Vous êtes sur la page 1sur 65

‫الجمهـــــوريــــــة الجـــزائـــريـــــــة الـــديمقـــــراطيـــــــة الشـعبيـــــة‬

Ministère de l’Enseignement Supé- Ministère de la Poste et des Technolo-


rieur gies
et de la Recherche Scientifique de l’Information et de la Communica-
tion

Institut National des Télécommuni-


‫المعهــــــد الوطنـــي لالتصـــــاالت‬
cations et des Technologies de
l’Information et de la Communica- ‫وتكنــــولوجيــات اإلعالم واالتصال‬
tion

Projet de Fin d’Études pour l’obtention du Diplôme

d’Ingénieur d’Etat en Télécommunications

Thème
Etude et conception d’antenne reconfigurables
pour radiocommunications

Présenté par :
ADDA SEKRANE Kheira

CHERIER Ouissam

Encadré par : M. ZIANI KERARTI Djalal


Soutenu devant le jury :
Président : M.O.KAID OMAR
Examinateur : M.A.TIENTI

Promotion : IGE 37
Année Universitaire : 2016- 2017
Résumé
La multiplication future des systèmes sans fil exigera des antennes plus de fonctionnali-
tés que nous le permettent des conceptions classiques. Les antennes reconfigurables représentent
des axes de recherche et de développements importants pour introduire la flexibilité sur des
caractéristiques d’antennes

Les antennes reconfigurables offrent de multiples fonctions en changeant dynamique-


ment leurs propriétés telles que la fréquence de fonctionnement, la polarisation, le diagramme
de rayonnement ou toute combinaison de ces trois paramètres. Dans ce projet, nous proposons
deux antennes reconfigurables en fréquence simulée à l’aide du logiciel CST MWS.

Les résultats obtenus montrent l’intérêt des antennes reconfigurables par rapport aux
antennes classiques dans le domaine des radiocommunications.

Mots-clés : Antennes reconfigurable, Antenne agile , Antennes imprimées, CST, GPS, Locali-
sation, Radiocommunications, RFID.

ii
Abstract
The future multiplication of wireless systems will require antennas more functionality
than conventional designs allow.The reconfigurable antennas represent important research and
development axes for introducing flexibility on antenna characteristics

Reconfigurable antennas offer multiple functions by changing dynamically their proper-


ties such as operating frequency, polarization, radiation pattern, or any combination of these
three parameters. In this project, we propose two antennas reconfigurable in simulated fre-
quency using software CST MWS.

The results obtained show the interest of reconfigurable antennas with respect to the
conventional antennas in the field of radiocommunications.

Keywords : Reconfigurable antennas, Agile antennes ,Patch antennas, CST, GSM, Lo-
calisation, Radiocommunications, RFID.
Table des matières

Résumé ................................................................................................................................... i

Abstract................................................................................................................................... i

Table des matières .................................................................................................................. ii

Liste des tableaux ...................................................................................................................iv

Liste des figures ...................................................................................................................... v

Liste des sigles ..................................................................................................................... vii

Introduction générale............................................................................................................... 1

Chapitre I : état de l'art sur la reconfigurabilité ........................................................................ 3

1.1 Introduction ............................................................................................................. 3


1.2 Rappel sur les caractéristiques des antennes ............................................................. 3
1.2.1 Définition d’antenne ............................................................................................ 3
1.2.2 Antenne patch ...................................................................................................... 4
1.2.3 Caractéristiques d’adaptations : ............................................................................ 8
1.2.4 Caractéristiques de rayonnement : ........................................................................ 9
1.3 Antennes reconfigurables ....................................................................................... 11
1.3.1 Définition : ........................................................................................................ 11
1.3.2 Types de la reconfigurabilité : ............................................................................ 12
1.4 Techniques de reconfigurabilité : ........................................................................... 15
1.4.1 La modification géométrique ............................................................................. 15
1.4.2 Fente ou ligne commutable ................................................................................ 16
1.4.3 Diode PIN .......................................................................................................... 16
1.4.4 Diode Varicap : .................................................................................................. 17
1.4.5 MEMS (Micro Electro Mecanical Systems) ....................................................... 17
1.4.6 L’intégration de matériaux intelligents ............................................................... 17
1.5 Les avantages et les inconvénients de l’accordabilité : ........................................... 18
1.5.1 Les Avantages :.................................................................................................. 18

ii
1.5.2 Les inconvénients .............................................................................................. 19
1.6 Conclusion............................................................................................................. 20
Chapitre II : Conception des antennes Reconfigurables en fréquence ..................................... 21

2.1 Introduction ........................................................................................................... 21


2.2 Choix de l’outil de simulation : .............................................................................. 21
2.3 Antenne reconfigurable en fréquence pour les applications RFID et GPS : ............. 23
2.3.1 La géométrie d’antenne : .................................................................................... 23
2.3.2 Résultats de simulation : .................................................................................... 26
2.3.3 Étude paramétriques :......................................................................................... 28
2.3.4 Performance de l’antenne dipôle : ...................................................................... 30
2.4 Antenne multi bandes reconfigurables en fréquence pour la radio cognitive : ......... 33
2.4.1 Géométrie d’antenne : ........................................................................................ 33
2.4.2 Résultats de simulation : .................................................................................... 34
2.4.3 Étude paramétrique ............................................................................................ 35
2.4.4 Performance de l’antenne finale : ....................................................................... 38
2.5 Conclusion............................................................................................................. 42
Chapitre III : Application ...................................................................................................... 43

3.1 Introduction : ......................................................................................................... 43


3.2 La Géolocalisation : ............................................................................................... 43
3.2.1 La localisation à l'intérieur (indoor).................................................................... 43
3.2.2 La localisation à l'extérieur (Outdoor) ................................................................ 46
3.3 La fonctionnalité de Géolocalisation: ..................................................................... 47
3.4 Conclusion :........................................................................................................... 50
Conclusion générale .............................................................................................................. 51

Bibliographie .......................................................................................................................... i

iii
Liste des tableaux
Tableau 1: table des dimensions d'antenne dipôle. ................................................................. 26
Tableau 2 : résultats de la simulation d'antenne dipôle. .......................................................... 27
Tableau 3 : résultats de simulation après l’optimisation. ........................................................ 30
Tableau 4: paramètre géométrique de l’antenne. .................................................................... 34
Tableau 5: valeurs des paramètres S11et bande passante aux fréquences de résonance. ......... 35
Tableau 6: les dimensions optimales de l’antenne finale. ....................................................... 38
Tableau 7: les modes de fonctionnement de l’antenne reconfigurable. ................................... 40
Tableau 8: les résultats de la simulation après l’optimisation. ................................................ 40

iv
Liste des figures
Figure 1 : schéma descriptif d’une antenne .............................................................................. 3
Figure 2 : présentation de la structure d’une antenne imprimée ................................................ 4
Figure 3 :présentation différente des formes des éléments rayonnants. ..................................... 5
Figure 4 : alimentation par ligne micro ruban .......................................................................... 7
Figure 5 : antenne micro ruban alimente par une sonde............................................................ 7
Figure 6 : paramètre S11 et le VSWR ...................................................................................... 9
Figure 7 : la directivité d’une antenne patch a une fréquence 3.5 Ghz .................................... 10
Figure 8 : schéma descriptif de la définition du Gain ............................................................. 10
Figure9 : les trois types de polarisation .................................................................................. 11
Figure 10 : antenne reconfigurable en fréquence utilisant des commutateurs RF- MEMS[5]. . 13
Figure 11 : Antenne patch en anneau à polarisation circulaire reconfigurable [6]. .................. 14
Figure 12 : exemple sur la reconfigurabilité géométrique (mécanique) d’antenne[7] .............. 15
Figure 13 : antenne patch reconfiguré par fente ou ligne commutable[7] ............................... 16
Figure 14 : schéma d’une diode PIN ...................................................................................... 16
Figure 15 : Commande par changement de matériau [7]. ....................................................... 18
Figure 16 : l’interface graphique de CST 2017. ..................................................................... 22
Figure 17 : Prototype d'antenne proposée [11] ....................................................................... 23
Figure 18: schéma d’antenne dipôle ...................................................................................... 24
Figure 19 : calcule de w et Ɛe par le logiciel CST. ................................................................. 24
Figure 20 : la Géométrie de l'antenne de base. ....................................................................... 25
Figure 21: distribution du courant : (a) lorsque les switches sont ON; (b) lorsque les switches
sont OFF ............................................................................................................................... 25
Figure 22: le Coefficient de réflexion S11 en fonction de l’état des switches. ........................ 26
Figure 23: le Paramètre VSWR de l'antenne. ......................................................................... 27
Figure 24 : les variations de W1 ; L1 et W2. .......................................................................... 28
Figure 25 : le coefficient de réflexion S11 initial est après l’optimisation. ............................. 29
Figure 26 :le coefficient de réflexion S11 initial et après l’optimisation en cas des switches. . 29
Figure 27 :diagrammes de rayonnement des prototypes lorsque les deux switches sont OFF à
1.2275 GHz: plan H, plans E et en 3D. .................................................................................. 31

