Vous êtes sur la page 1sur 36

BÉTON ARME

CONCEPTION DES ELEMENTS


SIMPLES EN BETON ARME A
L’EUROCODE 2

2- DIMENSIONNEMENT (EC2 et Règles professionnelles)


PRINCIPE DIMENSIONNEMENT
/ VERIFICATION

DIMENSIONNEMENT ELU
 Section des aciers

VERIFICATION ELS
 Calcul de l’ouverture des fissures
 Calcul des déformations (flèche en flexion)
CALCUL DES TIRANTS

STRUCTURES SOUMISES A DE LA
TRACTION SIMPLE
CALCUL DES TIRANTS
dimensionnement
f yk 500
Contrainte de calcul dans les aciers limitée à : f yd = = = 434 ,8 MPa
γS 1,15

Sollicitation de calcul N Ed ,u = 1,35Gmax + Gmin + 1,5Q


y N s2
As 2 N Edu x
x G G
As1
Σ
N s1
Section droite Coupure Σ

N Edu = N s1 + N s 2 Asu = As1 + As 2 = 2. As1 = 2. As 2


f yk
condition de résistance N Ed ,u ≤ N Rd ,u Avec N Rd ,u = Asu
γS
N Ed ,u
Asu ≥
f yk
γS
CALCUL DES TIRANTS
vérification : ouverture des fissures

Asu ≥ As  maîtrise de la fissuration assurée


 calcul de l’ouverture de fissure wk non nécessaire

 N Ed ,u N 
As = max  ; As ,min ; Ed ,ser 
 f yd 0 , 8 f yk
 

f ct ,eff f ctm
As ,min = kc k Act = bw h
σs f yk

Sinon : calcul de wk ≤ wk,lim


CALCUL DES TIRANTS
armatures transversales

Ce sujet n’est pas abordé dans l’EC2, nous respecterons néanmoins :

Armatures transversales

 ∅ l max 
φt ≥ max 8mm ;
 3 

Espacement

st ≤ s max = min(bw ; h) = plus petite dimension de la section droite.


N Ed ,u = 1,35Gmax + Gmin + 1,5Q Effort normal de traction
A l’ELU : NEd,u,

CALCUL DES TIRANTS : récapitulatif

Aciers
longitudinaux
Section totale
As,
Diamètre φl

N ed ,u
f ctm
st As ≥ max( ;
.bw .h)
434,8 500
Aciers transversaux
(cadres)
Diamètre φt

 ∅ l max 
φt ≥ max 8mm ;
 3 
s t ≤ s max = min(bw ; h)

Vérifier l’ouverture de fissure si :

- classe d’environnement ≠ X0 ou XC
h - besoin d’étanchéité
bw ≤ h
CALCUL DES POTEAUX

STRUCTURES SOUMISES A DE LA
COMPRESSION SIMPLE
CALCUL DES POTEAUX
définition géométrique

3
lw b
voile poteau h
h
l w est la hauteur du poteau
h ≤ 4b
h est la plus grande dimension transversale du poteau h ≤ 4b

b est la plus petite dimension du poteau

h est la plus grande dimension du poteau


CALCUL DES POTEAUX
élancement
Élancement λ =
l 0

l0=2lw l0=lw l0=(√2/2)lw l0=(1/2)lw


3 3

I = min( hb ; bh ) pour un poteau rectangulaire de dimension b x h


I 12 12
i=
I = πD pour un poteau circulaire de diamètre D
4
Ac
64
CALCUL DES POTEAUX
dimensionnement

[
N Ed ,u ≤ N Rd = k h k s α Ac . f cd + As . f yd ]
As = section totale des aciers.
Ac = aire de la section droite du béton.

kh = coefficient correctif de forme (pour les poteaux de « faible » section)


ks = coefficient correctif sur les aciers
α = coefficient de flambement

Dépendent de la forme de la section (circulaire ou rectangulaire)


CALCUL DES POTEAUX
dimensionnement
[ ]
Section rectangulaire Section circulaire
N Ed ,u ≤ N Rd = k h k s .α bh . f cd + A s . f yd  πD 2 
N Ed , u ≤ N Rd = k h k s α . f cd + A s . f yd 
 4 
0 ,86 0 ,84
α = si λ ≤ 60 α = si λ ≤ 60
 λ   λ 
2 2

