Vous êtes sur la page 1sur 16

1 Y.

LABBAR | ENCG Access 2013

Logique et resolution de problèmes :


Méthodes et Techniques

1) Les séries de raisonnement


Les séries de raisonnement fonctionnent toutes sur la même méthode. Premièrement il faut
trouver le lien logique, puis le tester sur un élément de la série, et enfin si le lien fonctionne sur
un élément il faut l’appliquer là où cela est demandé. Les séries de raisonnement font appel à
plusieurs supports : l’alphabet, les jeux de mots (anagrammes et palindromes), ou encore le
cryptage.
a) Support ALPHABET :
Avant de commencer toute épreuve de logique je vous conseille fortement d’écrire l’alphabet
sur un brouillon muni du rang de chaque lettre et du nombre de barre de chaque lettre comme
présenté ci-dessous :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24
25 26

Exemples :
 PLO(16) KJI (11) CDE(3) RQS( ?)
ici le chiffre entre parenthèses correspond au rand de la première
lettre de chacun des groupes soit RQS(18)
 BED(11) BAG(10) BAD(7) MAD( ?)
ici le chiffre entre parenthèses est égal à la somme des rangs des
lettres des mots soit M(13)+A(1)+D(4)=18 soit MAD(18)
 72N 83X 54T 34 ?
ici le produit des chiffres qui précède une lettre donne le rang de la
lettre d’où 3×4=12 soit 34L
 POULE(3-2) CHAT(1-3) ELEPHANT(3-5) GIRAFE( ?)
2 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

ici le premier chiffre correspond au nombre de voyelles du mot, le


deuxième correspond au nombre de consonnes du mot. Or le mot
GIRAFE contient 3 Voyelles et 3 Consonnes soit GIRAFE(3-3)
 FETE(13) HATE(12) LIME(11) VIVA( ?)
ici le nombre entre parenthèses correspond à la somme du nombre de
barres des lettres qui composent le mot soit V(2)+I(1)+V(2)+A(3) soit
VIVA(8)
 CAROTTE est à 1010110 ce que ARTICHAUT est à ?
ici 0=voyelle et 1=consonne soit ARTICHAUT = 011011001
 23 V 12 D 54 C 72 ?
ici la lettre correspond à la première lettre de l’écriture de chaque
nombre. On a bien V=vingt-trois, D=douze, C=cinquante-quatre soit
72S car S=soixante-douze
b) Support JEUX DE MOTS :
Parmi les jeux de mots rencontrés dans les tests de LOGIQUE, on trouve régulièrement des
anagrammes et des palindromes.
Une anagramme est un mot obtenu par transposition des lettres d’un autre mot.
Exemple : AGILES LIAGES LISAGE ?
ici il faut trouver un mot comportant les lettres A,E,I,L,G,S. Les mots
AIGLES et GLAISE sont une possibilité.
Exemples :

 RESSASSER ROTOR RETATER ?


à ici on cherche un palindrome commençant et se terminant par R. Lesmots REVER ou encore
RADAR sont une possibilité.
Un palindrome est un mot ou groupe de mots qui peut être lu indifféremment de droite à
gauche ou de gauche à droite en conservant le même sens.
 AINSI ANAÏS NIA
 ET LA MARINE VA VENIR A ?
ici palindrome de phrase. Le mot manquant est MALTE.
Il existe aussi des palindromes de chiffres, les nombres « miroirs » comme par
exemple 585, 9669, 75457, 11, etc…
3 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

2) Les séries simples de chiffres


Les séries simples de chiffres fonctionnent de plusieurs façons : par progression arithmétique,
géométrique, arithmétique et géométrique à la fois, addition, multiplication, symétrie et autres
originalités.

a) Progression arithmétique (croissante et décroissante)

Comprenons à l’aided’Exemples :
 1 4 7 10 13 16 ?
progression +3 pour chaque membre. D’où
16+3=19. Réponse 19.
 29 25 21 17 13 ? 5
progression -4 pour chaque membre. D’où 13-4=9.
Réponse 9.
 6 7 8 12 10 17 12 ? ? 27 16
à ici nous avons à faire à deux séries de chiffres
indépendantes. La série 6 8 10 12 ? 16 de progression +2 et
la série 7 12 17 ? 27 de progression +5. Réponses 22 ; 14.
 3 15 9 13 15 11 21 ? ? 7 33
séries indépendantes. Série 3 9 15 21 ? 33 de progression
+6 et série 15 13 11 ? 7 de progression -2. Réponses 9 ; 27.

