Vous êtes sur la page 1sur 28

Rapport d’activité 2017

Pour que
les femmes
et les hommes
vivent de
la terre
durablement
Édito
Relever
de nouveaux défis
Au Sud, cette devise d’AVSF signifie Au Nord aussi, notre engagement
aujourd’hui accélérer les transitions est clair : participer activement aux initiatives
agroécologiques vers une autre de plaidoyer visant à protéger la planète
intensification agricole, permettant d’offrir et développer en faveur des pays les plus
une alimentation saine, produite par des fragiles, des partenariats et des solidarités
agricultures et des élevages paysans, renforcés au nom, non pas de la générosité,
performants et durables. Au-delà de la mais de la justice et de l’universalité.
production, il s’agit d’offrir des emplois
décents et conforter la situation Avec Coordination Sud, nous militons
économique des paysans, en particulier des activement auprès de nos gouvernants
jeunes, par la création de filières fortes, pour que l’aide publique au développement
transparentes, équitables et la se rapproche effectivement de
multiplication sur les territoires ruraux, l’engagement de 0,7% du revenu national
d’entreprises de transformation, de brut et que la part attribuée aux ONG
commercialisation mais aussi d’outillage et représente enfin une part significative de
de services en santé animale, conseil ce montant. Et c’est pour être plus efficace
technique ou numérique. AVSF dispose là encore et mieux faire entendre la voix et les
d’une expérience consolidée dans le champ propositions des ONG de développement
de l’économie sociale et solidaire. que nous poursuivons l’adaptation
Enfin, elle implique de renforcer le rôle institutionnelle déjà initiée avec les
et le pouvoir de leurs organisations partenaires des groupes que nous avons
pour défendre leurs droits. créés : Groupe Initiatives France, Groupe
AVSF et Réseau VSF International.
Et parce que nous ne voulons pas que
ces efforts soient vains, nous continuerons, Enfin, après 40 ans d’action, c’est aussi
sans doute plus demain qu’aujourd’hui, la mission d’AVSF que de continuer avec
à soutenir ces mêmes communautés et tous ses adhérents et ses bénévoles,
organisations paysannes lorsqu’elles sont à rendre compréhensibles auprès de tous
touchées par de graves crises humanitaires, et notamment des jeunes, les défis de notre
lors de catastrophes naturelles ou conflits. temps et de construire sur nos territoires
un consensus autour des valeurs citoyennes
Les défis à relever ne sont aujourd’hui de solidarité et d’engagement.
plus l’apanage des pays du Sud, mais
concernent aussi l’Europe : combattre Michel PROST
la pauvreté et les inégalités croissantes, Président
lutter contre le réchauffement climatique Frédéric APOLLIN
et préserver la biodiversité, nourrir Directeur Général
une population croissante dans les villes
et les campagnes, créer de l’emploi pour
les jeunes ruraux et s’attaquer aux inégalités
de genre, enfin intégrer – et non pas
uniquement contrôler – les migrations
dans des dynamiques vertueuses pour
le développement des territoires.

2 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


Sommaire

PAGE 2 PAGE 8 PAGE 18

Édito Les domaines Au plus près


PAGE 4
d’expertise : des donateurs
Santé animale — p. 8
Agronomes Agroécologie — p. 9
PAGE 19

et Vétérinaires Commerce équitable La vie associative


Sans Frontières & filières de qualité — p. 10
Climat — p. 11 PAGE 20

PAGE 6 Pastoralisme — p. 12 Les partenaires


Post-urgence — p. 12
8 temps forts financiers
qui ont marqué PAGE 13
PAGE 22
AVSF en 2017 Les groupes La gouvernance
et réseaux et l'organigramme
PAGE 14
PAGE 24
Les nouveaux Le rapport financier
projets d’AVSF
PAGE 16

Le plaidoyer
PAGE 17

La communication

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


Agronomes
& Vétérinaires
Sans Frontières
Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières – AVSF est une association
de solidarité internationale, reconnue d’utilité publique, qui soutient Les chiffres clés
les communautés rurales et les organisations paysannes des pays
du Sud, menacées d’exclusion et de pauvreté.
Plus que jamais, l’agriculture et l’élevage restent des enjeux vitaux
de sécurisation alimentaire et de développement économique et social
pour les paysans et les paysannes.
Depuis plus de 40 ans, AVSF met à leur service les compétences de
professionnels de l’agriculture, de l’élevage et de la santé animale pour
leur rendre leur autonomie.
Avec l’agriculture paysanne telle que défendue par AVSF :
• les familles paysannes ne souffrent pas de la faim,
700 000
personnes soutenues,
soit plus de 140 000 familles
• les paysans et les paysannes vivent de leur terre et de leurs troupeaux,

89%
• les communautés préservent l’environnement,
• les organisations paysannes nourrissent les peuples et défendent leurs droits.
› Consultez la charte d’AVSF
sur avsf.org
des ressources
affectées aux projets,
sur un budget de plus
de 17 M € en 2017

60
projets de développement

300
salariés, dont 85 % issus
des pays dans lesquels
sont menés les projets

+de 80
partenaires locaux
issus des pays
de coopération

4 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


18 pays de coopération

Cambodge
Laos
Mongolie
Vietnam
Guatemala
Haïti
Honduras

Burkina Faso
Bolivie Côte d’Ivoire Madagascar
Colombie Ghana
Équateur Mali
Pérou Sénégal
Togo

Une expertise élargie

Agroécologie Santé animale Commerce Adaptation Actions


Agroforesterie Élevage équitable au changement post-urgence
Eau agricole Santé publique Filières de qualité climatique Appui aux populations
vétérinaire Filières biologiques Atténuation des rurales lors de crises
One Health Circuits courts émissions de gaz humanitaires
Bien-être animal Économie sociale à effet de serre
Pastoralisme & solidaire
Entreprises &
organisations paysannes

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


8 temps L’agroécologie
pour la paix
forts en Colombie

qui ont Le 24 novembre 2016,


l’accord de paix signé par le
gouvernement colombien et

marqué la guérilla des Farc met fin à


des années de conflit. Avec le
soutien de l’Union européenne,
Un atelier
international

AVSF
AVSF reprend en décembre
dernier sa coopération après pour une production
3 ans de mise en veille. durable de cacao
Mené avec plusieurs acteurs

en 2017 historiques et réseaux de en Côte d’Ivoire


l’agroécologie en Amérique
latine, le projet ECOPAZ –
Agroécologie pour la Paix – vise
à renforcer les organisations
communautaires de base et les
réseaux agroécologiques dans
les départements du Cauca et
de Nariño dans la région Sud
occidentale du pays. En jeu :
un développement équitable
En 2017, et durable de ces territoires
AVSF a eu 40 ans ! après des décennies de conflits
et de tensions sur la terre.

Des
Co-organisé par AVSF en
pratiques novembre, cet atelier réunit
de partenariat de nombreux acteurs publics
refondées et privés ivoiriens et des
organisations paysannes
d’Amérique latine, des Caraïbes,
En novembre, AVSF réunit ses de l’Océan Indien et d’Afrique
équipes au Togo pour refonder de l’Ouest, qui ont l’occasion
ses pratiques partenariales en de partager leurs pratiques
coopération. Au-delà d’une mise pour améliorer la durabilité
en œuvre conjointe de projets, et la résilience des systèmes
AVSF vise des partenariats de production de cacao face
En mai au Cambodge, en stratégiques inscrits dans la au changement climatique.
juin en France, en septembre durée, fondés sur le partage Elles mutualisent également
au Togo et en novembre au de références et de valeurs leurs expériences sur la
Pérou, ce tour du monde communes, l’égalité de pouvoir démarche qualité du cacao
anniversaire permet à AVSF des parties et le respect de la et la certification équitable,
de rassembler organisations légitimité et de la souveraineté des qui permet une meilleure
paysannes, partenaires publics partenaires du Sud, la confiance, le rémunération des producteurs et
et privés et équipes pour respect des engagements pris, la des productrices.
célébrer et penser l’avenir de transparence et la réciprocité.
son action. Une occasion de Un événement co-organisé avec
revenir sur l’expertise et les le Réseau ivoirien pour le
résultats obtenus au service commerce équitable (Rice),
du monde rural : amélioration dans le cadre du projet ÉQUITÉ,
des performances techniques mené avec Commerce Équitable
et économiques des systèmes France et le soutien de l’AFD.
agricoles et d’élevage, de leur
résilience face au changement
climatique ; mise en place de
groupements économiques
pérennes d’auxiliaires de santé
animale ; création d’entreprises
paysannes actives sur les
filières de produits de qualité et
équitables, etc.

6 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


Le Groupe Initiatives Agir après
contribue des crises humanitaires
à la réflexion collective
sur l’avenir du Sahel

En 2017, les 11 associations


professionnelles de développe-
ment du Groupe Initiatives (GI)
signent une convention pour
renforcer leurs synergies et
partenariats en France, en Europe
et dans les pays de coopération.
Avec ses partenaires sahéliens,
le GI devient un interlocuteur
privilégié des pouvoirs publics
français pour définir les priorités
d’une politique partenariale apte
à relever les défis du déve-
loppement économique, de
l’emploi des jeunes, de l’adapta-
tion au changement climatique
et de la consolidation de la
gouvernance démocratique, Améliorer la mesure
dans une région déstabilisée par des performances
les mouvements djihadistes.
de l’agroécologie

Les 14 et 15 décembre,


à la Cité du développement
durable à Nogent-sur-Marne,
plus de 100 participants
Après le violent séisme internationaux, chercheurs,
de février 2016 en Équateur et praticiens, paysans, pouvoirs
l’action d’urgence menée auprès publics, se réunissent autour
des familles de producteurs de la question capitale des
de cacao, AVSF engage un méthodes d’évaluation de
programme de récupération l’agroécologie. Parce que les
productive auprès de leurs méthodes sont multiples, l’atelier
organisations avec le soutien met en évidence la nécessité
de l’AFD. d’évaluer à partir de critères
Le rôle des auxiliaires spécifiques et réellement
En Haïti, après avoir soutenu
de santé animale avec la Fondation de France la
caractéristiques. Les résultats
d’études de cas menées au
mis en avant relance des campagnes agricoles Sénégal, Togo et Burkina Faso,
des familles victimes du terrible engagées avec le soutien de
ouragan Matthew, AVSF appuie l’AFD et de la CEDEAO, sont
AVSF intensifie ses liens avec les petits producteurs de cacao présentés pour évaluer ces
l’Organisation mondiale de la santé de La Grande Anse pour se performances agronomiques
animale (OIE) pour défendre la relever de ce choc, avec le et environnementales,
place des auxiliaires villageois de soutien du Département des les impacts sur les revenus et
santé animale dans les dispositifs Hauts-de-Seine. la sécurité alimentaire des
nationaux de santé vétérinaire. familles paysannes.
Au nom de VSF International, Au centre et nord du Mali,
AVSF présente ses propositions dans un contexte d’insécurité Un événement organisé
à la conférence régionale ad-hoc persistante, AVSF maintient par le Groupe de travail sur les
organisée par l’OIE à Bangkok sa coopération auprès des transitions agroécologiques
(Thaïlande) en décembre. Ce populations pastorales et (GTAE), créé par AVSF, GRET,
travail de plaidoyer s’appuie sur nomades, pour des services CARI et AGRISUD (en savoir plus,
les résultats d’une thèse vétérinaire vitaux de santé humaine et lire p. 13 et sur avsf.org).
pilotée par AVSF et dédiée aux animale, de même que des
performances de ces dispositifs activités génératrices de revenus.
d’appui mis en œuvre par les Avec le soutien de ECHO, de
membres de VSF-Int dans plusieurs l’Union européenne et la Région
pays du Sud. Auvergne Rhône-Alpes.