1+   1+  
 62   52 
1 ,3 1 , 24
 32   27 
α =  si 60 < λ ≤ 120 α =  si 60 < λ ≤ 120
 λ   λ 
k h = [0 , 75 + 0 ,5b ][1 − 6 ρδ ] (b en m) pour k h = [0 , 7 + 0 ,5 D ][1 − 8 ρδ ] pour D < 0 ,600 m
b < 0 ,500 m sinon kh = 1
sinon k h = 1 f yk
f yk k s = 1 ,6 − 0 ,65 pour f yk > 500 MPa et
k s = 1 ,6 − 0 ,6 pour f yk > 500 MPa et
500
500 λ > 30
λ > 40 sinon k s = 1
sinon k s = 1

1  N  1  N Ed ,u πD 2 
As ≥ . Ed ,u − bh . f cd  As ≥ . − . f cd 
f yd  k h k s .α  f yd  k h k s .α 4 
Remarque : Le nombre minimal de barres pour les Remarque : Le nombre minimal de barres pour les
poteaux rectangulaires est de 4 poteaux circulaires est de 4 (EC2) et 6 d’après les
recommandations professionnelles.
CALCUL DES POTEAUX
dimensionnement

As ,min ≤ As ≤ As ,max
 0,10 N Ed ,u 0,2  Ac = aire de la section brute transversale de béton
As ,min = max  ; Ac 
 f 100  f yd limite élastique de calcul de l’armature
yd
Le diamètre des barres longitudinales φl ≥ φmin = 8 mm
en dehors des zones de recouvrement dans les zones de recouvrement
4 8
As ,max = Ac As ,max = Ac
100 100

≤ 150 mm

≥ 150 mm  tenir les barres


CALCUL DES POTEAUX
vérification
Compression  pas d’ouverture de fissure

 Disposition constructives : ≤ 150 mm

≥ 150 mm  tenir les barres

b*
Zone de
recouvrement
espacement = 0,6 s

s = espacement courant
CALCUL DES POTEAUX
φ l φt
armatures transversales
s cl ,t
 φl 
φ t ≥ max  6 ; 
max

 4 
20φl ,min
scl ,t ≤ scl ,t max = Min 400mm
b

Cadre simple Cadre + épingles Double cadre Cadre + épingle

Poteaux à feuillure Poteau cylindrique


nombre de barres longitudinales ≥ 4
N Ed ,u = 1,35Gmax + Gmin + 1,5Q Effort normal de compression
A l’ELU : NEd,u,

CALCUL DES POTEAUX : récapitulatif

φl φt As ,min ≤ As ≤ As ,max

 0,10 N Ed ,u 0,2 
scl ,t As ,min = max  ; bw .h 
 434,8 100 

4
As ,max = bw .h
100

20φl ,min
 φ l max 
Cadres : φ t ≥ max  6 ;  scl ,t ≤ scl ,t max = Min 400mm
 4 
b
CALCUL DES POTEAUX : récapitulatif

Cadres :
≤ 150 mm

Cadre simple Cadre + épingles Double cadre Cadre + épingle

Poteaux à feuillure Poteau cylindrique


nombre de barres longitudinales ≥ 4
CALCUL DES POUTRES

STRUCTURES SOUMISES A DE LA
FLEXION SIMPLE
Définition géométrique réglementaire d’une poutre

L
3 h
L portée
h hauteur totale

po utre - clo ison po utre

po u tre

0 ,3 1 bw
5 h
poutre cloison
poutre mince

p o utre co u ra n te po utre la rg e po u tre -d alle


as sim ilé à un e da lle

 ... 5.3.1 (3) (4)


bw
La largeur b w recommandée d’une poutre doit vérifier b w ≥ 150 pour pouvoir loger au moins 2 aciers longitudinaux et un cadre.
Définition d’une poutre-dalle : Dalle présentant 2 bords libres. : Remarque : Cette appellation n’est pas utilisée dans l’EC2
CALCUL DES POUTRES
hypothèses matériaux
Béton

f
σcc ≤ f = ck
f c28 cd
γ c

γ c = 1,5 dans le cas courant


εcu2= 3.5‰ (fck12 à 50MPa)
εcu1= 2.0‰ (fck12 à 50MPa)
γ c = 1,15 dans le cas de chocs
CALCUL DES POUTRES
hypothèses matériaux
Acier

