Vous êtes sur la page 1sur 5

Modele +

PEDPUE-1319; No. of Pages 5 ARTICLE IN PRESS


Journal de pédiatrie et de puériculture (2018) xxx, xxx—xxx

Disponible en ligne sur

ScienceDirect
www.sciencedirect.com

ARTICLE ORIGINAL

La pré-éclampsie : quelles complications


chez le nouveau-né ?
Preeclampsia: What complications in the newborn?

D. Boiro a, P.M. Faye b, M. Gueye a, A. Sow a,∗,


A. Dieng a, A.A. Ndongo c, L. Thiam e,
M.S.T.S. Houngbadji b, Y.J. Dieng b, N. Seck d,
A. Thiongane b, O. Ndiaye b

a
Service de pédiatrie du centre hospitalier Abass-Ndao de Dakar, Dakar, Sénégal
b
Centre hospitalier national d’enfants Albert-Royer de Dakar, Sénégal
c
Service de pédiatrie hôpital Aristide Le Dantec, Dakar, Sénégal
d
Service de pédiatrie du centre hospitalier régional de Saint-Louis, 23170 Saint-Louis,
Sénégal
e
Service de pédiatrie de l’hôpital de la Paix de Ziguinchor, Sénégal

Accepté le 4 septembre 2018

MOTS CLÉS Résumé


Pré-éclampsie ; Introduction. — La pré-éclampsie est l’association d’une hypertension artérielle maternelle gra-
Morbi-mortalité ; vidique et d’une protéinurie (Pu) ≥ 300 mg/jour. Au Sénégal, elle constitue la troisième cause
Nouveau-né ; de mortalité maternelle gravidique, après l’hémorragie et l’infection. L’objectif de ce travail
Prématurité ; était d’évaluer le retentissement de la pré-éclampsie sur le nouveau-né.
Sénégal Méthodologie. — Il s’agissait d’une étude prospective et monocentrique, réalisée dans une
maternité et l’unité de néonatologie du centre hospitalier universitaire (CHU) de Dakar (Séné-
gal) sur une période de 6 mois. Étaient inclus, les nouveau-nés de mère pré-éclamptique
hospitalisés dans l’unité de néonatologie.
Résultats. — Sur 924 nouveau-nés hospitalisés, 141 (15,3 %) étaient de mères pré-éclamptiques.
L’âge moyen des mères était de 27,5 ans. La césarienne était faite dans 97,6 %. La pression arté-
rielle diastolique (PAD) moyenne était de 100,8 mmHg et celle systolique (PAS) de 160,6 mmHg.
La Pu à la bandelette urinaire était ≥ à 3 croix dans 100 cas (80 %). La nicardipine était utilisée
dans 82,5 %. L’âge gestationnel moyen au diagnostic était de 35,2 semaines d’aménorrhées
(SA). Il y’avait 93 (66 %) naissances prématurées. Le poids de naissance moyen était de
1879 g. Les complications néonatales étaient : la prématurité (n = 93), le retard de croissance

∗ Auteur correspondant. Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal.


Adresse e-mail : amadousoow@hotmail.com (A. Sow).

https://doi.org/10.1016/j.jpp.2018.09.009
0987-7983/© 2018 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Pour citer cet article : Boiro D, et al. La pré-éclampsie : quelles complications chez le nouveau-né ? Journal de pédiatrie
et de puériculture (2018), https://doi.org/10.1016/j.jpp.2018.09.009
Modele +
PEDPUE-1319; No. of Pages 5 ARTICLE IN PRESS
2 D. Boiro et al.

intra-utérin (n = 98), la détresse respiratoire (n = 58) et l’asphyxie périnatale (n = 8). Les facteurs
maternels associés à la morbidité néonatale étaient essentiellement une PAD> 110 mmHg et une
Pu ≥ 3 croix.
Conclusion. — Les nouveau-nés de mères pré-éclamptiques ont des spécificités que tout prati-
cien en salle de naissance devrait prendre en considération afin d’améliorer leur pronostic.
© 2018 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