En savoir plus sur la gestion


des crises humanitaires, lire p. 12.

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 7


Domaines d’expertise
Des compétences étendues pour développer
l’autonomie des paysans et des paysannes du monde

Santé animale

Améliorer les techniques


Témoignage
sur un projet AVSF en Mongolie

En 2012, AVSF a lancé dans la


province de l’Arkhangai un d’élevage et les services
de santé de proximité
programme pilote de maîtrise de la
brucellose à l’échelle d’un district en
complément des mesures prises
par l’État mongol à l’échelle L’appui à la santé animale est à la fois un axe d’intervention
nationale. Cette maladie historique d’AVSF et une spécificité de l’association, première ONG
contagieuse présente un impact
majeur, tant en termes d’économie
française à ce jour à détenir la compétence vétérinaire.
de l’élevage (avortement des
femelles contaminées), que de
santé publique, puisqu’il s’agit d’une
zoonose affectant une part
importante de la population rurale
(25,7 % de personnes infectées au
sein des populations à risque, 2006).
Avec 13,7 % de taureaux et 9 % de
cheptels infectés en 2006,
l’Arkhangai figure parmi les
provinces les plus touchées par la
brucellose. Les résultats du
programme ont mis en évidence
une protection de 85 % des femelles
domestiques par la vaccination
réglementaire (2012) et des taux de
prévalence respectifs de 0 %, 0,2%
et 8,7 % chez les boucs, béliers et
taureaux reproducteurs (2016). Enfin,
avec la collaboration des services
de santé provinciaux, AVSF a intégré Au sein du programme Élevage, Santé maladies, ainsi que la qualité des denrées
à ce programme un volet de Animale et Santé Publique Vétérinaire alimentaires d’origine animale.
formation des éleveurs aux risques (ESAP), cette activité contribue très large- • Enfin, l’appui à la structuration des
de la brucellose pour la santé ment à la conduite d’actions efficaces et services vétérinaires centraux et décon-
humaine. Sur 146 personnes pérennes en faveur de l’élevage familial, centrés pour une meilleure maîtrise des
dépistées volontairement, mais aussi au service des États pour l’orga- maladies animales à l’échelle du pays, vise
49 se sont révélées nisation de leur système de santé animale à conforter la contribution de l’élevage à
atteintes et ont bénéficié et de santé publique. l’économie nationale, et à protéger la santé
d’une facilitation de publique (denrées alimentaires d’origine
La stratégie d’intervention du programme
l’accès aux soins. animale, zoonoses, etc.).
ESAP repose sur trois axes techniques
majeurs historiques : Le programme ESAP travaille également,
• L’amélioration des techniques d’élevage de manière plus récente, sur différentes
(alimentation, habitat, reproduction, conduite thématiques d’importance grandissante au
Hervé PETIT d’élevage, etc.) permet d’augmenter la cours des dernières décennies, telles que :
Chargé de programme productivité, assurant ainsi la sécurité alimen- • le bien-être des animaux d’élevage,
élevage, santé animale taire des familles et la génération de revenus, • la protection de la biodiversité animale,
et santé publique vétérinaire ainsi qu’une contribution à la souveraineté qu’il s’agisse d’espèces domestiques ou
alimentaire locale et nationale. sauvages,
• Le renforcement ou la mise en place de • le concept « One Health » (lutte contre
services de santé animale de proximité au les zoonoses, prévention de l’antibio-
travers de la formation, l’accompagnement résistance, etc.),
et la structuration d’auxiliaires de santé • la sauvegarde et la valorisation des
animale, permet d’améliorer l’état sanitaire savoirs traditionnels (ethno-vétérinaires).
des troupeaux moins impactés par les

8 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


Témoignage
de Madagascar

Lôla
ANDRIAMAMPIONONA R.
Assistant technique en suivi-
évaluation du projet AVSF
Amboasary Atsimo, Madagascar

Quelles difficultés rencontrent


les populations du Sud
de Madagascar ?
Le Sud de Madagascar est une zone
sèche par rapport au reste du pays,
et si certaines périodes de l’année
présentent une pluviométrie favorable,
les températures peuvent dépasser
Agroécologie les 40°C. Cela entraîne l’évaporation

Réunir les conditions de


de l’eau et menace la survie des
plantes, notamment en période de
floraison, avec des risques de réduire

la transition agroécologique considérablement la production


agricole. Nous formons donc les
paysans et paysannes aux techniques
La transition agroécologique constitue un axe essentiel des agroécologiques, en leur apportant
interventions de coopération d’AVSF, avec de réelles avancées la preuve de leur efficacité dans des
champs-écoles, pour qu’ils puissent
dans l’appui au développement de systèmes de production comparer les rendements avec
économes en intrants et pourtant intensifs, s’appuyant des techniques conventionnelles
et adopter finalement de nouvelles
sur des processus écologiques. pratiques.
L’intégration de ces nouvelles pratiques et des ressources naturelles. 59 ha de terres
Quelles sont les techniques
systèmes agroécologiques exige des chan- dégradées ont pu être récupérés grâce
proposées ?
gements techniques et organisationnels aux ouvrages mis en place et près de
Il y a par exemple l’association
qui peinent encore parfois à s’imposer à 700 exploitations utilisent les 163 charrettes
de cultures qui participe à la lutte
l’échelle d’une petite région. En effet, ces asines distribuées grâce à des modalités
biologique à titre préventif contre les
pratiques supposent souvent un surcroît de d’usage partagé.
ravageurs et permet de réduire l’usage
travail et des tâches parfois pénibles
Malgré l’intérêt croissant des institutions et d’intrants. Ou l’agroforesterie avec
(préparation et transport de fumure orga-
décideurs pour l’agroécologie, les politi- la culture du Cajanus (Pois d’angole),
nique, aménagement des terres, etc.), pour
ques publiques favorisant cette transition qui fixe l’azote de l’air dans le sol,
lesquels les familles paysannes manquent
sont encore peu nombreuses ou sans retient l’humidité avec ses racines,
souvent de temps et de capacité d’inves-
moyens significatifs. Au cours de l’année ce qui favorise le développement
tissement. AVSF appor te différentes
2017, AVSF s’est fortement impliquée au d’autres plantes ; enfin, les feuilles
réponses aux contraintes auxquelles se
sein du Groupe de travail sur les transitions mortes du Cajanus forment de l’humus
heurtent les paysannes et les paysans.
agroécologiques (GTAE) créé avec les qui fertilise le sol. Nous mettons
Le projet « Résilience »  au Nord Togo, mené ONG AGRISUD, CARI et GRET pour élaborer en place des rotations de cultures
avec le soutien du Fonds français pour l’en- des références sur les performances des réellement efficaces, avec l’alternance
vironnement mondial, offre ainsi un systèmes agroécologiques. Grâce à des par exemple de céréales avec des
ensemble d’activités complémentaires : études au Sénégal, Burkina Faso et Togo, le légumineuses. Enfin, nous
• le zonage et l’élaboration avec les projet CALAO « Capitalisation d’expé- encourageons l’utilisation de fumures
communautés de plans d’action de gestion riences d’acteurs pour le développement organiques pour fertiliser les sols, une
des ressources naturelles au niveau des de techniques agroécologiques résilientes pratique parfois taboue à Madagascar
terroirs villageois, en Afrique de l’Ouest », mené avec la mais de plus en plus adoptée par
• le soutien à des chantiers collectifs CEDEAO et le soutien de l’AFD, a mis en les communautés.
d’aménagement des parcelles pour la évidence l’effet positif sur le revenu agri-
conser vation et récupération de sols cole des exploitations qui intègrent davan- Pour quels résultats ?
dégradés (cordons pierreux, bandes tage les principes de l’agroécologie, ainsi En 2017, nous avons travaillé avec
enherbées), que des atouts agro-environnementaux plus de 2 900 paysans, dont 2 356 ont
• l’équipement en charrettes de groupes pour l’intensification durable et le maintien adopté les techniques agroéco-
d’agriculteurs pour lever des contraintes de la couverture arborée. Ces références logiques proposées par AVSF.
de transport, notamment de matière orga- documentées, élaborées en partenariat Nous avons réalisé une enquête qui
nique, et de pénibilité des travaux. avec la recherche pour s’assurer d’une a mis en lumière une réduction de la
certaine validité scientifique, s’avèrent période de soudure, une augmentation
Cette initiative a conduit à des résultats significative des rendements et des
déterminantes pour contribuer au dialogue
significatifs à l’échelle du territoire. Une revenus. Par exemple, avec ces
politique sur le bien-fondé des transitions
douzaine de villages sont parvenus à une techniques, les paysans sont passés
agroécologiques et à l’orientation des poli-
planification concertée de l’usage durable de 5 à 6 tonnes de manioc par ha
tiques publiques.
à 35 t/ha durant l’année 2017 !

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 9


ZOOM
sur le programme Équité*

Renforcer les organisations


de producteurs et
promouvoir l’agroécologie
au sein du commerce
équitable en Afrique
de l’Ouest
En partenariat avec Commerce
Équitable France, qui assure la maîtrise
d’ouvrage depuis 2 ans (2016-2018) et
avec l’appui de Fairtrade Africa - West
Africa Network (FTA-WAN), AVSF met
en œuvre le programme de promo-
tion du commerce équitable « Équité »,
dans 5 pays d’Afrique de l’Ouest : Mali,
Burkina Faso, Togo, Ghana et Côte
d’Ivoire. Une facilité financière de type
guichet à projets permet d’appuyer
19 projets menés par les organisations
de producteurs ou d’artisans enga-
gées sur les filières équitables : cacao,
karité, fruits, anacarde et artisanat,
et 3 projets menés par les plateformes
Commerce équitable & filières de qualité

