Vous êtes sur la page 1sur 2

De valckenaere Gilles Le 14.02.

2020

39 Chemin de la Verdoline

04000 Digne les Bains

Tel : 06.65.20.52.01

Mail : gilles.deval@laposte.net

Monsieur le Préfet des Alpes de Haute Provence

Préfecture de Digne les Bains

04000 Digne les Bains

Objet : Abus de biens sociaux APPASE

LRAR.

Lettre ouverte.

Monsieur le Préfet,

En tant qu’élu de la Ville de Digne les Bains, j’ai été amené à prendre connaissance du rapport
d’examen de la mission d’enquête que vous avez commanditée concernant l’Association Pour la
Promotion des Actions Sociales et Educatives réalisée les 9 et 10 mai 2019 et publié en Novembre de
la même année.

La lecture des 72 pages de ce rapport fait apparaitre au grand jour un certain nombre de
« dysfonctionnements », d’abus de biens sociaux, et de recels d’abus de biens sociaux tant de la part
de dirigeants, de salariés que d’ex salariés de cette structure.

En tant que plus haut fonctionnaire de notre département et représentant de l’état, je ne doute
pas un seul instant qu’à la lecture de ce rapport, vous allez au nom de l’article 40 du code de
procédure pénal qui prévoit que :

« Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions,
acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur
de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes
qui y sont relatifs ».

Saisir la justice à des fins de poursuites.

Je me permets de porter à votre connaissance que j’avais en 2015 après la publication d’un audit
interne déjà déposé une plainte contre les dirigeants de cette association pour des faits quasiment
similaires.
Plainte certes instruite mais pour l’instant sans suite judiciaire.

Madame Baudoui, conseillère municipale de Digne les Bains, vous avait également préalablement au
déclenchement de votre enquête, signalé des faits délictueux qui aujourd’hui se trouvent dans ce
rapport d’examen.

Je vous demande donc Monsieur de Préfet de bien vouloir activer l’article 40 du code de procédure
pénal afin que les auteurs soit poursuivis et cette fois punis.

Il serait en effet inconcevable que de tels agissements de personnes se servant d’argent public à des
fins personnelles et profitant de leur poste pour favoriser des proches demeurent impunis.

Dans une de ses décisions, la cour de cassation prévoyant des sanctions à l’encontre d’un élu n’ayant
pas saisi la justice quand il a eu connaissance d’un crime ou d’un délit, je vous informe déposer
plainte ce jour pour les faits évoqués ci-dessus auprès du Procureur de la République de Digne les
Bains.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, sur le positionnement de votre administration dans cette
affaire, veuillez croire Monsieur le Préfet à l’expression de mes sentiments les plus respectueux.

De valckenaere Gilles

Conseiller Municipal de Digne les Bains

Conseiller de Provence Alpes Agglomération