b) Progression géométrique (croissante et décroissante)

Exemples :
 7 14 56 448 ?
progression successive X2 puis X4 puis X8, et donc puis X16. En effet
7×2=14 ; 14×4=56 ; 56×8=448 ; 448×16 = 7168. Réponse 7168.
 2 4 6 8 16 32 ? 128
progression successive X2. 32×2=64. Réponse 64.
4 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

 81 27 ? 3 1
à progression :3. D’où 27:3=9. Réponse 9.
 30 180 900 3600 10800 ?
progression X6 puis X5 puis X4 puis X3 puis X2. En effet 30×6=180,
180×5=900, 900×4=3600, 3600×3=10800, 10800×2=216000
 1 64 5 32 25 16 ? ? 625 4
Voici deux séries de chiffres indépendantes. La série 1 5 25 ? 625 et
64 32 16 ? 4 de progression respective X5 et :2. Réponses 125 ; 8.

c) Progression arithmétique et géométrique

Exemples :
 2 2 4 4 6 8 8 16 10 ? ? 64 14
deux séries indépendantes. L’une de progression +2 et l’autre de
progression X2. 16×2=32 et 10+2=12. Réponses 32 et 12.
 2 3 6 7 14 15 30 ? ?
progression +1 puis X2. En effet 2+1=3, 3×2=6, 6+1=7, 7×2=14, 14+1=15,
15×2=30, 30+1=31 et 31×2=62. Réponses 31 et 62.

d) Addition et multiplication de nombre

Exemples :
 3 5 8 13 21 34 55 ?
progression chiffre précédent +chiffre=chiffre suivant ou dit
différemment 1er chiffre+2ème chiffre= 3ème chiffre. En effet 3+5=8,
5+8=13, 8+13=21 etc… d’où 34+55=89. Réponse 89.
 3 2 6 12 ? 864
On a 3×2=6, 2×6= 12, 6×12=72, 12×72=864. Réponse 72.

e) Symétrie et autres originalités

Exemples :
5 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

 13 31 26 62 39 93 ? ?
il semble clair que l’on a ici une série « symétrique », 13 et 31 se répondent tout comme 26 et
62 ainsi que 39 et 93. Or comment trouver les deux autres nombres qui seront
« symétriques » ? Il faut trouver le lien entre les nombre. On remarque alors que 13+13=26,
que 16+13=39. Une fois sur deux à partir du premier terme, on assiste à une succession de
multiples de 13. Le quatrième multiple de 13 est 52. Le symétrique de 52 est 25. Réponse 52 et
25.
 1 6 11 4 9 ?
exemple très particulier, il s’agit d’une série de type horloge de progression +5h00. Je
m’explique : 1h+5h=6h, 6h+5h=11h, 11h+5h=16h soit 4h, 4h+5h=9h. Donc 9h+5h=14h soit 2h.
Réponse 2
 48558845 47 11 ?
en additionnant les chiffres des nombres on retrouve le nombre suivant.
En effet 4+8+5+5+8+8+4+5=47, 4+7=11 et 1+1=2. Réponse 2
 77 49 36 18 ?
le produit des chiffres de chaque nombre donne le nombre suivant.
En effet 7×7=49, 4×9=36,3×6=18, 1×8=8. Réponse 8

4)

4) Les séries doubles de chiffres

Une série double de chiffres se présente de cette manière :


785
352

884 ? 868 788 988

853
6 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

245

Le nombre situé au croisement des deux séries est à trouver.


Lors du test, quatre ou cinq nombres susceptibles de convenir vous seront proposés.

785
352
5XX
853
245
A vous de choisir celui quirépondra à la fois aux critères de la série verticale et de la série
horizontale. Dans l’exemple exposé plus haut on aurait pu avoir comme propositions les
nombres : 568, 885, 858, 588, 569. Si l’on analyse la série verticale, on s’aperçoit que le chiffre 5
apparaît systématiquement dans chaque nombre, mais avec une subtilité car il se produit une
sorte de mouvement en serpentin.
Nous nous apercevons que le premier chiffre du nombre à trouver est un 5. Le nombre 885 et
858 sont donc à éliminer parmi les propositions. En analysant la série horizontale on constate
aisément que chaque nombre comporte deux fois le chiffre 8. Parmi la liste des nombres
proposés restant, on ne peut choisir que 588, qui contient le numéro 5 pour premier chiffre et
un double 8. Réponse 588.

