Vous êtes sur la page 1sur 4

À EN-TÊTE DE CRITIQUE.

CORRESPONDANCE ENTRE GEORGES


BATAILLE ET ÉRIC WEIL (1946-1951). ÉDITION ÉTABLIE, ANNOTÉE ET
PRÉSENTÉE PAR SYLVIE PATRON, PARIS : LIGNES, COLLECTION
« ARCHIVES DE LA PENSÉE CRITIQUE », 2014, 382 P.

Jacqueline Pluet

Ent'revues | « La Revue des revues »

2015/2 N° 54 | pages 102 à 104


ISSN 0980-2797
ISBN 9782907702690
Article disponible en ligne à l'adresse :
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
https://www.cairn.info/revue-la-revue-des-revues-2015-2-page-102.htm
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 177.177.68.77 - 19/11/2019 03:52 - © Ent'revues

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 177.177.68.77 - 19/11/2019 03:52 - © Ent'revues


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour Ent'revues.


© Ent'revues. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les
limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la
licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie,
sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de
l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage
dans une base de données est également interdit.

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)


RdR54Lectures.qxp_RdeR54 22/09/2015 12:41 Page102

LECTURES

À en-tête de Critique. Correspondance entre Georges Bataille


et Éric Weil (1946-1951).
Édition établie, annotée et présentée par Sylvie Patron
Paris : Lignes, collection « Archives de la pensée critique », 2014, 382 p.
Pourquoi Georges Bataille (1897- Pierre Prévost dans la note qu’ils adres-
1962) fait-il le choix en 1945 de publier sent en 1945 au directeur des Éditions
une revue de comptes rendus ? Roger du Chêne, Maurice Girodias (1919-
Caillois, qu’il souhaite vainement associer 1990), futur éditeur de Lolita, doit offrir
à cette entreprise et qui fondera lui- au lecteur « un extrait systématique de ce
même en 1952 la revue Diogène, regrette qui paraît dans le monde entier » et dans
que Georges Bataille envisage de publier l’ensemble des connaissances. La future
seulement des essais critiques et non des publication ne fait donc pas double em-
textes originaux (Georges Bataille, Lettres ploi avec les revues existantes, ni par
à Roger Caillois, éd. Jean-Pierre Le Bouler, l’ampleur de ses comptes rendus avec les
Folle Avoine, 1987). Son admirateur de périodiques d’information de l’époque
vieille date, Pierre Prévost (1912-2003), comme Paru, « à l’usage des libraires » ou
qui sera le rédacteur en chef de la première le Bulletin critique, trop « sommaire ».
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 177.177.68.77 - 19/11/2019 03:52 - © Ent'revues

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 177.177.68.77 - 19/11/2019 03:52 - © Ent'revues


série de Critique, raconte (Rencontre avec C’est dans cette perspective de travail
Georges Bataille, J.M. Place, 1987), que systématique et pluridisciplinaire que la
Georges Bataille avait réfléchi à diverses revue est lancée par Georges Bataille, en
formules et souhaitait surtout « sortir des collaboration avec Pierre Prévost et l’appui
banalités des publications littéraires ou des d’un comité de rédaction, où le philo-
revues qui se voulaient “engagées” comme sophe Éric Weil (1904-1977), rencontré
Les Temps modernes de Jean-Paul Sartre ». avant-guerre au séminaire d’Alexandre
On peut penser, en effet, que cette Kojève à l’EPHE, École pratique des
investigation documentaire n’est pas hautes études, va devenir l’interlocuteur
pour déplaire à l’ancien chartiste qu’est privilégié.
Georges Bataille. Outre que l’objectif, Cette correspondance croisée, où
selon ses initiateurs, étant de se situer « en l’emportent en nombre les lettres d’Éric
dehors des dogmes » et « sans parti pris », Weil, commence quelques mois avant la
la revue devrait remplir une fonction sa- publication du premier numéro de Cri-
lutaire dans un climat agité d’intenses tique en juin 1946 aux Éditions du
luttes idéologiques. Certes les revues Chêne. Suit un silence de presque deux
contiennent souvent une partie critique, ans, de décembre 1947 à novembre 1949,
mais celle-ci est « limitée » et plutôt en ré- que ne s’explique pas l’éditrice, puisque
sonance avec l’espace même de la revue. Éric Weil continue à publier articles et
Or la revue de recensions critiques telle notes dans Critique, si ce n’est qu’un lot
que la conçoivent Georges Bataille et de lettres a été égaré. En ce qui concerne

