Vous êtes sur la page 1sur 23

Rapport

d’activités
2019

Siège social et administratif


39 rue Adolphe Lavallée
1080 Molenbeek

Le Pont des Arts asbl


Artistes intervenants en milieux de soins

info@asbllepontdesarts.be
0486 15 11 97 / 0484 22 72 04
www.lepontdesarts.be

www.lepontdesarts.be
1

SOMMAIRE

Le projet continu en pédiatrie ………………………………………………………….………….………...p.2

Les projets spécifiques qui se poursuivent………………………………………….…………….……..p.3

Villa Indigo p.3


Enfants Cardiaques p.3
Infirmières Chanteuses p.4
Hors du Lit p.4

Les nouveautés 2019……………………………………………………………………………………….…..….p.5

Conter en néonatalogie p.5


Tri-Angles p.5
Supervision p.5
Evolution du projet Coma p.6

Les créations jeune public……………………………………………………………….…………………..…..p.7

Fillon & Fillette p.7


Le Cirque du Vent p.7
Croké-Là p.8
Création collective p.8

Les réseaux internationaux……………………………………………………………………………………...p.9

Commission Art & Santé p.9


Enfance & Musique p.9
Arts & Health p.9
Fondation pour l’Enfant & la Famille p.10

Au service des projets : vie de l’asbl……………………………………………………………..……..…..p.10

Equipe artistique p.10


Au bureau p.11
Mécénat de compétences p.12

Evènements et visibilité…………………………………………………………….…………………………..…p.13

La vie est Là p.13


La Petite Fureur de Lire p.13
Semaine de la Qualité p.13
Articles et reportages p.14

Bilans……………………………………………………………………………………..........................…...…..p.15

Financier : sources de soutien p.15


Quantitatif : l’année en quelques chiffres p.15
Qualitatif : la parole aux artistes p.16

Conclusion et perspectives………………………………………………………………………………..…..p.22
2

LE PROJET CONTINU EN PEDIATRIE

Parce que l’art a sa place partout, et qu’une maladie ou hospitalisation n’est jamais anodine dans la vie
d’un enfant… Chaque semaine, les 6 artistes professionnels du Pont des Arts apportent aux enfants malades
dans les pédiatries bruxelloises un espace poétique et de liberté, dans le monde médicalisé de l’hôpital.
Conte, musique, théâtre, danse, cirque et arts plastiques : chaque enfant choisit, et vit le temps d’une rencontre
personnalisée en chambre, un moment créatif d’imaginaire et d’évasion, dans un lieu inattendu.
A travers un art de la relation, des spectacles et ateliers sur mesure créent une parenthèse de respiration et
d’humanité pour les enfants, les parents et le personnel soignant… et transforment la chambre d’hôpital en une
scène où tout est possible, ici et maintenant. Pour qu’être un enfant devienne une ressource !
Le Pont des Arts apporte le spectacle et la créativité au pied du lit, pour relier l'enfant malade et la vie !

6 artistes 23 services
~ 3500 enfants
professionnels 5 hôpitaux pédiatriques
bénéficiaires
employés à mi- partenaires visités chaque
par an
temps semaine

Nous sommes intervenus chaque semaine en pédiatrie dans 25 unités ou services différents
dans les lieux suivants :

Huderf (Hôpital des Enfants) Pédiatrie : unités 61, 65, 66, 68 2 ou 3 artistes
USI (Soins Intensifs) unité 62
Bébés, Hémodialyse
Oncologie : unité 60 1 artiste (plasticienne)
CHU St Pierre Pédiatrie : unités 509, 609 2 à 4 artistes
CHU Erasme Pédiatrie 1 artiste
Consultations
Unité du Sommeil

Cliniques St Luc Pédiatrie : unités 81, 85, 91 2 à 4 artistes


USI
Cliniques St Jean Pédiatrie 1 artiste
Consultations

Et tous les 15 jours

Cliniques St Luc Enfants Cardiaques 1 artiste

En 2019 nous avons également ajouté les services suivants à nos interventions :

CHU Erasme Maternal Intensive Care 1 artiste (conteur)


1 semaine sur 2
Cliniques St Luc Pédiatrie : unités 92 et 95 2 à 4 artistes

Huderf Unité 69 : parents/enfants 1 artiste (musicien)


Appi : enfants autistes 1 artiste (danseuse)
3

LES PROJETS SPECIFIQUES


QUI SE POURSUIVENT

Villa Indigo

Il s’agit d’une maison de répit qui accueille des enfants atteints de handicaps et/ou maladies incurables.
1 artiste différent de l’équipe intervient chaque semaine auprès des enfants
Nous intervenons également plusieurs semaines complètes par an en duos
et y programmons aussi durant celles-ci des spectacles d‘artistes extérieurs.

EnEn2019
2019

111 demi-journées d’intervention


293 enfants bénéficiaires
7 semaines complètes en duos
6 spectacles programmés :

« La Vie d’Alceste » - Cie El Caracol


« Loco, loco » - Cie CheCirque
« Croké-Là » - Le Pont des Arts asbl
« Cosmos et in natura » - Cie Airblow
« Il fuoco dell’amore » - Cie Airblow
« La naissance de Petit Lion » - Cie En Chemin

Enfants Cardiaques

1 artiste différent intervient 1 samedi sur 2 dans l’unité de cardiologie à St Luc afin de proposer
des moments artistiques aux enfants cardiaques. Cette demande est à l’initiative de et financée
par l’asbl Nos Enfants Cardiaques. 4 artistes du Pont des Arts se relayent donc tous les 15 jours
pour rencontrer les enfants malades durant le week-end.

En 2019
En 2019

21 matinées d’interventions
83 enfants bénéficiaires
4

Infirmières Chanteuses

Depuis 2014, un groupe d’infirmières du service de Néonatologie du CHU Erasme a été formé par
2 de nos artistes, Régine et Nico, aux bénéfice du chant pour les bébés prématurés.
3 fois par mois, plusieurs de ces infirmières se joignent à eux pour proposer aux bébés et à leurs
parents un moment musical, l’objectif étant de les faire chanter, eux aussi, pour leur nouveau-né.
Plusieurs journées chant par an sont organisées pour travailler pleinement le répertoire, l’enrichir,
améliorer les techniques de chant et continuer à peaufiner le projet auprès des parents.

