Vous êtes sur la page 1sur 6

DUBUC Christopher

Groupe 03

Labo de conservation de l’énergie


Travail présenté à Stéphane PERRON
Physique mécanique
203-NYA-05

Programme de Sciences Nat.


Cégep de Limoilou
5-11-2019
Conservation de l’énergie mécanique

Introduction
Dans un système isolé (friction de l’air négligeable), à l’aide de certains calculs et de certaines
manipulations, il est possible de démontrer que l’énergie se conserve. En effet, selon la théorie
de Newton, aucune énergie ne se perd dans un système, elle ne fait que prendre une autre forme.
Donc, l’énergie initiale d’un système sera toujours égale à son énergie finale. Dans le contexte
du cours, nous aurons donc fait usage d’un système donné dans lequel nous aurons au préalable
mesuré la force élastique (d’un ressort) en des points donnés et la force gravitationnelle
appliquée sur le poids y étant rattaché. Afin de calculer l’étendue des valeurs de nos forces, nous
aurons besoin des valeurs suivantes: la position du poids (m); la masse du poids (g); l’angle de
notre plan (°); le temps (s); la force élastique de notre ressort en un point donné (Éélastique). Pour
s’assurer de la rigueur de nos résultats expérimentaux, une partie de l’expérience se déroulera à
l’aide d’un principe de coussin d’air afin rendre les forces de frottements négligeables dans le
montage.

Schéma de montage

Ci-haut, le montage. Il est constitué d’un plan incliné serti d’une feuille de graphite sur laquelle
nous apposerons une feuille blanche. Les outils de mesures nécessaires pour l’expérience
seront : une règle pour mesurer la position; un dynamomètre électrique afin de prendre la mesure
de force élastique de notre ressort en fonction de la position de notre poids; une balance
électronique pour mesurer le poids de notre masse; un transformateur de courant; un niveau
électrique pour trouver l’angle de notre plan incliné. Tout au long de l’expérience, le
transformateur de courant et la feuille de graphite serviront de marqueur par l’envoi de décharges
électriques qui laisseront des marques apparentes sur le papier. En premier lieu, nous calculons la
force du ressort selon des points de x. Par la suite, à l’aide du système de coussin d’air situer en
dessous de notre poids, nous allons mettre le ressort en extension et le relâcher afin de pouvoir
calculer la vitesse de celui-ci avec sa position en fonctions du temps. En ce qui concerne le
temps, cette mesure aura été prise à l’aide de notre marqueur régler pour envoyer une décharge
de courant à tous les 1/60 de secondes. C’est ainsi donc que, de ces mesures, nous pourrons
calculer la valeur des énergies du système. Les formules que nous utiliserons pour se faire
seront :

