Vous êtes sur la page 1sur 31

BRANCHEZ LE SOLEIL

SUR VOTRE RADIATEUR


grâce au solaire connecté
aux radiateurs électriques à inertie

2 X plus
d’économie
d’électricité

GUIDE DE L’ INNOVATION
DES GUIDES GRATUITS À TÉLÉCHARGER
ÉDITORIAL 2 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

Édito
ADDITIONNEZ LES ÉCONOMIES RÉALISÉES GRÂCE AU SOLAIRE
À CELLES PERMISES PAR LES RADIATEURS ÉLECTRIQUES À INERTIE !

Le prix du kilowattheure, dans l’Hexagone, varie d’un fournisseur à l’autre et


suivant les taxes locales. Il se situe entre 0,14 et 0,16 centimes d’euros en-
viron en ce début janvier 2017 : exactement, 0,156/kWh pour un compteur de
6 kVA en heures pleines selon les tarifs réglementés - fixés par l’état – chez
EDF. Or que constatons-nous ? Depuis plus de 10 ans, le prix de l’électricité
est à la hausse, davantage encore dans les pays voisins.
Et les incertitudes sur le nucléaire, ainsi que les coûts de maintenance des
centrales, ne vont pas arranger les choses. Il faut s’attendre en effet, dans
les prochaines années, à un alignement, peu ou prou, des prix français sur
ceux des autres pays européens. Il est utile de noter, à ce propos, que les
prix ont doublé entre 2000 et 2013 en Allemagne, le prix de base du kWh
augmentant de 4% par an contre 1 à 2% par an en France : on peut imaginer
ce qui nous attend !
Comment se protéger face à ces augmentations inéluctables ? Comment
protéger son pouvoir d’achat, le confort de sa famille et en même temps de-
venir un acteur déterminant du renouvellement énergétique afin de lutter
contre la pollution atmosphérique ? En se tournant vers l’énergie solaire, qui
ne doit plus – et ne peut plus - être considérée comme un produit d’inves-
tissement, mais comme le moyen de produire soi-même, pour sa propre
consommation, une partie non négligeable de l’électricité que l’on utilise pour
ses besoins quotidiens.
Dans cette optique, pour la première fois, un constructeur a eu l’idée d’as-
socier panneaux solaires et radiateurs électriques à inertie. Pourquoi ? Pour
optimiser les économies d’électricité, grâce à l’association de radiateurs à
inertie et de panneaux solaires. Les pages qui suivent en détaillent le principe
et le fonctionnement.

En auto-produisant votre électricité, de façon autonome et


non-polluante, vous faites des économies et contribuez à lutter contre
les rejets de gaz à effet de serre et le réchauffement climatique

Bonne lecture
SOmmAIRE 3 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

SOMMAIRE

P 4 : DANS P 10 : EST-IL P 12 : LES


QUELLES CONDI- POSSIBLE DE RAISONS
TIONS PEUT-ON CONSOmmER SON D’ASSOCIER
AUTOPRODUIRE ELECTRICITE POUR SOLAIRE ET
SON ELECTRICITE SE CHAUFFER ? RADIATEURS A
AUJOURD’HUI ? INERTIE

P 19 : AJOURD’HUI, P 21 : COmmENT P 28 : PEUT-ON


POUR LA PREmIÈRE SE FAIT LA COmPLETER SON
FOIS, UNE mARQUE CONNEXION D’UNE INSTALLATION DE
ASSOCIE PRODUC- INSTALLATION CHAUFFAGE
TION D’ÉNERGIE SO- SOLAIRE AVEC DES ELECTRIQUE
LAIRE ET RADIATEURS RADIATEURS EXISTANTE AVEC
ÉLECTRIQUES À ÉLECTRIQUES À DES PANNEAUX
INERTIE INERTIE ATERNO ? SOLAIRES ?
PARTIE 1 4 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

Le système d’autoconsommation solaire vient


se greffer sur l’installation électrique existante.

DANS QUELLES CONDITIONS


PEUT-ON AUTOPRODUIRE
SON ÉLECTRICITE AUJOURD’HUI ?

Les chiffres sont éloquents, la production d’électricité en


France repose pour l’essentiel sur le nucléaire et l’hydrau-
lique, les EnR (énergies renouvelables : éolien, solaire,
bioénergies) ne représentant que près de 7,5% à peine de
la production totale en 2015, malgré une très nette aug-
mentation par rapport à 2014.

De plus, l’état de certaines centrales Le moment est donc venu de produire


nucléaires, qui d’ailleurs pourrait entraîner soi-même de l’électricité, pour sa propre
leur fermeture, rendront probablement consommation.
incontournable, les prochaines années, Les panneaux solaires sont moins coû-
l’importation d’électricité, voire la pénurie... teux et bien plus performants que par le
PARTIE 1 5 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

passé, grâce notamment aux progrès de région, l’ensoleillement, l’orientation de la


la technologie. Et leur pose est bien moins toiture, le rendement des panneaux, etc.
contraignante quand ils sont posés sur la mais ne faut-il pas y voir un encourage-
la toiture et non plus intégrés au bâti : Il
ment pour les particuliers à s’équiper de
en résulte une mise en œuvre plus rapide,
panneaux solaires ? mais avant d’aller
plus sûre et plus économique pour le par-
ticulier. au-delà, il est nécessaire de revenir sur
quelques notions de base.
DE L’ÉNERGIE SOLAIRE À
L’ÉLECTRICITÉ : QUELQUES Comment l’énergie solaire se
NOTIONS À CONNAÎTRE mue-t-elle en électricité ?

