Vous êtes sur la page 1sur 148

Management des ressources de production

MANAGEMENT DES
RESSOURCES DE
PRODUCTION
Animateur : AHMED ADRI

1
Animateur : Ahmed ADRI
M.R.P.

1. La gestion de la production
2. Les attentes des Clients
3. La stratégie d’Entreprise
4. Les typologies de production
5. Les procédés de production
6. La gestion des données techniques
7. L’évolution des besoins, des
méthodes et des systèmes

Animateur : Ahmed ADRI 2


M.R.P.

La Gestion de la Production

But :

Réguler les mouvements des

marchandises dans l’entreprise,

depuis la réception des matières

premières jusqu’à l’expédition des

produits finis
finis..
Animateur : Ahmed ADRI 3
M.R.P.
Activités du périmètre de la
Gestion de la Production
F
O
U
Contrôle Stockage
R Réception
Qualité En magasin
N
I
S Appro Lancement Sortie
Production
S Achats En production magasin
E
U Gestion Gestion des
R Contrôle
Des données besoins Expédition
final
S techniques

Clients

Animateur : Ahmed ADRI 4


M.R.P.
Les raisons pour gérer la
production

• La compétitivité économique
– Passage d’une économie de production à une
économie de marché locale puis mondiale
• Les raisons financières
– Plus le délai (ou cycle) de production est long
et plus l’écart est grand entre :
• le paiement des matières premières, des heures de
production
• la facturation puis le règlement par le Client

Animateur : Ahmed ADRI 5


M.R.P.
Caractéristiques de
l’économie de production

• La demande est supérieure à l’offre


• Les Fournisseurs imposent leurs délais et
leurs prix
• Les cycles de vie des produits sont longs
• Les séries sont importantes
• Le prix de vente se calcule selon la
formule:
prix de vente = coûts de production + bénéfices souhaités

Animateur : Ahmed ADRI 6


Caractéristiques de M.R.P.
l’économie de marché
• L’offre est supérieure à la demande
• Les Clients veulent des délais courts, des
prix bas et une qualité excellente
• Les cycles de vie des produits sont courts
• Les séries sont petites
• Le prix de vente est devenu le prix marché
et:
bénéfices = prix marché – coûts de
production

Animateur : Ahmed ADRI 7


M.R.P.
Les Objectifs de la
gestion de la production
• La satisfaction des besoins du Client
Fournir un produit donné, dans une quantité
donnée, à un moment donné, à la qualité
optimale, au coût minimal
• Minimiser les stocks
Limiter les stocks au juste nécessaire
• Améliorer l’efficacité de l’outil de production
Prévoir - Mettre à disposition – Utiliser et
contrôler les ressources qui concourent à la
réalisation d’un produit.
produit.
Animateur : Ahmed ADRI 8
M.R.P.
Les ressources
• Les matières
Pièces ou ensemble de pièces qui seront
nécessaires pour la fabrication d’un produit :
- Soit directement utilisées
- Soit consommées en cours de production
• Les machines
Ensemble des équipements, machines et
outillages dont la présence sera nécessaire lors
de la fabrication d’un produit.
• La main d’œuvre
Ensemble des personnes qui participeront
directement à la réalisation d’un produit.
Animateur : Ahmed ADRI 9
M.R.P.
La Gestion de la Production

Programme de production

Besoins en Ressources
Gammes Main d’œuvre Machines Composants Nomenclatures
Effectifs Équipements Achats

Planification de la Production
Exécution de la Production
Contrôle de l’Exécution

Animateur : Ahmed ADRI 10


Les Activités de base M.R.P.

de la production

1. Planifier

3.Contrôler

2. Exécuter

Animateur : Ahmed ADRI 11


M.R.P.
Sommaire de la Première
Journée
1. La gestion de la production
2. Les attentes des Clients
3. La stratégie d’Entreprise
4. Les typologies de production
5. Les procédés de production
6. La gestion des données techniques
7. L’évolution des besoins, des méthodes
et des systèmes

Animateur : Ahmed ADRI 12


Les attentes des Clients M.R.P.

• Des produits :
– Fiables
– Fonctionnels
– Le moins cher possible
– Innovants
– Disponibles rapidement
– Livrés au délais
– Etc.

Animateur : Ahmed ADRI 13


M.R.P.
Les 2 types d’avantages

• Les avantages qualifiants


– Permettent d’être consultés pour un
marché

• Les avantages gagnants


– Permettent de remporter le marché

Animateur : Ahmed ADRI 14


La liste des avantages M.R.P.

• Le prix
• La qualité
• La flexibilité
• La rapidité de livraison
• Le respect des délais
• La technologie innovante
• Les options
• Le service après vente
• L’image de marque

Animateur : Ahmed ADRI 15


M.R.P.
Sommaire de la Première
Journée
1. La gestion de la production
2. Les attentes des Clients
3. La stratégie d’Entreprise
4. Les typologies de production
5. Les procédés de production
6. La gestion des stocks
7. La gestion des approvisionnements
8. La gestion des données techniques
9. L’évolution des besoins, des méthodes
et des systèmes 16
Animateur : Ahmed ADRI
La stratégie d’Entreprise M.R.P.

La stratégie d’Entreprise représente


les fondations sur lesquelles
s’appuient les stratégies et les
actions des différents secteurs de
l’Entreprise.

Animateur : Ahmed ADRI 17


Création de la stratégie M.R.P.

d’Entreprise

Mission

Objectifs généraux

Analyse des Forces et des faiblesses

Stratégie

Objectifs

Animateur : Ahmed ADRI 18


M.R.P.

Cycle de vie des produits

Introduction croissance maturité déclin retrait

Animateur : Ahmed ADRI 19


La communication de la M.R.P.

