Vous êtes sur la page 1sur 7

Sommaire

 Séisme : définition
 Mesurer la puissance d'un séisme
 Carte des plaques tectoniques
 Participer à la détection des séismes
 Actualités sur les séismes
 Commentaires

Sismographe à
l'observatoire du Merapi (Indonésie)
© Christophe Magdelaine / www.notre-planete.info - Licence : Tous droits réservés

Tremblement de terre ou séisme : définition

Les tremblements de terre ou séismes sont les catastrophes naturelles les


plus dangereuses et imprévisibles. Ils peuvent dévaster une région entière et
sinistrer des dizaines voire des centaines de milliers de personne.
C'est le déplacement des plaques lithosphériques à la surface de la Terre qui
engendre des contraintes sur les roches. Celles-ci peuvent alors se déformer
et même se rompre déclenchant un séisme qui se traduit pas la libération
d'une quantité d'énergie colossale. Cette énergie se traduit par des ondes
sismiques de volume et de surface qui compressent et étirent les roches
traversées (ondes P) ou les secouent de haut en bas (ondes S). Le point de
rupture s'appelle foyer ou hypocentre et le lieu en surface, directement à sa
verticale, l'épicentre.

La plupart des séismes ont lieu à la limite des plaques tectoniques, près des
failles et des zones de subduction. Toutefois, des tremblements de terre
dévastateurs ont également lieu à l'intérieur des plaques.

Mesurer la puissance d'un séisme


La puissance d'un séisme se mesure par son intensité et son amplitude ou
magnitude via une échelle ouverte basée sur celle de Richter, ainsi que la
profondeur de son foyer.

L'intensite sismique permet de mesurer les effets d'un séisme, à un endroit


donné, sur des objets naturels, sur des installations industrielles et sur les
êtres humains. L'intensité diffère de la magnitude, qui est liée à l'énergie
relâchée par un séisme.

On distingue plusieurs échelles de magnitude :

 la magnitude locale : magnitude estimée à partir de l’amplitude


maximale des ondes de volume,
 la magnitude de moment : magnitude estimée à partir de l’énergie
contenue dans le signal sismologique,
 la magnitude des ondes de surface : magnitude estimée à partir de
l’amplitude maximale des ondes de surface.

Echelle de mesure de l'intensité d'un séisme


L'intensité d'un séisme est évaluée selon une échelle qui comporte 12 degrés
(notés en chiffres romains pour ne pas confondre avec la magnitude). Les
échelles de Mercalli (élaborée en 1902) et M.S.K (établie en 1964 par trois
sismologues Medvedev, Sponheuer et Karnik) ont été pendant longtemps les
plus employées. Depuis 2000, l'échelle EMS 98 (pour European Macroseismic
Scale 1998) est devenue l'échelle de référence en Europe. D'autres échelles
sont employées dans le monde, comme au Japon qui utilise l'échelle JMA.

Degrés Observations

I Seuls les sismomètres enregistrent les vibrations.

II Secousses à peine perceptibles.

Vibrations comparables au passage d'un petit camion. Léger balancement des objets
III
suspendus.

IV Vibrations comparables au passage d'un gros camion ; perception dans et hors des
maisons, tremblement d’objets

Séisme ressenti en plein air. Objets renversés ou déplacés. Les dormeurs se réveillent.
V
Quelques dommages aux bâtiments.

Les meubles lourds peuvent se déplacer. Frayeur des personnes. Certaines personnes
VI
perdent l'équilibre.

Dommages aux constructions : fissures et lézardes apparaissent dans les murs. Chutes
VII
de cheminées.

VIII Destructions de plusieurs bâtiments. Des murs de pierres peuvent s'effondrer.

Destructions généralisées des édifices. Les maisons s'écroulent. Les fissures dans le
IX
sol peuvent atteindre quelques centimètres.

Destructions généralisées des bâtiments. Destructions des ponts et digues. Les rails de
X
chemins de fer sont tordus.

Les constructions les plus solides sont détruites (ponts, barrages...). Grands
XI
éboulements. Terrains déformés.

Les villes sont rasées. Bouleversements dans le paysage. Énormes fissures avec
XII
observation de déplacements horizontaux ou verticaux du sol.

Sur le même sujet :


 Un séisme secoue les Pays de la Loire et la Nouvelle Aquitaine

Les séismes engendrent des destructions à la hauteur des infrastructures


présentes et de leurs qualités et peuvent également être précurseurs
de tsunamis.

Echelle de mesure de la magnitude d'un séisme


Chaque graduation représente un facteur 32 de l'énergie libérée, c'est-à-dire qu'un accroissement de magnitude de 1
correspond à une multiplication par 32 de l'énergie et par 10 de l'amplitude du mouvement

Description Magnitude Effets Fréquence

Moins de
Micro Micro tremblement de terre, non ressenti. 8 000 par jour
2,0

Généralement non ressenti mais


Très mineur 2,0 à 2,9 1 000 par jour
détecté/enregistré.

Souvent ressenti mais causant rarement des


Mineur 3,0 à 3,9 49 000 par an
dommages.

Secousses notables d'objets à l'intérieur des


Léger 4,0 à 4,9 maisons, bruits d'entrechoquement. Dommages 6 200 par an
importants peu communs.

Peut causer des dommages majeurs à des édifices


Modéré 5,0 à 5,9 mal conçus dans des zones restreintes. Cause de 800 par an
légers dommages aux édifices bien construits.

Peut être destructeur dans des zones allant jusqu'à


Fort 6,0 à 6,9 120 par an
180 kilomètres à la ronde si elles sont peuplées.

Peut provoquer des dommages sévères dans des


Majeur 7,0 à 7,9 18 par an
zones plus vastes.

Important 8,0 à 8,9 Peut causer des dommages sérieux dans des 1 par an
zones à des centaines de kilomètres à la ronde.

Dévaste des zones de plusieurs milliers de


Exceptionnel 9,0 et plus 1 tous les 20 ans
kilomètres à la ronde.

Le séisme le plus puissant jamais mesuré atteignant la valeur de 9,5, fut le


tremblement de terre de 1960 au Chili.

le risque sismique

Actuellement, plus de 1,2 milliard de personnes vivent sur des territoires où le


risque sismique est élevé.

Participer à la détection des séismes


Détection en temps réel des mouvements et vibrations via le logiciel QCN et
un détecteur USB
© Christophe Magdelaine / www.notre-planete.info - Licence : Tous droits
réservés

Vous aussi vous pouvez participer à la recherche et la détection de séisme


dans le monde entier grâce au réseau Quake Catcher Network. Quake
Catcher Network est un projet de recherche utilisant des ordinateurs reliés à
Internet pour accomplir des calculs, détecter des séismes et partager des
connaissances dans le domaine de la sismologie.
Vous pouvez utiliser l'accéléromètre présent sur certains laptops de type Mac,
Lenovo ou HP pour détecter des tremblements de terre. Il existe également
des capteurs USB plus performants à commander.
En France, c'est le Centre sismologique Européen-Méditerranéen qui fédère et
gère le réseau national. N'hésitez pas à suivre leurs instructions pour enrichir
le réseau français de détecteurs de séismes.

Auteur(s)

Vous aimerez peut-être aussi