Vous êtes sur la page 1sur 59

Histoire

Chapitre n°………
Les deux empires chrétiens
Introduction
A partir du IIIe siècle après J.-C., l’Empire romain est menacé par les invasions

des peuples germains. En 395, pour pouvoir mieux le défendre, l’empereur

Théodose le partage entre ses deux fils : ainsi naissent l’Empire romain

d’Occident et l’Empire romain d’Orient avec respectivement Ravenne et

Constantinople comme capitale.


Les royaumes germaniques et l’Empire romain d’Orient
au début du VIe siècle
Au Ve siècle, les Germains franchissent le Rhin et le Danube, envahissent

l’Empire d’Occident et y créent des royaumes. Le roi franc, Clovis, qui s’est

converti au christianisme vers 496, conquiert un vaste territoire qui s’étend du

Rhin aux Pyrénées. Il fonde la dynastie des Mérovingiens.

Les nouveaux royaumes se font la guerre et partout l’insécurité progresse. Le

grand commerce décline et les villes se vident de leurs habitants. Les écoles

se raréfient et on sait de moins en moins lire et écrire.


L’Empire carolingien et l’Empire byzantin
au IXe siècle
L’Empire d’Orient résiste aux envahisseurs et reste le seul Empire après la
déposition de l’empereur d’Occident en 476.

Au VIe siècle, l’empereur d’Orient, Justinien cherche à rétablir l’ancienne


grandeur de Rome : il fait la reconquête de terres tombées aux mains des
Germains, construit de beaux monuments et fait rassembler les anciennes lois
romaines dans le code Justinien.

Après la mort de Justinien, l’Empire, attaqué de toutes parts, perd des


territoires. Il se recentre sur les Balkans, l’Asie mineure et le sud de l’Italie,
c’est-à-dire sur des régions de culture grecque. Cet Empire byzantin va durer
jusqu’à la prise de Constantinople par les Turcs en 1453.
I) L’Empire byzantin

Problématiques :

 Comment l’Empereur gouverne-t-il l’Empire ?


 Qu’est-ce qui caractérise l’Empire byzantin ?
 Qu’est-ce qui caractérise l’art byzantin ?
A/ Justinien,
un empereur tout puissant
Document 1 : L’empereur Justinien
Mosaïque de l’église Saint-Vital de Ravenne, Italie, VIe siècle
Document 2 : Les reconquêtes de Justinien
Document 3 : Constantinople au Moyen Âge
Document 4 : Le couronnement des empereurs

L’Empereur Constantin VII décrit le déroulement des couronnements impériaux.

« L’empereur entre dans l’église [Sainte-Sophie]. Dans le milatorion (pièce de l’église change d’habit)
il revêt les habits du sacre. Il pénètre ensuite dans la nef et monte à l’ambon (tribune surélevée) avec
le patriarche. Le patriarche fait la prière sur la chlamyde (manteau pourpre des empereurs) puis le
personnel prend la chlamyde et en revêt le souverain. Ensuite le patriarche fait la prière sur la
couronne du souverain et, ayant achevé, le patriarche en personne prend la couronne et la place sur
la tête du souverain. Aussitôt, le peuple lance par trois fois l’acclamation : »Saint, Saint, saint, Gloire à
Dieu dans les hauteurs et paix sur la Terre ». Puis : « Nombreuses années au grand empereur ! ».
Ceint de la couronne, l’empereur descend et s’en va dans le milatorion, s’assoit sur son fauteuil et
tous les dignitaires entrent, tombant à terre et baisant ses deux genoux ».

Constantin VII, Le Livre des cérémonies, Xe siècle.


Document 5 : Un empereur et sa femme
Ivoire du XIe siècle, 0,24m x 15,5 m, BNF, Paris
Je retiens
L’empereur est appelé basileus (roi en grec). Couronné et sacré par le

patriarche de Constantinople, il est considéré comme le lieutenant de Dieu sur

terre.

L’empereur dispose d’un pouvoir absolu. Entouré de fonctionnaires, il est le

chef de l’armée, de l’administration et de l’Eglise.