Les conditions météorologiques sont de- On le sait depuis les travaux d’Edmond
puis quelques années favorables au dé- Becquerel (1820-1891), la lumière du so-
veloppement du solaire (et il n’est pas dit leil peut être convertie en électricité.
que cela change, bien au contraire...). Pour cette raison, cette électricité est
dite photovoltaïque (du grec photos, lu-
Ainsi, la production d’électricité à partir mière).
du solaire a-t-elle augmenté de 25 % sur Première déduction : l’énergie solaire est
une année, 2014 à 2015 (selon Actu En- la seule source de production d’électricité
vironnement.com du 5 février 2016). Et, qui ne fasse pas appel à une force méca-
selon l’ADEmE, une installation de 25 m2 nique.
peut fournir en moyenne une production De ce fait, la production d’électricité à
de 2500 kWh environ par an. Bien en- partir des rayons solaires n’entraînent ni
tendu, cette production varie suivant la nuisance sonore, ni vibration, ni impact
PARTIE 1 6 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

sur l’environnement. Car l’énergie des d’épaisseur) avant d’être polarisé. La cel-
photons est directement transformée en lule ainsi formée est recouverte d’une
tension électrique, par l’intermédiaire d’un couche anti-reflet sur la face qui sera ex-
semi-conducteur, matériau qui posée au soleil (ce qui donne cette teinte
libère un électron quand il est frappé par bleutée des panneaux solaires).
un photon, ce qui a pour effet de trans-
former l’énergie lumineuse en électricité.
C’est pourquoi l’électricité produite à par-
tir du rayonnement solaire est inépuisa- A retenir :
ble (tant que vivra le Soleil...), la quantité Dans une cellule solaire comme
dans un panneau, aucune pièce
d’énergie récupérée étant évidemment
ne se trouve en mouvement, ce
proportionnelle à la surface de récupéra-
qui limite considérablement
tion et au rendement des cellules solaires.
leur usure : d’où une longévité
de plus de 25 ans.
Qu’est-ce qu’une cellule solaire ?

C’est l’unité de production de base de Les cellules sont protégées par un revê-
l’électricité photovoltaïque. Une cellule tement en plastique, assemblées entre
solaire est constituée d’un matériau elles puis enfermées entre deux plaques
semi-conducteur afin de transformer l’in- de verre ou une plaque de verre et un film
tensité lumineuse des photons en électri- Teldar. L’ensemble est pris dans un cadre
cité. Individuellement, elle ne produit aluminium pour former un panneau (ou
qu’une faible tension (0,5 volt). C’est module).
pourquoi les cellules (de 10 cm de côté
environ) sont assemblées et connectées
A ce jour, les innovations technolo-
entre elles pour former un panneau (ou
giques permettent la fabrication de
module). La tension électrique de ce der- panneaux solaires à base de cel-
nier est donc fonction de sa superficie : lules silicium monocristallin ou po-
généralement, elle est de 12 volts. lycrystallin à moindre coût, pour un
rendement meilleur vérifié par des
De la cellule au courant laboratoires indépendants. Dans ce
électrique domaine, la recherche est très ac-
tive, laissant entrevoir de nouveaux
progrès en matière de rendement
Actuellement, la plupart des cellules so-
et de coût, donc de prix : actuelle-
laires sont fabriquées à base de silicium. ment, les prix d’une installation
Ce matériau est produit à partir de sable photovoltaïque ont été divisés par
et de quartz, puis façonné et découpé en deux en une décennie.
fines plaquettes (130 à 300 microns
PARTIE 1 7 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

tandis que le surcoût résultant des tarifs


QU’EST-CE QUE LE WC ? de rachat du kWh d’origine photovol-
Le Watt crête (Wc) est l’unité de taïque par EDF était supporté... par l’en-
mesure la puissance électrique dé-
semble des contribuables !
livrée par d'une cellule monocristal-
Depuis peu cependant, les tarifs de
line d'une surface de 1 dm². Dans
des conditions idéales d’ensoleille- rachat bonifiés et autres incitations
ment et d’orientation, un panneau financières ont été supprimés. Et de
solaire délivre en moyenne une nombreux usagers appréhendent main-
puissance de 260 Wc. tenant des imperfections de fabrication
et de pose qui pourraient dégrader le
Enfin, les panneaux solaires sont reliés à rendement d’une installation parfois non
un onduleur, petit appareil qui transforme conforme, sans compter que l’opération
le courant continu produit par les pan- financière escomptée s’avère ruineuse...
neaux en courant alternatif, identique à Bref, une situation qui a fait de nombreux
celui qui vous est délivré par votre four- déçus, la presse en a rendu compte à de
nisseur d’électricité. nombreuses reprises.

UNE TECHNOLOGIE PROMET- INTÉGRATIOIN AU BÂTI : DES


TEUSE... ET MALHEUREUSE- RÈGLES DE POSE CONTRAI-
MENT BEAUCOUP DE DÉÇUS ! GNANTES ET RISQUÉES

Ce qui précède explique que de nom- De surcroît, pour bénéficier du tarif de ra-
breux installateurs se sont lancés dans chat par EDF, des règles de pose contrai-
cette activité prometteuse. Les tarifs de gnaient le particulier à intégrer les
rachat du kWh par EDF, très panneaux au bâti.
incitatifs, ainsi que les boni- Pour cela, il fallait démon-
Une dynamique
fications et les crédits d’im- ter les matériaux de cou-
pôt accordées par l’état ont qui alimentait verture avant de poser les
il est vrai pendant un temps une bulle panneaux solaires.
attiré de nombreux particu- Comme le précisaient les
liers vers le photovoltaïque. mais ces der- textes officiels, l’installation photovol-
niers avaient plus intérêt à revendre taïque devait « remplacer les éléments du
l’électricité qu’ils produisaient que de la bâtiment (clos et couvert) et assurer la
consommer... fonction d’étanchéité ».
Une dynamique qui alimentait une bulle, On aura compris le risque. Sans remettre
incitant en retour des installateurs peu en question la compétence des installa-
compétents (et peu scrupuleux...) à se teurs agréés, le risque était grand de voir
lancer dans cette occupation lucrative, des problèmes d’étanchéité survenir,
PARTIE 1 8 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

étanchéité à l’eau et à l’air (défauts d’isolation entre


les panneaux et les éléments de la couverture, tuile
ou ardoises), pouvant entraîner des dépenses éner-
gétiques supplémentaires.