v
Figure 28 : diagrammes de rayonnement des prototypes lorsque les deux switches sont ON à
0.86 GHz: plan H, plans E et en 3D. ...................................................................................... 31
Figure 29 :diagrammes de rayonnement des prototypes lorsque les deux switches sont ON à
2.46 GHz: plan H, plans E et en 3D. ...................................................................................... 32
Figure 30 : diagrammes de rayonnement des prototypes lorsqu’un seul switch est ON à
1.791GHz: plan H, plans E et en 3D. ..................................................................................... 32
Figure 31:topologie initiale de l’antenne. ............................................................................... 33
Figure 32:Géomètre de l’antenne étudiée. .............................................................................. 34
Figure 33 : coefficient de réflexion S11 de l’antenne de base. ................................................ 35
Figure 34: Le coefficient de réflexion S11pour différentes valeur d’Epsilon. ......................... 36
Figure 35: Le coefficient de réflexion S11pour différentes valeur de substrat. ....................... 36
Figure 36:variation de la forme du patch. .............................................................................. 37
Figure 37 : Le coefficient de réflexion S11 pour différentes valeurs de Rblend. ..................... 37
Figure 38 : Le coefficient de réflexion S11 pour différentes valeurs de patch. ......................... 38
Figure 39 : Comparaison du S11 de l’antenne avant et après l’étude. ...................................... 39
Figure 40 : géomètre de l’antenne reconfigurable en fréquence : insertion des switches. ........ 39
Figure 41: le coefficient de réflexion S11 des trois modes....................................................... 40
Figure 42 : diagramme de rayonnement 2D et 3D pour f =0.87 GHz. .................................... 41
Figure 43 : diagramme de rayonnement 2D et 3D pour f =2 .48 GHz. ................................... 41
Figure 44 : Principe de fonctionnement d’un système RFID. ................................................. 44
Figure 45: système de localisation par WI-FI. ........................................................................ 46
Figure 46: l’antenne reconfigurable en fréquence menue d’une puce. .................................... 47
Figure 47 : le système RFID proposé. .................................................................................... 48
Figure 48: principe de fonctionnement de GPS ...................................................................... 49

vi
Liste des sigles
CST :Computer Simulation Technology
GSM :Global System for Mobile Communications
GPS :Global Positioning System
FR-4 : Fire Retardant-4
IMEI : International Mobile Equipement Identify
IoT :Internet of Things.
LTE :long Term Evolution
MEMS : Micro Electro Mechanical Systems
Radar :RAdio Detection And Ranging
RFID : Radio Frequency Identification
ROS :Rapport d’Onde Stationnaire
SIM : Subscriber Identity Module
SMA : SubMiniature version A
ULB :Ultra Large Bande
UMTS :Universal Mobile Telecommunications System
VSWR :Voltage Standing Waves Ratio
WiFi :Wireless Fidelity
WiMax : Woldwide Interoperability for Microwave Access

vii
Dédicaces
Je dédie ce travail :

À la source de tendresse que sont mes très chers parents tout en étant
convaincue que mon succès est une récompense pour tous leurs sacrifices,
qu’ils trouvent ici l’expression de ma plus profonde gratitude. A mes frères
et mes sœurs et toute ma famille.

À tous mes cher(e)s ami(e)s ;


A mon cher binôme ouissam ;

A tous ceux qui m’aiment.

Ainsi qu’à tous mes amis et toutes les personnes qui m’ont encouragé ou
aidé tout au long de mes études.

Kheira
Dédicaces
Je dédie ce modeste travail à :
A mes chers Parents,
Pour tous vos sacrifices pour moi, nul mot ne saura exprimer mon amour
envers vous. Que Dieu vous protège et vous accorde une longue vie, car j
e ne pourrais jamais oublier la tendresse et l’amour dévoué par lesquels
lequel ils m’ont toujours entouré depuis mon enfance.
A mes frères et à ma sœur,
Que Dieu vous garde, Je vous aime et je vous souhaite une vie pleine de
succès et de réussite et surtout.
A mes oncles et à mes tantes
A toute la famille
À tous mes cher(e)s ami(e)s
A mon cher binôme Kheira,
ET... A tous ceux que j'amie et à toutes les personnes qui m'ont prodigué
des encouragements.
A tous les membres de la promotion IGE37
…Et à tous ceux qui me connaissent…

OUISSAM
Remerciements

D’abord, nous remercions Dieu le tout puissant. C’est grâce à lui que
nous avons eu la foie et la force pour accomplir ce travail.

Nous tenons à exprimer notre profonde reconnaissance à M. D.ZIANI


KERARTI, pour ses précieux conseils, ses incessants encouragements et
surtout sa grande disponibilité tout au long de la réalisation de ce tra-
vail.
Nous remercions vivement les membres du jury d’avoir accepté de siéger
et de juger notre travail. Nous les remercions aussi pour l’honneur qu’ils
nous font en acceptant d’examiner ce mémoire.

Finalement, nous remercions tous les enseignants qui ont participé à


notre formation et tout le personnel administratif de l’INTTIC.

ii
1
Introduction générale

Introduction générale
L’augmentation de la demande aux appareils portables dotés d'une connectivité sans fil
dans un large spectre de fréquence est le défi majeur présent devant les concepteurs de la RF,
parce qu’ils doivent gérer l’interconnexion à la fois des standards GSM, UMTS, WiMax, Wi-
Fi, Bluetooth et la LTE.

Couvrant plusieurs bandes de fréquences simultanément avec une seule antenne peut
être une tâche très exigeante, qui est la raison pour laquelle l'emploi de nombreuses antennes
différentes intégrées dans le dispositif et l'utilisation de multibandes ou à large bande antennes
pourraient être une solution réalisable pour le problème.

L'utilisation de différentes antennes implique une augmentation des exigences glo-


bale de coût et d'espace. Les Antennes à large bande transmettant et reçoivent des signaux à
l'intérieur à grande largeur de bande, mais ils peuvent subir une détérioration insupportable du
rapport signal sur bruit et donc une réduction de l'efficacité globale du système. En outre, le
spectre électromagnétique est une ressource partagée qui est de plus en plus encombrée avec le
nombre croissant d'utilisateurs d'appareils sans fil et de la poursuite de l'exploitation des fré-
quences disponibles par d'autres services pose des difficultés pratiques et réglementaires. Pour
faire face à ce problème, l'emploi d'une partie inutilisée du spectre ou l'utilisation opportuniste
et temporaire d'une partie commune peut offrir de nouvelles ressources.

Au cours du premier chapitre après une brève introduction sur la reconfigurabilité des
antennes, et avant d’entamer à ses types et les techniques utilisées, nous donnons un aperçu des
principales caractéristiques d'antennes. Pour conclure, nous citons les avantages et les inconvé-
nients de ces antennes agiles.

Le deuxième chapitre, présente l’étude et la conception de deux antennes agiles en fré-


quence la première est une antenne dipôle charger pas deux patches de forme C pour les appli-
cations RFID et GPS, l’autre antenne est une antenne rectangulaire utilisée pour les réseaux
locaux sans fil.
Le dernier chapitre est consacré à l’une des applications des antennes étudiées dans le
chapitre précédent, elle permet de localiser un utilisateur à l’intérieur et à l’extérieur grâce à la
technologie RFID et GPS utilisant une seule antenne reconfigurable.
3
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

Chapitre I : état de l'art sur la reconfigurabilité


1.1 Introduction
La multiplication future des systèmes sans fil exigera des antennes plus de fonctionnali-
tés que nous le permettent des conceptions classiques. Les antennes reconfigurables représentent
des axes de recherche et de développements importants pour introduire la flexibilité sur des
caractéristiques d’antennes. L’intérêt et le but de ces antennes sont de rendre les systèmes de
télécommunication plus flexible, souple et rapide dans des applications diverses tels que les
télécommunications terrestres et spatiales, la RFID, les radars et les guerres électroniques.

Dans ce chapitre nous adoptons un rappel sur les antennes et leurs caractéristiques, on
définir par la suite la technologie de reconfigurabilité et les techniques utilisées pour l’obtient
et on termine par ses avantages et inconvénients.

1.2 Rappel sur les caractéristiques des antennes


1.2.1 Définition d’antenne

C’est un dispositif utilisé pour rayonne le champ électromagnétique dans l’espace libre
en émission et/ou le capte en réception. Son rôle est de convertir l’énergie électrique d’un signal
en énergie électromagnétique (émission) ou l’inverse (réception).

Figure 1 : schéma descriptif d’une antenne


4
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

Il existe plusieurs types d’antennes classées par rapport à leur principe de fonctionne-
ment et leur rôle dans le système qui sont :

➢ Antennes filaires (dipôle, monopôle, Yagi) ;


➢ Antennes à fentes (demi ou quart d’onde) ;
➢ Antennes à ouverture (cornet) ;
➢ Antennes à réflecteurs (paraboles) ;
➢ Antennes patchs (planaires).

1.2.2 Antenne patch

L’antenne patch(en anglais) ou planaire est une antenne plane dont l'élément rayonnant
est une surface conductrice, séparée d'un plan réflecteur conducteur par une lame diélectrique.
Sa réalisation ressemble à un circuit imprimé double face, substrat, et est donc favorable à une
production industrielle. Le concept d'antenne patch est apparu dans les années 1950, mais le
véritable développement ne s'est fait que dans les années 1970. Elle peut être utilisée seule ou
comme élément d'un réseau. De même, elle peut être intégrée au plus près des circuits électro-
niques en occupant un volume réduit et se conformant à différents types de surface[1] .

