Vous êtes sur la page 1sur 2

Collection des antiquités sont les œuvres les plus importantes.

légende du héro Bellérophon


Le musée national des Le fonds antique du musée provient des
Au centre de la pièce, l'enfant à l'aiglon découvert au cours des fouilles
antiquités et des arts (Tazoult Ex:Lambèse). effectuées en 1934 à (Azzefoun), un
nombreux sites antiques répartis sur
autre sarcophage représentant les
islamiques toute l'Algérie: Djemila, Cherchell
miracles du christ sculpté sur la face
Timgad, Hippone, Cirta, Tiddis.
antérieure (Dellys), et on y trouve
Inauguré en 1897, situé dans l'enceinte Le portique du musée rappelle, par son les Tablettes Albertini qui viennent
du parc de la Liberté (ex-parc de ornementation, les portes au Maghreb compléter la collection, ces dernières
Galland) à Alger, il est le plus ancien occidental. Dans le vestibule, un constituent un ensemble d'actes
musée d'Algérie et d'Afrique. Il couvre parement mural en mosaïque, notariés privés écrites à l’encre et en
l'histoire de l'art en Algérie depuis provenant d'une basilique chrétienne latin, sur le bois datant de l'époque
2 500 ans. de Rusguniae à Cap Matifou représente vandale découvertes en 1928 dans le
Il comprend deux sections, une section le Christ en berger. sud de (Tébessa), un bas relief
d'antiquité classique dont la collection découvert à la cité romaine de
remonte à 1835 et regroupe sculptures, Rapidum à Djouab (Médéa).
mosaïques et bronzes découverts sur
Nous découvrons ensuite céramiques,
les sites archéologiques d'Algérie, une
lampes et poteries romaines et
section d'art musulman de l'Algérie, puniques ainsi que quelques éléments
Maroc, Tunisie, Espagne et du Proche- d'orfèvrerie romaine exposés en
Orient qui est venue s'ajouter au fonds vitrines.
initial en 1846 et constituée
essentiellement de manuscrits, d'une Nous passons dans la salle des
collection de pièces de monnaie, de marbres où les deux pièces maîtresses
tapis et broderies, de céramiques et de proviennent de Cherchell, il s'agit de
travaux sur bois. deux sculptures de Vénus et Neptune.
De Carthage, deux têtes d'Hermanubis
Le musée est composé de deux et d'Hadrien ainsi qu'un bas-relief
pavillons, un pavillon dédié aux représentant Mars, Vénus et César divi
antiquités et un autre dédié aux arts nisé. Aussi, une statue en marbre de
islamiques. l'empereur et philosophe romain Marcus
Stèle libyco-punique
Aurelius, une tête de Minerve la déesse
Les salles d'exposition s'agencent de la sagesse (Khemissa) et les bustes,
autour d'une cour dont le sol est pavé Juba II, Cléopâtre Séléné II et
de deux mosaïques romaines. Sous les Ptolémée de Maurétanie.
galeries, des inscriptions Inscription de Masties, trouvée
commémoratives et funéraires arabes D'autres sculptures sont exposées. Aux
à Arris dans les Aurès en janvier 194&
et turques. Aux murs des carreaux de mur, mosaïques mythologiques :
faïence italienne, espagnole, Mosaïques aux murs et au sol dans la amours de Jupiter trouvée aux
hollandaise, tunisienne datant de la salle voisine. Au sol, la mosaïque Les vestiges du site M'Rikeb Thala (Oum El
période ottomane. En entrant dans la quatre saisons (Aïn Babouche) et aux Bouaghi) toilette de Vénus (Batna) :
cour, à droite une latrine romaine et à murs, La légende d'Achille découverte scènes de la vie quotidienne : chasse
gauche une statue d'un magistrat en 1936 à Tipasa par Ernest L. Ives et au sanglier (Ouled Agla) : ou à décor
municipal romain de Constantine. son épouse8, scène de chasse au chien géométrique (Icosium).
(Ténès) et Le triomphe d'Amphitrite de
Dans la salle des bronzes, les pièces, Dans la salle des cultes païens sont
la Kalâa des Béni Hammad à (M'Sila)
de petit format, sont exposées dans des représentés des divinités issues des
découverte en 1898. Et parmi les
vitrines. Casque et masque de Grimmidi cultes orientaux comme deux stèles,
pièces d'art qu'il renferme, des stèles
(Sidi Aïssa), Diane chasseresse poteries et bronzes, dédiées à Saturne,
Quelques pièces exposées dans le hall libyques et un remarquable sarcophage Isis et Esculape.
(N'Gaous) et tête d'enfant Berrouaghia
du musée en marbre blanc représentant la
Collection d'arts de l'islam[ des tapis de Nemencha et du Djebel au nom de Qânsûh et au nom du
Amour, des tissages d'El Menia à dernier des grands sultans mamelouks
