer sur la coupe)
Un tableau reprendra l’information de chacune des hauteurs d’eau en amont et à l’entrée de chaque ouvrage.
Pour les gabions de protection, le dimensionnement du massif de gabion sera identique à celui porté pour un
ouvrage poids en s’assurant du renversement et glissement.
Les gabions seront pour des raisons d’approvisionnement limité à deux types, le gabion cage de 2 x 1 x 1 m
et le gabion semelle de 2 x 1 x 0,5 m
Description de la participation des populations bénéficiaires
Le bureau d’études devra décrire la façon dont la population bénéficiaire apportera sa contribution pour la mise en
œuvre des travaux. Ceci proviendra des idées et propositions émises par cette dernière à ce sujet lors de réunions
d’informations entre le bureau d’études et la population bénéficiaire.
Ces réunions se tiendront sur les lieux où seront exécutés les travaux. (L’objectif est d’assurer la compréhension des
travaux à réaliser et la possibilité de dupliquer, réparer les zones à réhabiliter.)
La contribution sera principalement d’ordre physique.
Recherche des matériaux
Le bureau d’étude réalisera des reconnaissances du terrain afin d’identifier des sites d’emprunt et d’extraction des
matériaux locaux à utiliser pour la construction.
Pour les zones d’emprunts afin de réaliser les remblais, les ouvrages à réaliser en utilisant des moellons (gabions et
perrés), le bureau réalisera des reconnaissances de terrain en vue d’identifier les sources de matériaux corrects les
plus proches limitant le transport.
Mémoire technique Le consultant remettra un document d’étude, pour cette zone concernée, qui comporte les
éléments suivants :
 Le calcul sommaire de la superficie du sous bassin versant ;
 L’estimation prévisionnelle de la nature des travaux afin de maitriser les débits solides qui transitent via
l’ouvrage de type traversée sur la piste ;
 L’estimation des travaux pouvant être effectués par les bénéficiaires (contrepartie) et par l’entreprise ;
 L’estimation financière des travaux

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 26
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
 Les données de crues en l/sec/ha permettant le dimensionnement des ouvrages (mode de calcul, modèle
utilisé)
 Le rapport d’études socio-économiques;
 Le cas échéant, une présentation synthétique et comparative (avec estimations financières) des différentes
variantes proposées pour les ouvrages à construire (proposition sommaire des infrastructures hydrauliques
à mettre en place) avec le bénéfice/inconvénient;
 Réalisation d’un fond topographique détaillé couvrant la superficie située à 50m de part et d’autre des
ouvrages projetés. Les éléments remarquables tels que gros arbres, termitières, canaux existants, chemins,
talus, limites parcellaires significatives seront également relevés ;
 Un profil en long du tronçon de la piste traversé par l’ouvrage projeté à raison d’un point chaque 10 mètres
en incluant systématiquement les points particuliers du profil comme les chutes naturelles, les passages et
les franchissements existants, les exutoires, les confluences, les ruptures de pentes qui seront levés;
 Réalisation des profils en travers concomitants avec les points du profil en long au droit de chaque ouvrage.
Chaque profil en travers comprendra au minimum 8 points de levé :
 1 en fond du cours d’eau ou de la ligne de talweg,
 2 en pied de berge,
 2 en haut de berge
 2 sur la piste en rive droite et rive gauche.
- Sera précisé sur le profil en long
 La position sur le profil en long précisant l’emplacement de chaque ouvrage
 La pente entre chaque ouvrage

PRECISIONS A APPORTER DANS LE RAPPORT:


1. Les plans topographiques seront réalisés au 1/1000 avec des courbes de niveau dessinées tous les 0.25 m
et des courbes maîtresses tous les 1 m. Sur ce plan seront restitués l’ensemble des détails remarquables et
les repères décrits ci-avant. Un tableau d’assemblage accompagnera les plans remis ;
2. Le profil en long au 1/1000 ;
3. Le carnet des profils en travers au 1/500 ;
4. Le plan général du site au 1/5000 comprenant les limites de la zone levée, le tracé de la piste, les courbes
de niveau dessinées tous les 25 cm, les ouvrages de franchissements et les zones caractéristiques ;
5. Le tableau des caractéristiques des bornes de rattachements ;

REMISE DU RAPPORT :

