Vous êtes sur la page 1sur 2

La puissance Japonaise reste limitée pour les raisons suivantes :

Un poids international relativement faible :


Le Japon est un géant économique mais un « nain » politique. En effet, il n’a pas de
siège
permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU alors qu’il est un des principaux
financeurs.
Considéré comme un satellite des USA depuis la défaite de 1945, le Japon ne
possède pas l’arme
nucléaire et reste en quête d’un rôle militaire et diplomatique à l’échelle mondiale.
L’influence culturelle japonaise reste limitée en dehors de l’Asie Orientale. On en
connait les jeux
vidéos, les mangas et la cuisine.
Une crise économique et politique :
A la fin des années 90, Le japon a connu une grave crise économique qui a
engendré une croissance du PIB négative et licenciements massifs au niveau des
entreprises ce qui a causé hausse du chômage et augmentation de la précarité de la
population.
Même si le Japon a pu sortir de la crise celle-ci a créé un sentiment de contestation
et de mécontentement des japonais envers le système et les hommes politiques
jugés incapables et corrompus qui demeure présent chez une partie de la
communauté jusqu’à aujourd’hui.
Le vieillissement de la population et les tensions politiques avec la Chine et la Corée
du Sud sont des préoccupations supplémentaires auxquelles le Japon devra faire
face dans les années à venir.
Une fragilité économique :
Le Japon manque de matières 1ères et de sources d’énergie qu’il doit importer et qui
coûtent cher.
Pour maintenir une balance commerciale positive, le Japon doit toujours plus
exporter. Or ses
exportations sont directement soumises à la conjoncture économique mondiale.
La délocalisation de sa population le rend dépendant des pays sous-traitants comme
la Chine.

Une grande exposition aux risques naturels :


Le Japon est exposé aux séismes, tsunamis, volcans et typhons.
Il est par ailleurs composé à 80% de collines et montagnes. La population est donc
concentrée sur de petits espaces.

Les points forts de la puissance japonaise


Les hommes
La force principale du Japon c’est sa population, composé de 126 millions
d’habitants dont 99% d’alphabètes. Cette population et par ailleurs très dynamique et
participe favorablement à la croissance économique du pays.
Depuis fort longtemps les Japonais sont des travailleurs acharnés et avides
d’apprendre. C’est ainsi qu’une étude effectuée dans les années 1930 par exemple
montre qu’en moyenne les paysans de l’époque partaient aux champs à 5 heures du
matin (bien plus tôt que maintenant) et travaillaient quinze heures par jour en
certaines saisons ; 90 % des enfants fréquentaient l’école primaire avant 1900. Les
services publics consacrés à l’instruction supérieure, y compris les hautes écoles
industrielles et commerciales, étaient déjà très développés par rapport à ceux des
pays européens dans les années d’après guerre.
La place financière de Tokyo :
Elle est la 2ème bourse mondiale après Wall Street
Le japon attire plusieurs investisseurs et les banques japonaises on un taux de
reserve élevé. C’est donc une puissance sur le plan financier.
Une industrie très performante :
Le Japon produit 15% de la production mondiale avec seulement 2% de la
population mondiale.
Ses industries de bases sont : la sidérurgie, la construction navale, l’automobile
(Toyota, Nissan ...),
l’informatique (Sony) et l’électronique (Nintendo).
Aménagement et mise en valeur du territoire
Dans le but de limiter les risques naturels, le Japon a aménagé son territoire et a
construit des
terre-pleins, des ponts, et des tunnels et viaducs ...
De plus, des exercices de protection et d’évacuation de la population sont
régulièrement effectués

Vous aimerez peut-être aussi