Vous êtes sur la page 1sur 128

RPH3

Contrôleur Point-on-Wave

Manuel d'utilisation

Volume 1
Description

D1620 FR 03

D1620EN01 © ALSTOM 2012. Tous droits réservés. Les informations contenues dans ce document sont fournies à titre indicatif uniquement. Aucune 1
déclaration ou garantie n'est donnée ou ne doit être utilisée quant à l'exhaustivité ou à l'exactitude de ces informations ou à leur application à un projet
particulier. Elles dépendent des situations techniques et commerciales. Elles sont fournies sans responsabilité et peuvent être modifiées sans préavis. Toute
reproduction, utilisation ou diffusion à des tiers sans autorisation écrite est strictement interdite.
GRID
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

MODIFICATIONS

Disposition des schémas de dérivation, en considérant le contact


03 J. Soubies-Camy A. Fanget D. Lequeux 17/12/2012
M4-J4:2 & 3 comme normalement OUVERT
Mise à jour des schémas de dérivation types
02 J. Soubies-Camy A. Fanget D. Lequeux 30/11/2012
Corrections du brochage
01 J. Soubies-Camy A. Fanget D. Lequeux 04/06/2012 Première édition

REV ESTABLISHED CHECKED APPROVED DATE MODIFICATIONS

12-2012 D1620 FR03


2/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

TABLE DES MATIERES


Table des matières ........................................................................................................................................................... 3
Liste des tableaux ............................................................................................................................................................. 5
Liste des figures ............................................................................................................................................................... 6
Objet de ce document ....................................................................................................................................................... 9
Enoncé des dispositions légales ........................................................................................................................................ 9
Références ..................................................................................................................................................................... 10
Documents de référence ALSTOM 10
Référence aux normes internationales 10
Références supplémentaires 10
Consignes de sécurité et avertissements ......................................................................................................................... 11
Manipulation du RPH3 comme un équipement électronique 11
Déballage 11
Stockage 12
Installation 12
1 Introduction ............................................................................................................................................................ 13
1-1 Utilisation de ce manuel 13
1-2 Glossaire des termes 13
2 Introduction à la commutation Point-on-Wave ....................................................................................................... 16
2-1 Commutation aléatoire / commutation PoW 16
2-2 Manœuvres de fermeture synchrones 20
2-3 Manœuvres d'ouverture synchrones 23
3 La solution de commutation PoW d'ALSTOM : TCR RPH3 ....................................................................................... 25
3-1 Introduction 25
3-2 Encombrement 26
3-3 Schéma fonctionnel et répartition de l'architecture 27
3-4 Manœuvre de l'appareillage – fonctionnalités de base pour les applications TCR 30
3-4.1 Alimentation 34
3-4.2 Echantillonnage de la tension de référence 35
3-4.3 Détection du mode neutre du réseau 36
3-4.4 Capture des commandes de manœuvre tripolaires de l'appareillage 37
3-4.5 Pilotage des bobines de l'appareillage 39
3-4.6 Mesure des temps de manœuvre de l'appareillage 43
3-4.7 Echantillonnage des courants HT 50
3-4.8 Echantillonnage des tensions de ligne HT 53
3-5 Compensation des temps de manœuvre de l'appareillage 55
3-5.1 Principe général 55
3-5.2 Contribution de la température ambiante 57
3-5.3 Contribution de la tension de commande du disjoncteur 59
3-5.4 Contribution de la pression hydraulique 63
3-5.5 Contribution du temps d'inactivité de l'appareillage 67
3-5.6 Contribution de tous les autres facteurs : contrôle adaptatif 69
3-6 Bridage des compensations 71

12-2012 D1620 FR03


3/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-7 Alarmes, données en temps réel, et enregistrements de commutation 72


3-7.1 Données en temps réel 73
3-7.2 Signalisation des alarmes 75
3-7.3 Historique de commutation PoW (enregistrements des manœuvres du disjoncteur) 82
3-8 Réseau, communication & horloge temps réel 84
3-9 Réglages de configuration 85
3-9.1 Données relatives à l'application finale 85
3-9.2 Données relatives aux capteurs externes 85
3-9.3 Données relatives à l'appareillage 86
3-9.4 Données de commande PoW 88
3-9.5 Données relatives à la signalisation des alarmes 89
3-10 Variantes RPH3 91
3-11 Description du brochage 92
3-11.1 Bornes module M1 93
3-11.2 Bornes module M2 93
3-11.3 Bornes module M3 93
3-11.4 Bornes module M4 94
3-12 Schémas de raccordement 97
3-12.1 Mise à la terre du boîtier, alimentation électrique et mode neutre du réseau 97
3-12.2 Tension de référence 98
3-12.3 Capteurs analogiques 98
3-12.4 Contrôle de l'appareillage et dérivation du RPH3 99
3-12.5 Contacts d'alarme de relais et signalisation de l'appareillage 104
3-13 Caractéristiques techniques 105
4 Notes d’applications ............................................................................................................................................. 109
4-1 Etendue des applications de commutation PoW 109
4-2 Commutation des transformateurs HT et des réactances 3 noyaux 110
4-2.1 Manœuvres de fermeture 110
4-2.2 Manœuvres d'ouverture 114
4-3 Commutation de réactances shunt HT simple noyau non-saturables 116
4-3.1 Manœuvres de fermeture 116
4-3.2 Manœuvres d'ouverture 116
4-4 Commutation de condensateurs HT 117
4-4.1 Manœuvres de fermeture 117
4-4.2 Manœuvres d'ouverture 118
4-5 Commutation des lignes de transport HT 119
4-5.1 Manœuvres de fermeture 119
4-5.2 Manœuvres d'ouverture 125
4-6 Commutation de charges inductives équipées d'une résistance de mise à la terre du neutre (NGR) 126

12-2012 D1620 FR03


4/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1 : Programmes de commutation prédéfinis du RPH3 ....................................................................................... 32
Tableau 2 : Détection du mode neutre du matériel .......................................................................................................... 36
Tableau 3 : Valeurs recommandées pour les seuils de courant (méthode de mesure des temps de manœuvre 2) ............ 49
Tableau 4 : Conditions de la DEL d'alarme « 3 - Alarme système » .................................................................................. 77
Tableau 5 : Conditions de la DEL d'alarme « 4 - Alarme d'application » ........................................................................... 79
Tableau 6 : Etat des contacts de sortie d'alarme de relais ............................................................................................... 81
Tableau 7 : Applications types pour la commutation PoW ............................................................................................. 109
Tableau 8 : Programme de commutation personnalisé pour les charges inductives équipées de NGR ............................ 127

12-2012 D1620 FR03


5/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

LISTE DES FIGURES


Figure 1 : Le contrôleur PoW fonctionne comme un équipement de commande d'appareillage ....................................... 16
Figure 2 : Commutation synchronisée par rapport à la commutation aléatoire sur différentes charges ............................ 17
Figure 3 : Manœuvre de fermeture PoW / exemple sur un groupe de réactances ............................................................ 18
Figure 4 : Excitation synchrone d'une réactance shunt (temporisations sur 1 pôle) ......................................................... 20
Figure 5 : Fermeture du disjoncteur à la tension zéro : temps de pré-arc en fonction du RDDS et de la déviation
mécanique de l'interrupteur du DJ .................................................................................................................................. 21
Figure 6 : Fermeture du disjoncteur sur un pic de tension : temps de pré-arc en fonction du RDDS et de la déviation
mécanique de l'interrupteur du DJ .................................................................................................................................. 22
Figure 7 : Interruption synchrone du courant d'une réactance shunt (temporisations sur 1 pôle) .................................... 23
Figure 8 : RPH3 3/4 & vues de face ................................................................................................................................ 25
Figure 9 : Vue arrière du RPH3 ...................................................................................................................................... 25
Figure 10 : Encombrement du RPH3 .............................................................................................................................. 26
Figure 11 : Schéma fonctionnel du contrôleur RPH3 (simplifié) ...................................................................................... 27
Figure 12 : Douille de sécurité sur le module M3 ............................................................................................................ 28
Figure 13 : Répartition de l'IHM du RPH3 ...................................................................................................................... 29
Figure 14 : Prise de connexion Ethernet (M2-J3) ............................................................................................................ 29
Figure 15 : Modèle de machine à états du RPH3 pour les applications TCR .................................................................... 30
Figure 16 : Processus de sélection du programme de commutation ................................................................................ 33
Figure 17: Réglages de la stratégie de repli (IHM web)................................................................................................... 33
Figure 18 : Alimentation du RPH3 .................................................................................................................................. 34
Figure 19 : Raccordement de la tension de référence ...................................................................................................... 35
Figure 20 : Exemple d'utilisation d'un sectionneur de neutre .......................................................................................... 36
Figure 21 : Echantillonnage des commandes de manœuvre du DJ avant le pilotage des bobines du DJ............................ 37
Figure 22 : Filtrage des entrées de commande tripolaire par le contrôleur RPH3 ............................................................ 37
Figure 23 : Seuils de tension pour le filtrage des entrées logiques ................................................................................... 37
Figure 24 : Câblage des entrées de commande de fermeture et d'ouverture .................................................................... 38
Figure 25 : Câblage des sorties de commande des bobines du disjoncteur : schéma du MODE COMMUN
(appareillage en position ouverte) ................................................................................................................. 39
Figure 26 : Câblage des sorties de commande des bobines du disjoncteur : schéma du MODE DIFFERENTIEL
(appareillage en position ouverte) ................................................................................................................ 40
Figure 27 : IHM web : sélection du schéma de câblage des bobines de l'appareillage...................................................... 40
Figure 28 : Alarmes d'auto-tests (accessibles sur l'IHM web) ......................................................................................... 41
Figure 29 : Alarme de tension de commande si aucune tension continue n'est présente
sur le connecteur M3-J1 du RPH3 ................................................................................................................ 41
Figure 30 : Ajustement de la durée pour les 3 impulsions de commande de fermeture de sortie ...................................... 42
Figure 31 : Définition des temps de manœuvre............................................................................................................... 43
Figure 32 : Réglage des temps de manœuvre nominaux du disjoncteur (IHM web) ........................................................ 44
Figure 33 : IHM web : choix de la méthode préférée pour la mesure des temps de fonctionnement ................................ 44
Figure 34 : Plage de validité et tolérance pour le temps de manœuvre ............................................................................ 45
Figure 35 : Alarme déclenchée si le temps de manœuvre mesuré est hors plage ............................................................. 45
Figure 36 : Raccordement des contacts auxiliaires de l'appareillage ................................................................................ 46
Figure 37 : Définition du décalage temporel pour les contacts auxiliaires ........................................................................ 46
Figure 38 : Ajustement du décalage temporel pour les contacts auxiliaires...................................................................... 47

12-2012 D1620 FR03


6/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 39 : Mesure du temps de manœuvre ................................................................................................................... 48


Figure 40 : Analyse de forme d’onde pour dater l'initiation du courant : exemple
pour une manœuvre de fermeture de pôle .................................................................................................... 49
Figure 41 : Douille de sécurité sur l'interface M3-J4........................................................................................................ 50
Figure 42 : Interface de mesure du courant HT ............................................................................................................... 50
Figure 43 : Réglages du ratio de transformation du courant (IHM web) ......................................................................... 51
Figure 44 : Ajustement du seuil de courant HT instantané (IHM web) ............................................................................ 51
Figure 45 : Alarme du courant HT instantané (IHM web) ............................................................................................... 52
Figure 46 : Surveillance en « temps réel » des courants HT à des fins de E&C.................................................................. 52
Figure 47 : Raccordement de l'interface des tensions de ligne HT ................................................................................... 53
Figure 48 : Réglage du rapport de transformation du TP pour les tensions de ligne HT ................................................... 53
Figure 49 : Mesures des tensions de ligne HT ................................................................................................................. 54
Figure 50 : Compensations : exemple d'une manœuvre de fermeture ............................................................................. 55
Figure 51 : Activation / désactivation des contributions de compensation ....................................................................... 56
Figure 52 : Réglage de la table de compensation de températures dans l'IHM web (niveau d’accès ≥ Superviseur) ........ 57
Figure 53 : Caractéristique de compensation de température (interpolation linéaire) :
exemple pour les manœuvres de fermeture................................................................................................... 57
Figure 54 : Installation type du capteur de température ambiante .................................................................................. 58
Figure 55 : IHM web : ajustement des facteurs d’échelle du capteur de température (niveau d'accès ≥ Superviseur)...... 58
Figure 56 : IHM web : réglages de la compensation de tension....................................................................................... 60
Figure 57 : Caractéristique de compensation de la tension d'alimentation des bobines.................................................... 61
Figure 58 : Raccordement de l'interface de surveillance de la tension d’alimentation des bobines ................................... 62
Figure 59 : IHM web : réglages de la compensation de pression ..................................................................................... 63
Figure 60 : Caractéristique de compensation de la pression hydraulique ......................................................................... 65
Figure 61 : IHM web : ajustement des facteurs d’échelle du capteur de pression hydraulique
(niveau d'accès ≥ Superviseur) ..................................................................................................................... 65
Figure 62 : Raccordement des capteurs de pression hydraulique..................................................................................... 66
Figure 63 : IHM web : réglages de la compensation du temps d'inactivité ...................................................................... 67
Figure 64 : Caractéristique de la loi de compensation du temps d'inactivité .................................................................... 68
Figure 65 : Effets du contrôle adaptatif........................................................................................................................... 69
Figure 66 : IHM web : réglage du facteur de pondération du contrôle adaptatif .............................................................. 70
Figure 67 : IHM web : réglage des compensations et fonctionnalité de bridage du contrôle adaptatif.............................. 71
Figure 68 : Accès aux données en temps réel (IHM web) ................................................................................................ 72
Figure 69 : Accès aux dernières données de commutation PoW (IHM web).................................................................... 72
Figure 70 : DEL en façade et contacts de sortie de relais................................................................................................. 75
Figure 71 : Cycle de traitement des alarmes ................................................................................................................... 76
Figure 72 : Réglage de l'affectation des alarmes via l'IHM web ...................................................................................... 80
Figure 73 : Chargement des 1025 derniers enregistrements de commutation (IHM web) ............................................... 82
Figure 74 : Logiciel RPH Manager : données détaillées sur la commutation PoW et historique des alarmes .................... 83
Figure 75 : Logiciel RPH : forme d'onde complète .......................................................................................................... 83
Figure 76 : Réglages du réseau IP et réglage de l'horloge du RPH3 ................................................................................ 84
Figure 77 : Réglages relatifs aux capteurs externes......................................................................................................... 85
Figure 78 : Réglages relatifs à l'appareillage : exemple pour la fermeture du disjoncteur ................................................. 86
Figure 79 : Réglages de commande PoW ....................................................................................................................... 88
Figure 80 : Réglages de commande PoW : exemple pour la fermeture du disjoncteur
(programme de commutation = « mode utilisateur »).................................................................................... 89
Figure 81 : Réglages relatifs à la signalisation des alarmes – seuils généraux ................................................................. 89

12-2012 D1620 FR03


7/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 82 : Réglages liés à la signalisation des alarmes – limites des temps de manœuvre &
bridage des compensations .......................................................................................................................... 89
Figure 83: Affectation des bornes du RPH3 .................................................................................................................... 92
Figure 84 : Alimentation & câblage du neutre du réseau à la terre................................................................................... 97
Figure 85 : Alimentation & câblage du neutre du réseau isolé ......................................................................................... 97
Figure 86 : Tension de référence : câblage type............................................................................................................... 98
Figure 87 : Transducteurs de température ambiante & de pression hydraulique : schéma de câblage type....................... 98
Figure 88 : Schéma de dérivation - interdit sur les deux voies (variante de mode commun) .......................................... 100
Figure 89 : Schéma de dérivation - interdit sur les deux voies (variante de mode différentiel) ....................................... 100
Figure 90 : Schéma de dérivation - activé sur les deux voies (variante de mode commun) ............................................ 101
Figure 91 : Schéma de dérivation - activé sur les deux voies (variante de mode différentiel) ......................................... 101
Figure 92 : Schéma de dérivation - activé sur la voie de fermeture uniquement (variante de mode commun) ............... 102
Figure 93 : Schéma de dérivation - activé sur la voie de fermeture uniquement (variante de mode différentiel) ............ 102
Figure 94 : Schéma de dérivation - activé sur la voie d'ouverture uniquement (variante de mode commun) ................. 103
Figure 95 : Schéma de dérivation - activé sur la voie d'ouverture uniquement (variante de mode différentiel) .............. 103
Figure 96 : Signalisation du disjoncteur & contacts d'alarmes de relais : schéma de câblage type.................................. 104
Figure 97 : Séquence de commutation lors de l'excitation d'un transformateur ou de réactances 3 noyaux
(neutre à la terre) ....................................................................................................................................... 111
Figure 98 : Séquence de commutation lors de l'excitation d'une batterie de transformateurs mise à la terre avec
enroulements secondaires ou tertiaires couplés en étoile .............................................................................................. 112
Figure 99 : Séquence de commutation lors de l'excitation d'une batterie de transformateurs mise à la terre avec
enroulements secondaires ou tertiaires couplés en étoile............................................................................. 113
Figure 100 : Séquence de commutation lors de la désexcitation des transformateurs ou des réactances
(neutre à la terre) ..................................................................................................................................... 114
Figure 101 : Séquence de commutation lors de la désexcitation des transformateurs ou des réactances (neutre isolé) .. 115
Figure 102 : Séquence de commutation lors de l'excitation d'une réactance à simple noyau (neutre à la terre) ............. 116
Figure 103 : Séquence de commutation lors de l'excitation d'une réactance à simple noyau (neutre isolé) .................... 116
Figure 104 : Séquence de commutation lors de l'excitation d'une batterie de condensateurs
(neutre à la terre, initialement déchargée) ................................................................................................ 117
Figure 105 : Séquence de commutation lors de l'excitation d'une batterie de condensateurs
(neutre isolé, initialement déchargée) ....................................................................................................... 118
Figure 106 : Décharge et (ré-)enclenchement sur une ligne non compensée alimentée par un TP inductif .................... 120
Figure 107 : Séquence de commutation lors du (ré-)enclenchement sur une ligne non compensée
alimentée par des TP inductifs (neutre à la terre)...................................................................................... 120
Figure 108 : Séquence de commutation lors du (ré-)enclenchement sur une ligne non compensée alimentée
par des TP inductifs (neutre isolé) ............................................................................................................. 121
Figure 109 : Algorithme RPH3 pour le (ré-)enclenchement sur des lignes de transport non compensées
alimentées par des TP capacitifs ............................................................................................................... 122
Figure 110: (Ré-)enclenchement sur une ligne non compensée alimentée par un TP capacitif ...................................... 123
Figure 111 : Séquence de commutation lors du réenclenchement sur une ligne non compensée alimentée
par des TP capacitifs (neutre à la terre)..................................................................................................... 123
Figure 112 : Formes d'onde de tension - lignes avec un haut degré de compensation ................................................... 125
Figure 113 : Formes d'onde de tension - lignes avec un faible degré de compensation.................................................. 125
Figure 114 : Mise à la terre du neutre pour une charge inductive via une NGR ............................................................. 126

12-2012 D1620 FR03


8/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

OBJET DE CE DOCUMENT
Ce document est un manuel d'utilisation fournissant des informations sur l'équipement RPH3, solution ALSTOM pour la
commutation « Point-on-Wave » des appareillages haute tension. Ce manuel aide les utilisateurs finaux RPH3 pour la
compréhension, l'installation, l'utilisation et la maintenance du RPH3.

ENONCE DES DISPOSITIONS LEGALES


Ce manuel, et toutes les illustrations qu'il contient, sont protégés par copyright. L'utilisation de ce manuel par un tiers est
interdite. La reproduction, traduction et divulgation, ainsi que l'archivage électronique et photographique ou la
modification exigent l'accord explicite préalable d'ALSTOM.

Les contrevenants s'exposent à des poursuites judiciaires.

ALSTOM se réserve tous les droits en cas d'obtention de brevet ou d'inscription d'un modèle enregistré. Les produits tiers
sont toujours désignés sans référence aux droits des brevets. L'existence de ces droits ne doit pas être exclue.

12-2012 D1620 FR03


9/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

REFERENCES
Documents de référence ALSTOM
Les documents suivants fournis par ALSTOM doivent être utilisés en complément du présent manuel :

[1] D1621EN
RPH3 USER’S MANUAL – Volume 2 – RPH3 Control interface
 description détaillée et manuel d'utilisation de l'interface Homme Machine intégrée du RPH3 (basée sur le
web)

[2] D1622EN
RPH3 USER’S MANUAL – Volume 3 – RPH manager
 description détaillée et manuel d'utilisation du logiciel pour PC « RPH Manager », à utiliser pour visionner les
enregistrements d'événements du RPH3

[3] NOT 200.8550


RPH3 USER’S MANUAL – Volume 1 – RPH3 for switching transmission lines
 manuel du contrôleur RPH3 pour les applications de commutation des lignes de transport.

Référence aux normes internationales


Les pôles des appareillages utilisés avec la commutation Point-on-Wave doivent être fermés au point approprié sur la
forme d'onde de tension de chaque phase. Les pôles individuels doivent fonctionner à des moments correspondant à un
décalage rotationnel de 120 degrés des tensions triphasées. Ces appareillages doivent être développés et fabriqués
conformément à la norme CEI 62271-302 TR Ed.1: (Rapport technique) « Appareillage à haute tension – Partie 302 :
disjoncteurs à courant alternatif à fonctionnement intentionnellement non simultané des pôles ». 1

Références supplémentaires
CIGRÉ Publication 262, « Controlled Switching of HVAC Switchgears - Benefits & Economic Aspects », Groupe de travail
CIGRÉ A3.07, décembre 2004. 2

CIGRÉ Publication 263, « Controlled Switching of HVAC Switchgears - Guidance for Further Applications Including
Unloaded Transformer Switching, Load and Fault Interruption and Switchgear Uprating », Groupe de travail CIGRÉ
A3.07, décembre 2004.

CIGRÉ Publication 264, « Controlled Switching of HVAC Switchgears - Planning, Specification and Testing of Controlled
Switching Systems », Groupe de travail CIGRÉ A3.07, décembre 2004.

1
Les publications CEI sont disponibles auprès de la Commission Electrotechnique Internationale (CEI), 3, rue de
Varembé, Genève, Suisse http://www.iec.ch

2
Les publications CIGRÉ sont disponibles auprès de CIGRÉ (Conférence Internationale des Grands Réseaux
Électriques Haute Tension), 21, rue d’Artois, F 75008 Paris, France http://www.cigre.org

12-2012 D1620 FR03


10/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

CONSIGNES DE SECURITE ET AVERTISSEMENTS


REMARQUE : les décharges électrostatiques (ESD) peuvent provoquer des dommages irréversibles sur
l'équipement RPH3.
Respecter les consignes de sécurité requises lors de la manipulation des composants vulnérables aux
décharges électrostatiques (EN 61340-5-1 et EN-61340-5-2 ainsi que CEI 61340-5-1 et CEI 61340-
5-2).
REMARQUE : avant toute mise sous tension, vérifier que les câbles de raccordement sont
correctement verrouillés dans les bornes de connexion avec les vis intégrées.
RISQUE DE CHOC ELECTRIQUE, D'EXPLOSION OU D'ARC ELECTRIQUE
- Couper l'alimentation avant l'installation, le retrait, le câblage ou la maintenance.
- Vérifier que la tension d’alimentation du produit et ses tolérances sont compatibles avec
celles du réseau.
- L'installation, l'utilisation et la maintenance du RPH3 et des produits associés décrit dans ce
manuel doivent être limitées exclusivement aux ingénieurs qualifiés ou aux personnes
mandatées par eux, car les utilisateurs du RPH3 doivent également être qualifiés pour utiliser
des systèmes de commutation à haute tension.
- Aucune responsabilité ne peut être assumée par ALSTOM pour les conséquences découlant de
l'utilisation de ce produit.