Le consultant remettra ensuite pour chaque ouvrages, les documents et plans complets d’exécution, remis à
l’échelle 1/50 en quatre exemplaires imprimés (formats A3) et en version électronique sous format DXF et PDF sur
CD.
Sur la base de ce rapport d’études, et des options à lever, le pouvoir adjudicateur décidera des travaux éventuels à
mener et de la poursuite de l’étude en APD

5.5.2.2 Avant-Projet Détaillé (APD

Après validation de l’étude APS, le consultant réalisera les études d'avant-projet détaillé en tenant compte des
décisions éventuelles de l’APS.
Dans le cas présent, les études d'APD ont pour objet :
- De calculer, par des plans, coupes et élévations, les formes des différents éléments qui constituent les
ouvrages envisagés, la nature et les caractéristiques des matériaux et les conditions de leur mise en œuvre ;
- De déterminer leurs implantations, encombrements et cubage précis;
- De préciser la mise en œuvre et toutes les conditions techniques d’exécution, de contrôles, d’essais, de
réceptions, etc …
CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 27
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
- Préciser la qualité, normes pour qualifier les matériaux ;
- D’établir un coût prévisionnel des travaux, détaillé par ouvrage et global;
- De permettre au maître de l’ouvrage, au regard de cette évaluation, d’arrêter le coût prévisionnel de la
réalisation de chaque ouvrage. Une mention sera apportée sur les mesures d’entretiens à prévoir afin de les
communiquer aux populations riveraines et, par ailleurs, une estimation des coûts de maintenance
plausible, équipements à prévoir le cas échéant ;
- De déterminer le délai global de réalisation des ouvrages. Le consultant présentera un APD à l’approbation
du pouvoir adjudicateur.
Cet APD comprendra en outre les spécifications techniques détaillées qui décrivent la façon de mettre en
œuvre les travaux.
L'avant-projet détaillé précisera les options techniques retenues au stade de l'avant-projet sommaire afin de définir
les paramètres techniques et l'avant-métré détaillé des différents ouvrages ainsi qu'un budget en vue de la
production d'un dossier des travaux pour la construction future des ouvrages.
Le consultant devra procéder à toutes les mesures et investigations nécessaires à la définition des paramètres
techniques et l'établissement d'un devis estimatif.
Pour ce, le bureau d’études établira les avant métré suffisamment précis des différents ouvrages et procèdera à
l’évaluation des coûts des travaux sur base d’un bordereau de prix unitaires pertinent. Le devis estimatif inclura :
 Plans d’ingénierie aux échelles appropriées
 Spécifications techniques des travaux et activités
 Délais d’exécution des travaux
 Le cadre du bordereau des prix unitaires
 Le cadre du devis estimatif
Ces documents seront remis sous format papier et sous format électronique
Mémoire technique
Chaque mémoire technique comprendra les éléments suivants :
- Description des ouvrages en précisant le nom et la localisation de chacun d’eux, pour ce il faut établir un
plan de situation et celui d’implantation des ouvrages;
- Evaluation des cubatures (volumes de remblais/déblais) et déterminer la cote projet de la couche de
roulement de la piste située de part et d’autre de chaque ouvrage sur environ 10 mètres de distance
(rechargement et ou déblaiement selon les cas).
- Détails des paramètres hydrauliques qui seront utilisés pour le calcul des différents ouvrages ;
- Une information sur la cote réelle de positionnement des ouvrages à mettre en place tout en optimisant le
tirant d’air sous ouvrage proposé sur chaque site d’intervention ;
- Description détaillées (spécifications techniques) des différents ouvrages hydrauliques types et particuliers;
un tableau des cotes variables sera produit pour chaque ouvrage type ; les ouvrages particuliers disposeront
chacun d’un plan coté ;
- Description du réseau de pistes d’accès et ouvrages de franchissement ;
- Un avant-métré détaillé pour chaque type d'ouvrage et l’estimation des coûts des travaux qui seront
réalisés ;
- Une proposition de priorisation des travaux (chronogramme) à mener pour les phases suivantes de la
prestation accompagné d’une grille d’aide à la décision, le cas échéant.
Le prestataire remettra pour chaque ouvrage en version finale, les documents et plans complets d’exécution, remis à
l’échelle 1/50 en quatre exemplaires imprimés (formats A3) et en version électronique sous format DXF et PDF sur
CD : On mentionne les exigences :
a) Plan de situation de chaque pont avec description du site (Localisation, accessibilité, végétation, pentes,
appréciation visuelle du sol et sous-sol, toute autre information pouvant intéresser l’Autorité contractante ou
le futur entrepreneur) ;
b) Plan implantation des ouvrages;