En outre, la pose des panneaux devait faire intervenir


un couvreur, entraînant des surcoûts... Parfois, il fallait
même détruire la toiture existante pour intégrer les
panneaux solaires au bâti.
A retenir :

UNE SOLUTION INTELLIGENTE : Aujourd’hui, les intéressés se


tournent vers le solaire, non pour
SURIMPOSITION ET NON PLUS
revendre l’électricité produite,
INTÉGRATION
mais pour la consommer
eux-mêmes tout de suite.
Heureusement, les choses ont évolué, à commencer
par les règles de pose. Les panneaux solaires peu-
Les économies sont ainsi réalisables
vent désormais être posés sur la toiture en surimpo- immédiatement, et non dans un
sition, sauf dans certains cas (par exemple sur les avenir hypothétique.
sites et espaces protégés par les Architectes des
Bâtiments de France », ou ABF).
PARTIE 1 9 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

Il faut donc se renseigner au moment de 3 Une maintenance des panneaux,


faire les démarches administratives (voir éventuellement leur remplacement, ren-
plus loin page 27). due beaucoup plus facile... et plus sûre
La surimposition des panneaux en toiture pour le bâtiment qui ne perdra pas, même
présente de nombreux avantages, et momentanément, sa couverture !
d’abord ceux de la simplicité, de l’effica-
cité et du coût : 3 Enfin, la surimposition des panneaux
n’a que très peu d’incidence sur l’esthé-
3 Pas de répercussion sur l’étanchéité de tique de la maison.
la toiture :
La surimposition des panneaux ne risque Les avantages de cette approche nou-
pas de nuire au bâti, car elle ne compro- velle et rassurante devraient sans aucun
met pas l’étanchéité de la toiture, doute inciter de nombreux foyers à consi-
contrairement à leur intégration. dérer avec intérêt la pose de panneaux
solaires sur la toiture de leur maison.
3 Pas de risque de désordres
électriques accidentels
qui pourraient endommager la charpente,
voire provoquer un incendie quand des
panneaux défectueux sont directement
en contact avec cette dernière. Si les
panneaux sont surimposés, ils sont par là
même isolés de la charpente.
SUR LE TOIT OU SUR CHÂSSIS ?
3 Une meilleure ventilation des
panneaux, Le rendement des panneaux
et donc un meilleur rendement et une solaires posé sur une toiture
dépend de l’ensoleillement mais
meilleure longévité de l’installation.
aussi de l’orientation et de l’incli-
naison de la toiture... choses que
3 Une pose beaucoup plus simple l’on ne peut pas modifier sur un
et rapide : bâtiment existant.
aucun démontage important des maté-
riaux de couverture, aucune intervention C’est pourquoi, quand on dispose
sur la charpente. de la place nécessaire, il faut étu-
dier la possibilité de poser les

3 Des coûts par conséquent nettement


panneaux sur châssis car on peut,
dans ces conditions, leur donner
inférieurs, l’inclinaison et l’orientation que
en raison d’une manutention simplifée et l’on veut.
d’une mise en œuvre beaucoup moins
complexe.
PARTIE 2 10 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

En une heure, le soleil produit plus d’énergie que l’humanité n’en consomme en un an.

EST-IL POSSIBLE
DE CONSOMMER SON ÉLECTRICITE POUR
SE CHAUFFER ?

Produire son électricité, c’est bien ; l’utiliser, c’est mieux.


Or le poste de consommation le plus important, c’est le
chauffage. L’électricité produite par des panneaux so-
laires peut-elle suffire à alimenter un système de chauf-
fage électrique ?

Bien sûr que non ! Il faudrait pour cela une intelligente permet de réduire considéra-
surface de panneaux bien trop impor- blement sa facture d’électricité globale,
tante que celle que peut accueillir une dans laquelle le chauffage pèse le plus
maison individuelle. mais une installation lourd.
PARTIE 2 11 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

LA CONSOMMATION années avec la multiplication des appareils


ÉLECTRIQUE DANS UNE MAISON électriques et électroniques.
INDIVIDUELLE
Parmi les postes principaux, le chauffage,
avec près de 30 % de la consommation glo-
En 2015, la consommation d’électricité an-
bale, le froid et le lavage, avec 18,5 %, l’eau
nuelle moyenne pour un foyer français se si-
chaude sanitaire, avec près de 13 %, l’éclai-
tuait entre 5000 et 6000 kWh, un chiffre qui
rage et l’électroménager représentant plus
a tendance à augmenter depuis quelques
20 % (voir notre infographie).

Source RTE

CHAUFFAGE : UNE
DÉMARCHE BIEN PENSÉE

L’énergie coûte cher... comment en réduire le


coût... comment utiliser rationnellement
l’énergie primaire que constitue le rayonne-
ment solaire ?
Quel poste offre-t-il le plus de possibilité de
faire des économies d’énergie que celui du
chauffage ? Une démarche bien pensée va
donc consister à alléger la facture de chauf-
fage, d’une part grâce à l’électricité produite
par des panneaux solaires, d’autre part en
installant des radiateurs au fonctionnement
peu énergivore.
C'est l'objet du chapitre suivant.
PARTIE 3 12 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

LES BONNES RAISONS


D’ASSOCIER SOLAIRE
ET RADIATEURS A INERTIE

L’association de panneaux solaires et de radiateurs élec-


triques à inertie permet d’économiser aujourd’hui de 30 à
50 % de la consommation électrique globale, donc de
votre facture énergétiquesi vous êtes équipés du chauf-
fage électrique..

Et cela ne devrait aller qu’en s’améliorant, Autrement dit, l’électricité d’origine


l’autoproduction d’électricité amortie au solaire constitue une sorte « d’avantage
fil du temps venant en déduction de celle tarifaire » qui devrait aller en augmentant
provenant du réseau. au cours des années !
PARTIE 3 13 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

POURQUOI LE CHAUFFAGE
ÉLECTRIQUE À INERTIE EST-IL
COMPATIBLE AVEC L’ÉNERGIE
SOLAIRE ?

Le principe même de l’inertie, propriété d’un ma-


tériau à stocker la chaleur pour la restituer ensuite Bon à savoir
lentement, sans consommation, est parfaitement
complémentaire avec l’autoproduction d’électri- En isolation, les matériaux à forte
cité parce qu’il est peu énergivore et économe en inertie thermique sont
raison de son fonctionnement. appréciés car ils freinent les
transferts de chaleur de l’intérieur
En effet, qu’est-ce que l’inertie ? vers l’extérieur (en hiver) et
inversement (en été).
La laine de bois et la ouate de
Inertie thermique cellulose, par exemple, présentent
une excellente inertie thermique.