LE NON-RESPECT DE CES CONSIGNES PEUT ENTRAINER DES BLESSURES GRAVES VOIRE LA MORT

Manipulation du RPH3 comme un équipement électronique


L'équipement RPH3 contient des composants électriques et électroniques qui peuvent rester sous tension après la
déconnexion. L'utilisateur peut subir un choc électrique si les précautions et les consignes ne sont pas suivies avant la
manipulation ou l'ouverture du boîtier.

– Avant toute utilisation de l'équipement RPH3, le relier à la terre via la connexion de terre fonctionnelle et la
borne/cosse de terre du boîtier.

– Avant l'utilisation, vérifier que tous les connecteurs de câble enfichables sont correctement verrouillés dans le RPH3.

- Sur le RPH3, la continuité du câblage secondaire des transformateurs de courant est assurée par une connexion interne
dans le connecteur (connexion « make before break »). Avant de retirer ces connecteurs, veiller à ne pas affecter la
sécurité du personnel et à ne pas endommager les transformateurs de courant.

Déballage
Malgré sa construction robuste générale, le RPH3 doit être manipulé avec précaution avant l'installation. Avant
d'accepter le RPH3, vérifier qu'il n'a pas été endommagé pendant le transport. En cas de réclamation, contacter le
transporteur et avertir votre contact habituel ALSTOM Grid.

12-2012 D1620 FR03


11/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Stockage
Si le RPH3 ne doit pas être installé immédiatement après sa réception, il doit être stocké dans un lieu exempt de
poussières et d'humidité, dans son emballage d’origine. Laisser le sachet déshydratant présent dans l'emballage, le cas
échéant. L'efficacité de l'agent déshydratant est affectée si le sachet non protégé est exposé aux conditions
environnantes.
Avant de replacer le contrôleur Point-on-Wave dans le boîtier, chauffer légèrement le sachet déshydratant pour regénérer
l'agent déshydratant.

Température de stockage : -40°C à +70°C.

Installation
Le RPH3 doit être installé dans la salle de commande ou de relais du poste. Sa position doit être choisie pour faciliter
l'inspection, ce qui implique un accès simple aux raccordements arrières du RPH3 si nécessaire.

Le RPH3 doit être bien éclairé et correctement verrouillé à l'emplacement de son boîtier, en tenant compte de son poids
(veiller à bien répartir le poids, et plus particulièrement en cas d'installation dans un endroit sujet à des vibrations
importantes).

Le contrôleur Point-on-Wave RPH3 peut être installé dans un tableau ou dans un châssis adapté avec le matériel fourni.
Une fixation spéciale est également disponible pour une intégration dans un rack 19” en cas d'exigences sismiques.
Le RPH3 pouvant se trouver à plusieurs centaines de mètres de l'appareillage (par ex. dans la salle de commande),
vérifier que les exigences indiquées sur le schéma HT fourni par ALSTOM Grid sont respectées, et plus particulièrement
l'absence d'injections de courant (même quelques milliampères, comme un dispositif de surveillance de bobine) sur les
sorties du RPH3.

Quel que soit son emplacement, le boîtier du RPH3 doit être correctement mis à la terre avant d'être mis sous tension.

12-2012 D1620 FR03


12/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

1 INTRODUCTION
1- 1 Utilisation de ce manuel
Ce manuel fournit des informations sur la commutation Point-on-Wave en général et sur le fonctionnement de
l'équipement RPH3. Il doit être utilisé comme un guide pour comprendre, installer et utiliser le RPH3, mais il ne fournit
pas d'informations détaillées sur l'interface homme-machine du RPH3, qui est décrite dans un document séparé. Se
reporter aux documents [1] et [2].
Ce manuel d'utilisation décrit les fonctions et fonctionnalités assurées par le RPH3, présente des notes d'application
types, liste les variantes de produit disponibles ainsi que toutes les données nécessaires (relatives à l'appareillage lui-
même et à son environnement) pour une utilisation appropriée de l'équipement.

1- 2 Glossaire des termes


Les termes et acronymes ci-après sont utilisés dans ce manuel :

Acronyme Signification
Acronyme Signification
Pré-arc, Courant circulant entre les contacts
HT Haute tension
Pré- pendant une manœuvre de fermeture
DJ Disjoncteur HT (ou appareillage) amorçage avant que les contacts ne se touchent
SG Appareillage HT (ou disjoncteur) mécaniquement (IEEE C37.100)
PoW Point-on-Wave : capacité d'une unité à Durée de Durée de pré-arc dans un pôle du DJ
contrôler un mécanisme de commande de pré-arc donné pendant une manœuvre de
DJ de manière à ce que les contacts HT fermeture.
dans chaque chambre de coupure du DJ se Durée de Durée du déplacement mécanique des
séparent ou se touchent à une date fermeture contacts du DJ depuis leur position
synchronisée avec un point cible sur l'onde IEEEC37.100 entièrement ouverte jusqu'à leur
du signal HT correspondant. position entièrement fermée.
S/S Poste HT : site nœud d'un réseau de Temps de Avec le DJ initialement en position
transport d'électricité. fermeture entièrement ouverte, temps entre
AIS Initialement « Air Insulated Switchgear » l'initiation de la manœuvre de fermeture
(tableau isolé dans l'air) Acronyme IEEEC37.100 (date de déclenchement de la
générique pour DJ dont la technologie de commande d'entrée de fermeture) et la
base est développée sur des chambres de date d'établissement de la continuité
coupure remplies de gaz spécial (SF6) de métallique dans :
sorte à optimiser l'extinction d'arc entre les - tous les pôles du DJ (temps de
contacts HT du DJ dans des applications fermeture de l'appareillage)
allant jusqu'à 800 kV / 80 kA. - ou le pôle concerné (temps de
GCB Disjoncteur d'alternateur : gamme de fermeture du pôle).
disjoncteurs spécialement conçue pour la REMARQUE : tout délai introduit par les équipements ne
commutation HT juste à l'arrière des faisant pas partie du circuit de fermeture est exclu du
générateurs d'énergie (centrales temps de fermeture.
électriques). En général, le temps de manœuvre des voies d'un
TP Transformateur de potentiel contrôleur PoW n'est PAS compris dans le temps de
fermeture.

12-2012 D1620 FR03


13/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Acronyme Signification Acronyme Signification


Durée Avec le DJ initialement ouvert, temps Temps Temps entre deux manœuvres du DJ
d'établissement entre la date de déclenchement de la d'inactivité consécutives, pendant lesquelles la
IEC62271-302 commande de fermeture et la date à position du DJ ne change pas.
laquelle le courant commence à circuler Contrôle Ajustement des temporisations de
à travers le pôle concerné (durée adaptatif commande du DJ basé sur les anciens
d'établissement du pôle) ou à travers le modèles de fonctionnement (mesures des
premier pôle (durée d'établissement de temps de manœuvre précédents du DJ) et
l'appareillage). sur le temps d'inactivité du DJ.
Cette durée peut inclure le temps de Compensation Ajustement prédictif des temporisations
pré-arc. de commande du DJ basé sur la
REMARQUE : tout délai introduit par les équipements ne température extérieure, les
faisant pas partie du circuit de fermeture est exclu des durées caractéristiques du mécanisme de
d'établissement. commande (ex. pression hydraulique le
En général, le temps de manœuvre des voies d'un contrôleur cas échéant) et les conditions
PoW n'est PAS compris dans les durées d'établissement. d'alimentation du circuit de commande
Arc Continuation du courant entre les lors de l'initiation de la manœuvre du DJ
contacts du DJ pendant une manœuvre (IEC62271-302).
IEEE C37.100 d’ouverture après la séparation REMARQUE : le contrôle adaptatif est exclu de la
mécanique des contacts. compensation.
Durée d'ouverture Durée du déplacement mécanique des RDDS « Rate of Decay of Dielectric Strength »
(déclenchement) contacts du DJ depuis leur position CEI62271-302 d'un interrupteur. Il s'agit de la vitesse de
IEEE C37.100 entièrement fermée jusqu'à leur diminution de la rigidité diélectrique sur
position entièrement ouverte. les contacts de fermeture, lorsque les
Temps d'ouverture Avec le DJ initialement en position contacts se rapprochent pendant une
(déclenchement) entièrement fermée, temps entre manœuvre de fermeture. Cette
l'initiation de la manœuvre d'ouverture caractéristique est importante dans
CEI62271-302 (déclenchement de la commande l'évaluation du pré-arc avant le contact
d'entrée de déclenchement) et la date mécanique des contacts. (CIGRÉ
de séparation des contacts d'arc dans : Publication 262 à 264).
- tous les pôles (temps d'ouverture de En d’autres termes, le RDDS correspond à
l'appareillage) la réduction de la tenue en tension en
- ou le pôle concerné (temps fonction du temps ou de la distance des
d'ouverture du pôle). contacts lors de la fermeture d'un
Variable selon le courant de coupure. appareillage.
REMARQUE 1 : tout délai introduit par les équipements ne RRDS « Rate of Rise of Dielectric Strength »
faisant pas partie du circuit d'ouverture est exclu du temps CEI62271-302 La tenue en tension augmente en fonction
d'ouverture. du temps ou de la distance des contacts
En général, le temps de manœuvre des voies d'un contrôleur pendant l'ouverture d'un appareillage.
PoW n'est PAS compris dans le temps d'ouverture. Fonctionnement Fonctionnement d'un appareil de
REMARQUE 2 : les appareillages à déclenchement synchrone commutation de telle sorte que les
automatique n'ont pas d'entrées d'ouverture. Dans ce cas, le IEEE C37.100 contacts soient fermés ou ouverts en un
temps d'ouverture démarre lorsque, avec l'appareillage en point prédéterminé sur une onde de
position fermée, le courant dans le circuit principal atteint la tension ou de courant de référence.
valeur de fonctionnement du déclencheur à maximum de Point cible pour Instant présumé où se touchent les
courant. la fermeture contacts HT pendant une manœuvre de
fermeture.
Point cible pour Instant présumé d'initiation du courant
l'établissement pendant une manœuvre de fermeture.
Point cible pour Instant présumé où se séparent les
l'ouverture contacts HT pendant une manœuvre
d'ouverture.

12-2012 D1620 FR03


14/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

12-2012 D1620 FR03


15/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

2 INTRODUCTION A LA COMMUTATION POINT-ON-WAVE


2- 1 Commutation aléatoire / commutation PoW
Les appareillages HT peuvent être contrôlés par plusieurs équipements de protection et de commande raccordés
à leurs bobines de fermeture et d'ouverture. Parmi ces équipements, les contrôleurs « Point-on-Wave » peuvent être
utilisés pour exciter les bobines de l'appareillage dans le but d'optimiser les manœuvres simples.

Les contrôleurs PoW ont été introduits dans les années 2000 comme une alternative aux résistances de pré-
insertion coûteuses, aux parafoudres et aux réactances fixes, dont la principale fonction consistait à limiter les courants
d'appel et à brider les surtensions sur le réseau ainsi que la charge commutée, pouvant survenir pendant les manœuvres
de commutation aléatoire (et persister par la suite dans certains cas). De nombreuses raisons techniques et économiques
permettent d'éviter ou de limiter ces phénomènes et d'utiliser les contrôleurs PoW pour agir sur leur cause d'origine au
lieu d'appliquer des stratégies d'amortissement avec des équipements passifs, par exemple.

Figure 1 : Le contrôleur PoW fonctionne comme un équipement de commande d'appareillage

Les courants d'appel élevés peuvent provoquer des efforts électrodynamiques et déclencher des protections imprévues,
alors que les surtensions peuvent entraîner des réamorçages, le vieillissement des parafoudres et diminuer les
performances de résistance diélectrique de l'appareillage.

12-2012 D1620 FR03


16/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

La Figure 2 ci-dessous illustre les principaux avantages de la « commutation synchrone » (i.e. commutation
contrôlée PoW), par rapport à la « commutation aléatoire » (i.e. toutes les bobines de l'appareillage sont excitées au
même moment) pendant une manœuvre de fermeture :
charge inductive charge capacitive
commutation ALEATOIRE
commutation SYNCHRONISEE

Figure 2 : Commutation synchronisée par rapport à la commutation aléatoire sur différentes charges

12-2012 D1620 FR03


17/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Pour assurer la commutation synchrone, la principale fonctionnalité d'un contrôleur PoW consiste à introduire
un délai adapté entre l'instant où il reçoit une commande d'entrée pour manœuvrer l'appareillage (commande de
fermeture ou d'ouverture) et l'instant où il démarre réellement l'excitation des bobines de l'appareillage, de telle manière
que le courant HT soit établi ou coupé sur chaque phase HT au niveau des points cibles choisis sur les formes d'onde de
tension de phase associées. Ce point cible pour l'initiation / la coupure du courant HT dans chaque pôle peut varier d'une
application à l'autre, et principalement en fonction du type de charge commutée (réactance, condensateurs, …) et du
mode neutre associé (à la terre, isolé).
La Figure 3 ci-dessous illustre cette fonctionnalité pour une manœuvre de fermeture (exemple sur une charge inductive):

Figure 3 : Manœuvre de fermeture PoW / exemple sur un groupe de réactances

Lorsqu'il a reçu la commande d'entrée tripolaire, le contrôleur PoW doit prévoir le temps de fermeture ou
d'ouverture sur chaque pôle afin d'introduire le délai le mieux adapté entre la commande d'entrée tripolaire et chaque
commande de sortie unipolaire (excitation des bobines du DJ) pour limiter le plus possible les éventuels phénomènes
transitoires (surtensions, courants d'appel, risque de réamorçage ou hachage du courant, …).

12-2012 D1620 FR03


18/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Ces temps de fermeture et d'ouverture peuvent considérablement être affectés par la variation de plusieurs paramètres,
parmi lesquels :

Paramètres liés à l'environnement :


- température ambiante réelle
- tension d'alimentation des bobines du DJ
- …
Paramètres liés à l'appareillage :
- performances dynamiques (temps de manœuvre, vieillissement, dispersions mécaniques, pression hydraulique,
etc.)
- état initial (ouvert, fermé, indéterminé) et temps d'inactivité
- rigidité diélectrique (RDDS, RRDS)
- …
Paramètres liés au réseau électrique :
- impédance de charge (transformateur, batterie de condensateurs, réactances shunt, lignes de transport, etc.) et
mode neutre
- présence ou non de condensateurs de répartition
- fréquence réseau réelle, niveau de tension, niveau de courant
- vitesse de balayage de la tension sur l'intervalle de contact
- …

Selon l'application, certains de ces paramètres peuvent être statiques (ex. dispersions mécaniques) ou variables
selon différentes lois (complètement aléatoires, linéaires…) d'une manœuvre du DJ à l'autre.

Une interaction optimale entre le contrôleur Point-on-Wave et l'appareillage est ainsi une caractéristique
primordiale pour obtenir les résultats attendus pour les applications de commutation contrôlée Point-on-Wave.

REMARQUE IMPORTANTE : la commutation synchrone ne s'applique pas aux cycles de manœuvres rapides combinés :
O-F, O-F-O, etc. car ces cycles sont dédiés à des situations d'urgence dans lesquelles le disjoncteur doit pouvoir s'ouvrir
ou se fermer dès que possible sans aucune condition.

12-2012 D1620 FR03


19/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

2- 2 Manœuvres de fermeture synchrones


Pour définir le point cible optimal sur chaque onde de tension de phase pour une manœuvre de fermeture synchrone,
prendre en compte les points suivants :

- L'impédance équivalente (type de charge + mode neutre) des éléments du circuit à exciter.
- La tension réelle dans les bornes de l'appareillage i.e. entre la ligne (fournissant l'énergie) et les éléments du
circuit à exciter.

Le point cible optimal pour l'établissement du courant sur l'onde de tension de phase est défini par une date à laquelle la
tension de phase et la tension du circuit sont au même niveau.

Exemple : le point cible le plus adapté pour l'excitation d'un condensateur correspond au point où la tension de phase
atteint la valeur de la tension constante à travers le condensateur (0 V s'il est initialement déchargé).

Dans tous les cas, les conditions de tension doivent être prises en compte séparément sur chaque phase, en
supposant qu'elles présentent un déphasage de 120 degrés électriques.

La Figure 4 ci-dessous fournit une illustration détaillée des temporisations impliquées sur 1 pôle du disjoncteur
pendant une manœuvre de fermeture synchrone (exemple d'excitation d'une réactance shunt).

Figure 4 : Excitation synchrone d'une réactance shunt (temporisations sur 1 pôle)

Lorsqu'il a reçu une impulsion valide sur son entrée de commande de fermeture (1), le contrôleur PoW est
capable de sélectionner lui-même, sur la forme de tension de phase, le point cible optimal pour l'initiation du courant (3),
en connaissant le type de charge à exciter (et le mode neutre associé) ainsi que le temps de fermeture du pôle.

12-2012 D1620 FR03


20/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Il calcule ensuite le délai approprié à introduire entre l'impulsion d'entrée (commande tripolaire) et le début de
l'excitation de la bobine (2), en tenant compte des autres facteurs d'influence (température ambiante ou niveau réel de la
tension d'alimentation de la bobine, ...), de sorte que le courant commence réellement à circuler au moment voulu (date
du point cible).

La capacité de résistance diélectrique de l'interrupteur (RDDS) diminuant avec la distance entre ses contacts, le
courant peut commencer à circuler légèrement avant que les contacts ne se touchent mécaniquement (le circuit
électrique est fermé par un « pré-arc »).

Ce phénomène doit être pris en compte lors de l'excitation d'un circuit, et plus particulièrement si le point cible se
trouve sur le passage par zéro de la tension qui passe dans l'interrupteur (comme sur les charges capacitives), comme
illustré sur la Figure 5 ci-dessous :

Figure 5 : Fermeture du disjoncteur à la tension zéro : temps de pré-arc en fonction du RDDS et de la déviation mécanique de
l'interrupteur du DJ

Comme le montre la Figure 5 ci-dessus, les pentes de tension des deux côtés du point cible sont les plus élevées, par
opposition à lorsqu'il est proche d'un pic de tension (ex. pour les transformateurs ou les réactances à noyau commun).

En raison du RDDS non-idéal des interrupteurs du DJ et de l'écart de leurs performances dynamiques mécaniques d'une
manœuvre de fermeture à une autre (tolérance inévitable sur la durée de fermeture), il est important d'équilibrer le risque
de transitoires des deux côtés du point cible pour que la tension de pré-amorçage U p = Û . sin ( ω . ∆ T ) soit identique des
deux côtés de ce point cible.

Le contrôleur PoW gère cette situation en appliquant un temps de pré-arc de Ta = Û . sin( ω . ∆ T )


RDDS

REMARQUE : l'amplitude de la tension sur les bornes de l'interrupteur peut varier avec le mode neutre (à la terre ou
isolé) et la séquence de fermeture entre les pôles (comme sur les batteries de condensateurs).

12-2012 D1620 FR03


21/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Comme illustré sur la Figure 6 ci-dessous, la précision de la définition du temps de pré-arc est moins sensible avec une
excitation proche d'un pic de tension : l'initiation du courant 1 ms avant ou après le pic réel entraîne le démarrage du
pré-arc sous 95 % de la tension de crête (81 % à 2 ms) : les surtensions associées ne sont pas significativement
énergétiques.

Figure 6 : Fermeture du disjoncteur sur un pic de tension : temps de pré-arc en fonction du RDDS et de la déviation mécanique
de l'interrupteur du DJ

Le temps de pré-arc appliqué par le contrôleur PoW doit être Ta = Û . cos( ω .∆ T )


RDDS

12-2012 D1620 FR03


22/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

2- 3 Manœuvres d'ouverture synchrones

Le choix du point cible pour une manœuvre d’ouverture synchrone sur l'onde de tension de chaque phase ne dépend que
du type de charge et du mode neutre des éléments du circuit à exciter.

Le point cible optimal sur l'onde de tension pour la coupure du courant est défini par une date de séparation des
contacts située suffisamment avant le passage par zéro de l'onde de courant HT, de sorte que l'espace entre les contacts
à la fin de l'arc soit suffisant pour résister à la tension de rétablissement et éviter ainsi un ré-amorçage. La date cible ne
doit pas être choisie trop tôt pour éviter le hachage du courant (effort important pour le soufflage d'arc, tension d'arc
élevée  di/dt élevés  surtensions).

Exemple : le point cible le mieux adapté pour la désexcitation d'une réactance shunt est le moment où la tension de
phase atteint son pic sinusoïdal (positif ou négatif), ce qui correspond à un courant nul (déphasage 90° él.).

Dans tous les cas, les conditions de tension doivent être prises en compte séparément sur chaque phase, en
supposant qu'elles présentent un déphasage de 120 degrés électriques.

La Figure 7 ci-dessous fournit une illustration détaillée des temporisations impliquées sur 1 pôle du disjoncteur
pendant une manœuvre d'ouverture synchrone (exemple d'excitation d'une réactance shunt) :

Figure 7 : Interruption synchrone du courant d'une réactance shunt (temporisations sur 1 pôle)

12-2012 D1620 FR03


23/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Lorsqu'il a reçu une impulsion valide sur son entrée de commande d'ouverture (1), le contrôleur PoW est capable
de sélectionner lui-même le point cible optimal sur l'onde de tension de phase pour l'interruption du courant (4), en
connaissant le type de charge pilotée (et le mode neutre associé) ainsi que le temps d'ouverture du pôle.

Il calcule ensuite le délai approprié à introduire entre l'impulsion d'entrée (commande tripolaire) et le début de
l'excitation de la bobine (2), en tenant compte des autres facteurs d'influence (temps d'inactivité du disjoncteur ou
niveau réel de la tension d'alimentation de la bobine, ...), de sorte que le courant s'arrête réellement de circuler au
moment voulu (date du point cible).

12-2012 D1620 FR03


24/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3 LA SOLUTION DE COMMUTATION POW D'ALSTOM : TCR


RPH3
3- 1 Introduction

Le RPH3 est un contrôleur PoW autonome implémenté comme un équipement autonome composé de 5 modules
électroniques assemblés dans un boîtier métallique comme illustré sur la Figure 8 et la Figure 9 ci-dessous:

Figure 8 : RPH3 3/4 & vues de face

Figure 9 : Vue arrière du RPH3

Remarque : le module M5 se trouve derrière la façade du RPH3 ; il inclut les 4 DEL de façade et le connecteur COM1.

12-2012 D1620 FR03


25/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Le contrôleur RPH3 a été conçu pour une utilisation dans 2 applications différentes :

- TCR : commutation PoW sur des charges conventionnelles : transformateurs, condensateurs, réactances (et
combinaisons)
- Lignes : commutation PoW sur les lignes de transport, dont le comportement de charge est beaucoup plus
complexe, car il dépend fortement des conditions en « temps réel » du réseau et des caractéristiques complexes
des installations d'alimentation / consommation (éoliennes, transformateurs avec flux résiduel sensible, …)

La plateforme matérielle du RPH3 étant unique3, la version du firmware à intégrer dans cette plateforme doit être
sélectionnée en fonction de l'application finale de commutation (se reporter à la section 4 Notes d’applications, page
109).

Cette section est dédiée aux applications TCR uniquement.

Pour plus de détails sur les applications de commutation de lignes, se reporter au document [3].

3- 2 Encombrement
Le boîtier du contrôleur RPH3 a été conçu pour un montage mural simple.
Il est livré avec des poignées amovibles permettant un montage dans un rack 19” standard.