Appuyer les filières


nationales de commerce équitable
au Mali, au Burkina Faso et en Côte
d’Ivoire. Ces projets visent le renforce-
ment des capacités techniques,
organisationnelles et commerciales paysannes de qualité pour
les consommateurs du Sud
des organisations, la promotion
de l’agroécologie et la protection
de la biodiversité. AVSF assure le suivi
des projets et apporte son appui-
conseil aux organisations et plateformes
grâce à une équipe de cinq assistants
et du Nord
techniques nationaux basés dans Tant sur les filières vivrières que de rente, AVSF travaille
chaque pays, d’un coordinateur avec des productrices et producteurs agroécologiques
expatrié et d'une responsable adminis-
trative basés à Abidjan.
et respectueux de l’environnement dans des projets d’appui
à la qualité des productions.
Ce soutien passe aussi par le renforcement Sur les filières d’export, AVSF appuie une
Mali des capacités de gestion entrepreneuriale centaine d’organisations de producteurs sur
Burkina Faso des organisations de producteurs des filières agroécologiques ou durables,
- coopératives, très petites et moyennes certifiées bio et équitables : cacao, café,
entreprises ( TPME), groupes d'intérêt sucre, riz, karité, anacarde, sésame, fruits,
économique (GIE), etc. - et par la recherche hibiscus, épices, vanille, vétiver, fibres cache-
de débouchés sur des marchés plus mire, yak, etc. La recherche de marchés et la
rémunérateurs, permettant une meilleure mise en place de certifications en agriculture
Côte d'Ivoire Togo valorisation des produits. biologique et commerce équitable créent
une chaîne de valeur plus juste, selon les
Dans le cas des filières vivrières, AVSF privi-
principes d’un commerce équitable au
Ghana légie les circuits courts afin qu’elles profitent
service des organisations paysannes. C’est
davantage aux producteurs : marchés
ce que défend notamment le Symbole des
paysans, vente directe, paniers hebdoma-
Producteurs Paysans (SPP), un label de
daires, restauration scolaire, etc. Les qualités
commerce équitable lancé par les organisa-
de ces produits, ainsi que le rôle fonda-
tions paysannes d’Amérique latine.
mental joué par ces agricultures sur leurs
territoires, sont ainsi valorisés auprès des Pour aller encore plus loin dans l’appui à
consommateurs. La transformation des des filières de qualité, équitables et dura-
19 organisations de producteurs,
produits agricoles est une stratégie permet- bles, AVSF souhaite aujourd’hui développer
soit 17 755 bénéficiaires dans 5 pays
tant de diversifier l’offre aux consomma- ses alliances avec le secteur privé de
et 5 filières :
teurs, d’ajouter de la valeur et d’améliorer l’agroalimentaire, des cosmétiques et du
Karité
  ainsi l’efficacité économique des organisa- textile en Europe. L’enjeu est de mettre en
Fruits : mangues, agrumes
  tions de producteurs. Créatrices d’emplois place des partenariats commerciaux dura-
Anacardes
  et de richesses locales, ces organisations de bles, entre les organisations de produc-
Cacao
  producteurs (OP) et TPME sont souvent teurs et des entreprises, qui partagent la
Artisanats
  innovantes mais parfois fragiles : AVSF les conviction d’améliorer le quotidien des
 programme-equite.org soutient pour parvenir à leur viabilité écono- producteurs et productrices par des politi-
mique et bénéficier ainsi à tous. ques d’achat plus responsables.
* Programme financé par l'AFD et le FFEM.

10 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


Climat

Réduire la vulnérabilité
des paysans au changement
climatique
Le changement climatique a un impact grandissant sur
la sécurité alimentaire de millions de paysans, une population
particulièrement vulnérable.
Ils subissent en effet des pertes considé- vulnérables. Diversification des cultures,
rables sur les récoltes, le cheptel et les développement de l’intégration agricultu-
autres moyens de subsistance, comme ce re-élevage, amélioration de la fertilité des
fut le cas en Haïti lors du passage de sols sont autant de pratiques qui, associées
l’ouragan Matthew. AVSF mise notamment à un renforcement des échanges et de la
sur l’agroécologie pour accroître la rési- coordination entre les acteurs sur les terri-
lience des communautés victimes des toires, favorisent l’adaptation des systèmes
caprices du climat. agricoles et d’élevage paysans. Tel est le
cas de l’accompagnement fourni par AVSF
Durant les trois dernières années, « nous avons aux producteurs de la Région des Savanes
assisté à des conditions météorologiques au Nord Togo pour la transition agroécolo-
exceptionnelles : des pics de température à gique de leurs agricultures, avec le soutien
plus de 50°C en Asie, des ouragans d’une du FFEM.
intensité record dans les Caraïbes et dans
l’Atlantique qui ont atteint l’Irlande, des inon- AVSF a également mis en œuvre en 2017 Enfin, AVSF intègre des actions liées à la
dations dévastatrices causées par la mousson ou intégré à ses projets des actions spéci- limitation des gaz à effet de serre et la
et frappant des millions de personnes, ou fiques de prévention et adaptation aux déforestation, en soutenant au Mali, l’accès
bien encore une terrible sécheresse en aléas climatiques, qui restent une priorité des familles aux énergies renouvelables
Afrique de l’Est », constate l’Organisation pour les agricultures paysannes du Sud : pour le développement et la valorisation
mondiale de la météo en 2017. •  Mise en place de systèmes d’alerte des activités agricoles.
précoce à Madagascar et dans les zones
C’est pour prévenir et diminuer ces risques En 2017, l’agriculture est revenue dans
pastorales du Sénégal ;
liés aux aléas climatiques qu’AVSF accom- l’agenda des négociations climatiques
•  Aménagement préventif des bassins
pagne les paysans et paysannes dans le internationales. AVSF reste donc attentive
versants et reboisement en Haïti ;
développement des pratiques agroécolo- à ces négociations dont les décisions
•  Développement de la micro-irrigation
giques, reconnues pour améliorer la rési- pourraient influencer le devenir des agri-
associée aux pratiques agroécologiques à
lience des familles et de territoires cultures paysannes.
Madagascar.

ZOOM
Au Mali, un projet pour
des services énergétiques modernes et durables

Plus de 80 % des Maliens utilisent le bois Les résultats 2017


ou le charbon pour la cuisson ou du projet en quelques chiffres
le chauffage, une source d’énergie dix
fois plus chère que l’électricité et qui
entraîne une déforestation excessive.
L’objectif du projet est donc de
134 constructions
de biodigesteurs
développer l’accès à l’énergie durable,
en s’appuyant sur la bio-méthanisation,
l’énergie solaire et les foyers améliorés,
pour l’éclairage et la cuisson des familles
3 218 familles dotées de foyers
améliorés domestiques

300
rurales et en particulier des femmes,
dans les cercles de Kita, Bougouni,
Bandiagara et Mopti.  femmes formées
en alphabétisation
To u t e n r é d u i s a n t l ’ i m p a c t s u r
l’environnement, dont la réduction de la
déforestation et des gaz à effet de serre,
l’action a un effet direct sur l’amélioration de
10 formations de techniciens solaires
et 29 maçons biodigesteurs
la qualité de vie, le développement
d’activités économiques, et indirect sur la
sécurité alimentaire, par l’augmentation des
productions agricoles via l’utilisation du
digestat comme fumure organique et le
3 180 lampes solaires portables 
vendues via un fonds rotatif
développement des activités maraîchères. par 4 coopératives

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 11


Pastoralisme

Accompagner
& moderniser
une pratique
millénaire
Système de production basé sur un élevage extensif, pratiqué
sur près d’un tiers de la surface terrestre dans des écosystèmes Post-urgence
fragiles et marginaux, le pastoralisme est le principal moyen de
subsistance de plus de 200 millions de personnes dans le monde.
Pour défendre cette activité ancestrale en quête de modernité,
AVSF accompagne depuis plus de 35 ans les communautés
Appuyer
les populations
pastorales en Amérique latine, en Afrique et en Asie.

Si les pasteurs ont développé une stratégie de mobilité saisonnière

victimes de crises
des animaux, c’est que la pratique permet une gestion des
ressources fourragères et de l’eau là où elles se trouvent de
manière durable. En effet, l’élevage pastoral s’avère plus productif

humanitaires
et moins polluant que l’élevage sédentaire : faible recours aux
intrants, préservation des ressources naturelles, contribution à la
fertilité des sols par transfert de matière organique, valorisation
des résidus de culture, etc. Le pastoralisme mérite bien la mention
Invasions d’insectes ravageurs, séismes, sécheresses,
d’activité agroécologique, qu’AVSF défend pour l’adapter à l’évo-
inondations, ouragans, dzuds, les populations rurales sont
lution des contextes.
particulièrement vulnérables et régulièrement confrontées
Dans ce cadre, AVSF soutient aux catastrophes naturelles et crises climatiques aigües
plusieurs innovations : lorsqu’elles ne souffrent pas des conséquences de conflits
•  La gestion concertée et violents et guerres. Avec ses partenaires locaux, AVSF a
durable des ressources natu- fait le choix d’appuyer ces populations lors de ces graves
relles : dans le désert de Gobi crises humanitaires.
en Mongolie, des coopératives
gèrent plus durablement leurs Deux priorités sont au cœur de l’action d’AVSF :
pâturages collectifs grâce à la • Redonner très rapidement aux familles la capacité de production
mise en place d’une labellisation pour s’alimenter et soutenir les besoins économiques vitaux.
d’une production de laine de Avec la distribution de kits de semences et outils, d’aliments de
chèvres cachemire. bétails ou d’animaux après une catastrophe climatique ou des
• L’accès à des services de santé déplacements forcés de populations ; l’abattage et la conserva-
animale adaptés aux contextes : tion de viande séchée pour limiter la pression sur les pâturages
au nord du Mali, un service itiné- et points d’eau lors de grandes sécheresses ; food for work ou
rant mixte de santé animale et cash for work pour réhabiliter des infrastructures productives
humaine accompagne la mobi- endommagées (puits, canaux d’irrigation, bâtiments de stock-
lité des pasteurs. age et transformation, pistes rurales, etc.), redémarrage de
• La réduction des risques pour services vitaux de santé mixte vétérinaire et humaine, etc.
les éleveurs grâce aux nouvelles technologies : dans le Sahel, des • Améliorer la prévention et la résilience des populations aux
imageries satellitaires renseignent sur la quantité de pâturages crises dans les territoires très régulièrement affectés.
disponibles ; des systèmes d’alerte précoce informent sur l’état des Au Sahel, AVSF accompagne les organisations de pasteurs trans-
points d’eau ou la présence de foyers de maladie, l’internet et la humants et les collectivités locales à se doter de systèmes
téléphonie mobile rapprochent les pasteurs des marchés et infor- d’alerte précoce des sécheresses et maladies et à construire des
ment sur les prix, etc. plans de contingence. Dans les plaines côtières d’Équateur ou
• La valorisation économique des produits d’élevage, grâce à la dans les montagnes d’Haïti, AVSF appuie les communautés
création et gestion de marchés à bétail, aires d’abattage, parcs de paysannes à mettre en place des systèmes de production agro-
vaccination, laiteries, etc. et la création de groupements économi- écologiques et agroforestiers plus résilients, et à penser avec les
ques d’éleveurs. collectivités locales des aménagements du territoire qui limitent
• L’amélioration des pratiques d’élevage, dont la régénération les risques à venir.
de pâturages et la diffusion d’arbres fourragers, la mise en place
Depuis 2011, AVSF est agréée par la Direction générale pour la
de banques et magasins autogérés d’aliments de bétail et d’in-
protection civile et les opérations d’aide humanitaire euro-
trants, l’introduction de techniques de coupe et de conservation
péennes de l’Union européenne (ECHO).
de foins, etc.
Le pastoralisme tel qu’AVSF l’imagine doit associer la mobilité
transfrontalière des troupeaux, l’adaptation aux changements
globaux, la préservation de l’environnement et l’inclusion des
peuples pasteurs dans l’aménagement et le développement des
territoires grâce à l’accès aux services de base (santé, éducation,
+de 10 000 C’est le nombre de familles
qu’AVSF a soutenues
en Équateur (post-séisme),
en Haïti (post-ouragan Matthew)
et au Nord du Mali en 2017.
énergie, etc.) et aux nouvelles technologies.