KEYWORDS Summary
Preeclampsia; Introduction. — Preeclampsia is the combination of maternal gestational hypertension and pro-
Morbi-mortality; teinuria (Pu) ≥ 300 mg/day. In Senegal, it is the third cause of maternal death during pregnancy,
Newborn; after haemorrhage and infection. The objective of this work was to evaluate the impact of
Prematurity; pre-eclampsia on the newborn.
Senegal Methodology. — This was a prospective and monocentric study carried out in a maternity and
neonatology unit of the Centre Hospitalier Universitaire (CHU) of Dakar (Senegal) over a period
of 6 months. Included were newborns of preeclamptic mothers hospitalized in the neonatology
unit.
Results. — Of 924 hospitalized newborns, 141 (15.3%) were preeclamptic mothers. The ave-
rage age of the mothers was 27.5 years. Caesarean section was performed in 97.6%. The
mean diastolic blood pressure (DBP) was 100.8 mmHg and the systolic blood pressure (SBP)
was 160.6 mmHg. Pu with urine strip was ≥ 3 crosses in 100 cases (80%). Nicardipine was used in
82.5%. The mean gestational age at diagnosis was 35.2 weeks of amenorrhea (AS). There were
93 (66%) preterm births. The average birth weight was 1879 g. Neonatal complications were:
prematurity (n = 93), intrauterine growth retardation (n = 98), respiratory distress (n = 58) and
perinatal asphyxia (n = 8). Maternal factors associated with neonatal morbidity were essentially
PAD > 110 mmHg and Pu ≥ 3 crosses.
Conclusion. — Newborns of preeclamptic mothers have specificities that any birth room practi-
tioner should take into consideration in order to improve their prognosis.
© 2018 Elsevier Masson SAS. All rights reserved.

Introduction Dakar. C’est un établissement public de santé de niveau 3


dans la pyramide sanitaire du Sénégal. La maternité enre-
La pré-éclampsie est définie par l’association d’une gistre en moyenne 4000 accouchements par année et les
hypertension artérielle maternelle gravidique et d’une nouveau-nés malades sont admis à l’unité de néonatologie
protéinurie (Pu) ≥ 300 mg/jour ou ≥ 1croix [1]. La pré- pour une prise en charge. L’étude a été réalisée du 1er août
éclampsie reste un problème de santé publique du fait de 2016 au 31 janvier 2017. Étaient inclus tous les nouveau-nés
ses conséquences à la fois sur le fœtus et sur la mère. En de mères pré-éclamptiques, nés dans la maternité et hospi-
Afrique, elle est responsable de 30 % de décès maternels talisés dans l’unité de néonatologie. Nous avions étudié les
et 20 % de mortalité fœtale et néonatale [2]. Au Sénégal, données sociodémographiques, cliniques, paracliniques et
elle constitue la troisième cause de mortalité maternelle évolutives maternelles. La Pu a été évaluée de façon quali-
gravidique, après l’hémorragie et l’infection. Cependant, tative à la bandelette urinaire et était considérée comme
les conséquences sur les nouveau-nés ne sont pas bien significative à partir d’une croix. Chez les nouveau-nés,
connues [3]. Toutefois, la majorité des décès périnataux nous avions apprécié l’âge gestationnel (AG), les données
sont évitables si les femmes reçoivent des soins précoces anthropométriques, les complications et leur évolution. Les
et efficaces [4]. C’est dans ce contexte que nous avons données ont été recueillies sur la base d’un questionnaire
réalisé cette étude afin d’évaluer le retentissement de la pré- établi et l’analyse statistique faite avec le logiciel SPSS
pré-éclampsie sur les nouveau-nés. version 18. Le test de Khi2 a été utilisé pour la comparaison
des résultats avec un seuil de significativité < 0,05.