Les cotes indiquées sur la Figure 10 ci-dessous sont indiquées en mm:

vue de face

vue arrière
vue de côté

poignées amovibles pour un


montage sur rack 19”
Figure 10 : Encombrement du RPH3

3
La plateforme matérielle présente certaines variantes. Se reporter à la section 3-10 pour de plus amples détails (page 0).

12-2012 D1620 FR03


26/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3- 3 Schéma fonctionnel et répartition de l'architecture

La figure 11 montre un schéma fonctionnel simplifié du contrôleur RPH3 dans son environnement type :

Figure 11 : Schéma fonctionnel du contrôleur RPH3 (simplifié)

Le RPH3 est composé d'un ensemble de 5 modules électroniques autonomes assemblés dans un boîtier dédié :

- Module M1 : unité d'alimentation chargée d'alimenter chaque module RPH3 avec l'énergie appropriée.

- Module M2 : unité centrale de traitement, de communication et de synchronisation : héberge l'UC principale


(DSP) et le système d'exploitation intégré (Linux BSP), fournit un accès aux ressources internes du RPH3
(2xEthernet, 2xOptiques, 1x RS232/485) et aux liaisons optiques pour la synchronisation.

- Module M3 : unité d'acquisition des entrées analogiques chargée de la surveillance de la température interne du
RPH3 et de l'échantillonnage des signaux d'entrée ci-dessous :
o Alimentation CC des bobines du disjoncteur (pour la surveillance)
o Entrées 4-20 mA (température extérieure, pressions hydrauliques)
o Tension de référence HT
o Tensions et courants HT
- Module M4 : unité de signalisation et de commande des bobines chargée de :

12-2012 D1620 FR03


27/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

o l'échantillonnage des signaux suivants :


 commande d'entrée pour la manœuvre de fermeture du DJ
 commande d'entrée pour la manœuvre d'ouverture du DJ
 configuration du mode neutre de la charge du DJ (à la terre, isolé ou inconnu)
 état des contacts auxiliaires de l'appareillage (contacts de type a des pôles A, B et C)

o l'émission des signaux de sortie suivants :


 3 commandes de sortie différentielles pour les bobines de fermeture du DJ (pôles A, B et C)
 3 commandes de sortie différentielles pour les bobines d'ouverture du DJ (pôles A, B et C)
 5 contacts de signalisation d'alarme (1 relais monostable + 4 relais bistables)
 +48 V tension de polarisation pour l'acquisition des contacts auxiliaires du DJ

- Module M5 : unité de gestion en façade chargée des DEL en façade et de la liaison de communication
RS232/485 entre le connecteur frontal « Com1 » et le module interne M2 (câble plat HE10 20 fils).

Comme représenté sur la figure 12 ci-dessous, le RPH3 est doté d'une « douille de sécurité », connectée en externe à son
module M3 (entrées d'échantillonnage des courants HT). Cette douille permet d'éviter le risque de choc électrique en cas
de déconnexion imprévue de l'interface du RPH3 avec les transformateurs de courant.

Figure 12 : Douille de sécurité sur le module M3

Le RPH3 intègre une IHM dédiée sur un serveur web sécurisé. Elle permet à l'utilisateur d'accéder à des données internes
importantes grâce à un navigateur web standard4 (réglages de configuration, fichiers d'enregistrement d’événements,
données et alarmes en temps réel, résultat des dernières manœuvres de commutation, etc.).

Le RPH3 peut être connecté à un réseau IP grâce à son interface Ethernet dédiée M2.J3 (câble non fourni). L'IHM est
accessible de cette manière, à condition que l'adresse IP du RPH35 soit connue par l'utilisateur, ainsi que le nom
d’utilisateur et le mot de passe correspondant (pour plus de détails sur les niveaux d'accès au logiciel, consulter le
document [1]).

Par ailleurs, le RPH3 est livré avec un logiciel PC exécuté sous Microsoft Windows© 6 : « RPH manager ». Ce logiciel offre
des fonctions de téléchargement, de lecture et de représentation graphique des 1 000 derniers enregistrements
d'événements des unités RPH3 auxquels il est connecté (via le réseau IP).

4
Une liste des navigateurs web gérés est fournie dans le document [1].
5
Le RPH3 ne gère pas le protocole DNS ; son adresse IP est fondamentalement statique. Il est livré avec une adresse IP par défaut qui peut
être modifiée via l'IHM. Pour plus de détails, se reporter au document [1].
6
Les versions de Microsoft Windows© gérées sont identifiées dans le document [2].

12-2012 D1620 FR03


28/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 13 : Répartition de l'IHM du RPH3

Figure 14 : Prise de connexion Ethernet (M2-J3)

12-2012 D1620 FR03


29/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-4 Manœuvre de l'appareillage – fonctionnalités de base pour les


applications TCR
En tant que contrôleur PoW, le RPH3 met en œuvre les fonctionnalités décrites dans la section 2, page 16. Ce manuel
fournit également des notes d'application dans la section 4, page 109.

La commutation PoW assurée par le contrôleur RPH3 dans l'application TCR peut être décrite par la machine à états finis
simplifiée ci-dessous (Figure 15) :

Figure 15 : Modèle de machine à états du RPH3 pour les applications TCR

12-2012 D1620 FR03


30/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Si le RPH3 reçoit une commande valide et si aucune condition d'alarme n'est remplie, il sélectionne un temps de
référence sur la tension de référence « Uref » (passage par zéro de l'onde sinusoïdale) et identifie les points cibles les
mieux adaptés pour la manœuvre de commutation à exécuter (1 point cible par phase, en supposant que les tensions
sont décalées de 120° él. et que chaque courant est décalé de 90° él. par rapport à la tension associée).
Certaines conditions d'alarme sont testées au début de la machine d'état. Dès que ≥ 1 de ces conditions est remplie, la
manœuvre est annulée, l'alarme associée est déclenchée et la machine d'état revient dans son état inactif.

Le RPH3 est capable de gérer de nombreuses alarmes (consulter la section 3-7, page 72), mais l'algorithme principal
peut être annulé par les alarmes les plus critiques :

• Alimentation NOK : l'alimentation du RPH3 est surveillée en continu sur les polarités internes à utiliser
pour les conversions analogiques-numériques (0V/+15V/-15V). Cette alarme est
déclenchée si ≥ 1 de ces tensions est mesurée en dehors de la plage autorisée (cette
plage peut être ajustée par un réglage logiciel).
• Aucun Uref zéro trouvé : la tension de référence n'est pas passé par 0V dans les 200 dernières millisecondes
(analyse du bloc de temps).
• Uref eff. hors-plage : la valeur efficace de la tension de référence est mesurée en continu par la machine
d'état à l'état inactif. Cette alarme est déclenchée en cas de mesure inférieure à la
valeur seuil (ajusté par un réglage logiciel).
• Tension d'alimentation des bobines NOK : la tension d’alimentation des bobines a été mesurée en-dehors
de la plage autorisée (cette plage peut être ajustée par un réglage logiciel).
• Circuit de bobine NOK : cette alarme est déclenchée si ≥ 1 des 3 circuits de bobine de sortie a été détecté
comme discontinu. Les circuits de fermeture et d'ouverture sont surveillés en continu
par le RPH3, et la capacité des transistors MOFSET de sortie du RPH3 à commuter
ON/OFF est testée périodiquement (toutes les 3 secondes).
• Fréquence hors plage: la fréquence réelle du système est surveillée en continu par la machine d'état à l'état
inactif. Cette alarme est déclenchée dès que cette fréquence est mesurée en-dehors de
la plage autorisée (50 Hz ±5 % ou 60 Hz ±5 %). La fréquence nominale (50 Hz ou
60 Hz) doit être choisie par un réglage logiciel.
Selon ses réglages de configuration, le RPH3 applique une stratégie de commutation (ou « programme de
commutation ») pour sélectionner les points cibles PoW les mieux adaptés pour la manœuvre de commutation.

Chacun de ces programmes de commutation est décrit par un ensemble de décalages


angulaires, identifiant les points cibles PoW par rapport à la date la plus proche du passage par
zéro de la tension de référence Uref.
Le Tableau 1 ci-dessous fournit des détails sur les décalages angulaires appliqués par les programmes de commutation
prédéfinis :

12-2012 D1620 FR03


31/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Uref Uref + 120° Uref + 240 °

décalage temporel décalage temporel décalage temporel


Stratégie Mode neutre Manœuvre décalage décalage décalage
(ms) (ms) (ms)
angulaire angulaire angulaire
à 50 Hz à 60 Hz à 50 Hz à 60 Hz à 50 Hz à 60 Hz

fermeture 90° 5 4.2 180° 10 8.3 180° 10 8.3


à la terre
ouverture 90° 5 4.2 30° 1.7 1.4 150° 8.3 6.9
Transformateur
fermeture 90° 5 4.2 0° 0 0 0° 0 0
isolé
ouverture 90° 5 4.2 180° 10 8.3 180° 10 8.3

fermeture 90° 5 4.2 30° 1.7 1.4 150° 8.3 6.9


à la terre
ouverture 90° 5 4.2 30° 1.7 1.4 150° 8.3 6.9
Réactance
fermeture 90° 5 4.2 0° 0 0 0° 0 0
isolé
ouverture 90° 5 4.2 180° 10 8.3 180° 10 8.3

fermeture 0° 0 0 120° 6.7 5.6 60° 3.3 2.8


à la terre
ouverture 90° 5 4.2 30° 1.7 1.4 150° 8.3 6.9
Condensateur
fermeture 180° 10 8.3 90° 5 4.2 90° 5 4.2
isolé
ouverture 90° 5 4.2 180° 10 8.3 180° 10 8.3
Tableau 1 : Programmes de commutation prédéfinis du RPH3

REMARQUE 1 : ces décalages sont indiqués pour les fréquences nominales uniquement. Les décalages temporels réels
sont calculés selon la fréquence réelle du système mesurée par le RPH3 lui-même. Ainsi, tous les glissements de
fréquence sont exécutés.

REMARQUE 2 : le programme de commutation complémentaire « Utilisateur » peut être sélectionné à la place des
programmes prédéfinis. Il permet d'ajuster chaque décalage angulaire via l'IHM web afin de couvrir des besoins
spécifiques (charges avec une énergie piégée à l'origine, …). Toutefois, il est fortement recommandé d'utiliser une
stratégie prédéfinie lorsque cela est possible.
REMARQUE 3 : les décalages angulaires sont indépendants des temps de (pré-)arc ; ils situent les points cibles de
manœuvre (dates d'établissement / de coupure du courant, i.e. moments de démarrage d'arc) mais pas la date de
séparation / contact mécanique des contacts.

12-2012 D1620 FR03


32/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Le programme de commutation doit être sélectionné via l'IHM web conformément au processus ci-dessous (Figure 16) :

Figure 16 : Processus de sélection du programme de commutation

Une stratégie prédéfinie de « repli » (sauvegarde) est disponible pour un ajustement via l'IHM web. Elle doit être
appliquée par le contrôleur RPH3 pour la commutation du disjoncteur s'il ne peut pas identifier le mode neutre du
système (s'il doit être détecté par le matériel).

Figure 17: Réglages de la stratégie de repli (IHM web)

Les sections suivantes introduisent les interfaces RPH3 avec les principaux signaux requis pour obtenir les fonctionnalités
de base de la commutation PoW.

12-2012 D1620 FR03


33/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-4.1 Alimentation

Le contrôleur RPH3 surveille en continu la tension qu'il reçoit, à partir de laquelle il génère les tensions CC internes pour
le fonctionnement.

Figure 18 : Alimentation du RPH3

Caractéristiques du RPH3 sur cette interface :

Caractéristiques nominales Mini Type Maxi Unité


Connecteur M1-J1 Bornes à vis – AWG22-10
impédance d’entrée 900 - 1200 kΩ
fréquence 45 50/60 66 Hz
amplitude (CA) 100 - 240 Veff
amplitude (CC) 48 - 353 V
puissance consommée - - 20 W
niveau d'isolement 2000 - - Veff

Si la tension d'alimentation est détectée hors plage (réglable via les réglages logiciels de l'IHM web), le RPH3 déclenche
une alarme, éteint la DEL correspondante sur la façade et ouvre son contact de sortie monostable NF (broches M4-J4:2
et M4-J4:3).

REMARQUE : pour des raisons de sécurité et de fiabilité, le boîtier du contrôleur RPH3 doit être relié à la terre via la vis
de mise à la terre dédiée « PE ».

12-2012 D1620 FR03


34/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-4.2 Echantillonnage de la tension de référence

La « tension de référence » est une tension CA fournie par un transformateur de potentiel. Il s'agit d'une image en temps
réel de la haute tension présente sur la phase de référence du système triphasé.

Cette tension doit être utilisée comme référence temporelle par le RPH3, qui doit introduire le délai PoW approprié sur
chaque commande de pôle (comme décrit dans la section 2) à la date à laquelle cette tension de référence passe par 0 V
lorsque la commande d'entrée a été reçue.

REMARQUE 1 : le RPH3 suppose qu'il existe en continu un déphasage de 120° él. entre les 3 phases du système et que
chaque courant de phase est décalé de 90° él. avec la tension associée :

L1 = tension de référence
L2 = L1 + 120° él.
L3 = L1 + 240° él.

REMARQUE 2 : la désignation de la phase HT (L1, L2 ou L3), dont la tension de référence est une image, peut être
sélectionnée par un réglage de configuration dans l'IHM web. Se reporter au document [1] pour de plus amples détails.

REMARQUE 3 : un réglage logiciel peut être ajusté pendant la mise en service du RPH3 afin de compenser les
déphasages imprévus introduits par des dispositions complexes de cellules entre la tension HT et les bornes d'entrée du
RPH3 (M3-J3:7 et M3-J3:8). Cela peut être le cas, par exemple, si la tension de référence est fournie par l'enroulement
secondaire BT d'un transformateur de puissance de générateur.

Figure 19 : Raccordement de la tension de référence

REMARQUE 4 : caractéristiques du RPH3 sur cette interface :

Caractéristiques nominales Mini Type Maxi Unité


Connecteur M3-J3 MSTB 2.5/8-STF-5.08
impédance d’entrée - 8 - kΩ
fréquence 45 50/60 66 Hz
amplitude (option 1) 15 100/√3 150 Veff
amplitude (option 2) 30 220/√3 250 Veff
consommation de puissance du RPH3 sur cette entrée - - 2 VA
niveau d'isolement (mesuré entre les enroulements d'entrée et de sortie) 2000 - - V
erreur de mesure - - 1 %

12-2012 D1620 FR03


35/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-4.3 Détection du mode neutre du réseau


Comme décrit sur la Figure 16 (page 33), un réglage logiciel doit être défini via l'IHM web pour permettre au contrôleur
RPH3 d'identifier le mode neutre de l'application (à la terre ou isolé) qui a un impact direct sur la définition des points
cibles PoW.
Ce mode neutre peut être détecté par l'une des 2 méthodes suivantes :
- SOIT par un réglage logiciel (IHM web) : l'utilisateur choisit si le neutre du réseau est à la terre ou isolé.
- SOIT par une configuration matérielle de cavalier externe sur le connecteur arrière M4-J5 :
neutre isolé neutre à la terre ⇒ alarme)
neutre non défini (⇒

OU

Connecteur M4-J5 : MC 1,5/4-STF-3.81. Epaisseur de fil recommandée : AWG24-14


Captures d'écran associées (IHM web) :

Tableau 2 : Détection du mode neutre du matériel


Si le mode neutre n'est pas défini, le RPH3 ne peut pas fonctionner avec ses valeurs nominales. S'il reçoit une commande
de manœuvre alors que l'alarme associée est active, il applique une stratégie de commutation de sauvegarde prédéfinie,
pour laquelle les points cibles PoW doivent être définis par des réglages logiciels via l'IHM web : se reporter à la Figure
17, page 33.
La détection matérielle du mode neutre est utile si le neutre du réseau peut être modifié « dynamiquement » via un
sectionneur :

Figure 20 : Exemple d'utilisation d'un sectionneur de neutre

12-2012 D1620 FR03


36/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-4.4 Capture des commandes de manœuvre tripolaires de l'appareillage

Le contrôleur RPH3 doit recevoir des commandes d'appareillage tripolaire sous forme d'impulsions de tension logique
provenant d'un dispositif de commande :

Figure 21 : Echantillonnage des commandes de manœuvre du DJ avant le pilotage des bobines du DJ

Les entrées associées sont opto-isolées et protégées contre une inversion de polarité.

Une impulsion de tension sur ces entrées est considérée comme valide par le contrôleur RPH3 à condition que le niveau
CC soit maintenu ≥ Uth pour une durée ≥ tmaintien après son front montant positif :

Figure 22 : Filtrage des entrées de commande tripolaire par le contrôleur RPH3

REMARQUE 1 : tmaintien est réglable via l'IHM web (niveau d'accès > Utilisateur). Sa valeur par défaut est 80 ms.
REMARQUE 2 : Uth n'est pas réglable ; son niveau dépend de la variante RPH3 considérée (se reporter à la section 3-10
page 91) :

Variante RPH3 RPH3 variant RPH3-PS48-CTy RPH3-PS125-CTy RP


valeur de Uth value of Uth 17 V 43 V
Figure 23 : Seuils de tension pour le filtrage des entrées logiques
REMARQUE 3 : le même filtre est automatiquement appliqué par le contrôleur RPH3 sur toutes ses entrées logiques
(valeur unique de tmaintien pour toutes les entrées).

REMARQUE 4 : en cas de rebonds sur ces entrées, le dernier front montant est pris en compte par le contrôleur RPH3
pour l'instant de démarrage de l'impulsion.

REMARQUE 5 : la durée des impulsions de commande des bobines du disjoncteur (provenant du RPH3) est indépendante
de la durée des commandes d'entrée. Elle peut être ajustée via l'IHM web comme décrit dans la section 0, page 39.

12-2012 D1620 FR03


37/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

REMARQUE 6 : si une commande d'entrée est maintenue ≥ Uth sur une longue durée (par ex. plusieurs secondes), le
contrôleur RPH3 procède avec une seule manœuvre du disjoncteur uniquement. Un front montant est requis sur une
entrée de commande pour la manœuvre à traiter.

REMARQUE 7 : si une impulsion de commande valide a été détectée par le RPH3, la durée de traitement associée est de
4 secondes environ (enregistrement des signaux). Une autre impulsion valide pouvant être détectée alors qu'une
impulsion précédente est en cours de traitement sera rejetée par le contrôleur RPH3.

Figure 24 : Câblage des entrées de commande de fermeture et d'ouverture

AVERTISSEMENT : les 7 broches du connecteur d'entrée M4-J3 doivent rester déconnectées pour les applications TCR.
Elles doivent être utilisées pour les applications « lignes » uniquement. NE JAMAIS connecter des impulsions de
commande tripolaire à ces broches, car elles endommageraient le contrôleur RPH3.

Caractéristiques du RPH3 sur cette interface :

Caractéristiques nominales Mini Type Maxi Unité


Connecteur M4-J7 (commandes de fermeture et d'ouverture tripolaires du MSTB 2.5/6-STF-5.08
disjoncteur)
impédance d’entrée 10 - - MΩ
seuil de détection d'amplitude (Uth) 17 - 87 V CC
durée d'impulsion valide (tmaintien) 1 80 - ms
consommation de puissance du RPH3 sur cette entrée 2 - - VA

12-2012 D1620 FR03


38/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-4.5 Pilotage des bobines de l'appareillage

Pour le pilotage des bobines du disjoncteur, l'énergie n'est jamais tirée par le contrôleur RPH3 :

- ni par l'entrée de surveillance de la tension d'alimentation des bobines (connecteur M3-J1)


- ni par les commandes tripolaires d'entrée (connecteur M4-J7)
- ni par l'alimentation du RPH3 (connecteur M1-J1)

Le contrôleur RPH3 tire 100 % de l'énergie requise du connecteur d'entrée dédié (M4-J1) pour le pilotage des bobines du
disjoncteur via son connecteur M4-J2.

Cela n'affecte pas la conformité du RPH3 avec l'appareillage : cette stratégie de gestion de l’énergie garantit la capacité
du RPH3 à piloter un disjoncteur quel que soit le fabricant.

Chaque bobine du disjoncteur est pilotée par un module de sortie dédié robuste basé sur des transistors MOSFET, dont
les performances de commutation sont étalonnées en usine.

Un module de commande est fourni par la bobine du disjoncteur à piloter: chaque module est indépendant des autres
modules.

Pour une plus grande flexibilité d'intégration, le contrôleur RPH3 propose 2 schémas de raccordement différents aux
bobines de l'appareillage : mode commun et mode différentiel.

Figure 25 : Câblage des sorties de commande des bobines du disjoncteur : schéma du MODE COMMUN (appareillage en position
ouverte)

12-2012 D1620 FR03


39/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 26 : Câblage des sorties de commande des bobines du disjoncteur : schéma du MODE DIFFERENTIEL (appareillage en
position ouverte)

Un réglage logiciel du contrôleur RPH3 doit être défini via l'IHM web selon le schéma de raccordement choisi (voir la
Figure 27 ci-dessous) :

Figure 27 : IHM web : sélection du schéma de câblage des bobines de l'appareillage

Grâce à leur conception, chacun de ces modules propose les fonctionnalités de diagnostic continu suivantes :
- Etat des transistors MOSFET (capacité ou non à piloter les bobines du disjoncteur)
- Contrôle de continuité des circuits de fermeture et d'ouverture du disjoncteur
Le contrôleur RPH3 peut ainsi déclencher des alarmes système en cas de défaillance du MOSFET ou de bobines
endommagées, évitant ainsi les situations indésirables (par ex. écart entre les pôles).

12-2012 D1620 FR03


40/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Comme indiqué sur la Figure 28 ci-dessous, les résultats de ces auto-contrôles sont accessibles via l'IHM web (ils peuvent
également être configurés pour la commande des contacts de sortie d'alarmes : se reporter à la section 3-7, page 72) :

Figure 28 : Alarmes d'auto-tests (accessibles sur l'IHM web)

REMARQUE 1 : toutes ces alarmes système sont déclenchées par le contrôleur RPH3 (voir la capture d'écran ci-dessus) si
la tension continue est présente sur le connecteur M3-J1 (entrée de surveillance) mais pas sur le connecteur M4-J1
(entrée de commande de bobine). D'un autre côté, toutes ces alarmes sont désactivées si la tension continue est présente
sur le connecteur M4-J1, mais pas sur le connecteur M3-J1. Dans ce cas, le contrôleur RPH3 déclenche une alarme
d'application spécifique (voir ci-dessous) :

Figure 29 : Alarme de tension de commande si aucune tension continue n'est présente sur le connecteur M3-J1 du RPH3

Se reporter à la section 3-7, page 72 pour de plus amples détails sur cette alarme.

REMARQUE 2 : la surveillance de continuité de la bobine assurée par le RPH3 n'empêche pas l'utilisation d'un autre
équipement externe de surveillance de bobine, à condition que les précautions nécessaires suivantes soient respectées.
- Le courant total circulant à travers chaque bobine ne doit jamais être suffisant pour piloter des manœuvres de
disjoncteur imprévues (courant d'activation) ou empêcher la bobine de revenir dans sa position d'inactivité
(courant de maintien).
- Une séparation électrique doit être assurée entre tous les équipements de surveillance, afin d'éviter des
interactions entre la fonctionnalité de surveillance du RPH3 et les équipements externes (par ex. diodes / opto-
isolateurs).
- Le schéma de câblage entre les sorties du RPH3 et les bobines du disjoncteur doivent être « MODE COMMUN »
(dans le réglage logiciel du RPH3 et sur le schéma de raccordement réel).

Si ≥ 1 de ces conditions n'est (ne sont) pas remplie(s) : NE PAS utiliser d'équipement externe pour la surveillance de
continuité des bobines pour éviter le déclenchement inattendu d'alarmes de continuité.