Il en est de même pour la terre cuite


ou l’argile expansée utilisées en
construction.
Par ailleurs, les dalles de plancher
en béton, les murs en pierre ou les

Aluminium Marbre Fonte Stéatite Brique revêtements en terre cuite (murs et


Matériaux sols) judicieusement placés dans
le logement permettent de stocker
L’inertie thermique d’un matériau est une notion la chaleur provenant des appareils
très importante en isolation et en chauffage. Il de chauffage ou du rayonnement
s’agit de la capacité d’un matériau à ralentir les solaire, et donc de limiter encore
échanges thermiques, donc à retenir la chaleur. davantage les dépenses d’énergie.
Conséquence : il accumule la chaleur (d’où le nom
« d’accumulateurs » donné aux premiers radiateurs
à inertie) et la diffuse lentement, le plus longtemps
possible, et de manière constante.
Dans le domaine du chauffage électrique, l’inertie
provient de la capacité de ce que l’on appelle
communément le « cœur de chauffe » à récupérer
et conserver la chaleur le plus longtemps possible
(voir plus bas).
PARTIE 3 14 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

Cœur de chauffe

Corps de chauffe

CONSTITUANTS ET 3 Conduction,
FONCTIONNEMENT D’UN parce que la propagation de la chaleur
RADIATEUR ÉLECTRIQUE À s’effectue par contact avec un matériau
INERTIE conducteur quand on en chauffe l’une des
extrémités ; c’est ce qui se passe quand
Un radiateur électrique à inertie est le cœur de chauffe d’un radiateur est en
somme toute un appareil assez simple. Il contact avec son corps de chauffe ;
est constitué principalement :
- d’un cœur de chauffe qui, placé à l’in- 3 Convection,
térieur de l’appareil, emmagasine la cha- parce que la diffusion de la chaleur se fait
leur et la transmet progressivement, par un mouvement ascensionnel de l’air
- d’un corps de chauffe (ou surface dû, pour résumer, à la variation de tem-
d’échange thermique), qui diffuse la cha- pérature dans la pièce. Pour améliorer
leur transmise par le cœur de chauffe. cette fonction, et mieux diriger l’air chaud
L’appareil est de plus piloté par une sonde vers la pièce, les appareils Aterno présen-
de température qui régule son fonction- tent une grille frontale de sortie d’air
nement selon un programme et l’utilisa- chaud (voir plus loin) ;
tion de la pièce.
3 Rayonnement,
Par leur conception, les radiateurs élec- par transfert des ondes électromagné-
triques à inertie cherchent à combiner, tiques (infrarouges), dont le principe re-
avec plus ou moins de bonheur, conduc- pose sur le flux des ondes qui met en
tion, convection et rayonnement. Qu’en- vibration les molécules des objets, des
tend-on par là ? parois… qu’il rencontre, ce qui élève leur
PARTIE 3 15 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

température (principe du four à micro-ondes). L’air de la pièce pro-


fite ensuite de ce réchauffement. A retenir :
Ainsi, chaleur accumulée dans le cœur de chauffe est transmise au
corps de l’appareil qui lui-même la communique à son tour par La combinaison de
rayonnement à l’air ambiant. la convection et de
l’inertie notamment
Les différents types de cœur de chauffe permet de profiter
d’une montée rapide
en température, grâce
De ce qui précède, il est facile de comprendre pourquoi les matériaux
à la convection, et
retenus pour la conception des cœurs de chauffe sont ceux dont la ca-
d’une chaleur douce
pacité thermique massique (ou chaleur massique), c’est-à-dire leur ca-
et homogène, grâce à
pacité à absorber et à restituer la chaleur, est la meilleure.
l’inertie
Cette propriété s’exprime en kJ/kg.K, c’est-à-dire en kilojoule par degré
(accumulation et
kelvin (unité de température thermodynamique), qui représente la quan- rayonnement).
tité d’énergie qu’un kilogramme doit absorber ou perdre (transfert ther-
mique) pour que sa température augmente ou diminue d’un degré kelvin. L’intérêt de la
Quelques exemples de capacité thermique massique : convection dans le cas
aluminium, 0,900 ; acier : 0,473 ; cuivre : 0,383 ; verre : 800 ; stéatite : 980 présent est de
; brique réfractaire : 920 ; eau : 4,18 ; éthylène de glycol : 2,21, etc. commencer le
Les appareils « à accumulation », dont les briques réfractaires se char- chauffage de la pièce
geaient en chaleur durant les heures « creuses » (pour profiter des avan- en attendant la
tages tarifaires, généralement nocturnes), étaient des appareils à montée en
inertie. mais ils étaient très lourds (plus de 200 kg) et volumineux, donc température du cœur
onéreux et complexes à installer. Les appareils modernes sont beau- de chauffe.
coup légers, plus simples et plus performants.
PARTIE 3 16 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