12 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


Agir ensemble
AVSF est membre fondateur du Groupe AVSF, de VSF International,
du Groupe Initiatives et du Groupe de travail sur les transitions agroécologiques (GTAE),
des réseaux aux compétences multiples, évoluant dans des zones géographiques
parfois différentes, mais dont la complémentarité soutient la même ambition :
s’unir pour défendre un développement équitable et durable
et soutenir les agricultures familiales.

Groupe AVSF VSF International Groupe Initiatives GTAE


Groupe de travail
Créé en 2016 par les trois Créé dès les années 1990, Le Groupe Initiatives est un
sur les transitions
ONG, AVSF, CESA Équateur, ce réseau international collectif français de onze
agroécologiques
PROGRESO Pérou, et la regroupe 13 ONG d’Europe associations profession-
coopérative d’expertise et du Canada, toutes nelles de solidarité Constitué en 2016 par AVSF
TERO dont AVSF est spécialisées dans les internationale, qui mutua- avec les ONG AGRISUD,
sociétaire fondateur, le domaines de l’élevage, de lisent et mettent leurs CARI et GRET, le GTAE se
Groupe AVSF mobilise plus la santé animale et de la compétences au service donne pour objectifs de
de 450 professionnels, santé publique vétérinaire, de partenariats avec des mesurer, en étroite
femmes et hommes, qui du bien-être animal. Ses acteurs du Sud engagés coordination avec la
unissent leurs expertises membres mobilisent à ce pour un développement recherche, l’impact de
pour un développement titre leurs compétences durable et équitable. Ses l’agroécologie : perfor-
durable et équitable des vétérinaires, zootechniques membres et 1 600 experts mances des exploitations
territoires et la promotion et agricoles pour améliorer expérimentent et valident familiales, résilience face
d’une économie sociale et les moyens d’existence de des approches efficaces et aux risques climatiques et
solidaire. Ses champs populations rurales innovantes sur le terrain, économiques, impact sur
d’action couvrent l’identifi- vulnérables. Ils participent partagent leurs pratiques l’environnement, les
cation et la mise en œuvre également à la consolida- et capitalisent leurs ressources naturelles, le
de programmes de tion des services vétéri- expériences et méthodes climat, etc. Le GTAE
développement rural, la naires nationaux dans plus au service de tous les souhaite également valider
fourniture de services et de 30 pays. Le réseau est acteurs publics et privés du les conditions requises
d’expertises au niveau devenu un acteur du secteur. Collectif membre pour sa diffusion au service
national et international, la dialogue politique de Coordination SUD, le des populations et
création d’entreprises à international sur le soutien Groupe Initiatives est une territoires ruraux. Le GTAE
vocation sociale pour à l’élevage familial, force de proposition participe au dialogue
fournir des services l’évolution de la profession d’expertises, services et politique en France et à
accessibles aux organisa- vétérinaire et le contrôle innovations et publie ses l’international pour des
tions et communautés des zoonoses. travaux dans la collection politiques publiques en
rurales, enfin la réalisation  vsf-international.org Traverses. faveur des transitions
d’études et publications et  groupe-initiatives.org agroécologiques dans les
un dialogue accru avec le pays de coopération.
secteur public et privé. Le  avsf.org
Groupe AVSF valorise les
réseaux locaux et les
contacts internationaux de
chacun de ses membres,
de même que leurs liens
avec des opérateurs
économiques privés.
 avsf.org/fr/groupe_avsf

AVSF est également membre actif de :

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 13


Les nouveaux
projets d’AVSF
PÉROU
23 nouveaux
projets ont été lancés
en 2017, parmi plus
de 60 actions en cours
cette même année
dans 18 pays de coopé-
ration. Zoom sur
12 d’entre eux.
Mercados campesinos
Marchés paysans au cœur de grandes villes péruviennes
Installation ou renforcement de marchés paysans hebdomadaires
de commercialisation directe dans les villes de Cusco, Piura
et Huancavelica, au bénéfice de plus de 3 000 producteurs paysans.
Partenaires : Norandino, AGEDRUS, ARPAC, QORI WASI

HAÏTI

Résilience ÉQUATEUR
Post-Matthew
Réhabilitation
  Cacao post-séisme
post-ouragan et résilience Relance post-séisme
Renforcement de la résilience, de la sécurité de la production de cacao
alimentaire et nutritionnelle de 2 280 familles sur la côte équatorienne
dans 8 communes dans le Grand Sud Réhabilitation post-séisme et relance
via l’appui aux cultures irriguées et à l’agro- des investissements de 600 familles
foresterie, des campagnes d’éducation de producteurs de cacao biologique
nutritionnelle, d’hygiène et de soins, un et équitable et de leur organisation
accès amélioré à l’eau potable et la mise en FONMSOEAM dans les cantons
place de filets sociaux pour les personnes de Muisne, Atacames et Quinindé.
vulnérables à Saint Louis du Sud. Partenaires : CESA, FONMSOEAM,
Partenaires : GRET, KORAL, RECARB, ODIGA, SCOP Ethiquable
PADAS , ASPVEFS, ACDIB, MFNB, ANATRAF

Macaya Vetiver HONDURAS


Production de vétiver post-Matthew
Appui direct à 2 coopératives pour la réhabilitation des systèmes Agroécologie Lencas
agroforestiers et de culture de vétiver dans les zones de production, Production agroécologique
de même que la recapitalisation des agriculteurs victimes de l’ouragan pour les femmes et les jeunes
Matthew grâce à la diversification agricole.
Lenca au Honduras
Partenaires : COPVIAPS, COPVEPA
Appui à plus de 1 000 familles Lenca
Pagai dont plus de 400 jeunes et 400 femmes,
pour la production et vente de produits
Gouvernance Agricole Inclusive agroécologiques et la création d’initiatives
Soutenir le renforcement d’organisations de producteurs entrepreunariales pour leur commercia-
pour une offre de services à leurs membres adaptés et accessibles, lisation dans les Départements
l’expérimentation d’innovations agricoles, la valorisation d’initiatives d’égalité de Intibuca et La Paz.
de genre, enfin leur mise en réseau et le développement de plateformes Partenaires : SUCO, COPRODEPHIY,
de concertation pour des politiques agricoles adaptées. ADROH, Las Hormigas, Red Comal
Partenaires : HELVETAS, GRAMIR

14 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


MALI

Albarka
Lutte contre la vulnérabilité au nord du Mali
Augmentation du revenu de plus de 1 200 ménages d’éleveurs
vulnérables à l’insécurité alimentaire par l’amélioration des
capacités de production et la valorisation du potentiel agro- BURKINA FASO
pastoral, le soutien au petit élevage, la mise en place d’équipes
mobiles de santé mixte animale et humaine, la formation
d’auxiliaires et l’installation de vétérinaires.
Agroécologie
Soutien à la transition agroécologique
Partenaires : Organisations Agricoles et d’éleveurs, Collectivités
locales, ADESAH, ICD, VSF-Belgique Appuyer l’innovation technologique
et organisationnelle pour un accès facilité
à la petite mécanisation en soutien
aux transitions agroécologiques
au Burkina Faso.
Partenaire : ARFA

TOGO

Hydraulique Seno
 De l’eau pastorale pour abaisser
les tensions au Centre du Mali
10 000 personnes bénéficient de puits aménagés
pour l’élevage et l’eau potable et les 10 villages du Cercle
de Bankass se dotent d’un schéma d’aménagement
pastoral et d’un plan d’investissement actualisés.
Partenaires : Organisations Agricoles et d’éleveurs,
Collectivités locales
Femmes
et agroécologie
Femmes rurales
AFRIQUE DE L’OUEST et agroécologie au nord du pays
400 productrices s’engagent dans l’agro-
Calao écologie pour une intensification de la production
agricole dans la Région des Savanes.
Agroécologie en Afrique de l’Ouest
Partenaires : INADES formation Togo, UROPCS
Capitalisation d’expériences et évaluation des
performances agronomiques, économiques, sociales
et environnementales de pratiques agroécologiques
paysannes au Sénégal, Burkina Faso et Togo.
Partenaires : CEDEAO, ARFA, RAFIA, INADES formation
Togo, Universités UCAD, UPB et ESA, Enda Pronat, Gret,
CAMBODGE
CARI, Agrisud, Inter-réseaux développement rural
One Health
Santé animale et santé publique
Mise en place de mesures de prévention
sanitaires et médicales en vue de protéger
la santé humaine et animale dans 7 villages
de la province de Prey Veng, regroupant
1 000  familles.
Partenaires : Coopérative de Baphnom Mean
Chey, Services Vétérinaires du district

› Retrouvez tous les projets d’AVSF sur avsf.org

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 15


Plaidoyer

Défendre les agricultures paysannes


au Sud comme au Nord
En 2017, le plaidoyer d’AVSF s’est traduit par une implication croissante des équipes
des pays de coopération dans des actions d’influence
ou de participation à la révision ou construction de politiques locales et nationales,
le plus souvent sectorielles, dans les domaines de la santé animale, du pastoralisme,
des filières courtes ou de la gestion de l’eau. Pour ce faire, elles s’appuient sur les expériences,
réussites de terrain et innovations d’AVSF et de ses partenaires.

Tant au niveau international qu’en France, c’est aussi en réseau que
les actions d’influence sur les politiques publiques ont été menées, avec d’autres organisations
de la société civile, dont Coordination Sud, Vétérinaires Sans Frontières International (VSF-Int), le
Groupe de travail sur les transitions agroécologiques (GTAE), Commerce Équitable France 
ou dans des groupes thématiques de travail.

Enfin, dans les territoires en France, deux volontaires du service civique,
avec le soutien de la vie associative d’AVSF et ses bénévoles, ont développé des actions
d’Éducation à la citoyenneté et solidarité internationale (ECSI), destinées à faire vivre
nos valeurs de solidarité auprès de certains publics ciblés.

