Vous êtes sur la page 1sur 3

Sujet

connexe : Maintien de la valeur





Juan minnig
Cuis D2A
17/12/2019


5.3.1 Mesures
5.3.2 Modes d’emploi


Je suis actuellement apprenti de deuxième année de cuisine aux hôpitaux
universitaires de genève (HUG Belle-Idée). Il est vrai que mon entreprise
possède une procédure d’évacuation des déchets bien définie, je vais donc
vous présenter dans un premier temps les concepts existants au sein de mon
établissement puis dans un deuxième temps, je vais vous présenter mes
nouvelles idées d’évacuation sur certains types de déchets.

1. Déchets organiques.
Il s’agit l’un des principaux déchets dans une cuisine car même si nous essayons
de limiter la surproduction en théorie mais la réalité reste totalement
différente. Ce sont des déchets organiques comme des restes de nourritures
(pâte, riz, viande, poisson ou pomme de terre), des épluchures de légumes ou
les carcasses de la viande, la volaille ou du poisson. Ces déchets sont
transformés en compost qui permet d’améliorer la fertilité du sol et de
préserver les tourbières.

2. Déchets en carton et papier.
Également l’un des principaux déchets dans une cuisine collectivité, nous
travaillons énormément avec les produits surgelés ou les produits finis (les
légumes surgelés, les poissons surgelés ou les frites surgelés). On se retrouve
donc avec une quantité de papier en carton incroyable chaque jour. Ces
déchets sont séparés des autres déchets, ils sont destinés à être réutiliser sous
une autre forme de papier.

3. Déchets en plastique.
Également un autre type de déchet important au sein de l’entreprise pour la
même raison. Nous travaillons avec les produits finis, en recevant une partie de
la marchandise finie de notre cuisine centrale l’UCPD (l’unité centrale de
production et de distribution). C’est pour cela, que nous nous retrouvons avec
des déchets en plastiques en quantité incroyable tout comme les déchets en
carton et papier. Ces déchets sont transformés sous une autre forme de
plastique également.

4. Déchets en verre.
Des verres et des bouteilles de vin sont triés séparément à cause de leur
couleur mais ils sont tous les deux destinés à la fabrication des nouvelles
bouteilles et de récipients.



5. Déchets incinérables.
Ce sont des déchets non recyclables comme les papier souillés, les serviettes,
les mouchoirs, certaines plastiques, les emballages ou les vaisselles cassées.
L’huile de friture en fait également partie de cette catégorie, mais elle doit
être mise dans un récipient en verre. Lors de leur incinération, une partie de la
chaleur dégagée sera récupérer pour produire l’électricité ou du chauffage.

6. DéchetsPET.
Ils sont également collectés dans notre entreprise. Ils sont destinés à fabriquer
d’autre bouteilles de boissons en PET, afin d’économiser le coût de la matière
première.

7. Déchets en aluminium.
Ils sont également collectés dans notre entreprise. Nous travaillons également
beaucoup avec des produits en conserves comme la sauce tomate, les légumes,
les fruits ou du pois chiche. Ils sont destinés à être réutiliser sous une nouvelle
forme.