102 LA REVUE DES REVUES NO 54


RdR54Lectures.qxp_RdeR54 22/09/2015 12:41 Page103

LECTURES

celles de Georges Bataille à Éric Weil, une Après des pourparlers manifestement
seule a été retrouvée dans les archives Éric peu aisés avec Jérôme Lindon, à la tête il
Weil à Lille, de sorte que les exemplaires est vrai d’une jeune maison d’édition, où
publiés dans cette édition proviennent Georges Bataille est déjà introduit en tant
de copies et de brouillons conservés par qu’auteur et directeur de collection, le
Georges Bataille dans ses papiers, ceux-ci contrat est enfin signé à l’automne 1950
déposés à la Bibliothèque nationale de et Critique, revue générale des publica-
France. Présentée en deux parties, sépa- tions françaises et étrangères entre aux
rées par de nombreuses planches de fac- Éditions de Minuit, où elle demeure tou-
similés, la correspondance est suivie de jours aujourd’hui, avec le rayonnement
trois annexes où sont réunies, de manière que l’on sait. La page de titre du no 41,
à compléter le dialogue, un choix judi- daté d’octobre 1950, reproduite dans
cieux de lettres de Georges Bataille et Éric l’ouvrage, affiche un comité d’honneur
Weil adressées à divers correspondants, international dont on apprend les infinies
dont Pierre Prévost et l’ex-beau-frère de démarches nécessaires à sa constitution.
Georges Bataille (ils ont épousé deux Aux côtés de Georges Bataille, proprié-
sœurs), Jean Piel (1902-1996), à l’époque taire du titre et directeur, Éric Weil et Jean
journaliste financier et futur directeur de Piel assurent la rédaction. Pierre Prévost,
Critique après la mort de Georges Bataille en désaccord avec Georges Bataille, a
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 177.177.68.77 - 19/11/2019 03:52 - © Ent'revues

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 177.177.68.77 - 19/11/2019 03:52 - © Ent'revues


en 1962. quitté Critique au moment du passage
La reprise de la correspondance en chez Calmann-Lévy en 1947.
novembre 1949 s’inscrit au moment où Cet ensemble de lettres excellemment
Critique a cessé sa publication depuis sep- éclairé par Sylvie Patron, auteur par ail-
tembre. Les Éditions du Chêne en diffi- leurs de l’ouvrage Critique 1946-1996,
cultés financières ont décidé en juin 1947 une encyclopédie de l’esprit moderne
de se séparer d’une revue « non rentable », (IMEC, 1999), outre qu’il est passionnant
puis Calmann-Lévy qui a pris immédiate- à lire, ouvre de façon particulièrement vi-
ment le relais, vient à son tour de déclarer vante sur les coulisses de la revue en train
forfait. Dans une lettre du 28 novembre de se fabriquer. On est abasourdi par la
1949 à Jean Piel, Georges Bataille se tâche harassante que fournissent les deux
montre assez découragé jusqu’à discuter protagonistes, en marge de leurs travaux
avec Robert Aron de la possibilité d’ac- respectifs, de collaborations à d’autres re-
cueillir Critique dans sa revue, La Nef, sous vues et des nombreuses contributions
la forme d’une rubrique spéciale intitulée écrites pour Critique, sous forme d’ana-
« Études » et dirigée par lui : « J’écris un lyses et de notes. Il leur faut d’abord se
peu au hasard à Robert Aron que tu pour- tenir au courant de la bibliographie (livres
rais aller le voir au sujet de ce cahier de 16 et articles), en France et à l’étranger. Cela
p[ages].[…] Pour peu que Robert Aron ne les conduit à d’énormes lectures, en par-
fasse pas d’effort pour accrocher, je serais ticulier de revues étrangères, qu’ils doivent
prêt à décrocher de mon côté ». se procurer ou même acheter sur leurs