États Généraux Défendre le rôle des Initiative 4p1 000 : Renforcer les


de l’Alimentation auxiliaires d’élevage définir le référentiel et capacités de plaidoyer
(EGA) : défendre la auprès de l’OIE ses modalités d’usage des paysans de
sécurité alimentaire Madagascar
L’initiative 4p1 000 vise à
à l’international
promouvoir les pratiques
Lors de ces EGA organisés agricoles permettant de
par le ministère français de capter et stocker du carbone
l’Agriculture et de l’Alimen- dans les sols pour assurer la
tation de juillet à décembre sécurité alimentaire et stabi-
2017, AVSF et les ONG liser le changement clima-
membres de la Plateforme tique. Avec le GTAE, AVSF a
citoyenne pour une transi- Depuis sa 4 e conférence poursuivi son implication
mondiale en juin 2016 sur la dans ce consor tium : le Afin d’améliorer les compé-
tion agricole et alimentaire, tences des organisations de
ont défendu la nécessité de formation des vétérinaires, l’Or- comité scientifique en charge
ganisation mondiale de la du référentiel d’évaluation producteurs (OP) actives
veiller à la cohérence des dans les filières du commerce
politiques agricoles et santé animale (OIE) a lancé un des futurs projets 4p1 000, a
chantier sur la qualité des notamment pris en compte équitable et biologiques de
commerciales avec la poli- la côte est de l’île, AVSF a
tique d’aide au développe- services vétérinaires. AVSF en des propositions de critères
tant que représentant du et clauses de sauvegarde qui animé en juin 2017 une
ment de la France, mais formation de plaidoyer
aussi l’impérieuse nécessité réseau VSF International, s’est garantissent les droits et les
impliqué dans un groupe de intérêts des agricultures auprès de 27 représentants
de renforcer la sécurité et d’OP et de collectivités. L’am-
souveraineté alimentaire travail ad hoc sur les para-pro- paysannes (notamment sur le
fessionnels vétérinaires. L’enjeu foncier et l’accès à l’eau, la bition : les aider à utiliser les
des pays du Sud. techniques et outils de plai-
est de défendre la pertinence sécurité alimentaire et la
Commerce Équitable France, et l’utilité des auxiliaires d’éle- protection de l’environne- doyer, nécessaires à la
dont AVSF est membre actif, y vage (ACSA) et leur reconnais- ment). L’usage qui sera fait de défense de leurs intérêts et
a aussi défendu le commerce sance, au moins comme une ce référentiel reste encore les initier à formuler un argu-
équitable notamment Nord- solution transitoire dans le non défini : au-delà d’un mentaire pertinent autour de
Nord. Le Gouvernement a dispositif des para-vétérinaires. simple outil scientifique la pérennisation des filières
finalement annoncé un AVSF a également présenté les d’aide à la décision pour des équitables malgaches.
nouveau plan national d’ac- systèmes de santé animale de projets, rien ne garantit
tion en faveur du commerce proximité et leurs perfor- encore son utilisation dans
équitable. mances, lors d’une conférence son intégralité de manière
régionale de l’OIE en volontaire par des bailleurs
décembre à Bangkok. ou des décideurs politiques.

16 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


Communication

Sensibiliser sur la disparition


de la biodiversité agricole
75% des variétés comestibles ont disparu en 100 ans, près de 100 races
d’animaux de ferme également entre 2000 et 2014, tandis que 75% de l’alimentation
mondiale ne repose que sur 12 espèces végétales et 5 espèces animales.
Ces chiffres illustrent l’alarmante disparition de la biodiversité agricole qui accroît
la vulnérabilité des paysans du Sud et menace la qualité nutritionnelle de nos repas.
C’est pour sensibiliser le grand public et les médias qu’AVSF a choisi
d’en faire le thème de sa campagne 2017.
La principale cause de l’appauvrisse-
ment génétique des cultures agri-
coles et des races d’élevage est la
monoculture industrielle à haut
rendement, imposée par les multi-
nationales de l’agroalimentaire et Ne tuons pas la biodiversité agricole
trop souvent soutenue par les politi-
ques agricoles nationales. Ces prati-
ques imposent aux paysans des EN 100 ans, 75% deS variétés
semences hybrides non reproducti-
bles et mal adaptées aux conditions
comestibleS ONT disparu !
cultivons-la-biodiversite.org #CultivonsLaBiodiversite
locales, qui nécessitent l’utilisation à
haute dose d’intrants chimiques, très
onéreux pour les petits paysans et
néfastes pour l’environnement. Danger Danger
La biodiversité agricole est le fruit
d’un long travail d’observation, de
sur les semences sur l’élevage
sélection et d’échange de semences agricoles PAYSAN
et races entre paysans. Elle est
essentielle pour maintenir la produc-
tivité et la résilience des systèmes semences paysannes : PRÈS DE 100 races
de culture et d’élevage dans des 7 000 espèces et 2 100 000 variétés d'animaux de ferme
environnements précaires, tels que VS - semences certifiées : ont disparu
les zones arides, inondables ou de 150 espèces et 80 000 variétés entre 2000 et 2014
montagne, mais aussi face à des
risques économiques sur les
marchés locaux et internationaux.
#CultivonsLaBiodiversité
3/4 de l’alimentation mondiale est ASSURée par
Cette campagne web s’est appuyée
le site internet cultivons-la-
12 plantes et 5 espèces animales
biodiversite.org, qui relaie de
nombreux contenus : le témoignage Variétés en voie de disparition 5 races d’ANIMAUX dominent
de l’agronome Marc Dufumier, une Le mil, le sorgho, le niébé et le
l’élevage mondial toutes issues
infographie avec des informations sésame sont menacés au Niger d’Europe et d’Amérique du Nord
clés, les résultats de projets d’AVSF
au Sud visant à préser ver la
biodiversité agricole, un quiz aux
questions déconcertantes, etc. le
tout convergeant pour faire prendre
conscience des dangers qui
Les animaux se ressemblent de plus en plus !
menacent la biodiversité et valoriser
les solutions et actions d’AVSF.
Des millions de bovins et porcins naissent à partir
 cultivons-la-biodiversite.org des gènes d’une centaine d’animaux seulement.

Prise de conscience
À l’heure où nous imprimons, la vidéo de campagne a été visionnée près de 120 000 fois sur Facebook, tandis que
plus de 24 médias généralistes et spécialisés ont évoqué
En 2015, notredecampagne,
ouvertures dont France
banques de ressources Inter, Europe 1,
zoogénétiques dans 64Sud
paysRadio
et RFI. Enfin, plus de 9 000 personnes ont signé notre appel à soutien. Nous remercions chaleureusement tous
les signataires pour leur engagement militant et citoyen, qui nous donne une vraie légitimité pour promouvoir
l’agroécologie dans le monde.

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


création lemon and pepper Sources : FAO / ETC Group / IRD / Agence ivoirienne de presse 17
Au plus près des donateurs
Une journée
portes ouvertes
+de 11 000
Le 18 septembre 2017 à l’occasion C’est le nombre de
des 40 ans d’AVSF, l’équipe du donateurs qui ont soutenu
siège eu le plaisir d’accueillir à AVSF en 2017, merci de
Lyon une vingtaine de ses dona- votre générosité !
teurs fidèles, dont certains
soutiennent l’association depuis la
création de Vétérinaires Sans Fron-
tières en 1983 ! Cette journée
por tes ouver tes sur mesure a
permis à tous les invités de rencon-
trer et d’échanger avec plusieurs Un don de

10 €
salariés d’AVSF de France et du
Mali, et d’en savoir plus sur les
projets d’AVSF, au r y thme des
présentations et des tables rondes.
Un événement convivial placé
sous le signe de la solidarité envers permet de lever

100 €
les familles paysannes.

Enquête : AVSF vue par ses donateurs auprès des financeurs


Cette année, AVSF a lancé une enquête pour mieux connaître les besoins du développement.
et les perceptions de ses donateurs. 600 d’entre eux ont répondu et grâce à l’aide Les dons sont indispen-
précieuse de Philippe et Isidore, deux bénévoles qui ont patiemment dépouillé sables à l’existence de nos
les réponses, leurs motivations apparaissent plus claires. C’est le travail de projets : nous ne pouvons
formation et de partage des savoir-faire pour rendre les paysans et paysannes obtenir des financements
plus autonomes, qui suscite en premier lieu le don, tandis que les sujets publics que lorsqu’une
qui mobilisent le plus sont la sortie de l’agriculture industrielle, l’agroécologie, partie des actions est
l’agriculture durable et la préservation de la biodiversité. assurée par le financement
de donateurs privés.

TÉMOIGNAGE D’UNE DONATRICE 2 labels


« Votre lettre m’a beaucoup touchée. pour donner
Dans un monde devenu de plus en plus impersonnel
et « informatisé », vous m’avez prouvé que l’humain existe
en toute
toujours ! Je pense que vous faites du bon travail confiance
et approuve à 100% votre démarche : limiter au maximum AVSF est agréée
par le Comité
les coûts administratifs pour pouvoir faire davantage de la Charte du
sur le terrain. Si – indépendamment de mon prochain don – “ don en confiance ”
je peux faire quelque chose pour votre association, pour sa transparence,
ÉQUIVALENCE PANTONE ÉQUIVALENCE QUADRI

sa rigueur de gestion
COMITE CHARTE
COM_12_0000_Don_Logo

n’hésitez pas à me demander. » — Amy


17/07/2012
24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE
Tél. : +33 (0)1 57 32 87 00 / Fax : +33 (0)1 57 32 87 87
Web : www.carrenoir.com PANTONE 287 C CYAN 100 % MAGENTA 90 %
Ce fichier est un document d’exécution créé sur

et ses bonnes pratiques en


Illustrator version CS3.

matière de traçabilité des


fonds, suivi et évaluation
des actions et comité
Pour toute information complémentaire, d’audit.
n’hésitez pas à contacter AVSF est la
Nina CLOISEAU du Service collecte, 1re association
du lundi au vendredi de 10 h à 18 h. à avoir obtenu
01 43 94 72 36 le label IDEAS,
n.cloiseau@avsf.org garant des bonnes pratiques
en matière de gouvernance,
gestion financière et suivi
des organisations à but
non lucratif.

18 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


TÉMOIGNAGE
Vous souhaitez Diplôme d’ingénieur agronome en poche,
vous engagez avec Béatrix part au Pérou accompagner un groupe
de paysannes engagées en production
AVSF ? Contactez agroécologique. C’est à son retour en France
qu’elle décide de s’engager pour AVSF.
nos correspondants Pourquoi t’être engagée avec AVSF ?
et nos équipes de J’étais convaincue qu’apporter un soutien à l’agriculture
Béatrix
bénévole
paysanne était fondamental pour répondre aux enjeux
bénévoles partout agricoles de demain. Après plusieurs années de vadrouille,
à Bordeaux