Figure 2 : présentation de la structure d’une antenne imprimée


On a :
𝒄 𝟐
La largeur de patch W : 𝒘= √𝜺 ………… (1)
𝟐𝒇 𝒓 +𝟏
5
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

𝜺𝒓 +𝟏 𝜺𝒓 −𝟏 𝟏
La permittivité diélectrique effective : 𝜺𝒆 = + ( )…………(2)
𝟐 𝟐 √𝟏+𝟏𝟐( )
𝒉
𝒘

𝒄 (𝜺𝒆+𝟎.𝟑)(𝒘⁄
𝒉+𝟎.𝟐𝟔𝟒
La longueur de patch L :𝑳 = − 𝟎. 𝟖𝟐𝟒𝒉 ( )……(3)
𝟐𝒇√𝜺𝒆 (𝜺𝒆 −𝟎.𝟐𝟓𝟖)(𝒘⁄𝒉+𝟎.𝟖

Avec :

c : vitesse de la lumière.
f : fréquence de résonance.
h :la hauteur du substrat diélectrique.
εr : la permittivité diélectrique du substrat.
Dans sa structure de base (figure2), une antenne imprimée et constituée d’un conducteur
métallique de forme arbitraire, déposé sur un substrat diélectrique fixé sur un plan de masse.
Pour augmenter la puissance rayonnée par l’antenne, il faut :

➢ Réduire les pertes par l’effet Joule.


➢ Améliorer la bande passante de l’antenne.

La forme du patch conducteur peut être variée, mais elle influe sur les modes qui sont
susceptibles de s’exciter dans l’antenne, et donc sur la nature du rayonnement. En pratique, on
trouve essentiellement des rectangles, des disques, et plus rarement des anneaux ou des
triangles. Leurs dimensions sont faibles (de l’ordre de λ/2 à λ).

Figure 3 :présentation différente des formes des éléments rayonnants.


6
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

1.2.2.1 Avantages et inconvénients des antennes imprimées

Actuellement, les antennes imprimées deviennent de plus en plus importantes en raison


de :

a) La grande variété des formes géométriques qu'elles peuvent prendre et qui les rendent
applicables aux différentes situations d'intégration ;
b) Faible coût de fabrication ;
c) Faible poids, petit volume, et la simplicité de leurs structures ;
d) La possibilité d’intégrer les circuits micro-ondes au niveau des antennes ;
e) Les lignes d’alimentation et les circuits d’adaptation d’impédance sont fabriqués simul-
tanément avec la structure de l’antenne.

D’autre part, elles ont quelques inconvénients principaux comprenant :

➢ Faible efficacité de rayonnement ;


➢ Possibilité de fonctionnement en faible puissance ;
➢ Faible pureté de polarisation ;
➢ Largeur de bande de fréquence très étroite ;
➢ Un gain moyen et une limitation des puissances transmises à quelques dizaines de watts.

1.2.2.2 Technique d’alimentation

Un problème récurrent dans la conception des antennes imprimées concerne le choix de


la technique d’excitation. L’alimentation de l’antenne dépend de la manière dont l’antenne est
intégrée dans le dispositif. Les principaux types sont :

➢ Alimentation par ligne micro ruban.


➢ Alimentation coaxiale directe.

a Alimentation par ligne micro ruban :

Dans ce type d’alimentation, une bande de conduite est reliée directement au bord de
patch. Et elle est plus petite dans la largeur par rapport au patch [2].
7
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

Figure 4 : alimentation par ligne micro ruban

L’avantage de ce type d’alimentation est qu’elle peut être gravée sur la même face de
l’antenne, elle est facile à fabrique, et simple à adapter à la résonance. C’est l’une des techniques
les plus utilisée dans les antennes imprimées, elle a l’inconvénient de générer un rayonnement
parasite.

b Alimentation par câble coaxiale

Elle est effectuée en connectant l’élément rayonnent à l’âme centrale d’un connecteur
coaxial traversant le plan de masse et le substrat diélectrique tandis que l’embase de connecteur
est directement soudée au plan de masse.

Figure 5 : antenne micro ruban alimente par une sonde.

L’avantage principale de ce type d’alimentation est qu’elle peut être applique à n’importe quel
endroit choisi à l’intérieur de patch, avec une facilite de fabrication cependant, cette méthode
présente des inconvénients au niveau de diagramme de rayonnement. En effet, la connexion
8
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

génère un pic de courant localisé au niveau de l’élément rayonnant qui peut induire une dissy-
métrie dans le diagramme de rayonnement.de plus, des pertes apparaissent avec le perçage du
plan de masse, du diélectrique ainsi de l’élément plaqué [3].

1.2.3 Caractéristiques d’adaptations :


f) Une antenne se comporte généralement comme un circuit résonant dont la fréquence de
résonance centrale dépend des valeurs de l’inductance L et de la capacité C liées à ses
structures, à ses dimensions et des éléments ajouté.
g) L’antenne est connectée aux autres éléments par une ligne de transmission, généralement
d’impédance égale à 50 ou 75 Ohms. L’impédance d’entrée complexe de s’écrit sous la
forme suivante : Zin(ω) = R(ω)+jX(ω)………… (4)

Avec : X la réactance, ω= 2 πf, f la fréquence.

h) Le signal se réfléchit à l’entrée de l’antenne avec un coefficient de réflexion Γ, qui cor-


respond au rapport entre l’amplitude du signal réfléchi par l’antenne et l’amplitude du
signal d’entrée, dépend de l’impédance caractéristique de la ligne Z0 et de l’impédance
d’entrée de l’antenne.Ce paramètre est défini par la relation:

S11=Γ= (Zin(ω) − Z0) / (Zin(ω) + Z0) ………… (5)

Et le rapport d’ondes stationnaires ROS (VSWR) est donné par :

ROS = (1 + |Γ|) / (1− |Γ|) … ………… (6)

Dans le cas où Γ=0 (pas de réflexion)la valeur de ROS égal à 1 et reste en adaptation s’il
est compris entre 1 et 2.
9
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

Bw

Fré-
quence
réso-
nante

Figure 6 : paramètre S11 et le VSWR


i) La bande passante (BP) d’une antenne est la plage de fréquence dans laquelle le transfert
d’énergie de l’alimentation vers l’antenne (ou de l’antenne vers récepteur) est maximale.
Généralement la définition de ce niveau peut être limitée par rapport d’onde stationnaire
maximal admissible (ROS=2) ou à partir d’un S11< -10 dB.

1.2.4 Caractéristiques de rayonnement :

Le diagramme de rayonnement est une représentation graphique de la fonction caracté-


ristique de l’antenne qui nous permet de visualiser où l'antenne transmet ou reçoit la puissance,
Les diagrammes de rayonnement sont généralement présentés comme l’intensité du rayonne-
ment normalisée en (dB) en fonction de la direction. L’ouverture à -3dB est la plage angulaire
pour laquelle la puissante rayonnée est supérieure à la moitié de la puissance rayonnée maxi-
male.

a) La directivité d’une antenne D( 𝜃, 𝜙), présente le rapport entre la densité de puissance


rayonnée dans une direction donnée et la densité de puissance rayonnée par une source
isotrope. Leur maximum est obtenu dans la direction de l’axe de l’antenne, lorsque la
fonction caractéristique normalisée est égale à 1. La directivité donne des informations
sur les propriétés directionnelles d’une antenne sans tenir compte de son efficacité.
10
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

Figure 7 : la directivité d’une antenne patch a une fréquence 3.5 Ghz


b) L’efficacité η traduit le rendement de l’antenne et dépend de la résistance de rayonne-
ment et de la résistance de pertes. Les pertes dans les antennes peuvent être de plusieurs
natures :perte ohmique des conducteurs, pertes capacitives, pertes diélectriques, excita-
tion d’ondes de surface/modes de substrat, rayonnement non désiré des lignes d’accès
ou fuite de courants dans les lignes de contrôle/polarisation.
c) Le gain G est proportionnel à la directivité. Il porte la même information sur les direc-
tions de rayonnement c.à.d. lorsque le gain de l'antenne augmente la direction de propa-
gation devient de plus en plus ciblée (cela ne signifie pas que l'énergie de transmission
totale obtient plus ( figure8)).

Figure 8 : schéma descriptif de la définition du Gain


11
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

Le gain tient compte du rendement de transformation entre la puissance d’alimentation et la


puissance rayonnée. G = η* D ………… (7)

Dans la plupart des cas, gain d'antenne est exprimée en unité logarithmique comme suit.

………… (8)

Le gain d'antenne est souvent incorporé dans un paramètre appelé puissance isotrope
rayonnée effective (PIRE), qui est la quantité de puissance qui aurait été rayonnée par
une antenne isotrope pour produire la densité de puissance de crête observée dans la
direction du gain d'antenne est maximum [4].
PIRE= Pr*G ………… (9)

d) La polarisation de l’antenne dans une direction donnée est définie par la figure tracée
par l’extrémité du vecteur champ électrique en champ lointain et le sens de cette trace
quand elle est observée le long de la direction de propagation. Elle peut être linéaire,
elliptique ou circulaire.

