Vous êtes sur la page 1sur 3

La Tragédie du roi Christophe

Sauter à la navigation Sauter à la recherche


La Tragédie du roi Christophe
Auteur Aimé Césaire
Pays Martinique
Genre Tragédie
Date de création 4 août 1964
Metteur en scène Jean-Marie Serreau
Éditeur Présence Africaine
Date de parution 1963 ; 1993
Couverture Jean-Michel Basquiat
ISBN 2-7087-0130-4
modifier

La Tragédie du roi Christophe est une pièce de théâtre d'Aimé Césaire publiée en 1963 et
créée le 4 août 1964 par Jean-Marie Serreau, lors du festival de Salzbourg. Elle est ensuite
représentée l'année suivante à l'Odéon, grâce au soutien actif d'une association des Amis du
roi Christophe, qui réunit plusieurs personnages dont Pablo Picasso et Gaëtan Picon. La pièce
a été également jouée à Berlin, où elle a connu un vif succès, puis à Bruxelles, à la Biennale
de Venise, dans les Maisons de la Culture en France, au Festival mondial des Arts nègres à
Dakar, à l'Exposition internationale de Montréal, en Yougoslavie et au Piccolo Teatro de
Milan.

Sommaire
 1 Présentation

o 1.1 Enjeux du texte et contexte historique

 2 Personnages

 3 Résumé détaillé de la pièce

o 3.1 Prologue

o 3.2 Présentateur

o 3.3 Acte I

o 3.4 Acte II

o 3.5 Acte III


 4 Bibliographie

 5 Notes et références

Présentation
Enjeux du texte et contexte historique

Cette pièce met en scène le destin tragique d’un homme et d’un pays. Elle décrit la lutte du
peuple haïtien pour sa liberté, mais aussi le combat mené par un homme politique qui voulait
restaurer la grandeur de son pays. L’histoire débute après la révolution haïtienne. Une fois
l’indépendance conquise et le règne de Jean-Jacques Dessalines achevé, Henri Christophe est
nommé Président de la république par le Sénat.

Il refusera ce titre, fondera un royaume au Nord dont il sera le roi. Mais manquant de mesure,
il a poussé le peuple vers des conditions de travail extrêmes et cruelles. Les conduisant à la
révolte, le roi Christophe s’est donné la mort. Cette pièce donne à voir la reconstruction et la
quête de reconnaissance d’un pays stigmatisé par son passé colonial.

Personnages
 Petion, Président de la République

 Christophe, ancien esclave, ancien cuisinier, ancien général, ancien roi d’Haïti

 Hugonin, mélange de parasite, de bouffon et d’agent politique

 Vastey, baron, secrétaire de Christophe

 Le Maître de Cérémonie

 Magny, Duc de plaisance, général

 Corneille Brelle, Duc de l’Anse, premier archevêque du Cap

 Le Président du Conseil d'État

 Le Roi d'Armes

 Metellus, chef des révoltés

 Leader de l'opposition

 Députés

 Chanlatte, poète officiel

 Prezeau, confident et homme à tout faire de Christophe


 Madame Christophe, ancienne servante d’auberge, la reine

 Martial Bess, ingénieur

 Apprenti Radayeur

 Capitaine Radayeur

 Le Royal-Dahomet

 Isabelle

 Richard, comte de la Bande du Nord

 Franco de Medina, agent du roi de France Louis XVIII

 Trou Bonbon, comte

 Guerrier, duc de l’Avancé, général

 Juan de Dios Gonzales, curé puis archevêque du Cap après la mort de Corneille Brelle

 Steward, Anglais, médecin du roi

 Page africain

 Boyer, général des armées de Pétion

Résumé détaillé de la pièce


Prologue

Le prologue met en scène un combat de coqs, l’une des réjouissances populaires en Haïti. Les
deux coqs en lice portent les noms de grandes figures politiques de l’histoire haïtienne :
Alexandre Pétion (1770-1818), alors président élu de la république à Port-au-Prince, et Henri
Christophe (1767-1820), roi auto-proclamé de la province du Nord.

Présentateur

Le présentateur commente la scène en déclarant que les politiciens se querellent comme des
coqs. Les surnoms des coqs ne sont pas anodins. C’est une référence à la lutte pour le pouvoir
qui a agité le clan politique du roi Christophe et celui du mulâtre Pétion. Il résume ensuite le
contexte historique qui a inspiré la tragédie du roi Christophe en présentant les grandes
figures de la révolution haïtienne (Toussaint Louverture, Jean-Jacques Dessalines, Pétion et
Christophe) et en donnant quelques précisions historiques.