Stratégie d’Entreprise
Les 4 éléments pour communiquer la
stratégie d’entreprise
– Vision de l’évolution du marché
– Mission de l’entreprise
– Actions décidées pour accomplir la mission
– Indicateurs pour contrôler l’évolution

Animateur : Ahmed ADRI 20


M.R.P.
Sommaire de la Première
Journée
1. La gestion de la production
2. Les attentes des Clients
3. La stratégie d’Entreprise
4. Les typologies de production
5. Les procédés de production
6. La gestion des stocks
7. La gestion des approvisionnements
8. La gestion des données techniques
9. L’évolution des besoins, des méthodes
et des systèmes
Animateur : Ahmed ADRI 21
M.R.P.
Les typologies de production

1.Production pour le stock


2.Production à la commande
3.Assemblage à la commande
4.Étude et production à la
commande

Animateur : Ahmed ADRI 22


M.R.P.
Délais et Types de production

Délai total de production (P)

P<D

Délais souhaités par


les Clients (D) P>D
Si P>D Si P<D
Production sur stock Production à la commande
Assemblage à la commande Étude et production à la
commande
Animateur : Ahmed ADRI 23
M.R.P.
1. Production pour le stock
• Produits de grande consommation qui doivent
être immédiatement disponibles et sont qui
fabriqués pour recompléter les stocks des
grossistes et des points de vente.
• La production s’effectue à partir des prévisions
des ventes
• Le délai de production est supérieur au
souhaité par les Clients
• Avantage
– Production en grande quantité
• Inconvénients
– Risques de stocks d’invendus, de péremption, d’obsolescence
etc...

Animateur : Ahmed ADRI 24


M.R.P.
2. Production à la commande
• Produits généralement complexes dont les
approvisionnements et la production ne
commencent qu’après la réception de la
commande
• Inconvénients
– Pour obtenir les commandes il faut que les
délais d’approvisionnements et de production
soient inférieurs au délai client
• Avantages
– Pas de stocks, pas d ’invendus
– Possibilité d ’effectuer un suivi des coûts « par
commande »

Animateur : Ahmed ADRI 25


M.R.P.
3. Assemblage à la commande
• Produits à variantes pour lesquels il est
impossible de constituer un stock prêt
à être vendu
• Les approvisionnements et les
fabrications sont lancés sur prévision
• L’assemblage final est déclenché après
réception de la commande du Client
• Inconvénient
– Stocks de composants et de sous-
sous-ensembles
– Délai d’assemblage inférieur au délai souhaité par le
Client
• Avantage
– Pas de stock de produit fini
Animateur : Ahmed ADRI 26
M.R.P.
4. Étude et assemblage à la
commande
• Produits généralement uniques et
complexes pour lesquels la commande
correspond à un projet et comprend
l’étude, la réalisation complète ainsi que
bien souvent l’installation et la mise en
service
• Avantages
– Suivi des coûts « au projet »
– Pas de stocks
• Inconvénient
– Forte variation de la charge de travail dans les BE et les
ateliers
Animateur : Ahmed ADRI 27
M.R.P.
Sommaire de la Première
Journée
1. La gestion de la production
2. Les attentes des Clients
3. La stratégie d’Entreprise
4. Les typologies de production
5. Les procédés de production
6. La gestion des stocks
7. La gestion des approvisionnements
8. La gestion des données techniques
9. L’évolution des besoins, des méthodes
et des systèmes
Animateur : Ahmed ADRI 28
M.R.P.
Les procédés de production

1. Projet
2. Unitaire
3. Lots
4. Continue
5. Ligne

Animateur : Ahmed ADRI 29


Volumes et procédés de M.R.P.

production

Projet

Unitaire

Procédés
Lots

Ligne
Continue

Volumes

Animateur : Ahmed ADRI 30


M.R.P.
1. Le Projet
• Production unique et spécifique,
souvent effectuée sur le lieu de
fonctionnement, exemple:
– Machines spéciales
– Machines et automates d’une chaîne de
production d’automobiles, de piles, etc.
• La réalisation s’effectue à la
commande et comprend :
– L’étude
– L’assemblage et la mise au point
– Le démontage puis le remontage sur le lieu
d’utilisation
– La mise en service

Animateur : Ahmed ADRI 31


M.R.P.
1. Le Projet
• Organisation
– Étude et production à la commande
– Technologique (prédominance des BE)
– Polyvalence en production
• Avantages
– Pas de stocks de matières première et de
composants
– Effectifs de production réduits
– Suivi des coûts par projet
• Inconvénients
– Fortes variations de charges dans les BE et
Ateliers
– Recherches d’intérimaires très qualifiés
– Chaque projet est « différent»
Animateur : Ahmed ADRI 32
M.R.P.
2. Production Unitaire
• Production à intervalles plus ou
moins réguliers d’articles identiques
par quantité unitaire.

• Exemples:
– Bateaux (pèche, croisière, militaire, etc…)

– Avions, hélicoptères et fusées

Animateur : Ahmed ADRI 33


M.R.P.
2. Production Unitaire
• Organisation
– Technologique (prédominance des BE)
– Production à la commande
• Avantages
– Effectifs réduits mais très polyvalents
– Grande flexibilité
– Respect des spécifications des Clients
• Inconvénients
– Variations de charges lorsque les commandes sont
irrégulières
– Recherches d’intérimaires très qualifiés

Animateur : Ahmed ADRI 34


M.R.P.
3. Production par Lots

• Production à intervalles plus ou moins


réguliers d’articles identiques
généralement de grande
consommation par quantité
supérieure à l’unité.

• Exemples
– téléviseurs, machine à laver, fours, cafetières,
auto radio,

Animateur : Ahmed ADRI 35


3. Production par Lots M.R.P.

• Organisation
– Production sur stocks
– Marchés (prédominance du Marketing
et Commercial)
• Avantages
– Volume fort
– Faible coûts
• Inconvénients
– Stocks et en-
en-cours importants
– Fiabilité des prévisions

Animateur : Ahmed ADRI 36


M.R.P.
4. Production Continue

• Production régulière d’articles


similaires dans des ateliers dédiés

• Exemple:
– automobiles, piles, etc…

Animateur : Ahmed ADRI 37


M.R.P.
4. Production Continue
• Organisation
– Marchés (prédominance du Marketing et
Commercial)

• Avantages
– Grands volumes de production par gammes de
produits
– Pas besoin de personnel très qualifié en
production
• Inconvénients
– Investissements nécessaires pour réaliser la ligne
– Les variations de charges
– Flexibilité dans la gamme de produits
Animateur : Ahmed ADRI 38
M.R.P.
5. Production en Ligne

• Production (ou transformation )


régulière et continue de produits
dans des ateliers dédiés.