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 28
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
c) Note de calcul de dimensionnement des tabliers en béton armé de X ponts ;
d) Note de calcul de dimensionnement et remise du dossier d’exécution complet (plans des armatures,
fondations, culées, tabliers, gabionnage sur berges) ;
e) Différentes vues : vue en plan, coupes longitudinale et transversale des différentes parties des ouvrages ;
f) Plans des détails (Coffrage et ferraillage, ouvrages de protection en amont et en aval du pont, remblai
derrière les culées, ….) ;
g) Prévoir de chaque côté du pont/dalot, la remise à niveau du remblai de latérite avec un compactage adapté ;
h) Descriptions narratives des travaux à effectuer ;
i) Devis quantitatif des travaux à réaliser ;
j) Délais estimatif détaillé des travaux;
k) Critères de sélections, équipement/personnels à prévoir de la part de l’entreprise ;
l) Autres élément nécessaire aux précisions pour futur entrepreneurs

Pièces dessinées.
Les pièces dessinées seront constituées de plans topographiques réalisés en phase APS mais qui sont mis à jour,
des plans d’aménagement et des plans des différents ouvrages.
Les plans seront remis au format papier ainsi qu’au format électronique dwg et en pdf.
Les plans des différents ouvrages à exécuter seront élaborés sur la base des plans topographiques et de toutes les
données de base permettant, d’une part de calculer avec précision les volumes des terres à déblayer ainsi que les
volumes de matériaux à mettre en œuvre.
Le plan topographique laissera apparaître la piste et d’autre part de connaître le nombre d’ouvrages en estimant
les dimensions et le métré.
Il s’agit :
- des plans des aménagements proposés sur fond des plans topographiques, à l’échelle adéquate (vue
d'ensemble 1/10.000 et détails au 1/2.000) et du réseau des pistes avec l’emplacement des ouvrages d’art
(ponts, ponceau, dalots, passage busé, passerelles piétonnières, etc.) ;
- des profils en long et en travers et des plans types et coupes à échelle adéquate (1/25, 1/50, 1/100) des
ouvrages d’art type et particuliers accompagnés de leurs côtes variables.
Les échelles proposées sont données à titre indicatif, le Consultant pourra les adapter en fonction des ouvrages qu’il
aura réellement à proposer.

5.5.2.3 Dossier des travaux

Après validation de l’étude d’Avant-projet Détaillé (APD), le consultant devra élaborer le Dossier des travaux, lequel
dossier est nécessaire pour la consultation des entreprises pour l’exécution des travaux. Le dossier des travaux sera
élaboré sur base d'un modèle fourni par le client.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 29
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
6 Sélection du bureau d’études

6.1 Expérience du bureau d’étude


Le soumissionnaire joint à son offre une liste reprenant les services similaires (Etudes de ponts et /ou ouvrages sur
pistes ou équivalents) les plus importants qui ont été effectués au cours des cinq dernières années, avec mention du
montant et de la date et les destinataires publics ou privés.
Les services sont prouvés par des attestations émises ou contresignées par l’autorité compétente ou, lorsque le
destinataire était un acheteur privé par une attestation de l’acheteur ou à défaut par une simple déclaration du
prestataire de services.
Les prestations similaires exécutées doivent être de montant supérieur ou égal à 50.000.000 BIF (cinquante millions
de francs burundais)

6.2 Une description de l’équipement technique dont il dispose et qui sera


utilisé lors de l’exécution du marché :
- Station totale ou théodolite ;
- Logiciel de conception comme AUTOCAD, ARCHICAD, PISTE etc….. ;
- Logiciel de dimensionnement ;
- Logiciel de calcul des cubatures tel que COVADIS ou équivalent ;
- Ordinateurs approprié pour l’utilisation de ces logiciels ;
- Ordinateurs avec logiciels Bureautiques ;
- Rétro projecteur (pour les restitutions des rapports) ;
- Véhicule tout terrain ;
- Et autres nécessaires à l’exécution de ce marché comme les équipements bureautiques, … .

6.3 Le Bureau d’étude doit aussi remettre les documents suivants :


Une proposition d’un laboratoire agréé pour la réalisation des tests et essais de laboratoire nécessaires dans le
cadre de ces prestations. Le Laboratoire National du bâtiment et des travaux publics (LNBTP) est recommandé pour
ce genre de tests à faire exécuter.

