Vous êtes sur la page 1sur 28

Mécanique des Fluides

Hydrostatique

Poussée d’Archimède et Flottabilité


Mr KHELFALLAH
II). Statique des fluides
II.1. Définitions
II.2. Principes et théorèmes généraux
II.3. Poussée hydrostatique
II.4. Poussée d’Archimède et Flottabilité
II.4.1. Corps complètement immergé
II.4.2. Corps partiellement immergé

II.5. Tension superficielle et phénomène de capillarité


II.6. Équilibre relatif
Hydrostatique : Statique des fluides
2. Loi de Pascal :
Considérons un fluide au repos, de masse volumique ρ une particule fluide de forme
cylindrique de section S et de hauteur dz dans un champ de gravitation 𝒈 (la pesanteur)
à l’équilibre, on a :
𝑃(𝑧) + 𝜌𝑔𝑧 = 𝐶 𝑡𝑒
𝑑𝑃
= −𝜌𝑔 𝑔𝑟𝑎𝑑𝑃 = 𝜌𝑔
𝑑𝑧 z
P( z )  P0 (1  )
H0
Avec : le signe (-) vient de l'orientation de l’orientation de l’axe Z
P0
H0  échelle de hauteur [m de Liquide]
g
Hydrostatique : Statique des fluides

z
P( z )  P0 (1  )
H0
II.4. Poussée d’Archimède et Flottabilité
II.4. Poussée d’Archimède et Flottabilité
Considérez une plaque plane horizontale d'épaisseur ℎ, immergée complètement
dans liquide de masse volumique 𝝆𝒇 figure ci-dessous, l'aire de la surface supérieure
et inférieure de la plaque est 𝑨 (de volume 𝑽 = 𝒉 𝑨), la distance entre la surface
supérieure et la surface libre du liquide est 𝒔
La pression sur les deux surfaces est respectivement :
𝝆𝒇 𝒈𝒔 et 𝝆𝒇 𝒈(𝒔 + 𝒉)
Les forces hydrostatiques qui s'appliquent sur les surfaces sont :
𝝆𝒇 𝒈𝒔 𝑨 : Dans même sens de 𝒈
𝝆𝒇 𝒈 𝒔 + 𝒉 𝑨 : Dans le sens opposé de 𝒈
La somme vectorielle de ces deux forces est une force verticale dirigée vers le haut :
la poussée
𝑭𝑹 = 𝝆𝒇 𝒈𝒉𝑨 = 𝝆𝒇 𝒈𝑽 = 𝒎𝒈
Hydrostatique : Statique des fluides
Hydrostatique : Statique des fluides

P( z1 )  P( z2 )   g ( z2  z1 )   gh

FR  W  m g    h g 3

Forces de pression sur le Volume 𝒅𝑽

=
Poids du liquide contenue dans le Volume 𝒅𝑽
Lois de l’hydrostatique et applications :
Principe d’Archimède – Flottabilité :

Pourquoi les objets flottent?


II.4. Poussée d’Archimède et Flottabilité
Théorème d’Archimède:
Tout corps immergé au repos subit de la part
du fluide une force opposée à celle du poids du
volume de fluide déplacé.

Tout corps plongé dans un fluide reçoit de la


part de celui-ci une poussée verticale et dirigée
vers le haut, égale au poids du volume de fluide
déplacé, s’exerçant au centre de gravité du volume
de fluide déplacé (centre de poussée).

𝝅 = −𝝆𝒇 𝑽𝒇 𝒈
Lois de l’hydrostatique et applications :
Théorème d’Archimède : Démonstration
Pour un solide de volume 𝑉 totalement immergé dans un
liquide de masse volumique 𝜌𝑓 la résultante des forces de
pression sur le solide est :
FR    Pd s
Le signe (-) vient de l'orientation des surfaces. s

Théorème du gradient :  Pd s   grad ( P)dV


s V

 FR    grad ( P )dV
V

FR    f g dV
v

FR    f V g

   f V g
II.4. Poussée d’Archimède et Flottabilité
Principe d’Archimède :

On étudie une partie du fluide au repos de forme


quelconque, de volume 𝑽𝒇 et de masse 𝒎𝒇

Si on fait un bilan des Forces sur le volume 𝑽𝒇 :

• la résultante des forces de pression exercées


sur la surface du volume 𝑽𝒇 de fluide.
• le poids de ce volume 𝑽𝒇 de fluide.

