Vous êtes sur la page 1sur 9

Les eNBs (Evolved NodeB) créent l'E-UTRAN.

Leurs fonctions englobent la gestion


et le contrôle des ressources radio, la prise de la décision du handover, la sélection de l’entité
MME (Mobility Management Entity) lorsqu'un nouvel utilisateur entre dans le réseau, et le
cryptage.

Fig4. 7. L’architecture du réseau LTE


Les protocoles de messagerie IMS
L'architecture IMS supporte un grand nombre de services qui opèrent sous la Session du
protocole de signalisation (SIP) (Session Initiation Protocol). Ces services sont pour la plupart
des services data qui peuvent être consultés n'importe où via un terminal IP. Le service IMS
offert inclut, évidemment, les services de messagerie.
Les services de messagerie existants dans l’IMS ont été divisés en deux catégories: la
messagerie par mode de page (Page-Mode Messaging) et la messagerie par mode de session
(Session-Mode Messaging). Le premier concept est similaire au SMS, où un message est
envoyé en dehors du contexte d'une conversation, ie, le message est envoyé sans exiger une
réponse. Il peut être une notification, un simple message texte et ce, d’un utilisateur à un
autre, ou même un moyen d'envoyer un fichier multimédia. Ce concept suggère deux types de
messages: des messages courts et gros. Quand au second,

SMS sur IP
L'IMS est une architecture tout-IP qui a émergé de la résolution 5 de la 3GPP afin d’être
conforme aux conditions préalables des réseaux NGN. Cette technologie a été crée sans
support natif pour les SMS, pour des raisons évidentes. Les 140 octets du message n’ont
aucun sens dans un protocole Internet (IP) du réseau. Ainsi, IMS utilise SIP comme protocole
de signalisation, qui est bien différent de MAP utilisée dans le GSM.

La passerelle IP Short Message Gateway


Dans la résolution 7 du 3GPP, une passerelle pour réseau IMS a été introduite: la passerelle
(IP-SM-GW). Cette fonctionnalité assure l'interopérabilité du protocole entre le SMS et les
services de messagerie IMS. L'IP-SM-GW est placée entre le réseau de base de IMS et celui
du GSM. Cette passerelle correspond à un serveur d'applications selon l'architecture IMS, qui
sera considérée comme un centre de commutation mobile (MSC) dans le réseau GSM. Pour
jouer son rôle dans les deux architectures, l'IP-SM-GW sera fournis avec les interfaces. Cela
signifie que le protocole MAP est supporté par l’interface E / Gd et le SIP par l'interface ISC.

Fig. 4. 8: L'architecture IP-SM-GW selon le 3GPP.


De plus, l'IP-SM-GW sera connecté à la base de données des opérateurs de réseau
Home Subscriber Service (HSS) en utilisant les interfaces Sh (protocole Diameter) et J (MAP)
et le domaine de charge utilisant les interfaces Ro et Rf, qui sont les deux interfaces de
protocole Diamètre. La figure 1 reprend l'environnement IP-SM-GW. Cette passerelle n'est
pas seulement un convertisseur de protocole. Elle apporte une complexité supplémentaire au
traitement du message, il doit soutenir toutes les fonctionnalités des services de messagerie.
Lorsqu'un message court arrive en provenance du domaine GSM vers un utilisateur dans le
domaine IMS, l'IP-SM-GW vérifiera ses préférences et le support des périphériques SMS
pour choisir la méthode de livraison. Il en va de même dans la situation inverse, lorsqu'un
message IMS doit être délivré dans le réseau GSM. Pour résoudre ce problème, deux
méthodes d'interopérabilité ont été normalisées par le 3GPP: l'interfonctionnement Transport-
Niveau (Transport-Level interworking); Et le niveau de service interfonctionnement (Service-
Level interworking).

L’interfonctionnement du niveau transport (Transport-Level


Interworking)
En ce niveau, le contenu original du SMS est amené du côté de l’IMS. La différence
sur ce réseau s'appuie sur le protocole de transport appelé à être utilisé pour transporter le
court message, comme le montre la figure suivante.

Fig. 4. 9: SMS livré avec la TLI.


Lorsque l'IP-SM-GW choisit d'appliquer cette méthode pour transmettre un message
GSM au domaine IMS, il télécharge simplement la charge utile binaire du message MAP reçu
dans un message SIP. Ce message utilisera la méthode SIP MESSAGE et sa charge utile sera
signalée comme 'application / vnd.3gpp.sms'. La figure suivante illustre ce type de messagerie
dans l’IMS.

Fig. 4. 10 : MESSAGE SIP portant une charge utile de messages courts

Cette méthode nécessite que l'entité de destination IMS prenne en charge la charge
utile SMS du MESSAGE SIP. C'est le cas lorsque la destination du message court est un
Smartphone avec support SMS, voire un service hérité opérant dans le nouveau domaine.
Cependant, la communication avec des terminaux sans support SMS est également couverte
par l'IP-SM-GW.