LA REVUE DES REVUES NO 54 103


RdR54Lectures.qxp_RdeR54 22/09/2015 12:41 Page104

LECTURES

propres deniers, en se plaignant de l’ava- Ordre nouveau d’avant-guerre et Éric Weil


rice des éditeurs en services de presse. Ils une sorte d’antipathie naturelle, nourrie
reçoivent une rémunération, comme les par des sensibilités politiques différentes :
auteurs – Georges Bataille perçoit en tant Éric Weil est effectivement proche d’un
que directeur une indemnité spéciale – marxisme critique, sans penchant particu-
mais avec un retard dont tout le monde lier cependant envers les « orthodoxes »
se plaint, surtout du temps de Maurice du Parti : « […] il me paraitrait utile de ne
Girodias, et qui nuit, est-il dit, à la bonne pas trop concéder aux Garaudy et tutti
réputation de la revue. quanti […] ». Dans l’ensemble, les conflits
Ensuite vient la sélection des ouvrages sont feutrés, grâce à la « modération
les plus importants, ceux qui apportent conciliante » de Georges Bataille. Bien
quelque chose de « neuf » et, ce qui n’est qu’entre lui et Éric Weil les divergences
pas le plus facile, leur attribution pour soient réelles et provoquent parfois
comptes rendus à des auteurs « qualifiés », quelques irritations : selon Georges Ba-
des personnes « qui s’imposent » : des listes taille, Éric Weil oriente la revue vers un
établies avec rigueur, où livres et auteurs genre trop savant, trop universitaire, alors
sont pesés sans aménité excessive, sont que lui-même la voudrait plus « vivante »,
échangées, discutées entre Georges Bataille davantage ouverte vers un large public
et Éric Weil. Un livre sur la Résistance évidemment « éclairé ». Et puis Éric Weil
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 177.177.68.77 - 19/11/2019 03:52 - © Ent'revues

Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 177.177.68.77 - 19/11/2019 03:52 - © Ent'revues


doit-il être analysé par un résistant ? Faut- estime qu’il y a trop de sexe. Georges
il encore que les auteurs sollicités veuil- Bataille est presque contraint de compter
lent d’abord accepter, puis rendre leur les articles qu’il rédige à propos de Sade.
copie en temps utile : on ne peut pas, par Cela ne les empêche pas d’éprouver l’un
exemple, compter sur Lacan qui pour un pour l’autre, non pas une amitié véritable
livre de Georges Dumas « serait indiqué ; – sont-ils trop différents ? – plutôt un
mais y-a-t-il moyen, s’interroge Éric Weil, sentiment de complémentarité, qui ne va
de l’amener à faire un travail dans un pas sans accrocs, mais fait d’estime et de
temps fini ? ». Se posent aussi des pro- considération intellectuelle. Ce que tra-
blèmes d’écriture : Georges Bataille passe duit une correspondance toute tournée
une bonne part de son temps à corriger, vers le travail, où l’intime n’a point de
supprimer, raturer, réécrire. part. Une correspondance qui ressuscite
Autre obstacle à surmonter, l’équilibre pour notre plaisir deux grandes figures
politique d’une revue qui ne veut pas dis- du monde de la pensée et qui offre aussi
penser un « évangile », que certains d’ail- une photographie du paysage intellectuel
leurs lui réclament, et tient à se situer à de l’époque dont nous pouvons suivre
l’écart des polémiques, sans pour autant aujourd’hui la postérité.
se couper des communistes. Certains re-
mous pourtant agitent la rédaction du
temps de Pierre Prévost. Il existe entre
l’ancien militant du groupe et de la revue Jacqueline PLUET

104 LA REVUE DES REVUES NO 54