1 1
𝐾 = 2 𝑚𝑣 2 𝑈𝑟é𝑠𝑢𝑙𝑡𝑎𝑛𝑡𝑒 = 2 𝐾𝑥 2 𝑜ù 𝑥 = (𝑥 − 𝑥0 ) 𝑈𝑔 = 𝑚𝑔𝑠𝑖𝑛𝜃

Tableaux des mesures directes et des résultats


Caractéristiques du ressort

X X Force
mm m N
1 527.5 0.5275 0.12
2 491.0 0.4910 0.24
3 453.5 0.4535 0.37
4 415.0 0.4150 0.49
5 378.5 0.3785 0.62
6 339.5 0.3395 0.74
7 300.5 0.3005 0.87
8 263.0 0.2630 0.99
9 226.5 0.2265 1.11
10 188.0 0.1880 1.23
11 151.0 0.1510 1.36
12 113.5 0.1135 1.48
13 76.5 0.0765 1.61
14 39.0 0.039
Résultats
temps X V K Uel Ug E
1/60 mm m/s
sec J J J J
0 49.0
1 52.0 0.210 0.0132 0.432 0.0299 0.475
2 56.0 0.255 0.0195 0.425 0.0322 0.477
3 60.5 0.285 0.0244 0.418 0.0347 0.477
4 65.5 0.315 0.0298 0.409 0.0376 0.477
5 71.0 0.360 0.0389 0.401 0.0408 0.480
6 77.5 0.375 0.0422 0.390 0.0445 0.477
7 83.5 0.375 0.0422 0.380 0.0480 0.471
8 90.0 0.435 0.0568 0.370 0.0517 0.479
9 98.0 0.480 0.0691 0.358 0.0563 0.483
10 106.0 0.4800 0.0691 0.346 0.0609 0.476
11 114.0 0.5250 0.0827 0.334 0.0655 0.482
12 123.5 0.5550 0.0924 0.320 0.0709 0.483
13 132.5 0.5400 0.0875 0.307 0.0761 0.471
14 141.5 0.5550 0.0924 0.294 0.0813 0.468
15 151.0 0.5850 0.103 0.281 0.0867 0.471
16 161.0 0.6150 0.113 0.268 0.0925 0.474
17 171.5 0.6300 0.119 0.254 0.0985 0.472
18 182.0 0.6600 0.131 0.241 0.105 0.476
19 193.5 0.7050 0.149 0.226 0.111 0.487
20 205.5 0.7050 0.149 0.212 0.118 0.479
21 217.0 0.7200 0.156 0.199 0.125 0.479
22 229.5 0.7200 0.156 0.185 0.132 0.472
23 241.0 0.7200 0.156 0.172 0.138 0.466
24 253.5 0.7500 0.169 0.159 0.146 0.474
25 266.0 0.7650 0.176 0.147 0.153 0.475
26 279.0 0.7650 0.176 0.134 0.160 0.470
27 291.5 0.7500 0.169 0.123 0.167 0.459
28 304.0 0.7800 0.183 0.112 0.175 0.469
29 317.5 0.7830 0.184 0.100 0.182 0.467
30 330.1 0.7950 0.190 0.090 0.190 0.470
31 344.0 0.8070 0.195 0.080 0.198 0.473
32 357.0 0.7950 0.190 0.071 0.205 0.466
33 370.5 0.7950 0.190 0.062 0.213 0.464
34 383.5 0.7800 0.183 0.054 0.220 0.457
35 396.5 0.7950 0.190 0.047 0.228 0.464
36 410.0 0.8100 0.197 0.039 0.235 0.472
37 423.5 0.7950 0.190 0.033 0.243 0.466
38 436.5 0.7650 0.176 0.027 0.251 0.453
39 449.0 0.7800 0.183 0.022 0.258 0.462
40 462.5 0.7950 0.190 0.017 0.266 0.472
41 475.5 0.7500 0.169 0.013 0.273 0.455
42 487.5
Graphiques

Force selon la position


1.8
F = -3,2847x + 1,8553
1.6
1.4
1.2
Force (N)

1.0
0.8
0.6
0.4
0.2
0.0
0.0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6

Position (m)

Différentes énergies selon le temps


Énergie cinétique Énergie élastique Énergie gravitationnelle Énergie totale

0.6
Énergie totale = -0,0004t + 0,4809

0.5

0.4
Énergies (J)

0.3

0.2

0.1

0.0
0 5 10 15 20 25 30 35 40 45
Temps (1/60 sec)

ordonnée origine
pente -0.000442 0.481
écart type 7.45E-05 0.001795
incertitude 0.000149 0.00359
Discussion
Par la mise en comparaison de nos 41 résultats utilisables, nous constatons que, en se servant du
résultat obtenu au point 1 (0.475 J) comme valeur de référence, 11 valeurs de nos résultats (en
prenant en compte de l’incertitude de 0.00359) ne correspondent pas au principe théorique de
l’expérience. C’est valeurs représentent 26% des résultats de l’expérience. Malgré le fait que
l’écart moyen de ses résultats vis-à-vis notre valeur de référence de référence ne représente que -
0.003 J, en de si petites valeurs et en de si grandes quantités, cela démontre qu’il y a eu des
failles dans la façon d’exécuter l’expérience. Si nous portons attention aux données qui
demeurent acceptables pour l’ensemble solution de notre expérience, la valeur moyenne des
résultats donne 0.4746J. Représentant 74% des résultats, cela démontre que les résultats obtenus
sont rigoureux et confirme la théorie newtonienne. Il est ainsi possible d’affirmer que la théorie
que dicte que l’énergie se conserve est bien vraie, mais certaines des manipulations/installations
du montage pourrait être modifié/amélioré afin d’obtenir des résultats quasi identiques. En effet,
l’utilisation d’un appareil électronique pour mesurer le déplacement selon le temps pourrait venir
augmenter/diminuer certains des résultats obtenus afin d’obtenir un résultat plus près de la vérité.
L’utilisation d’une règle comme instrument de mesure ne pourrait être considérée comme un
instrument réellement précis puisque celle-ci relève d’une observation externe qui peut s’avérer
non adéquate puisqu’elle dépend de l’interprétation de la personne qui en juge. En prenant ceci
en considération, nous pouvons ainsi affirmer que la théorie a été prouvée expérimentalement.

Vous aimerez peut-être aussi