Les cœurs de chauffe comportent une 3 une bonne diffusion de la chaleur


résistance électrique qui accumule la et pour cela un contact étroit entre le
chaleur en leur sein. Il en existe différents cœur de chauffe et la surface d’échange
types : thermique afin d’éviter les déperditions
de chaleur et ainsi restituer efficacement
3 les cœurs de chauffe liquides la chaleur accumulée ;
dont le fluide caloporteur est constitué
de glycol, ou encore d’huile minérale ou 3 une surface d’échange thermique
végétale ; qui optimise la transmission thermique
par sa conception ;
3 les cœurs de chauffe solides
faits d’un matériau réfractaire au sein du- 3 un système de relevé de température
quel la chaleur est produite par une résis- précis
tance noyée dans la masse. Selon les dans le volume à chauffer et un pilotage
modèles, ce matériau peut être de la du radiateur pour éviter de trop chauffer
fonte, de la pierre de lave, du granit, du et pour optimiser la consommation
marbre, de l’aluminium ou encore une cé- d’énergie ;
ramique, dont la stéatite.
3 une puissance du radiateur adaptée
Sur quels critères choisir un au volume à chauffer, qui doit permettre
radiateur à inertie ? un équilibre entre les phases de consom-
mation d’électricité pour chauffer le cœur
Il existe différents types de radiateurs de chauffe, et les phases de restitution
électriques à inertie sur le marché, dans de la chaleur stockée sans aucune
des gammes de prix variables (de 300 à consommation d’énergie (voir ci-des-
2000 € environ). Ces différences de prix sous).
s’expliquent par des performances diffé-
rentes basées principalement sur la tech-
nique et les matériaux entrant dans la A retenir :
conception et la fabrication du radiateur. LA BONNE PUISSANCE.
En voici les principaux critères, qui résul-
tent des caractéristiques énoncées plus Si la puissance du radiateur est sous-
haut : dimensionnée par rapport au volume
à chauffer, le cœur de chauffe devra
3 un cœur de chauffe à forte inertie consommer plus d’énergie pour
atteindre la température souhaitée
thermique
et aura peu de périodes de restitution
dont l’efficacité restera stable dans le
de la chaleur stockée.
temps ;
PARTIE 3 17 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

NOS CONCLUSIONS l Ces briques céramiques Kalith© sont


fabriquées à partir d’une argile blanche
Des critères évoqués plus haut, nous (silicate d’alumine) et de kaolin pour liant.
retiendrons : Elles sont très légères et capables de
supporter des températures très élevées.
3 Les cœurs de chauffe les plus
efficaces : l Elles intègrent une résistance en
ceux qui récupèrent et conservent la chrome-nickel (le nec plus ultra en ma-
chaleur le plus longtemps possible. Ils tière de résistance électrique) noyée
peuvent alors la restituer dans le matériau réfrac-
lentement et donc long- Ces performances taire et donc privée de
temps. Les plus perfor- techniques tout contact avec l’air
mants sont fabriqués dans (ce qui implique une ré-
permettent au
de la brique réfractaire. sistance parfaite à la
fabricant d’offrir une
corrosion et à l’oxyda-
Dans cette catégorie, les garantie à vie des briques
tion).
briques céramiques Ka- céramiques De plus, noyée dans la
lith©, de 4 cm d’épaisseur, Kalith©. masse de la brique cé-
se distinguent par une sé- ramique, la résistance
lection rigoureuse des matières pre- électrique n’est pas soumise à des varia-
mières entrant dans leur composition, tions brusques de températures.
celles-ci (composition chimique, compo-
sition minéralogique, pureté, etc.) pouvant l Elles accumulent la chaleur de manière
varier considérablement selon les fabri- idéale parce qu’elles sont faites d’une
cants. matière très peu conductible.
PARTIE 3 18 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

3 Les corps de chauffe les plus thermique y compris latéralement, sur


performants : toute la surface ; partant, une meilleure
ceux qui transmettent le mieux la chaleur, diffusion de la chaleur par les micro-per-
la première condition pour cela étant un forations. Résultat : une chaleur plus ho-
contact direct et continu avec le cœur de mogène sur toute la façade de l’appareil.
chauffe. Une bonne transmission ther-
mique réduit en effet les déperditions de l Une grille frontale (et non plus située
chaleur. Nous avons pu observer ainsi sur le dessus du radiateur) pour diriger la
chez les derniers-nés chez Aterno : sortie de l’air chaud vers le centre de la
pièce et non vers le haut.
l Davantage de points de contact entre
la surface d’échange thermique directe et
le cœur de chauffe ;

l Une surface d’échange thermique di-


recte plus grande et donc plus efficace,
grâce à la présence de discrètes canne-
lures en façade ;

l Des cannelures présentant des micro-


perforations (exclusivité Aterno) qui per-
mettent que s’effectue un échange

3 Un système de régulation et de
programmation
de la température par thermostat déporté, c’est-à-dire in-
dépendant de l’appareil (également une particularité des
gammes Aterno), ce qui rend le relevé de température plus
fiable, et donc la mise en route de l’appareil mieux adaptée.
PARTIE 4 19 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

AUJOURD’HUI, POUR LA PREMIÈRE FOIS,


UNE MARQUE ASSOCIE PRODUCTION
D’ÉNERGIE SOLAIRE ET RADIATEURS
ÉLECTRIQUES À INERTIE

4 questions à Thierry Fallard,


directeur des établissements Aterno

Thierry Fallard, directeur d’Aterno, entreprise installée


dans l’est de la France, précise pour nous en quoi réside
l’intérêt d’une combinaison solaire-radiateurs électriques
à inertie autour de ce qu’il définit comme « solution de chauffage
électro-solaire ».

Quel est pour vous l’intérêt d’associer des pagner nos clients vers l’autonomie éner-
panneaux solaires à vos radiateurs à gétique, tout en réalisant des économies
inertie ? de chauffage importantes lorsque le sys-
tème solaire produit moins d’énergie en
TF : Le premier intérêt d’associer des hiver. C’est pourquoi nous sommes les
panneaux solaires à des radiateurs à premiers à proposer une solution de
inertie est de doubler les économies chauffage électro-solaire, dont l’objectif
d’énergie. est de faire des économies hiver comme
Cela nous permet également d’accom- été.
PARTIE 4 20 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