6.4 Personnel de qualification


Les profils suivants présentent le personnel clé des consultants requis pour ces études techniques.
Pour cette mission, le personnel clé devrait avoir les compétences et expériences minimum suivantes :
1) Un Chef de mission :
Ingénieur minimum A1 Géotechnicien avec 10 ans d’expérience professionnelle en générale. Il devra justifier au
minimum 4 expérience d’études Géotechniques des sols de fondations dont au moins 2 expériences d’études de
dimensionnement de pont de portée de plus de 7m ;
2) géotechnicien :
Ingénieur minimum A1 Géotechnicien avec minimum 8 ans d’expérience professionnelle en générale. Il devra
justifier au minimum 3 expériences d’études Géotechniques des sols de fondations;
3) Un Chargé des études Génie civil (dimensionnement) :
Ingénieur minimum A1 en génie civil avec minimum 8 ans d’expériences professionnelles et minimum 2 expériences
d’études de dimensionnement de pont de portée de plus de 7m. Il doit également être utilisateur confirmé de logiciel
de dimensionnement d’ouvrages tel que Robobat ou similaire.
4) Un Géomètre Topographe :
Il devra être de minimum niveau A2 en topographie, ayant une expérience générale d’au moins 5 ans dans les levés
topographiques ou implantations sur des ouvrages divers et ayant effectué l’implantation ou levé d’au moins deux
chantiers de pistes incluant des ouvrages d’art liés aux pistes.
5) Un Techniciens Dessinateur projeteur :
Il sera de niveau A2 (option Dessinateur Projeteur) avec une expérience d’au moins 6 ans en général dans la
conception d’ouvrages et la maitrise confirmée par 2 expériences pratique mentionnant l’usage de logiciel de dessin
tel qu’Autocad, Archi cad et de calcul de cubature.
CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 30
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
7 Obligations du soumissionnaire
Le bureau d’études sera entièrement responsable de la réalisation de l'étude. Il fournira à temps les consultants, les
structures de soutien et la logistique indispensables en qualité et en quantité pour la bonne exécution de sa mission.
Durant toute la durée des prestations de l’étude le chef de mission résidera au Burundi, à Bujumbura ou à Ruyigi.

Le bureau d’études exécutera les prestations de l'étude et remplira ses obligations de façon diligente, efficace et
économique, conformément aux techniques et pratiques généralement acceptées. Il pratiquera une saine gestion,
utilisera des techniques de pointe appropriées et des équipements, machines, matériels et procédés sûrs et
efficaces.

Le bureau d’études programmera et spécifiera les tâches à exécuter en accord avec le programme PAIOSA/Antenne
Moso auxquels il précisera la participation attendue. Le bureau d’études s'engagera à :

 Vérifier la cohérence et la pertinence des données et informations collectées dans le cadre de


l'exécution de son mandat, il devra les compléter au besoin par les investigations nécessaires à
l'exécution de sa tâche ;
 Souscrire toutes les assurances requises couvrant ses activités, employés, experts indépendants, sans
recours contre des tiers ;
 Garder la confidentialité des renseignements obtenus ainsi que des résultats de ses tâches durant
l'exécution de son étude.

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les 31
Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
7.1 Formulaires d’identification6
Dénomination de la société /
soumissionnaire :
Forme juridique :
Siège social (adresse) :

Représenté(e) par le soussigné


Nom, prénom :
Qualité :

Personne de contact :
Numéro de téléphone :
Numéro de fax :
Adresse e-mail :

Numéro d’inscription ONSS ou équivalent :

Numéro d’entreprise :

N° de compte pour les paiements :


Institution financière :
Ouvert au nom de

6
Formulaire à compléter selon que le soumissionnaire est une personne morale ou physique.
CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes
rurales dans les Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
7.2 Formulaire d’offre de prix
En déposant cette offre, le soumissionnaire ………………………………………… déclare
explicitement accepter toutes les conditions énumérées dans le CSC CTB BDI/845 et renoncer à ses
propres conditions (de vente). Il s’engage à exécuter le présent marché public aux prix suivants,
exprimés en BIF et hors TVA (en chiffres) de :…………………

Fait à …………………… le ………………

Signature / nom :

………………………………………………

Signature(s) :