Voici quelques méthodes permettant de trouver les liens entre nombres de chaque série :

- Repérer les successions de chiffres (intra-éléments ou inter-éléments).

357 579 135 468 : succession intra-élément avec saut d’un chiffre dans chaquenombre.
(34567, 56789, etc…)

210 543 987 765 : succession inverse intra-élément.

524 138 746 950 : succession inter-élément, le chiffre du milieu de chaquenombre croît
de +1 à chaque terme.
7 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

129 137 345 803 : succession inter-élément, le dernier chiffre de chaque nombredécroît
de -2 à chaque terme.

- Repérer les sommes et les produits.

415 721 226 352 : somme de chaque nombre toujours égale à 10.

204 124 314 434 : sommes progressives (2+0+4=6 ; 1+2+4=7, 3+1+4= 8, etc.)

- Identifier dès le premier coup d’œil les carrés et les cubes. (apprendre les carrés de
nombres jusqu’à 30²=900 et les cubes jusqu’à 15³=3375).

81 900 36 361 : succession de carrés.

864 12144 11121 416 : Voyez la suite comme ceci 8|64 12|144 11|121 4|16 et vous
verrez tout de suite entre un nombre et son carré, 8²=64, 12²=144, etc…

729 8000 1000 64 : succession de cubes simples.

- Identifier les multiples.


connaître les critères de divisibilité par 2, 3, 4, 5, 6, 9, 10, 11 et apprenez à déjouer les multiples
complexes en décomposant les nombres en produits de facteurs premiers)

- Repérer les séparations somme et les séparations produit.

615 981 202 321 : Voyez que le premier chiffre est la somme des deux autres,cela est plus
visible maintenant 6|15 9|81 2|02 3|21
214 963 321 749 : Voyez que le premier chiffre multiplié par 7 donne le nombrequi suit,
cela est plus visible maintenant 2|14 9|63 3|21 7|49
8 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

5) Les séries simples de lettres

Rappelons qu’il est extrêmement utile d’écrire l’alphabet au brouillon pour se sortir des
difficultés des séries de lettres. Si le brouillon est interdit il faudra vous débrouiller autrement
(écrivez sur votre convocation ou sur votre table si vous le pouvez).

a) Progression arithmétique

Exemples : A C E G I K ?

ici il se produit un saut d’une lettre car on a A b C d E f G h I j K l M

Réponse M

X U R O L ? F

saut de lettre en sens inverse X wv U ts R qp O nm L kj I hg F

Réponse I

H A U P L ?

saut de lettres dégressif, ordre inverse H A U P L I

-6 -5 -4 -3 -2

Réponse I
9 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

b) Groupe de lettres

Exemple : EGIK ACEG NPRT TVX ?

saut d’une lettre intra-groupe. D’où TuVwXyZ. Réponse Z.

c) Opérations diverses sur lettres

Exemples : A D I P ?

rangs des lettres égaux à 1 ; 4 ; 9 ; 16, autrement dit des carrés. Le prochain carré de la suite est
25, qui correspond au rang de la lettre Y. Réponse Y

BC=E DF=J CI=L EK= ?

on s’aperçoit que la somme des rangs des lettres est égale au rang d’une autre lettre. D’où
E+K=5+11=16=P. Réponse P

AB=B DE=T EC=O BD= ?

ici aussi il ya un rapport avec l’opération effectuée et le rang de la lettre. On multiplie les rangs
des lettres et on trouve le rang d’une autre lettre.

BxD=2×4=8=H. Réponse H.

d) Séries de lettres originales

Exemples : D N O S A ?

initiales des mois de l’année ; Décembre, Novembre, Octobre,Septembre, Août, Juillet avec le J.
Réponse J
10 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

U D T Q C S ?
initiales des chiffres Un, Deux, Trois, etc…, d’où S pour Sept. Réponse S

V S D L M ?
initiales des jours de la semaine Vendredi, Samedi, Dimanche, etc…D’où M pour Mercredi.
Réponse M

Entrainements
1er test (à faire en 10 min maximum)

SEVES SOLOS SAGAS ?