12-2012 D1620 FR03


41/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

REMARQUE 3 : quelle que soit la durée de l'impulsion de commande d'entrée tripolaire (à condition qu'elle soit
suffisamment longue pour être valide), le RPH3 émet 3 impulsions de sortie avec une durée prédéfinie de 80 ms
chacune, qui peuvent être ajustées par l'utilisateur final (via l'IHM web), comme illustré sur la Figure 30 ci-dessous.
REMARQUE 4 : l'IHM web du RPH3 propose une durée d'impulsion de sortie unique pour chaque groupe de 3
commandes de sortie unipolaires (1 groupe pour les commandes de fermeture + 1 groupe pour les commandes
d'ouverture).
Toutefois, cette durée peut être réglée sur différentes valeurs et manœuvres d'ouverture.

Figure 30 : Ajustement de la durée pour les 3 impulsions de commande de fermeture de sortie

Caractéristiques du RPH3 sur cette interface :

Caractéristiques nominales Mini Type Maxi Unité


Connecteur M4-J1 (alimentation des bobines du DJ) MSTB 2.5/3-STF-5.08
impédance d’entrée - 1100 - kΩ
amplitude de tension (CA) 48 - 250 V
amplitude de tension (CC) 33 - 300 V
courant maximum tiré sur cette entrée (pendant 300 ms maxi) - - 30 A
niveau d'isolement 2000 - - V
Connecteur M3-J1 (surveillance de la tension d'alimentation des bobines du DJ) MSTB 2,5/2-STF
impédance d’entrée - 63 - kΩ
amplitude de la tension d'entrée 48 - 250 VCC
consommation de puissance du RPH3 sur cette entrée - - 2 VA
niveau d'isolement 2000 - - V

12-2012 D1620 FR03


42/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-4.6 Mesure des temps de manœuvre de l'appareillage


Le temps de manœuvre d'un pôle d'appareillage donné est défini comme la durée entre le moment où sa bobine de
fermeture/d'ouverture est pilotée (front montant de l'impulsion) et la date à laquelle les contacts principaux du pôle se
touchent mécaniquement (manœuvre de fermeture) ou se séparent (manœuvre d'ouverture). Cette situation est illustrée
sur la Figure 31 ci-dessous :

Figure 31 : Définition des temps de manœuvre


Plusieurs paramètres peuvent affecter les performances dynamiques d'un appareillage (et donc le temps de manœuvre de
ses pôles) d'une manœuvre à l'autre, parmi lesquels :
- Température ambiante
- Tension d'alimentation des bobines du DJ
- Pression hydraulique dans le mécanisme de commande (si applicable)
- Temps d'inactivité du disjoncteur (période entre des manœuvres consécutives d'appareillages hydrauliques, si
applicable)
- Déviation mécanique inévitable (par ex. vitesse de fonctionnement)
- etc.
Le contrôleur RPH3 doit tenir compte de ces paramètres lors de l'évaluation des points cibles applicables pour une
manœuvre de disjoncteur donnée (1 point cible par pôle), afin de garantir une commutation synchrone PoW efficace.
Par conséquent, le RPH3 mesure avec précision le temps de manœuvre réel sur chaque pôle pendant une manœuvre du
disjoncteur, afin de le comparer avec la valeur attendue, prévue par un algorithme interne :

t OP _ exp ected = t OP _ rated + ∆ t compensati ons


+ ∆ t adaptive _ control

∆ t OP = t OP _ exp ected − t OP _ measured


où :
- tOP_expected correspond au temps de manœuvre attendu pour le pôle, prévu par le RPH3
- tOP_rated correspond au temps de manœuvre nominal du pôle (réglage logiciel via l'IHM web comme montré sur
la Figure 32 ci-dessous, ajusté lors de la mise en service du RPH3).
- ∆tcompensations + ∆tadaptive_control correspond au temps supplémentaire (qui peut être < 0) dû à l'influence de ces
paramètres spécifiques. Se reporter à la section 3-5 (page 55) pour de plus amples détails.
- tOP_measured correspond au temps de manœuvre réel du pôle, mesuré pendant une manœuvre du disjoncteur.

12-2012 D1620 FR03


43/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

- ∆tOP correspond au décalage temporel absolu entre tOP_expected et tOP_measured.

Figure 32 : Réglage des temps de manœuvre nominaux du disjoncteur (IHM web)

Etant donné qu'il ne peut pas accéder directement aux contacts principaux de l'appareillage (qui sont sous haute
tension), le contrôleur RPH3 propose 2 méthodes pour mesurer les temps de manœuvre :

- Détection des instants de commutation des contacts auxiliaires du disjoncteur (interface M4-J6).
- Détection des instants d'établissement / coupure du courant HT dans la(les) chambre(s) de coupure du pôle
grâce à des transformateurs de courant externes (interface M3-J4).

L'utilisateur final peut choisir sa méthode préférée grâce à un réglage logiciel dans l'IHM web :

Figure 33 : IHM web : choix de la méthode préférée pour la mesure des temps de fonctionnement

Toutefois, les deux méthodes sont utilisées par le RPH3 via des processus de mesure parallèles. Ainsi, si l'une d'entre
elles échoue (donnant lieu à une valeur non pertinente de ∆TOP), le résultat de l'autre est automatiquement pris en
compte pour les traitements ultérieurs.

REMARQUE 1 : si la méthode qui a échoué n'était pas la méthode préférée, le RPH3 ne déclenche aucune alarme visible
pour l'utilisateur final. Toutefois, s'il s'agit de la méthode préférée, le RPH3 déclenche une alarme d'application (« alarme
de fermeture de l'appareillage » ou « alarme d'ouverture de l'appareillage » : se reporter à la section 3-7, page 72) et tient
compte du résultat de l'autre méthode (s'il est valide) pour évaluer ∆TOP.
REMARQUE 2 : quelle que soit la méthode sélectionnée, TOP_measured est comparé par le RPH3 à une plage autorisée
(ajustable via l'IHM web comme indiqué sur la Figure 34 ci-dessous).

12-2012 D1620 FR03


44/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 34 : Plage de validité et tolérance pour le temps de manœuvre

Après chaque manœuvre du disjoncteur, les valeurs obtenues pour TOP_measured et ∆TOP sont testées pour chaque pôle
par leur respect des conditions suivantes :

- Min ≤ TOP_ measured ≤ Max


- ∆TOP ≤ tolérance

Dès que ≥ 1 de ces conditions n'est pas respectée, une alarme d'application est déclenchée par le RPH3 (voir Figure 35) :

Figure 35 : Alarme déclenchée si le temps de manœuvre mesuré est hors plage

12-2012 D1620 FR03


45/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-4.6-
4.6-1 Méthode de mesure 1 : surveillance des contacts auxiliaires du DJ (type a)
a)
Le contrôleur RPH3 fournit un connecteur d’interface (M4-J6) aux contacts auxiliaires de l'appareillage (type a) :

Figure 36 : Raccordement des contacts auxiliaires de l'appareillage


Le RPH3 fournit en continu une tension de +48 Vcc pour la polarisation des contacts auxiliaires (broches M4-J6:3/5/7).
Selon l'état de l'interrupteur de l'appareillage surveillé (entièrement fermé ou ouvert), le contact auxiliaire associé (type
a) est soit fermé, soit ouvert afin que la tension de polarisation soit présente ou non sur la borne d'entrée dédiée du
RPH3 (M4-J6:2, 4 ou 6).
Pour permettre au RPH3 d'évaluer l'instant de contact / séparation des contacts principaux du pôle pendant une
manœuvre du disjoncteur, il ajoute arithmétiquement un délai (∆ ∆ppalaux en ms) à l'instant de changement d'état du
contact auxiliaire (front montant ou descendant de la tension d'entrée), comme illustré sur la Figure 37 ci-dessous :

Figure 37 : Définition du décalage temporel pour les contacts auxiliaires


La valeur de ce « décalage auxiliaire » ∆ppalaux dépend des caractéristiques de l'appareillage. Elle doit être mesurée
plusieurs fois sur chaque pôle du disjoncteur séparément, dans les conditions de site habituelles (température extérieure).

12-2012 D1620 FR03


46/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

La valeur moyenne entre ces mesures doit être définie dans les réglages de configuration du RPH3 via l'IHM web,
comme illustré ci-dessous :

Figure 38 : Ajustement du décalage temporel pour les contacts auxiliaires

REMARQUE 1 : ce décalage est considéré comme constant par le RPH3, quelles que soient les conditions de température
et l'âge du mécanisme de commande du disjoncteur.

REMARQUE 2 : pendant les manœuvres d'ouverture du disjoncteur, le contact auxiliaire d'un pôle donné doit ouvrir
AVANT les contacts principaux séparés mécaniquement (∆ ∆ppalaux > 0), alors qu'il doit fermer légèrement APRES les
contacts principaux en contact mécanique pendant les manœuvres de fermeture du disjoncteur (∆ ∆ppalaux < 0). Toutefois,
seules les valeurs (positives) non signées doivent être saisies dans les zones de l'IHM web.

12-2012 D1620 FR03


47/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-4.6-
4.6-2 Méthode de mesure 2 : surveillance des courants HT

Le contrôleur RPH3 propose une autre méthode pour mesurer les temps de manœuvre des pôles de l'appareillage. Cette
méthode consiste à mesurer la circulation du courant HT à travers ses contacts principaux afin de détecter l'instant de
coupure / établissement grâce à l'analyse de forme d'onde.
Cette analyse se base sur une évaluation efficace continue du courant CA avant/après la manœuvre du pôle et sur une
détection instantanée de dépassement de seuil, comme illustré sur la Figure 39 ci-dessous :

Figure 39 : Mesure du temps de manœuvre

12-2012 D1620 FR03


48/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Pendant une manœuvre de fermeture de pôle : dès que le courant efficace atteint le « seuil de détection » prédéfini
IRMS_TH, l'événement d'initiation du courant est daté à l'instant où sa valeur instantanée passe le « seuil de datation »
prédéfini ITH, comme illustré sur la Figure 40 ci-dessous.

Figure 40 : Analyse de forme d’onde pour dater l'initiation du courant : exemple pour une manœuvre de fermeture de pôle

De la même manière, pendant une manœuvre de déclenchement : dès que le courant efficace passe sous IRMS_TH,
l'événement de coupure du courant est daté lorsque sa valeur croise ITH.

Ces deux seuils doivent être ajustés via les réglages logiciels (IHM web) :
- 1 paire de seuils pour les manœuvres de fermeture
- 1 paire de seuils pour les manœuvres d'ouverture

Ces mêmes seuils s'appliquent à chaque pôle. Valeurs recommandées :

I RMS _ TH I TH
0.3 ≤ ≤ 0.5 0.1 ≤ ≤ 0.2
I RATED I PEAK
Tableau 3 : Valeurs recommandées pour les seuils de courant (méthode de mesure des temps de manœuvre 2)

12-2012 D1620 FR03


49/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-4.7 Echantillonnage des courants HT

Le contrôleur RPH3 doit être connecté aux TC (Transformateurs de Courant) de mesure externes via son interface dédiée
(connecteur M3-J4 + douille de sécurité).

Figure 41 : Douille de sécurité sur l'interface M3-J4

Ces TC de mesure doivent être bobinés autour des 3 phases HT, comme illustré ci-dessous :

Figure 42 : Interface de mesure du courant HT

Les TC de mesure recommandés doivent être précis (classe de précision recommandée : 0,5 / 1 / 3), adaptés aux
applications 50/60 Hz et avoir un courant de sortie nominal (enroulement secondaire) de 1 A ou 5 A (puissance de sortie
≈ 5 VA).

Pour des raisons de sécurité, il est important de protéger le personnel de maintenance contre les surtensions parasites
pouvant survenir sur les bornes du TC lors de la déconnexion de l'enroulement secondaire. Cette douille de sécurité
garantit la mise en court-circuit de l'enroulement secondaire du TC lors de la déconnexion pour éviter l'apparition de ces
surtensions.

12-2012 D1620 FR03


50/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Le rapport de transformation du courant doit être connu par le contrôleur RPH3 pour lui permettre d'évaluer le courant
HT circulant réellement à travers chaque pôle de l'appareillage.
Ces réglages doivent être ajustés par l'utilisateur lors de la mise en service du RPH3 via l'IHM web, comme illustré ci-
dessous :

Figure 43 : Réglages du ratio de transformation du courant (IHM web)

Grâce à ce rapport de transformation, le contrôleur RPH3 est capable d'évaluer le courant instantané sur chaque pôle lors
d'une manœuvre de l'appareillage et de le comparer en continu à un seuil prédéfini, réglable via l'IHM web, comme
illustré sur la Figure 44 ci-dessous :

Figure 44 : Ajustement du seuil de courant HT instantané (IHM web)

12-2012 D1620 FR03


51/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Si le courant dépasse le seuil prédéfini, le contrôleur RPH3 déclenche une alarme qui reste active jusqu'à la réception de
la prochaine commande de manœuvre :

Figure 45 : Alarme du courant HT instantané (IHM web)

A des fins de E&C, le RPH3 propose également une fonctionnalité de surveillance en « temps réel » des courants HT via
son IHM web, comme illustré ci-dessous :

Figure 46 : Surveillance en « temps réel » des courants HT à des fins de E&C

Caractéristiques du RPH3 sur cette interface :

Caractéristiques nominales Mini Type Maxi Unité


Connecteur M3-J4 MSTB 2.5/3-STF-5.08
impédance d'entrée différentielle (entre les bornes de raccordement S1 et S2) 0 0 0,1 Ω
amplitude du courant - 1 ou 5 - A
consommation de puissance du RPH3 sur cette entrée - 5 - VA
niveau d'isolement 2000 - - V

12-2012 D1620 FR03


52/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-4.8 Echantillonnage des tensions de ligne HT

Le contrôleur RPH3 peut échantillonner les 3 tensions de ligne HT grâce à des TP dédiés, dont les enroulements primaires
doivent être connectés aux bornes de l'appareillage du côté où se trouvent les éléments du circuit à (dés-)exciter. Bien
qu'elle ne soit pas requise pour les applications TCR, cette connexion est obligatoire pour les applications de commutation
de ligne, pour permettre au RPH3 d'évaluer la tension de battement à travers chaque pôle de l'appareillage lors des
manœuvres de réenclenchement (se reporter à la section 4-5 page 119 pour plus de détails).
Les tensions CA fournies par ces TP sont des images en temps réel des tensions triphasées du système.

Figure 47 : Raccordement de l'interface des tensions de ligne HT


REMARQUE 1 : les TP doivent être choisis pour que la tension efficace nominale à travers leurs enroulements secondaires
(connectés au RPH3) soit de 100V/√3 (option VT100) ou 220V/√3 (option VT220).
REMARQUE 2 : pour les applications de commutation de ligne (firmware « RPH3-L »), les rapports de transformation du
TP doivent être ajustés par un réglage logiciel (via l'IHM web), comme illustré ci-dessous :

Figure 48 : Réglage du rapport de transformation du TP pour les tensions de ligne HT

12-2012 D1620 FR03


53/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

REMARQUE 3 : pour la mise en service et la maintenance, les niveaux de tension réels sont accessibles via l'IHM web
(niveaux d'accès autorisés uniquement) :

Figure 49 : Mesures des tensions de ligne HT

Caractéristiques du RPH3 sur cette interface :

Caractéristiques nominales Mini Type Maxi Unité


Connecteur M3-J3 MSTB 2.5/8-STF-5.08
impédance d’entrée - 8 - kΩ
fréquence 20 - 60 Hz
tension d’entrée (option VT100) 15 100/√3 150 Veff
tension d’entrée (option VT220) 30 220/√3 330 Veff
consommation de puissance du RPH3 sur cette entrée - - 2 VA
niveau d'isolement 2000 - - V
erreur de mesure - - 1 %

12-2012 D1620 FR03


54/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3- 5 Compensation des temps de manœuvre de l'appareillage


3-5.1 Principe général
Le temps de manœuvre de chaque pôle du disjoncteur pendant les ouvertures et fermetures dépend de plusieurs
facteurs :
- Température ambiante
- Tension d'alimentation des bobines du DJ
- Pression hydraulique (pour disjoncteur avec mécanismes de commande hydraulique)
- Temps d'inactivité du disjoncteur (temps entre 2 manœuvres successives – pour les disjoncteurs hydrauliques
uniquement)
- Autres facteurs (performances dynamiques de commande, vieillissement, etc.)
Lors du traitement d'une commande de manœuvre de disjoncteur, le RPH3 doit tenir compte de ces facteurs pour prévoir
le temps de manœuvre attendu sur chaque pôle du disjoncteur, afin de garantir l'établissement / la coupure du courant
HT à des dates cibles :

Figure 50 : Compensations : exemple d'une manœuvre de fermeture

t operation = t rated + ∆ t compensati ons


+ ∆ t adapt
où :

12-2012 D1620 FR03


55/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

- t operation = temps de manœuvre attendu pour le pôle du disjoncteur concerné, tel que prévu par le contrôleur
RPH3.
- t rated = temps de manœuvre du pôle mesuré sur site lors de la mise en service du disjoncteur dans des
conditions les plus proches possibles des conditions nominales (température = 20°C, tension de bobine = Urated,
pression hydraulique = Prated, etc.)
- ∆ t compensati ons = somme des compensations de temps dues à des facteurs pouvant être mesurés/évalués par
le RPH3 et respectant les lois de compensation linéaires :
o Température ambiante
o Tension d'alimentation des bobines du DJ
o Pression hydraulique (pour disjoncteur avec mécanismes de commande hydraulique)
o Temps d'inactivité du disjoncteur (temps entre 2 manœuvres successives – pour les disjoncteurs
hydrauliques uniquement)
- ∆t adaptive_ control = somme des compensations de temps dues à tous les autres facteurs ne pouvant pas être
mesurés par des processus indépendants ou suivant des lois de compensation stochastiques (vieillissement du
disjoncteur, etc.).

Chacune de ces contributions au temps de compensation global d'une manœuvre pour un pôle donné peut être activée ou
désactivée indépendamment via un réglage logiciel dans l'IHM web :

Figure 51 : Activation / désactivation des contributions de compensation

Les sections suivantes décrivent l'évaluation de ces différentes contributions par le contrôleur RPH3.

12-2012 D1620 FR03


56/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-5.2 Contribution de la température ambiante

Pour les applications extérieures, la température ambiante peut considérablement impacter les performances de
l'appareillage : dans une approche globale, les disjoncteurs sont plus lents avec des températures basses.

3-5.2-
5.2-1 Loi de compensation
compensation
Pour chaque type de manœuvre (fermeture et ouverture du disjoncteur), le contrôleur RPH3 intègre une table de 11
valeurs de temps de compensation indexées par les températures (pas de 10°C). Cette table peut être ajustée via l'IHM
web du RPH3 lors de la mise en service (niveau d'accès ≥ Superviseur), comme illustré ci-dessous :

Figure 52 : Réglage de la table de compensation de températures dans l'IHM web (niveau d’accès ≥ Superviseur)

Cette table fournit la contribution (en ms) de la compensation du temps de manœuvre du pôle pour une température
ambiante donnée, grâce à une interpolation linéaire entre 2 points adjacents sur la courbe ci-dessous :

Figure 53 : Caractéristique de compensation de température (interpolation linéaire) : exemple pour les manœuvres de fermeture

REMARQUE : les tables de compensation peuvent être remplies avec différentes valeurs pour les manœuvres d'ouverture
et de fermeture.

3-5.2-
5.2-2 Mesure de la température ambiante

12-2012 D1620 FR03


57/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Le RPH3 échantillonne en continu la température ambiante grâce à un capteur dédié qui doit être installé à l'extérieur,
dans un endroit sans exposition directe aux rayons du soleil ni au vent. Le capteur doit être alimenté par le RPH3 lui-
même (sortie +24VCC).

Figure 54 : Installation type du capteur de température ambiante

Tous les types de capteurs de température peuvent être installés, à condition que leurs interfaces avec le RPH3 soit un
signal analogique standard [4…20 mA] (+24 V). Les facteurs d'échelle doivent être ajustés via l'IHM web :

Figure 55 : IHM web : ajustement des facteurs d’échelle du capteur de température (niveau d'accès ≥ Superviseur)

12-2012 D1620 FR03


58/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Caractéristiques du RPH3 sur cette interface :

Caractéristiques nominales Mini Type Maxi Unité


Connecteur M3-J2 MC 1,5/12-STF-3.5
impédance d'entrée (broches 2:1) 99 100 101 Ω
impédance d'entrée (broches 2:3, broches 1:3) 16 - - kΩ
tension d’alimentation du capteur - 24 - VCC
courant d'entrée (fourni par le capteur) - [4...20] - mA
puissance de sortie (fournie au capteur) - - 2 VA
erreur de mesure - - 3 %

3-5.3 Contribution de la tension de commande du disjoncteur

Les actionneurs de l'appareillage sont généralement constitués de bobines pilotant un mécanisme grâce à des forces
magnétiques (loi de Lenz) : la charge mécanique est proportionnelle au carré du courant. Le taux croissant du courant
étant U/L (où L est l'inductance de bobine et U la tension de commande appliquée à la bobine), toute modification du
niveau de tension impacte directement la charge mécanique et, ainsi, le temps de manœuvre. Cette influence est
compensée par le contrôleur RPH3.

3-5.3-
5.3-1 Loi de compensation
Pour chaque type de manœuvre (fermeture et ouverture du disjoncteur), le contrôleur RPH3 calcule ∆t voltage un temps à
ajouter au temps de manœuvre nominal attendu pour le pôle d'un appareillage grâce à la formule ci-dessous :

U 
∆ t voltage =  rated − 1  .kU . Top rated
 U meas 

où :
- Urated = tension nominale d'alimentation des bobines (réglage logiciel dans l'IHM web).
- U meas = tension réelle d'alimentation des bobines, échantillonnée par le contrôleur RPH3 lors de la réception de
l'impulsion de commande de manœuvre.
- Top rated = temps de manœuvre nominal du pôle du disjoncteur concerné, mesuré dans des conditions
nominales à U = U rated pendant une manœuvre du disjoncteur de la même nature (i.e. lors d'une manœuvre
d’ouverture du disjoncteur en cas de commande ouverte, ou d'une manœuvre de fermeture dans le cas
contraire).
- kU = facteur de compensation en pourcentage (réglage logiciel dans l'IHM web).

12-2012 D1620 FR03


59/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 56 : IHM web : réglages de la compensation de tension

Pour information, kU doit être évalué lors de la mise en service (ou des essais de type de l'appareillage) comme suit :

( Top ) U − ( Top ) Urated


kU[%] = low
.100
 U rated 

 U − 1 .( Top ) Urated
 low 

Où :
- {( Top) ; U } est le point de manœuvre nominal du pôle concerné (tension des bobines = U ).
Urated rated rated

- {( Top) Ulow ; U low } est un autre point de manœuvre du même pôle, obtenu lorsque les bobines sont alimentées
avec une tension inférieure à Urated (tous les autres paramètres étant identiques, i.e. température ambiante,
pression hydraulique, etc).

REMARQUE : le facteur kU peut être réglé sur différentes valeurs pour les manœuvres d'ouverture et de fermeture.

