Vous êtes sur la page 1sur 4

NOTE SUR DEUX TIMBRES AMPHORIQUES

DÉCOUVERTS DANS LE SECTEUR CENTRE NORD D’HISTRIA

Alexandra Lițu, Laurențiu Cliante*

Abstract : In this short note, we present two amphora stamps from Rhodos, discovered during excavations
undertaken in the CN (Center North) sector, in Histria, on the Western shore of the Black Sea.
Rezumat : Publicăm două timbre amforice rodiene descoperite la Histria, pe coasta vestică a Mării Negre,
în cursul săpăturilor de pe sectorul CN, Centru Nord.
Résumé : On publie deux timbres amphoriques rhodiens découverts lors des fouilles dans le secteur CN
(Centre Nord) d’Histria, sur la côte ouest de la Mer Noire.

Keywords : Histria, Black Sea, amphora stamps, Rhodos.


Cuvinte cheie : Histria, Marea Neagră, ștampile amforice, Rhodos.
Mots-clés : Histria, Mer Noire, timbres amphoriques, Rhodes.

INTRODUCTION1
En 2010, le Musée d’Histoire Nationale et Archéologie de Constanța 2 a démarré des
fouilles au Nord de la Basilique Épiscopale d’Histria (l’actuel secteur CN-Centre
Nord) dans le but de découvrir, vu son voisinage, l’évolution de cette zone au VIe s.
ap. J.C. Les fouilles en cours ont mis en évidence des éléments constructifs de VIe s.
ap. J.C. À l’occasion de ces fouilles, on a recueilli deux timbres amphoriques rhodiens,
entraînés dans les débris de ces éléments constructifs. L’un des timbres est un
nouveau type de l’éponyme Polykratès déjà connu à Histria, l’autre marque
l’apparition du fabricant Mikythos I à Histria. Avec ce dernier timbre, Mikythos I est
maintenant attesté à Callatis, Tomis et Histria.

 Université de Bucarest, FIB, DIAAIA, Laboratoire d’archéologie « Dinu Theodorescu » :


alexandra.litu@istorie.unibuc.ro
 Musée d’Histoire Nationale et d’Archéologie de Constanța : cliante@gmail.com
1
Les auteurs remercient M. Alexandru Avram pour avoir vérifié la lecture des timbres et
pour nous avoir donné la permission de citer son corpus en préparation, Histria VIII3.Rhodes
(les références peuvent souffrir des modifications dans la variante finale du corpus).
2 Les chercheurs en charge sont dr. Irina Sodoleanu, responsable du secteur, et dr. Laurențiu
Cliante.

PEUCE, S.N. XVII, 2019, p. 163 - 166


164 Alexandra LIŢU, Laurențiu CLIANTE

CATALOGUE

1. Rhodes3. Timbre rectangulaire. Deux lignes. Fragment d’anse. Dimensions : 2.9 × 1.5 cm.
ἐπὶ Πολυκράτε(υς)
Δαλίου

Éponyme Polykratès (période IIb, env. 214 av. J.-C.)4.


