Vous êtes sur la page 1sur 6

Leçon : Principes de comptabilité – synthèse écrite

LECON : PRINCIPES DE COMPTABILITE

OBJECTIF PEDAGOGIQUE

Connaître la signification et le contenu des documents comptables, de synthèse : bilan et


compte de résultat.

Etre capable d'identifier des comptes de gestion et des comptes de bilan.

Analyser des flux en termes d'emplois - ressources.

1 - LE BILAN

Le bilan est un tableau de la situation patrimoniale de l’entreprise. L’actif représente ce


que l’entreprise possède et le passif ce qu’elle doit.

Le bilan est aussi un tableau économique qui présente au passif les ressources
(l’origine des fonds) et à l’actif les emplois correspondants.

Le bilan fait partie des comptes annuels de l’entreprise. Il décrit une situation à un
moment donné. On parle souvent de photographie.

1.1 – L’actif du bilan

Les biens constituant le patrimoine sont classés selon leur fonction économique et
selon leur nature.

L’actif immobilisé est constitué de biens destinés à rester de façon durable dans
l’entreprise.

L’actif immobilisé comprend :


• les immobilisations corporelles ( terrains, constructions, machines...),
• les immobilisations incorporelles (logiciels, brevets, fonds commercial...)
• les immobilisations financières (titres immobilisés, dépôts et cautionnements
versés, prêts...)

L’actif circulant est constitué de biens destinés à se renouveler rapidement lors du


cycle d’exploitation (achats, ventes ,encaissements, paiements).

L’actif circulant comprend notamment les stocks, les créances sur les clients, les
disponibilités en caisse ou en banque.

1.2 – Le passif du bilan

Le passif du bilan décrit l’origine des ressources qui permettent à l’entreprise d’être
propriétaire d’un patrimoine.

Page 1 sur 6
Leçon : Principes de comptabilité – synthèse écrite

On distingue :
• Les ressources propres ou capitaux propres qui comprennent le capital et
les bénéfices générés par l’exploitation de l’entreprise.
• Les ressources étrangères ou les dettes qui proviennent des
établissements de crédit auprès desquels l’entreprise a contracté des
emprunts et des dettes envers les fournisseurs et l’état.

2 - LE COMPTE DE RESULTAT

Le compte de résultat fait partie, avec le bilan, des comptes annuels de l’entreprise.

C’est un document sur lequel figurent les charges et les produits d’un exercice : il
permet, l’analyse de la rentabilité de l’activité. Il donne une vision économique de
l’entreprise, contrairement au bilan qui reflète une situation patrimoniale et financière
à un instant donné.

Le compte de résultat présente les produits et les charges d’un exercice sans qu’il soit
tenu compte de leur date d’encaissement ou de paiement. Ce sont des produits et des
charges engagées.

Le résultat de l’exercice (bénéfice ou perte) est la différence entre les produits et les
charges.

Les variations de stocks et la production stockée peuvent apparaître dans le compte


de résultat en valeur positive ou négative.

• Variations de stock relatives aux marchandises et aux matières premières


= stock initial - stock final
• Variations de stock relatives aux produits finis et aux en-cours
= stock final - stock initial

Les produits et les charges sont classés par nature et par fonction (exploitation,
financier, exceptionnel).

Ainsi, il est possible de calculer un résultat d’exploitation, un résultat financier et un


résultat exceptionnel.

STRUCTURE DU COMPTE DE RESULTAT

Charges d’exploitation Produits d’exploitation


Charges financières Produits financiers
Charges exceptionnelles Produits exceptionnels
Impôts sur les bénéfices ,
participation des salariés
Résultat ( = bénéfice ) Résultat ( = perte )
Total Total

Page 2 sur 6
Leçon : Principes de comptabilité – synthèse écrite

BILAN COMPTE DE RESULTAT

ACTIF PASSIF CHARGES PRODUITS

Immobilisations Capitaux propres

Bénéfice

Stocks Emprunts

Créances

Liquidités Dettes

Bénéfice

CLASSES 1 à 5 CLASSE 6 CLASSE 7


Emplois réutilisables Ressources en capitaux Emplois consommés Ressources crées par
(définitifs) l’activité
Appauvrissements Enrichissements

3- LES MECANISMES FONDAMENTAUX

3.1 – Principes de la partie double


Les activités de l’entreprise peuvent être exprimées sous la forme d’événements
générant des flux d’informations .

Ø De nombreux documents circulent dans l’entreprise. Le premier travail du


comptable est de les analyser.
Il doit conserver, classer et archiver tous ceux qui servent de base à la comptabilité
(factures, souches de chèques ...). Ces documents sont les pièces justificatives des
enregistrements comptables.

Ø La comptabilité est une technique de traitement en valeur (monétaire) des flux


d’informations et donc des flux économiques réels et financiers.