• Exemples:
– produits chimiques, essence, ciment,…

Animateur : Ahmed ADRI 39


M.R.P.
5. Production en Ligne
• Organisation
– Centralisée avec contrôle des coûts et
volumes produits

• Avantages
– Faible coût de production
– Faible nombre de produits

• Inconvénients
– Investissements pour réaliser la ligne

Animateur : Ahmed ADRI 40


M.R.P.
Typologies et procédés de
production
Projet Unitaire Lots Continue Ligne

Stocks
X X X
Commande
X X
Assemblage à la
commande X X
Étude et production à
la commande X

Animateur : Ahmed ADRI 41


Procédés de production M.R.P.

et types de machines

Projet Commandes numériques


Unitaire Centres d’usinages
Cellules flexibles
Lots
Lignes de montage

Ligne
Lignes de
transformation
Continue
Procédés Volumes

Animateur : Ahmed ADRI 42


Procédés de production M.R.P.

et types de machines
Décroissance de la
flexibilité et de la
Projet diversité des
produits
Unitaire Augmentation
des
investissements
Lots Diminution des
coûts de
production
Ligne

Continue
Procédés Volumes

Animateur : Ahmed ADRI 43


M.R.P.
Sommaire de la Première
Journée
1. La gestion de la production
2. Les attentes des Clients
3. La stratégie d’Entreprise
4. Les typologies de production
5. Les procédés de production
6. La gestion des stocks
7. La gestion des approvisionnements
8. La gestion des données techniques
9. L’évolution des besoins, des méthodes
et des systèmes 44
Animateur : Ahmed ADRI
M.R.P.

La gestion des stocks

1. Les types de stocks


2. La nature des stocks
3. Les catégories de stocks
4. La fiabilité des stocks
5. Les types de stockages

Animateur : Ahmed ADRI 45


M.R.P.

1. Les types de stocks

• Stocks nécessaires à la production


• En-
En-cours de production
• Stocks de produits finis
• Stocks d’ingrédients et d’outillages

Animateur : Ahmed ADRI 46


M.R.P.
Stocks nécessaires à la
production

• Matières premières et composants


achetés
• Pièces et sous
sous--ensembles fabriqués

• Ces stocks sont le fait de:


- l’irrégularité de l’activité
- de l’incertitude des délais de livraison
- de la taille des lots

Animateur : Ahmed ADRI 47


M.R.P.

En-
En-cours de production

• Pièces, sous-
sous-ensembles et produits
finis :
– En cours de production
– En attente entre 2 opérations
• Ces stocks sont générés par:
– La taille des lots de fabrication
– Le lissage de l’activité
– De l’organisation de la production

Animateur : Ahmed ADRI 48


M.R.P.

Stocks de produits finis

• Produits finis en attente :


– De livraison
– De commande
• Ces stocks sont générés par:
– Le mode de production
– Le lissage de l’activité
– La fiabilité des prévisions
– Les volumes de production

Animateur : Ahmed ADRI 49


M.R.P.
Stocks d’ingrédients et
d’outillages

• Stocks de produits qui:


– Soit seront consommés = huile, soudure, etc…
– Soit seront utilisés = outillages
Pendant la production

Animateur : Ahmed ADRI 50


M.R.P.

2. Nature des stocks

• Stocks en transit
• Stocks de découplage
• Stocks aux pieds des machines
• Stocks d’anticipation
• Stocks de saisonnalité
• Stocks de sécurité
• Stocks stratégiques

Animateur : Ahmed ADRI 51


M.R.P.

Stocks en transit

• Causes
– Éloignement :
• Entre le lieu de production et celui de consommation
• Entre 2 ateliers de production
• Entre l’atelier et un sous-
sous-traitant
• Volume
– Mode de transport, distance et volumes
• Solutions
– Rechercher un fournisseur, un sous-
sous-traitant plus proche
– Revoir le processus de production
– Utiliser un mode de transport plus rapide

Animateur : Ahmed ADRI 52


M.R.P.

Stocks de découplage

• Cause
– Différence de rythme de production entre les
machines
• Solutions
– Équilibrer la charge le mieux possible

M1 M2 M3
100/h 120/h 90/h

Stock

Animateur : Ahmed ADRI 53


M.R.P.

Stocks aux pieds des machines

• Causes
– Taille des lots
– Nombre d’ordres de production dans l’atelier
• Solutions
– Réduire les temps de préparation pour
pouvoir réduire la taille des lots
– Réduire le nombre d’ordres de production
dans l’atelier

Animateur : Ahmed ADRI 54


M.R.P.

Stocks d’anticipation

Stocks en magasin
• Causes
- anticipation d’arrêts de fabrication
- anticipation de transferts de production
• Solutions
- établir des accords à long terme avec les
Fournisseurs pour éviter de subir des
arrêts de fabrication
Animateur : Ahmed ADRI 55
M.R.P.

Stocks de saisonnalité

Stocks en magasin
• Causes
- ventes saisonnières (parasols, skis,
jouets, etc…)
• Solutions
- Capacités supplémentaires
- diversifications pour optimiser
l’utilisation des outils de production
Animateur : Ahmed ADRI 56
M.R.P.

Stocks de sécurité

Stocks en magasin
• Causes
– Fluctuation de la demande
– Aléas de production
• Solutions
– Rechercher les causes des aléas de
production et les supprimer

Animateur : Ahmed ADRI 57


M.R.P.

Stocks stratégiques

• Stocks en magasin de matières ou de


composants « critiques » du fait de:
– Longs délais d’approvisionnements
– Fournisseur (source) unique et éloigné
• Causes
– Anticiper les pénuries ou les variations de prix
– Éviter les arrêts de la production
– Accepter des commandes à délais courts
• Solutions
– Établir des accords avec les Fournisseurs

Animateur : Ahmed ADRI 58


M.R.P.

3. Les catégories de stocks

A = 20% des articles qui représentent


80% de la valeur annuelle des
approvisionnements
B = 35% des articles qui représentent
15% de la valeur annuelle des
Valeur approvisionnements

A C = 50% des articles qui représentent 5


% de la valeur annuelle des
approvisionnements

B
C
Nombre
Animateur : Ahmed ADRI 59
M.R.P.