Patients et méthodes
Résultats
Il s’agissait d’une étude prospective monocentrique, des-
criptive réalisée dans la maternité et l’unité de néonatologie Durant l’étude, 924 nouveau-nés ont été hospitalisés en
du centre hospitalier universitaire Abass Ndao (CHAN) de néonatologie et 141 étaient de mères pré-éclamptiques,

Pour citer cet article : Boiro D, et al. La pré-éclampsie : quelles complications chez le nouveau-né ? Journal de pédiatrie
et de puériculture (2018), https://doi.org/10.1016/j.jpp.2018.09.009
Modele +
PEDPUE-1319; No. of Pages 5 ARTICLE IN PRESS
La pré-éclampsie : quelles complications chez le nouveau-né ? 3

Tableau 1 Antécédents maternels et données gravi- Tableau 2 Données cliniques, complications mater-
diques chez les mères pré-éclamptiques. nelles et traitement.
Paramètres Effectifs Pourcentage Paramètres Effectifs Pourcentage
(n) (n)
Parité Signes
Primipare 52 40,9 Œdème 99 77,9
Paucipare (2—3 pares) 54 42,5 Céphalées 83 65,3
Multipare (> 3 pares) 35 16,6 Troubles visuels 38 29,9
Antécédents gynécologiques Troubles auditifs 31 24,4
Avortement 20 15,7 Troubles digestifs 29 22,8
Mort nés 8 6,3 Pression artérielle
Pré-éclampsie 8 6,3 PAS > 160 mm Hg 33 26
Pré-éclampsie + éclampsie 1 0,8 PAS ≤ 160 mm Hg 94 74
Antécédents médicaux PAD > 110 mm Hg 54 42,5
HTA chronique 23 18,1 PAD ≤ 110 mmHg 73 57,5
Obésité 17 13,4 Protéinurie à la bandelette
Diabète 4 3,1 urinaire
Drépanocytose 7 5,5 2 croix 25 20
Suivi de la grossesse 3 croix 82 65,6
CPN < 4 92 65,4 4 croix 18 14,4
CPN ≥ 4 49 34,6 Complications maternelles
Complications obstétricales Éclampsie 15 11,8
RPM 13 10,2 HRP 12 09,4
Oligoamnios 5 3,9 HELLP syndrome 01 0,8
Hydramnios 1 0,8 IRA 02 1,5
Bassin limite 5 3,9 Nicardipine 105 82,5
BTR 4 3,1 Traitement
Type d’accouchement Sulfate de magnésium 53 37,5
Césarienne 124 97,6 Corticothérapie anténatale 65 51,2
Voie basse 3 2,4
PAS : pression artérielle systolique ; PAD : pression artérielle
HTA : hypertension artérielle ; CPN : consultation prénatale ; diastolique ; HRP : hématome rétroplacentaire ; HELLP :
RPM : rupture prématurée des membranes ; BTR : bassin Hemolysis, elevated liver enzymes and low platelets count ;
transversalement rétréci. IRA : insuffisance rénale aiguë.

avec une prévalence hospitalière de 15,3 %. Les pics une PAD > 110 mm Hg (p = 0,013) et une Pu ≥ 3 (p = 0,014)
d’hospitalisations étaient observés durant les mois de étaient corrélées à la survenue de retard de croissance intra-
novembre 32 (22,7 %) et de décembre 37 (26,2 %). L’âge utérin (RCIU). Les facteurs néonataux associés à la mortalité
moyen des mères était de 27,5 ans [16 ans—47 ans]. La néonatale étaient représentés dans le Tableau 4.
parité moyenne était de 2 [1—9 pares]. La grossesse était
mal suivie, avec moins de 4 consultations prénatales (CPN),
dans 92 cas (65,4 %). Les données maternelles qui concer- Discussion
naient les antécédents et la grossesse sont rapportées dans
le Tableau 1. Sur le plan clinique, la pression artérielle dias- La pré-éclampsie constitue un problème majeur de santé
tolique (PAD) moyenne était de 100,8 mmHg [60 mmHg ; publique à l’échelle mondiale. Elle complique 0,5 à 7 %
200 mmHg] et celle systolique (PAS) était de 160,6 mmHg des grossesses [5] et représente une des principales causes
[120 mm Hg ; 230 mmHg]. Chez les mères pré-éclamptiques, de morbidité et de mortalité maternelle et néonatale [6].
la Pu à la bandelette (n = 100) était supérieure ou égale à L’âge maternel est un facteur de risque de la pré-éclampsie.
3 croix, la nicardipine (n = 105) et le sulfate de magnésium Les gestantes âgées de 20 à 35 ans sont plus exposées au
(n = 53) étaient administrés (Tableau 2). Chez les nouveau- risque de survenue de la pré-éclampsie et les primipares
nés, le sex-ratio était de 0,7 et l’AG moyen était de 35,2 SA sont plus atteintes [7]. Le même constat est fait dans notre
[27,2 SA et 43,5 SA]. Le poids de naissance moyen était de étude. Ceci pourrait être expliqué par le fait que la durée
1879 g [500 g ; 3800 g]. La taille de naissance moyenne était d’exposition aux gènes paternels qui est un facteur non
de 43,3 cm [29 cm ; 54 cm]. Les complications néonatales négligeable dans la survenue de la pré-éclampsie est plus
étaient dominées par la prématurité (n = 93) et les décès courte chez ces dernières [8]. Dans la prise en charge,
néonataux de mères pré-éclamptiques représentaient 22,7 % les parturientes ont reçu majoritairement la nicardipine.
(Tableau 3). La durée moyenne d’hospitalisation était de En effet, Les données de la littérature montrent que les
7 jours [1 jour ; 45 jours]. Chez les mères pré-éclamptiques, inhibiteurs calciques n’ont pas d’effets délétères chez

