Vous êtes sur la page 1sur 3

1BTS CPI 2 Chapitre 6

Mécaniques des fluides incompressibles (Partie 2)


Physique - Chimie
Dynamique des fluides réels
I. Rappels
1. Débit moyen à travers une section S d’un tube de courant
Δm
Débit volumique massique moyen : Dm = où Δm est la
Δt
masse de fluide qui traverse la section S pendant la durée Δt.

Conservation du débit massique : En raison de la


conservation de la masse, elle est toujours valable, donc :
Dm ( A)=Dm ( B)

ΔV
Débit volumique moyen : DV = où ΔV est le volume de
Δt
fluide qui traverse la section pendant la durée Δt.
Conservation du débit volumique : Valable seulement pour les fluides incompressibles

(→ donc assez bien vérifié par les liquides), donc : Dv ( A)=Dv (B)
Ceci implique la relation suivante entre sections en A et B et vitesses moyenne : S A⋅v A =S B⋅v B
2. Théorème de Bernoulli
Un fluide parfait est un fluide idéal de viscosité nulle.
Soit un fluide en écoulement permanent soumis uniquement à la pesanteur. Deux points A et B situés sur
une même ligne de courant sont reliés par :
1 1
p B + ρ v 2B + ρ g z B = pA + ρ v 2A + ρ g z A + Δ P
2 2
Pour un fluide parfait, la variation de charge ΔP = 0 (en Pa) et on a :
1 1
pB + ρ v 2B + ρ g z B = p A + ρ v 2A + ρ g z A → Théorème de Bernoulli
2 2
II. Viscosité
La viscosité d’un fluide réel induit une perte d’énergie, donc une perte de charge ΔP < 0 lors de son
écoulement.
L’expérience de Newton (1687)
Soit un fluide incompressible entre deux plans
horizontaux, dont l’un se déplace à la vitesse U⃗ 0 .
y surface mobile à la vitesse U⃗0

Par sa viscosité, le fluide adhère localement à chaque


plaque. Il est donc :
• v (H )=U⃗0 en y = h
à la vitesse ⃗ H ⃗v =v x ( y)⋅⃗
ex
fluide fluide
• immobile en y=0 : v (0 )=⃗0
⃗ e⃗x

Constat : La vitesse est proportionnelle à la hauteur y : x


U plaque fixe
v x = 0⋅y
H
La plaque fixe subit ainsi une force proportionnelle au gradient de vitesse U0 / H et à sa surface S :
U0

F =η⋅S
H
→ La grandeur η est la viscosité dynamique du fluide.
Un fluide qui suit cette loi est un fluide « newtonien ».
∂ vx U
Rem. : Le fluide entre les deux surfaces est soumis à la contrainte de cisaillement : σ yx = = 0
∂y H

BTS CPI 2 – Physique-Chimie – Chap 6 : Dynamique des fuides rees 1/3


Conditions aux limites : En raison de sa viscosité, un fluide adhère à la paroi avec laquelle il est en
contact. Au contact d’une paroi, la vitesse du fluide est donc nulle.
→ La viscosité dynamique η caractérise la résistance du fluide à l’écoulement. Elle est responsable des
forces de frottement engendrées.
Unité SI : le Pa.s (ou Poiseuille Pl). Autre unité : le centipoise (1cP = mPa.s)
→La viscosité cinématique ν tient compte de la masse volumique du fluide. Elle caractérise la difficulté
à mettre en mouvement le fluide.
η
Formule : ν= ρ avec η en Pa.s et ρ en kg.m-3
Unité SI : le m2.s-1 . Autre unité : le centiStokes (1 cSt = 1 mm2.s-1 = 10-6 m2.s-1 )
Exemples de viscosités à 20°C

Fluide
Viscosité dynamique η Viscosité cinématique ν Masse volumique ρ
(mPa.s) (mm2.s-1) (kg.m-3)
Air ~ 0,011 ~1,8.10-5 ~ 1,2 x 10-5
Eau ~1 ~1 998
Eau (90°C ) ~ 0,3 ~ 0,3 965
Huile moteur
209 242 863
10W40
Huile d’olive ~ 8,4 x102 ~ 9 x102 ~ 915
Miel liquide ~ 1,4 x 104 ~ 1x104 1400
8 8
Bitume ~ 10 ~ 10 ~ 1400
La viscosité des liquides diminue lorsque la température augmente. C’est l’inverse pour les gaz, qui
sont des fluides compressibles.
III. Écoulements laminaire, écoulements turbulents

Un écoulement est laminaire lorsque les lignes de courants sont


globalement parallèles et qu’il n’y a pas de tourbillons.
→ c’est un écoulement réversible

Un écoulement est turbulent si les lignes de champs sont chaotiques,


avec formation de tourbillons.
→ c’est un écoulement irréversible
Globalement, l’écoulement est turbulent si le fluide est dans les
conditions suivantes :
• il a une faible viscosité cinématique
• son écoulement est perturbé par un obstacle
• sa vitesse d’écoulement est élevée
On détermine ce constat à l’aide du nombre de Reynolds.
Nombre de Reynolds
Ce nombre sans unité noté Re permet d’estimer la nature de l’écoulement :
ρ : masse volumique, en kg.m-3
U: vitesse de l’écoulement, en m.s-1
ρU d Ud d : Dimension de l’obstacle, en m
Re = η = ν η : Viscosité dynamique du fluide, en Pa.s
ν : : Viscosité cinématique du fluide, en m².s-1
Re << 2000 Autour de Re = 2000 Re >> 2000
Régime laminaire Régime critique Régime turbulent
Apparition de quelques
tourbillons

BTS CPI 2 – Physique-Chimie – Chap 6 : Dynamique des fuides rees 2/3


IV. Pertes de charges en régime laminaire (fluides incompressibles)
1. Pertes de charge régulière – loi de Poiseuille
Soit un fluide de viscosité dynamique η s’écoulant au débit volumique DV dans un tuyau cylindrique de
diamètre D et de longueur L.
La perte de charge le long de cet écoulement est donnée par la loi de Poiseuille :
128 η L DV
Δ P=− Unités : unités SI
π D4

2. Pertes de charge singulière


Elle se produisent à chaque brusque variation du conduit d'écoulement : élargissement, rétrécissement ou
coude.
Une telle perte de charge s'écrit :
1 2
Δ P= ρ v K Unités : unités SI
2

K est le coefficient de perte de charge (sans unité). Il dépend de la nature de la variation du conduit.

Formules de coefficients de perte de charge singulière

Sitographie :
http://www.unilim.fr/pages_perso/thierry.cortier/Hydraulique_cours/ ; http://femto-physique.fr/ ;
http://www.viscopedia.com/

Bibliographie :
Physique PC-PC* - Ed. Pearson – 2010
Mécanique des fluides – BTS Industriels – Ed Ellipses - 2004
Mécanique des fluides – Amiroudine et Battaglia – Ed Dunod - 2011

BTS CPI 2 – Physique-Chimie – Chap 6 : Dynamique des fuides rees 3/3