en France. j’ai accepté un poste à l’Université de Bordeaux pour étudier


les expositions aux pesticides chez les travailleurs agricoles,
une occasion inouïe pour m’impliquer en France, tout en découvrant
une nouvelle ville. J’avais suivi les actions d’AVSF à l’international
pendant mes études et je me retrouvais dans ses valeurs. J’ai été
accueillie les bras ouverts lors de la rencontre des correspondants
de l’association et j’ai pu m’imprégner des actions de sensibilisation.
Quelles actions mènes-tu à Bordeaux ?
J’ai profité de la rentrée scolaire pour lancer la première Rencontres
Sans Frontières au café du ZigZag, dans le cadre du festival Alimenterre.
Petit à petit, les rencontres sont devenues l’événement phare d’AVSF-
Bordeaux. Heureusement, Titouan, Marie-Bénédicte et Olivier se sont joints
à moi en mars 2017, et m’ont largement aidée à renforcer nos actions.
Nous avons aussi participé à une Course Sans Frontières et nous sommes
maintenant engagés dans un collectif d’associations pour organiser
« Les AgroFolies », premier festival d’agroécologie à Bordeaux.
Que t’apporte cet engagement ?
Mon engagement me tient très à cœur et se révèle très enrichissant.
Lors des soirées que nous animons, les échanges peuvent durer
des heures. Parfois, on revoit des visages, qui deviennent des habitués,
ANNECY Bénédicte Boigne voire même des amis. En quelque sorte, AVSF m’a permis de faire
BEAUFORTIN Jeanine Sochas mon nid dans cette métropole bordelaise qui m’était encore inconnue
BEAUVAIS Robin Fisher (UniLaSalle) il y a deux ans. Notre moteur ? Cette énergie positive autour de nous,
BORDEAUX Beatrix Béziat ces agriculteurs, chercheurs, responsables d’associations,
CENTRE Joël Dine de structures agricoles qui sont toujours volontaires pour intervenir
CHALON-SUR-SAÔNE Michel Prost auprès du grand public. Merci à eux aussi !
CLERMONT-FERRAND Julie Seltz (VetAgro-Sup)
DIJON Jean-Michel Thomas ZOOM SUR AVSF JUNIOR
GÉNILAC Gauthier Ricordeau
GRIGNON Marie Husseini & Lucie Reisoliveira Une expérience de mobilisation créative
(AgroParisTech) Au titre de son mandat à l’Éducation à la citoyenneté et la solidarité
GUYANE Maëva Tomson internationale (ECSI), AVSF s’engage à sensibiliser les jeunes
HÉRAULT Françoise Ginesty (correspondante aux Objectifs du développement durable (ODD) des Nations Unies.
course sans frontières) C’est dans ce cadre qu’AVSF junior a été lancé, un projet créatif
ÎLE-DE-FRANCE Benoit Bouyx qui a vu l’adhésion de trois classes pilotes de 1re.
LA ROCHELLE Daniel Roche & Yoan Richard La sensibilisation des lycéens 100 élèves au Pavillon de l’eau
LIMOGES Valérie Litaize s’est d’abord appuyée sur quatre à Paris. Un mode d’action sera
LONS-LE-SAUNIER Marion Rivera des 17 ODD au cours de quatre choisi par les élèves, relayé par
LYON Alexandre Durand (Isara) ateliers de deux heures chacun. des professionnels et pourra
RENNES Hélène Brethes Le pas suivant a été de com- prendre la forme d’une grande
MAISONS-ALFORT Cécile Larroque (ENVA) prendre la perception qu’ils en campagne d’essaimage sur les
MANOSQUE Jean-Marie Abbes avaient et d’identifier les sujets réseaux sociaux dont les adoles-
MONTPELLIER Camille Romette (SupAgro) & qui les touchaient et qui seraient cents sont très friands.
Philippe Lhoste susceptibles de devenir des
NANTES Rachel Abbas (Oniris), Luc Raballand D’autres actions – café-débats,
thèmes de mobilisation.
PARIS Romane Jarry (AgroParisTech) animations dans des écoles,
SAINT-MALO Hélène Marrié Plusieurs animations très con- mini-conférences, témoignages
SAINT GAUDENS Charles Razongles crètes et participatives ont été de retours d’anciens salariés
TOULOUSE Aurélia Guarrigues (ENVT), conduites afin de leur faire ou stagiaires, etc. - animées
Coralie Laugner & Samuel Rousseau comprendre ces enjeux, par les correspondants AVSF en
VAL DE DRÔME Hugues Vernier de les aider à s’exprimer sans région permettent d’approcher
THÉMATIQUE ÉCHANGES PAYSANS  appréhension en dépit de la des publics différents, adultes,
Carl Waroquier complexité des enjeux. Testé au étudiants, élèves de primaire.
AUTRES RÉGIONS Jean-François Lamoureux lycée agricole d’Yvetot en mai Elles contribuent toutes à une
 En savoir + sur avsf.org 2017, le contenu et le déroulé sensibilisation sur la solidarité et
des ateliers ont été affinés l’importance de s’engager, même
pour aboutir en mai 2018 à une à la plus petite échelle, pour un
séance plénière rassemblant monde plus durable et équitable.

Vie associative
AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 19
Partenaires financiers 2017
AVSF s’associe depuis ses débuts à de nombreux partenaires professionnels du monde
associatif, institutionnel, entrepreneurial, de la recherche et de la formation,
témoignant du soin accordé à mutualiser et optimiser les moyens et les compétences
nécessaires pour relever les défis toujours plus variés. Indispensables,
ces partenariats garantissent la solidité, le suivi et l’efficacité des actions menées
au service des paysans et des paysannes du monde. AVSF remercie l’ensemble de ses
partenaires, sans qui l’association ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui.

ORGANISMES DE COOPÉRATION BI & MULTILATÉRALE ASSOCIATIONS & FONDATIONS


• AFD (Agence Française de Développement) • Association Gard - Canada
• Coopération Internationale de la Suisse • Association Sud-Ouest pour
• DCI (Direction de la Coopération Internationale) - le Développement International
Principauté de Monaco Agricole (ASODIA)
• DEVCO EuropAid (Commission Européenne) • Barr Foundation - États-Unis
• ECHO (Direction générale pour la protection civile • Central Ecuatoriana de Servicios
et les opérations d’aide humanitaire - Commission Européenne) Agrícolas (CESA) - Équateur
• FAO (Food and Agriculture Organization) • CFSI (Comité Français pour
• FFEM (Fonds Français pour l’Environnement Mondial) la Solidarité Internationale)
• FIDA (Fonds International pour le Développement Agricole • Diakonia - Suède
des Nations-Unies) • Fondation Anton Jurgens Fonds
• MEAE (Ministère Français de l’Europe et des Affaires Étrangères), - Pays-Bas
Centre de Crise et de Soutien, Ambassades de France • Fondation de France
(Services de Coopération et d’Action Culturelle) • Fondation Ensemble
• PAM (Programme Alimentaire Mondial) • Fondation Maagdenhuis – Pays-Bas
• PNUE (Programmes des Nations Unies pour l’Environnement) • Fondation Philanthropique
Famille Firmenich - Suisse
• Fondation Progreso - Pays-Bas
ORGANISMES PUBLICS & PARA-PUBLICS FRANÇAIS • Fondation Pro Victimis - Suisse
• Centre de Coopération Internationale en Recherche • Frères des Hommes
Agronomique pour le Développement (CIRAD) • ILRI (International Livestock
• IRSTEA (Institut National de Recherche en Sciences Research Institute)
en Technologies pour l’Environnement et l’Agriculture) – • Inter-réseaux Développement rural
COSTEA (Comité Scientifique et Technique Eau Agricole) • Natural Resources Stewardship
• FVI (France Vétérinaire International) Circle (NRSC)
• SUCO - Canada
COLLECTIVITÉS TERRITORIALES FRANÇAISES
• Département des Hauts-de-Seine ENTREPRISES
• Département du Val-de-Marne • Crédit Coopératif
• Région Auvergne-Rhône-Alpes • Ethiquable
• Région Normandie • Matmut
• Mairie d’Arras • Novatim
• Métropole de Lyon - Grand Lyon • Orkeo
• Ville de Lyon • Savonnerie Tropicale S.A. - Madagascar
• Sogea Satom - Togo
INSTITUTIONS & POUVOIRS PUBLICS DANS • Valrhona
LES PAYS DE COOPÉRATION
• Cambodia Supreme National Economic Council (SNEC) FONDATIONS D’ENTREPRISE
• CEDEAO (Communauté Économique des États de l’Afrique de • Fondation Bel
l’Ouest) - ARAA (Agence Régionale pour l’Agriculture • Fondation Rabobank - Pays-Bas
et l’Alimentation) • Fondation RAJA-Danièle Marcovici
• Direction Départementale Agricole du Sud - Haïti
• Gouvernement de la Province de Pichincha – Équateur › Retrouvez les partenaires d’AVSF
• Fonds de l’Emploi du Ministère du Travail et de la Promotion sur avsf.org
de l’Emploi du Pérou (FondoEmpleo)
• Institut National de l’Innovation Agricole et Forestière de Bolivie
(INIAF)
• Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et
du Développement Rural d’Haïti
• Ministry of Women’s Affairs (MOWA) – Cambodge
• PROEX - Bolivie
• United Private Veterinary Clinics of Mongolia Cooperative
(UPVCMC)

20 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


TÉMOIGNAGE

AVSF a
une approche
technique mais La particularité d’AVSF,
aussi un intérêt c’est sa connaissance du terrain,
pour des pratiques des petites exploitations paysannes,
ancestrales  et son attachement
aux structures d’accompagnement
para-vétérinaires.
Jacqueline DÉLIA BRÉMOND Je pense qu’AVSF est le seul
Cofondatrice / Présidente déléguée
de la Fondation Ensemble de nos membres qui connaissent
Quelle est la mission Pourquoi avoir soutenu véritablement la réalité concrète
de la Fondation Ensemble ? AVSF ? du petit élevage. 
À la création de la Fondation Nous avons une relation histo- Oliver FAUGÈRE
Ensemble fin 2004, nous formu- rique avec AVSF, puisque nous Directeur de France
lions notre mission comme un avions déjà soutenu un projet Vétérinaire International
soutien à un développement eau et assainissement au Pérou (France)
humain durable intégrant la en 2006, qui a d’ailleurs reçu le
protection de l’environnement. Ce Grand prix de la Fondation
concept de mission n’existait pas Ensemble en 2011. En plus de la
alors et il était bien sûr intéressant problématique de l’eau, ce
de le formuler ainsi. Ce qui m’a projet abordait l’agroforesterie,
gênée plus tard, c’est de définir la la reforestation, la réhabilitation
nature en tant qu’environnement de pratiques ancestrales, les Si je devais résumer
de l’humain. Comme si elle ne cultures fourragères, la repro-
pouvait exister sans lui, alors que duction bovine, et même la d’un mot la relation entre l’AFD
c’est le contraire qui est vrai. C’est production de fromage. Ce que et AVSF, je crois que je pourrai
pourquoi aujourd’hui nous préfé- j’apprécie chez AVSF, c’est cette
rons dire que la Fondation approche très axée sur un cœur
retenir la confiance.
Ensemble s’est donnée pour de métier, l’agroécologie, et en Caroline PIQUET
mission de protéger la vie sous même temps une attention Agence française de développement
toutes ses formes, humaine, portée au renforcement de (France)
animale et végétale, car tous les capacités des systèmes de
éléments de la chaîne de la Vie production, à la valorisation et à
sont liés… Ensemble. C’est pour la commercialisation, qui sont
nous une notion fondamentale. souvent les points faibles des
Nous nous sommes aussi recen- projets d’agriculture durable.
trés sur les secteurs d’intervention AVSF a une approche technique
dans lesquels nous faisons une mais aussi un intérêt pour des Je pense que
vraie différence : agriculture et pratiques ancestrales, comme les techniciens d’AVSF sont
pêche durables, conservation de celles de la conservation des
la biodiversité terrestre et marine sols, sans prétention de tout
très professionnels.
ainsi que les technologies inventer. Proposer aux commu- Nous avons toujours pu compter
durables. Et nous ne cherchons nautés de changer leurs prati- sur eux pour des projets
pas à agir dans de trop nombreux ques est fondamental, mais si on
pays, suivant une stratégie qui ne leur apporte pas aussi les de développement durable.
prend en compte la stabilité poli- moyens d’améliorer leur niveau Ils permettent aux coopératives
tique, une relative sécurité et des de vie, ils ne les adopteront pas.
besoins fondamentaux de la C’est bien évidemment un
de se développer, y compris
population non pourvus. En Asie, élément de réussite fonda- au niveau du contrôle interne,
nous restons encore au mental dans les projets d’agri- de se connecter
Cambodge pour des projets culture durable.
innovants, nous sommes présents
avec différents marchés
au Laos et au Myanmar depuis et d’atteindre ainsi
peu. En Afrique, nous sommes très un bon niveau d’autonomie.
impliqués au Mozambique depuis
plusieurs années, et récemment Isabel VAN BEMMELEN
avec un partenaire important, la Responsable Amérique latine
Oak Foundation, sur la mise en à la Fondation Rabobank
œuvre de pratiques durables de (Pays-Bas)
pêche artisanale. En Amérique du
Sud, nous menons des projets en
Équateur et au Pérou.