𝑭𝑹𝟏 + 𝒎𝒇 𝒈 = 𝟎 𝑭𝑹𝟏 + 𝝆𝒇 𝑽𝒇 𝒈 = 𝟎
II.4. Poussée d’Archimède et Flottabilité

On remplacer le volume Vf du Fluide par un Corps


occupant le même volume Vf et de Masse m (masse
volumique ρ )

Si on fait un bilan des Forces sur le Corps :

• La Résultante des forces de pression exercées


par le fluide sur le Corps
• Le poids du Corps

𝑭𝑹𝟐 + 𝒎𝒔 𝒈 = ? 𝑭𝑹𝟐 + 𝝆𝑺 𝑽𝒇 𝒈 = ?
II.4. Poussée d’Archimède et Flottabilité
la loi fondamentale de la statique des fluides : l’expression de la
pression ne dépend que du champ de pesanteur 𝑔

𝑭𝑹𝟏 = 𝑭𝑹𝟐 =𝑭𝑹

𝑭𝑹 = −𝝆𝒇 𝑽𝒇 𝒈

𝝆 𝑽𝒇 𝒈 − 𝝆𝒇 𝑽 𝒇 𝒈 =?
La poussée d’Archimède est la résultante des forces de pression
appliquée par le fluide sur le Corps étudié.

𝝅 = 𝑭𝑹 = −𝝆𝒇 𝑽𝒇 𝒈
II.4. Poussée d’Archimède et Flottabilité

1. 𝝆 > 𝝆𝒇
Cas où on ne peut pas appliquer la poussée d’Archimède :
Lorsqu’une partie de la surface du corps immergé n’est
pas en contact avec le fluide, il est inexact d’écrire que la
résultante des forces de pression est égale à la poussée
d’Archimède. Il faut, dans ce cas, effectuer le calcul la
résultante des forces de pression en revenant à la
définition et en intégrant sur la surface du corps. (corps
posé au fond du récipient)

𝝅 ≠ −𝝆𝒇 𝑽𝒇 𝒈 ???
II.4. Poussée d’Archimède et Flottabilité

2. 𝝆 = 𝝆𝒇

𝝅 = −𝝆𝒇 𝑽𝒇 𝒈
II.4. Poussée d’Archimède et Flottabilité
3. 𝝆 < 𝝆𝒇 𝒎𝒈 − 𝝆𝒇 𝑽𝒇 + 𝝆𝒂𝒊𝒓 𝑽𝒂𝒊𝒓 𝒈 = 𝟎

Dans une situation d’équilibre, tout


corps partiellement immergé entre
deux fluides au repos subit une poussée
verticale ascendante qui est égale aux
poids des volumes des deux fluides
déplacés.
Remarque :
La poussée due à l’air (gaz) peut être négligée
par rapport à celle de l’eau (liquide)
𝜌𝑎𝑖𝑟 ≪ 𝜌𝑒𝑎𝑢
Application : Corps partiellement immergé
On immerger un solide de masse volumique 𝜌 dans un récipient qui contient trois fluides
(eau-huile-air) schémas ci-contre.

On peut imaginer le solide formé de


deux parties plongées
• l’une A dans l’eau,
• l’autre B dans l’huile.
Application : Corps partiellement immergé
On peut imaginer le solide formé de deux parties plongées, l’une A dans l’eau, l’autre B dans
l’huile.