f
σst ≤ = = 434,8 MPa
yk
f yd
γ s

f
= = 2,17 0 00
yd
f se
E
γ
s

= 1,15 dans le cas courant avec Es = 200.000 MPa


s

γ s = 1 dans le cas de chocs


Hypothèses supplémentaires

 La résistance du béton tendu est négligée


 Le raccourcissement relatif du béton est limite, selon le diagramme
contraintes-déformations utilise pour le béton ou en flexion ; ou en
compression simple.
 L’allongement relatif de l’acier tendu est limite a ou illimite selon le
diagramme contraintes-déformations de calcul utilise (voir § 2.4.2.1).
 Le dimensionnement a l’état limite ultime est conduit en supposant que
le diagramme des déformations passe par l’un des trois pivots A, B ou
C définis ci-dessous (règle des trois pivots) :
Pivot A - Région 1 :
• allongement de l’acier le plus tendu : ;
• pièces soumises a la traction simple ou a la flexion simple ou composée.
Pivot B - Région 2 :
• raccourcissement de la fibre de béton la plus comprimée : ;
• pièces soumises a la flexion simple ou composée.
Pivot C - Région 3 :
• raccourcissement de la fibre de béton a la distance ou de la fibre la plus
comprimée : εc2 ou εc3 ;
• pièces soumises a la flexion composée ou a la compression simple.
CALCUL DES POUTRES
dimensionnement : équations
d’équilibre

Le coefficient λ définit la hauteur utile de la λ = 0,8 f ck ≤ 50 MPa


zone de béton comprimé
( f ck − 50)
λ = 0 ,8 − 50 MPa < f ck ≤ 90 MPa
400
Le coefficient η définit la résistance effective η =1 f ck ≤ 50 MPa
( f ck − 50)
η = 1− 50 MPa < f ck ≤ 90 MPa
200
CALCUL DES POUTRES
dimensionnement : équations d’équilibre

PFS : o Pour les aciers tendus :

N cc − N st = N Ed ,u
= 0 = 0,8bw .x. f cd − As . f yd F s
= As . f yd

M cc
+ M st = M Ed ,u = 0,8bw . x. f cd .(d − 0,4 x ) : on suppose que les aciers travaillent au maximum de leur
capacité, ce qui permet de minimiser A (hypothèse économique)

M(1)

st
=0
De l’équation de moment : (moment calculé au centre de gravité des aciers tendus)

(2)
α = 1,25(1 − 1 − 2.µ )
x = α .d avec M Ed ,u o Pour le béton comprimé :
µ= 0 ,8 x
bw .d ². f cd N cc
= ∫f
0
cd
.bw .dt = 0,8.bw .x. f cd

De l’équation de N :
0,8 x
0,8.b. x. f cd M Ed ,u
As = = M cc
= ∫f .bw .(d − 0,8 x + t ).dt
(1 − 0,4α ).d . f yd
cd
f yd
0

b
M cc = 0,8 .bw . x. f cd . .(d − 0,4 x )
x
CALCUL DES POUTRES
dimensionnement : aciers min et max

As , min ≤ As ≤ As , max

 0,26. f ctm .bt .d 


As ,min = max  ;0,0013bt .d  As ,max = 0,04. Ac = 0,04.h.bw
 500 

0,8.b. y. f cd M Ed ,u
As = =
f (1 − 0,4α ).d . f yd
yd
CALCUL DES POUTRES
vérification : équations d’équilibre
Béton comprimé

εcc σcc

n = 15 pour BO
h
d n = 9 pour BHP.
As
εst σst/n

bw bw Largeur de la poutre
Béton tendu négligé
h Hauteur de la poutre
d Distance du haut de la poutre au centre des aciers tendus
Ecm M Ed , s ,qp
Ec ,eff = ϕ ef = ϕ ∞ . x Distance du haut de la poutre à l’axe neutre

1 + ϕ ef M Ed , s ,car As Section totale des aciers de traction


εcc Déformation maximale du béton comprimé
ϕ∞ = 2 εst Déformation de l’acier tendu

• MEd,s,qp est le moment calculé en utilisant la σcc Contrainte maximale du béton comprimé