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes 33
rurales dans les Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
7.3 Modèle de Formulaire d’offre
La firme/société…………………………………………………...…………(raison sociale, forme
juridique)
dont le siège social se situe (commune, rue, n°, Pays)
………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………
et représentée par le(s) soussigné(s)…………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………..
S’engage par la présente, sur ses biens, meubles et immeubles, à exécuter le marché de service
relatif à « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la
construction de d’ouvrages sur pistes rurales dans les Communes de Nyabitsinda et Gisuru
en Province Ruyigi. », pour le compte de l’Agence Belge de Développement s.a. (CTB), dont le
siège social se situe au n°147 de la rue Haute à 1000 Bruxelles en Belgique, conformément aux
clauses et conditions du cahier spécial des charges référencé N°CTB/BDI/845
Elle s’engage à exécuter le marché pour un prix total, hors TVA, de …………………………… BIF

Le soussigné déclare avoir lu et approuvé la demande de cotation référencée N°CTB/BDI/….. Il


déclare, au nom de la firme, adhérer aux clauses contractuelles du marché prévues dans la présente
demande de cotation, accepter d’exécuter le marché dans leur strict respect et il renonce à toute
condition de vente particulière.

La firme/société s’engage à exécuter le marché dans un délai n’excédant pas …………………..


Jours calendriers.
Elle s’engage par ailleurs à maintenir son offre valable pour une durée de ………………….. Jours
calendriers

Un compte au nom de la firme est ouvert auprès de la Banque ……………………………


et porte le numéro………………………………………………
Tout versement au titre des prestations effectuées dans le cadre de l’exécution du présent marché
se fera uniquement sur ce compte. Aucun versement en liquide ne sera demandé.

Son n° de TVA (ou NIF) est le ………………………………..


Son n° de registre de commerce est le …………………..
Le cas Echéant, la firme est inscrite à l’ONSS (ou INSS) sous le n° ……………………………………

Fait en double exemplaire à ……………………………….le…………. …………………..

Signature(s), avec mention de la qualité des signataires

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes 34
rurales dans les Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
7.4 Décomposition de l'offre
Quantité PU HTVA
Unité indicative [BIF] PT HTVA [BIF]

MISSION 1- DESCRIPTION DE L'ETAT DES EXISTANTS


Expert 1- Chef de mission homme.mois 0,25
Expert 2- Chargé des études Génie civil
(dimensionnement) homme.mois 0,25
Expert 3 - Géomètre Topographe homme.mois 0,25
Déplacement mission 1
Rapports et divers U 1
Sous/total Etat des existants

MISSION 2- ETUDES GEOTECHNIQUES


Expert 1 - Chef de mission homme.mois 0,5
Expert 2- Ingénieur géotechnicien Homme.mois 0,5
Déplacement mission 1

Frais divers (location matériels, équipe


d'appui, travail du laboratoire, communication,
frais de subsistance sur terrain, …)
ff 1
Rapports d'études et divers U 1
Sous/total Etudes géotechniques
MISSION 3- ETUDES TECHNIQUES (APS, APD, DOSSIER DES TRAVAUX)
Expert 1 - Chef de mission homme.mois 3
Expert 2- Géomètre Topographe homme.mois 0,75
Expert 3- Chargé des études Génie civil
(dimensionnement) homme.mois 0,75
Expert4 - Un Technicien Dessinateur
Projeteur homme.mois 1,5
Déplacement mission 4
Frais divers (acquisition des données IGEBU,
cartes IGN, location matériels,
communication, frais de subsistance sur
terrain…) ff 1
Rapports (APS, APD, Dossier des travaux) et U 3
divers
Sous/total Etudes techniques
TOTAL GENERAL HTVA

Rabais éventuel : ………………

Cout total HTVA:


Le montant total hors TVA pour les études techniques (montant en lettres) ……………………………..
(……………………………..montant en chiffres) FBU

*Conformément au point 7 de la partie II « Eléments inclus dans le prix » du présent cahier spécial
des charges.

Fait en double exemplaire à ……………………………….le…………. …………………..