Figure9 : les trois types de polarisation

1.3 Antennes reconfigurables


1.3.1 Définition :

Le terme antenne reconfigurable a été introduit pour la première fois en 1998. Est
une antenne capable de modifier dynamiquement au moins une de ses caractéristiques en fonc-
tion des besoins dictés par l'environnement de l'antenne et les besoins de l'application.
12
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

L'avantage de base d'une telle antenne c’est qu’à partir d’une antenne classique à fonc-
tionnement fixe et en intègrent un mécanisme intérieur de nature électrique, mécanique, optique
ou autre (tels que les commutateurs RF , des varactors, des actionneurs mécaniques ou des ma-
tériaux accordables) nous parvenons à étendre les capacités et améliorer le fonctionnement et
les performances des terminaux sans fils avec un minimum d'impact sur la complexité et le
coût de ces systèmes.

Les antennes reconfigurables diffèrent des antennes intelligentes parce que le méca-
nisme de reconfiguration se trouve à l'intérieur de l'antenne plutôt que dans un réseau de forma-
tion des Faisceaux (beamforming) externe. La capacité de reconfiguration des antennes recon-
figurables est utilisée pour maximiser la performance de l’antenne dans un scénario de change-
ment ou pour répondre à l’évolution des besoins opérationnels.

Il existe une très large variété d’antennes reconfigurables : Selon la propriété physique
qui les rend reconfigurables (modifications des lignes de champ, modification de propriétés dié-
lectriques ou diamagnétiques d’éléments de l’antenne, déformation géométrique, etc.) , selon
les fonctions de reconfigurabilité qu’elles offrent, la technologie apparaissant ainsi comme le
résultat d’un besoin : reconfiguration en fréquence ; reconfiguration du rayonnement; reconfi-
guration de la polarisation ; et toute combinaison des trois configurations précédentes [5].

1.3.2 Types de la reconfigurabilité :

Les antennes reconfigurables peuvent être classées en fonction de leur fonctionnalité en:
polarisation, fréquence, et reconfiguration du diagramme de rayonnement. Ces fonctions peu-
vent être obtenues par des mécanismes spécifiques comme la commutation, les modifications
structurelles et le réglage des matériaux.

a) La reconfiguration en fréquence

Le besoin de dispositifs accordables en hyper fréquence a toujours existé, pour compen-


ser par exemple les dérives technologiques ou pour augmenter l’intégration de fonctions.

La reconfiguration en fréquence concerne plusieurs fonctions : la commutation entre dif-


férentes fréquences de fonctionnement, l’accord en fréquence, la variation de la bande passante
13
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

ou encore le réglage de fonctionnalités de filtrage, par exemple la réjection de bande de fré-


quence.

La commutation consiste à permettre à l’antenne de commuter entre plusieurs bandes.


Les antennes à commutation sont celles qui permettent d’avoir les excursions en fréquence les
plus élevées, car il est possible de commuter des sections d’antenne de longueur différentes et
de changer la fréquence de résonance de manière inversement proportionnelle à la modification
de la longueur électrique effective. Les antennes accordables en fréquence offrent la possibilité
de faire varier de façon continue une ou plusieurs fréquences résonance [5].

La figure suivante illustre une antenne patch de type papillon, constituée de triangles
identiques. Des interrupteurs de type RF-MEMS sont ensuite places entre les triangles. L’an-
tenne a été conçue pour fonctionner dans trois bandes de fréquence autour de 8, 14, et 24GHz.

Figure 10 : antenne reconfigurable en fréquence utilisant des commutateurs RF- MEMS[5].

b) La reconfiguration en polarisation :

Il s'agit de modifier l'orientation vectorielle du champ E tout en gardant le même com-


portement fréquentiel (mêmes fréquences de résonance) et même rayonnement. Elle offre une
meilleure efficacité dans la réception du signal de communication
14
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

La figure 10 présente un exemple de circuit d’excitation reconfigurable d’un patch en


anneau ; il devient alors possible de changer le sens de circulation des courants dans le U d’ali-
mentation et par suite le type de polarisation circulaire de l’antenne (gauche ou droite).

Figure 11 : Antenne patch en anneau à polarisation circulaire reconfigurable [6].

c) La reconfiguration en diagramme de rayonnement :

C’est la capacité de modifier la forme et la direction des diagrammes de rayonnement


avec beaucoup moins de complexité que les réseaux à déphaseurs classiques afin de privilégier
ou non certaines directions. Cette fonctionnalité permet d’optimiser les bilans de liaison et ainsi
d’améliorer les débits de transmission. Elle permet également de diminuer les interférences avec
d’autres utilisateurs, d'éviter les phénomènes d'évanouissements dans les environnements multi-
trajets et d'augmenter l’autonomie afin d'améliorer la performance globale du système.

Il existe plusieurs concepts de reconfiguration de diagramme. Parmi les techniques, on


trouve la modification géométrique, l’utilisation de courts circuits commutables et l’insertion
de fentes commutables.

d) La reconfiguration hybride :

La reconfiguration hybride ou composée est la capacité de synchroniser simultanément


plusieurs paramètres d'antenne. L'application la plus courante de la reconfiguration composée
15
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

est la combinaison de l'agilité des fréquences et du balayage des faisceaux afin d'améliorer l'ef-
ficacité spectrale.

La reconfigurabilité composée est obtenue en combinant dans la même structure diffé-


rentes techniques de reconfiguration à un seul paramètre ou par déformation dynamique d'une
surface de pixel.

1.4 Techniques de reconfigurabilité :


Il existe plusieurs techniques de reconfiguration et différents moyens pour les mettre en
œuvre, plus efficace et moins coûteuses.

1.4.1 La modification géométrique

De nombreuses antennes reconfigurables utilisent la modification géométrique. Le prin-


cipe de fonctionnement est basé sur la modification de la longueur électrique de l’élément rayon-
nant. Cette technique peut être appliquée à différentes formes d’antennes (dipôles, patch, frac-
tales…). Ce type d’antennes comporte des motifs avec des tailles différentes.

Figure 12 : exemple sur la reconfigurabilité géométrique (mécanique) d’antenne[7]


16
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

1.4.2 Fente ou ligne commutable

Les fentes et les lignes commutables sont également très utilisées pour rendre une an-
tenne reconfigurable (reconfigurées électriquement). En effet ajout de fentes ou des lignes char-
gées par des composantes (diode PIN, diode Varactors, MEMS…etc.) Ces éléments permettent
de modifier le trajet des courants surfaciques ainsi que la longueur électrique de l’antenne.

Figure 13 : antenne patch reconfiguré par fente ou ligne commutable[7]

1.4.3 Diode PIN

C’est un dispositif semi-conducteur qui peut faire varier sa résistance en série enfonction
de la tension appliquée par sa cathode et son anode. Idéalement, ce composant agit comme un
court-circuit en état ON et un circuit ouvert en état OFF.

Figure 14 : schéma d’une diode PIN


17
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

La diode PIN est une composante à faible coût, une dimension variée ainsi qu'un com-
mutateur rapide. Typiquement, la diode PIN peut traiter l'énergie de l'ordre de 40 dBm qui est
assez pour des noeuds de capteur sans fil ou des applications de téléphones portables. Cepen-
dant, son principal inconvénient est la forte consommation decourant continu en état ON. La
diode PIN a été utilisée dans de nombreux types d'antennes telles que des dipôles imprimés, des
antennes à fentes, des antennes patch micro ruban, des PIFA et des antennes diélectriques à
résonateur.

1.4.4 Diode Varicap :

C’est une diode que si comporte comme un condensateur dont la valeur de la capacité
varie avec la tension inverse appliquée à ses bornes, lorsque l’on change sa tension de polarisa-
tion, on change la valeur de cette capacité. Bien que ces types présentent une certaine facilité
d’intégration et une grande agilité.

1.4.5 MEMS (Micro Electro Mecanical Systems)

De type « switch RF » sont des composants utilisant un mouvement mécanique qui per-
met d’obtenir un court-circuit ou un circuit–ouvert sur une ligne de transmission. Ces compo-
santes se distinguent par leur très faible consommation de puissance et faible temps de réponse.

1.4.6 L’intégration de matériaux intelligents

Les matériaux intelligents sont utilisés le plus souvent comme substrat dont les proprié-
tés électromagnétiques (permittivité et/ou perméabilité) peuvent être modifiées via une com-
mande externe (par l’application d’un champ électrique et /ou magnétique) assurant ainsi l’agi-
lité des antennes. La nature de la commande externe permet de distinguer deux sous-ensembles :
les matériaux à commande électrique (ferroélectrique et cristaux liquides) et les matériaux à
commande magnétique (ferrites, composites ferromagnétiques).

Ils offrent l’avantage d’être peu encombrants et de plus e plus facilement intégrables.
18
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

Figure 15 : Commande par changement de matériau [7].

Comme le montre la figure 11, cette technique de commande qui a été dans[8] [9], con-
siste à utilise le cristal liquide, comme substrat de l’antenne. Ces derniers (matériaux à cristaux
liquides) possèdent aussi la particularité de changer de permittivité une fois un champ électrique
statique est appliqué. Cette caractéristique peut alors être exploitée pour commander l’antenne.