4. La fiabilité des stocks

Comparer régulièrement la correspondance entre les


stocks physiques et les stocks informatiques
Les inventaires tournants peuvent être effectués:
- en fonction de la catégorie A, B, C
- en fonction du nombre de mouvements de stocks
- etc…

L’indicateur de fiabilité des stocks se calcule en


fonction :
- du nombre d’inventaires justes
- du nombre d’inventaires effectués

Animateur : Ahmed ADRI 60


M.R.P.
4. La Fiabilité des stocks

Les 5 actions pour améliorer la fiabilité des


stocks:
1. Limiter les accès au magasin
2. Former les magasiniers
3. Fiabiliser les méthodes de saisies
4. Simplifier les méthodes de comptage
5. Instaurer des inventaires permanents

Animateur : Ahmed ADRI 61


M.R.P.

5. La gestion des stocks

Objectif :
- Maintenir le niveau de service pour lequel
le stock est constitué
Activités :
- le stockage physique des produits à l’arrivée
- le déstockage physique des produits pour
expédition aux Clients ou pour approvisionner
les ateliers
- la tenue des fiches ou des fichiers de stocks
- les inventaires

Animateur : Ahmed ADRI 62


M.R.P.

Les types de stockages

Stockages par types de produits


– Stockage des mêmes produits toujours dans le même
casier ou emplacement
– Avantages
• Le Magasinier sait où ils sont stockés
– Inconvénients
• Les derniers reçus « recouvrent » ceux déjà présents et
sont généralement sortis du casier les premiers
• Lorsque l’article n’est plus utilisé, le casier ou
l’emplacement reste vide ou presque et occupe de la
place inutilement
• Gestion difficile de la traçabilité et de la péremption

Animateur : Ahmed ADRI 63


M.R.P.

Les types de stockages

Stockage par emplacement (ou dynamique)


– Stockage aléatoire des produits en fonction des emplacements
disponibles au moment de leur arrivée.
– Avantages
• Gestion aisée de la traçabilité et de la péremption
• Gains de place
• Meilleure fiabilité des stocks
• Gestion en FIFO (premier arrivé premier servi)
• Optimisation des parcours pour servir les préparations
– Inconvénients
• Le Magasinier doit interroger le système de gestion des stocks
pour savoir où aller pour stocker ou déstocker les pièces

Animateur : Ahmed ADRI 64


M.R.P.
Sommaire de la Première
Journée
1. La gestion de la production
2. Les attentes des Clients
3. La stratégie d’Entreprise
4. Les typologies de production
5. Les procédés de production
6. La gestion des stocks
7. La gestion des approvisionnements
8. La gestion des données techniques
9. L’évolution des besoins, des méthodes
et des systèmes
Animateur : Ahmed ADRI 65
M.R.P.

Gestion des approvisionnements

• Objectifs :
– Assurer le niveau de service maximum tout en
maintenant le niveau des stocks le plus faible possible
– Déclencher les approvisionnements en quantité et délai

• Les questions de l’approvisionneur


– Quelle quantité approvisionner?
– Quand déclencher le processus d’approvisionnements?
– A quel délai se faire livrer?

Animateur : Ahmed ADRI 66


M.R.P.

La quantité économique

• Objectif:
– Optimiser les coûts de stockage et de lancement
• Les éléments :
– Les coûts de stockage:
• Intérêt du capital immobilisé
• Les frais de magasinage, d’assurance et d’entretien des
locaux
– Les coûts de passation des commandes ou les frais de
lancement
• Les hypothèses :
– La demande est régulière
– Les coûts de stockage et de lancement sont constants
– Les coûts sont proportionnels au nombre de pièces

Animateur : Ahmed ADRI 67


M.R.P.

La quantité économique

La formule dite de Wilson

2NL
Quantité =
ta

N = Besoin annuel t = Taux de possession


L = Coût de lancement a = Prix unitaire

Animateur : Ahmed ADRI 68


M.R.P.
Les méthodes classiques
d’approvisionnements

Période Fixe Période


Variable
Quantité Fixe Réapprovisionne Point de
ment commande
Quantité Recomplètement Période et
Variable quantité
variable

Animateur : Ahmed ADRI 69


M.R.P.
Méthode de
Réapprovisionnement
Quantités (Q) et dates (T) fixes

T T T

Animateur : Ahmed ADRI 70


M.R.P.

Méthode de Recomplètement

Quantités variables (Q) et dates (T)


fixes

T T T

Animateur : Ahmed ADRI 71


M.R.P.
Méthode des Quantités et dates
variables

Quantités variables (Q) et dates (T)


variables

T T T

Animateur : Ahmed ADRI 72


M.R.P.
Point de commande

Quantités fixes et dates variables

Stock

Point de commande

Date de commande Date de livraison

Animateur : Ahmed ADRI 73


M.R.P.

Point de commande

• Le niveau du point de commande est


fonction:
– Du délai de livraison du fournisseur, en jours (D)
– De la consommation quotidienne moyenne (Cq)

• La formule de calcul est:


– Q = D x Cq
• L’inconvénient
– La demande est rarement régulière

Animateur : Ahmed ADRI 74


M.R.P.

Le Point de Commande

Taille de lot

Point de commande

Délai d’approvisionnement

Animateur : Ahmed ADRI 75


M.R.P.
Analyse du principe du
point de commande
• Quels sont les risques?

-Rupture des stocks dues à :


- consommation supérieures aux
prévisions
- retards de livraisons
• Que doit–on faire?
-Stocks de sécurité pour les écarts de
consommation

Animateur : Ahmed ADRI 76


M.R.P.

Les stocks de sécurité

• Plusieurs méthodes de calculs


– Des complexes difficiles à généraliser,
généralement réservées aux produits finis
– Des méthodes de bon sens :
• N jours de consommation
• % de la consommation pendant le délai
d’appro
• % de la taille de lot
• etc…

Animateur : Ahmed ADRI 77


M.R.P.

Application du stock de sécurité

Point de commande = (Délai x consommation) + stock de sécurité

Point de commande

Stock de sécurité
Délai

Animateur : Ahmed ADRI 78


M.R.P.

Conséquences de la mise en
place du stock de sécurité
• Stock moyen
– Sans stock de sécurité = Taille de lot/2
– Avec stock de sécurité = Taille de lot/2 + SS
• Appellation:
– Stock de couverture = stock vivant
– Stock de sécurité = stock dormant
Stock vivant

Stock dormant

Animateur : Ahmed ADRI 79


M.R.P.

