Vous êtes sur la page 1sur 3

THÉORÈME D’AMPÈRE

I. PROPRIÉTÉS DU CHAMP MAGNÉTOSTATIQUE

I.1 Le champ magnétostatique est à flux conservatif


On admet les propriétés suivantes :
Le champ magnétostatique est à flux conservatif.
G G JJG
⇔ Pour toute surface fermée, le flux sortant de B est nul : ∫∫ B ⋅ dS
w S
ext =0

⇔ Un tube de champ transporte un flux constant.

I.2 Le champ magnétostatique n’est pas à circulation conservative : Théorème d’Ampère


G JJG
∫ B ⋅ dl = µ0 I enlacé
Soit Γ un contour, c'est-à-dire une courbe fermée orientée : v
Γ

On dit que le champ magnétostatique tourbillonne autour des sources de courant.


Ienlacé est la courant enlacé par le contour Γ . Sur l’exemple ci-dessous, on a Ienlacé = I1 – I2.
De façon générale, on a I enlacé = ∑ ε i I i avec ε i = +1 ou –1.
i

On utilisera la règle du tire-bouchon ou la règle de la main droite pour trouver le signe de ε i .

Ienlacé est compté positivement si Γ sort par la face Nord du circuit ou si Ienlacé sort par la face + d’une
surface s’appuyant sur le contour Γ .

Toute surface S s’appuyant sur le contour coupe les fils suivant des sections Si et
G JJG
∫∫ j ( M ) ⋅ dS M = ε i Ii où ε i = +1 si le courant Ii est compté positivement dans le
M ∈Si
JJG
sens de dS M et ε i = −1 sinon.
G JJG
∫ B ⋅ d l = µ 0 ( I1 − I 2 ) .
Sur l’exemple : v
Γ

I3 I1
I1
I2
G JJG I4
v∫ B ⋅ dl = µ0 ( I1 ) I2
Γ2
Γ1 Γ1
G JJG
v∫ B ⋅ dl = µ ( I
Γ2
0 1
+ I2 − I4 )

I1 Γ3

I2

I3 G JJG
I4 v∫ B ⋅ dl = µ ( I
Γ2
0 1
− I2 + I4 )

Q Cours de Physique (36-105) Page 1 sur 3 JN Beury


II.PROPRIÉTÉS
G
• Pour une distribution volumique, B est continu en tout point de l’espace.
• Pour une distribution surfacique.
G
B est discontinu à la traversée de la surface de distribution. 1
G G G G
On admet que : B2 − B1 = µ0 jS ^ n1→2 2

G
• Pour une distribution linéïque. B n’est pas défini sur la distribution.

III. MÉTHODES DE CALCULS


Pour des circuits filiformes, dont la longueur est très grande par rapport aux dimensions transversales, le
conducteur est assimilé à un tube de courant transportant l’intensité I.
Il y a trois méthodes pour calculer le champ magnétostatique :

JJG
G µ0 I dl ^ uGK →M
• Méthode 1 : Calcul direct avec la loi de Biot de Savart : dB =
4π KM 2
1) Étudier les symétries
2) Projeter et intégrer les projections
G JJG
• Méthode 2 : Théorème d’Ampère : v∫ B ⋅ dl = µ I
Γ
0 enlacé
. Cette troisième méthode se fait en trois étapes :

1) Étude des symétries


2) Étude des invariances
3) Application du théorème d’Ampère.
Il faut utiliser cette troisième méthode pour des distributions hautement symétriques. Ne pas oublier que
l’on rencontre souvent plusieurs cas : intérieur, extérieur de la distribution, z > 0, z < 0. Donner
l’interprétation physique : le champ magnétostatique tourbillonne autour des sources de courant, pour une
distribution surfacique il y a une discontinuité à la traversée de la surface de distribution.

Q Cours de Physique (36-105) Page 2 sur 3 JN Beury


IV. TABLEAU RELATIF AUX CHAMPS PERMANENTS

Propriétés intrinsèques du champ


G JJG G JJG
v∫ ⋅ dl = 0
E ∫∫ ⋅ dS ext = 0
wS
B
G
G B est à flux conservatif (un tube de champ transporte
E est à circulation conservative
un flux constant)

Lien entre le champ et les sources

G JJG Q G JJG
∫∫
w E ⋅ dS ext = int (théorème de Gauss)
ε0
v∫ B ⋅ dl = µ I
Γ
0 enlacé
(théorème d’Ampère)
Σ
G
G G Le champ B tourbillonne autour des sources de
Le champ E diverge à partir des sources de E . G
B

Champ d’une distribution d’extension finie ou infinie


JJG G
G dq G G µ 0 I dl ^ u K → M
E (M ) = ∫∫∫ uK →M (loi de Coulomb) B(M ) = v
∫C 4π KM 2 (loi de Biot et Savart)
D
4πε 0 KM 2

Définition du potentiel
G JJJJG
E = −grad V

Potentiel pour une distribution finie

dq
V ( M ) = ∫∫∫
D
4πε 0 KM

Q Cours de Physique (36-105) Page 3 sur 3 JN Beury