Le projet est toujours mené également au sein du service de néonatologie de la clinique Edith
Cavell – Delta, à l’initiative du personnel. Nos artistes accompagnent les soignants dans la
formation d’une chorale, et chantent avec eux aux bébés une fois par mois .

En
En 2019
2019

à Erasme à Delta

31 après-midis d’intervention 15

87 bébés bénéficiaires 161


(et leurs parents)

Hors du Lit
Le projet consiste en l’organisation de sorties au spectacle pour les enfants de la pédiatrie de l’hôpital St
Pierre. Un programme de sorties au théâtre est ainsi mis en place pour les enfants hospitalisés de longue
durée et les enfants placés par le juge, dits « SOS ».
Nous avons toujours une collaboration privilégiée avec le Théâtre de la Montagne Magique, où nous
sommes accueillis gratuitement lors des séances scolaires.

En 2019 7 sorties ont eu lieu à la Montagne Magique


Janvier : "Petites histoires grochonnes"
La médiatrice de la Montagne
Février : "Taama"
Magique vient désormais nous
Juin : "Le Petit Chaperon Rouge"
présenter le programme chaque
Octobre : « Tiens ! » et
trimestre à l’école Robert Dubois
« Les Ombres Electriques »
au sein de l’hôpital en présence
Novembre : « Ni oui ni non »
des institutrices.
Décembre : « Le Petit Chaperon Rouge »
5

Conter en néonatalogie
par Gauvain Duffy
Les interventions ont démarré en février, avec une visite du service tous les jeudis après-midis.
C’est un travail très différent de mon travail en pédiatrie, qui est plus ancré dans une notion de
spectacle, ici c’est une approche plus sobre, un travail presque uniquement basé sur la voix (et le silence)
avec une importante notion de « bulle », d’adaptation au cocon parents-enfant.

Artistiquement, après avoir lu pas mal de livres pour touts-petits, je suis retourné du côté du conte.
Inspiré par Christian Merveille (via le Docteur Anne Pardou), qui parle de l’importance de raconter des
histoires de « petits gagnants », j’ai collecté un répertoire vraiment spécifique à la néonatalogie : des
histoires pas trop longues, où les épreuves grandissent le petit héros.

J’ai trouvé très touchant aussi l’effet positif sur les parents. D’une part, c’est souvent pour eux un moment
de répit, de détente et de sortie du quotidien parfois lourd de l’Hôpital, et l’occasion de découvrir une
activité bénéfique pour le bébé qu’ils peuvent eux-mêmes prolonger. Le service est doté d’une
bibliothèque ou les parents peuvent trouver de l’inspiration. C’est aussi un projet qui reçoit un excellent
accueil de le part du service, grâce entre autres à la présence de Régine et Nico depuis quelques années
avec le projet chant. Je suis aussi très bien soutenu et introduit aux parents par Lydia, une accueillante de
néonatalogie, et il me semble utile d’insister sur l’importance d’une bonne collaboration entre Artiste et
personnel soignant, ce projet est à mon sens exemplaire pour cela.

29 après-midis d’intervention
185 enfants bénéficiaires En 2019

LES NOUVELLES ACTIVITES 2019


Tri-Angles
A leur demande, nous avons mené des interventions au sein de l’asbl Tri-Angles :
TRI-angles propose des groupes de paroles pour la fratrie d’un(e) jeune patient(e) et
pour les frères et sœurs endeuillés dans un espace convivial, en-dehors de l’hôpital.
Constituée de professionnels de la santé, l’équipe collabore avec des artistes, et
propose des activités invitant à un retour à soi et à une ouverture à l’autre. Ces activités
favorisent l'expression des émotions et offrent des outils aux enfants afin de soutenir
leurs propres ressources, pour les accompagner au mieux dans cette traversée.

2 interventions de Maxime notre circassien jongleur


En 2019
13 enfants bénéficiaires

Supervision
Nous avons commencé une supervision professionnelle afin de soutenir les artistes dans leur vécu à l’hôpital.
Elle est assurée par Anne Lepinois au Centre de guidance d’Etterbeek, à raison de 2h tous les 2 mois.

Nous avons aussi rencontré Abdelhamid Chetti, médiateur interculturel à l’Hôpital des Enfants, qui se
rend disponible pour nos artistes en cas de situation difficile liée à des problématiques culturelles.

Plus de soutien et d’encadrement pour être toujours plus à l’écoute des enfants !
6

Evolution du projet Coma


par Nico Castiaux
Mon idée de départ était de jouer des reprises de musiques de programmes audiovisuels
très connus, voire classiques (séries, films, dessins animés,... ou de jeux vidéo) à des
personnes dans le coma. Mes lectures scientifiques et recherches artistiques me
confirmaient que mon intuition allait dans la bonne direction, en accord avec mon éthique et
celle de l’asbl.
Fin 2018, l’avenir du « Projet coma » semblait prometteur. Divers contacts avec des équipes médicales et
différents services disposant de « lits-coma » avaient été pris, et j’avais même eu l’occasion de faire un
essai très positif dans un service du site hospitalier Brugmann. De multiples échanges avec l’équipe
scientifique de Liège spécialisée dans les états de conscience altérée me faisaient espérer un
développement possible pour ce projet novateur.
Mais début 2019, les lieux que nous avions contacté nous disent que le projet n’est pas réalisable dans
leur service pour diverses raisons, et l’équipe de Liège a des problèmes financiers qui mettent en stand-by
une partie de leurs activités, ne laissant aucune possibilité directe de participer à une étude sur l’effet de
la musique vivante sur les personnes dans le coma. Je décide donc de mettre le projet de côté.