12-2012 D1620 FR03


60/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Exemple d'évaluation kU pour les manœuvres de fermeture : cas du disjoncteur T155-2 équipé d'une commande
hydraulique

Figure 57 : Caractéristique de compensation de la tension d'alimentation des bobines


- Point de fonctionnement 1 (mesure dans les conditions nominales) : {( Top) Urated = 47.9ms; U rated = 125V}
- Point de fonctionnement 2 (conditions nominales + tension basse) : {( Top) Ulow = 48.3ms; U low = 100V}

 Facteur de compensation de tension :


48 .3 − 47 .9
kU = = 3 .3 %
 125 − 1  .47 .9
 
 100 

12-2012 D1620 FR03


61/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-5.3-
5.3-2 Echantillonnage de la tension d’alimentation des bobines du disjoncteur
Le contrôleur RPH3 (module M3) est capable de mesurer lui-même la tension d’alimentation des bobines. Aucun
équipement supplémentaire n'est requis, comme illustré ci-dessous :

Figure 58 : Raccordement de l'interface de surveillance de la tension d’alimentation des bobines

Caractéristiques du RPH3 sur cette interface :

Caractéristiques nominales Mini Type Maxi Unité


Connecteur M3-J2 MSTB 2,5/2-STF
impédance d’entrée - 63 - kΩ
amplitude de la tension d'entrée 48 - 250 VCC
consommation de puissance du RPH3 sur cette entrée - - 2 VA
niveau d'isolement 2000 - - V
erreur de mesure - - 3 %

12-2012 D1620 FR03


62/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-5.4 Contribution de la pression hydraulique

Le temps de manœuvre du pôle d'un d'appareillage dépend directement de la quantité d'énergie disponible dans son
système de commande pendant la manœuvre concernée.
Par conséquent, un mécanisme à ressort a été conçu pour les manœuvres à énergie constante (proportionnelle au carré
de la charge du ressort, il s'agit d'un paramètre géométrique), alors que l'énergie disponible dans les accumulateurs à
commande hydraulique peut être différente d'une manœuvre à l'autre.

Ainsi, le contrôleur RPH3 doit mesurer en continu la pression hydraulique via des capteurs externes et évaluer sa
contribution à la compensation du temps de manœuvre.

3-5.4-
5.4-1 Loi de compensation
Pour chaque type de manœuvre (fermeture et ouverture du disjoncteur), le contrôleur RPH3 calcule ∆t pressure un temps à
ajouter au temps de manœuvre nominal attendu pour le pôle d'un appareillage grâce à la formule ci-dessous :

P 
∆ t pressure =  rated − 1  .kP . Top rated
 Pmeas 

où :
- Prated = pression hydraulique nominale (réglage logiciel dans l'IHM web).
- Pmeas = pression hydraulique réelle, échantillonnée par le contrôleur RPH3 lors de la réception de l'impulsion de
commande de manœuvre.
- Top rated = temps de manœuvre nominal du pôle du disjoncteur concerné, mesuré dans des conditions
nominales à P = Prated pendant une manœuvre du disjoncteur de la même nature (i.e. lors d'une manœuvre
d’ouverture du disjoncteur en cas de commande ouverte, ou d'une manœuvre de fermeture dans le cas
contraire).
- kP = facteur de compensation en pourcentage (réglage logiciel dans l'IHM web).

Figure 59 : IHM web : réglages de la compensation de pression

12-2012 D1620 FR03


63/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

REMARQUE : le facteur kP peut être réglé sur différentes valeurs pour les manœuvres d'ouverture et de fermeture.

Pour information, kP doit être évalué lors de la mise en service (ou des essais de type de l'appareillage) comme suit :

( Top )P − ( Top )P
kP[%] = low rated
.100
 Prated 
 − 1 .( Top )Pr ated
P 
 low 

Où :
- {(Top) Pr ated ;Prated} est le point de manœuvre nominal du pôle concerné (pression hydraulique = Prated ).
- {( Top ) ; Plow } est un autre point de manœuvre du même pôle, obtenu lorsque la pression dans l'(les)
Plow

accumulateur(s) hydraulique(s) concerné(s) est inférieure à Prated (tous les autres paramètres étant identiques,
i.e. température ambiante, tension d'alimentation des bobines, etc.).

12-2012 D1620 FR03


64/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Exemple d'évaluation kP pour les manœuvres de fermeture : cas du disjoncteur T155-2 équipé d'une commande
hydraulique

Figure 60 : Caractéristique de compensation de la pression hydraulique

- Point de fonctionnement 1 (mesure dans les conditions nominales) : {(Top) Pr ated = 47.6ms; Prated = 350b}
- Point de fonctionnement 2 (conditions nominales + pression basse) : {( Top) Plow = 53.1ms;Plow = 280b}

 Facteur de compensation de pression :


53 .1 − 47 .6
kP = = 46 .2%
 350 − 1 .47 .6
 
 280 

3-5.4-
5.4-2 Echantillonnage de la pression hydraulique

Tous les types de capteurs de pression peuvent être installés, à condition que leurs interfaces avec le RPH3 soit un signal
analogique standard [4…20 mA] (+24 V). Les facteurs d'échelle doivent être ajustés via l'IHM web :

Figure 61 : IHM web : ajustement des facteurs d’échelle du capteur de pression hydraulique (niveau d'accès ≥ Superviseur)

12-2012 D1620 FR03


65/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 62 : Raccordement des capteurs de pression hydraulique

Caractéristiques du RPH3 sur cette interface :

Caractéristiques nominales Mini Type Maxi Unité


Connecteur M3-J2 MC 1,5/12-STF-3.5
impédance d'entrée (broches 5:4, broches 8:7, broches 11:10) 99 100 101 Ω
impédance d'entrée (broches 6:4, broches 9:7, broches 12:10) 16 - - kΩ
tension d’alimentation des capteurs - 24 - VCC
courant d'entrée (fourni par chaque capteur) - [4...20] - mA
puissance de sortie (fournie à chaque capteur) - - 2 VA
erreur de mesure - - 3 %

12-2012 D1620 FR03


66/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-5.5 Contribution du temps d'inactivité de l'appareillage

Une compensation spécifique doit être activée (réglage logiciel dans l'IHM web) si l'appareillage n'est pas souvent
manœuvré. Le temps d'inactivité d'un disjoncteur a une influence considérable sur ses temps de manœuvre, notamment
en cas de pilotage par un mécanisme hydraulique.

3-5.5-
5.5-1 Loi de compensation
Telle qu'elle est assurée par le contrôleur RPH3, la compensation de la contribution du temps d'inactivité aux temps de
manœuvre de l'appareillage est basée sur les conclusions techniques Cigré, conformément à la formule ci-dessous ∆tidle
sous la forme du temps à ajouter au temps de manœuvre nominal attendu pour un pôle de l'appareillage :

 Tidle

∆ t idle = A . 1 − e B 
 
Où :
- A et B= paramètres entiers à définir par le logiciel via l'IHM web (par défaut A = 2 ms et B = 10 jours). Les
valeurs précises des paramètres A et B doivent être mesurées lors des essais de type de l'appareillage par le
fabricant.
- Tidle = temps (en jours) écoulé depuis la dernière manœuvre de l'appareillage.

Figure 63 : IHM web : réglages de la compensation du temps d'inactivité

12-2012 D1620 FR03


67/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 64 : Caractéristique de la loi de compensation du temps d'inactivité

NOTE : les facteurs de pondération A et Bpeuvent être réglés sur différentes valeurs pour les manœuvres d'ouverture et
de fermeture.

3-5.5-
5.5-2 Mesure du temps d'inactivité de l'appareillage

Le temps d'inactivité Tidle de l'appareillage est mesuré par le contrôleur RPH3 lui-même sous forme de temps (en jours)
écoulé depuis la dernière manœuvre de l'appareillage. Il est réinitialisé à chaque manœuvre de l'appareillage, quel que
soit le type de manœuvre (ouverture ou fermeture).

12-2012 D1620 FR03


68/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-5.6 Contribution de tous les autres facteurs : contrôle adaptatif

A long terme, le temps de manœuvre du pôle d'un appareillage donné peut toujours varier d'une manœuvre à l'autre,
même si les principales conditions environnementales sont constantes (température ambiante, pression hydraulique,
etc.)

L'écart résiduel peut être dû à plusieurs autres facteurs qui ne peuvent pas être évalués avec précision (vieillissement,
efforts électro-dynamiques, etc.). Toutefois, la combinaison de ces facteurs peut considérablement affecter le temps de
manœuvre du pôle, et introduire un délai entre le temps de manœuvre attendu (prévu AVANT la manœuvre) et le temps
réel (mesuré APRES la manœuvre).

Par conséquent, le contrôleur RPH3 intègre une fonctionnalité spécifique permettant de compenser ce délai
supplémentaire (i.e. diminution de cet écart après quelques manœuvres) : cette fonctionnalité est appelée « contrôle
adaptatif ».

Figure 65 : Effets du contrôle adaptatif


Source de données : Mitsubishi

3-5.6-
5.6-1 Loi de compensation

La contribution adaptative d'un pôle donné pour une manœuvre donnée (N) est définie comme la fraction du décalage
entre le temps de manœuvre prévu pendant la dernière manœuvre similaire (N-1) et le temps réel (mesuré par le
contrôleur RPH3).

La contribution adaptative pour le nombre de manœuvres N est calculé comme suit :

∆t adapt N
= K. (t measured N− 1
− t commission ing − ∆ t compensati ons N − 1
) + ( 1 − K ). ∆ t adapt N− 1

où :

- K= facteur de pondération. Il doit être choisi dans la plage [0,0; 0,5] pour accélérer ou ralentir la boucle de
contrôle adaptatif : si la valeur s'approche de 0,5, le nombre de manœuvres requises pour la contribution
adaptative à compenser est réduit (et la précision est diminuée). Si la valeur est proche de 0, le nombre de
manœuvres requises augmente, mais l'algorithme est plus précis.
K = 0,3 est le réglage par défaut recommandé par Alstom.

12-2012 D1620 FR03


69/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

- t measured N− 1
= temps de manœuvre du pôle concerné, mesuré par le RPH3 après la dernière manœuvre
similaire (i.e. ouverture ou fermeture).
- t comissioni ng = temps de manœuvre nominal du pôle concerné, mesuré avec un équipement séparé lors de la
mise en service de l'appareillage sur site.
- ∆t compensati ons N−1
= somme des compensations calculée sur le pôle concerné par le contrôleur RPH3 lors
de la dernière manœuvre similaire : inclut toutes les compensations (température ambiante, pression
hydraulique, temps d'inactivité et tension d’alimentation des bobines) calculées sur la précédente manœuvre
similaire du disjoncteur (N-1).

Figure 66 : IHM web : réglage du facteur de pondération du contrôle adaptatif

REMARQUE : le facteur de pondération K du contrôle adaptatif est unique pour les manœuvres de fermeture et
d'ouverture.

12-2012 D1620 FR03


70/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3- 6 Bridage des compensations

Plusieurs raisons peuvent entraîner la modification brusque du temps de manœuvre d'un pôle donné du disjoncteur d'1
manœuvre à la suivante (maintenance, essais, perturbations imprévues, etc.).

Dans ce cas, le contrôleur RPH3 doit déclencher des alarmes (se reporter à la section 0, page 71). Toutefois, ces
situations peuvent également « corrompre » les compensations de temps et la fonctionnalité de contrôle adaptatif, car
elles génèrent une grande différence entre le temps de manœuvre attendu (prévu) et réel (mesuré après la manœuvre).
Pour éviter que les valeurs élevées de ∆t compensati ons et ∆t adapt « surdimensionnement » artificiellement la
prévision du temps de manœuvre dans la manœuvre suivante du disjoncteur, le RPH3 utilisé une fonction de « bridage »,
qui limite ces décalages aux valeurs maximales absolues (en ms), pouvant être réglées par un réglage logiciel via l'IHM
web :

Seuil de bridage pour


∆t compensati ons

Seuil de bridage pour


∆t adapt

Figure 67 : IHM web : réglage des compensations et fonctionnalité de bridage du contrôle adaptatif

REMARQUE 1 : les deux seuils de « bridage » sont définis comme des valeurs absolues, de sorte que le signe de
∆t compensations et ∆t adapt soit respecté par les fonctions de bridage.

REMARQUE 2 : les seuils de « bridage » sont définis une fois pour les manœuvres d'ouverture et de fermeture. Il est
impossible d'appliquer aux manœuvres de fermeture une valeur de seuil différente de celle des manœuvres d'ouverture.

12-2012 D1620 FR03


71/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3- 7 Alarmes, données en temps réel, et enregistrements de commutation


Le contrôleur RPH3 fournit à l'utilisateur des informations utiles sur son état (auto-diagnostic), l'état de l'appareillage et
l'historique de l'application (enregistrements de commutation).

Ces données sont accessibles en « temps réel » (par ex. mesures rafraîchies périodiquement et état courant des alarmes)
ou par « événement daté » (par ex. enregistrements de commutation, historique des alarmes).

L'IHM web du RPH3 (logiciel intégré) permet d'accéder aux données en temps réel (incluant l'état courant de toutes les
alarmes) ainsi qu'aux données associées à la tentative de manœuvre de commutation PoW la plus récente (mémoire non
volatile).

Figure 68 : Accès aux données en temps réel (IHM web)

Figure 69 : Accès aux dernières données de commutation PoW


(IHM web)

12-2012 D1620 FR03


72/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-7.1 Données en temps réel

Les données suivantes sont accessibles en temps réel via l'IHM web du RPH3 :

Données des capteurs unité


Mesure de la tension d’alimentation des bobines (CC) V
Pression de commande hydraulique (1 mesure/phase) Bars
Température ambiante °C
Identification de la phase de référence (L1, L2 ou L3) -
Mesure de la tension de référence au niveau de l'enroulement secondaire du TP (valeur efficace) V
Tension de référence au niveau de l'enroulement primaire du TP (valeur efficace, évaluée à partir de la kV
mesure du secondaire du TP)
Mesure de la fréquence de la tension de référence au niveau de l'enroulement secondaire du TP Hz
Mesure du courant à travers l'enroulement secondaire du TC (valeur efficace, 1 mesure / phase) A
Courant HT circulant à travers l'enroulement primaire du TC (valeur efficace, 1 évaluation / phase à partir kA
de la mesure au niveau du secondaire du TC)
Signalisation des entrées & réglages principaux valeurs possibles
Programme de commutation à appliquer lors de la prochaine manœuvre du TRANSFORMATEUR,
disjoncteur REACTANCE,
CONDENSATEUR,
PROGRAMME UTILISATEUR
Décalages angulaires associés aux manœuvres de fermeture du disjoncteur ° (angulaire)
Décalages angulaires associés aux manœuvres d'ouverture du disjoncteur ° (angulaire)
Etat du mode neutre du réseau, INCONNU,
détecté par le matériel RPH3 (fil de liaison) ou défini par le réglage logiciel de A LA TERRE,
l'IHM ISOLE
Stratégie préférée pour la mesure du temps de manœuvre COURANT HT,
CONTACTS AUX.
Liste des contributions activées pour les temps de manœuvre de l'appareillage TEMPERATURE AMBIANTE,
TENSION DE COMMANDE,
PRESSION DE COMMANDE
HYDRAULIQUE,
TEMPS D'INACTIVITE DU DISJONCTEUR,
CONTROLE ADAPTATIF
Etat des contacts auxiliaires de l'appareillage ( 1 contact aux. / pôle du OUVERT,
disjoncteur) FERMÉ,
INCONNU
Etat global valeurs possibles
Version du firmware TCR VX.YY, LIGNE VX.YY
Dernier résultat de commutation (DEL rouge « 2 – Etat de commutation ») OK, ALARME
Relais d'alarme « Tout-ou-rien » (relais monostable) OK, ALARME
Relais d'alarme « bascule » (bi-stable) #1 OK, ALARME
Relais d'alarme « bascule » (bi-stable) #2 OK, ALARME
Relais d'alarme « bascule » (bi-stable) #3 OK, ALARME
Relais d'alarme « bascule » (bi-stable) #4 OK, ALARME
Alarme système (DEL rouge « 3 – Alarme système ») OK, ALARME
Alarme d'application (DEL rouge « 4 – Alarme d'application ») OK, ALARME

12-2012 D1620 FR03


73/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Détails des alarmes du système valeurs possibles


Date FIABLE, NON FIABLE
Etat d'étalonnage U/I OK, NON EFFECTUE
Chargement des paramètres OK, NOK
Validité des paramètres OK, NOK
Etat de la voie de sortie de fermeture du RPH3 (auto-test interne) OK, NOK
Etat de la voie de sortie d'ouverture du RPH3 (auto-test interne) OK, NOK
Contrôle interne (auto-test) OK, ERREUR
Etat des entrées des capteurs analogiques (4-20 mA) OK, AU MOINS UN NE FONCTIONNE
PAS
Détails des alarmes d'application valeurs possibles
Tension de référence OK,
FREQUENCE HORS PLAGE,
AMPLITUDE HORS PLAGE
Valeur de crête du courant HT (mesuré lors de la dernière manœuvre de OK,
commutation) HORS PLAGE UTILISATEUR
Mode neutre du réseau INCONNU,
détecté par le matériel RPH3 (fil de liaison) ou défini par le réglage logiciel de A LA TERRE,
l'IHM ISOLE
Comportement de l'application (résultats de l'auto-test de l'algorithme interne) OK, ETAPE ALGO X ALARME
Temps de fermeture de l'appareillage (mesuré sur chaque pôle du disjoncteur lors
de la dernière manœuvre de fermeture : se reporter à la section 0, page 42) OK,
 Min ≤ TOP_measured ≤ Max ? ALARME

∆TOP ≤ tolérance ?
Temps d'ouverture de l'appareillage (mesuré sur chaque pôle du disjoncteur lors
de la dernière manœuvre d'ouverture : se reporter à la section 0, page 42) OK,
 Min ≤ TOP_ measured ≤ Max ? ALARME

∆TOP ≤ tolérance ?
Bridage de la compensation du temps de manœuvre (se reporter à la section 0,
page 70) : OK,
 Min < ∆t compensations < Max ? COMPENSATION HORS PLAGE,
CONTROLE ADAPTATIF HORS PLAGE
 Min < ∆ t adapt < Max ?
Tension de commande (tension CC d'alimentation des bobines, valeur instantanée
mesurée) OK,
HORS PLAGE UTILISATEUR
 Min < U meas < Max ?
Température ambiante (valeur instantanée mesurée) OK,
 Min < Température ambiante < Max ? HORS PLAGE UTILISATEUR
Pression de commande hydraulique (valeurs instantanées mesurées dans chaque
commande hydraulique)
 Min < Pmeas ¨(L1) < Max ? OK,
HORS PLAGE UTILISATEUR
 Min < Pmeas ¨(L2) < Max ?
 Min < Pmeas ¨(L3) < Max ?

12-2012 D1620 FR03


74/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Détails des alarmes d'auto-test valeurs possibles


Auto-diagnostic de la capacité du RPH3 à fermer chaque pôle du disjoncteur OK, ECHEC
(résultat de test)
Auto-diagnostic de la capacité du RPH3 à ouvrir chaque pôle du disjoncteur OK, ECHEC
(résultat de test)
Résultat de l'auto-diagnostic d'activation de la fermeture du disjoncteur (pour OK, ECHEC
chaque pôle)
Résultat de l'auto-diagnostic d'activation de l'ouverture du disjoncteur (pour OK, ECHEC
chaque pôle)
Résultat du test de continuité des bobines de fermeture du disjoncteur (pour OK, Discontinuité
chaque pôle)
Résultat du test de continuité des bobines d'ouverture du disjoncteur (pour chaque OK, Discontinuité
pôle)

REMARQUE 1 : la vitesse de rafraîchissement des données peut être ajustée via l'IHM web comme suit :
- 0 (pas de rafraîchissement),
- 3 secondes,
- ou 20 secondes
REMARQUE 2 : pour l'installation, la mise en service, la maintenance et l'étalonnage en usine, l'IHM web du RPH3
propose des niveaux supplémentaires, permettant d'accéder aux autres données en temps réel (pour les utilisateurs
avancés uniquement).

3-7.2 Signalisation des alarmes

Le contrôleur RPH3 inclut 2 indicateurs visuels (DEL rouges sur sa façade) et 5 contacts de sortie de relais dédiés à la
signalisation des alarmes (i.e. avertir l'utilisateur si le contrôleur RPH3 déclenche des alarmes).
Sa façade comporte également 2 DEL d'état vertes supplémentaires (allumées lorsqu'une manœuvre normale est en
cours).
M4-J4

Contact de sortie 4
« bascule »
2 DEL d’état Contact de sortie 3
« bascule »
2 DEL d’alarme
Contact de sortie 2
« bascule »
Contact de sortie 1
« bascule »
Contact de sortie « tout-
ou-rien »

Figure 70 : DEL en façade et contacts de sortie de relais

Le terme « alarme » est utilisé pour un signal qui peut être activé par le contrôleur RPH3 si ≥ 1 condition(s) est(sont)
remplie(s) à un instant donné. Le cycle de traitement du RPH3 pour les alarmes déclenchables et le suivant :

12-2012 D1620 FR03


75/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 71 : Cycle de traitement des alarmes

3-7.2-
7.2-1 DEL d'état verte : « 1 - Alimentation »

Cet indicateur visuel est associé à une fonctionnalité de surveillance continue de l'alimentation du RPH3 : il est activé et
reste allumé tant que la puissance disponible sur les bornes M1-J1 est suffisante pour un fonctionnement normal, (voir
Figure 83, page 92). Elle est désactivée si la puissance disponible est hors plage (cette plage dépend de la variante RPH3
considérée : se reporter à la section 3-10, page 91).

3-7.2-
7.2-2 DEL d'état verte : « 2 – Etat de commutation »

Cet indicateur visuel est désactivé si aucune manœuvre PoW de l'appareillage n'est en cours. Elle est activée lorsqu'une
manœuvre de commutation PoW est traitée par le contrôleur RPH3, et reste allumée pendant ~4 secondes (jusqu'à la fin
du processus d'enregistrement des signaux : se reporter à la section 3-7.3 page 82 pour plus d'explications).

AVERTISSEMENT : ce voyant n'est PAS une alarme. Son état (allumé ou éteint) ne signale pas un problème pendant la
dernière manœuvre de commutation PoW. Il est considéré comme une DEL « d'activité » indiquant qu'une manœuvre de
commutation PoW est en cours de traitement par le contrôleur RPH3.

12-2012 D1620 FR03


76/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-7.2-
7.2-3 DEL d'alarme rouge
rouge : « 3 – Alarme système »

Cet indicateur visuel est associé au groupe d'alarmes « système » : il est allumé dès que ≥ 1 des conditions ci-dessous est
remplie (voir Tableau 4), et reste automatiquement allumé jusqu'à ce plus aucune de ces conditions ne soit remplie
(fonction OU logique entre les conditions d'alarme) :

Conditions de déclenchement des alarmes système


Désignation Description
Date La date courante n'a pas été correctement définie : utiliser l'IHM web pour la régler.
Etalonnage U/I Un problème a été détecté dans l'étalonnage du courant et de la tension internes effectué par
l'usine lors du processus de fabrication du RPH3. Contacter Alstom.
Chargement des Un problème a été détecté lors du processus de chargement des réglages logiciels.
paramètres Redémarrer le contrôleur RPH3. Si l'alarme est toujours activée, contacter Alstom.
Validité des paramètres Un problème a été détecté entre les réglages logiciels. Redémarrer le contrôleur RPH3. Si
l'alarme est toujours activée, contacter Alstom.
Ouverture de la voie de Un problème a été détecté par la fonctionnalité de surveillance continue de la voie de
sortie commande d'ouverture de l'appareillage : discontinuité dans le circuit d'ouverture du
disjoncteur externe ou problème interne du RPH3 avec les transistors de commutation
MOSFET. Vérifier la continuité du circuit surveillé, déconnecter les équipements
supplémentaires de surveillance de continuité puis redémarrer le contrôleur RPH3.
Si cette alarme est toujours allumée, vérifier que le réglage logiciel « schéma de câblage des
bobines » est correctement défini en accord avec les connexions câblées réelles entre le
connecteur M4-J2 du RPH3 et les bobines d'ouverture de l'appareillage (schéma « mode
commun » ou « mode différentiel »).
Fermeture de la voie de Un problème a été détecté par la fonctionnalité de surveillance continue de la voie de
sortie commande de fermeture de l'appareillage : discontinuité dans le circuit de fermeture du
disjoncteur externe ou problème interne du RPH3 avec les transistors de commutation
MOSFET. Vérifier la continuité du circuit surveillé, déconnecter les équipements
supplémentaires de surveillance de continuité puis redémarrer le contrôleur RPH3.
Si cette alarme est toujours allumée, vérifier que le réglage logiciel « schéma de câblage des
bobines » est correctement défini en accord avec les connexions câblées réelles entre le
connecteur M4-J2 du RPH3 et les bobines d'ouverture de l'appareillage (schéma « mode
commun » ou « mode différentiel »).
Auto-test interne RPH3 Une défaillance interne a été détectée. Redémarrer le contrôleur RPH3. Si l'alarme est
toujours activée, contacter Alstom.
Capteurs analogiques Un problème a été détecté sur l'interface câblée du contrôleur RPH3 avec ≥ 1 capteur(s)
analogique(s). Vérifier les raccordements avec tous les capteurs externes (sonde de
température, TC, TP, capteurs de pression hydraulique 4-20 mA, …) puis redémarrer le
contrôleur RPH3. Si cette alarme est toujours allumée, vérifier les réglages du RPH3 relatifs à
ces capteurs (vérifier que la compensation de température est désactivée si aucune sonde de
température n'est connectée, etc.)
Tableau 4 : Conditions de la DEL d'alarme « 3 - Alarme système »

REMARQUE : les alarmes système ne peuvent pas être « effacées » ou « acquittées » manuellement. La seule méthode
pour éteindre ce voyant consiste à identifier l'origine de cette alarme et à résoudre le problème associé.