Risques de rupture

Taille de lot

Pour limiter les stocks il est souhaitable de limiter la


taille des lots mais il y a autant de risques de ruptures
que de réceptions attendues

Animateur : Ahmed ADRI 80


M.R.P.
Sommaire de la Première
Journée
1. La gestion de la production
2. Les attentes des Clients
3. La stratégie d’Entreprise
4. Les typologies de production
5. Les procédés de production
6. La gestion des stocks
7. La gestion des approvisionnements
8. La gestion des données techniques
9. L’évolution des besoins, des méthodes
et des systèmes
Animateur : Ahmed ADRI 81
M.R.P.
8.La gestion des données
techniques
1. Les données articles
2. Les nomenclatures
3. Les ressources
4. Les gammes
5. Les relations nomenclatures et types de
production
6. Les indicateurs de performances des
données techniques

Animateur : Ahmed ADRI 82


M.R.P.
Les 4 piliers de
l’excellence en production

• Fiabilité et structuration des


nomenclatures
• Fiabilité et structuration des gammes
• Fiabilité des stocks
• Utilisation de la capacité démontrée

Animateur : Ahmed ADRI 83


M.R.P.
1 Les données articles
• La méthode d’identification
• Le mode de gestion
• Le type d’approvisionnement
• Le type d’article
• Le gestionnaire (ou planificateur)
• Le délai d’obtention
• La quantité de lotissement
• Le mode de sortie magasin
• La classification A, B, C
• Le coefficient de rebut prévisionnel
Animateur : Ahmed ADRI 84
M.R.P.
Le mode d’identification
Un article peut-
peut-être identifié par:
• Soit sa référence
– Référence commerciale, N°
N° de plan
• Ex : 12AB2
• Soit par un code de gestion banalisé
– Code de gestion (généralement numérique) attribué
à la référence pour faciliter sa gestion informatisée
• Ex 51428 = référence 14C32A
• Soit par un code de gestion « parlant »
– Code de gestion composé de 2 parties:
• Un code famille de produit = 412
• Un code séquentiel toutes familles confondues
• Ex = 412-
412-0815318

Animateur : Ahmed ADRI 85


M.R.P.
La méthode de gestion

Un article peut être géré

• Soit au point de commande


• Soit au calcul des besoins niveau MRP
pour les composants

• Soit au calcul des besoins niveau PDP


pour les produits finis

Animateur : Ahmed ADRI 86


M.R.P.
Schéma simplifié du MRP2

Clients PIC Familles de produits

Commandes Prévisions

Gestion de
PDP Produits finis
La demande

MRP/CBN Composants

Animateur : Ahmed ADRI 87


Le type d’approvisionnementsM.R.P.
Un article peut
peut--être obtenu :
• Soit par achat chez un fournisseur
– Article du commerce dont la définition appartient
au fournisseur
• Soit par fabrication en interne
– Article fabriqué en interne dont la définition
appartient à l’entreprise
• Soit par sous-
sous-traitance avec:
– Article dont la définition appartient à l’entreprise
mais dont la production a été confiée à un sous- sous-
traitant auquel :
• Soit on fournit les matières et/ou les composants
• Soit on délègue l’approvisionnement des matières et des
composants

Animateur : Ahmed ADRI 88


M.R.P.
Le type d’article

Un article peut-
peut-être:
• Soit standard ou normal
• Soit pseudo ou fantôme
• Soit un article modèle prévision (PDP)
• Soit un article à option (PDP)
• Soit une famille d’article (PIC)

Animateur : Ahmed ADRI 89


M.R.P.
Le Gestionnaire

Personne auquel est affecté l’article et


qui recevra les messages envoyés par le
système après les calculs des besoins:
– Confirmer, lancer, convertir les ordres
planifiés
– Modifier les délais (avancer/reculer)
– Modifier les quantités (augmenter/diminuer)
en fonction de l’état d’avancement
Animateur : Ahmed ADRI 90
le délai d’obtention M.R.P.

La méthode et les paramètres pris en compte


dans le calcul du délai d’obtention est fonction
du type d’approvisionnements
– 6.1.6.1 article acheté
– 6.1.6.2 article fabriqué
Le délai d’obtention et ses composants sont
utilisés pour déterminer les différentes date de
traitement des ordres en fonction de la date
de besoin
Date de besoin

Date de lancement

Animateur : Ahmed ADRI 91


M.R.P.
Le délai d’obtention des
articles achetés
En fonction du progiciel ces temps, exprimés
généralement en jours ouvrables, peuvent
comprendre:
– Temps gestionnaire pour traiter les messages (T1)
– Temps acheteur pour établir la commande (T2)
– Temps fournisseur, parfois en jours calendaires (T3)
– Temps de réception (T4)
– Temps de contrôle (T5)
– Temps d’entrée magasin et de stockage (T6)

Date
du
T1 T2 T3 T4 T5 T6 besoin
Animateur : Ahmed ADRI 92
Le délai d’obtention M.R.P.
des articles fabriqués
En fonction du progiciel ces temps, exprimés
généralement en jours ouvrables, peuvent
comprendre:
– Temps gestionnaire pour traiter les messages (T1)
– Temps de lancement et d’édition des documents (T2)
– Temps de sortie magasin (T3)
– Temps de production (T4)
– Temps d’entrée magasin et de stockage (T5)

Date du
besoin
T1 T2 T3 T4 T5
Animateur : Ahmed ADRI 93
M.R.P.
Positionnement des besoins

Produit fini
Date de
besoin du
T3 T4 T5
produit fini
Composant

Date de besoin des


composants
T3 = sortie magasin
T4 = production
T5 = entrée magasin

Animateur : Ahmed ADRI 94


M.R.P.
La quantité de lotissement

Quantité unitaire

Quantité fixe

Quantité minimale de « N » pièces

Quantité de « N » jours de besoins

Animateur : Ahmed ADRI 95


M.R.P.
Quantité unitaire

• Méthode:
– Utilisée pour les articles de grande valeur et de
faible besoin
– Pour chaque besoin le calcul MRP planifiera un
ordre de production

Besoins

Ordres

Animateur : Ahmed ADRI 96


M.R.P.
Quantité fixe
• Méthode généralement utilisée pour les articles
produits dont la quantité correspond à
l’optimum d’un processus de production
• Le calcul MRP regroupera les besoins en
fonction de la quantité fixée pour planifier des
ordres