Vers les soins palliatifs : projet « L’imaginarium »


Je réalise qu’élargir le public cible serait positif et m’oriente dès lors vers les soins palliatifs. La notion de
temps me fait beaucoup réfléchir. Le temps que l’on passe à faire certaines choses. D’autres qu’on n’a pas
le temps de faire, de voir, d’écouter. Le temps qu’il nous reste à vivre. La perception du temps selon les
personnes, les situations, les ressentis de chacun. Le temps qui est nécessaire à la création… Et je m’arrête
un instant sur cette dernière phrase.
Je la mets en connexion avec le temps qu’il reste à vivre aux personnes en soins palliatifs. Et je mets mon
idée de départ en parallèle : proposer des moments d’échanges musicaux autour de musiques de
programmes audiovisuels et de compositions personnelles, mais aussi de création musicale (écriture, jeu
d’instruments, chant,…), pour que la personne puisse s’exprimer artistiquement en collaboration avec
moi, et laisser une trace de son expression à travers un enregistrement audio avant la fin de sa vie.
Le projet étant défini, j’ai commencé à travailler sur le processus de création. Pour augmenter mes
chances d’être accepté dans les divers lieux avec qui nous avons pris contact, j’ai suivi une formation de 40
heures à l’asbl Pallium sur l’accompagnement des personnes en soins palliatifs afin de mûrir encore le
projet et ma réflexion. Cette formation a orienté mon projet à la fois vers les personnes hospitalisées dans
un service de soins palliatifs et vers les personnes en maison de repos à caractère médical et de soins.
Cette nouvelle perspective ouvre un champ de possible afin de concrétiser ce projet.

Extension en pouponnière : projet « La boîte à musique »


En parallèle, vu mon besoin d’aller sur le terrain, j’ai commencé à monter un autre projet, plus en
relation avec mon travail existant en pédiatrie : de la musique pour les enfants en pouponnière sous
forme d’accompagnement des chansons que les puéricultrices leur chantent, ponctué d’ambiances
sonores de ma composition. Cet axe est fondé sur l’idée d’une possible continuité de rencontre avec des
bébés que je vois déjà à l’hôpital Saint Pierre et qui doivent aller en pouponnière par la suite.
Nous sommes actuellement en contact avec divers lieux d’accueil, sans réponse positive à ce jour.
J’ai toutefois commencé à me rendre dans un service parents/enfants de l’HUDERF afin de
répondre à leur demande et de mettre en pratique les différentes créations sonores que
j’ai travaillées auprès de mamans en difficultés face à la relation avec leur bébé.
Le service est très demandeur et est très heureux de ma venue hebdomadaire.
7

LES CREATIONS JEUNE PUBLIC

En plus des prestations individuelles et hebdomadaires en chambre,


nos artistes créent des spectacles en duos.
Destinés initialement aux enfants SOS, qui sont placés par le juge et scolarisés à l’hôpital
pour raisons sociales, ils sont joués ensuite régulièrement à l’hôpital pour tous les enfants.

Fillon et Fillette
Conte et performance plastique pour les 5-8 ans
Créé et interprété par Gauvain Duffy et Véro Vandegh
« Les doigts encrés de la graveuse, les gravures en noir et blanc
et la couleur des mots racontent l’histoire de leur rencontre :
au creux de celle-ci se love le conte de Fillon et Fillette. »

Le spectacle est désormais disponible,


et sera repris auprès des enfants en 2020 !

Le Cirque du Vent
Conte et performance plastique pour les 8-99 ans
Créé et interprété par Gauvain Duffy et Véro Vandegh
« La Tempérance fendait les flots depuis plus longtemps que l’équipage se souvienne.
C’était un beau bateau quoique déjà vieux , et dans son ventre de bois, il abritait le Cirque du Vent. »

En 2019

5 représentations à l’hôpital

le 14 et le 21 mai et 8 octobre à St Pierre


le 7 octobre à St Luc
le 9 octobre à l’Huderf

Le 14 mai fut la grande première, dans la


chapelle des Cliniques St Luc, dans le cadre
de la semaine de la qualité.
8

Croké-Là
Chant et Théâtre d’objets pour les 3-12 ans
Créé et interprété par Régine Galle et Nico Castiaux
« Deux chanteurs-musiciens fricassent librement différents classiques dans une langue
inventée. Un pique-nique musical avec comme partenaires: quatre tasses, deux cuillères,
une théière, deux pinces à thé, deux fouets ménagers, et des coupes à champagne..."

En 2019

8 représentations à l’hôpital

le 17 juin et 30 septembre à St Luc


le 18 juin et 1er octobre à St Pierre
le 19 juin et 2 octobre à l’Huderf
le 21 août à la Villa Indigo

Création collective

Grâce à un subside d’aide au projet de création octroyé par


la Fédération Wallonie-Bruxelles, nous avons travaillé cette
année sur une création collective sous forme
déambulatoire. Le but ? Avoir une forme artistique
impliquant toute l’équipe, qui mélange les arts de chacun,
et qui puisse se jouer dans les couloirs des hôpitaux, mais
aussi lors d’évènements grand public où nous sommes
parfois demandés pour représenter l’association.

Inspirée du thème de la nature, elle se veut faire entrer


celle-ci à l’hôpital par le biais de l’imaginaire et de
costumes créés sur mesure par une styliste. La création
étant semi-improvisée, elle pourra se jouer dans différentes
configurations, à 6, mais aussi à effectifs plus réduits, et
s’adapter à tous les publics.

1 résidence à la Roseraie
EnEn2019
2019 1 résidence à Mormont (en résidentiel)
3 journées de travail à Ottignies
9

LES RESEAUX INTERNATIONAUX

Commission Art & Santé


En Belgique, nous faisons partie du groupe de pilotage de la Commission Art & Santé du réseau
Culture et Démocratie, créé en 2003.

En 2019

Participation de Fabienne à 4 réunions


Sortie du « Neuf essentiels sur l’art, le soin et les milieux de soins »

Enfance & Musique

Comme chaque année, nous avons participé au Séminaire de d’échange de pratiques à Paris
du réseau des artistes intervenant à l’hôpital, organisé par "Enfance et Musique.
Le séminaire a eu lieu le 5 et 6 septembre.

En 2019

3 membres de l’équipe (Régine, Margarita et Maxime)


ont participé au séminaire à Paris qui a rassemblé 16 professionnels

Arts & Health


Pour la 2e année, nous avons participé au séminaire « Check Up Check In » sur l’art en milieux de
soins, organisé par la plateforme nationale irlandaise Arts & Health le 11 et 12 avril.
Cette année, nous avons en plus eu l’occasion de visiter le centre du Waterford Healing Arts
Trust, entièrement dédié à l’art à l’hôpital.