12-2012 D1620 FR03


77/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-7.2-
7.2-4 DEL d'alarme rouge : « 4 – Alarme d'application
d'application »

Cet indicateur visuel est associé au groupe d’alarmes « d'application » : il est activé dès que ≥ 1 des conditions ci-dessous
est remplie (voir Tableau 5), et reste automatiquement allumé jusqu'à ce que plus aucune de ces conditions ne soit
remplie (fonction OU logique entre les conditions d'alarme) :

Conditions de déclenchement des alarmes d'application


Désignation Description
Tension de référence La tension de référence a été mesurée en-dehors de la plage par le contrôleur RPH3 (en
fréquence ou en amplitude) pour une durée > 200 ms. Contrôler la forme d’onde de la
tension de référence.
Courant de ligne Le courant de ligne HT a été mesuré en-dehors de la plage par le contrôleur RPH3 (en phase
ou en amplitude). Vérifier le raccordement des TC de mesure du courant.
Si aucun TC ne doit être connecté au RPH3 (mesure du temps de manœuvre via les contacts
auxiliaires de l'appareillage au lieu de la mesure du courant de ligne), désactiver l'option de
surveillance du courant (voir Figure 33 page 44) puis réessayer de manœuvrer l'appareillage.
Sinon, ajuster la plage autorisée pour le courant de ligne via l'IHM web (réglages du TC de
mesure : se reporter à la Figure 43 page 51).
Si l'alarme est toujours allumée, contacter Alstom pour contrôler l'étalonnage U/I.
Neutre réseau Le neutre réseau, détecté par le contrôleur RPH3 grâce à un fil de liaison sur le connecteur
M4-J5, ne correspond pas à la configuration attendue (par ex. il a été détecté comme mis à la
terre ou indéfini alors qu'il devait être isolé). Vérifier que le fil de liaison est correctement
raccordé sur le connecteur M4-J5 et est adapté au mode neutre de l'application finale.
Comportement de L'algorithme de l'application principale interne du RPH3 présente une défaillance.
l'application Redémarrer le contrôleur RPH3. Si cette alarme est toujours activée, contacter Alstom.
Dernière manœuvre de Le temps de fermeture de l'appareillage a été mesuré en-dehors de la plage sur ≥ 1 pôle(s)
fermeture de du disjoncteur lors de la dernière manœuvre de fermeture :
l'appareillage  Soit Max < TOP_ measured
 Ou TOP_ measured < Min
 Ou ∆TOP > tolérance
se reporter à la section 0 (page 42) pour plus de détails sur TOP_ measured et ∆TOP.
Si nécessaire, ajuster les réglages associés via l'IHM web (min, max, tolérance) puis
réessayer de manœuvrer l'appareillage afin d'effacer cette alarme.
Dernière manœuvre Le temps d'ouverture de l'appareillage a été mesuré en-dehors de la plage sur ≥ 1 pôle(s) du
d'ouverture de disjoncteur lors de la dernière manœuvre d'ouverture :
l'appareillage  Soit Max < TOP_ measured
 Ou TOP_ measured > Max
 Ou ∆TOP > tolérance
Se reporter à la section 0 (page 42) pour plus de détails sur TOP_ measured et ∆TOP.
Si nécessaire, ajuster les réglages associés via l'IHM web (min, max, tolérance) puis
réessayer de manœuvrer l'appareillage afin d'effacer cette alarme.
Compensations des ≥ 1 de la contribution de la compensation du temps de manœuvre de l'appareillage a été
temps de manœuvre de mesuré en-dehors de la plage (et bridé) :
l'appareillage  Max < ∆t compensations

12-2012 D1620 FR03


78/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

 Ou ∆t compensations < Min

 Ou Max < ∆t adapt

 Ou ∆t adapt < Min

Se reporter à la section 0, page 70, pour de plus amples détails sur ∆t compensations et

∆t adapt .
Vérifier que les contributions de compensation activées sont effectivement nécessaires, et
vérifier les seuils Min et Max associés (les ajuster si nécessaire), puis vérifier que tous les
capteurs associés sont correctement raccordés (TC, contacts auxiliaires du disjoncteur,
capteurs de pression hydraulique, sonde de température ambiante, etc.). Essayer ensuite à
nouveau de manœuvrer l'appareillage.
Si cette alarme est toujours activée, remettre à zéro les temps adaptatifs via l'IHM web
(niveau d'accès > Utilisateur) puis réessayer de manœuvrer le disjoncteur. Si cette alarme
n'est pas effacée de cette manière, contacter Alstom.
Tension de commande La tension de commande (tension CC d'alimentation des bobines, valeur instantanée
mesurée) a été mesurée hors plage :
 Soit Max < U meas
Ou U meas < Min

Vérifier que la tension d'alimentation CC des bobines est présente sur les DEUX connecteurs
du RPH3 M3-J1 ET M4-J1.
Température ambiante La température ambiante a été mesurée en-dehors de la plage spécifiée :
 Soit Max < Température ambiante
 Soit Température ambiante < Min
Vérifier le raccordement de la sonde de température et, si nécessaire, ajuster les seuils Min et
Max via l'IHM web.
Pression de commande La pression hydraulique dans ≥ 1 mécanisme(s) de commande de pôle a été mesurée en-
hydraulique dehors de la plage spécifiée (valeur instantanée) :
 Max < Pmeas (L1)
 Ou Pmeas (L1) < Min
 Ou Max < Pmeas (L2)
 Ou Pmeas (L2) < Min
 Ou Max < Pmeas (L3)
 Ou Pmeas (L3) < Min

Vérifier la pression réelle dans chaque mécanisme de commande de pôle et, si nécessaire,
ajuster les seuils d'alarme Min et Max associés.
Tableau 5 : Conditions de la DEL d'alarme « 4 - Alarme d'application »

REMARQUE : les alarmes d'application ne peuvent pas être « effacées » ou « acquittées » manuellement. La seule
méthode pour éteindre ce voyant consiste à identifier l'origine de cette alarme et à résoudre le problème associé.

12-2012 D1620 FR03


79/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-7.2-
7.2-5 Contacts de sortie d'alarme de relais (x 5)

Différentes conditions d'alarme peuvent être affectées à chacun des 5 contacts de sortie de relais du contrôleur RPH3
(connecteur M4-J4).

Cette affectation doit être définie via l'IHM web, comme illustré sur la Figure 72 ci-dessous :

Figure 72 : Réglage de l'affectation des alarmes via l'IHM web

Dès que ≥ 1 condition(s) est(sont) remplie(s), les contacts de sortie de relais associés, dont la case correspondante est
cochée, sont activés jusqu'à que cette(ces) condition(s) soit(soient) effacée(s), comme indiqué dans le Tableau 6 ci-
dessous :

12-2012 D1620 FR03


80/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Monostable
Contact de relais Bistable #1 Bistable #2 Bistable #3 Bistable #4
(« tout ou
(M4-J4) (« bascule ») (« bascule ») (« bascule ») (« bascule »)
rien »)
bornes 2-3 4-5 5-6 7-8 8-9 bornes 2-3 4-5 5-6
statut NO NF NO NF NO statut NO NF NO
conserver état conserver état conserver état conserver état
Hors tension ouvert
courant courant courant courant
Alarme
Alarme activée ouvert ouvert fermé ouvert fermé ouvert ouvert fermé
activée
Alarme Alarme
fermé fermé ouvert fermé ouvert fermé fermé ouvert
désactivée désactivée
Tableau 6 : Etat des contacts de sortie d'alarme de relais

REMARQUE 1 : si le contrôleur RPH3 est éteint, les 4 contacts pilotés par des relais bistables (« bascule ») conservent
leur état jusqu'à la prochaine mise sous tension, alors que le contact piloté par le relais monostable est automatiquement
ouvert. Quel que soit le contact considéré, toutes les conditions d'alarme sont automatiquement testées lors de la mise
sous tension et les contacts sont commutés selon le résultat de ce dernier test.

REMARQUE 2 : si le contrôleur RPH3 doit être dérivé via le contact d'alarme de relais monostable (« tout-ou-rien », M4-
J4 broches 2 et 3), Alstom recommande d'appliquer pour ce contact l'affectation indiquée sur la Figure 72 ci-dessus.

12-2012 D1620 FR03


81/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-7.3 Historique de commutation PoW (enregistrements des manœuvres du disjoncteur)

L'IHM web du RPH3 (logiciel intégré) permet d'accéder aux données associées à la tentative de manœuvre de
commutation PoW la plus récente.

Toutefois, les données associées à des manœuvres de commutation plus anciennes sont également stockées dans la
mémoire non-volatile du RPH3, sous forme de fichiers codés binaires avec l'extension « *.arch ».

Figure 73 : Chargement des 1025 derniers enregistrements de commutation (IHM web)

1 fichier d'archive est automatiquement généré et stocké par le contrôleur RPH3 après chaque tentative de commutation
PoW (même si la manœuvre a échoué ou a été annulée quelle qu'en soit la raison).

Les « petits » fichiers d'archive contiennent des données détaillées (mesures, alarmes, etc.) collectées par le contrôleur
RPH3 lors des manœuvres de commutation associées. Jusqu'à 1025 « petites » archives peuvent ainsi être enregistrées,
correspondant aux 1025 dernières tentatives de manœuvre.

Les fichiers d'archive « complets » contiennent les mêmes données ainsi que 4 secondes de valeurs échantillonnées de
signaux (tensions, courants, contacts auxiliaires des pôles, etc.). Ces données détaillées peuvent être utiles pour les
fonctionnalités d'analyse détaillée post-manœuvre. Le contrôleur RPH3 peut stocker 1 fichier d'archive « complet » pour
chacune des 25 dernières tentatives de commutation.

Tous les fichiers d'archive peuvent être téléchargés via l'IHM web (Figure 73 ci-dessus) ou via le logiciel optionnel « RPH
manager ».
Toutefois, ces données sont codées dans des fichiers binaires pouvant être décodés et traités uniquement par le logiciel
optionnel « RPH manager ». Se reporter au document [2] pour plus de détails sur cet outil logiciel.

12-2012 D1620 FR03


82/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 74 : Logiciel RPH Manager : données détaillées sur la commutation PoW et historique des alarmes

Figure 75 : Logiciel RPH : forme d'onde complète

Quelle qu'en soit la raison, l'utilisateur peut créer un fichier d'archive complet à tout moment depuis l'IHM web en
cliquant simplement sur le bouton « Create an archive now » (créer une archive). L'enregistrement de tous les signaux est
lancé pendant 4 secondes et les formes d'onde détaillées sont stockées dans un nouveau fichier d'archive « complet ».

12-2012 D1620 FR03


83/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3- 8 Réseau, communication & horloge temps réel

Le contrôleur RPH3 peut se comporter comme un nœud sur un réseau IP, via Ethernet CEI 61850-9-2 sur une interface
électrique (RJ45, connecteur M2-J3) et une interface optique (MT-RJ, connecteur M2-J1).

Sa configuration IP est la suivante :

- Adresse par défaut : 192.168.5.2 (modifiable via l'IHM web)


- Masque de réseau par défaut : 255.255.255.0 (modifiable via l'IHM web)
- Nom hôte IP : aucun
- Nom groupe de travail IP : aucun
- Nom utilisateur IP : aucun

Certains de ces réglages peuvent être modifiés via l'IHM web, comme illustré sur la Figure 76 ci-dessous :

Figure 76 : Réglages du réseau IP et réglage de l'horloge du RPH3

Il est également possible de modifier la date et l'heure utilisées par le contrôleur RPH3 pour la datation (enregistrements
des événements).

REMARQUE 1 : ces réglages ne sont pas perdus en cas de coupure d'alimentation.

REMARQUE 2 : la date et l'heure peuvent être synchronisées avec un serveur d'horloge externe, à condition d'être
accessibles sur le réseau IP. Elles peuvent également être synchronisées via une liaison optique dédiée (interface ST
optique). Contacter Alstom pour plus de détails.

AVERTISSEMENT : le mode d'adressage IP du RPH3 est uniquement statique (l'adressage dynamique est possible via
DHCP). Il est donc important de se rappeler de son adresse IP. Sinon, un balayage du réseau IP sera nécessaire pour
identifier le contrôleur RPH3.

12-2012 D1620 FR03


84/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3- 9 Réglages de configuration

Pour configurer correctement un contrôleur RPH3 donné, rassembler et utiliser les données suivantes pour ajuster les
réglages internes du RPH3 via son IHM web, avant de lancer une manœuvre du disjoncteur.

3-9.1 Données relatives à l'application finale

- Fréquence nominale du système (Hz).


- Mode neutre du réseau : effectivement mis à la terre, isolé, mis à la terre via une NGR (Neutral Grounding
Reactor - résistance de mise à la terre du neutre)…
- Niveau de tension phase-phase HT nominal (kV eff.).
- Niveau de courant HT nominal circulant à travers chaque pôle de l'appareillage (A eff.).
- Type de charge à commuter par le disjoncteur (condensateur, 3x réactance monophasée, 1x réactance triphasée,
3x transformateur de puissance monophasé, 1x transformateur triphasé, etc).

3-9.2 Données relatives aux capteurs externes

- Rapports de transformation pour les TC et TP installés (niveaux efficaces nominaux au niveau des enroulements
primaires et secondaires).
- Courants de sortie nominaux à 4 mA et 20 mA pour le transducteur de température ambiante.
- Courants de sortie nominaux à 4 mA et 20 mA pour les transducteurs de pression hydraulique (si applicable).

Figure 77 : Réglages relatifs aux capteurs externes

12-2012 D1620 FR03


85/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-9.3 Données relatives à l'appareillage

- Temps de manœuvre nominaux + décalages entre les contacts principaux et auxiliaires pour chaque pôle de
l'appareillage mesurés sur le site d'installation final de l'appareillage dans les conditions nominales
(température ambiante nominale, pression hydraulique nominale et tension de commande nominale).
- Temps de pré-arc (pour les manœuvres de fermeture) et temps d'arc (pour les manœuvres d'ouverture) de
chaque pôle du disjoncteur.
- Méthode préférée pour la mesure des temps de manœuvre du disjoncteur (instants d'établissement / coupure du
courant ou instants de commutation des contacts auxiliaires du disjoncteur).
- Seuil de détection du courant efficace (A eff.) + seuil de datation du courant instantané (A) pour la méthode de
mesure par établissement / coupure du courant : se reporter à section 3-4.6-2, page 48.
- Niveau de tension de commande (V) : tension CC nominale utilisée pour alimenter les bobines et pour les
impulsions de fermeture et d'ouverture tripolaires.
- Lois de compensation des temps de manœuvre pour les manœuvres de fermeture et d'ouverture du disjoncteur
par rapport aux contributions de :
o Température ambiante  tableau entre -50°C et +50°C par pas de 10°C.
o Tension de commande  évaluation du facteur kU pour les manœuvres d'ouverture et de fermeture : se
reporter à la section 3-5.3-1, page 59.
o Pression hydraulique (si applicable)  évaluation du facteur kP pour les manœuvres d'ouverture et de
fermeture : se reporter à la section 3-5.4-1, page 63.
o Temps d'inactivité de l'appareillage (si applicable)  évaluation des facteurs A et B : se reporter à la
section 3-5.5-1, page 67.
- Facteur de pondération du contrôle adaptatif  se reporter à la section 3-5.6, page 69.

Figure 78 : Réglages relatifs à l'appareillage : exemple pour la fermeture du disjoncteur

12-2012 D1620 FR03


86/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

REMARQUE : les temps d'arc (pour les manœuvres d'ouverture) et de pré-arc (pour les manœuvres de fermeture)
doivent être ajustés avec la plus grande précision possible, pour une commutation PoW efficace sur la limitation des
transitoires (se reporter aux sections 2 pour plus de détails).

Les valeurs optimales doivent être fournies par le fabricant du disjoncteur.

Alternativement, des valeurs approximatives peuvent également être calculées à partir des données citées dans la section
3-9.1 et ci-dessous :

- RDDS de chaque interrupteur de pôle (un pôle de disjoncteur donné peut être composé de ≥ interrupteurs)
- Vitesse nominale de fermeture de chaque pôle (selon le mécanisme de commande)
- Composition du mélange gazeux (SF6 pur ou associé avec CF4, N2…)
- Pression nominale du gaz et seuil d'alarme basse pression P1
- Présence ou non de condensateurs de répartition parallèlement aux interrupteurs du disjoncteur

12-2012 D1620 FR03


87/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-9.4 Données de commande PoW

- Mode neutre du réseau sélectionné (à la terre ou isolé) + méthode de détection choisie (logiciel ou matériel) : se
reporter à la section 3-4.3 page 36.
- Schéma de câblage des bobines de l'appareillage (mode commun ou mode différentiel) : se reporter à la section
0, page 38.
- Identification de la phase de référence (L1, L2 ou L3) et déphasage initial (se reporter à la section 3-4.2, page 35
pour plus de détails).
- Liste des contributions activées pour la compensation des temps de manœuvre du disjoncteur (se reporter à la
section 3-5, page 55).
- Programme de commutation PoW sélectionné (transformateur, condensateur, réactance shunt ou programme
utilisateur).

Figure 79 : Réglages de commande PoW


- Décalages angulaires PoW pour la stratégie de repli pendant les manœuvres d'ouverture et de fermeture du
disjoncteur (si la méthode choisie pour la détection du mode neutre du réseau est « matériel ») : se reporter à la
section 3-4.3.
- Décalages angulaires PoW personnalisés pour les manœuvres d'ouverture et de fermeture du disjoncteur (avec
le programme de commutation = « mode utilisateur ») :
o Pour le mode neutre isolé et le mode neutre à la terre
- Durée des commandes unipolaires de sortie (impulsions de la tension d'excitation des bobines) : se reporter à la
section 0, page 38.

12-2012 D1620 FR03


88/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 80 : Réglages de commande PoW : exemple pour la fermeture du disjoncteur (programme de commutation = « mode
utilisateur »)
3-9.5 Données relatives à la signalisation des alarmes

- Seuils à appliquer pour les alarmes d'application et les alarmes système

Figure 81 : Réglages relatifs à la signalisation des alarmes – seuils généraux

Figure 82 : Réglages liés à la signalisation des alarmes – limites des temps de manœuvre & bridage des compensations

12-2012 D1620 FR03


89/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

- Matrice d'affectation des alarmes système et application avec les contacts de sorties de relais : se reporter aux
sections 3-7.2-5 et Figure 72, page 80.

12-2012 D1620 FR03


90/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-10 Variantes RPH3


Le contrôleur RPH3 a été conçu comme un rack 19’’ global intégrant 5 modules électroniques simples connectés par des
liaisons internes et équipés de borniers amovibles à l'arrière pour le câblage externe.
Comme introduit dans la section 3-3, les 5 modules sont :
Module M1 Alimentation
Module M2 Traitement numérique des signaux & communication
Module M3 Acquisition & conversion numérique
Module M4 E/S, surveillance et commandes de pilotage des bobines du disjoncteur
Module M5 Module de signalisation en face avant
Chaque rack RPH3 créé doit être personnalisé selon les éléments suivants :
• Tension continue nominale pour l'alimentation des bobines du disjoncteur (48 V, 110-125 V ou 220-250 V)
• Courant nominal circulant à travers les enroulements secondaires du TC (1 A, 5 A)
La variante RPH3 dépend des caractéristiques de chaque module, codées comme suit :
RPH3 TCR-PSx-CTy

Courant nominal à travers les enroulements 1 (1A)


secondaires du TC
5 (5A)

Tension d'alimentation nominale des bobines 48 (48 Vcc)


du disjoncteur
125 (110 V à 125 Vcc)
250 (220 V à 250 Vcc)

Les 6 variantes disponibles sont donc les suivantes (les modules M1, M2 et M5 étant standard) :
Variante du produit Description Variante module M3 Variante module M4
RPH3 TCR-PS48-CT1 - Alimentation RPH3 48 Vcc M3-PS48-CT1-VT220 M4-PS48
- CT 1 Amp
- Alimentation des bobines du disj. 48
Vcc
RPH3 TCR-PS48-CT5 - Alimentation RPH3 48 Vcc M3-PS48-CT5-VT220 M4-PS48
- CT 5 Amps
- Alimentation des bobines du disj. 48
Vcc
RPH3 TCR-PS125-CT1 - Alimentation RPH3 110-250 Vc M3-PS250-CT1-VT220 M4-PS125
- CT 1 Amp
- Alimentation des bobines du disj.
110-125 Vc
RPH3 TCR-PS125-CT5 - Alimentation RPH3 110-250 Vc M3-PS250-CT5-VT220 M4-PS125
- CT 5 Amps
- Alimentation des bobines du disj.
110-125 Vc
RPH3 TCR-PS250-CT1 - Alimentation RPH3 110-250 Vc M3-PS250-CT1-VT220 M4-PS250
- CT 1 Amp
- Alimentation des bobines du disj.
220-250 Vc
RPH3 TCR-PS250-CT5 - Alimentation RPH3 110-250 Vc M3-PS250-CT5-VT220 M4-PS250
- CT 5 Amps
- Alimentation des bobines du disj.
220-250 Vc

12-2012 D1620 FR03


91/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-11 Description du brochage

Le schéma suivant (Figure 83) présente la disposition et la désignation des bornes du RPH3.

Chaque connecteur est défini par l'emplacement de son module et un indice d'identification : par exemple, le connecteur
des bornes d'alimentation de M4 est défini comme M4-J1.

M4 M3 M2 M1

J1

J7 J4 J2 J3
J4
J4
J2
J2
J6 J5

J3
J6 J1
J5 J3 J1
J1 J7

PE

Figure 83: Affectation des bornes du RPH3

REMARQUE 1 : pour simplifier les opérations de maintenance (qui doivent se limiter au remplacement du relais), les
connecteurs sont tous différents et amovibles.

REMARQUE 2 : chaque connecteur est fourni avec sa propre entrée de blindage local afin de minimiser le couplage
externe des perturbations électromagnétiques avec le RPH3. La mise à la terre doit être la plus proche possible des
composants électroniques.

