Vous êtes sur la page 1sur 6

INSTITUT SUPÉRIEUR DES

SCIENCES APPLIQUÉES ET DE
TECHNOLOGIE DE SOUSSE

DEPARTEMENT : Génie Civil

Compte rendu : essai


Proctor
Encadré par : Bannour Hajer
: Dirigé par
Karbia Bilel
Azzabi Ahmed
Jdidi oussema
Trabelsi amira
Med amine gaid
Selmi nourhene

BUT DE L'ESSAI
L’essai Proctor a pour but de déterminer la teneur en eau optimale
pour un sol de remblai donné et des conditions de compactage
fixées, qui conduit au meilleur compactage possible ou encore
capacité portante maximale.

MATÉRIEL NÉCESSAIRE
- Moules Proctor
- Dames Proctor (2490 g hauteur de chute de 305 mm)
- Règles à araser
- Eprouvette graduée
- Balance

Mode opératoire
: Pour réaliser l’essai, on doit effectuez les étapes suivantes

1-preparer 3 Kg de sol sec et l’humidifier a une teneur en eau ω0 = ωop-5 %

Ou ωop est la teneur en eau optimale présupposée du sol. ω0 est de l’ordre 6 à 8%


pour les sables et de 9 à 11% pour les argiles.

2-peser le moule muni de l’embase a vide (sans la hausse)


3-adapter la hausse au moule. Placer au fond de moule un petit rond papier filtre pour
éviter l’adhésion du sol au fond du moule.

4-compacter le premier moulage Pour l’essai PROCTOR NORMAL, le remplissage est


fait en 3 couches.
56 coups de dame par couche (8 séries de 7 coups, la 7emecoup est au milieu)

lorsque le compactage est terminé, retirer la hausse en la tournant pour vaincre le -5


frottement latéral avec le sol. Dégager légèrement la hausse a l’aide d’un couteau
avant de commencer le mouvement de rotation pour éviter le cisaillement du sol
.compacté
araser le sol à l’aide de la lame métallique en commençant de centre vers l’extérieur -6
du moule. Ne jamais araser d’un seul coup l’échantillon pour ne pas arracher le
.matériau par plaques
7-nettoyer les parois extérieures du moule, Peser le moule, Rempli de sol compacte et
muni de son embase.
8-pour déterminer la teneur en eau réelle du sol compacte, prélever environ 50g de
sol sur chacune des faces de l’éprouvette de façon a obtenir au total 100 g de sol
humide. Placer le prélèvement dans un bac tare. Mettre à l’étuve avec une fiche
portant le numéro d’équipe et la teneur en eau théorique.
9-demouler le sol compacte et refaire les mêmes étapes avec des teneurs en eau
croissante en ajoutant a chaque fois une quantité de 2% après chaque démoulage.
Arrêter l’essai lorsque le poids du moule rempli de sol c2ompacte commence à
diminuer.
Expression des résultat :
Masse du sol a prélevé :5kg
Volume du moule Proctor :
On a : D= 15.2 cm , H= 15.2 cm
 V = π *(d2 /4) *H = 2758.16 cm3*
 P=Mh/Vm
 Pour Mh = 4.130 Kg
 P=4.130/2758.16*10-6 m3
 P=1501.81Kg/m3
 Pd=P/(1+w)
 Pd=1501.81/(1+8.95)
 Pd=150.81 Kg/m3
Resultat :
Echantillon 1 Echantillon 2 Echantillon 3 Echantillon 4
Quantité d’eau 100 200 300 500
(ml)
Masse sol (g) 4130 4444 4634 4911
Masse tarre (g) 3 3 3 3
Masse tarre+Sol 24.05 32.04 23.11 27.26
humide (g)
Masse tarre+Sol 23.68 30.66 21.66 25.04
sec (g)
Masse de l’eau (g) 0.37 1.38 1.45 2.22
Teneur en eau(%) 1.79 4.99 7.77 10.07

Masse volumique 1.50 1.61 1.68 1.65


(Kg\m3)
Masse volumique 1.47 1.53 1.56 1.5
séche
(Kg\m3)

Diagramme : C’est un diagramme qui comporte une Courbe Proctor


unique, donnant, pour une énergie de compactage donnée,
wo
pt
et gd Max.

E
Courbe :
masse volumique séche =
f(teneur en eau)

Conclusion
On peut conclure que la maîtrise du
compactage est un atout pour l’ingénieur sur
chantier, car sa maîtrise permet d’économiser
de l’argent et surtout donner une meilleure
stabilité au sol ce qui veut dire sécurité pour
le futur ouvrage

Vous aimerez peut-être aussi