En 2019

3 membres de l’équipe (Gauvain, Véro et Fabienne)


ont participé au séminaire à Waterford qui a rassemblé 112 professionnels
10

Fondation pour l’Enfant & la Famille


Nous avons été missionnés au pied levé par la COCOF Relations Internationales et WBI
pour retourner à Bucarest, dans le cadre d’un échange de coopération avec la Fondation
pour l’Enfant et la Famille « Alexandra Zugravescu », accompagnés par Julien Lociuro du
centre Benenzon de Bruxelles.

En 2019

2 artistes (Véro et Nico) pour 4 jours de mission


3 observations des professionnelles roumaines
auprès d’enfants brûlés, tuberculeux, et handicapés
2 interventions auprès d’enfants à l’hôpital
1 rencontre avec la délégation roumaine Wallonie-Bruxelles
1 journée d’ateliers et conférences avec études de cas

En novembre, nous avons accueilli à leur tour 4 professionnelles de la fondation


bucarestoise, qui ont visité différentes asbl belges et passé une journée sur le Pont !

AU SERVICE DES PROJETS : VIE DE L’ASBL


Equipe artistique
L’équipe permanente est toujours constituée de :

Régine GALLE Véro VANDEGH Nico CASTIAUX Gauvain DUFFY Margarita DAKOU Maxime LOYE
Chanteuse Plasticienne Musicien Conteur Danseuse Jongleur

En 2019 Artistes extérieurs en renfort :

5 artistes différents engagés en semaines de remplacement ACS


4 artistes différents engagés sur 48 contrats à la prestation
7 nouveaux artistes auditionnés pour des essais
11

Au bureau

Marlon Santana Da Silva, coordinateur administratif et ressources humaines

2019 fut l’année de la clôture de ma première année complète au Pont des Arts.
J’ai donc géré pour la première fois :
L’Assemblée Générale
Les déclarations fiscales des dons
Le dépôt des comptes
L’inscription au Registre Ubo
… et la liste est longue, mais en juillet, quand j’ai fait 1 an dans l’asbl, je me suis senti plus complet !

J’ai tenu la comptabilité et la gestion financière de plus près, j’ai développé de nouveaux outils pour en
optimiser la gestion quotidienne, afin d’avoir des prises de décisions plus rapides et précises.

J’ai assuré la gestion du planning quotidien, hebdomadaire et mensuel de l’équipe et une prévision à
plus long terme, ainsi que les contacts avec toutes les parties prenantes.

J’ai mené une étude de marché et des rencontres pour notre changement de Secrétariat Social, ainsi
que toutes les tâches qui vont avec, de la résiliation avec l’ancien prestataire au rassemblement
d’informations pour le bon démarrage du nouveau en janvier 2020.
J’ai assuré les contacts avec Actiris pour toutes procédures administratives (salaires, remplacements…)
Nous avons changé également de reviseur comptable , et j’ai mené plusieurs rencontres avec elle.

J’ai amélioré notre utilisation de la suite Google avec la mise en place d’outils numériques pour rendre
plus efficace nos tâches quotidiennes. En collaboration avec Fabienne, nous avons optimisé le
référencement naturel (SEO) du Pont des Arts et les infos de l’asbl sur internet.
J’ai également géré la maintenance et la mise à jour de nos machines.
Face à la numérisation de l’administration publique, j’ai procédé avec les démarches et le suivi des
procédures nécessaires (ONSS, impôts…)

J’ai fait le tour pour me présenter aux différents services où interviennent nos artistes, et réalisé des
bilans avec les personnes référentes. Cela a été aussi l’opportunité de resserrer les relations entre
nous et le personnel soignant, en augmentant la fluidité des échanges nécessaires.
J’ai pris contact avec de potentiels lieux où le Pont des Arts pourrait intervenir dans l’avenir,
notamment pour le nouveau projet porté par notre bassiste en soins palliatifs et pouponnières.

C’était l’année de 3 formations, pour mettre mes connaissances au niveau de la réalité belge je me
suis formé chez :
IDEJI pour la comptabilité
La Boutique de gestion dans le domaine des ressources humaines
Google pour mieux connaitre les outils mis à dispositions des associations lors d’une journée
organisée par Socialware.

J’ai travaillé avec Fabienne à la budgétisation de nos activités et justificatifs aux différents subsides.
Enfin, j’ai géré les candidatures et essais de 7 artistes pour des remplacements, et participé aux
divers évènements ayant impliqué l’équipe !
12

Fabienne AUDUREAU, communication et recherche de fonds

5 candidatures à des appels à projets dont 2 obtenus


Fonds Lydia Chagoll, Akcess Promethea, et La Guinguette a rouvert ses volets (refusés)
Fondations Lippens et Cera (obtenus pour 2020)

3 subsides de la COCOF renouvelés


Service Santé et Service Culture avec une conséquente augmentation obtenue, Service Relations Internationales
Gestion des demandes, budgets, rapports et justificatifs, ainsi que pour l’aide à la création 2018-2019 de la FWB

1 nouveau subside octroyé


Contact, rencontre et demande de soutien au Cabinet de la Culture de la Ville de Bruxelles (obtenu pour 2020)

3 séjours à l’étranger organisés


Logistique des déplacements en France, Irlande et Roumanie
Participation au séminaire à Waterford

1 formation, 2 workshops et 2 masterclasses suivis chez Promethea + 1 certificat de l’Ecole du Mécénat obtenu
Elaboration d’un dossier de partenariat à destination des entreprises

1 nouveau partenariat établi avec l’asbl Communa


Convention de location de salles de répétition à moindre prix au local de la Buissonnière

2 participations du Pont des Arts à des évènements organisées


Semaine de la Qualité au CHU St Luc et La Petite Fureur de Lire de la FWB

4 canaux de communication développés


Réécriture, actualisation et nouvelle mise en page du site web
Gestion de la page facebook et publications bi-hebdomadaires
Réalisation d’affiches du Pont des Arts en évidence dans tous les services d’intervention
Réalisation des plaquettes de présentation des créations jeune public
+ rencontres et demandes de devis pour une future campagne de communication professionnelle
(chez Sango, Media Animation et Clap Culture)