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 21


Gouvernance
LE BUREAU LE CONSEIL
(au 15 juin 2018) D’ADMINISTRATION
(au 15 juin 2018)
Michel PROST
Président
Amélie BAJOLET
Agroéconomiste, ancien Directeur
Consultante en agroécologie
d’une fédération de coopératives
et réglementation des pesticides -
Juliette SOULABAILLE Responsable du label Bee Friendly
Vice-présidente chargée des relations Patrick CARON
avec les élus et les collectivités Vétérinaire, chercheur au Cirad,
Maire honoraire, membre du bureau Directeur international Montpellier University
du think tank international : Global Local of Excellence (MUSE), Président du Groupe
Forum Dakar-Paris, Présidente de la délégation d’experts de haut niveau (High Level Panel
permanente Bretagne/Europe Bruxelles, of Experts/HLPE) du Comité des Nations Unies
Vice-Présidente de la Fédération Nationale sur la Sécurité Alimentaire Mondiale (CSA)
des Anciens Maires de France –
Déléguée aux relations internationales Philippe COLLIN
des collectivités au FERAM Paysan, ancien porte-parole
de la Confédération paysanne
Barbara DUFOUR
Vice-présidente chargée Guy DURAND
des relations avec le monde vétérinaire Professeur émérite d’économie rurale,
Vétérinaire, Professeur de maladies Agrocampus Ouest
contagieuses et d’épidémiologie
Bernard FOUQUET
à l’ENVA (École vétérinaire d’Alfort)
Ingénieur agronome,
Jean-François LAMOUREUX ancien cadre bancaire
Vice-président à la vie associative
Jacques LOYAT
Architecte, ancien Vice-président
Ingénieur général honoraire
d’Action Contre la Faim
du Génie Rural des Eaux et des Forêts,
Jean-Michel THOMAS chercheur associé au CIRAD
Secrétaire général Alexandre MARTIN
Ancien Professeur d’agronomie
Ingénieur agroéconomiste,
à AgroSup Dijon
impliqué dans la prospective sur les politiques
Élisabeth MULLER agricoles au sein de l'administration centrale
Trésorière Véronique MOREIRA
Ancienne Directrice administrative Militante de l’écologie politique, Présidente
et financière d’AVSF du Women Engage for a Common Future,
Sophie BARTHELON ex-Vice-présidente de la région Rhône Alpes,
Membre déléguée à la coopération solidaire
Ingénieur agronome, Charlène NICOLAY
impliquée dans les politiques de l'élevage Consultante et formatrice
au sein de l'administration centrale en développement rural et transition
Jeanine SOCHAS alimentaire
Membre Xavier PEYRACHE
Ancienne Directrice d’une association Consultant économique
de développement local et social
dans le Beaufortain en Savoie Gauthier RICORDEAU
Paysan, ancien chargé de programme d’AVSF
Claude ROGER
Ingénieur agronome, ancien Directeur
de l’Institut de l’Élevage et cadre bancaire,
consultant-formateur
Christian TAUPIAC
Forestier et agroéconomiste,
spécialiste du développement rural en PVD
Hugues VERNIER
Chargé de mission agriculture dans
une collectivité locale - Animation du projet
stratégique agricole et de développement
rural de Biovallée

22 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


Organigramme
des équipes du siège et coordinations nationales
( janvier 2018)

CHARGÉ·E·S DE GESTION COORDINATEUR·RICE·S NATIONAUX·ALES


FINANCIÈRE PAYS Cambodge / Laos Sophoan MIN
Hainiya BOUKHATEB Équateur / Colombie Sylvain BLEUZE
Christophe BRUN Haïti Marie BONNARD
Alexandra DAVION Madagascar Paulin HYAC
Audrey MOINGEAON Mali / Niger Marc CHAPON
Fanja RAVALASON Mongolie Quentin MOREAU
Christina LOISON (remplacement) Pérou Eduardo BARZOLA FARFÁN
Sénégal Moussa BALDE
Togo MyriamMACKIEWICZ-HOUNGUE

RESPONSABLE REPRÉSENTANTS NATIONAUX


CONTRÔLE INTERNE Bolivie Telmo ROBALINO
Aline SAXOD-CHAVAND Colombie Gonzalo CARDONA
Guatemala Benoit MARIA
Honduras William ROA ROBLEDO
Vietnam Hoa HOANG HAÏ
RESPONSABLE
COMPTABILITÉ
& LOGISTIQUE ASSISTANTE
Gilles FREIXO DE DIRECTION
Camille LE DORZE CHARGÉS
DIRECTEUR DIRECTEUR
ADMINISTRATIF PROSPECTIVE
DES OPÉRATIONS
COMPTABLE ET FINANCIER & PARTENARIATS
Christophe
Sandra BEN AYEN Jean-Noël FAURE Asie Gaylord ROBIN
CHAUVEAU
Afrique de l'Ouest
Romain VALLEUR

DIRECTEUR RESPONSABLE
RESPONSABLE PLAIDOYER GÉNÉRAL COMMUNICATION
Carline MAINENTI Frédéric APOLLIN Édouard COUTURIER

ANIMATRICES « Éducation
& sensibilisation »
Émilie GUET DIRECTRICE
Emmy PANTEL JOUVE DES RESSOURCES
HUMAINES
RESPONSABLE COLLECTE
Claudie BAUCHER
Gaëtan DELMAR

DIRECTRICE
TECHNIQUE ASSISTANTE
CHARGÉE
Barbara GUITTARD RESSOURCES HUMAINES
RELATION DONATEURS
Nina CLOISEAU Lilia MERDJA

RESPONSABLE MÉCÉNAT
ASSISTANTE
& PARTENARIATS PRIVÉS
PÔLE TECHNIQUE
Isabelle BARNAUD
Sandra GRAMMATICO

CHARGÉS DE PROGRAMMES CHARGÉE DE PROGRAMMES


« Élevage, santé animale «Organisations paysannes & marchés »
& santé publique vétérinaire » Anaïs CHOTARD
Stefano MASON
Hervé PETIT

CHARGÉ·E·S DE PROGRAMMES
« Agricultures paysannes, ressources naturelles et changement climatique »
Bertrand MATHIEU
Katia ROESCH

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 23


Rapport
financier 2017
Nous dégageons un résultat excéden- Ce résultat nous permet de porter nos
taire de 320 K€. Le résultat d’exploitation fonds propres à 2 416 K€, un montant en
est de 180 K€ ; le résultat financier est croissance régulière depuis plusieurs
déficitaire de 9 K€, alors que le résultat années mais encore insuffisant pour
exceptionnel est de 149 K€. À noter le couvrir le Besoin de Fonds de Roulement
changement d’une des obligations d’un budget à 17 M€. Aujourd’hui plus de
comptables qui nous fait traiter les pertes 3 M€ sont nécessaires pour couvrir notre
de change en « exploitation » plutôt qu’en besoin de Fonds de Roulement. C’est
« financier ». À méthode constante avec pourquoi nous avons renouvelé et
les exercices précédents, le résultat finan- augmenté, début 2018, les Billets à Ordre
cier aurait été négatif de 109 K€. auprès de ECOFI Investissement du
Groupe Crédit Coopératif pour 720 K€ afin
Comme cela est le cas depuis plusieurs
d’éviter les tensions de trésorerie géné-
exercices, la bonne affectation de nos
Jean-Noël FAURE rées par cette insuffisance de Fonds
coûts structurels et de personnel aux diffé-
Directeur administratif et financier Propres. Nous les remercions une nouvelle
rents projets en cours, une collecte qui se
fois de leur confiance en notre association.
maintient à un niveau élevé – plus de 1M€
–, et le support d’une convention de finan- L’ambition du maintien d’un budget
AVSF a réalisé un budget de 17 136 K€ en cement transversal de type « programme » élevé pour les années à venir, l’exposi-
2017. Il est en forte augmentation de avec l’AFD sont les piliers de notre équi- tion importante à des risques diversifiés
plus de 30 % comparé à celui de 2016, libre économique. Nous poursuivrons (financiers, juridiques, sécuritaires, etc.),
qui était de 12 997 K€. Nous avons la cette politique de construction de budgets la multiplication des contrôles et des
satisfaction, cette année, de réaliser près prudents et à l’équilibre, qui, associée à un exigences qui nous sont imposées par
de 95 % du budget prévisionnel adopté suivi budgétaire toujours plus performant, les bailleurs mais aussi par les États dans
par le Conseil d’Administration de permet de dégager des excédents. nos pays d’intervention, le tout dans un
décembre 2016, ce qui représente une contexte international incertain, nous
Nous diminuons le niveau de nos provi-
nette amélioration par rapport aux prévi- imposent la plus grande prudence.
sions pour risques de 71 K€, notamment
sions des exercices précédents.
grâce à des reprises de provisions sur la La professionnalisation des équipes se
Il s’agit du budget le plus important TVA à Madagascar, dont les paiements poursuit. Il est important de souligner ici
jamais réalisé par l’association. étaient attendus depuis plus de cinq ans. les progrès faits par les équipes AVSF
dans les pays de coopération et en
France, dans l’amélioration permanente
de la mise en œuvre et du suivi de nos
EMPLOIS DES RESSOURCES actions, notamment au niveau des enga-
PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE gements de dépenses et du suivi budgé-
(EN EUROS) 2016
  2017
  t a i re , i n c l u a n t l ’ a m é l i o r a t i o n d e s
procédures et outils qui y sont
aujourd’hui associés. Une organisation
10 000 000 €
renouvelée permet également des rela-
AFRIQUE tions plus fluides entre les équipes tech-
(DONT MADAGASCAR)
niques et financières et donc plus de
8 000 000 € réactivité pour résoudre les difficultés
rencontrées sur certains projets. Il en
résulte des constructions de budgets
plus réalistes, des procédures toujours
6 000 000 € mieux appliquées, des budgets mieux
suivis, des accompagnements et forma-
tions de partenaires plus efficaces et in
4 000 000 €
fine, une plus grande capacité d’antici-
AMÉRIQUE pation pour nous adapter aux
CENTRALE ET AMÉRIQUE contraintes nouvelles.
CARAÏBES DU SUD ASIE

2 000 000 € Des remerciements à nos équipes, pour


l’implication et le soutien de chacun, de
FRANCE / EUROPE même qu’à tous nos partenaires finan-
ciers et ceux qui assurent la mise en
0 € œuvre des activités sur les projets.

