Vous êtes sur la page 1sur 5

Faculté de médecine d’Alger - Sémiologie - Adam M.

Roumani

SEMIOLOGIE PONDERALE
A. Généralités
Le corps humain est composé de quatre secteurs :
- Le liquide extracellulaire : il comprend le plasma, le liquide interstitiel… Son volume est maintenu constant par des
mécanismes de régulation.
- Le tissu de soutien : il comprend le tissu osseux, le tissu cartilagineux et le tissu conjonctif proprement dit.
- Le tissu adipeux : formé d’adipocytes, il représente 15 à 20% du poids corporel total chez l’homme et 25 à 30% du
poids corporel total chez la femme. Il constitue la réserve énergétique essentielle.
- La masse active : représentée par les muscles, les cellules, les parenchymes…
C’est l’équilibre des proportions entre ces différents compartiments qui permet de maintenir notre poids quasi-constant.

B. Poids normal
Le poids normal aussi dit idéal est déterminé par rapport à la
taille, le sexe et l’âge.

1. Chez le nourrisson et l’enfant


Leur poids normal est établi grâce aux courbes de poids
que l’on trouve notamment dans les carnets de santé. Un
nouveau-né pèse en moyenne 3,5 kg et mesure 50 cm.

2. Chez l’adulte
Il peut être défini par trois méthodes :

a. Tables de poids idéal


Figure 1 - Courbe de poids
Elles sont établies, comme celles des nourrissons, sur
la base du poids, de l’âge et du sexe par les compagnies d’assurance. En effet, plusieurs études statistiques ont
montré que les individus avec un excès de poids ont une espérance de vie plus courte.

b. Formule de Broca
La formule de Broca définit le poids idéal en déduisant 100 de la taille en cm. Pour un individu de 175 cm, le poids
idéal serait de 75 kg. Cette formule ne prend pas en compte le sexe ou la proportionnalité selon la taille.
𝑃𝑜𝑖𝑑𝑠 𝑒𝑛 𝑘𝑔 = 𝑇𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒 𝑒𝑛 𝑐𝑚 − 100

c. Formule de Lorentz
La formule de Lorentz est une sorte de formule de Broca améliorée. Elle prend en considération le facteur
proportionnel à la taille qui varie selon le sexe.
𝑇𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒 − 150
𝑃𝑜𝑖𝑑𝑠 𝑒𝑛 𝑘𝑔 = (𝑇𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒 𝑒𝑛 𝑐𝑚 − 100) − ( )
4 (𝐻) 2 (𝐹)

d. Calcul de l’IMC
𝑃𝑜𝑖𝑑𝑠 (kg)
L’IMC correspond au rapport entre le poids et la taille au carré1 : 𝐼𝑀𝐶 = 𝑇𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒 2 (𝑚2 )

 Dénutrition : inférieur à 16.5.


 Maigreur : entre 16.5 et 18.5.
 Normal : entre 18.5 et 24.5.
 Surpoids : entre 25 et 29.5.
 Obésité modérée : entre 30 et 34.5.
 Obésité sévère : entre 35 et 39.5.
 Obésité morbide : supérieur à 40.

1
Les valeurs sont issues du cours magistral assuré à l’hôpital Mustapha Pacha.
Sémiologie pondérale Page | 1
Faculté de médecine d’Alger - Sémiologie - Adam M. Roumani

e. Tour de taille
Il se mesure à la partie la plus étroite du tronc, au-dessus du nombril. Il est considéré comme élevé s’il est
supérieur à 88 cm chez la femme, et 102 cm chez l’homme.

C. Poids pathologique
Les variations de poids peuvent se faire aux dépens :
- Du secteur hydrique : déshydratation ou œdème.
- De la masse active ou grasse : amaigrissement ou obésité.

1. Excès de poids
Elle est de deux types : obésité ou œdème.

a. Obésité
o Définition
L’obésité est un excès de poids en rapport avec la masse grasse. Un sujet obèse est donc un individu dont le
poids est supérieur à 20% par rapport au poids normal (les excès hydriques sont exclus dans ce cas).