Mécénat de compétences
Grâce à une prise de contact avec l’asbl Time4Society, nous avons bénéficié de :

3 mécénats Claire Labbé, juriste chez AG Insurance a passé 5 jours avec


En 2019 nous entre avril et juillet et nous a aidé pour divers aspects
de compétences
administratifs. Daniela Teixeira, chargée de communication
pour la DG Emploi de la CEE et Alisdair McLeod, auditeur
comptable d’ONG pour la DG Eco, ont passé 1 matinée
avec nous pour nous former à l’utilisation des réseaux
sociaux et nous conseiller sur la comptabilité.
13

EVENEMENTS ET VISIBILITE

La Vie est Là
Réalisé en 2016 par Isabelle Rey, le documentaire suit le Pont des Arts dans son travail sur le terrain.
Il a connu plusieurs diffusions cette l’année, et est toujours accueilli avec succès.
Le DVD du film est toujours disponible au prix de 15 euros auprès de l’asbl.

En 2019 4 projections
Le 17 avril à l’Huderf devant un public de soignants
Le 18 avril au cinéma Palace (tout public)
Le 24 mai aux Cliniques St Luc devant un public de soignants
Le 9 octobre au Centre Culturel de Rochefort (tout public)

Et une petite présentation par notre conteur Gauvain avec diffusion d’un
extrait le 2 mai à l’école Saint Joseph Boondael d’Ixelles
pour faire découvrir notre métier aux enfants (l’ensemble des 4e primaire)

La Petite Fureur de Lire


Le samedi 4 mai, notre jongleur Maxime a représenté le Pont des Arts lors de l’évènement de
remise de prix du programme La Petite Fureur de Lire de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Il a donné une performance de jonglerie de 2 x 15 minutes dans l’Auditorium Albert II du Palais des
Académies. Un spectacle au nom de l’asbl qui a ravi les enfants et les organisateurs !

2 représentations devant 1 salle chaque fois comble de 230 parents et enfants, soit
460 bénéficiaires

Semaine de la Qualité
Au mois de mai, les Cliniques St Luc proposent un évènement annuel à destination du personnel et des
patients, afin de valoriser les différents métiers et la qualité des soins.

Sur leur initiative, le Pont des Arts a été mis à l’honneur du 20 au 22 mai.
En plus d’un stand et d’une expo photo et de dessins d’enfants hospitalisés en continu,
nos artistes ont proposé diverses activités notamment auprès de publics inédits :

1 représentation du spectacle « Le Cirque du Vent » dans la chapelle pour les enfants de la pédiatrie
1 atelier chant et 1 atelier dessin avec des soignants
Des interventions auprès d’un public enfant et adulte dans les services suivants : Néonatalogie,
Onco-hématologie, Radiothérapie, Chambres stériles, Neurologie, Maternité et Gériatrie.
14

Articles et reportages

Le Pont des Arts continue à être régulièrement médiatisé, et fait l’objet d’articles et reportages :

En 2019 1 interview radio en direct sur La Première,


dans le cadre de l'émission C'est presque sérieux, le 15 janvier
https://youtu.be/wIpcDdHBOsw

1 reportage télé de Vews-RTBF sur notre projet


chant en néonatalogie au CHU Erasme, le 19 juillet
https://youtu.be/MmJcigFMzic

2 articles de presse écrite dans La Capitale et sur Vivreici.be, le 23 août


http://www.vivreici.be/article/detail_l-asbl-le-pont-des-arts-apporte-l-art-et-le-
spectacle-aux-enfants-hospitalises?id=317733

1 interview radio sur Bx1 dans l’émission Podcast


sur le projet chant en néonatalogie, le 9 décembre
https://bx1.be/radio-emission/de-podcast-isabelle-rey-et-pierre-lorquet/

Article papier dans La Capitale


15

BILANS

Financier : sources de soutien

En 2019 L’asbl a reçu le soutien de

Actiris – Région Bruxelles Capitale pour 4.5 ETP ACS,


dont 5 mi-temps couverts à 100% et 4 à 95%.

La COCOF Initiatives Santé et Plan Culturel


pour les frais de fonctionnement

La COCOF Relations Internationales


pour les déplacements et logement pour les séminaires à l’étranger

Wallonie-Bruxelles-International pour la mission en Roumanie

La Fédération Wallonie-Bruxelles Arts de la Scène


pour une aide au projet de création collective

L’année 2019 a marqué l’octroi d’une augmentation de la part de la COCOF Santé


et de la COCOF Culture, suite à une évaluation très positive de leur part en 2018.

Nous avons également reçu des dons de l’asbl Théâtre de la Mouette, du Cercle Pédiatrique
Bruxellois, ainsi que de l’atelier de théâtre amateur adulte du Centre Culturel La Vénerie !

Quantitatif : l’année en quelques chiffres

636 demi-journées de prestations (tous artistes compris) en milieux de soins En 2019

221 demi-journées de création de spectacles pour les enfants


44 réunions d’équipe

3278 enfants bénéficiaires directs, dont :


261 enfants malades de longue durée (revus en moyenne durant 3 semaines)
139 enfants SOS (revus en moyenne durant 5 semaines)
et 272 bébés prématurés
plus les parents, fratries, et personnel soignant présents dans les chambres

Ces chiffres sont ceux de 2019 et sont représentatifs uniquement pour cette année-ci.
16

Qualitatif : la parole aux artistes

En 2019 Nico CASTIAUX - musicien

Durant l’année 2019, j’ai continué à partager ma passion pour le rythme et la musique avec les enfants
des services dans lesquels nous pratiquons nos activités. J’ai également développé un projet en
associatif et j’ai participé à la création collective de notre compagnie.

Les possibilités de rythmes, de sons et de mélodies sont très nombreuses avec mon instrument. Aussi
nombreuses que les rencontres différentes en milieux de soins. Chaque entrevue avec un enfant est
personnelle, chaque chambre apporte son lot de surprises et d’inconnues, chaque rencontre produit
un effet. Je joue mes émotions à travers mon instrument, la musique produit des émotions chez
l’enfant ou ses parents, leurs émotions influent sur celles que je joue, ce qui rend la rencontre unique.
En complément au mi-temps en milieux de soins, je suis allé quelques fois sur l’année voir les enfants
cardiaques des cliniques Saint-Luc le samedi en matinée.