B/ Un Empire chrétien: Etude
d’un monument caractéristique
de la culture byzantine:
La basilique Sainte-Sophie
L’Eglise (ou basilique) Sainte-Sophie a été

construite à Constantinople en 537 sous

l’empereur Justinien. Son originalité tient à son

immense coupole qui repose sur de puissants

contreforts. Les quatre tours (minarets) ont été

ajoutées par les Turcs au XVIe siècle. C’est dans

cette église que les empereurs byzantins étaient

couronnés et sacrés.
Document 6 : Plan de la basilique Sainte-Sophie

L’empereur fit venir de tout l’Empire les plus excellents ouvriers et il n’épargna aucune dépense. C’est

ainsi que cette église si merveilleuse a été achevée. Elle s’élève à une hauteur prodigieuse et domine

toute la ville. Elle brille d’une si éclatante splendeur qu’on dirait qu’au lieu d’être éclairée des rayons

du soleil, elle enferme en elle-même la source de la lumière. La coupole, superbe ornement, ne

semble pas posée sur l’ouvrage, mais suspendue du haut du ciel avec une chaine d’or […]. Il est

impossible de décrire avec précision tous les ornements, les vases d’or et d’argent, toutes les pierres

précieuses offertes par l’empereur Justinien.

D’après Procope de Césarée, Livre des édifices, VIe siècle.


Document 7 : Vue intérieure de Sainte-Sophie
La coupole s’élève à 61 mètres et a un diamètre de 30 mètres. A sa base, elle est percée de 40 fenêtres.
Elle représente la voute céleste.
Document 8 : Une icône : La Vierge dite de Vladimir
Les icônes ornaient les églises byzantines. Peinte sur bois, celle-ci a été réalisée à Constantinople et envoyée en Russie vers 1132.
Je retiens

Le christianisme orthodoxe est la religion officielle. Il se distingue du

christianisme pratiqué en Occident par la vénération des icônes, la messe en

grec et le mariage des prêtres.

En 1054, l’Eglise orthodoxe rompt avec le pape de Rome. L’empereur nomme

à sa tête un patriarche.
II) L’Empire carolingien

Problématiques :

 Comment l’Empereur gouverne-t-il l’Empire ?


 Qu’est-ce qui caractérise l’Empire carolingien ?
 Qu’est-ce qui caractérise l’art carolingien ?
A/ Charlemagne,
empereur carolingien
Document 1 : L’Empire de Charlemagne
Document 2 : Le couronnement impérial de Charlemagne (800)

« A Rome, le pape Léon attendit Charlemagne sur les marches de la basilique Saint-Pierre (l’église du

pape à Rome). Accompagnés des évêques, il reçut le roi à sa descente de cheval. Ceci se passa le

24 novembre 800 […].

Le jour très sacré de Noël, alors que le roi se levait après avoir entendu la messe, le pape Léon lui

posa sur la tête une couronne et tout le peuple des Romains l’acclama en criant : « Vie et victoire à

Charles Auguste, couronné par Dieu, grand et pacifique empereur des Romains ! ». et, après ces

acclamations, Charles fut adoré par le pape à la manière des anciens empereurs ; il fut appelés par

tous, empereur et Auguste ».

Les Annales royales, IXe siècle.


Document 3 : Les insignes impériaux
Document 4 : Le denier de Charlemagne
Pièce en argent de 810, BNF, Paris
Je retiens
Le roi des Francs Charlemagne est un guerrier qui veut agrandir son royaume.

A la fin du VIIIe siècle, il est maître d’une grande partie de l’Occident.

Roi très chrétien, Charlemagne impose le christianisme dans les territoires

conquis. Le pape voit en lui un fidèle allié. A Rome, en 800, il le couronne

empereur.
B/ Le gouvernement de l’Empire
carolingien et sa dislocation
Document 5 : L’administration de l’Empire
Document 6 : Le partage de Verdun

« Au milieu du mois de juin 843, un jeudi, Lothaire, Louis et Charles (les trois fils de l’empereur Louis

le Pieux, qui est lui-même le fils de l’empereur Charlemagne) se réunirent, accompagnés chacun d’un

nombre égal de Grands, et ils se jurèrent mutuellement, de faire diviser, sous la foi du serment, aussi

également que possible tout l’Empire. Cela fait, après avoir échangé des paroles pacifiques, ils se

séparèrent d’accord et regagnèrent leurs camps. Il fut établi que chacun résiderait en paix jusqu’à la

prochaine réunion ».

Nithard, Histoire des fils de Louis le Pieux, IXe siècle.


Je retiens
Charlemagne établit sa capitale à Aix-la-Chapelle. Il divise son empire en 300 comtés et

nomme un comte à leur tête. Il est surveillé par des missi dominici, envoyés par

l’empereur.