CRANE ECRAN RANCE ?

ZEUS A ETE A SUEZ // KARINE ALLA EN ?

KLW JIS MCP ?

a) OLP
11 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

b) NYC

c) ABU

d) NES

Z W R K ?

4800 960 240 80 40 ?

159 258 357 456 ?

7 14 56 336 2688 ?

21 84 336 1344 ?

ISABELLE (9) CLAUDE (3) NATHALIE (14) HELENE ( ?)

Réponses :

SEVES SOLOS SAGAS SEXES

palindromes commençant et se terminant par S

CRANE ECRAN RANCE NACRE

anagrammes formés des lettres N, R, C, A, E.


12 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

ZEUS A ETE A SUEZ // KARINE ALLA EN IRAK

palindromes de phrases

KLW JIS MCP NES

somme des rangs des deux premières lettres toujours égale au rang de la troisième lettre

Z W R K B

saut de 2 lettres puis 4 puis 6 puis 8 en sens inverse de l’alphabet

4800 960 240 80 40 40

division décroissante par 5, 4, 3, 2, puis 1

159 258 357 456 555

le premier chiffre de chaque nombre croît de +1 et le dernier chiffre de chaque nombre décroît
de -1, le chiffre du milieu reste inchangé.

7 14 56 336 2688 26880

réponse 26880 car progression X2, X4, X6, X8 puisX10 et 2688×10=26880

21 84 336 1344 5376

progression X4 pour chaque terme, et ce, successivement, d’où 1344×4=5376


13 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

ISABELLE (9) CLAUDE (3) NATHALIE (14) HELENE (8)

nombre entre parenthèses = rang première lettre du mot, le rang de H est 8.

2ème test (10 min)

REPASSER (3) AGREABLE (4) DERISOIRE (5) DRAPEAU ( ?)

DEUX (2-2) QUATRE (4-2) SIX (2-1) HUIT (?)

63 (ST) 56 (CS) 17 (DS) 22 (?)

I (U) XII (D) XX (V) XV (?)

225

289

892 753 ? 565 498 a) 729

b) 652

900 c) 625

d) 256

324 e) 648
14 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

D 2 G 4 J 8 M 16 P ? ?

2 B 3 E 5 H 8 K 12 N ? ?

UTY

RUB

ABC LAM ? FOU DEI (JKU) a) JKU

b) LUU

PUM c) URT

d) MUL

UGH e) AUB

Réponses :

REPASSER (3) AGREABLE (4) DERISOIRE (5) DRAPEAU (4)

nombre entre parenthèses = nombre de voyelles dans le mot

DEUX (2-2) QUATRE (4-2) SIX (2-1) HUIT (2-2)

entre parenthèses on reconnaît le nombre de consonnes puis nombre de voyelles du mot


15 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

63 (ST) 56 (CS) 17 (DS) 22 (VD)

Soixante-Trois, Cinquante-Six, Dix-Sept, Vingt-Deux

I (U) XII (D) XX (V) XV (Q)

suite de chiffres Romains, la lettre entre parenthèses est l’initiale du chiffre prononcé, ici
XV=Quinze

225

289

892 753 625 565 498

900

324

la série verticale ne contient que des carrés de nombres : 225 est le carrée de 15, 324 est le
carré de 18, etc… La série horizontale contient des nombres dont le 1er chiffre décroît de -1,
donc avec 753, 7-1=6, le nombre cherché doit être un carré dont le 1er chiffre est un six. Seul
625, le carré de 25, convient.

D 2 G 4 J 8 M 16 P 32 S

progression X2 pour la série de chiffres et saut de deux lettres dans la série lettres

2 B 3 E 5 H 8 K 12 N 17 Q
16 Y.LABBAR | ENCG Access 2013

progression +1, puis +2, puis +3, puis +4, puis +5 dans la série de nombres et progression +3
lettres dans la série lettres

UTY

RUB

ABC LAM JKU FOU DEI

PUM

UGH

série verticale on reconnaît un mouvement du U en serpentin ; série horizontale on observe


que 1ère lettre+2ème lettre=3ème lettre