Pour citer cet article : Boiro D, et al. La pré-éclampsie : quelles complications chez le nouveau-né ? Journal de pédiatrie
et de puériculture (2018), https://doi.org/10.1016/j.jpp.2018.09.009
Modele +
PEDPUE-1319; No. of Pages 5 ARTICLE IN PRESS
4 D. Boiro et al.

à la Pu ≥ 3croix. L’hypertension artérielle diastolique


Tableau 3 Données néonatales.
est un élément de mauvais pronostic maternel et fœtal
Paramètres Effectifs Pourcentage [15]. Des études montrent que les nouveau-nés de mères
(n) pré-éclamptiques sont plus susceptibles de développer
une détresse respiratoire sévère et une dysplasie bron-
Sexe
chopulmonaire [16]. D’autres études montrent que la
Masculin 59 41,8
pré-éclampsie augmenterait le risque de maladie des
Féminin 82 58,2
membranes hyalines chez le prématuré [17]. La mortalité
Âge gestationnel
néonatale est significativement associée au faible poids de
Prématurité légère 61 43,2
naissance et à la prématuré [17].
(> 33 SA)
Grande prématurité 30 21,2
(28—33 SA)
Très grande 02 1,4 Conclusion
prématurité (< 28 SA)
Nouveau-nés à terme 48 34 Les nouveau-nés de mères pré-éclamptiques ont des spéci-
(> 37 SA) ficités épidémiologiques, cliniques, et évolutives que tout
Poids de naissance praticien devrait prendre en considération quand il est face
< 1500 g 42 29,8 à la pré-éclampsie afin d’améliorer le pronostic néonatal à
> 1500 g 99 70,2 court et à long terme.
Complications
néonatales
Prématurité 93 66 Déclaration de liens d’intérêts
RCIU sévère 62 63,3
Asphyxie néonatale 8 5,7 Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.
Détresse respiratoire 58 41,1
Décès 32 22,7
Traitement néonatale
Références
Réanimation 16 11,3
néonatale [1] Beaufils M. Hypertensions gravidiques. EMC Gynecol
Pas de réanimation 125 88,6 2002;23:927—38.
SA : semaine d’aménorrhée ; RCIU : retard de croissance [2] Thiam M, Goumbala M, Gnin SB, Fall PD, Cellier J, Perret JL.
intra-utérin. Pronostic maternel et foetal de l’association hypertension et
grossesse en Afrique Subsaharienne (Sénégal). J Gynecol Obs-
tet Biol Reprod 2003;32:35—8.
[3] Cisse CT, Yacoubou Y, N’diaye O, Diop M’bengue R, Moreau JC.
Évolution de la mortalité néonatale précoce en 1994 et 2003 au
CHU de Dakar. J Gynecol Obstet Biol Reprod 2006;35:46—52.
le nouveau-né [9,10]. Le risque d’hypotrophie est fré- [4] Campbell OM, Graham WJ. Maternal Survival Series steering
group. Strategies for reducing maternal mortality: getting on
quent chez les nouveau-nés de mères pré-éclamptiques.
with what works. Lancet 2006;368:1284—99.
L’hypotrophie serait secondaire à l’hypoxie chronique
[5] Winer N, Tsasaris V. État des connaissances : prise en charge
induite par la pré-éclampsie [11]. La pré-éclampsie est une thérapeutique de la pré-éclampsie. J Gynecol Obstet Biol
situation à haut risque d’accouchement prématuré, que 2008;37:5—15.
celui-ci soit spontané ou médicalement décidé pour sauve- [6] Duley L. The global impact of pre-eclampsia and eclampsia.
tage maternel et/ou fœtal [12]. Sa fréquence est variable, Sem Perinatol 2009;33:130—7.
de 11,3 à 78,3 % [13,14]. Dans notre série, la prématurité [7] Beaufils M. Pré-éclampsie et risque cardiovasculaire ultérieur.
était significativement associée à la PAD > 110 mmHg et Rev Med Interne 2011;32:36—40.