En 840, le fils de Charlemagne, Louis le Pieux, meurt. Ses trois fils se disputent l’Empire

qui est finalement partagé par le traité de Verdun en 843.

Les nouveaux royaumes subissent les invasions des Vikings, des Sarrasins et des

Hongrois. Au Xème siècle, la dynastie carolingienne disparaît.


C/ L’art carolingien:
Le palais d’Aix-la-Chapelle
Document 7 : Reconstitution du Palais d’Aix-la-Chapelle
Document 8 : Un manuscrit carolingien
(Sacramentaire de Drogon, IXe siècle, BNF, Paris)
Sous les Carolingiens, les moines copistes utilisent le latin et une minuscule beaucoup plus lisible qu’avant : la minuscule caroline.
Je retiens

Les décisions prises sont regroupées en capitulaires. Le latin est la

langue officielle.

Une écriture plus lisible est inventée, la minuscule caroline. Elle

facilité la copie des manuscrits de l’Antiquité par les moines.


III) Une religion, deux Eglises

Problématique :

 Quelles sont les différences entre les Eglises chrétiennes des


deux Empires ?
A/ Les principales différences
entre les Eglises chrétiennes
des deux empires
Document 1 : Des pratiques religieuses différentes
entre chrétiens d’Occident et chrétiens byzantins
Chef Langue (messe) prêtres
Eglises

Eglise d’Occident

Eglise d’Orient
Chef Langue (messe) prêtres
Eglises
Pape
Eglise d’Occident Latin Célibataires et imberbes

Patriarche
Eglise d’Orient Grecque Mariés et barbus
Document 2

Couverture d’un livre religieux catholique Une icône byzantine: la Vierge et l’enfant
Personnages principaux Nature Techniques
Eglises

Eglise d’Occident

Eglise d’Orient
Personnages principaux
Eglises Nature Techniques
Le Christ
Eglise d’Occident Livre Riche orfèvrerie

La Vierge et l’Enfant
Eglise d’Orient Icône Peinture dorée
B/ L’évangélisation
Document 3 : Charlemagne évangélise les Saxons

« Aucune guerre ne fut plus longue, plus atroce, plus pénible pour le peuple franc que la guerre de

Saxe. Car les Saxons, comme presque toutes les nations de Germanie, étaient d’un naturel féroce ; ils

pratiquaient le culte des démons et se montraient ennemis de notre religion. La guerre fut menée des

deux côtés avec une égale vigueur et se poursuivit pendant trente-trois années consécutives […]. Elle

ne s’acheva que lorsque les Saxons eurent accepté les conditions imposées par le roi Charles :

abandon du culte des idoles, adoption de la foi et de la religion chrétienne, fusion avec le peuple franc

en un peuple unique ».

D’après Eginhard, La vie de Charlemagne, IXe siècle.


Document 4 : Cyrille et Méthode évangélisent les Slaves au IXe siècle
Les deux moines byzantins parlaient les langues slaves pour mieux se faire comprendre, et ont créé l’alphabet cyrillique pour
traduire la Bible.
C/ Le schisme des deux Eglises
en 1054
Document 5 : Le schisme des deux Eglises en 1054
Miniature tirée d’un manuscrit grec du XVe siècle
Carte des deux chrétientés d’Europe
au XIe siècle
Document 6 : Les deux chrétientés d’Europe au XIe siècle
Je retiens
En 1054, c’est le schisme :
L’Eglise orthodoxe du patriarche se sépare de l’Eglise catholique du pape.

Christianisme catholique Christianisme orthodoxe

Localisation

Chef de l’Eglise

Pratiques religieuses :
La messe est en ….. ……………………………………………………………….. ………………………………………………………………..

Images ……………………………………………………………….. ………………………………………………………………..

Mariage des prêtres ……………………………………………………………….. ………………………………………………………….......

Ils sont ……… ……………………………………………………………….. ………………………………………………………………..

Evangélisation
En 1054, c’est le schisme :
L’Eglise orthodoxe du patriarche se sépare de l’Eglise catholique du pape.

Christianisme catholique Christianisme orthodoxe

Localisation En Occident En Orient

Chef de l’Eglise Le pape Le patriarche

Pratiques religieuses :
La messe est en ….. latin grec

images des enluminures des icônes

Mariage des prêtres Non autorisé (célibat) Autorisé

Ils sont ………. imberbes barbus

Evangélisation par des missionnaires par les moines Cyrille et Méthode