C. Interfonctionnement du niveau service (Service-Level Interworking)


Ce Service est utilisé chaque fois qu’une entité IMS ne prend pas en charge les SMS
et les besoins pour envoyer / recevoir un message court. Lorsque IP-SM-GW détecte cette
situation, il fera une traduction complète des protocoles de messagerie connexes. Cela signifie
que, lorsque vous recevez un message court à partir d'un domaine existant, la passerelle
charge le message court en vue d'assurer la conformité avec l'appui de la messagerie de la
destination.

Quand un message instantané doit être envoyé au réseau traditionnel, l'IP-SM-GW


peut entreprendre deux actions distinctes: traduire le message en un court message et le
transmettre au (SMSC) comme une procédure de soumission régulière; ou de traduire et
transmettre le message directement à l'entité de destination. Dans ce dernier cas, nous
pouvons considérer que le service de messagerie instantanée IMS a été étendu au domaine
hérité. Une préoccupation majeure concernant l'utilisation de l'interfonctionnement au niveau
du service est la procédure de signalisation SMS sans relation directe avec les services de
messagerie du nouveau domaine.
C'est le cas des rapports de livraison; Depuis le moment où le message entre dans le
nouveau domaine, l’expéditeur perd son. Pour résoudre ce problème, la charge utile du
message SIP peut être encodée à l'aide du protocole CPIM (Common Profile for Instant
Messaging), qui permet d'utiliser l'en-tête IMDN. Cet en-tête fournit quatre types de
notifications concernant un état de message instantané: fourni; non livrés; traité; et
visualisées. Un exemple de la structure de ce message peut être vu à la figure suivante.
Fig. 4. 11: IMDN pour un message traitée

Cette encapsulation de charge utile permet de demander une livraison de notification


pour un message court fourni en tant que message instantané. Avec l'IP-SM-GW contrôlant et
suivi de l'état de livraison, un rapport de remise de messages courts peut facilement être
généré et renvoyé au SMSC, concernant un message court précédemment reçu et transmis.

Protocoles de messagerie IMS


L'architecture IMS prend en charge de nombreux services fonctionnant sous le
protocole de signalisation Session Initiation Protocol (SIP). Ces services sont pour la plupart
des services de données accessibles partout via un terminal IP. L'offre de service IMS
comprend, évidemment, les services de messagerie. Les services de messagerie existants dans
l’IMS ont été divisés en deux concepts: Page Mode Messaging; et Session-Mode Messaging.

Messagerie en mode Page (Page-Mode Messaging)


Ce concept est similaire à celui du SMS. Le message est envoyé en dehors du
contexte d'une conversation, c'est-à-dire, qu’aucune réponse est exigée au message envoyé. Il
peut s'agir d'une notification, d'un simple message texte échangé entre deux utilisateurs ou
même d'un moyen d'envoyer un fichier multimédia. Ce concept suggère deux types de
messages: Messages courts et grands. Un message court dans l’IMS peut être envoyé à l'aide
de la méthode SIP MESSAGE, comme le montre la figure suivante :

Fig. 4. 12: La méthode du message SIP


Cependant, cette méthode a des limitations liées au protocole SIP concernant la taille
du message. Pour un contrôle de congestion, un message SIP ne peut pas dépasser la taille de
1500 octets. Lorsqu'un utilisateur IMS souhaite envoyer un message qui dépasse la taille
limite du protocole SIP, ce message sera considéré comme un message large et le protocole
MSRP (Message Session Relay Protocol) sera utilisé. Ainsi, les messages volumineux
peuvent être utilisés pour envoyer des objets média sur un réseau IMS. Dans le contexte de
messagerie en mode Page, le protocole MSRP est utilisé pour fournir un seul message. Ce
message peut cependant être divisé en divers messages MSRP, comme c’est illustré sur la
figure ci-dessous, et fusionnés dans l'entité de destination car ils ont tous le même identifiant.

Fig. 4. 13: Message texte divisé en deux blocs


MSRP

Le client User Agent (UAC) envoie le MESSAGE SIP au proxy et le proxy le redirige vers le
User Agent Server (UAS) qui répond avec un message 200 OK.

Fig. 4. 14: Messagerie en mode Page avec MSRP


Messagerie en mode session (session-Mode Messaging)
C'est la méthode la plus courante pour l'échange de messages entre les utilisateurs
IMS. Elle est généralement liée à la messagerie instantanée (IM). Dans cette méthode, une
session est établie pour la conversation entre deux ou plusieurs utilisateurs IMS. Pour ce type
de messagerie, le protocole MSRP est utilisé dans le réseau IMS. Cependant, contrairement à
la messagerie en mode Page, la session MSRP sera maintenue jusqu'à la fin de la
conversation.

Pour fournir un message MSRP, une session SIP doit être établi. La figure suivante
détaille l'établissement d'une session MSRP. Lorsque tous les blocs de messages sont reçus, la
session est fermée sans attendre une réponse de l'entité de destination.