La poussée a pour valeur la somme des poids d’huile de volume 𝑽𝟏 de la partie B et d’eau
de volume 𝑽𝟐 de la partie A.
Application : Corps partiellement immergé
Le cops de volume totale 𝑽 et de masse volumique 𝝆 est parcellement immergé dans
l’un des deux liquides :
• Une partie du solide de volume 𝑽𝟏 immergée dans le fluide 1 (Huile) de masse volumique 𝝆𝟏
• La deuxième partie du solide de 𝑽𝟐 immergée dans le fluide 2 (Eau) de masse volumique 𝝆𝟐

𝑽 = 𝑽𝟏 + 𝑽𝟐

Le solide est en équilibre statique, deuxième loi de Newton 𝐹𝑒𝑥𝑡 = 0

𝑊 + 𝜋1 + 𝜋2 = 0
⇒ 𝑉𝜌𝑔 − 𝜌1 𝑉1 𝑔 − 𝜌2 𝑉2 𝑔 = 0

⇒ 𝑉𝜌 − 𝜌1 𝑉1 − 𝜌2 𝑉2 = 0
𝝆𝟏 𝝆𝟐
𝑽= 𝑽𝟏 + 𝑽𝟐
𝝆 𝝆
Application : Corps partiellement immergé
Fractions volumiques :
Pour obtenir les fractions volumiques du solide qui baigner dans les fluides, on doit
résoudre le système d’équations suivant :
𝑉1 𝑉2
+ =1
𝑉 𝑉
𝜌1 𝑉1 𝜌2 𝑉2
+ =1
𝜌 𝑉 𝜌 𝑉
  2 V1  2 V2  2
  V   V    2 1 V1  2  2 V2  2 V1  2  
 (  ) (  )  1  
 1 V1   2 V2  1   V   V  V  2  1
  V  V 0

V2  2   (  2  1 )  (  2   ) V2   1
 1   
V  2  1  2  1 V  2  1
Stabilité et équilibre des
objets flottent et immergés :

Costa Concordia 2012


Stabilité et équilibre des objets flottent et immergés :
Le principe d'Archimède est très important dans l'étude des corps flottants, essentiellement
dans la partie équilibre et stabilité tels que les navires qui flottent à la surface de l'eau ou les
sous-marins immergés dans l’eau.
Stabilité et équilibre des objets : flottent
Stabilité et équilibre des objets : flottent, partiellement immergée
Stabilité des corps flottants : Métacentre et hauteur métacentrique
Considérons un cargo (navire) qui flotte sur la surface libre de l'eau. Dans sa position
d'équilibre, le corps est soumis essentiellement à deux forces : résultante des forces de
pression ou la poussée d'Archimède 𝐹𝐵 et le son poids 𝑊: 𝐹𝐵 +𝑊=0
Le point 𝐵 est appelé centre de carène du navire (𝑎).

Si le navire effectue une rotation d’angle 𝜃 :

• La position du centre de gravité G reste


inchangée par rapport au navire,

• Le centre de la poussée se déplace de la


position B à la position B'

• Paraissions d’un couple de forces


(moment) : la poussée et le poids
Stabilité des corps flottants : Métacentre et hauteur métacentrique
Le point d’intersection entre la droite qui passe par les deux centre 𝐵 et 𝐺, et la verticale
qui passe par le point 𝐵’ (la direction de la nouvelle poussée) s’appelle Métacentre 𝑀, la
distance 𝐺𝑀 est la hauteur métacentrique. 𝐼𝑦
𝐺𝑀 = − 𝐵𝐺
𝑉
Avec : 𝐼𝑦 moment d’inertie par rapport à l’axe
𝑦 qui appartient à la surface libre [𝑚4 ]
𝑉 Volume immergé ou du liquide déplacé.
• 𝐺𝑀 > 0 : le point 𝑀 se trouve au dessus
de 𝐺 équilibre Stable, Moment de rappel,
retour à la position d’équilibre initiale (𝑏).
• 𝐺𝑀 < 0 : le point 𝑀 se trouve au dessous
de 𝐺 équilibre Instable, Moment de
basculement (𝑐).
• 𝐺𝑀 = 0 : le point 𝑀 se trouve à la même
position que 𝐺 équilibre neutre.
Stabilité et équilibre des objets : complètement immergés
Dans le cas des corps immergés dans fluide (sous-marins immergés
dans l’eau), on pu avoir les trois cas :
a) Stable
b) Stable (neutre)
c) Instable
Quelle que soit la perturbation ou l’incitation imposée sur le corps il
retournera à une position d’équilibre stable 𝑎 . Suite à l’action du
moment de rappel des deux forces.
Stabilité verticale :