Quelle est la particularité des panneaux contact direct des briques [qui forment le
solaires et des radiateurs à inertie que cœur de chauffe] avec le corps de
vous proposez ? chauffe [la surface du radiateur], d’autre
part une régulation dynamique de la
TF : Nous proposons des radiateurs dont
température de ce dernier grâce à des
l’inertie est la plus importante du marché
cannelures à microperforations (exclusi-
grâce à un corps de
vité Aterno), qui permet-
chauffe en briques céra- Le premier intérêt tent une meilleure
miques de 4 cm d’épais-
d’associer des panneaux répartition de la chaleur
seur, qui accumulent et
sur toute la surface du ra-
restituent très longtemps solaires à des
diateur.
l’énergie produite gratuite- radiateurs à inertie Tout cela permet d’utiliser
ment par les panneaux est de doubler les au mieux chaque calorie
solaires. Ainsi, les pan-
économies d’énergie. produite grâce aux pan-
neaux solaires et nos ra-
neaux solaires.
diateurs à inertie constituent une
combinaison parfaite qui permet une Comment se font l’installation des pan-
synergie d’économie d’énergie. neaux solaires et le raccordement chez le
particulier ?
Quelles sont les principales caractéris-
TF : Nos techniciens – et eux exclusive-
tiques des radiateurs électriques à
ment ! – prennent en charge toutes les
inertie Aterno ?
étapes d’installation, depuis la pose
TF : Tout d’abord, une capacité d’inertie jusqu’au raccordement. D’ailleurs, l’instal-
très importante, qui permet de restituer lation est très simple car il n’est pas né-
au mieux les kilowattheures produits gra- cessaire de faire intervenir EDF pour se
tuitement avec le solaire. Ensuite, un pi- raccorder au réseau. En effet, la produc-
lotage des radiateurs par un thermostat tion solaire est directement injectée dans
déporté, ce qui va optimiser les écono- le circuit domestique du foyer.
mies en fonction de la température de- Très simple, le système peut fonctionner
mandée dans la pièce. immédiatement après l’installation : on
Enfin, une très basse consommation, peut produire tout de suite ses kilowatt
grâce à un dispositif de double échange heures et en profiter immédiatement !
thermique, ce qui signifie d’une part un
PARTIE 5 21 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

COMMENT SE FAIT LA CONNEXION


D’UNE INSTALLATION SOLAIRE AVEC DES
RADIATEURS ÉLECTRIQUES À INERTIE ?

Le fabricant prend en charge toute l’installation, depuis


l’étude de faisabilité, les démarches administratives,
jusqu’à la pose des panneaux solaires, le raccordement au
réseau électrique... et la pose des radiateurs.
PARTIE 5 22 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

L’étude de masque préalable en mairie (s’il s’agit d’un bâti-


ment existant) ou de faire figurer votre
projet dans le permis de construire (s’il
s’agit d’un bâtiment en construction). At-
tention : il est prudent de consulter le Plan
d’urbanisme local pour s’assurer que le
bâtiment ne figure pas dans un site
classé.
L’installateur vous aidera dans toute vos
Comme son nom l’indique, le masque so- démarches, et même devrait les prendre
laire est tout ce qui peut faire de l’ombre en charge.
au rayonnement solaire sur les panneaux
(arbres, bâtiments voisins, souche de La pose des panneaux sur la
cheminée, poteaux électriques, écrans toiture ou sur châssis
naturels..). L’étude de son impact sur la
production solaire est déterminante. La pose sur châssis métalliques est net-
C’est un calcul assez complexe, effectué tement préférable quand on a la possibi-
à l’aide d’instruments adaptés, qui ne doit lité de choisir cette solution : pour une
pas être sous-estimé ; il doit tenir production identique, il faut 8 panneaux
compte également de l’orientation et de solaires en toiture quand il en faut 6 sur
l’inclinaison de la toiture. châssis... Et cela pour la simple raison que
la pose sur châssis n’est tributaire ni de
l’environnement de la toiture et de son
orientation ou de son inclinaison. Les
châssis peuvent être orientés et réglés de
manière à être le plus efficaces possible.
mais cela à condition de disposer d’un
emplacement dégagé suffisant.

C’est donc à un technicien que revient d’abord La pose des panneaux en surimposition,
la tache d‘en faire le relevé. Ce spécialiste vous quel que soit le type de couverture (tuiles
recommandera à partir de là la meilleure po- plates, canal, ondulés, etc.), outre qu’elle
sition et la superficie des panneaux pour une conserve la toiture intacte (voir aussi
production optimale. page xx), est simple et rapide. Elle se fait
sur des crochets qui servent de supports
Les démarches administratives à des rails sur lesquels sont fixés les pan-
neaux.
La pose de panneaux solaires en toiture
implique d’effectuer une déclaration
PARTIE 1 23 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

À retenir
A propos des batteries et du
Les panneaux solaires stockage de l’électricité solaire
produisent des kilowattheures
directement utilisables
Stocker l’électricité pour pallier les
par le particulier.
déficits d’ensoleillement ? Une
Il n’est pas nécessaire
solution théorique intéressante
de faire intervenir EDF pour
mais les batteries sont encore
le raccordement au réseau.
trop chères pour être rentables.

La pose de l’onduleur et le
raccordement au réseau

L’onduleur est le petit appareil qui trans-


forme le courant continu provenant des
panneaux solaires en courant alternatif
utilisable sur le réseau électrique. L’instal-
lateur fournit l’appareil et effectue la pose
qui entraîne de travaux extrêmement li-
mités à l’intérieur de la maison.
Quant au raccordement au réseau élec-
trique domestique, il ne demande qu’un
branchement sur une simple prise de
courant.

L’étude thermique et la pose des


radiateurs
À retenir
Le technicien vous conseillera enfin sur la
Chez Aterno, des panneaux
puissance des radiateurs électriques à
solaires sont
inertie nécessaires en fonction des vo-
garantis de 15 à 20 ans
lumes à chauffer et de vos habitudes de
et sont posés par des
vie. Il effectuera également leur pose et techniciens salariés
leur raccordement au réseau , et vous de l’entreprise qui dispose
conseillera s’il le faut l’abonnement d’un réseau national
adapté.. d’installateurs.
PARTIE 5 24 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

MISE EN SITUATION :

Monsieur Léveillé a décidé


Notre Guide
de remplacer ses convecteurs par
répond à ses
des radiateurs électriques à inertie
questions.
connectés à des panneaux solaires...