24 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


Bilan actif
2017 2016

AMORT. &
BRUT
PROVISIONS

ACTIF IMMOBILISÉ 323 809 89 449 234 260 220 780

ACTIF CIRCULANT 17 183 814 17 183 814 23 067 548

Créances d’exploitation 17 148 077 17 148 077 23 045 920

Charges constatées d'avance 35 737 35 737 21 628

ÉCARTS DE CONVERSION ACTIF 83 628 83 628 128 595

TRÉSORERIE 4 471 299 4 471 299 12 019 729

Valeurs mobilières de placement 415 323 415 323 2 533 290

Disponibilités 4 055 976 4 055 976 9 486 439

TOTAL GÉNÉRAL 22 062 550 89 449 21 973 101 35 436 652

Bilan passif
2017 2016

FONDS ASSOCIATIFS 2 415 676 2 095 831

Fonds propres 2 095 831 1 917 782

Résultat de l'exercice 319 845 178 049

Subvention d'investissement

PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES 318 606 389 255

FONDS DÉDIÉS 47 244 63 148

DETTE 18 848 694 26 278 575

Autres dettes 1 684 618 1 211 803

Produits constatés d'avance 17 164 076 25 066 772

ÉCARTS DE CONVERSION PASSIF 83 452 283 672

TRÉSORERIE 259  429 6 326 171

Auprès des établissements de crédit 5 945 698

Emprunts auprès établissements de crédit 259 429 380 473

TOTAL GÉNÉRAL 21 973 101 35 436 652

Commentaires sur le bilan


• Le bilan de l'associa- • Des montants • Des montants • Les actifs immobi- • Nous avons été
tion se caractérise par importants figurent importants figurent lisés ont des valeurs autorisés à compenser
des masses impor- à l'actif en créances également au passif peu significatives. les dettes auprès du
tantes de créances et d'exploitation. et en produits • La trésorerie nette Crédit Coopératif, que
de dettes sur les Celles-ci représentent constatés d'avance. de l’association est nous retrouvions d'habi-
projets pluriannuels. les montants des Ceux-ci corres- de 4 471 299 € au 31 tude au passif du bilan
En effet, les règles conventions de pondent aux finance- décembre 2017. Elle par la diminution des
comptables obligent financement signées ments pour lesquels comprend les valeurs disponibilités à l'actif.
à comptabiliser la non encore reçues. AVSF a signé des mobilières de • Les fonds propres
totalité des conven- conventions mais qui placement et 259 429 € sont confortés et
tions de financement n'ont pas encore été de billets à ordre s’élèvent à 2 415 676 €,
à la date de signature consommés par les consentis par le Crédit soit 14 % du budget
avec la Commission projets. Coopératif. réalisé en 2017.
Européenne et l’AFD.

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 25


AFFECTATION Emplois
PAR EMPLOIS
DES
Missions sociales
RESSOURCES AVSF a consacré 89,1 % de ses ressources
EMPLOIS à ses projets de développement. À noter
EMPLOIS DE L'EXERCICE % COLLECTÉES
2017
AUPRÈS la très bonne réalisation d’un budget
DU PUBLIC prévisionnel ambitieux. L’activité est
UTILISÉES d’environ 30 % supérieure à l’activité 2016.
EN 2017 L’Afrique représente plus de 58 % du
1 - MISSIONS SOCIALES budget réalisé.
15 274 190 89,1% 724 168
(projet de développement) Frais d’appel à la générosité du public
Nos frais d’appel à la générosité du public
Amérique Centrale et Caraïbes 2 350 414 73 161
sont stables d’un exercice à l’autre en
Amérique du Sud 1 580 785 174 102 valeur mais moins importants en
pourcentage (- 0,5 %), conséquence de la
Afrique (dont Madagascar) 8 249 791 343 757 hausse du budget global. Malgré la
progression constante de notre collecte
Asie 1 506 720 130 083
depuis plusieurs exercices, nous n’avons
France - Europe 424 618 3 065 pu couvrir en 2017 par la collecte les frais
de recherche des autres fonds privés.
Gestion des missions sociales 1 161 862
Frais de fonctionnement
dont financements délégués Sont compris dans ces frais: les charges
4 994 824 235 808
aux partenaires salariales non affectées aux projets ou à
la recherche de fonds privés (201 K€), les
2 - FRAIS DE RECHERCHE DE FONDS 398 858 2,3 % 337 001
charges financières (354 K€) qui sont
2.1. Frais d'appel à la générosité du essentiellement des pertes de change, les
337 001 2,0 % 337 001 charges de fonctionnement du siège
public
(également 354 K€) et les charges liées
2.2. Frais de recherche des autres
fonds privés.
61 858 0,4 % aux actions de communication (131 K€).
Les salaires bruts annuels des cinq
3 - FRAIS DE FONCTIONNEMENT 1 042 842 6,1 % 19 465 personnes les mieux rémunérées
I. Total des emplois de l'exercice inscrits représentent un total de 242 248 € soit
16 715 890 une moyenne individuelle de 48 450 €. La
au compte de résultat
moyenne individuelle des dix plus fortes
II. Dotations aux provisions 69 991 0,4 % rémunérations s’établit à 44 310 €.
III. Engagements a realiser sur ressources
29 809 0,2 %
affectées

IV. Excedent de ressources de l'exercice 319 845 1,9 %

V. TOTAL GÉNÉRAL 17 135 534

VI. Part des acquisitions d'immobilisa-


tions brutes de l'exercice financées
0
par les ressources collectées auprès
du public.

VII. Neutralisation des dotations aux


amortissements des immobilisations
financées à compter de la première
0
application du règlement par les
ressources collectées auprès du LES EMPLOIS 2017
public.
89,1 % missions sociales
 
VIII. Total des emplois financés par les 6,1 % frais de fonctionnement
 
1 080 634
ressources collectées auprès du public 2,3 % frais de recherche de fonds
 

0,4 % dotation aux provisions
 
ÉVALUATION DES CONTRIBUTIONS
184 100 1,9 % excédent de ressources de l'exercice
 

VOLONTAIRES EN NATURE 0,2 % fonds dédiés
 

Missions sociales 184 100

Frais de recherche de fonds

Frais de fonctionnement et autre charges

Le Compte d’Emploi des Ressources répond aux normes du comité de la réglementation comptable n°2008-12.
Pour une plus grande lisibilité, les missions sociales y sont plus détaillées que dans la version officielle qui figure
dans le rapport de nos Commissaires aux comptes du Cabinet Sofideec Baker Tilly. Ce rapport est également déposé
sur le site du Journal Officiel après validation des comptes par l’Assemblée Générale, et disponible sur notre
site internet www.avsf.org.

26 AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017


Ressources SUIVI DES
RESSOURCES
Produits de la générosité du public COLLECTÉES
La collecte brute de nos donateurs RESSOURCES DE L'EXERCICE RESSOURCES % AUPRÈS
particuliers est de 983 K€, légèrement DU PUBLIC
supérieure aux 977 K€ collectés en 2016. ET UTILISÉES
EN 2017
Les legs sont importants cette année et
atteignent 64 K€. Report des ressources collectées auprès
Les dons faits par les entreprises du public non affectées et non utilisées en 0
début d'exercice
(Chapitre 1.2) sont éclatés (comme pour
les dons des particuliers) entre les dons 1 - RESSOURCES COLLECTÉES
1 096 539 6,4% 1 096 539
non affectés (17 K€) et les dons affectés AUPRÈS DU PUBLIC
(33 K€) pour en faciliter le suivi.
1. 1. Dons et legs collectés. 1 046 239 6,1% 1 046 239
Subventions et autres concours privés
Les autres Fonds Privés progressent et
Dons manuels non affectés 919 426 919 426
atteignent 1 399 K€ en 2017, alors qu’ils
étaient de 1 250 K€ en 2016 et en 2015. Dons manuels affectés 63 180 63 180
Subventions et autres concours publics
Ils sont tous en augmentation Legs et autres libéralités non affectés 63 634 63 634
significative : de 10 096 K€ en 2016, ils
passent à 13 319 K€ en 2017. Legs et autres libéralités affectés
Les fonds publics français
1. 2. Autres produits liés à l'appel
(essentiellement l’AFD) sont de 6 327 K€ ; de la générosité du public
50 299 0,3% 50 299
ils étaient de 4 956 K€ en 2016.
Les fonds publics européens sont de Dons manuels non affectés
16 922 16 922
(dons entreprises)
5 780 K€, alors qu’ils n’étaient que de
4 172 K€ en 2016. Dons manuels affectés (dons
33 378 33 378
Les autres fonds publics augmentent entreprises)
également ; ils sont de 1 212 K€ en 2017
2 - AUTRES FONDS PRIVÉS 1 398 855 8,2%
comparés aux 969 K€ en 2016.
Autres produits d’exploitation 3 - SUBVENTIONS ET AUTRES CONCOURS
13 318 792 77,7%
Ils sont de 1 135 K€. Ce sont essentiellement PUBLICS
les prestations de service assurées par nos
équipes, notamment pour couvrir les coûts Fonds publics français 6 326 841
de nos coordinations (784 K€), et
également les produits financiers pour Fonds publics européens 5 780 357
243 K€ (pour l’essentiel des gains de
change), les cotisations pour 10 K€ ainsi Autres fonds publics 1 211 594
que 98 K€ d’autres produits d’exploitation.
4 - AUTRES PRODUITS 1 134 995 6,6%

I. TOTAL DES RESSOURCES DE L'EXERCICE


16 949 181 98,9%
INSCRITES AU COMPTE DE RESULTAT

II. REPRISES DES PROVISIONS 140 640 0,8%

III. REPORT DES RESSOURCES AFFECTEES


45 713 0,3%
NON UTILISEES DES EXERCICES ANTERIEURS

IV. VARIATION DES FONDS DEDIES COLLECTES


-15 905
AUPRES DU PUBLIC

V. INSUFFISANCE DE RESSOURCES DE
L'EXERCICE

LES RESSOURCES 2017


V - TOTAL GÉNÉRAL 17 135 534 1 080 634
7
 7,7 % subventions et autres
concours publics SOLDE DES RESSOURCES COLLECTEES AUPRES
8,2 % autres fonds privés
  DU PUBLIC NON AFFECTEES ET NON UTILISEES 0
6,6 % autres produits
  EN FIN D'EXERCICE
6,1 % dons et legs collectés
 
0,3 % autres produits liés à l'AGP
  CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES
184 100
EN NATURE VALORISÉES
1
  ,1 % reprise des provisions et
report des ressources affectées
non utilisées des exercices anté- Mise à disposition de personnel
rieurs
Personnel bénévole 184 100

AGRONOMES ET VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIÈRES  •  RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 27


Siège
14 avenue Berthelot
(bâtiment F bis)
69007 Lyon - France
Tél. +33 (0)4 78 69 79 59
Antenne
45 bis avenue de la Belle Gabrielle
94736 Nogent-sur-Marne Cedex - France
Tél. +33 (0)1 43 94 72 01
www.avsf.org

AVSF bénéficie du soutien de :

Rédaction collective AVSF • Conception graphique : Claire Levet • Illustrations : Antoine Martchenko
Crédit photos : © AVSF, Frédéric Apollin, Benjamin Assouline, Régis Defurnaux, Gaëtan Delmar,
Christophe Lebel, Myriam Mackiewicz, Tristan Parry, Nicolas Robert, Leslie Searles, Isabelle Tourette