Vous êtes sur la page 1sur 8

Introduction :

Les matériaux de construction sont des matériaux utilisés dans les secteurs de la
construction : bâtiment et travaux publics. La gamme des matériaux utilisés dans la
construction est relativement vaste. Elle inclut principalement le bois, le verre, l'acier,
les matières plastiques (isolants notamment) et les matériaux issus de la
transformation de produits de carrières, les briques, les carrelages, sable, ciment,
gravie…

Principe de l’essai :
Il consiste à déterminer la masse volumique du matériau, sa densité à l’état naturelle
« en présence des pores », avec la quelle on peut calculer la porosité, et la compacité
du matériau.

Définition :
La masse volumique d’un échantillon est la masse de l’unité de volume du matériau,
(pores et vides compris), en générale. Plus au moins poreux.
Elle est : en
Kg / m3 g / cm3 T / m3
Symbole est ρ = Mt / Vt

 La masse volumique absolue et la masse volumique apparente :

 La masse volumique absolue :


La masse volumique absolue d'un matériau est la masse d'un mètre cube de ce

matériau, déduction faite de tous les vides, aussi bien des vides entre les grains que
des vides à l'intérieur des grains.
Volume hachuré = Volume absolu (sans pores)
 La masse volumique apparente :
La masse volumique apparente d'un matériau est la masse volumique d'un mètre
cube du matériau pris en tas, comprenant à la fois des vides perméables et
imperméables de la particule ainsi que les vides entre particules. La masse
volumique apparente d'un matériau pourra avoir une valeur différente suivant
qu'elle sera déterminée à partir d'un matériau compacté ou non compacté. Il faut

donc préciser: masse volumique apparente à l'état compacté ou masse volumique


apparente à l'état non compacté.
Volume hachuré = Volume du récipient

I. LA MASSE VOLUMIQUE APPARENTE


Appareillages utilises :
1 - balance technique à 0.01g.
3 - pot métallique de 1 litre. (Récipient)
4 - règle plate métallique.
5 - entonnoir.
6 – main écope.
7 - tamis de 0.2 m
8- Sable
Mode opératoire:

- peser un récipient de capacité 1litre (v0 ou vt) et noter sa masse m1 (g).


- verser le sable (secs) à l’aide de l’entonnoir dans le récipient et le
disposer sans tassement par couches horizontales successives jusqu’au
remplissage ( la distance entre l’extrémité de l’entonnoir et le bord du
récipient est de 10cm).
-ensuite araser la couche supérieur du pot à l’aide d’une réglette que l’on
anime d’un mouvement de « va et vient», peser le récipient plein : soit m2(g)
sa masse.
Formules de calcules :

ρapp = M2-M1 / VT

*Dans notre essai on a tarer le récipient donc la formule est :

ρapp = M2 / VT

Application de la formule :

ρapp = 1700 / 1000

ρapp = 1.7 (g/cm³)


II. LA MASSE VOLUMIQUE ABSOLUE :
Appareillages utilises :
- éprouvette graduée
- l eau
- balance technique à 0.01g.
- sable

Mode opératoire :

1. Remplir une éprouvette graduée avec un volume V1 d'eau.


2. Peser un échantillon sec M de sable (1000 g) et l'introduire dans l'éprouvette
en prenant soin d'éliminer toutes les bulles d'air.
3. Lire le nouveau volume V2.

Formules de calcules :

ρabs = M / V2-V1

Application de la formule :
V2-V1= 1400 – 1000 = 400 (cm³)

ρabs = 1000/ 400

ρabs =2.5 (g/cm³)


III. POROSITE ET COMPACITE :
- * Porosité : En général la porosité est la rapport du volume des vides
au volume.

- On peut aussi définir la porosité comme le volume de vide par unité


de volume apparent.

*Compacité : La compacité est le rapport du volume des pleins au


volume total.
- Ou volume des pleins par unité de volume apparent.

 Calcul de la porosité et la compacité :


ρ app
C=
ρ abs
≤1
1.7
C=
2.5
x100 = 0.68…………. ≤ 1
C= 68%

C+P = 1
P=1- C x100
P= 1 – 0.68
P=0.32
P= 32%

IV. L indice des vides :

Iv = P / C
Iv= 0.32 / 0.68
Iv= 0 .47

V. Coefficient d’absorption d’eau :

C’est une mesure des pores accessibles à l’eau


Principe :
On détermine un coefficient d’absorption, qui est défini comme le rapport de
l’augmentation de la masse de l’échantillon après imbibition par l’eau , à la masse
sèche de l’échantillon.
Conduite d’essai
Après imbibition dans l’eau panant 24 heures , étaler l’échantillon sur une surface
plane non absorbante, tout en le remuant afin que la surface externe des grains sèche .
ce séchage doit être effectué de manière douce afin de ne pas éliminer l’eau qui
pourrais étier piégée à l’intérieur du granulat. Les grains sont alors libres de toutes
forces d’attraction capillaire.
on peut vérifier que cet état a été atteint en plaçant le matériau dans un moule
tronconique, posé sur une surface plane non absorbante , et en le compactant
légèrement . on vérifie que celui-ci s’écoule en démoulant.
Le coefficient d’absorption « Wm » est défini par la relation : Wm%=(Ma-Ms)/Ms x100
Ms=masse de l’échantillon sec
Ma= masse de l’échantillon imbibé par l’eau.
Wm% = ((1013 – 1000) / 1000 ) x100
Wm% =13 %

Conclusion :

L’essai de la détermination de la masse volumique d’un


échantillon de matériau de construction, nous permet de connaitre
le volume de solide et de vide contenu dans ce dernier, et lui
donner une classification qui limite ses utilisations dans le
domaine de la construction. Par exemple cette méthode peut nous
aides à savoir les volumes exacts de sable, gravier et ciment
utilises pour 1 m3 de béton, ca nous permet aussi de connaître le
le coefficient d’absorption d’eau qui nous aide a prévoir la
quantité d’eau nécessaire pour le gâchage