Besoins
Ordres quantité
fixe de 5

Animateur : Ahmed ADRI 97


M.R.P.
Quantité minimale
de « N » pièces
• Méthode utilisée principalement pour les
articles achetés de faible valeur.
• Dès d’un besoin non couvert (besoin net)
apparaît un ordre d’approvisionnement est
planifié dont la valeur correspond à la quantité
minimale ou à son multiple
• Généralement avec la quantité « mini » on gère
une quantité « maxi »
Besoins
Ordres mini
de 10 maxi 15
Animateur : Ahmed ADRI 98
Quantité de « N » M.R.P.

jours de besoins
• Méthode utilisée principalement pour les
articles achetés
• Dés qu’un besoin non couvert apparaît un
ordre est planifié dont la quantité
correspond à la somme des besoins
compris dans la période de N jours de
besoins
Besoins

Ordres 1
mois de besoins
Animateur : Ahmed ADRI 99
M.R.P.
Conséquences d’un changement
de méthode de lotissement

Besoins

Lots
de 10

Lots
de 2
mois
Lot = 26

Attention aux conséquences si l’article est un composé

Animateur : Ahmed ADRI 100


M.R.P.
Mode de sortie magasin
• Le mode de gestion des sorties magasin
permet d’indiquer au système si l’article
est :
– Géré normalement dans un magasin et sorti
manuellement à chaque lancement en production,
dans ce cas les besoins et les stocks sont mis à
jour par l’enregistrement des sorties
– Géré en mode de post-post-déduction , c’est à dire que
le stock est physiquement au point d’utilisation et
que les mises à jour de la valeur du stock sont
déclenchées automatiquement en fonction de la
quantité de la nomenclature et d’un événement
(début ou fin de production, fin de l’opération
utilisatrice, etc…)
Animateur : Ahmed ADRI 101
M.R.P.
La classification A, B, C
• La classification A, B, C s’appuie sur le fait que :
– 20% des articles représentent 80% de la valeur des stocks
– 30% des articles représentent 15% de la valeur des stocks
– 50% des articles représentent 5% de la valeur des stocks
• L’appartenance d’un article à l’une ou l’autre de
ces classes permet de :
– Choisir la méthode de calcul des quantités
– Différentier le mode de traitement des ordres
– Introduire des tolérances dans le calcul de l’exactitude des
stocks
– Etc…
• La répartition s’effectue après avoir calculé la
valeur annuelle des sorties ( Pu X Besoin annuel)

Animateur : Ahmed ADRI 102


M.R.P.
Classification A,B,C

A = 20% des articles qui représentent


80% de la valeur annuelle des
approvisionnements
B = 30% des articles qui représentent
15% de la valeur annuelle des
Valeur approvisionnements

A C = 50% des articles qui représentent


5 % de la valeur annuelle des
approvisionnements

B
C
Nombre
Animateur : Ahmed ADRI 103
M.R.P.
le coefficient prévisionnel
de rebut
• Permet d’anticiper les rebuts en
production
– Soit par augmentation de la taille des lots
– Soit par prise en compte par le calcul des besoins
d’une quantité inférieure à la quantité lancée
Exemple lot = 10 coefficient de rebut = 20%

OF
Besoin Rebut
12 = 10 + 2 OU OF Besoin
8
10

Animateur : Ahmed ADRI 104


M.R.P.
2. Les Nomenclatures
Les nomenclatures sont la liste des
composants nécessaires à
l’approvisionnement et à la réalisation
d’un produit fini.
Elles sont utilisées pour:
– Planifier et calculer les besoins
– Effectuer les préparations
– Calculer les coûts de revient prévisionnels

Animateur : Ahmed ADRI 105


M.R.P.
Planification et calcul des
besoins
Produit fini A1
Date de besoin des
composants du sous
ensemble Composant Z8

Sous-ensemble A 11
Date de besoin des
composants du
produit fini
Composant T12

Composant X35
Cycle total du produit A1

Animateur : Ahmed ADRI 106


M.R.P.
Les versions de nomenclatures

• Nomenclatures d’études
• Nomenclatures de production
• Nomenclatures de soutien
• Nomenclatures de planification

Animateur : Ahmed ADRI 107


M.R.P.
Nomenclatures BE et Production

Nom Nom Nom


BE/Prod BE Prod

Nomenclature unique Nomenclatures séparées


Avantage : Avantage:
rapidité de maj et -possibilité de découpages
d’application différents
Inconvénients : Inconvénients:
-ne convient pas à -perte de temps pour mise en
toutes les entreprises application
-Structure unique -Double travail

Animateur : Ahmed ADRI 108


M.R.P.
Les données des nomenclatures

• Le numéro de ligne
• Le code de gestion du composant
• Le coefficient
• Le type de coefficient
• La validité
• Le décalage de besoin

Animateur : Ahmed ADRI 109


M.R.P.
Gestion des validités

• La gestion des validés est utilisée :


– Par les nomenclatures pour:
• Planifier les besoins en composants
• Établir les listes à servir
– Par les gammes pour:
• Planifier les besoins en capacités (charges)
• Ordonnancer les ateliers
• Éditer les documents
Elle fait l’objet d’un processus de gestion des
modifications

Animateur : Ahmed ADRI 110


M.R.P.
Validité à dates
• Principe
– Les composants sont gérés avec une date de
début et de fin de validité gérées dans le
dossier de modification
• Exemple
– Le composant A1 est valide du 01/01 au
01/05
– Le composant A2 est valide à partir du 01/05

A1

01/01 A2

01/05
Animateur : Ahmed ADRI 111
M.R.P.
Validité à numéro de série

• Principe
– Les composants sont gérés avec une rang de
début et de fin de validité gérés dans le
dossier de modification
• Exemple
– Le composant A1 est valide du rang 1 à 9
– Le composant A2 est valide à partir 10

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

A1 A2

Animateur : Ahmed ADRI 112


M.R.P.
Gestion des modifications
• Le dossier de modification comprend
généralement:
– Un numéro de modification
– Une date ou numéro d’application
– Un indice
– Un statut : ex : en-
en-cours, validé
– Un motif
• Au niveau BE les modifications sont
applicables:
– Immédiatement (sécurité/fiabilité)
– A date ou numéro de rang
– A épuisement d’un composant