Depuis le début de l’année avec Régine nous avons la chance de pouvoir jouer le spectacle Croké-Là
que nous avons créé l’année dernière. Nous l’avons joué plusieurs fois à l’hôpital et aussi à la Villa
Indigo.

Cette année, nous avons aussi été en création collective avec l’équipe. L’idée étant de pouvoir proposer
un spectacle tous ensemble pour les enfants hospitalisés. Nous commencerons à le jouer en 2020.
Régine et moi avons continué le projet chant en néonatalogie à Delta. Le projet murit et est de plus en
plus attendu par les parents et le personnel.

Les « journées chants » que nous organisons avec les infirmières en néonatalogie d’Erasme sont
toujours le moment de partager de nouvelles chansons et de peaufiner certaines autres.
En novembre, j’ai eu la chance de partir en dernière minute avec Véro en Roumanie pour notre
troisième échange de pratique avec une équipe d’art-thérapeutes de Bucarest. Les échanges furent
très constructifs et prometteurs pour poursuivre notre collaboration.

Pour terminer, en milieu d’année, nous avons commencé une supervision - que nous avons tant
attendue - grâce à un soutien financier conséquent du secteur public. Cela ne peut que renforcer la
cohésion de notre équipe grâce à ce soutien que nous partageons tous.

Mon année en 1 souvenir


J’ai pu voir de nombreux enfants tout au long de l’année. Certains à plusieurs reprises,
d’autres de façon unique. Plusieurs me restent en mémoire, comme cette petite de 2
ans, en unité de soins intensif depuis plusieurs mois. A chaque fois qu’elle m’aperçoit
dans le couloir, son regard s’illumine, même quand elle ne se sent pas très bien. Et à
chaque fois que je lui joue de la musique, elle est tellement heureuse. Elle sourit jusque
dans les yeux et bouge en rythme. Dans les meilleurs jours elle prend ses petits
instruments de musique et m’accompagne. Aujourd’hui elle est moins bien et elle
ferme les yeux assise dans son lit. Elle se laisse complètement aller à la musique, se
détend et s’endort paisiblement. Elle profite de la moindre seconde de ces instants.
17

En 2019 Régine GALLE – chanteuse

Croké-là
Création en duo avec Nico autour de l’histoire du petit chaperon rouge. Nous rencontrons le public
avant de jouer. Je constate l’importance de définir le cadre avec les enfants et les adultes. Pour certains
enfants c’est la première fois qu’ils participent à un spectacle. Voici un exemple de cadre proposé aux
enfants: « Ouvre les yeux et les oreilles. Tu vas assister à un spectacle. Tout ce que tu veux dire pendant le
spectacle est précieux mais garde le pour toi et dit le nous après le spectacle si tu en as envie. » « Nous
allons sortir de la pièce, lorsque nous revenons le spectacle commence. » Cela se déroule dans les salles de
jeux. Il est important de dégager un espace de jeu, le plus vide possible pour créer un ailleurs, Le spectacle
rencontre un beau succès. Notre petit auditoire est avec nous. J’apprécie beaucoup le théâtre d’objets. Cela
me permet de relier tout ce que j’aime faire : chanter, composer, raconter des histoires, chercher l’objet
créateur de poésie. J’aimerais continuer à chercher dans ce sens pour une prochaine création.

Néonat
Cavell-Delta : les infirmières sont des chanteuses magnifiques. Les rencontres collectives avec les bébés reliés
à des petits monitorings et leurs parents se déroulent à merveille. Les bébés s’apaisent, dorment, bercés par
les chants de notre chorale. Les parents profitent de la relation avec leur bébé, en chantant et/ou en
écoutant. L’expérience est étonnante. Tube de l’année : Baby Beluga (chanson canadienne) C’est la chanson
d’un bébé hospitalisé en néonat et des ses parents. Nous l’avons tout spécialement apprise pour eux. Ensuite
nous chantons en chambre. Les infirmières et les infirmières chantantes ont parfois chanter lorsque nous
n’étions pas là.
Erasme : Cela suit son cours avec ces merveilleuses infirmières chantantes. Je concocte pour chaque séance
un répertoire plus léger constitué d’une 20aine de chansons issues du répertoire. Ainsi nous peaufinons les
chansons car il y en beaucoup aujourd’hui.
Lors de nos présentations aux rencontres des lactantes francophones de Belgique, voici quelques questions
abordées : Comment initier, améliorer leur pratique de la lecture à l’intérieur de leur service ? Qu’est ce qui
existe déjà dans leurs services au niveau du conte et du chant?
J’ai décidé d’investir dans une guitare pour le chant chorale. Le ukulélé est parfois approximatif au niveau de
la justesse. J’ai repris des cours de guitare en septembre.

Pédiatrie et Villa Indigo


J’amène ma nouvelle guitare pour m’accompagner mais j’apporte toujours avec moi un ukulélé (mon fidèle
ami). Nous pouvons ainsi toujours jouer en duo avec les enfants. Impros, composition minute toujours au
programme… oh yeeah! Sinon cela suit son cours en chansons et en chantant.

Création collective
Résidences de création collective à Mormont et à la Roseraie pour la Déambulations d’une famille d’oiseaux
dans la nature. Expérimentation du chœur, improvisations collectives et création d’un vocabulaire collectif.
Les arts se rencontrent, se tissent et s’entremêlent. Dans cette création je jouerai de l’accordéon et
reprendrais un air de Croké-Là que nous chanterons collectivement. J’ai repris des cours d’accordéon.