Signature(s), avec mention de la qualité des signataires

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes 35
rurales dans les Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
7.5 Déclaration d’intégrité pour les soumissionnaires

Concerne le soumissionnaire :
Domicile / Siège social :

Référence du marché public :

À l’attention de la Coopération Technique Belge,

Par la présente, je / nous, agissant en ma/notre qualité de représentant(s) légal/légaux du


soumissionnaire précité, déclare/rons ce qui suit :

 Ni les membres de l’administration, ni les employés, ni toute personne ou personne morale


avec laquelle le soumissionnaire a conclu un accord en vue de l'exécution du marché, ne
peuvent obtenir ou accepter d’un tiers, pour eux-mêmes ou pour toute autre personne ou
personne morale, un avantage appréciable en argent (par exemple, des dons, gratifications
ou avantages quelconques), directement ou indirectement lié aux activités de la personne
concernée pour le compte de la Coopération Technique Belge.
 Les administrateurs, collaborateurs ou leurs partenaires n'ont pas d'intérêts financiers ou
autres dans les entreprises, organisations, etc. ayant un lien direct ou indirect avec la
Coopération Technique Belge (ce qui pourrait, par exemple, entraîner un conflit d'intérêts).
 J'ai / nous avons pris connaissance des articles relatifs à la déontologie et à la lutte contre la
corruption repris dans le Cahier spécial des charges et je / nous déclare/rons souscrire et
respecter entièrement ces articles.

Je suis / nous sommes de même conscient(s) du fait que les membres du personnel de la
Coopération Technique Belge sont liés aux dispositions d’un code éthique qui précise ce qui suit :
“Afin d’assurer l’impartialité des membres du personnel, il leur est interdit de solliciter, d’exiger ou
d’accepter des dons, gratifications ou avantages quelconques destinés à eux-mêmes ou des tiers,
que ce soit ou non dans l’exercice de leur fonction, lorsque les dons, gratifications ou avantages
précités sont liés à cet exercice. Notons que ce qui importe le plus dans cette problématique est
moins l’enrichissement résultant de l’acceptation de dons, gratifications ou avantages de toute
nature, que la perte de l’impartialité requise du membre du personnel dans l’exercice de sa fonction.
À titre personnel, les membres du personnel n’acceptent aucune gratification, aucun don ni avantage
financier ou autre, pour les services rendus”.

Si le marché précité devait être attribué au soumissionnaire, je/nous déclare/rons, par ailleurs,
marquer mon/notre accord avec les dispositions suivantes :

 Afin d’éviter toute impression de risque de partialité ou de connivence dans le suivi et le


contrôle de l’exécution du marché, il est strictement interdit au contractant du marché (c'est-
à-dire les membres de l’administration et les travailleurs) d’offrir, directement ou
indirectement, des cadeaux, des repas ou un quelconque autre avantage matériel ou
immatériel, quelle que soit sa valeur, aux membres du personnel de la Coopération
Technique Belge, qui sont directement ou indirectement concernés par le suivi et/ou le
contrôle de l'exécution du marché, quel que soit leur rang hiérarchique.

 Tout contrat (marché public) sera résilié, dès lors qu’il s’avérerait que l’attribution du contrat
ou son exécution aurait donné lieu à l’obtention ou l’offre des avantages appréciables en
argent précités.
CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes 36
rurales dans les Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)
 Tout manquement à se conformer à une ou plusieurs des clauses déontologiques peut
aboutir à l’exclusion du contractant du présent marché et d’autres marchés publics pour la
Coopération Technique Belge.
 Le contractant du marché (adjudicataire) s’engage à fournir au pouvoir adjudicateur, à sa
demande, toutes les pièces justificatives relatives aux conditions d’exécution du contrat. Le
pouvoir adjudicateur pourra procéder à tout contrôle, sur pièces et sur place, qu’il estimerait
nécessaire pour réunir des éléments de preuve sur une présomption de frais commerciaux
inhabituels.

Le soumissionnaire prend enfin connaissance du fait que la Coopération Technique Belge se


réserve le droit de porter plainte devant les instances judiciaires compétentes lors de toute
constatation de faits allant à l’encontre de la présente déclaration et que tous les frais administratifs
et autres qui en découlent sont à charge du soumissionnaire.

Signature précédée de la mention manuscrite "Lu et approuvé" par :

avec mention du nom et de la fonction

……………………………..
Lieu, date

CTB-BDI 845 « Etudes Topographiques, Géotechniques et Génie Civil de 17 sites pour la construction de d’ouvrages sur pistes 37
rurales dans les Communes de Nyabitsinda et Gisuru en Province Ruyigi.» (1006511)

Vous aimerez peut-être aussi