Vous êtes sur la page 1sur 2

Transports INSTRUCTION TECHNIQUE VEHICULES LOURDS F 40/43

SR / V / P01 FREINAGE 14/05/2007

1.1.6. RUPTURE D’ATTELAGE

La rupture d’attelage ne concerne que les véhicules remorqués. Pour les véhicules équipés d’une valve à
desserrage rapide permettant de neutraliser la rupture, il y a lieu de vérifier également son fonctionnement :

- La conduite d’alimentation (main rouge) est débranchée par le conducteur;


- Un premier essai de démarrage de l’ensemble est réalisé, en marche avant puis en marche arrière
(pour le contrôle du jeu d’attelage). Le blocage des roues du véhicule remorqué est vérifié (Attention: pendant
l’essai, s’assurer qu’aucun frein du véhicule tracteur n’est appliqué)

- Pour les véhicules équipés d’une commande de valve de desserrage rapide, le contrôleur l’actionne a
en appuyant sur la commande de couleur noire : la rupture est neutralisée main rouge enlevée. Un deuxième
essai de démarrage, en marche avant, est réalisé afin de vérifier le non blocage des roues.
- Le conducteur rebranche la main rouge : la valve de desserrage rapide doit revenir automatiquement
en position route (Retour du bouton noir dans sa position initiale).

Frein en cas de rupture d’attelage dans le cas d’un véhicule remorqué équipé d’EBS. :
Le freinage automatique provoqué par la rupture de la conduite d’alimentation (conduite automatique)
n’est obtenu, pour certains circuits de freinage EBS, que si la pression dans le réservoir de freinage est
inférieure à 4,5 bar. À une pression plus élevée, un témoin d’alerte informe le conducteur.

En visite technique, lors de la simulation de la rupture d’attelage, les cas suivants peuvent être rencontrés :

la pression dans le réservoir est 4,5 bar


si la conduite automatique seule est débranchée pas de frein de rupture
si la conduite automatique et le câble électrique alimentant l’EBS sont débranchés le frein de rupture
doit fonctionner.
la pression dans le réservoir est < 4,5 bar
la conduite automatique est débranchée le frein de rupture doit fonctionner

Pour les semi-remorques à attelage automatique on effectuera une simulation de décrochage. Attention,
cet essai ne doit jamais être effectué sur une pente dont la déclivité est orientée vers l’arrière de l’ensemble.

1.2.1. RESERVOIR DE FREIN, ACCUMULATEUR DE PRESSION

Les véhicules équipés d’un freinage hydraulique haute pression à accumulateur d’énergie,
essentiellement ceux des marques CITROEN type N et P et BERLIET type 380 et 550 K, doivent faire l’objet
des contrôles complémentaires suivants en vue de mettre en évidence toute carence des accumulateurs
d’énergie hydraulique lorsque les freins sont réglés préalablement « au plus près ».

1. par manœuvre du frein de service, vérification du fonctionnement du voyant ;

2. mettre en pression le circuit hydraulique jusqu’au déclenchement du conjoncteur (bruit « métallique »


perceptible). Ce déclenchement se produit rapidement ;

3. arrêter le moteur et, frein à main desserré, actionner à fond le frein de service jusqu’à l’allumage du voyant ;
Transports INSTRUCTION TECHNIQUE VEHICULES LOURDS F 41/43

SR / V / P01 FREINAGE 14/05/2007

4. pour les véhicules 380-550 K et dérivés (d’origine BERLIET) équipés de 3 accumulateurs, on doit effectuer
au moins 5 actionnements avant allumage ;

5. pour les véhicules N et P et dérivés (d’origine CITROEN) équipés de 5 accumulateurs, on doit effectuer au
moins 8 actionnements avant allumage ;

6. remettre en pression le circuit comme en 2 puis arrêter le moteur et vérifier après 2 min que le voyant n’est
pas allumé (détection de fuites internes).

7. Périodicités de visite et réépreuve

Réservoirs à pression simple (CE) respectant les conditions suivantes :


! Revêtements anti-corrosion
! Purge en bas du réservoir indépendante des tuyauteries existantes
! Pas de partie métallique en contact avec la paroi du réservoir
! Marquage lisible sans démontage et faisant référence à la NF EN 286-2
! Contrôle annuel mentionné sur le carnet d’entretien
A défaut d’un des points ci-dessus, une inspection périodique tous les 40 mois par un organisme agréé (arrêté
du 15 mars 2000 modifié) et une requalification tous les 10 ans.
En cas de non respect des prescriptions ci-dessus, le contrôleur mentionne l’observation 1.2.1.4.3

1.2.6. CIRCUIT DE FREINAGE (1.2.6.1.1. FUITE IMPORTANTE - 1.2.6.1.2. FUITE NOTABLE)


Ces libellés de défauts seront utilisés lorsque la fuite d’air ne peut pas être localisée avec précision.
Dans le cas où la fuite peut être localisée sur une valve, un robinet, une canalisation, un flexible ou un
réservoir ; la fuite devra être spécifiée au point de contrôle correspondant au composant de freinage qui
aura été identifié comme défectueux

1.3.5. COMMANDE DU RALENTISSEUR

La vérification ne portera que sur la commande des ralentisseurs réglementairement obligatoires


(notice descriptive) ou mentionnés sur la carte grise.