Mon année en 1 souvenir


B. a 14 ans, elle est dans la salle de jeu, enfermée dans sa coquille.
« Tu veux chanter ? »
Elle sort le nez de sa coquille, s’éclaire. Elle adore chanter. Elle aime Céline Dion. Nous cherchons la
chanson du Titanic sur le web, surtout pour moi qui ne la connaît pas. Je l’accompagne en
fredonnant et me tais peu à peu pour l’écouter. Un plaisir pour les oreilles.
« Every night in my dreams, I see you, I feel you…
Ses yeux et son cœur chantent. C’est magnifique !
18

En 2019 Véro VANDEGH – plasticienne

Création
Recherche pour cartes d'inspiration : animaux, oiseaux, vues du ciel, Dubuffet
Recherche sur le dessin à partir de lignes, par exemple selon Quillivic
Recherche sur le dessin à partir d'un morceau de motif découpé
Préparation d'une présentation de la peinture flamande
Bestiaire de l'art avec son pendant photographique (pour comprendre ce qu'est l'interprétation, le choix,
la mise en page etc)
Le Cirque du Vent : finitions du matériel pour le spectacle et finalisation du spectacle avec Isabelle Rey en
œil extérieur.

En pratique avec les enfants


Dessin pastels-écoline, peinture à l'eau, dessin de lignes, d'après cartes d'inspirations testées et créées
exprès pour
Dessin collectif
Présentation de la peinture flamande
Présentation du bestiaire de l'art aux enfants de la Villa indigo
Origami

Projets parallèles
Semaines de création collective : brainstorming, impros, débriefings et création en vue d'une forme
déambulatoire à 6 artistes
Reprise du duo Fillon et Fillette
Duo Le Cirque du Vent

Événements ponctuels
Participation au séminaire et workshop « Check up Check in », avec Art and Health à Waterford, Irlande
Participation à la semaine de la qualité, hôpital St Luc : interventions artistiques dans les services enfants
et adultes et atelier collectif proposé au personnel de l’hôpital
Visite de la Fondation pour l'Enfant et la Famille en Roumanie, visite d’hôpitaux et centres d'accueil de
Bucarest
Villa Indigo, une semaine sur le thème des bijoux de la Castafiore

Mon année en 1 souvenir


.Lundi 10 aout. Aujourd'hui, du beau, du chouette, du délicat mais aussi de la difficulté... L , une joue dans
un pansement. Au topo, ils ont dit « morsure de chien ». Sa cousine M est avec elle, de presque le même
âge, sa maman et sa tante aussi sont là. Elles choisissent dans les cartes d'inspiration des photos qui leur
plaisent et on commence à s'inspirer, observer, dessiner ; c'est doux, calme et plaisant, elles sont
concentrées sur leurs dessins. Puis L dit : « il est où, T ? ». Je demande si c'est à moi qu'elle s'adresse
et elle me dit : « non, je demande où est le chien qui m'a mordu, c'est le leur (me montrant sa
tante et sa cousine) ». La tante me regarde un peu gênée mais personne ne répond...
Situation délicate qui ne me regarde pas, mais je ne peux m'empêcher d'être touchée.
19

En 2019 Gauvain DUFFY – comédien conteur

Cette année 2019 a été particulièrement bien remplie pour moi au pont des Arts.

Tout d’abord le projet : « Conter aux prématurés » a concrètement démarré au mois de Février, avec une
visite du service tous les Jeudis après-midi. Ce projet est pour moi une révélation, le contact, la relation
possible avec de si petits bébés est tout simplement magique ; il émane d’eux une telle présence et une
telle réceptivité à la voix parlée !

Dans les moments importants, le voyage en Irlande en Avril pour participer au colloque annuel de Arts and
Health, l’organisme national de l’Art et de la Santé en Irlande a été très porteur. La pratique de l’Art en
milieu de soins est bien implantée là-bas et a une place au niveau national ; leur travail est très inspirant.

Nous avons aussi joué avec Véro cette année « le Cirque du Vent », notre création en duo et ce fut une
belle expérience qui se prolonge. Le spectacle sera très probablement transposé sous forme de livre.

Sans oublier le fait que nous avons travaillé à notre création collective en plusieurs étapes, dont une
étape résidentielle à Mormont très bénéfique au travail et à l’équipe. Le projet se poursuit avec une étape
de travail avec un metteur en scène.

Que dire encore, si ce n’est qu’on fait un sacrément beau métier, avec une superbe équipe !

Mon année en 1 souvenir


Après avoir passé un chouette moment à raconter une histoire à une petite fille
malvoyante accompagnée par sa maman, je vais me changer et je ressors
habillé « normalement » dans le couloir. Je croise la petite qui me reconnait je
ne sait pas comment, et qui me dit "Monsieur » … je réponds "oui ?" et elle me
dit : « Je t'aime ! » J'avais gagné ma journée!
20

En 2019 Margarita DAKOU – danseuse

Recherche et création personnelle


En 2019, j'ai continué mes recherches autour des chorégraphies créées pour l’hôpital et la Villa Indigo;
autour de la micro-danse basée sur la création gestuelle et le rythme, pour les bébés à partir d'un mois.
Mais aussi autour de la danse tactile perçue par le contact et le son, pour les enfants aveugles ou à
mobilité réduite, et des improvisations guidées, une invitation à créer et vivre sa propre danse,
notamment pour les enfants que je revois plusieurs fois.
Cette année, parallèlement à mes recherches de nouvelles musiques, j'ai encore creusé la contribution de
ma voix dans mes chorégraphies en considérant celle-ci comme partie intégrante du corps dansant. Au
fur et à mesure, c’est devenu plus évident que la voix, ainsi que le son produit par mes mouvements
favorisent la perception de la danse par les enfants dans certains contextes.
J'ai cherché aussi à nourrir et éclaircir mon travail grâce à divers livres et articles, notamment autour du
monde du nourrisson et la manière dont il perçoit le mouvement et la danse, autour de la danse avec les
enfants en situation de handicap et autour de l'anatomie et la biomécanique du corps.

Duo et création collective


Dans le cadre du projet pour les enfants SOS, nous avons commencé à créer avec Maxime un spectacle
que nous jouerons dans les hôpitaux en 2020. Ensemble, nous essayons de créer un langage qui fait le
pont, entre la danse et la jonglerie. À suivre…
Quel bonheur aussi d’avoir l’occasion de créer quelque chose tous ensemble cette année : de s’écouter
l’un l’autre à travers son art, de mélanger des voix, des pas, des encres, des balles, des instruments, des
gravures, des gestes, des histoires,... et de se retrouver dans ce potentiel incroyable de l’ensemble de
cette belle compagnie ! À suivre également…

Paris
Le séminaire annuel à Paris a été une opportunité de participer, encore une fois, à un dialogue fructueux
et bien articulé qui a résonné en moi en enrichissant ma réflexion en tant qu’artiste en milieu de soins.