Animateur : Ahmed ADRI 113


M.R.P.
Le délai de décalage de besoin

• Le délai de décalage des besoins est


utilisé pour dissocier :
– Les dates de besoins
– Les dates de sortie magasin
de certains composants , par rapport à la
date du début de l’ordre de production
SM Production
A B

Animateur : Ahmed ADRI 114


M.R.P.
Relations entre type de production
et structure des nomenclatures

Production sur stock

Produits finis

Composants

Animateur : Ahmed ADRI 115


M.R.P.
Relations entre type de production
et structure des nomenclatures

Production à la commande

Produits finis

Composants

Animateur : Ahmed ADRI 116


M.R.P.
Relations entre type de production
et structure des nomenclatures
Assemblage à la commande

Produits finis

Composants

Animateur : Ahmed ADRI 117


M.R.P.
3. Les postes de travail

Contribuent à l’ordonnancement des


ordres de production, à la
planification des besoins en capacités
et au calcul des coûts de production
Les principales données gérées sont:
– Les types d’unités d’œuvre (main d’œuvre,
machine)
– Les temps d’attente standard
– Les temps de transfert standard
– Les capacités du poste de travail
– Les centres de coûts

Animateur : Ahmed ADRI 118


M.R.P.

Détail d’une opération


Date de
Fin

TT TA TP TE

TT = Temps de transfert
TA = Temps d’attente
TP = Temps de préparation
TE = Temps d’exécution (Temps unitaire X Nbre de pièces)

Animateur : Ahmed ADRI 119


M.R.P.

4. Les gammes

Les gammes sont les listes ordonnancées des


opérations qui permettent d’obtenir un produit
fini à partir, soit d’un bloc de matière première,
soit d’un lot de composants

Elles permettent :
– l’ordonnancement des ordres de production,
– l’édition des documents nécessaires à la production,
– la planification des besoins en capacités
– le calcul des coûts prévisionnels de production
– de comparer les coûts prévisionnels et les coûts réels

Animateur : Ahmed ADRI 120


M.R.P.

Les types de gammes

• Gamme mère
– Gamme de référence utilisée pour mettre à jour
« N » gammes filles
• Gamme principale
– Gamme utilisée pour calculer la charge,
ordonnancer les ateliers, calculer les coûts
• Gamme alternative
– Version de la gamme principale utilisant d’autres
postes de travail

Animateur : Ahmed ADRI 121


M.R.P.

Nature des gammes

• La nature des gammes permet de


différentier leur utilisation:
– Gamme de production série
– Gamme prototype
– Gamme de retouche

Animateur : Ahmed ADRI 122


M.R.P.

Les gammes de production

• Les principales données gérées sont:


– Le numéro de phase
– Le poste de travail
– Le temps de préparation
– Le temps d’exécution
– La validité
– La qualification requise
– Les documents

Animateur : Ahmed ADRI 123


M.R.P.
Fiabilité des données

Besoins = 99%
En-cours = 99%
Nomenclatures = 95%
Stocks = 95%

Fiabilité de l’ensemble
99 X 99 X 95 X 95 = 88,5%

Animateur : Ahmed ADRI 124


M.R.P.

Fiabilité des nomenclatures

• Mesure
– Nomenclature fausse si :
• Soit un poste en trop
• Soit un poste en moins
• Soit un coefficient faux
• Méthode
– Comparer les nomenclatures d’approvisionnement avec
les mouvements magasin de sorties et de réintégrations
• Conséquences :
– Soit des approvisionnements excédentaires
– Soit des manquants/arrêt de production

Animateur : Ahmed ADRI 125


M.R.P.

Fiabilité des gammes

• Mesure
– Gamme fausse si:
• Opération en trop ou en moins
• Mauvais séquencement des opérations
• Mauvaise identification de la ressource
• Écart Temps réalisé / temps gamme > 20%
• Méthode
– Lorsque les OF sont terminés comparer la processus de
production réalisé avec celui prévu.
• Conséquences
– Mauvaise planification des besoins en capacité
– Mauvaise planification atelier

Animateur : Ahmed ADRI 126


M.R.P.
Sommaire de la Première
Journée
1. La gestion de la production
2. Les attentes des Clients
3. La stratégie d’Entreprise
4. Les typologies de production
5. Les procédés de production
6. La gestion des stocks
7. La gestion des approvisionnements
8. La gestion des données techniques
9. L’évolution des besoins, des méthodes
et des systèmes
Animateur : Ahmed ADRI 127
M.R.P.
1965
Économie de production

Fournisseurs ENTREPRISE Clients

La demande est plus forte que l’offre


Les Fournisseurs fixent prix et délais
Les stocks sont importants
L’approvisionnement s’effectue au point de commande ou au
stock mini
L’informatique entre dans les entreprises pour gérer les stocks

Animateur : Ahmed ADRI 128


M.R.P.
1970
Économie de production

Fournisseurs ENTREPRISES Clients

Les Entreprises :
- Fixent toujours les prix et délais à leurs Clients
- Commencent à utiliser les ordinateurs et la logique MRP pour
planifier au plus tard et au plus juste leurs approvisionnements
de composants
 conséquences : les commandes et les stocks commencent à
diminuer
Cette méthode est maintenant appelée MRP0

Animateur : Ahmed ADRI 129


M.R.P.
1975
Économie de marché

Fournisseurs ENTREPRISES Clients

- l’ Offre devient plus importante que la demande


- Les Clients commencent à devenir exigeants sur la qualité, les prix et les
délais
- Les Éditeurs et les Entreprises ajoutent les gammes dans les calculs MRP
pour planifier les besoins en capacité et ordonnancer les ateliers.
 conséquence : les entreprises commencent à adapter les effectifs aux
besoins en capacités
Cette méthode est maintenant appelée MRP1

Animateur : Ahmed ADRI 130


M.R.P.
1980
Économie de marché

Fournisseurs
ENTREPRISES Clients

Les Clients sont de plus en plus exigeants sur la qualité, les prix, les
délais
Les Entreprises informatisent progressivement toutes leurs grandes
fonctions et commencent à remplacer leurs progiciels MRP par des
progiciels de type MRP2 (Management des Ressources de la
Production) pour planifier avec autant d’importance:
- Les besoins en composants
- Les besoins en capacité

Animateur : Ahmed ADRI 131


M.R.P.
Schéma de principe du MRP 2

PLAN
STRATEGIQUE

PLAN CHARGES
↔ INDUSTRIEL GLOBALES
GESTION
CLIENTS ↔ DE LA ↓
DEMANDE PROGRAMME
DIRECTEUR
↔ DE
MACRO-CHARGE
PRODUCTION

CALCUL DES CHARGES


BESOINS NETS DETAILLEES

↓ ↓
FOURNISSEURS
CONTROLE DES
& SOUS- ↔ ACHATS
GESTION
FLUX EN
TRAITANTS D’ATELIER
ENTRES/SORTIES

Animateur : Ahmed ADRI 132


M.R.P.