σst Contrainte de l’acier tendu


combinaison d’action quasi permanente,
Coefficient d’équivalence acier / béton
• MEd,s,car est le moment calculé en utilisant la n = Es
combinaison d’action caractéristique. Ec,eff
CALCUL DES POUTRES
vérification : équations d’équilibre
= As .σ st
x/3

x
Ncc
N st

As
d x
t
N cc ∫σ cc x w σ cc x ∫
= . .b .dt =
b
. t .dt = σ cc
.bw .
x

Nst Nst 0 0
x 2

bw

M st
= N st
.( d − x ) = n. As .σ st .( d − x )²
Moment calculé à l’axe neutre : x
t bw σ x3
M cc = ∫ σ cc. x .bw .t.dt = σ cc x .∫ t ².dt = x .bw . 3
cc
x

0 0

relation de triangles semblables : σ cc


=σ st
/n
soit σ = n.σ cc
d−x
d−x
st
x x
CALCUL DES POUTRES
vérification : équations d’équilibre
PFS : N cc − N st = N Ed ,ser = 0 = σ cc x ²
[ − n. As.( d − x )] ⇒

− n. As .( d − x ) = 0
x 2 2
1
x= (n. As ± (n. As )² + 2.n.bw .d . As ) et 0 ≤ x ≤ h
bw


x3 x3
M cc
+ M st = M Ed ,s [bw . + n. As.(d − x )²] ⇒ I f = bw . + n. As.( d − x )²
cc
x 3 3

M st
= N st
.( d − x ) = n. As .σ st .( d − x )²
Moment calculé à l’axe neutre : x
t bw σ x3
M cc = ∫ σ cc. x .bw .t.dt = σ cc x .∫ t ².dt = x .bw . 3
bc
x

0 0

relation de triangles semblables : σ cc


=σ st
/n
soit σ = n.σ cc
d−x
d−x
st
x x
CALCUL DES POUTRES
vérification : compression du béton

M ed ,s
σ cc = . x ≤ 0,6 f ck
If
1
x= ( n. As ± ( n. As )² + 2.n.bw .d . As ) et 0 ≤ x ≤ h
bw

x3
I f = bw . + n. As.(d − x )²
3
 FLEXION SIMPLE E.L.S. : CALCUL DE SECTION

 CRITERES DE CALCUL :
CALCUL DES POUTRES
vérification : ouverture des fissures
Maîtrise de la fissuration
Diamètre maximal φ*s des barres pour la maîtrise de la fissuration (Tableau 7.2N)

d−x M
σ s = n.σ cc x
= n. ed , s ( d − x)
If

f ctm 0,2.( h − x )
ϕ s ,max = ϕ s * . .
2,9 ( h − d )
CALCUL DES POUTRES
vérification : ouverture des fissures
Maîtrise de la fissuration
Espacement maximal des barres pour la maîtrise de la fissuration (Tableau 7.3N)

Sinon  calcul de
l’ouverture de fissure wk
CALCUL DES POUTRES
récapitulatif

As,min ≤ As,l ≤ As,max As,l

 0,26. f ctm .bt .d 


As ,min = max  ;0,0013bt .d 
 500 
• fctm valeur moyenne de la résistance en traction
• directe du béton
• bt largeur moyenne de la zone tendue
• d hauteur utile de la section droite

As,max = 0,04 Ac (Ac = aire de la section droite du béton)


CALCUL DES POUTRES EN T
dispositions constructives
Espacement des armatures
Max {k1φ ;( dg + k2 )mm;20mm}

Armatures de peau

φl≥ 32 mm

12/09/2013
CALCUL DES POUTRES
dispositions constructives
Arrêt des barres longitudinales
Lbd(HA16) Lbd(HA16)
M(x)
Démarche :
1.tracer la courbe du moment Mr(2HA20 +
2HA16)
fléchissant,
2.décaler la courbe du moment
fléchissant de al, Mr(2HA20)

3.si par le calcul, on trouve, par


exemple :
A = 10,25 cm²
choix : 2HA20 + 2HA16 soit 6,28
cm² + 4,02 cm² = 10,30 Cm² ≥
x
10,25 cm² requis
on trace alors la courbe du moment cot an(θ )
résistant de la nappe inférieure al = z. =h
2
al al
(2HA20)

Mr ( 2 HA20) = A( 2 HA20).0,8h. f yk

Longueur de la nappe supérieure

Vous aimerez peut-être aussi