1.5 Les avantages et les inconvénients de l’accordabilité :


1.5.1 Les Avantages :
➢ L’intérêt principal des antennes reconfigurables réside dans leurs capacités à apporter
des fonctionnalités et des degrés de liberté supplémentaires aux systèmes de communi-
cation et de télédétection, de manière à améliorer leur performance.
➢ Des antennes reconfigurables peuvent être particulièrement utiles : une antenne accor-
dable va permettre de changer de bande d’opération, de filtrer les interférences ou encore
d’accorder la fréquence de résonance de l’antenne pour tenir compte d’un nouvel envi-
ronnement.
➢ Les antennes reconfigurables peuvent être avantageuses dans les domaines ou infras-
tructures et matériels sont destinés à être opérationnels pendant une longue durée.
19
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

➢ Les antennes reconfigurables trouvent aussi leur intérêt dans des systèmes complexes et
exigeants en reconfiguration comme la radio logicielle (ou SDR : Software Defined Ra-
dio) qui permet de mélanger l’adaptations matérielles et logicielles avec une grande
flexibilité.
➢ Une antenne reconfigurable présente de nombreux avantages sur un système composé
de plusieurs éléments à fonction unique : potentiellement elle va permettre un gain de
volume, de poids, frais de maintenance, voire de durabilité en s’adaptant à de nouveaux
standards.
➢ Le challenge des antennes reconfigurables consiste non seulement à obtenir le niveau de
fonctionnalités nécessaire, mais aussi à intégrer ces fonctionnalités dans des systèmes
complets efficaces, raisonnablement complexes et peu coûteux.

1.5.2 Les inconvénients

➢ Quelle que soit la technologie d’antennes reconfigurable, elle introduit des pertes, que
ce soit dans les composants semi-conducteurs, les lignes de polarisations de composant
RF-MEMS, les matériaux actifs. Ces pertes ont un impact direct sur le gain et l’efficacité
radiative et augmentent généralement avec la fréquence.
➢ Le coût des antennes reconfigurable plus élevé que celui d’antennes classiques ce sur-
coût est directement lié à l’ajout de composants actifs sur l’antenne, parfois de haute
performance, mais il peut aussi résulter d’une industrialisation plus complexe (structure
plus compliquée, composants à souder sur l’antenne) ou de procédé de fabrication in-
trinsèquement plus dispendieux (gravure de composants semi-conducteurs ou MEMS
directement sur l’antenne).
➢ Enfin, le principal défaut des antennes reconfigurable est leur complexité, génératrice de
nombreux problèmes. Le premier est lié à la complexité de l’antenne, due notamment
aux structures de polarisation, qui se traduit par une fragilité matérielle (et un surcoût
qu’on a évoqué plus haut). Par ailleurs, cette complexité géométrique, et principalement
l’intégration de composants actifs dans une structure rayonnante, entrainent des difficul-
tés conceptuelles et de simulation, notamment au niveau des calculs électromagnétiques,
et Consommation énergétique.
20
Chapitre I : état de l’art sur la reconfigurabilité

1.6 Conclusion

Dans ce chapitre nous avons présenté le concept des antennes reconfigurables ainsi que
ces avantages et inconvénients, comme nous avons évoqué les principales techniques de recon-
figuration permettant de modifier quelques caractéristiques de l’antenne.

Par ailleurs, nous avons vu que ce type d’antennes à comportement flexible et évolutif
capable de s’adapter aux changements dynamiques de l’environnement permet une meilleure
exploitation du spectre fréquentiel, l’augmentation des débits de transmission, l’optimisation de
la consommation et de l’autonomie.

Le choix de la technique de reconfigurabilité va se faire en fonction des besoins de l’ap-


plication visée. Le chapitre suivant va contient des exemples sur la reconfigurabilité en fré-
quence sur des antennes patchs dans l’ultra large bande afin d’élargie le domaine d’utilisation
et minimisé la taille d’antenne.
21
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Chapitre II : Conception des antennes Reconfigurables


en fréquence
2.1 Introduction
Dans le cadre de notre projet de fin d’étude sur la conception des antennes reconfigurable
pour la radiocommunication, et selon la classification des antennes reconfigurables et ces tech-
niques utilisées dans le chapitre précédant, on va présenter deux exemples sur la conception
d’une antenne patch reconfiguré en fréquence fonctionnant dans l’ultra large bande. Le premier
est un antenne dipôle dédié aux applications RFID et GPS, et le deuxième est de forme rectan-
gulaire reconfigurer afin de l’utilisé dans le domaine de la radio cognitive.

Les résultats obtenus doivent être optimisés selon le besoin de fonctionnement.

2.2 Choix de l’outil de simulation :


CST MICROWAVE STUDIO est un outil spécialisé pour la simulation et la conception
électromagnétique trois dimensions (3D) des composantes hautes fréquences. Il simplifie le pro-
cessus de saisie de la structure et la définition des équipements en fournissant une interface
graphique de modélisation puissante et solide. Après la modélisation du composant, une procé-
dure de maillage automatique peut être appliquée avant que le moteur de simulation ne soit
lancé. [10]
22
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Figure 16 : l’interface graphique de CST 2017.

CST MICROWAVE STUDIO est un module qui fait partie du logiciel CST STUDIO
SUITE et propose un certain nombre de solveurs pour différents types d’application. Comme
aucune méthode ne fonctionne aussi bien dans tous les domaines d’application, le logiciel con-
tient quatre techniques différentes de simulation (solveur transitoire, solveur fréquentiel, solveur
d’équation intégrale, et solveur de mode propre) pour mieux répondre aux applications particu-
lières. L’outil le plus flexible est le solveur transitoire, qui peut obtenir le comportement fré-
quentiel pour une large bande de fréquence par une seule et unique simulation (contrairement à
l’approche fréquentielle de nombreux autres simulateurs). Il est basé sur la technique FIT (en
anglais : Finite Integration Technique) qui a été introduite en électrodynamique plus de trois
décennies auparavant. Ce solveur est efficace pour la plupart des types d’applications à haute
fréquence tels que des connecteurs, des lignes de transmission, filtres, antennes etc.…
23
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

2.3 Antenne reconfigurable en fréquence pour les applications


RFID et GPS :
La première antenne étudiée est une antenne de structure simple fonctionnant comme
une seule bande pour l'application GPS et les bandes doubles, UHF et ISM pour les applications
RFID est proposée, elle utilise un seul substrat et aucun plan de masse n'est requis.

Figure 17 : Prototype d'antenne proposée [11]

Les deux patchs en forme C exécutent comme un élément rayonnant est chargé avec une
antenne dipôle de base pour obtenir une antenne à double bande.

2.3.1 La géométrie d’antenne :

L'antenne proposée est conçue sur une substrat (FR4) d'une dimension de 130×30 mm2
qui a une permittivité relative Ɛr = 4.7, avec une perte par tang§ de 0.019 et un épaisseur de
substrat de ts=1,6 mm, l'épaisseur de cuivre ts est 0.035 mm. Le patch est alimenté par un port
discret d’un impédance caractéristique 5OΩ.

Le dipôle a géométrie rectangulaire comme indiqué sur la (figure18) peut être conçu
pour la fréquence de résonance 1.2275GHz . La formule pour calculer la valeur de λ et L2 est
défini par les formulations comme suit [12]:
24
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Figure 18: schéma d’antenne dipôle

𝜺𝒓 +𝟏 𝜺𝒓 −𝟏 𝟏
𝜺𝒆 = + ( )
𝟐 𝟐 𝟏𝟐𝒕𝒔
√𝟏+
𝒘

Avec : ts= l’épaisseur de substrat


w= la largueur de la ligne micro ruban

𝒄
la langueur du dipôle L =𝜆 : 𝝀= ……………. (11)
𝒇√ 𝜺𝒆
Avec :λ= la longueur d’onde
C= la vitesse de la lumière
f = la fréquence

donc : L1= L2= 0.47×𝜆

Figure 19 : calcule de w et Ɛe par le logiciel CST.


25
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

A la fréquence prévue et pour Ɛe=3.52 , w=2.932mm : on trouve λ=130mm. Vu que la


longueur de chaque bras est d'environ λ/2. Donc pourcette réalisation L1+L2=61.22mm (le pli
micro ruban de longueur L1 doit être pris en considération). et l'écart entre les deux bras, g=
1mm.

Figure 20 : la Géométrie de l'antenne de base.


Le but d’ajouté les deux patches en forme C est de changer la longueur du champs électrique ce
qui permet de changer la fréquence de fonctionnement du Domain GPS vers celle des applica-
tions RFID.

Figure 21: distribution du courant : (a) lorsque les switches sont ON; (b) lorsque les switches
sont OFF

Les dimensions finales du dipôle optimisé chargé avec une structure de patch en forme
de C sont montrées dans le tableau 1 :
26
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Description Valeurs (mm)


Substrat L=30 ; W=𝜆 = 130; ts=1.6

Patch Dipôle Tp=0.035; g=1; L1=15; w2=w1=2.932; L2=46.22

Dimensions de la fente a=9; b=19

Patch en C C=19; d=22

Tableau 1: table des dimensions d'antenne dipôle.