 Examen clinique :
o Le degré de surcharge pondérale : modérée (excès de 20 à 50%) ou sévère (excès de 50 à 200%).
o Le type d’obésité : androïde (partie supérieure du corps et paroi abdominale « en forme de pomme »),
gynoïde (ceinture pelvienne, hanches, membres inférieurs « en forme de poire »), mixte (globale),
cushingoïde (facio-tronculaire).
o Les signes accompagnateurs :
 Vergetures : plus ou moins larges, blanchâtres ou rougeâtres, intéressant particulièrement
l’abdomen, les cuisses et parfois les seins. Elles correspondent à la rupture des fibres élastiques
du derme et se voient dans les obésités d’apparition rapides. Elles sont particulièrement
nombreuses dans l’obésité cushingoïde.
 Cellulite : épaississement de la peau prenant l’aspect d’une peau d’orange. Intéresse notamment
les hanches et les cuisses.
o Dépistage des complications : mécaniques comme l’arthrose ou les troubles de la statique,
respiratoires comme une insuffisance respiratoire chronique pouvant évoluer en un syndrome
de Pickwick2, métaboliques comme le diabète, l’athérosclérose ou l’hyperlipidémie.

 INTERROGATOIRE
o Les modalités de prise de poids : considérant l’âge de début, les tailles vestimentaires successives,
le poids de naissance, et la rapidité de la prise de poids.
o Les circonstances déclenchantes : notamment si la prise est rapide, en cas de choc émotionnel, arrêt
d’une activité physique, arrêt du tabac ou traitement par des corticoïdes, antidépresseurs…
o Le comportement alimentaire : compulsion, grignotage, boulimie…
o Les dépenses énergétiques : activité professionnelle, sport…
o L’enquête psychologique : anorexie mentale…
o Les antécédents familiaux : obésité chez l’un des parents dans 80% des cas.

2
Le syndrome de Pickwick est une affection respiratoire durant laquelle l’individu obèse n’arrive pas à respirer assez rapidement et
assez profondément (état d’hypoventilation), ce qui induit une faible pression sanguine et un taux élevé de CO2.
Sémiologie pondérale Page | 2
Faculté de médecine d’Alger - Sémiologie - Adam M. Roumani

o Cause des obésités :


o Constitutionnelle : à début infantile.
o Psychogène : le plus souvent mixte, sans antécédents familiaux, souvent précédée d’une anorexie mentale.
o Endocrinienne : syndrome de Cushing.
o Neurologique : lésion de l’hypothalamus par traumatisme crânien ou tumeur cérébrale.

b. Œdèmes
o Définition :
Un œdème est une infiltration sous-cutanée en rapport avec une rétention hydrique, entrainant un excès de
poids aux dépens du compartiment liquidien extracellulaire. Elle est à soupçonner devant toute augmentation de
poids quotidienne de plus de 500 g.

 EXAMEN CLINIQUE
o Siège de l’œdème :
 Localisés :
 Soit au niveau des régions déclives : régions malléolaires, face interne du tibia (chez le sujet
debout) ou région lombaire et face interne des cuisses (chez le sujet allongé).
 Soit au niveau de régions où le tissus cellulaire est le plus lâche : paupières et mains.
 Généralisés : concernant tout le tissu cellulaire sous-cutané. Ils sont bilatéraux, symétriques, le
plus souvent associés à des épanchements de séreuses (plèvre : hydrothorax, péritoine : ascite).
Le tout réalise un tableau d’anasarque.
o Aspect de l’œdème :
 A l’inspection : augmentation du volume de la région touchée, peau lisse, luisante, effacement
des saillies et méplats.
 A la palpation : signe du godet (la pression du doigt laisse une empreinte sur la peau).
o Ancienneté de l’œdème :
 Récent : mou et prend bien le godet.
 Ancien : ferme et douloureux.