Mon année en 1 souvenir


Je suis à la Villa Indigo et je propose la danse à J. Elle me prend tout de suite par la main pour aller à la
grande salle. Je n'ai pas le temps de lui proposer la musique, car J. commence immédiatement, dès qu'on
entre dans la pièce. Elle se met en face de moi, on fait contact avec les mains. Au début, elle est un peu
crispée au niveau des épaules, et elle me serre les mains. On commence à danser ensemble. Je lui
propose des mouvements en les accompagnant par ma voix. Elle me suit. On est debout, nos pieds
bougent très peu. Progressivement, on essaie avec le reste du corps tous les types de mouvements :
doux, aigus, lents, directs, en spirale, dans toutes les directions, en les associant avec la respiration et/ou
la
. voix et en gardant toujours le contact des mains. J. détend ses paumes. Son toucher devient plus doux,
sensible. Nous continuons jusqu’à être remarquablement ensemble dans le mouvement. On ne sait plus
dire qui suit l'autre. Nous sommes les deux très à l'écoute de ce qui est en train de se créer. Nos voix, en
accompagnant notre danse, arrivent à la même tonalité et restent pour quelques secondes suspendues
sur le même point. C'est maintenant une danse lente qui respire avec des grands mouvements fluides. J.
ferme les yeux. On ferme les yeux, les rouvre, la danse continue. J. détend ses épaules et ses
coudes progressivement et elle laisser aller le poids de ses bras. Nos pieds maintenant nous guident
dans l’espace et notre contact devient plus libre. Nous clôturons en douceur avec la musique
Spiegel im Spiegel d’Arvo Pärt. J. ne veut pas arrêter, elle veut continuer à « danser à deux »…
21

En 2019 Maxime LOYE – circassien jongleur


ou lanceur-attrapeur !

Cette année a été ponctuée pour moi par de larges périodes d’arrêt pour des raisons de santé
heureusement résolues, mais surtout par de bons moments et de belles rencontres à l’hôpital.

Cette année nous avons fait une semaine entière à St Luc lors de la semaine de la qualité, où j’ai pu
découvrir d’autres services, voir comment je pouvais présenter des spectacles circassiens en chambre
au pied du lit pour des services adultes.

Avec l’équipe nous avons commencé à produire une création collective. Un déambulatoire sur le thème
de la nature où le travail de chœur et l’écoute laisse place aux pratiques différentes de chacun d’entre
nous.

Lors de cette année Margarita et moi avons entrepris la création d’un duo danse et jonglerie pour le
jeune public. Nous nous sommes intéressés entre autres aux objets et mouvements du quotidien ainsi
qu’à la notion de communication comme la discussion ou la traduction.

De mon côté j’ai peu à peu fait évoluer mon matériel vers quelque chose de plus simple, moins
hightech mais peut-être plus dans un rapport humain naturel avec les enfants. De la danse est venue
s’ajouter au mouvement de la jonglerie.

Mon rapport avec les enfants SOS de St Pierre a été très agréable cette année. L’évolution des rapports
dans nos visites hebdomadaires avec ces enfants hospitalisés sur du long terme sont visibles. J’ai
parfois accompagné certains de ces enfants hors de l’hôpital au Théâtre de la Montagne Magique dans
le cadre du projet Hors du Lit, et effectivement, c’est magique de les voir dans ces moments aussi
expressifs, curieux et enthousiastes.

J'ai aussi pu sortir de l'hôpital en découvrant les enfants de l'association Tri-angles qui ont vécu le décès
de frères ou sœurs de leur famille. J'ai effectué plusieurs ateliers de découvertes des arts du cirque
avec eu. Je voulais leur proposer quelque chose auquel il pouraient s'accrocher et ils ont effectivement
été très intéressés et dans l'attente de recommencer.

Mon année en 1 souvenir


.
Anecdote cocasse : durant un séjour hospitalier personnel, j'ai pu revoir Mohamed. Un
adolescent que j'avais rencontré déjà plusieurs fois dans différents hopitaux. Nous avions un
bon contact et il aimait beaucoup se mettre au jonglage. Cette fois donc, c'était lui qui
venait me rendre visite, car lui aussi était dans le service et « assistait » le personnel
hospitalier qu'il connaissait bien. Une rencontre émouvante qui nous a alternativement
apporté un peu de changement dans notre quotidien en chambre.
22

CONCLUSION ET PERSPECTIVES

L’année 2019 a été celle d’un développement de l’asbl : nouveaux services et donc nouveaux enfants visités
par nos artistes, reconnaissance des pouvoirs subsidiants avec augmentation des fonds accordés, démarrage
d’une supervision professionnelle, et développement des créations jeune public en duos.
La visibilité de l’asbl augmente également petit à petit : 2019 fut l’année d’un lifting du site web, du
développement de la page Facebook et de nouveaux articles et reportages grand public.
Enfin, nous poursuivons de riches échanges avec l’international : participation récurrente à des séminaires
en France et en Irlande, 1 mission à Bucarest et 1 accueil de professionnelles roumaines.

Tournées des spectacles en duos et création du dernier (danse et jonglerie) En 2020


Finalisation de la création collective et diffusion à l’hôpital et lors d’évènements
Acquisition de matériel artistique encore plus participatif pour les enfants
Développement du projet en pouponnières et en soins palliatifs
Elaboration d’outils de communication ( nouveau site web, identité visuelle, flyers…)
Lancement de la recherche de mécénats d’entreprise avec l’accompagnement de Promethea
Poursuite des échanges internationaux avec l’Irlande, la France et la Roumanie
Un retour d’activités en home auprès de personnes âgées
L’élaboration d’un projet de livre d’après le spectacle « Le Cirque du Vent »

N° entreprise : 448496623
IBAN : BE43 0689 0054 5401