2.3.2 Résultats de simulation :

Les figures suivantes représentent les résultats de la simulation de cette antenne avec sa
géométrie de base :

Figure 22: le Coefficient de réflexion S11 en fonction de l’état des switches.


27
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Figure 23: le Paramètre VSWR de l'antenne.

Le tableau suivant résume les résultats de déférents cas des switches :


L’état des La fréquence Le coefficient deré- La bande passante (GHz)
switches résonante(GHz) flexion (dB)
Les deux ON 0.774 -12.34 [0.74318-0.7997]
2.562 -16.46 [2.2871-2.7882]
Les deux OFF 1.089 -17.145 [1.0242-1.1652]
0.897 -23.26 [0.8603-0.93543]
Un seul Switch 1.713 -45.333 [1.6414-1.7639]
ON 2.538 -17.81 [2.4289-2.6943]
Tableau 2 : résultats de la simulation d'antenne dipôle.

Le coefficient de réflexion dans le cas où les switches sont OFF est inferieure a -10dB
pour les fréquences dans la bande [1.0242-1.1652GHz], ce que ne nous a permet pas d’utilisées
cette antenne pour les applications GPS. La même chose pour les deux bandes de la RFID les
fréquences sont décalés.

Dans l’étape suivante on va essayer de modifier la géométrie de cette antenne afin d’ob-
tenir une adaptation dans les fréquences souhaitées.
28
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

2.3.3 Étude paramétriques :

L'optimisation se fait par deux parties. Pour une seule bande, la théorie de l'antenne di-
polaire est appliquée en faisant varier les paramètres de L1, W1, L2 et W2.et Pour les fréquences
à double bande, la structure de patch en forme C est analysée pour les paramètres a, b, c et d.

a Variation de la géométrie des bras :

Pour assurer une meilleur adaptation dans la fréquence 1.2275Ghz (dédié pour GPS)
on a étudier la variation des trois longueurs L2; W1 et W2 :

Figure 24 : les variations de W1 ; L1 et W2.


Après l’optimisation des paramètres de dipôle on obtient la courbe de coefficient de réflexion
mieux que l’initial (la figure 25 confirme l’intérêt de cette étude) .
29
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Figure 25 : le coefficient de réflexion S11 initial est après l’optimisation.

b La variation de la Forme C pour les bandes double de la RFID :

La fente de cette antenne est déterminé par la surface (a×b) , vue que le patch C est
déterminé par les deux paramètres c et d.

Figure 26 :le coefficient de réflexion S11 initial et après l’optimisation en cas des switches.

Comme montre ces deux figures (24-25) la variation des paramètres permet de changer
la fréquence de résonance. Le choix des dimensions dépond de l’application souhaité, pour notre
30
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

étude on s’intéresse au deux applications : GPS lorsque les switches sont OFF, et RFID avec les
deux bondes [850-930Mhz] et ISM [2.41-2.54] pour l’état ON.

2.3.4 Performance de l’antenne dipôle :

Selon les résultats d’étude paramétrique, et afin d’optimiser le fonctionnement de notre


antenne on a modifié : les dimensions des bras rectilignes (W1=5mm, W2=2mm, L2=41.7mm);
la forme C (d=19.8mm)du patch et la surface de la fente(7×19mm2),

pour le substrat et le type de matériaux n’ont pas changé afin de respecter l'objectif de la
reconfigurabilité qui est la modification d'une antenne déjà existée.

Les résultats des paramètres optimiser est résumé dans le tableau suivant :
L’état des La fréquence Le coefficient de ré- La bande passante
switches résonante(GHz) flexion (dB) (GHz)
Les deux ON 0.846 -12.066 [0.82215-0.87156]
2.4622 -19.023 [1.2771-2.7873]
Les deux OFF 1.2242 -19.261 [1.1476-1.3128]
Un seul switch ON 0.987 -13.829 [2.5936-2.9644]
1.791 -28.061 [1.7494-1.843]
Tableau 3 : résultats de simulation après l’optimisation.

Les diagrammes de rayonnement de cette antenne sont donnés respectivement par les
figures (27 ;28 ;29 et 30).
31
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Figure 27 :diagrammes de rayonnement des prototypes lorsque les deux switches sont OFF à
1.2275 GHz: plan H, plans E et en 3D.

Figure 28 : diagrammes de rayonnement des prototypes lorsque les deux switches sont ON à
0.86 GHz: plan H, plans E et en 3D.
32
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Figure 29 :diagrammes de rayonnement des prototypes lorsque les deux switches sont ON à
2.46 GHz: plan H, plans E et en 3D.

Figure 30 : diagrammes de rayonnement des prototypes lorsqu’un seul switch est ON à


1.791GHz: plan H, plans E et en 3D.
33
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

On remarque qu’on obtient des diagrammes de rayonnement sont omnidirectionnel dans


les 4 cas et c’est ça le motif de radiance des antennes intégrées dans les application GPS ( 1.2275
Ghz) , RFID(860Mhz) , WI-FI (bande ISM)et GSM (la bande 1800).

2.4 Antenne multi bandes reconfigurables en fréquence pour la ra-


dio cognitive :
La deuxième antenne étudiée est une antenne carré alimenté par une ligne micro ruban,
on va le diviser a des petites carrées pour les rendre reconfigurable dans plusieurs domaines.
Après optimisation de cette antenne on trouver différentes bandes de fréquence de fonctionne-
ment pour la RFID, GSM, et WLAN.

2.4.1 Géométrie d’antenne :

La topologie de l’antenne originale est représentée par la figure31. Il s’agit d’un patch
rectangulaire de dimension hp= wp=50mm.Ce patch est imprimé sur un substrat dont les carac-
téristiques sont les suivantes : épaisseur T=1.2mm ; permittivité relative Ɛr =3.2 ; largeur
W=80mm ; longueur L=95mm.l’antenne est alimentée par une ligne micro-ruban de largeur
wf=3.8 mm et de longueur hf=41mm.Le plan de masse est de dimension 80×95mm2 est imprimé
sur la face arrière du substrat [13].

Figure 31:topologie initiale de l’antenne.


34
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Le patch de l’antenne est divisé en cellules (sous-patch) de mêmes dimensions (3×3pixel). Les
dimensions d’un sous-patch sont les suivantes : wc =hc =15mm, et en intégrant 12 commuta-
teurs RF.

Figure 32:Géomètre de l’antenne étudiée.


Le tableau suivant représente les valeurs de paramètre de cette antenne :

Paramètre d’antenne Valeurs


Plan de masse W=80 mm ; L=95
Substrat W=80 mm ; L=95 ; T=1.2 ;εr=3.2

Élément rayonnant wc =hc=15mm


Ligne micro ruban wf=3.8 mm ; hf=41 mm

Tableau 4: paramètre géométrique de l’antenne.

2.4.2 Résultats de simulation :

Les résultats de simulation du coefficient de réflexion de l’antenne sont représentés dans


la figure 33.
35
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Figure 33 : coefficient de réflexion S11 de l’antenne de base.

Le coefficient de réflexion dans le cas où les switches sont ON est inférieur à -10dB pour
les fréquences dans les bandes [5.4761-5.6195GHz] ; [5.823-5.891GHz] ; [6.3451-6.4117],
donc nous constatons que cette antenne est bien adapté dans les bandes de fréquence désirée.

Le tableau suivant présente le coefficient de réflexion de S11 :


Fréquence de résonance(GHz) S11 (dB) Bande passante (GHz)
5.52 -16.782 [5.4761-5.6195]
5.855 -17.381 [5.823-5.891]
6.38 -33.473 [6.3451-6.4117]
Tableau 5: valeurs des paramètres S11et bande passante aux fréquences de résonance.

2.4.3 Étude paramétrique


Étude paramétrique est une étude qui tient compte de l’influence de différents paramètres
(géométriques, substrat …) pour d’améliorer l’adaptation de l’antenne.
36
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

a Variation de la géométrie du substrat :

Figure 34: Le coefficient de réflexion S11pour différentes valeur d’Epsilon.

Figure 35: Le coefficient de réflexion S11pour différentes valeur de substrat.

Les figures (34 et 35) montrent les résultats de la simulation du paramètre S11 de l’an-
tenne, après la variation de type et longueur de substrat, nous constatons que l’antenne adaptée
quand la valeur L de substrat augmente jusqu’à 120 et permittivité relative égale à 4.3.
37
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

b Variation de la géométrie du patch :

Dans cette partie nous essayons d’arrondir les côtés du patch, et par la suite on change leur
dimension comme montre les figures (37 et 38).

Figure 36:variation de la forme du patch.

Figure 37 : Le coefficient de réflexion S11 pour différentes valeurs de Rblend.


38
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Figure 38 : Le coefficient de réflexion S11 pour différentes valeurs de patch.

Nous remarquons d’après les résultats obtenus, que le type de substrat, son longueur, la
dimension de l’élément rayonnant, influencent les performances de l’antenne (coefficient de
réflexion). La variation de dimension d’antenne joue un rôle important pour fournir plusieurs
bandes de fréquences de fonctionnement qui répond à notre objectif, selon le besoin d’applica-
tion.