Matrice absente d’Amphoralex. Nous n’avons identifié aucune analogie exacte.
Polykratès, seul ou avec d’autres noms de mois : Nilsson 1909, 474, no. 358 ;
Pridik 1917, 16, no. 334 ; Grace 1934, 222, no. 23 (agora Athènes) ; Grace 1952, 529, I.1
(Délos) ; Grace 1956, 143, no. 95 (Pnyx) ; Canarache 1957, 251, nos. 590 et 591 (Histria, les
exemples cités par Canarache pour Polykratès chez Pridik, 16, nos. 329-330, 332-333,
sont faux. Il s’agit de Polyaratos) ; Mușețeanu, Conovici, Anastasiu 1978, 181-182, no. 31
publient une amphore entière avec deux timbres rectangulaires qui associent l’éponyme
Polykratès au fabricant Onasioikos (181 : en milieu gète, à Pietroiu, « dans une fosse à
caractère rituel ou de dépôt » ) ; Rădulescu, Bărbulescu, Buzoianu 1987, 68, no. 125 (8) =
no. A52 Albești ; Cankardeș-Șenol 1996, 42, no. 6 (Tell Sandahannah) ; Buzoianu,
Bărbulescu 2008, 267-268, 314, nos. A51-54, S505-507, le mois Dalios apparait sur le
timbre du fabricant Épigonos à no. A52b (Albești), voir aussi Avram 2005, 265-266, no.
A38 (Histria, La zone sacrée) ; Lițu, Angelescu 2018, 51, no. 20 (Histria) ; Avram, Histria,
p. 10-11, nos. 43-47 (= Lițu, Angelescu 20, Canarache 590, 686, 591, 774).
Pour la présence de Polykratès à Satu Nou et Albești, peu avant l’abandon des
sites (env. 213 av. J.C. Satu Nou ; env. 210 av. J.C. Albești), voir Avram 2010.
Voir maintenant Buzoianu 2018, 227-229.
Voir aussi Finkielsztejn 2001, 217, Polykratès associé à l’atelier d’Hiérotélès
(env. 261-214 av. J.C.).
Voir Cankardeș-Șenol 1996, 42, no. 6 où l’on propose de faire la distinction
entre Polykratès I et Polykratès II, associé au fabricant Onasioikos.

2. Rhodes. Fragment d’anse. Timbre rectangulaire, dont la seconde ligne est


endommagée. Deux lignes. Dimensions : 2.4 × 1.8 cm.

Fabricant : Mikythos I (période Ib, env. 270 –247 av. J.C.).


Ressemble à RF-ΜΙΚΥΘΟΣ 01-004 (Alexandrie)5.

3 Finkielsztejn 2001, 191, tabl. 18.


4 Conovici 2005, 116, note 37 précise qu’il modifierait la place de Polykratès dans la
chronologie de Finkielsztejn. Il considère que Polykratès, aussi bien que Philonidas, devrait
être placés avant les éponymes liés aux timbres en feuille de lierre d’Épigonos I.
Note sur deux timbres amphoriques découverts dans le Secteur Centre Nord dʹHistria 165

Autres : Pridik 1917, 30, no. 749 ; Grace 1963, 333, no. 1 (amphore Alexandrie,
collection Benachi, timbres d’éponyme et de fabricant, rétrograde) ; Gramatopol,
Poenaru Bordea 1969, 235, no. 769, lecture ΜΙΚΥΟΝΙ corrigée par Buzoianu pour
arriver à un total de deux timbres circulaires à Callatis (Buzoianu 2018, 220, 225, 227,
232) ; Grace, Savvatianou-Pétropoulakou 1970, 292, 300 (sur Grace 1966, 287-
l’amphore de Mikythos, Alexandrie, collection Benachi) ; Avram 1988, 311, no. 113
(circulaire, Callatis) ; Lawall 2007, 40, AH 24 (indique les années 260 pour Mikythos I ;
Éphèse) ; British Museum no. 2011,5002.32 (Naukratis)6 ; Lițu, Cliante, ce volume, 147-
148, no. 8 (Tomis).

Μικ[ύ-
θου]

BIBLIOGRAPHIE
*** Amphoralex. Centre alexandrin d’étude des amphores http://www.amphoralex.org/

Avram, A. 1988, Amfore și țigle din colecția „Dr. Horia Slobozianu”, SCIVA 39, 3, 287-313.
Avram, A. 2005, Les timbres amphoriques, in Histria VII. La zone sacrée, Bucarest, 256-270.
Avram, A. 2010, De la concordance chronologique entre les astynomes sinopéens du sous-
groupe VI D et les éponymes rhodiens de la période II B, Eirene 46, 168-175.
Avram, A. Histria, Les timbres amphoriques 3. Rhodes, Histria. Les résultats des fouilles.
VIII, (en préparation).
Buzoianu, L. 2018, Timbres rhodiens des périodes I et II découverts à Callatis, Pontica 51
Supplementum V, 217-236.
Buzoianu, L., Bărbulescu, M. 2008, Albești. Monografie arheologică, I, Constanța.

