Vous êtes sur la page 1sur 3

GRANULOMETRIE

L’analyse granulométrique nous permet de déterminer la quantité respective des


différents éléments constituant le sol (argile, limon, sable).
Cette opération consiste à étudier la répartition des différents particules d’un
échantillon, en fournit les proportions de grains de différents diamètres ; cet
analyse peut se faire aussi bien par tamisage que par sédimentation dans l’eau en
application de la Loi de Stokes.
Les normes de classification des particules :
Argile : 0-2 µm
Limon fin : 2-20 µm
Limon grossier : 20-50 µm
Sable fin : 50-20sol0 µm
Sable grossier : 200-2000 µm
Principe de la manipulation :
Analyse le pourcentage des différents particules du sol et connaitre sa texture.
Le but de la manipe :
 Analyser le sol au but de connaitre ses conditions et les régler.
 Gérer l’aération.
 Favoriser le développement de la plante.

Mode opératoire :
Dans le laboratoire ; on utilise deux technique.
Méthode 1 : Pipette de Robinson
Méthode 2 : Hydromètre de Boyoucos
Dans une pipette de Robinson qui est déjà préparé, par le mélange de 10 g de sol
avec 100 ml d’eau plus 20 ml de Calgon 50% ou Pyrophosphate, son rôle :
Disperser les particules.
Après une homogénéisation de 1 à 2 heures. Nous avons transformé la
suspension dans une éprouvette graduée à 1000 ml. Ensuit nous le remplie de
l’eau distillée.et nous mesurons la température par le thermomètre : T= 20°C qui
correspond à 4m48s temps de chute.
Nous avons agité la suspension par retournement. Après 5 min on pipete 20 ml
dans une boite de pétri stérilisé, et nommé (A+ Lin f).
Après une heure on a fait le deuxième prélèvement de 20 ml dans une deuxième
boite de pétri stérilisé et nommé (A).
Pour le reste de la suspension. Nous avons le tamis à travers deus tamis de 200 et
50 µm pour les sables.
Finalement on rentre les boites pétries au four pour le séchage du H2O dans une
température de 100 °C pendant 2 jours.

Calcul :
LOI DE STOKE= la granulométrie se détermine en basant sur la vitesse de
sédimentation des particules, en suspension dans un liquide. V= K×R2

V=Vitesse K= Constante R= Rayon de la particule


V= K×R2
2R2 g∆(P)
=

On a ∆(P) = pl − ps et µ=f(T°) 20°C--------» 0.01005
g est l’accélération due à la pesanteur = 980.7 cm/s²
ps est la densité des particules solides = 2.65
pl est la densité du liquide = 1.00
2g∆(P)
= R²×

= R² × k
2× 980.7 ×(2.65−1)
= R² ×
9 ×0.01005

K= 357.8 R= 20 µ = 20×10-6
V = K × R2 = L/T
==» L =V× T

6 H ---------» 7.5
1.5 ---------» x
7.5 ×1.5
X= = 1.875 --------» L= 1.875
6
16.6 -1.9 = 14.7

T T+p P fin = (P-T)


7-A+ Limon Fin 45.3746 45.4325 0.0579
7-Argile 34.8755 34.8900 0.0145
7- Sable 46.7415 49.6940 2.9525
Grossier
7- Sable Fin 34.4925 35.7771 1.2846
(P−T) ×10³×100 0.0579×10³×100
% A + L Fin = g= = 28.95 %
20×10 20×10
(P−T) ×10³×100 0.0145×10³×100
%A= g= = 7.25%
20×10 20×10

% L Fin = (A+ L Fin) –A = 28.95% - 7.25% = 21.7%


(P−T) ×100 2.9525 ×100
% SG = g = = 29.52 %
10 10
(P−T) ×100
% S Fin = g = 12.84%
10

% Sable = SG + S Fin =29.52 +12.84 = 42.36%


%LG = 100 – (S + A+ Lfin ) = 100 – (42.36 + 7.25+ 21.7) = 28.69%
% Limon = LG + L Fin = 28.69+ 21.7 = 50.39 %
Résultat :
A travers le triangle textural ; nous concluons que la texture d’échantillon que
nous avons travaillé est : un sol limoneux sableux.