12-2012 D1620 FR03


92/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-11.1 Bornes module M1

M1-J1 – ALIMENTATION RPH3


M1-J1 : 1 Terre
Alimentation M1-J1 : 2 Phase ou polarité /+
M1-J1 : 3 Neutre ou polarité /-

3-11.2 Bornes module M2

Ports de communication M2
61850-9-2 liaison optique M2-J1 MT-RJ (AFBR 5903)
61850-9-2 liaison cuivre M2J2 RJ45
61850-8-1 liaison cuivre M2J3 RJ45
61850-8-1 liaison optique M2J4 MT-RJ (AFBR 5903)
M2J5 : 1 RS232 TX iso
M2J5 : 2 GND iso
M2J5 : 3 RS232 RX iso
RS485 / RS232 liaison série MC 1,5/6-STF-3.81
M2J5 : 4 RS485 A
M2J5 : 5 RS485 TERM
M2J5 : 6 RS485 B
Sync IN liaison optique M2J6 HFBR 1414Z
Sync OUT liaison optique M2J7 HFBR 2412Z

3-11.3 Bornes module M3

M3-J1 – SURVEILLANCE DE L'ALIMENTATION DE LA BOBINE DE SORTIE MSTB 2,5/2-STF


Epaisseur de fil recommandée AWG24-12
M3-J1 : 1 Polarité /-
Alimentation cc
M3-J1 : 2 Polarité /+

M3-J2 – ENTREES 4-20 mA MC 1,5/12-STF-3.5


Epaisseur de fil recommandée AWG28-16
M3-J2 : 1 Ecran
Température ambiante M3-J2 : 2 Signal
M3-J2 : 3 + 24V
M3-J2 : 4 Ecran
Pression hydraulique phase L1 M3-J2 : 5 Signal
M3-J2 : 6 + 24V
M3-J2 : 7 Ecran
Pression hydraulique phase L2 M3-J2 : 8 Signal
M3-J2 : 9 + 24V
M3-J2:10 Ecran
Pression hydraulique phase L3 M3-J2:11 Signal
M3-J2:12 + 24V

12-2012 D1620 FR03


93/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

M3-J3 – ENTREES DE TENSION MSTB 2.5/8-STF-5.08


Epaisseur de fil recommandée AWG28-16
M3-J3 : 1 S1
Tension de ligne phase L1
M3-J3 : 2 S2
M3-J3 : 3 S1
Tension de ligne phase L2
M3-J3 : 4 S2
M3-J3 : 5 S1
Tension de ligne phase L3
M3-J3 : 6 S2
M3-J3 : 7 S1
Tension source
M3-J3 : 8 S2

M3-J4 – ENTREES DE COURANT (prise de sécurité ENTRELEC) ESSAILEC CC-I-VA-2


Section de fil recommandée 1 - 2.5 mm²
M3-J4 : 01 Non utilisé
Entrée non utilisée
M3-J4 : 1 Non utilisé
M3-J4 : 02 S1
Courant de charge / phase L1
M3-J4 : 2 S2
M3-J4 : 03 S1
Courant de charge / phase L2
M3-J4 : 3 S2
M3-J4 : 04 S1
Courant de charge / phase L3
M3-J4 : 4 S2

3-11.4 Bornes module M4

M4-J1 – ALIMENTATION DES BOBINES DU DISJONCTEUR MSTB 2,5/3-STF-5.08


Epaisseur de fil recommandée AWG24-12
M4-J1 : 1 Commande bobine /+
Alimentation de la commande des bobines de l'appareillage M4-J1 : 2 Commande bobine /-
M4-J1 : 3 Ecran

M4-J2 – COMMANDE DE SORTIE DES BOBINES DU DISJONCTEUR MSTB 2,5/18-STF-5.08


Epaisseur de fil recommandée AWG24-12
M4-J2 : 1 Bobine O Phase A /+
Sortie d'ouverture / phase L1 M4-J2 : 2 Bobine - O Phase A /-
M4-J2 : 3 Ecran
M4-J2 : 4 Bobine O Phase B /+
Sortie d'ouverture / phase L2 M4-J2 : 5 Bobine O Phase B /-
M4-J2 : 6 Ecran
M4-J2 : 7 Bobine O Phase C /+
Sortie d'ouverture / phase L3 M4-J2 : 8 Bobine O Phase C /-
M4-J2 : 9 Ecran
M4-J2 : 10 Bobine C Phase A /+
Sortie de fermeture / phase L1 M4-J2 : 11 Bobine C Phase A /-
M4-J2 : 12 Ecran
M4-J2 : 13 Bobine + C Phase B /+
Sortie de fermeture / phase L2 M4-J2 : 14 Bobine C Phase B /-
M4-J2 : 15 Ecran

12-2012 D1620 FR03


94/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

M4-J2 : 16 Bobine + C Phase C /+


Sortie de fermeture / phase L3 M4-J2 : 17 Bobine C Phase C /-
M4-J2 : 18 Ecran

M4-J3 – DETECTION DE LA COMMANDE D'OUVERTURE MC 1,5/7-STF-3.81


Epaisseur de fil recommandée AWG24-14
Ecran M4-J3 : 1 Ecran
M4-J3 : 2 O phase A /+
Détection de commande d'ouverture / phase L1
M4-J3 : 3 O phase A /-
M4-J3 : 4 O phase B /+
Détection de commande d'ouverture / phase L2
M4-J3 : 5 O phase B /-
M4-J3 : 6 O phase C /+
Détection de commande d'ouverture / phase L3
M4-J3 : 7 O phase C /-

M4-J4 – ALARMES DE SORTIE MSTB 2,5/16-STF-5.08


Epaisseur de fil recommandée AWG24-12
Ecran M4-J4 : 1 Ecran
M4-J4 : 2 Alarme mon.1b
Relais tout-ou-rien
M4-J4 : 3 Alarme mon. 1a
M4-J4 : 4 Alarme bist. 1b (NF)
Relais bascule 1 M4-J4 : 5 Commun bist. 1
M4-J4 : 6 Alarme bist. 1a (NO)
M4-J4 : 7 Alarme bist. 2b (NF)
Relais bascule 2 M4-J4 : 8 Commun bist. 2
M4-J4 : 9 Alarme bist. 2a (NO)
M4-J4 : 10 Alarme bist. 3b (NF)
Relais bascule 3 M4-J4 : 11 Commun bist. 3
M4-J4 : 12 Alarme bist. 3a (NO)
M4-J4 : 13 Alarme bist. 4b (NF)
Relais bascule 4 M4-J4 : 14 Commun bist. 4
M4-J4 : 15 Alarme bist. 4a (NO)
Ecran M4-J4 : 16 Ecran

M4-J5 – SIGNALISATION DE LA TERRE DU NEUTRE MC 1,5/4-STF-3.81


Epaisseur de fil recommandée AWG24-14
Ecran M4-J5 : 1 Ecran
M4-J5 : 2 +48V commun
Signalisation neutre / terre M4-J5 : 3 N/E NO
M4-J5 : 4 N/E NF

M4-J6 – SIGNALISATION AUX. DISJ. MC 1,5/8-STF-3.81


Epaisseur de fil recommandée AWG24-14
Ecran M4-J6 : 1 Ecran
M4-J6 : 2 Position disj. / Phase L1
Contact auxiliaire / phase L1
M4-J6 : 3 +48V commun
M4-J6 : 4 Position disj. / Phase L2
Contact auxiliaire / phase L2
M4-J6 : 5 +48V commun

12-2012 D1620 FR03


95/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

M4-J6 : 6 Position disj. / Phase L3


Contact auxiliaire / phase L3
M4-J6 : 7 +48V commun
Ecran M4-J6 : 8 Ecran

M4-J7 - COMMANDE D'ENTREE DES BOBINES DU DISJONCTEUR MSTB 2,5/6-STF-5.08


Epaisseur de fil recommandée AWG24-12
M4-J7 : 1 Entrée d'ouverture / +
Entrée d'ouverture M4-J7 : 2 Sortie d'ouverture / -
M4-J7 : 3 Ecran
M4-J7 : 4 Entrée de fermeture / +
Entrée de fermeture M4-J7 : 5 Entrée de fermeture / -
M4-J7 : 6 Ecran

12-2012 D1620 FR03


96/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-12 Schémas de raccordement

Cette section fournit les schémas de raccordement types recommandés du contrôleur RPH3 pour les applications TCR.
Les réglages de configuration du logiciel doivent être définis conformément au schéma de câblage réel.

3-12.1 Mise à la terre du boîtier, alimentation électrique et mode neutre du réseau

Figure 84 : Alimentation & câblage du neutre du réseau à la Figure 85 : Alimentation & câblage du neutre du réseau isolé
terre

REMARQUE 1 : le boîtier du contrôleur RPH3 doit être systématiquement mis à la terre via la borne PE (vis externe de
mise à la terre).

REMARQUE 2 : le fil de liaison pour le mode neutre du réseau (à la terre ou isolé) doit être sélectionné conformément au
réglage logiciel associé (se reporter à la section 3-4.3, page 36). Aucune liaison n'est requise si le mode neutre du réseau
est déterminé par réglage logiciel (voir Figure 16, page 33).

REMARQUE 3 : le RPH3 fournit une tension de +48 Vcc sur sa broche M4-J5:2 pour la polarisation par pont. NE PAS
connecter de source externe sur cette broche !

REMARQUE 4 : pour plus de flexibilité, un interrupteur externe peut être utilisé comme « sectionneur neutre » entre les
broches 2, 3 et 4 du M4-J5 pour passer automatiquement du mode mis à la terre au mode isolé (utile pour la
commutation entre les angles de décalage PoW).

12-2012 D1620 FR03


97/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-12.2 Tension de référence

Figure 86 : Tension de référence : câblage type

3-12.3 Capteurs analogiques

Figure 87 : Transducteurs de température ambiante & de pression hydraulique : schéma de câblage type

REMARQUE : les données d'étalonnage associées aux capteurs analogiques doivent être ajustées via l'IHM web : se
reporter à la section 3-9, page 85.

12-2012 D1620 FR03


98/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-12.4 Contrôle de l'appareillage et dérivation du RPH3

La dérivation du contrôleur RPH3 peut s'avérer utile s'il ne peut pas assurer sa tâche, quelle qu'en soit la raison (tension
CA de référence manquante, RPH3 non alimenté, etc.)

Toutefois, cette dérivation doit être activée ou ne doit pas dépendre de l'application finale, car elle donne lieu à une
commutation non contrôlée de l'appareillage HT (pas de synchronisation du tout). Par conséquent, dès que le contrôleur
RPH3 est dérivé, des surtensions et/ou des courants d'appel importants peuvent se produire, avec les conséquences
correspondantes sur le réseau HT, le vieillissement de l'appareillage, etc.

Les schémas suivants illustrent la mise en œuvre de cette dérivation en relation avec les schémas de raccordement
possibles.

REMARQUE : le schéma de raccordement des bobines du disjoncteur (mode commun ou mode différentiel) doit être
sélectionné conformément au réglage logiciel associé (se reporter à la Figure 27, page 40)

12-2012 D1620 FR03


99/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 88 : Schéma de dérivation - interdit sur les deux voies (variante de mode commun)

Figure 89 : Schéma de dérivation - interdit sur les deux voies (variante de mode différentiel)

12-2012 D1620 FR03


100/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 90 : Schéma de dérivation - activé sur les deux voies (variante de mode commun)

Figure 91 : Schéma de dérivation - activé sur les deux voies (variante de mode différentiel)

12-2012 D1620 FR03


101/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 92 : Schéma de dérivation - activé sur la voie de fermeture uniquement (variante de mode commun)

Figure 93 : Schéma de dérivation - activé sur la voie de fermeture uniquement (variante de mode différentiel)

12-2012 D1620 FR03


102/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Figure 94 : Schéma de dérivation - activé sur la voie d'ouverture uniquement (variante de mode commun)

Figure 95 : Schéma de dérivation - activé sur la voie d'ouverture uniquement (variante de mode différentiel)

12-2012 D1620 FR03


103/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-12.5 Contacts d'alarme de relais et signalisation de l'appareillage

Figure 96 : Signalisation du disjoncteur & contacts d'alarmes de relais : schéma de câblage type

REMARQUE 1 : la signalisation du disjoncteur permet au contrôleur RPH3 d'évaluer les temps de manœuvre de
l'appareillage grâce à deux méthodes différentes :
- Mesure de l'établissement / coupure des courants HT (via des TC de ligne)
- Mesure des instants de commutation des contacts auxiliaires du disjoncteur

La méthode préconisée doit être sélectionnée par un réglage logiciel. Les raccordements associés à la méthode préconisée
sont obligatoires, alors que les autres sont optionnels. Ils peuvent toutefois être utiles pour la méthode alternative à
prendre en compte en cas d'échec de la méthode préconisée. Par conséquent, Alstom recommande de raccorder le RPH3
aux TC de ligne et aux contacts auxiliaires. Se reporter à la section 3-4.6 page 43 pour de plus amples détails.

REMARQUE 2 : les TC de ligne sont également requis pour permettre au contrôleur RPH3 de mesurer les courants HT
commutés.

REMARQUE 3 : les entrées de courant sont à potentiel libre. Ainsi, il n'est pas nécessaire de mettre les bornes du M3-J4 à
la terre.

12-2012 D1620 FR03


104/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

3-13 Caractéristiques techniques


Dimensions (LxHxP)

Le boîtier du RPH3 est conçu pour un montage dans un rack 19’’ ou pour un montage mural.

Hauteur 4U
Profondeur 400 mm max
Largeur 19’’

Protection

IP20

Fréquence nominale (tension de référence)

50 / 60 Hz ±10 %

Alimentation

Plage 1 100 à 240 Vca / 50-60 Hz


Plage 2 48 à 353 Vcc
Consommation de puissance < 20 W

Tension de bobine du disjoncteur

Nominale 48-250 Vcc


Fonctionnement 33-300 Vcc

Courant de bobine du disjoncteur

Courant maximum autorisé à travers chaque bobine du disjoncteur : 10 A / phase pendant 300 ms.

Précision de temps pour l'acquisition des données

Résolution < 0,1 ms

Précision d'acquisition du temps de fonctionnement sur la plage de température ambiante [-25°C à +50°C]

Résolution < ± 0,1 ms

Précision d'entrée des capteurs

Tension de commande ±3%


Température ambiante ±3%
Pressions hydrauliques ±3%

Entrée de tension de référence

Niveau nominal (eff.) 100/√3 Vca ou 220/√3 Vca


Plage (eff.) 15-105 Vca ou 30-250 Vca

12-2012 D1620 FR03


105/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Fréquence nominale 50 Hz ou 60 Hz ± 10 %
Consommation de puissance des entrées de mesure < 2 VA
Niveau d'isolement entre les enroulements d'entrée & de sortie 2 kV eff.
Précision d'acquisition 1%

Entrées de courant

Niveau nominal INOMINAL (eff.) 1 A ou 5 A


Courant nominal de courte durée 200 A pour 1 s
Plage de fonctionnement 0,5x INOMINAL à 3 x INOMINAL
Consommation de puissance des entrées de mesure < 2 VA à 3x INOMINAL
Précision d'acquisition 3%

Entrées des capteurs analogiques (température ambiante, pressions hydrauliques)

Plage de fonctionnement 4-20 mA


Tension d'alimentation nominale 24 V (fournie par le contrôleur RPH3)

Contacts de sortie de relais

Contact de relais monostable (« tout-ou-rien »: M4-J4:2/3)


1 contact par relais NO (normalement ouvert)
Tension de fonctionnement 250 Vcc
Courant CC nominal maxi. 5A
Surcharge maxi. 100 A pendant 30 ms
Puissance de coupure 10 VA sous 48 Vcc avec L/R = 20 ms
Niveau d'isolement 4 kV en mode commun
1 kV en mode différentiel

Contacts de relais bistables (« bascule »)


2 contacts par relais 1x NO (normalement ouvert) + 1x NF (normalement fermé)
Tension de fonctionnement 230 Vcc
Courant CC nominal maxi. 5A
Surcharge maxi. 100 A pendant 30 ms
Puissance de coupure 10 VA sous 48 Vcc avec L/R = 20 ms
Niveau d'isolement 4 kV en mode commun
1 kV en mode différentiel
RoHS

EU2002/95/EG

Fiabilité

MTBF (MIL-HDBK-217) 150 000 heures (> 17 ans)

Plage de températures de fonctionnement

Température ambiante -25°C à +50°C


Froid CEI 60068-2-1

12-2012 D1620 FR03


106/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

-25°C ±3°C
Chaleur sèche CEI 60068-2-2
+50°C ±2°C
Chaleur humide CEI 60068-2-3
+40°C ±2°C
+93 % HR ±3 %
48 h
Compatibilité diélectrique
Rigidité diélectrique CEI 60255-5
CM 2kV – 50/60 Hz pendant 1 minute
DM 1kV – 50/60 Hz pendant 1 minute
Résistance d’isolement > 100 MΩ à 500 V
Tension d'impulsion CM ±5 kV 0,5 J
DM ±1 kV 0,5 J
Tolérance de tension CEI 60255-6
CC -30 % à +20 %
CA -30 % à +15 %
Interruption d'alimentation CC CEI 61000-4-29
50 % dip : 100 ms
Interruption : 20 ms
Immunité au mode commun sous conduction CEI 61000-4-16 niveau 4
Perturbation 0 à 150 kHz
Continue : 30 V à 50 Hz ou 60 Hz
1 s : 300 V à 50 Hz ou 60 Hz
Ondulation sur le port de puissance d'entrée CC CEI 61000-4-17 niveau 3
10 % de la valeur nominale
Compatibilité électromagnétique
Décharge électrostatique CEI 61000-4-2 niveau 4
8 kV contact
15 kV air
Impulsion de fréquence radio CEI 61000-4-3 niveau 3
10 V/m – 80 MHz à 1 GHz
1kHZ modulation sinusoïdale à 80 %
Transitoire rapide CEI 61000-4-4 niveau 4
Conduction : 4 kV 2,5 kHz
Rayonnement : 2 kV 2,5 kHz (4 kV sur groupe G15)
Immunité aux surtensions CEI 61000-4-5 niveau 4
CM 4 kV
DM 2 kV
Perturbations conduites CEI 61000-4-6 niveau 3
10 V 150 kHz à 80 MHz

12-2012 D1620 FR03


107/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

1 kHZ modulation sinusoïdale à 80 %

Immunité aux perturbations magnétiques CEI 61000-4-8 niveau 5


100 A/m continu – 1000 A/m 3s
1 kHZ modulation sinusoïdale à 80 %
Immunité aux perturbations haute fréquence CEI 61000-4-12 niveau 3
CM 2,5 kV CM
DM 1 kV (200 Ω)
100 kHz 50c/s
1 MHz 400c/s (2s, F=2,5 kHz)

Classe de compatibilité électromagnétique A EN 55022

Ports Internet

100 Base Fx & Tx


Protocoles TCP/IP – HTTP
Interface RJ45 électrique ou MTRJ optique

Ports de synchronisation d'horloge

Interface ST optique

Borniers

Les borniers à vis de type PHOENIX CONTACT MSTB 2.5 ou MC 1.5 (mâle + femelle) sont utilisés pour tous les
raccordements, à l'exception des suivants :
- Ports de communication
- La connexion aux enroulements primaires du TC (kit de connexion de sécurité ENTRELEC / type ESSAILEC)
- Le raccordement direct de l'alimentation et des entrées de tension des câbles sur les blocs AWG 24-10.

Tous les raccordements sont accessibles à l'arrière du contrôleur RPH3, à l'exception du port de communication
RS232/RS485 (situé en façade).

12-2012 D1620 FR03


108/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

4 NOTES D’APPLICATIONS
4- 1 Etendue des applications de commutation PoW
La commutation PoW avec le RPH3 « TCR » doit être considérée dans les applications citées dans le Tableau 7 ci-
dessous. Pour les autres applications, contacter l'assistance Alstom.

Effets de la commutation synchrone


Effets de la
Application
commutation aléatoire Définition du point cible
Valeur ajoutée
par rapport au zéro précédent de la tension de phase
Manœuvres de fermeture du disjoncteur

excitation des
excitation des
transformateurs de
excitation des transformateurs de puissance ou transformateurs de
puissance ou des excitation des transformateurs de puissance ou des
des réactances 3 noyaux (initialement puissance ou des
réactances 3 noyaux réactances 3 noyaux (initialement déchargés)
déchargés) réactances 3 noyaux
(initialement
(initialement déchargés)
déchargés)

excitation des lignes de excitation des lignes de


excitation des lignes de transport non transport non transport non excitation des lignes de transport non compensées
compensées (charge capacitive) compensées (charge compensées (charge (charge capacitive)
capacitive) capacitive)
excitation des lignes de excitation des lignes de
excitation des lignes de transport compensées excitation des lignes de transport compensées par
transport compensées transport compensées
par réactances shunt * réactances shunt *
par réactances shunt * par réactances shunt *
excitation des batteries excitation des batteries
excitation des batteries simples de condensateurs simples de simples de excitation des batteries simples de condensateurs
condensateurs condensateurs
excitation des batteries excitation des batteries
excitation des batteries de condensateurs « back- excitation des batteries de condensateurs « back-to-
de condensateurs « back- de condensateurs
to-back » back »
to-back » « back-to-back »
Manœuvres d'ouverture du disjoncteur
désexcitation des désexcitation des
désexcitation des transformateurs ou réactances
transformateurs ou transformateurs ou désexcitation des transformateurs ou réactances shunt
shunt
réactances shunt réactances shunt
désexcitation des lignes
désexcitation des lignes
désexcitation des lignes de transport de transport désexcitation des lignes de transport compensées par
de transport compensées
compensées par réactances shunt compensées par réactances shunt
par réactances shunt
réactances shunt
désexcitation des désexcitation des
batteries de batteries de
désexcitation des batteries de condensateurs désexcitation des batteries de condensateurs (batterie
condensateurs (batterie condensateurs (batterie
(batterie simple ou « back-to-back ») simple ou « back-to-back »)
simple ou « back-to- simple ou « back-to-
back ») back »)
Tableau 7 : Applications types pour la commutation PoW

* si les lignes de transport sont compensées par réactances shunt, la commutation PoW avec programme de
commutation standard « condensateur » peut ou non s'appliquer, selon l'efficacité de la compensation (en cas de « sur-
compensation », la ligne devient inductive). Contacter Alstom pour plus de détails.

REMARQUE : si une Neutral Grounding Reactor doit être utilisée pour mettre à la terre les charges inductives (réactances
ou enroulements primaires de transformateur), le mode neutre doit être réglé sur « isolé » et le programme de
commutation du RPH3 doit être sélectionné comme décrit dans la section 4-6 page 126.

12-2012 D1620 FR03


109/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

4- 2 Commutation des transformateurs HT et des réactances 3 noyaux


Cette section décrit la stratégie utilisée par le RPH3 pour la commutation synchrone des transformateurs de tout type.
Toutefois, les batteries de transformateurs dont les primaires sont enroulés indépendamment des noyaux magnétiques
sont considérées comme des réactances shunt simple noyau au lieu de transformateurs. Pour ce type de charge, se
reporter à la section 4-3, page 116.

Le programme de commutation « Transformateur » doit être sélectionné avec le mode neutre approprié (« à la terre » ou
« isolé ») lors de la commutation de transformateurs de puissance sans charge, afin d'éviter les conditions indésirables
suivantes :

• Courants d'appel élevés sollicitant mécaniquement les enroulements du transformateur via des forces
électromagnétiques importantes qui en résultent. Ces courants d'appel diminuent lentement jusqu'au niveau stable
de magnétisation en plusieurs secondes.
• Tensions d'harmoniques temporaires pouvant entraîner des manœuvres de déclenchement imprévues de certains
relais de protection.

