Vous êtes sur la page 1sur 1

LES SIGNES ORTHOGRAPHIQUES

INTRODUCTION

Script

La langue française abonde en petits signes qui passent souvent inaperçus. Il est vrai
qu’ils peuvent paraître parfois superflus ou régis par des conventions arbitraires. Nous
allons voir qu’ils permettent d’éviter des confusions de sens et de rendre l’écrit plus
intelligible. Pour cela, il nous faut voir plus clair dans les normes d’emploi des signes
orthographiques.

Nous commencerons ce cours avec les accents, qui servent notamment à distinguer
le son fermé du son ouvert. La langue française est caractérisée par la présence du E
muet, ce qui les rend si importants. Mais nous verrons que les fonctions des accents
sont bien plus étendues et qu’en les connaissant mieux, on parvient à orthographier
correctement l’expression « à coup sûr », par exemple.

Ensuite, nous nous concentrerons sur le cas du signe qui a donné lieu à des polémiques
récentes. Il s’agit de l’accent circonflexe, dont quelques cassandres ont imprudemment
prophétisé la disparition. Nous verrons ce qu’il en est réellement.

Nous examinerons également le dernier des signes suscrits : le tréma. Quoique plus
rare que les autres signes, avec des fonctions plus limitées, il n’en demeure pas moins
indispensable.

Puis, nous en viendrons à la délicate question du trait d’union, qui fait hésiter bon
nombre d’entre nous, notamment dans l’écriture des expressions composées ou des
numéros. Par exemple, comment écrit-on 274 ?

Enfin, nous terminerons la semaine par la majuscule, un signe orthographique à ne pas


utiliser au gré de nos caprices. Début de phrase, nom de pays ou de lieu, titre d’œuvre,
des règles précises en régissent l’emploi.

C’est par la répétition et la lecture qu’on améliore son orthographe.

En prolongement des cours vidéo, testez vos connaissances avec les exercices en ligne
de chaque section.

Vous pouvez également utiliser le module de révision, afin de mieux mémoriser vos
apprentissages.

Enfin, vous disposez de fiches mémo en annexe. L’évaluation prend la forme d’un QCM
d’une vingtaine d’exercices.

N’oubliez pas d’échanger avec vos pairs dans le forum de la semaine et de compléter le
glossaire participatif avec les termes que vous apprendrez cette semaine.

Bonne semaine à tous et à toutes.

JF Castille, Maître de conférence / Université de Caen Normandie 1