Tableau 4 Facteurs néonataux associés à la mortalité néonatale.


Mortalité néonatale p value
Oui Non

Effectifs % Effectifs %
Poids de naissance 0,023
< 2500 30 26,80 82 73,20
≥ 2500 2 6,90 27 93,10
Prématurité 30 93,80 63 57,80 0,00001
Détresse respiratoire 24 75,00 34 31,20 0,00001

Pour citer cet article : Boiro D, et al. La pré-éclampsie : quelles complications chez le nouveau-né ? Journal de pédiatrie
et de puériculture (2018), https://doi.org/10.1016/j.jpp.2018.09.009
Modele +
PEDPUE-1319; No. of Pages 5 ARTICLE IN PRESS
La pré-éclampsie : quelles complications chez le nouveau-né ? 5

[8] Dekker G. The partner’s role in the etiology of preeclampsia. and cystic periventricular leukomalacia? Results ofthe EPIPAGE
J ReprodImmun 2002;57:203—15. cohort study. Am J Obstet Gynecol 2005;193:178—84.
[9] Hanff LM, Vulto AG, Bartels PA, Roofthooft DW, Bijvank BN, [13] Alexander JM, Bloom SL, Miter DD, Levenon KJ. Severe pree-
Steegers EA, et al. Intravenous use of the calcium-channel clampsia and very low birth weight infants: is induction of
blocker nicardipine as second-line treatment in severe, early- laborharmful? Obstet Gynecol 1999;93:485—8.
onset pre-eclamptic patients. J Hypertens 2005;23:2319—26. [14] Zupan-Simonek V. Pronostic des nouveau-nés de mère pré-
[10] Ray JG, Vermeulen MJ, Burrows EA, Burrows RF. Use of anti- éclamptique. Ann Fr Anesth Reanim 2010;29:135—9.
hypertensive medications in pregnancy and the risk of adverse [15] Attolou V, Takpara I, Akpovi J, Avode G, Nida M, De Souza
perinatal outcomes: Mc Master outcome study of hypertension J. Les différentes formes d’hypertension artérielle chez les
in pregnancy. BMC Pregnancy Childbirth 2001;1:6—13. femmes enceintes béninoises au CNHU de Cotonou. Cah Sante
[11] Villar J, Carroli G, Wojdyla D, Abalos E, Giordano D, Ba’Ageel 1998;8:353—6.
H, et al. Preeclampsia, gestational hypertension and growth [16] Baud O, Zupan V, Lacaze-Masmonteiul T, Audibert F, Shojaei T,
restriction, related or independent conditions? Am J Obstet Thebaud B. The relationships between antenatal management,
Gynecol 2006;194:921—31. the cause of delivery and neonatal outcome in a large cohort
[12] Ancel PY, Marret S, Larroque B, Arnaud C, Zupan-Simunek V, of very preterm singleton infants. BJOG 2000;107:877—84.
Voyer M, et al. Are maternal hypertension and small for gesta- [17] Cisse CT, B.A.S.A., Ndiaye MF. Hypertension artérielle de la
tional age risk factors for severe intraventricular hemorrhage femme enceinte en Afrique Noire. Sem Hop 1995;71:167—77.

Pour citer cet article : Boiro D, et al. La pré-éclampsie : quelles complications chez le nouveau-né ? Journal de pédiatrie
et de puériculture (2018), https://doi.org/10.1016/j.jpp.2018.09.009