Ø Chaque opération d’échange économique de l’entreprise avec un de ses


partenaires peut être représentée par un schéma de flux.

R E
Entreprise Partenaire
E R

Page 3 sur 6
Leçon : Principes de comptabilité – synthèse écrite

Cette opération externe donne naissance à au moins deux flux de sens contraires.
Chaque flux a un point de départ (origine) et un point d’arrivée (destination). Il est
caractérisé par son sens et sa valeur.

Ø On appelle :
• RESSOURCE, le point de départ
• EMPLOI, le point d’arrivée

Ø La comptabilité ne s’intéresse qu’aux flux entrants et aux flux sortants de


l’entreprise.

Ø Pour chaque opération effectuée par l’entreprise, il y a au moins un emploi


(utilisation d’un bien ou service) rendu possible grâce à au moins une ressource. Il y a
égalité entre emplois et ressources, c’est le principe de la partie double.

3.2 - La variation des stocks d’approvisionnement et de marchandises

La diminution du stock d’approvisionnements et de marchandises est assimilée à une


charge. Pour des raisons opposées, l’augmentation de ce stock est assimilée à une
réduction de charges.

Pour constater la variation des stocks entre le début et la fin de l’exercice, on utilise
deux catégories de comptes :

Ø DES COMPTES DE STOCKS


• 31 Matières premières
• 32 Autres approvisionnements
• 37 Stocks de marchandises

Ø DES COMPTES DE CHARGES


• 603 Variation des stocks
§ 6031 Variation des stocks de matières premières
§ 6032 Variation des stocks des autres
approvisionnements
§ 6037 Variation des stocks de marchandises

Exemple 1 :

L’entreprise Mingret avait un stock de marchandises évalué à 50 000 Francs le 1er


janvier. Le 31 décembre, on constate que les marchandises en stock ont une valeur
de 40 000 Francs.

Ecritures au journal en fin d’exercices :

----------------------- 31/ 12 ---------------------


6037 Variation des stocks de marchandises 50 000
37 Stocks de marchandises 50 000
Solde du stock initial

Page 4 sur 6
Leçon : Principes de comptabilité – synthèse écrite

-------------------- 31/ 12 ---------------------


37 Stocks de marchandises 40 000
6037 Variation des stocks de marchandises 40 000
Constatation du stock final

On annule le stock initial en le créditant, et on le remplace par le montant du stock


final. La contrepartie de ces écritures est inscrite dans le compte « 6037 Variation des
stocks » de marchandises. Dans ce premier exemple, le solde est débiteur et fait
ressortir une diminution de stock.

Exemple 2 :

Dans la même entreprise, le stock initial des matières premières s’élevait à 20 000
Francs, alors qu’il a été constaté un stock final de 26 000 Francs.

Ecritures au journal en fin d’exercices :

----------------------- 31/ 12 ---------------------


6031 Variation des stocks de matières 20 000
premières
31 Matières premières 20 000
Solde du stock initial
----------------------- 31/ 12 ---------------------
31 Matières premières 26 000
6031 Variation des stocks de matières 26 000
premières
Constatation du stock final

Dans cet exemple, le montant du stock a augmenté. Le solde créditeur du compte


« 6031 Variation des stocks » fait ressortir cette augmentation.

Solde débiteur = Diminution du stock

603 VARIATION DES STOCKS

Solde créditeur = Augmentation du stock

3.3 – La variation des stocks de produits

L’augmentation des stocks de produits fabriqués par l’entreprise est considérée


comme un produit. Cet enrichissement tend à accroître le résultat comme le ferait un
produit. La diminution du stock de produits fabriqués est assimilée à une réduction des
produits.

Page 5 sur 6
Leçon : Principes de comptabilité – synthèse écrite

On utilise deux catégories de comptes :


• 35 Stocks de produits
• 71 Production stockée (ou 7135 variation des stocks de produits)

Exemple :

L’entreprise Mingret avait au début d’exercice, un stock de produits fabriqués d’une


valeur de 45 000 francs. Le 31 décembre, le stock de produits fabriqués atteint une
valeur de 50 000 Francs.

Ecritures au journal en fin d’exercices :

----------------------- 31/ 12 ---------------------


7135 Variation des stocks des produits finis 45 000
355 Produits finis 45 000
Solde du stock initial
----------------------- 31/ 12 ---------------------
355 Produits finis 50 000
7135 Variation des stocks de produits finis 50 000
Constatation du stock final

Solde débiteur = Diminution du stock

71 PRODUCTION STOCKEE

Solde créditeur = Augmentation du stock

Remarque :

Variation des stocks Stocks


603 3
Achats de matières premières 601 6031 31
Achats d’autres approvisionnements 602 6032 32
Achats de marchandises 607 6037 37
Stocks de produits 7135 35

Page 6 sur 6