Pourquoi j’ai décidé de rempla- à la tête ! On m’a expliqué que cela était
cer mes convecteurs par des dû au principe même de la convection qui
radiateurs à inertie connectés entraîne une rotation de l’air, et l’air chaud
par des panneaux solaires ? monte. Ce n’est pas pour ça qu’on les ap-
« J’ai décidé de remplacer mes pelle grille-pain d’ailleurs ? Et puis,
convecteurs qui me servent de qu’est-ce qu’ils consomment, ces appa-
chauffage d’appoint. Ils ont bien reils ! »
fait leur temps !... Aujourd’hui, l’électricité
coûte cher : finis les gaspillages. Sans
- En effet, Monsieur Léveillé, les convec-
compter que ces convecteurs ne sont pas
teurs consomment beaucoup.
très efficaces... C’est vrai qu’ils montent
Pour quelle raison ? Principalement parce
vite en température, mais avec eux, on a
qu’ils doivent réchauffer l’air de la pièce
une sensation de froid aux pieds et chaud
en permanence, et voici pourquoi : l’air
PARTIE 5 25 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

chaud monte en effet, à tel point d’ail-


leurs que la différence de température
entre le sol et le plafond peut être de
6 °C !

Pour combattre cette sensation d’incon- J’habite en Bourgogne, et ma maison,


fort, que vous soulignez, il faut pousser le dans l’Auxois, est orientée plein Sud. Je
thermostat (qui se trouve sur l’appareil, me chauffe principalement au fioul,
ne l’oublions pas !) pour avoir la bonne mais j’utilise des radiateurs électriques
température au niveau des jambes... ou se d’appoint. Quelle superficie de pan-
promener avec une couverture autour de neaux me conseillez-vous ?
la taille ! D’où une surconsommation « ma maison est située dans l’Auxois
considérable, car pendant ce temps, on a [Côtes-d’Or], à une demi-heure de Dijon
trop chaud...en haut. Et où va cet air où je travaille. Je pars le matin et je rentre
chaud ? Il s’enfuit par où il peut, et cela le soir à la campagne. ma femme en fait
d’autant plus si la pièce n’est pas parfai- autant. Les enfants vont à l’école dans le
tement isolée, ce qui est le cas tout de village à côté... C’est une région très
même de nombreux logements. agréable, assez bien ensoleillée depuis
quelques années, mais il arrive qu’il y
Les radiateurs à inertie, qui combinent fasse très froid, comme en ce moment.
notamment rayonnement et convection, mais rien à voir avec les saisons d’il y a
évitent ces désagréments tout en étant vingt ans ! Du coup, nous nous deman-
bien plus économiques dans leur fonc- dons si l’installation de panneaux solaires
tionnement, et doublement s’ils sont ne nous permettrait pas d’alléger notre
connectés à des panneaux solaires ! facture de chauffage. Car nous sommes
chauffés au fioul, mais on ne remet pas la
chaudière en route à l’intersaison ! Il ne
fait pas assez froid et cela reviendrait
trop cher ! Nous préférons utiliser des ra-
diateurs électriques d’appoint... »

- La question est bien là, Monsieur


Léveillé. Les périodes de froid sont tou-
jours bien présentes, mais nous voyons
bien tous que le climat change peu à peu
au fil des ans. Bien sûr l’évolution est
PARTIE 5 26 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

lente et non linéaire, et il existe peu d’his- On compte environ 200 h mensuelles
torique concernant les heures d’ensoleil- d’ensoleillement en moyenne durant cha-
lement avant l’année 2000. Selon Météo cun de ces mois... Vous optimiserez ces
France, la durée d’ensoleillement économies en utilisant des radiateurs à
moyenne par an, entre 1991 et 2010 était inertie connectés à des panneaux so-
de 1848,8 heures, avec 71,1 jours de bon laires, et si vous voulez un jour faire évo-
ensoleillement. luer votre installation de chauffage, rien
Nous avons calculé (voir http://www.info- de plus simple que d’ajouter d’autres ra-
climat.fr) qu’elle était de 1874,15 h entre diateurs électriques à inertie. »
2010 et 2015. C’est
u n e faible

Quelle puissance espérer des pan-


diffé- rence, neaux ? Comment décider de leur
établie sur une période nombre à installer ?
assez courte pour être suffisamment in- « ma consommation annuelle d’électricité
dicative, certes. Faut-il y lire l’amorce sur l’année qui vient de s’écouler s’élève à ,
d’une tendance ? Nous le verrons bien. sauf erreur, 2700 kWh environ. Pensez-
Toujours est-il qu’il serait dommage de ne vous intéressant de faire poser des pan-
pas profiter de ces heures de soleil, sur- neaux solaires pour consommer
tout si votre maison est bien orientée Sud immédiatement les kWh produits ? Et
comme vous l’indiquez. combien de panneaux pensez-vous utile
de faire poser ? »
Le chauffage au fioul n’empêche pas
l’installation de panneaux solaires pour - Selon les chiffres fournis par RTE, la
consommer les kilowattheures produits consommation annuelle moyenne par
qui seront déduits de ceux que vous foyer français en 2015 était de 4763 kWh,
achetez à EDF durant toute l’année, et 70 % d’entre eux possédant un compteur
donc pendant les intersaisons, qui repré- de 6 kVA [rappel : la puissance du comp-
sentent en temps cumulé au moins le teur doit être calculer en fonction de la
quart de l’année - mars, avril, septembre... puissance cumulée de tous les appareils
-, tout de même ! électriques].
PARTIE 5 27 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

Au prix de 0,15 €/ kWh environ, cela re-


présente 714 €. Avec 12 panneaux so-
laires, délivrant chacun une puissance de
260 Wc par an (voir page 7), l’installation
peut produire jusqu’à 3120 kWh.

