Vous êtes sur la page 1sur 1

Prof : ABIDAR Omar Baccalauréat : [1][2] CASABLANCA Ain chock

Dérivabilité à gauche, dérivabilité à droite

f (x) − f (a)
lim =l −→ (Cf ) admet une demi-tangente à droite au point A(a; f (a)) d’équation cartésienne
x→a
x>a
x−a
y = fd′ (a)(x − a) + f (a)
f (x) − f (a)
lim =l −→ (Cf ) admet une demi-tangente à gauche au point A(a; f (a)) d’équation cartésienne
x→a
x<a
x−a
y = fg′ (a)(x − a) + f (a)

Cas particuliers

f (x) − f (a)
lim = +∞ −→ (Cf ) admet à droite au point A(a; f (a)) une demi-tangente verticale dirigée
x→a
x>a
x−a
vers le haut
f (x) − f (a)
lim = −∞ −→ (Cf ) admet à droite au point A(a; f (a)) une demi-tangente verticale dirigée
x→a
x>a
x−a
vers le bas
f (x) − f (a)
lim = −∞ −→ (Cf ) admet à gauche au point A(a; f (a)) une demi-tangente verticale dirigée
x→a
x<a
x−a
vers le haut
f (x) − f (a)
lim = +∞ −→ (Cf ) admet à gauche au point A(a; f (a)) une demi-tangente verticale
x→a
x<a
x−a
dirigée vers le bas
f (x) − f (a)
lim =0 −→ (Cf ) admet une demi-tangente horizontale à droite au point A(a; f (a))
x→a
x>a
x−a

Branches infinies
lim f (x) = b −→ (Cf ) admet une asymptote horizontale d’équation y = b au voisinage de ∞
x→∞
lim f (x) = ∞ −→ (Cf ) admet une asymptote verticale d’équation x = a
x→a
lim f (x) − (ax + b) = 0 −→ (Cf ) admet une asymptote oblique d’équation y = ax + b au voisinage de ∞
x→∞

f (x)
Si lim f (x) = ∞ , alors on cherche lim . Plusieurs cas se présentent :
x→∞ x→∞ x

f (x)
• 1er cas : lim = ∞ −→ (Cf ) admet une branche parabolique dans la direction de l’axe des ordonnée
x→∞ x

f (x)
• 2e cas : lim = 0 −→ (Cf ) admet une branche parabolique dans la direction de l’axe des abscisses
x→∞ x
f (x)
• 3e cas : lim = a ∈ R∗ , Dans se cas on cherche lim f (x) − ax :
x→∞ x x→∞

i. Si lim f (x) − ax = ∞ −→ (Cf ) admet une branche parabolique dans la direction de la droite d’équation
x→∞
y = ax
ii. Si lim f (x) − ax = b ∈ R −→ (Cf ) admet une asymptote oblique d’équation y = ax + b
x→∞
au voisinage de ∞

Théorème
( )
( ) { ( ) ( )
(+) alors : (Cf ) au dessus de ∆ ( )
• La position relative de Cf et ∆ : y = ax + b =⇒ f (x) − y =
(−) alors : Cf au dessous de ∆
( )
• La droite (∆) : x = a est un axe de symétrie de
( )Cf si ; x ∈ Df =⇒ 2a − x ∈ Df et f (2a − x) = f (x)
• Le Point Ω(a; b) est un centre de symétrie de Cf si ; x ∈ Df =⇒ 2a − x ∈ Df et f (2a − x) + f (x) = 2b