REMARQUE : pour les transformateurs avec des enroulements primaires couplés en triangle, le mode neutre doit être
réglé sur « isolé ».

4-2.1 Manœuvres de fermeture


Pour ce type d'application, les points cibles pour la fermeture sont choisis de telle manière que le flux apparaissant dans
le transformateur aux dates de fermeture soit équivalent au flux permanent qui existerait si ses 3 phases étaient excitées
en permanence.
Remarque : la fermeture des transformateurs avec un flux résiduel n'est pas encore gérée par le RPH3.
Pour éviter les transitoires, le point cible pour la fermeture de chaque phase est défini comme le pic de tension associé :

12-2012 D1620 FR03


110/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

neutre à la terre (avec couplage phase-phase)


Phase de
référence

Pour les charges avec neutre à la terre, chaque pôle du disjoncteur doit
être fermé à environ 1/3 de période l'un après l'autre.
Mais cette approche de 1er niveau ne prend pas en compte le couplage
90° él.
mutuel existant entre les phases (via le noyau de fer dans le cas de
transformateurs 3 noyaux ou via l'enroulement basse tension pour les
batteries de transformateurs).

En réalité, la première phase à fermer est celle de référence, qui est 180° él.
commutée sur son pic de tension (90° él. après la tension zéro).
Lorsqu'elle a été fermée, le flux magnétique dans le noyau associé
augmente jusqu'à sa valeur nominale puis se ferme via les deux noyaux
restants, non-excités (de moitié chacun). La fermeture des deux phases
restantes se produit donc 1/4 période plus tard (90° él.). Le courant peut
ainsi commencer à circuler immédiatement et sans processus transitoire
comme représenté sur la Figure 97.
180° él.

Figure 97 :
Séquence de commutation lors de l'excitation d'un transformateur ou de
réactances 3 noyaux (neutre à la terre)

12-2012 D1620 FR03


111/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

neutre à la terre (sans couplage phase-phase) Phase de


référence

90° él.

Dans le cas de batteries de transformateurs mises à la terre avec


enroulements secondaires ou tertiaires couplés en étoile, le couplage
mutuel est nul entre les phases.
30° él.

Dans ce cas spécifique, la charge doit être considérée comme un groupe


de 3 réactances à simple noyau et, le point cible pour chaque phase doit
donc être défini sur le pic de tension associé, comme illustré sur la Figure
98.

150° él.

Figure 98 :
Séquence de commutation lors de l'excitation d'une batterie de
transformateurs mise à la terre avec enroulements secondaires ou tertiaires
couplés en étoile

12-2012 D1620 FR03


112/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

neutre isolé Phase de


référence

90° él.

0° él.

Pour les charges avec neutre isolé, la fermeture d'une seule phase n'est
pas nécessaire. Deux phases doivent être fermées en premier, à une date
à laquelle leur tension phase-phase est maximale, i.e. 1/4 de période
avant le pic de phase de référence (voir sur la Figure 99) : Tension phase-
phase

0° él.

Figure 99 :
Séquence de commutation lors de l'excitation d'une batterie de
transformateurs mise à la terre avec enroulements secondaires ou tertiaires
couplés en étoile

12-2012 D1620 FR03


113/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

4-2.2 Manœuvres d'ouverture


La coupure de faibles courants inductifs peut entraîner des surtensions de commutation élevées en cas de hachage du
courant ou de ré-amorçage dans les interrupteurs de l'appareillage.

neutre à la terre Phase de


référence

90° él.

La Figure 100 illustre la séquence de commutation appliquée par le RPH3


si la charge présente un mode neutre à la terre :

Le courant à travers chaque phase est interrompu sur le pic de tension 30° él.
associé.

Figure 100 :
150° él.
Séquence de commutation lors de la désexcitation des transformateurs ou des
réactances (neutre à la terre)

12-2012 D1620 FR03


114/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Phase de
neutre isolé
référence

90° él.

Pour les charges avec neutre isolé, la phase de référence est ouverte en
premier sur son pic de tension, suivie des deux autres phases sur le pic de
leur tension phase-phase (correspondant au passage par zéro de la tension
de référence), comme illustré sur la Figure 101 :

180° él.

Tension
phase-phase

Figure 101 :
Séquence de commutation lors de la désexcitation des transformateurs ou des
réactances (neutre isolé)

12-2012 D1620 FR03


115/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

4- 3 Commutation de réactances shunt HT simple noyau non-saturables


Le programme de commutation « réactance shunt » doit être sélectionné avec le mode neutre approprié (« à la terre » ou
« isolé »).
Si le RPH3 doit être utilisé pour l'ouverture synchrone uniquement, le programme « Transformateur » peut également
être utilisé (les points cibles pour l'ouverture sont identiques dans ces 2 programmes).

4-3.1 Manœuvres de fermeture


Pour ce type d'application, le point cible de chaque phase est choisi synchrone au pic de tension associé afin d'éviter des
processus transitoires, car il n'y a aucun couplage entre les phases, comme illustré ci-dessous :
neutre isolé

neutre à la terre
Phase de
Phase de
référence
référence

90° él.
90° él.

0° él.

30° él.

Tension
phase-phase

150° él.

0° él.

Figure 102 : Séquence de commutation lors de l'excitation


d'une réactance à simple noyau (neutre à la terre)
Figure 103 : Séquence de commutation lors de l'excitation
d'une réactance à simple noyau (neutre isolé)

4-3.2 Manœuvres d'ouverture


Le RPH3 fonctionne de la même manière pour l'ouverture de l'appareillage sur les réactances que sur les
transformateurs. Se reporter à la section 4-2.2 pour de plus amples détails.

12-2012 D1620 FR03


116/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

4- 4 Commutation de condensateurs HT
Des courants d'appel élevés et des surtensions importantes peuvent se produire en cas de commutation aléatoire des
condensateurs, notamment si la commutation se produit aux pics de tension. L'effet de la commutation parallèle des
condensateurs peut être particulièrement important (applications « back-to-back »), car des surtensions élevées peuvent
se produire en raison des réflexions à la fin des réseaux radiaux, dont les effets peuvent être limités par la commutation
PoW.

Le programme de commutation « Condensateur » doit être sélectionné avec le mode neutre approprié (« à la terre » ou
« isolé »).

4-4.1 Manœuvres de fermeture


4-4.1-
4.1-1 Batteries de condensateurs
Lorsqu'une batterie de condensateurs initialement non chargés doit être excitée, elle se comporte comme un court-circuit
(tension 0 sur ses bornes) à charger avec des courants d'appels haute fréquence / haute amplitude. La tension sur le
condensateur augmente avec son processus de charge de 0 jusqu'au niveau nominal HT.

Phase de
neutre à la terre référence

0° él.

La chute de tension se produisant au début du processus de charge peut


affecter la qualité du réseau électrique. C'est pourquoi le point cible pour
l'excitation des batteries de condensateurs est choisi synchrone à chaque
120° él.
passage de la tension par zéro (voir la Figure 104), limitant ainsi l'amplitude
et la fréquence des courants de charge.

Figure 104 : 60° él.


Séquence de commutation lors de l'excitation d'une batterie de condensateurs
(neutre à la terre, initialement déchargée)

12-2012 D1620 FR03


117/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

neutre isolé Phase de


référence

180° él.

Pour les charges avec neutre isolé, la fermeture d'une seule phase
n'est pas nécessaire. Deux phases doivent être fermées en
premier, à une date à laquelle leur tension phase-phase est nulle,
i.e. ¼ de période avant le passage par zéro de la phase de
référence (voir sur la Figure 105).

Tension phase-
phase

90° él.

Figure 105 :
Séquence de commutation lors de l'excitation d'une batterie de
condensateurs (neutre isolé, initialement déchargée)
4-4.1-
4.1-2 Batteries de condensateurs dans les applications « back-
back-to-
to-back »

L'amplitude et la fréquence des courants d'appel sont plus importantes si une seconde batterie de condensateurs est
excitée à proximité de la première. L'impédance de leur circuit de raccordement est le premier facteur limitant des
courants d'appel. Toutefois, même avec des circuits de raccordement à haute impédance, une baisse significative peut se
produire sur la tension du réseau pendant l'excitation « back-to-back » de la batterie de condensateurs.
Dans ce cas, le point cible le mieux adapté pour l'excitation de la première batterie de condensateurs (initialement
déchargée) est le moment où sa tension est la même que sur la seconde batterie de condensateurs (initialement
chargée).
La seule solution consiste à sélectionner un point cible synchrone aux passages par zéro de la tension sur chaque batterie,
comme illustré dans la section 4-4.1-1 ci-dessus.

4-4.2 Manœuvres d'ouverture


La coupure des courants capacitifs n'est pas un problème pour les appareillages modernes. Cela n'implique pas des
processus transitoires significatifs.
Si le RPH3 est utilisé pour les manœuvres d'ouverture synchrone sur des batteries de condensateurs, il applique les
mêmes points cibles que pour les transformateurs (se reporter à la section 0).

12-2012 D1620 FR03


118/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

4- 5 Commutation des lignes de transport HT


Pour ce type d'application, le RPH3 doit être utilisé avec la variante correspondante du firmware intégré : « RPH3-L ».

4-5.1 Manœuvres de fermeture


Les manœuvres de fermeture et de réenclenchement de l'appareillage sur les lignes de transport non chargées génèrent
une onde de tension qui, lorsqu'elle est reflétée par l'extrémité ouverte de la ligne, peut entraîner des surtensions
significatives le long de la ligne avec un maximum près de son point de terminaison.

L'amplitude de ces surtensions peut avoir un impact important sur le coût de la ligne, car elle détermine le niveau
d’isolement pour chaque tour de la ligne.

Les manœuvres de réenclenchement sur les lignes entraînent des surtensions plus élevées que celles générées par une
simple fermeture. Cela est dû au fait que la ligne peut avoir retenu une charge piégée avec la polarité opposée. La tension
ainsi obtenue peut doubler l'amplitude de celle qui aurait été obtenue avec une simple manœuvre de fermeture sur la
même ligne non chargée. Néanmoins, le réenclenchement ne doit être utilisé qu'en cas de défaut sur le réseau et si les
processus transitoires associés à limiter par le contrôleur PoW dépendent de la stratégie de protection appliquée pour le
réenclenchement :

• réenclenchement monophasé : cette stratégie n'entraîne pas de transitoires significatifs, car la ligne a été
déchargée par le défaut (les chances de réenclenchement sur une charge piégée sont limitées aux cas des
défauts biphasés et des réenclenchements triphasés intempestifs)

• réenclenchement 3 phases : cette stratégie peut entraîner des surtensions élevées, car le réenclenchement d'au
moins 2 phases saines sur 3 (> 90 % des défauts de ligne sont dus à des défaillances d'une phase) est appliqué
sur la charge piégée.

Ainsi, la stratégie optimale à appliquer par le RPH3 consiste à fermer ou réenclencher chaque interrupteur du disjoncteur
lorsque la tension sur ses bornes est la plus proche possible de zéro afin de propager l'onde de tension la plus petite
possible le long de la ligne et ainsi limiter la surtension.

Toutefois, l'application de ce type de stratégie nécessite la prise en compte de la présence des TP de ligne et de leur type
(conception), car ils affectent considérablement le processus de charge de la ligne. Ils peuvent être de 2 types différents :
• TP « inductifs » qui déchargent la ligne.
• TP « capacitifs » (conventionnels ou non) qui ne déchargent pas la ligne.

12-2012 D1620 FR03


119/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

4-5.1-
5.1-1 Lignes alimentées par des transformateurs
transformateurs de potentiel inductifs
Suite à une ouverture d'une ligne non chargée, les TP inductifs déchargent rapidement la ligne (généralement en moins de
temps qu'il ne faut pour le réenclenchement). Par conséquent, le (ré-)enclenchement doit être appliqué sur une ligne
déchargée de la même manière qu'il le serait sur un condensateur déchargé, comme illustré sur la Figure 106 ci-dessous :

Figure 106 : Décharge et (ré-)enclenchement sur une ligne non


compensée alimentée par un TP inductif

lignes non compensées alimentées par des TP inductifs Phase de


neutre à la terre référence

0° él.

Le point cible PoW pour chaque phase doit donc être défini sur le passage
de la tension par zéro pour les manœuvres de fermeture et de
réenclenchement, comme montré sur la Figure 107. 120° él.

Figure 107 :
Séquence de commutation lors du (ré-)enclenchement sur une ligne non 60° él.
compensée alimentée par des TP inductifs (neutre à la terre)

12-2012 D1620 FR03


120/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

lignes non compensées alimentées par des TP


inductifs Phase de
neutre isolé référence

180° él.

Si le mode neutre du réseau est isolé, la fermeture d'une seule


phase n'est pas nécessaire. Deux phases doivent être fermées en
premier, à une date à laquelle leur tension phase-phase est nulle,
i.e. ¼ de période avant le passage par zéro de la phase de
référence (voir sur la Figure 108).

Tension phase-
phase

90° él.

Figure 108 :
Séquence de commutation lors du (ré-)enclenchement sur une ligne

12-2012 D1620 FR03


121/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

4-5.1-
5.1-2 Lignes alimentées par des transformateurs de potentiel capacitifs

Pour ce type d'application, la manœuvre de (ré-)enclenchement du PoW doit être exécutée différemment, selon le niveau
de charge de la ligne :
• si la ligne est complètement déchargée, la manœuvre doit être gérée comme une simple fermeture sur une
charge capacitive (se reporter à la section 4-4.1 pour une description détaillée).

• sinon, la charge piégée maintenue par la ligne peut changer en fonction des conditions atmosphériques. Le TP
n'étant pas capable de mesurer la charge piégée, elle doit être évaluée (estimation).

Le contrôleur RPH3 assure automatiquement cette évaluation et actionne le disjoncteur grâce à la séquence suivante () :

Figure 109 : Algorithme RPH3 pour le (ré-)enclenchement sur des lignes de transport non compensées alimentées par des TP
capacitifs

12-2012 D1620 FR03


122/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

A la fin de l'algorithme ci-dessus, chaque pôle est (ré-)enclenché de manière synchrone avec un pic de tension de
référence dont le signe correspond à la polarité de la charge piégée dans la phase associée de la ligne, comme illustré sur
la Figure 110 ci-dessous :

Figure 110: (Ré-)enclenchement sur une ligne non compensée


alimentée par un TP capacitif

lignes non compensées alimentées par des TP capacitifs


Phase de
neutre à la terre reference
(saine)
0° él.

phase #2
Le point cible PoW pour chaque phase doit être défini sur un pic de tension (défaut)
pour les manœuvres de réenclenchement par rapport à la polarité de la
charge piégée, comme illustré sur la Figure 111 (exemple où seule la
phase 2 est supposée en défaut avec une charge piégée positive)
210° él.

60° él.
phase #3
(saine)

Figure 111 :
Séquence de commutation lors du réenclenchement sur une ligne non
compensée alimentée par des TP capacitifs (neutre à la terre)

12-2012 D1620 FR03


123/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

4-5.1-
5.1-3 Lignes compensées par des réactances shunt
Les lignes compensées par des réactances shunt constituent un cas à part, car lorsque des lignes de ce type sont
ouvertes, une oscillation apparaît sur la tension de ligne à une fréquence entre 50 et 90 % de la fréquence du réseau. La
tension qui apparaît aux bornes de l'appareillage présente donc différents degrés de fluctuation, selon le degré de
compensation.

Le degré de compensation shunt d’une ligne peut varier d’un moment à un autre en fonction de la puissance qui transite
dans la ligne. Une ligne peut avoir zéro, une ou plusieurs réactances shunt connectées à différents moments, selon la
charge. Ces différences de compensation se traduisent pas des différences de fréquence côté ligne entraînant un modèle
de battement de forme d'onde de tension (différence de tension entre la source et la ligne) aux bornes de l'appareillage
qui dépend de la compensation (voir Figure 112 et Figure 113).

La stratégie optimale dans ce cas consiste toujours à fermer ou réenclencher l'appareillage lorsque la tension sur ses
bornes est la plus proche possible de zéro mais, dans ce cas, les conditions côté ligne ne peuvent pas être calculées et
doivent être évaluées en temps réel. Le moment de commutation optimal pour le réenclenchement correspond au
minimum du battement de tension.

Pour permettre une commutation contrôlée pour cette application, le contrôleur RPH3 procède d'abord à une
identification des phases saines/en défaut puis sélectionne le point cible le mieux adapté au réenclenchement sur chaque
phase, comme décrit dans la section 0.

Le contrôleur RPH3 utilise ses algorithmes puissants pour évaluer rapidement les paramètres et créer
mathématiquement la meilleure représentation possible de l'onde de tension oscillante sur la ligne. Les mesures sont
prises dans des fenêtres de temps fixes puis analysées avec la méthode de Prony.

Parallèlement à l'exécution de cet algorithme, le contrôleur RPH3 estime la tension source établie via des algorithmes de
simplification (onde sinusoïdale en régime établi).

Lorsque les tâches précédentes sont terminées, le contrôleur RPH3 utilise l'ensemble des paramètres / informations ci-
dessus (stockés) pour mieux prévoir la tension de ligne et le modèle de battement de tension aux bornes de l'appareillage.
Ce modèle permet au logiciel du contrôleur RPH3 de calculer un ensemble des meilleures possibilités de temporisation
pour la manœuvre de réenclenchement de chaque phase, à partir duquel il extrait des dates de réenclenchement
optimales pour chaque phase puis sélectionne le temps de réenclenchement triphasé fournissant le plus petit délai entre
le réenclenchement de la première phase et de la dernière.

Si, pour quelque raison que ce soit, (transitoires CEM, formes d'onde de ligne considérablement déformées, …), le logiciel
n'obtient pas un ensemble fiable de dates de réenclenchement d'ici la fin d'une fenêtre de temps réglable, la stratégie par
défaut est alors appliquée par le RPH3 : réenclenchement au passage par zéro des tensions source (se reporter à la
section 4-4.1-1).

REMARQUE : l'onde de tension côté ligne est mieux décrite comme la somme de fonctions sinusoïdales et exponentielles
(amortissement, avec une constante de temps longue). La composante d'amortissement n'a aucune influence sur la
localisation du modèle de battement minimum et est donc négligée par la suite.

La composante sinusoïdale présente une fréquence fondamentale entre 20 et 50 Hz.


La mesure de ce signal de ligne doit être la plus précise possible afin de garantir la précision des temps de
réenclenchement.

Les transformateurs de potentiel inductifs sont généralement les mieux adaptés, mais les transformateurs de potentiel
capacitifs (TPC), sont réglés à la fréquence industrielle, ne sont pas capables de reproduire avec précision les oscillations
de la ligne.

12-2012 D1620 FR03


124/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Si la ligne est alimentée par un TPC, une autre solution de mesure de tension triphasée doit obligatoirement être mise en
œuvre : NCIT ou transformateur purement capacitif.

Figure 112 : Formes d'onde de tension - lignes avec un haut degré de compensation

Figure 113 : Formes d'onde de tension - lignes avec un faible degré de compensation

4-5.2 Manœuvres d'ouverture


Les manœuvres d'ouverture sur les lignes (compensées ou non) doivent être actionnées de la même manière que sur les
batteries de condensateurs. Se reporter à la section 4-4.2 pour de plus amples détails.

12-2012 D1620 FR03


125/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

4-6 Commutation de charges inductives équipées d'une résistance de mise à


la terre du neutre (NGR)
Les réactances shunt ainsi que les enroulements primaires du transformateur peuvent être reliés à la terre via une
quatrième réactance (Neutral Grounding Reactor – NGR).

Dans ce cas, les points cibles PoW optimaux pour les manœuvres d'ouverture de l'appareillage peuvent différer de ceux
des programmes de commutation prédéfinis du RPH3, selon le rapport d'inductance r entre cette quatrième réactance et
les réactances de charge :

Figure 114 : Mise à la terre du neutre pour une charge inductive via une NGR

Les stratégies de commutation prédéfinies du RPH3 correspondent à des cas particuliers où r=0 (mode neutre = « à la
terre ») et r = +∞ (mode neutre = « isolé ») : dans ce cas, les dates de passage par zéro des courants correspondent aux
pics de tension (angles de décalage = +90°/+30°/+150° pour r=0, +90°/+180°/+180° pour r = +∞).

L'application de ces stratégies si r n'est ni nul ni infini introduirait une erreur dans la localisation des dates de passage par
zéro du courant. Dans tous les cas, cette erreur ne dépasse jamais ~1,4 ms (à 60 Hz) ou ~1,7 ms (à 50 Hz).

Afin de garantir une erreur maximale de 0,5 ms dans la datation du passage par zéro du courant par le contrôleur RPH3,
Alstom recommande de tenir compte des plages suivantes :

• r < 0,3  Le mode neutre doit être « à la terre » et un programme de commutation prédéfini doit être
sélectionné.
• r>1  Le mode neutre doit être « isolé » et un programme de commutation prédéfini doit être
sélectionné.
• 0,3 ≤ r ≤ 1  Le mode neutre doit être « isolé » et un programme de commutation personnalisé prédéfini
doit être sélectionné (« mode utilisateur »).

12-2012 D1620 FR03


126/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Dans ce dernier cas, les angles de décalage à considérer doivent être calculés comme suit (par rapport à la date de
passage par zéro de la tension de référence) :

Programme de Uref Uref + 120° Uref + 240 °


commutation décalage décalage décalage
du RPH3 temporel temporel (ms) temporel
Charge Manœuvre décalage décalage
(ms) (ms)
angulaire angulaire
à à à à
@50Hz @60Hz
50 Hz 60 Hz 50 Hz 60 Hz
fermeture 90° 5 4.2 180° 10 8.3 180° 10 8.3
« Utilisateur » Transformateur
ouverture Spécial 30° 1.7 1.4 150° 8.3 6.9
fermeture 90° 5 4.2 30° 1.7 1.4 150° 8.3 6.9
« Utilisateur » Réactance
ouverture Spécial 30° 1.7 1.4 150° 8.3 6.9
Tableau 8 : Programme de commutation personnalisé pour les charges inductives équipées de NGR

Pour les zones « Spécial », la formule suivante doit être calculée :

3
Special = 90 ° + ArcTan ( 2)
3+
r

où r = L N .
L

REMARQUE 1 : la séquence de commutation ne doit pas être modifiée par rapport à celle appliquée si le neutre réseau est
effectivement mis à la terre (r = 0) ou isolé (r = +∞ ) :

1. Uref + 120°
2. Uref
3. Uref + 240°

REMARQUE 2 : l'inductance d'une réactance donnée est obtenue à partir de sa tension nominale Ur et de sa puissance
nominale P dans l'application considérée par :
U ²
L= r
, où ω=2.π.f
P .ω

12-2012 D1620 FR03


127/128
GRID
Manuel d'utilisation RPH3
Appareillages haute tension

Alstom Grid

© - ALSTOM 2012. Le nom ALSTOM, le logo


ALSTOM et toute variante de ces derniers
sont des marques déposées et marques de
service d'ALSTOM. Tout autre nom
mentionné dans ce document, enregistré ou
non, reste la propriété de leur société
respective. Les données techniques et autre
contenues dans ce document sont fournies à
titre informatif uniquement. ALSTOM, ses
dirigeants et ses employés déclinent toute
responsabilité ou ne font aucune affirmation ni
garantie (expresse ou implicite) quant à la
précision ou à l'exhaustivité de ces données
ou à l'atteinte des critères de performances
prévus, le cas échéant. ALSTOM se réserve
le droit de réviser ou de modifier ces données
à tout moment sans avis préalable.
Crédit photo : Alstom Grid

Alstom Grid Worldwide Contact Centre


www.grid.alstom.com/contactcentre/
Tél : +44 (0) 1785 250 070

www.alstom.com

12-2012 D1620 FR03


128/128