2.4.4 Performance de l’antenne finale :


Pour bon fonctionnement d’antenne il faut rechercher une géométrie adaptée aux notre
besoin d’application.

A partir des études paramétriques et l’optimisation on conclure que les dimensions opti-
males de l’antenne sont présentées dans le tableau suivant :

Paramètre d’antenne Valeurs


Plan de masse W=80 mm ; L=120
Substrat W=80 mm ; L=120 ; T=1.2 ;εr=4.3 (FR-4)

Elément rayonnant wc =hc=15mm


Ligne micro ruban wf=3.8 mm ; hf=66 mm

Tableau 6: les dimensions optimales de l’antenne finale.


39
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

a Résultat de simulation

Figure 39 : Comparaison du S11 de l’antenne avant et après l’étude.

Après la modification géométrique le coefficient de réflexion devient inferieur a -10dB dans la


bande [4.71-4.94GHz].

b Reconfigurabilité en fréquence

Figure 40 : géomètre de l’antenne reconfigurable en fréquence : insertion des switches.

Dans la reconfigurabilité en fréquence, trois modes de fonctionnement ont été sélection-


nés et présentés dans le tableau. Le premier mode M1 est établit quand tous les switches sont à
40
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

l’état ON. Le mode M2 est excité en mettant les diodes S1-S8 à l’état Off. Ensuite, pour passer
au mode M3, les switch S9-S10 doivent être désactivés.

Mode S1-S8 S9-S10 S11-S12


M1 ON ON ON
M2 OFF ON ON
M3 ON OFF ON
Tableau 7: les modes de fonctionnement de l’antenne reconfigurable.

Figure 41: le coefficient de réflexion S11 des trois modes.


Les résultats des paramètres optimisés sont résumés dans le tableau suivant :
Mode La fréquence ré- Le coefficient de ré- La bande passante
sonante(GHz) flexion (dB) (GHz)
M1 4.81 -15.536 [4.71-4.81]
M2 2.48 -26.675 [2.4439-2.5093]
5.426 -23.796 [5.299-5.5392]
M3 0.87 -14.083 [0.8475-0.8855]
1.23 -17.09 [1.2075-1.2531]
Tableau 8: les résultats de la simulation après l’optimisation.
41
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

Lorsque désactivés les modes M2 (S1-S8 Off) et M3 (S9-S10 Off), on constats que cette antenne
travaille pour l’application WIFI dans la bande ISM [2.4 -2.484 GHz] et l’application RFID
pour UHF[860-915 MHz].
Diagrammes de rayonnement 2D et 3D pour les fréquences 0.87GHz et 2.48GHz :
On remarque que l’antenne a un comportement omnidirectionnel dans les deux plans (E et H
pour les deux fréquences de résonance (WI-FI et RFID)).

Figure 42 : diagramme de rayonnement 2D et 3D pour f =0.87 GHz.

Figure 43 : diagramme de rayonnement 2D et 3D pour f =2 .48 GHz.


42
Chapitre II : Conception d’antenne Reconfigurable : en fréquence

2.5 Conclusion
Dans ce chapitre nous avons fait l’étude et la simulation pour deux antennes reconfigu-
rables en fréquence par l’outil de simulation CST. Et on a utilisé comme technique la modifica-
tion géométrique et l’insertion des composants actifs

le type de substrat et son épaisseur, la dimension d’élément rayonnant et l’alimentation,


influencent la performance de l’antenne (gain, coefficient de réflexion, bande passante, dia-
gramme de rayonnement.

La première antenne a été conçue et analysé afin de l’utiliser comme étiquette RFID
(860MHz) permet de localiser une personne localement et lui permet de connecter au réseau
WI-FI (la bande ISM) grâce au deuxième antenne qui est fixe et assure deux fonctionnalités
également. Elle fonctionne comme lecteur RFID (860MHz)et un point d’accès internet (la bande
ISM). En cas ou la personne sort à l’extérieur, la première antenne basculer à la fréquence
1.2275 GHz pour localiser ce dernier par GPS.
43
Chapitre III : Application

Chapitre III : Application


3.1 Introduction :
Dans notre application on propose une solution pour la localisation des enfants vu le
danger de leur kidnappe , des personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer, des malades
dans les hôpitaux ou même des pèlerins qui risquent de se perdre sans aucun signe d’identifica-
tion.

Vu que l'antenne reconfigurable considère comme une solution efficace pour présenter
la capacité de communication dans des environnements hétérogènes.

Nous tenons compte de simulées des antennes reconfigurables utilisées pour la géoloca-
lisation des catégories ciblées -cité précédemment- dans un environnement interne par une ap-
plication RFID, et par GPS dans l’extérieur, en parallèle on intègre la WIFI comme fonctionna-
lité fixe.

3.2 La Géolocalisation :
La géolocalisation est un procédé permettant de positionner un mobile (une personne ou
un objet) sur un plan ou une carte à l’aide de ses coordonnées géographiques. Les technique de
localisation peuvent être classées en fonction de l’environnement de leur couverture en :

3.2.1 La localisation à l'intérieur (indoor)


Les systèmes de géolocalisation en intérieur permettent de trouver la position d’objets
ou de personnes dans un espace ou un lieu fermé tel que (centres commerciaux, aéroports, hô-
pitaux, maisons…). Ses systèmes devenus importants grâce à la précision, la fiabilité, et le fonc-
tionnement en temps réel. Parmi les moyens de cette localisation, on peut citer:

a) L’identification par radio (RFID)

L’identification par radiofréquence ou RFID est une technologie qui permet de mémori-
ser et de récupérer des informations à distance grâce à une étiquette qui émet des ondes radio.
Cette technologie peut être utilisée pour la géolocalisation en intérieur avec une meilleure pré-
cision .
44
Chapitre III : Application

Figure 44 : Principe de fonctionnement d’un système RFID.

Leur principe de fonctionnement est de mettre en position une série de lecteurs RFID
équipés par des antennes d’une manière à couvrir l’endroit souhaité. Lorsque une personne mu-
nie d’une étiquette (tag) RFID,. le système sera capable de calculer sa position en se basant sur
le nombre de lecteurs qui détectent le tag et de déduire la position approximative de l'individu
en se référant au schéma de découpage établi.

Lecteurs RFID (Reader)


Un lecteur RFID est un appareil qui est utilisé pour interroger le tag RFID, qui joue le rôle
d’émetteur et de récepteur. Il comporte une antenne, en émission, qui émet des informations par
ondes radio alors que le tag répond en renvoyant ses données. Le lecteur utilise son antenne, en
réception, pour recueillir les données reçues à partir du tag. Il transmet ensuite ses données à un
ordinateur pour traitement.

L’étiquette RFID (Tag)


45
Chapitre III : Application

Le tag RFID se compose d’un circuit intégré, appelé puce RFID, connecté à une antenne et
assemblés dans un boîtier compact et robuste. Le boîtier est structuré de façon à permettre au
tag RFID d’être attaché à l’objet suivre.
Les tags sont de deux types :
1. Les tags RFID sans puces sont utilisés seulement pour la lecture d’un identifiant.
2. Les tags RFID à puce se divisent en deux catégories : Tags actifs et Tags passifs.
3. Les tags actifs contiennent une batterie interne et ne dépendent pas du signal du lecteur
pour générer une réponse. En conséquence, ce type peut être lu à de grandes distances,
avec une distance de lecture allant jusqu’à 100 mètres. Les tags actifs peuvent être soit
en lecture seule soit en lecture-écriture, permettant ainsi la modification de données par
le lecteur.
4. Les tags passifs sont alimentés par le lecteur, qui envoie des ondes électromagnétiques
induisant un courant dans l’antenne du tag. Ils fonctionnent aux fréquences HF
(13.56MHz) et UHF (850-960MHz).

b) La technologie Wi-Fi

Le Wi-Fi est un ensemble de protocoles de communication sans fil régi par les normes
du groupe IEEE 802.11. Grâce au Wi-Fi, il est possible de créer des réseaux locaux sans fil à
haut débit pour peu que la station à connecter ne soit pas trop distante par rapport au point
d’accès. Dans la pratique, il permet de relier des ordinateurs portables, des machines de bureau
ou tout type de périphérique à une liaison haut débit. La portée peut atteindre plusieurs dizaines
de mètres en intérieur (généralement entre une vingtaine et une cinquantaine de mètres) s’il n’y
a aucun obstacle gênant entre l’émetteur et l’utilisateur.

Le principe de fonctionnement de ce dernier est le même que la localisation GSM qui utilise la
méthode de l’identification par cellule (Cell ID) .la localisation est faite grâce à l’identifiant des
bornes d’accès Wi-Fi que votre appareil va détecter. Il existe des bases de données recensant
une multitude de bornes d’accès Wi-Fi ainsi que leur position géographique.
46
Chapitre III : Application

Les points d’accès Wi-Fi (routeurs sans fil), et envoie une liste des bases de données à
un service Web qui recherche les coordonnées géographiques de ces points d’accès, et fait rap-
port de vos coordonnées géographiques en fonction du point d’accès duquel vous êtes le plus
proche.

Figure 45: système de localisation par WI-FI.