Les années 80
Juste à Temps et Qualité Totale
Pour améliorer leur compétitivité, les entreprises
commencent à appliquer en production les
concepts JAT/QT venus du Japon pour :
- réduire les coûts de production
- améliorer la qualité des produits
- répondre plus rapidement aux besoins

Animateur : Ahmed ADRI 133


M.R.P.
1985
Économie de marché
Le MRP2 et le Juste à Temps

Fournisseurs ENTREPRISES Clients

Utilisation de façon complémentaire les fonctionnalités du MRP2 et du


JAT/QT.
- MRP2 pour planifier au plus juste
- JAT/QT pour produire au plus juste
Cette méthode est maintenant appelée « production au plus Juste »

Animateur : Ahmed ADRI 134


M.R.P.
1970 – 1990
L’informatisation par grandes fonctions

Appro Ressources Etc


Stocks Comptabilité Production
Achats humaines

Animateur : Ahmed ADRI 135


1990 M.R.P.
Le besoin d’intégration des applications
informatiques

Gestion Gestion des


de la production Achats

Gestion
Gestion
des
Financière
Ressources
Humaines
Gestion
Commerciale

Animateur : Ahmed ADRI 136


M.R.P.
Les interfaces points à points
entre applications
• Avantages
– Développements sur mesure
• Inconvénients
– Redondance des données
– Fraîcheur et fiabilité des données
– Coûts de développement et de mise à niveau des
interfaces
• Une réalité
– Le marché qui pousse les entreprises à être de plus en
plus réactives et donc à disposer immédiatement
d’informations fiables

Animateur : Ahmed ADRI 137


M.R.P.

Le besoin d’intégration
• D’une part :
– Le marché qui pousse les entreprises à améliorer leur réactivité

• D’autre part :
– Des Entreprises mono ou multi sites, multi continents qui
disposent d’un système d’information basé sur:
• des applications interfacées qui communiquent plus ou moins
régulièrement entre elles avec des données redondantes et plus ou
moins « fraîches » et fiables
• des plates formes hétérogènes (IBM, HP, Digital, etc…)

Animateur : Ahmed ADRI 138


M.R.P.
1992
Économie de marché
Les ERP/PGI

Fournisseurs ENTREPRISES Clients

Apparition des premiers progiciels intégrés (ERP/PGI)


destinés à gérer avec un seul progiciel et en temps réel
TOUTES les fonctions des Entreprises et à planifier leurs
ressources :
- Composants
- Capacités
- Financières

Animateur : Ahmed ADRI 139


M.R.P.
La gestion par Processus
Le moteur des ERP

Bureau
Commercial Production Qualité Achats
d’étude

Processus

Animateur : Ahmed ADRI 140


M.R.P.
ERP

Gestion de la
production Gestion
F
O commerciale
U Gestion des
R achats Comptabilité C
N financière L
I I
Gestion de la E
S qualité Contrôle de
S N
gestion
T
E Gestion de la
S
U maintenance Gestion de
R
Gestion du projets
S
personnel

Animateur : Ahmed ADRI 141


M.R.P.
Les avantages des ERP
• Suppression informations redondantes ainsi que des
interfaces
• meilleure réactivité
• réduction des coûts informatiques
• disponibilité immédiate des informations
• réduction des délais administratifs
• Saisie unique des événements
•fiabilité des données
• Application des bonnes pratiques
• remise en cause et simplification des processus
• réduction des coûts

Animateur : Ahmed ADRI 142


M.R.P.

Les inconvénients des ERP

• Lourdeurs et lenteurs de mise en œuvre


– Projets de plusieurs mois à plusieurs années

• Modifications des processus existants


– Gestion du changement
• Sensation de perte de pouvoir ou
d’autonomie
• Système unique
– Risque de blocage de toute l’entreprise en cas de panne

Animateur : Ahmed ADRI 143


M.R.P.
1996
Économie de Marché

Fournisseurs Entreprise Clients

Développement et application du concept SCM (Supply Chain


Management, ou entreprise étendue, ou logistique globale) pour
augmenter la réactivité et réduire les coûts.

Animateur : Ahmed ADRI 144


M.R.P.
2000
La Chaîne logistique
Le marché pousse les entreprises à :
- réduire leurs coûts
- être toujours plus réactives
- prendre en compte leurs processus externes
- communiquer plus directement avec leurs Clients et Fournisseurs
- mettre en œuvre et intégrer de nouveaux progiciels
- APS Progiciel de planification dynamique
- MES Progiciel de gestion des ateliers
- WMS Progiciel de gestion dynamique des magasins
- TM Progiciel d’optimisation des transports
- CRM Progiciel de gestion des relations Clients
- SRM Progiciel de gestion des relations Fournisseurs

Animateur : Ahmed ADRI 145


Positionnement M.R.P.
des Progiciels de SCM
Acheter Fabriquer Stocker Livrer Vendre
Stratégiqu Année
e
F APS
O
Mois C
U Tactique L
R
I
N
I SRM CRM semaineE
S Opération ERP N
nel T
S
Jours
S
E
U
R Exécution
WMS TM
S MES Temps
réel

EDI - Internet
Animateur : Ahmed ADRI 146
M.R.P.
2002
Économie Mondiale

Fournisseurs Entreprise Clients

INTERNET

Les nouvelles Technologies permettent aux


entreprises de s’ouvrir sur le marché mondial

Animateur : Ahmed ADRI 147


M.R.P.
M.R.P.

En 40 ans :
- Le pouvoir est passé dans les mains des Clients
- L’économie de production “ locale ” est successivement
devenue une économie de “marché régionale” puis une
“ économie mondiale”
- L’évolution technologique a été le moteur de cette
révolution, mais si la technologie est nécessaire elle n’est
pas suffisante.

Animateur : Ahmed ADRI 148