Visite guidée au musée Le fonds d'art musulman du musée Ghardaïa, ainsi qu'une monumentale Barsbay.
s'est constitué à partir de 1854 d'objets porte en bois sculptée au style baroco-
national des antiquités et algériens et orientaux. Il s'est L'Art persan est présent dans les salles
oriental datant du XVIe siècle et
progressivement enrichie de pièces du musée, où on y trouve des tapis, un
provenant de la mosquée Ketchaoua.
des arts islamiques parvenus des fouilles archéologiques plateau en cuivre gravé, des bouteilles
réalisées dans le pays, ou par le biais Des coffres en bois sculpté, bijoux et vases décorés, une gourde en cuivre
d'achats et de dons. Cette kabyles et Chaouis, pôteries sont les gravé et un miroir portant deux sphinx
collection Arts de l'Islam contient éléments classiques représentatifs de adossés.
diverses créations artistiques de la l'art rural algérien dit berbère.
Des objets d'art marocains, tunisiens et
période Omeyyade, Abbasside, Rostém moyen-orientaux (égyptiens et syriens
ide et Aghlabide, Zianide, Hammadide, principalement) complètent la collection.
Almoravide, Almohade, Hafside, Mamel On y trouve des lins brodés
ouk, Mérinide et Andalouse, ottomane, d’inscriptions religieuses du Yémen,
État d'Abdelkader jusqu'à l'époque d'Égypte et de Fès, des lampes en
contemporaine, et d'autres oeuvres d'art verre d’époque Mamelouk, des
provenant de civilisations, de cultures et céramiques du Maroc, des faïences
d'époques variées. de Nabeul, des tapis de Kairouan
Une importante section dans cette et Rabat, des meubles incrustés de
collection est consacrée à nacré de la Tunisie, des bronzes et
la numismatique. Des pièces cuivres de Damas.
de monnaies et médailles de toutes les Une vitrine est dédiée aux œuvres de
époques, depuis la civilisation punique, Mohamed Temmam et Mohamed
et de toutes les dynasties arabo- Racim.
musulmanes ayant régné en Algérie, y
sont exposées. Minbar de la Grande Mosquée d'Alger Oeuvre exposée
L'archéologie islamique ou art de la daté de 1097 temporairement au musée
première période (IXe - XIIe siècle) est Parmi les pièces majeures de cette
représenté par un pavage de Le masque de Gorgone qui date de
section, on trouve les chaires à prêcher l'époque romaine et découvert au site
marqueterie de la Kalâa des Béni (minbar) de la Grande Mosquée de
Hammad de M'sila, un décor sur plâtre archéologique d'Hippone en 1930 est
Le musée national des antiquités et des Nedroma, et celui de la Grande exposé provisoirement au musée, suite
de la ville antique de Sedrata prés Mosquée d'Alger qui date de 1097, et
arts islamiques usée Public National a sa récupération par les autorités
de Ouargla et une céramique de un Coran datant de 1784. On trouvera
des Antiquités à Alger. Endroit algériennes de Tunisie en 2014, en
la medersa Tachfinia de Tlemcen. aussi le moulage du mihrab de la
emblématique de la capitale attendant la création d'un nouveau
algérienne, ce musée est le plus ancien L'Algérie de l'époque ottomane expose Mosquée de Sidi Bellahsen de musée à Annaba où il sera transféré.
d’Afrique et regroupe de magnifiques ses manuscrits, broderies, coiffes Tlemcen (VIIe siècle - XIIIe siècle). Pour rappel ce masque a été volé en
collections représentant l’Histoire de brodées au fil de soie, tissages, On y trouve aussi, des fragments de 1996 du site antique d'Hippone, avant
l’Algérie, depuis l’aube de son existence vêtements, rideaux, écharpes, ceintures faïence provenant du vestige d'être retrouvé en 2011 en Tunisie dans
et à travers les âges. brodées de fil d'or et d'argent et archéologique Madinat al-Zahra près la maison du gendre du président
Des visites guidées du pavillon antique couvertes de paillettes, mobilier, de Cordoue en Espagne, deux petits tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali,
et du pavillon des arts islamiques seront faïences, cuivres, armurerie (sabres et panneaux provenant de la chaire de en plein révolution tunisienne.
au programme, aux cotés de spectacles fusils), bijouterie citadine, coffres en la Médersa Bou Inania de Fès au
de musique andalouse, chaabi, hawzi, bois peint, des enveloppes de soie ou Maroc, trois inscriptions sur bois
kabyle, gnaoui, jazz et autres variétés. de velours brodées d'or et d'argent et provenant d'Egypt au nom du sultan
des porte-Coran en bois. On y trouve mamlouk Baybars de la (Mosquée Al-
Azhar),