3.2.2 La localisation à l'extérieur (Outdoor)


La géolocalisation dans un environnement ouvert permet de positionner une personne
par zone géographique. Parmi les technologues utilisés on trouve::

a Géolocalisation par GSM :


La géolocalisation par GSM est basée sur l’IMEI (International Mobile Equipement Iden-
tify) obtenu à partir de la carte SIM quelle identifie l’appareil (le téléphone en lui-même).
Aujourd’hui, la méthode GSM la plus utilisée est celle du Cell ID (identification de la cellule
radio). Cette méthode consiste à récupérer les identifiants des antennes GSM aux quelles le
terminal est connecté. Par la suite grâce à une base de données faisant le lieu entre les identifiants
des cellules et les positions géographiques des antennes, le terminal est capable de déterminer
sa position et d’émettre une estimation.
47
Chapitre III : Application

b Géolocalisation par satellite :

Le GPS est un système de navigation à base de satellites qui a pour rôle de fournir instantané-
ment des informations de position.

Le GPS apporte la capacité à localiser en permanence et avec une précision du rang de quelque
mètre l’ensemble des lieux de la surface terrestre. À chaque lieu du globe, que ce soit sur terre,
en mer ou dans le ciel, peut être associée une position établie par ce système.

3.3 La fonctionnalité de Géolocalisation:


On souhaite localiser une personne dans des endroits fermés et dégagés en utilisant deux
technologies différentes (RFID et GPS) assurées par une seule antenne qui fonctionne en bas-
culant les fréquences . (voir la figure 46).

Figure 46: l’antenne reconfigurable en fréquence menue d’une puce.

Le principe de basculement entre GPS et RFID dépond de fonctionnement des diodes


(switches) :

Lorsque l’antenne est alimentée par le lecteur RFID la puissance est faible, donc la diode
fait passer le courant qui résulte un rayonnement sur toute la surface, qui nous a donné la fré-
quence 860 MHz réservé pour la RFID, les rayons dégagés par cette antenne alimentent la puce
situé au milieu d’antenne

cependant si l’antenne est alimentée par la batterie intégrée dans l’appareil la puissance
devient importante et atteint la zone de blocage des diodes, donc seul le dipôle rayonne qui nous
mène à la fréquence du GPS 1.2275 GHz.

Le principe de fonctionnement de la géolocalisation interne par RFID est comme suite :


48
Chapitre III : Application

Une cible porte une appareil mobile muni d’une étiquette RFID qui est composée d’une
puce qui sera utilisé pour mémoriser les informations, relié à une antenne, qui permet l’accès
aux donnés, passe devant le lecteur RFID qui émette des ondes radios ,ces derniers servent à
fournir l’énergie nécessaire pour accéder à la puce afin de récupérer les données.

Figure 47 : le système RFID proposé.

La puce contient généralement un numéro d'identification unique qui peut être lié aux
informations contenues dans une base de données externe, selon le besoin souhaité de cette
localisation. À titre d’exemple :

Surveillance et l'identification des patients dans un hôpital : afin d’assurer qu'ils ne se


perdent pas ou ne pénètrent pas dans une zone où ils pourraient se nuire. On peut suivre de
l'équipement, détection si le patient est en dehors de son lit ou en cas où il chute, …etc.

Une fois les informations arrivent au lecteur ces derniers sont ensuite traités par le système, qui
va calculer la position à partir des informations collectées des divers lecteurs, qui permettra la
localisation de notre cible.

Le système GPS est composé de trois parties distinctes : les satellites en orbites autour
de la Terre, des stations de contrôle et les récepteurs à la disposition des utilisateurs. La mesure
de la distance entre le récepteur est le satellite en orbite est basé sur le concept global :
49
Chapitre III : Application

Distance=temps * vitesse.

Où la vitesse correspond à la célérité des ondes transmises (environ 3.108 m/s).

Figure 48: principe de fonctionnement de GPS

L’appareil mobile muni de l’antenne dipôle fonctionne comme un récepteur GPS. La


transmission des données GPS est effectué à travers un réseau cellulaire GSM/GPRS tout
comme les téléphones cellulaires et selon la solution utilisée, les données de positions et autres
informations peuvent être consultées sur un site internet (les parents suivre leurs enfants sur le
chemin de l'école, localiser et sécuriser une personne âgée ou handicapée...).

La deuxième antenne étudiée peut être fonctionnelle comme point d’accès dans la bande
WI-FI ISM [2.4 -2.483 GHz] si on désactive les switches S1 et S8 (le mode M2). Ce qui permet
aux gens d’accéder au réseau et connecteur. Cette possibilité est disponible aussi aux personnes
équipées par le terminal GPS/RFID lorsque ils ont à l’intérieur.
50
Chapitre III : Application

3.4 Conclusion :
Dans ce chapitre on a utilisé les deux antennes reconfigurables en fréquence étudier pré-
cédemment pour réaliser une communication radio. Une application de géolocalisation dans des
endroits fermés et dégagés réponde aux exigences de nos jours de point de vue poids et coût.
L’optimisation reste toujours possible et souhaitable pour rendre les systèmes de radiocommu-
nications flexibles et pratiques.

La miniaturisation de ces antennes est l’une des propositions qui aident à optimiser l’ef-
ficacité et la rentabilité de ces systèmes.
51
Conclusion générale

Conclusion générale
Les antennes reconfigurables ont reçu beaucoup d’attention ces dernières décennies en
particulier dans le domaine des télécommunications multistandards grâce à leur flexibilité.

L’objectif de notre travail est d’étudié et de concevoir des antennes reconfigurables, nous
avons proposé une classification selon leurs fonctionnalités et présenté les différentes techniques
pour la reconfigurabilite.

Notre projet été focalisé sur l’étude de deux différents types d’antennes reconfigurable
en fréquence; La première structure est une antenne dipôle utilisée pour les applications RFID
et GPS. la deuxième est une antenne rectangulaire multi bandes (860MHz,1800MHz; 2.4GHz)
pour la radio cognitive. En effet, l’utilisation des antennes reconfigurables en fréquence permet
de réduire la taille globale de ces structures tout en ayant la possibilité de s’adapter facilement
à un environnement évolutif en basculant entre différentes normes.

Finalement, le dernier chapitre était consacré à un exemple d’application pour lutter


contre le kidnapping des enfants, où nous avons utilisé des antennes reconfigurables en fré-
quence embarquée dans un appareil pour permettre leurs identification et localisation à l’exté-
rieur ainsi l’intérieur d’un bâtiment

Dans la continuité des travaux présentés ; nous allons étudier la miniaturisation des an-
tennes reconfigurables toute on gardons leurs caractéristiques radioélectriques constants et peut
être les évolués.

Par ailleurs, l'étude des différentes configurations de contrôle possible et la mise en


œuvre d'une commande numérique pour piloter les composants actifs intégrés permettra de
rendre les antennes flexibles, intelligentes et autonomes.

Nous pouvons également explorer la possibilité de mixer des différentes types d’agilité
(une reconfiguration hybride).
Bibliographie
[1] Récupéré sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Antenne_patch.« Antenne patch ». 20-janv-
2015.
[2] A. K. Bhattacharyya, « Long rectangular patch antenna with a single feed », IEEE Trans.
Antennas Propag., vol. 38, no 7, p. 987‑993, juill. 1990.
[3] Diblang, « Développement du concept de l’antenne a résonateur bie pour la génération
de la polarisation circulaire », Université de Limoges., 2006.
[4] H. Yi et B. Kevin, ANTENNAS FROM THEORY TO PRACTICE. UK.
[5] Trong Duc Nguyen, « Conception d’antenne intelligente reconfigurable pour la radio
cognitive », Universit´e Grenoble Alpes, france, 2012.
[6] Kin-Fai Tong et Jingjing Huang, « New Proximity Coupled Feeding Method for Recon-
figurable Circularly Polarized Microstrip Ring Antennas », IEEE Trans. Antennas Pro-
pag., vol. 56, no 7, p. 1860‑1866, juill. 2008.
[7] M. Rutschlin et V. Sokol, « Reconfigurable Antenna Simulation: Design of Reconfigu-
rable Antennas with Electromagnetic Simulation », IEEE Microw. Mag., vol. 14, no 7,
p. 92‑101, nov. 2013.
[8] L. Liu and R. J. Langley., « BLiquid crystal tunable microstrip patch antenna », sept-
2008.
[9] W. Hu et al., « Liquid-crystal-based reflectarray antenna with electronically switchable
monopulse patterns », Electron. Lett., vol. 43, no 14, p. 744, 2007.
[10] Ibrahim El Baba, « Contributions num ́eriques en compatibilit ́electromagn ́etique im-
pulsionnelle. Paradigme pour la caract ́erisation temporelle d’equipements », Université
Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II., 2012.
[11] N. M. Sahar, M. T. Islam, et N. M. Misran, « A Reconfigurable Multiband Antenna for
RFID and GPS Applications », Elektron. Ir Elektrotechnika, vol. 21, no 6, déc. 2015.
[12] M. H. Jamaluddin, M. K. A. Rahim, M. Z. A. A. Aziz, et A. Asrokin, « Microstrip dipole
antenna for WLAN application », 2005, p. 30‑33.
[13] A. M. Mansour et al., « Compact reconfigurable multi-size pixel antenna for cognitive
radio networks and IoT environments », 2016, p. 1‑5.