Sémiologie pondérale Page | 3


Faculté de médecine d’Alger - Sémiologie - Adam M. Roumani

Figure 2 - Signe du godet Figure 3 - Enfant atteint d'anasarque

o Cause de l’œdème :
o Rénale (syndrome nephrotique, glomérulonéphrite) ou hépatique (cirrhose) : œdème blanc, indolore,
mou, gardant bien le godet.
o Cardiaque (insuffisance cardiaque droite ou gauche) : œdème rose ou rouge violacé, douloureux, ferme,
gardant mal le godet.

c. Myxœdème
C’est une infiltration sous-cutanée de type mucoïde s’accompagnant d’un excès de poids. C’est un signe
caractéristique d’hypothyroïdie.

2. Déficit pondéraux
a. Amaigrissement
o Définition :
C’est une perte de poids en rapport avec la masse grasse. Il s’agit d’un symptôme important d’un grand nombre
de maladies. Il faut différencier amaigrissement et maigreur. Cette dernière est une insuffisance pondérale non
pathologique qui pourrait s’agir d’un état constitutionnel, stable, accompagné d’aucun trouble.

 INTERROGATOIRE
o La rapidité et l’importance de la perte de poids : plus il est massif et rapide, plus la valeur
sémiologique de l’amaigrissement est importante.
o L’anorexie : symptôme important responsable d’amaigrissement mais peut parfois manquer.
o Les signes associés : troubles digestifs (nausées, vomissements…), asthénie.

 EXAMEN CLINIQUE
L’on doit essayer d’apprécier l’état du pannicule adipeux (la peau parait flasque et trop grande pour le corps,
c’est notamment visible au niveau des bras, des cuisses et de l’abdomen) ainsi que la masse musculaire des
bras et des mollets.

o Cause d’amaigrissement :
o Avec anorexie :
 Origine psychologique : dépression nerveuse.
 Origine digestive : ulcère de l’estomac.
 Maladies générales : cancer, tuberculose.

Sémiologie pondérale Page | 4


Faculté de médecine d’Alger - Sémiologie - Adam M. Roumani

o Sans anorexie :
 Augmentation des dépenses énergétiques : hyperthyroïdie (par augmentation du métabolisme de
base), médicaments (extraits thyroïdiens comme la lévothyroxine), amphétamines.
 Pertes digestives : diarrhée chronique.
 Diabète sucré : insulino-privé (de type 1).

b. Déshydratation
Ce sont des états aigus, dus à une brutale diminution du volume liquidien extracellulaire ou intracellulaire.
o Déshydratation extracellulaire :
o Etude clinique :
 Perte de l’élasticité de la peau : recherche d’un pli cutané par pincement entre le pouce et l’index au
niveau de la face interne des cuisses et dans la région sous-claviculaire.
 Hypotonie des globes oculaires : ils paraissent enfoncés dans les orbites, yeux cernés.
 Hypotension artérielle : avec tachycardie.
 Oligurie : compensatrice.
 Perte de poids : (évidemment).

o Cause :
 Par fuite rénale : polyurie avec natriurèse élevée > 2 g/24h, à cause d’une insuffisance rénale chronique.
 Par fuite digestive : vomissements et/ou diarrhées, avec natriurèse basse < 500 mg/24h.
o Déshydratation intracellulaire :
Elle est rarement isolée, et souvent associée à une déshydratation extracellulaire. Elle se reconnait grâce aux
signes suivants :
o Soif intense.
o Sécheresse des muqueuses (notamment jugale).
o Polypnée, fièvre.
o Troubles de la conscience.
o Perte de poids (évidemment).
o Déshydratation globale :
Elle associe déshydratation extracellulaire et intracellulaire. Elle est due à des pertes digestives importantes.

D. Pour résumer

Excès Déficit
pondéral pondéral

Obésité Oedème Myxoedème Amaigrissement Déshydratation

Constitution-
Hépatique Avec anorexie Sans anorexie Fuite digestive
nelle

Psychogène Cardiaque Origine Dépenses


Fuite rénale
digestive énergétiques

Endocrinienne Rénal Origine Pertes


psychologique digestives

Neurologique Maladie Diabète sucré


generale insulino-prive

Sémiologie pondérale Page | 5