5 http://www.amphoralex.org/timbres/eponymes/accueil_epon/affiche_LRF_un-nom.php
(19.08.2019).
6
https://www.britishmuseum.org/research/collection_online/collection_object_details.aspx?
objectId=3477892&partId=1&object=630&page=3&view=list (06.08.2019).
166 Alexandra LIŢU, Laurențiu CLIANTE

Canarache, V. 1957, Importul amforelor ştampilate la Istria, Bucureşti.


Cankardeș-Șenol, G. 1996, Some Rhodian Amphora Handles in the Istanbul Museum,
Arkeoloji Dergisi IV, 37-57.
Conovici, N. 2005, The Dynamics of Trade in Transport Amphoras from Sinope, Thasos and
Rhodos on the Western Black Sea Coast : A Comparative Approach in Stolba,
V., Hannestad, L. (ed.), Chronologies of the Black Sea Area in the Period c.400-
100 BC, Aarhus, 97-117.
Fienkielsztejn, G. 2000, Amphores importées au Levant Sud à l’époque hellénistique, in E
EPISTHMONIKH SUNANTHSH GIA THN ELLHNISTIKH KERAMIKH,
Atene, 207-220.
Fienkielsztejn, G. 2001, Chronologie détaillée et révisée des éponymes amphoriques rhodiens,
de 270 à 108 av.JC. environ. Premier bilan, Oxford.
Grace V., 1934, Stamped Amphora Handles Found in 1931-1932, Hesperia 3, 197-310.
Grace, V. 1952, Timbres amphoriques trouvés à Délos, BCH 76, 514-540.
Grace, V. 1956, Stamped Wine Jar Fragments in Hesperia Supplements 10. Small Objects
from the Pnyx. 2, 113, 115, 117-189, 242-270.
Grace, V. 1963, Notes on the Amphoras from the Koroni Peninsula, Hesperia 32.3, 319-334.
Grace, V. 1966, Stamped Amphora Handles-The Benachi Collection, Archaeology 19, 286-288.
Grace, V., Savvatianou-Pétropoulakou, M. 1970, Les timbres amphoriques grecs in
Bruneau, Ph. (ed.), L’îlot de la Maison des Comédiens, Explorations
archéologique de Délos XXVII, Paris, 277-382.
Gramatopol, M., Poenaru-Bordea, Gh. 1969, Amphora Stamps from Callatis and south
Dobroudja, Dacia NS 13, 127-282.
Lawall, M.L. 2007, Hellenistic Stamped Amphora Handles, ForschEphesos 9
(2.3), Die Basilika am Staatsmarkt, Vienna, 28-60.
Lițu A., Angelescu, M. 2018, Histria. Timbres amphoriques inédits du secteur Basilica
Pârvan (I), Peuce, S.N. 16, 41-54.
Lițu, A, Cliante L. 2019, Timbres amphoriques découverts à Tomis pendant les fouilles
archéologiques de 2017 et 2018 (11 Rue Arhiepiscopiei), Peuce, S.N. 17, 139-162.
Mușețeanu, C., Conovici, N., Anastasiu, A. 1978, Contribution au problème de l’importation
des amphores grecques dans le sud-est de la Munténie, Dacia, N.S. 22, 173-199.
Nilsson, M.P. 1909, Timbres amphoriques de Lindos, Copenhague.
Pridik, E.M. 1917, Inventarnyi katalog klejm na amfonih ručkah i gorličkah i na čerepicah
Ermitažnogo sobranija, Pétrograd.
Rădulescu, A., Bărbulescu, M., Buzoianu, L. 1987, Importuri amforice la Albești (jud.
Constanța) : Rhodos, Pontica 20, 53-77.