N’est-ce pas bon à prendre ? Plus de


60 % de la consommation moyenne ! Et
même s’il faut pondérer ces chiffres (qui
Comment les panneaux vont-ils être
résultent de données moyennes) en te-
posés ? Cela entraînera-t-il des tra-
nant compte de chaque cas, ces kilowat-
vaux importants ?
theures sont-ils à négliger ? Chacun des
« La couverture de mon toit est en ar-
panneaux présente une superficie de
doises. Elle est très résistante et me de-
1,584 m2 (1,60 m x 0,99 m) exactement. 12
mande peu d’entretien. Je ne voudrais
panneaux totalisent donc une superficie
pas que la pose de panneaux la fragilise
d’à peine plus de 19 m2.
et entraîne des désordres ultérieurement...
Et question esthétique, croyez-vous sou-
Vu votre consommation, Monsieur Lé-
haitable le mariage des ardoises tradi-
veillé, il n’est pas certain que vous ayez
tionnelles avec le design ultramoderne
besoin de 12 panneaux. Le technicien
des panneaux ? »
chargé de l’étude puis de la pose vous ai-
dera à établir ce calcul. De toute manière,
- La teinte bleutée des panneaux va au
l’installation en surimposition donne la
contraire se marier très bien avec les ar-
possibilité de moduler l’installation et de
doises ! Concernant leur pose, nous vous
la faire évoluer facilement, car elle n’en-
conseillons de faire procéder au préalable
traîne pas d’intervention
à l’examen de la charpente tout d’abord,
majeure sur la
qui doit supporter le poids des panneaux.
charpente.

Quant à la couverture, n’ayez aucune


crainte : les panneaux seront supportés
par des crochets en étrier fixés sur les
chevrons : il suffit d’enlever deux ou trois
ardoises à chaque fois pour accéder au
chevron, puis de les remettre en place
une fois les crochets posés. Et n’oubliez
pas que les panneaux vont constituer une
protection supplémentaire.
PARTIE 6 28 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

COMPLETER, AMÉLIORER
UNE INSTALLATION DE CHAUFFAGE
EXISTANTE AVEC DES PANNEAUX SOLAIRES

AMÉLIORER UNE INSTALLATION l’électricité est l’énergie la plus utilisée,


DE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE bien loin devant les énergies fossiles.
EXISTANTE Pourtant, sa production utilise majoritai-
rement des énergies fossiles, et c’est
Environ 35 % des ménages se chauffent pourquoi il faut encourager le développe-
à l’électricité en France. Dans le monde, ment des installations solaires.
PARTIE 6 29 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

Dans bien des cas, il est possible, sinon En vigueur depuis le 1er
souhaitable d’améliorer les installations janvier 2016,
de chauffage existantes, cela pour de
multiple raison (économie, confort, éco- la Taxe intérieure de consommation
logie...). En ce sens, il est parfaitement sur les produits énergétiques
possible de connecter des radiateurs (TICPE) est, comme son nom l’in-
électriques existants à des panneaux so- dique, un impôt perçu par l’État (qui
laires pour autoproduire une partie de représente tout de même 25 mil-
l’électricité consommée et évoluer ainsi liards d’euros par an !) sur la
vers plus d’autonomie, et devenir un ac- consommation de produits énergé-
teur de la lutte contre la pollution atmo- tiques : les hydrocarbures utilisés
sphérique. Pour être conséquent, il est comme carburants ou combusti-
évidemment préférable alors de rempla- bles de chauffage.
cer des radiateurs classiques par des ra-
diateurs à inertie, moins consommateurs Les hydrocarbures solides (charbon,
d’énergie. tourbe ou lignite) sont également
soumis à une taxe de consom-
EN RÉNOVATION, LA SOLUTION mation intérieure, ainsi que le gaz
DE CHAUFFAGE LA PLUS PRA- naturel utilisé comme combustible
TIQUE ET LA MOINS COÛTEUSE de chauffage (TICGN : Taxe inté-
rieure de consommation sur le gaz
Au moment de rénover une maison, naturel).
quand il faut choisir la solution de chauf-
fage la moins coûteuse, faut-il faire réa-
liser les travaux d’installation d’un réseau
hydraulique de chauffage central (pose et
encastrement des tuyauteries, pose des
radiateurs, pose de la chaudière...) ou
opter pour la simplicité du chauffage
électrique ?

Qu’a-t-on à gagner à rénover de fond en


comble une installation de chauffage
central gaz ou fioul vieillissante pour une
résidence secondaire ?
PARTIE 6 30 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

Le chauffage électrique secondé par le


solaire présente les avantages suivants
que nous résumerons ainsi :

3 gagner de la place : en supprimant (ou


en évitant) la chaudière et tout son sys-
tème de raccordement hydraulique. Sup-
pression des vieux radiateurs et les
tuyauteries qui prennent de la place ;

3 gagner en autonomie : plus de livraison


3 gagner en simplicité : facilité d’instal-
ni de stockage (pour le fioul) ; l’autopro-
lation et de branchement des radiateurs
duction solaire est un pas vers l’indépen-
dance énergétique ; électriques, facilité de fonctionnement ;

3 gagner en « propreté » : en participant, 3 gagner en confort : chaleur douce des


grâce au solaire, à la réduction de l'impact en- radiateurs à inertie, commande à dis-
vironnemental résultant de la combustion du tance... ;
fioul (CO2, gaz à effet de serre, dioxyde de
soufre)... en agissant pour le développement 3 gagner en économie : kilowattheures
pour la production d’électricité d‘origine gratuits fournis par le solaire, déclenche-
renouvelable encore très minoritaire en France ment du chauffage par zone sans néces-
(voir page 4) ; sité de remettre la chaudière en route...

Les avantages d’une installation solaire

L’énergie solaire est l’énergie idéale. Elle est gratuite et non polluante.
Produire soi-même son électricité avec des panneaux solaires présente
donc de nombreux avantages : gagner en autonomie, contribuer à la
lutte contre la pollution, réduire sa facture énergétique en consommant
sa production électrique...

Associés à des panneaux solaires, les radiateurs électriques à inertie, au


fonctionnement économe en énergie, permettent d’amortir au mieux la
pose des panneaux.
LES GUIDES DE L’INNOVATION 31 CHAUFFAGE ÉLECTRO-SOLAIRE

LES GUIDES DE L’INNOVATION

Directeur de la publication :
Yann Gozlan
Rédacteur :
Marcel Guedj
Directeur artistique :
Gil Micheli
Directeur Commercial :
Claude Gozlan

Push and Pull Siège social


11 rue Carnot 94270
Le Kremlin Bicêtre

Ce guide ne peut être vendu.

Nous restons à votre disposition


pour tous renseignements
complémentaires
au numéro suivant :

Tél : 01 84 234 333


ou à l'adresse email : infos@pandp.fr

Vous aimerez peut-être aussi