Vous êtes sur la page 1sur 72

DEDICACES............................................................................................................................

REMERCIMENTS………………………………………………………………………….3

AVANT-PROPOS…………………………………………………………………………...4

INTRODUCTION……………………………………………………………………………5

Présentation générale du Centre D’Enseignement et de Formation Technique


Industrielle(IP.NANFAH)………………………………………………………………...6

PREMIERE PARTIE : Journal de bord……………………………………………..12

DEUXIEME PARTIE : Pratique de l’enseignement ………………………………………21

TROISIEME PARTIE : Bilan du stage……………………………………………….......75

CONCLUSION………………………………………………………………………………78

FICHE DE NOTATION.........................................................................................................79

BIBLIOGRAPHIE…………………………………………………………………………..80

ANNEXES……………………………………………………………………………………81
DEDICACE
DEDICACE

A MON PAPA
BONGNENG
CELESTIN, à qui
je dois ma
réussite.
REMERCIEMENTS

L’accomplissement de la réussite de mon stage a été réalisé grâce au


concours de plusieurs personnes dont le soutien a été d’une aide précieuse pour
moi. Je tiens à leur exprimer ma gratitude et mes sincères remerciements à tous
ceux qui m’ont soutenu.
Particulièrement à :
DIEU TOUT PUISSANT à qui je rends grâce pour tous les biens faits et dont
il m’a comblé durant mon stage.

A la division des stages et de la formation continue pour le travail abattu afin


de faciliter le déroulement de mon stage.

A nos enseignants de l’ENSET de douala pour leurs disponibilités et


conseils
A l’administration d’INSTITUT POLYVALENT NANFAH pour
son accueil cordial et pour toutes les dispositions mises en place pour notre
intégration et déroulement de notre stage. Notamment à MONSIEUR Dieudonné
TSAQUE Censeur de l’enseignement technique de nanfah

A mon encadreur M. AYENDJI EMMANUEL pour son encadrement


et ses nombreux conseils tout au long de ce stage
A mes parents M. BONGNENG CELESTIN et Mme MEKEHAN
FLORENCE pour leur soutien matériel, financier, moral, et spirituel objet de la
réussite de mon stage.

Enfin, à tous mes amis, camarades et collègues pour leur amour fraternel à
mon égard.
Selon l’arrêté No 042/MESIRES du 09 septembre 1991 portant organisation des
enseignements et des évaluations à l’école normale supérieure d’enseignement technique (ENSET) de
l’université de DOUALA, tout étudiant à partir de la deuxième année du premier cycle doit effectuer
un stage pratique de pédagogie.

C’est donc dans ce contexte que vient s’ériger le stage pédagogique que nous avons effectué en
quatrième année du premier cycle a L’institut polyvalent nanfah (IP. NANFH).

Le stage étant donc pratique, c’est-à-dire se déroulant en milieu scolaire, il est impératif que chaque
étudiant fournisse à la direction de l’ENSET un rapport de fin stage qui comportera entre autres les
différentes activités exercées, les problèmes rencontrés. C’est donc sous cet angle que ce rapport vous
est présenté.
Du fait que l’enseignement occupe une place de choix dans notre pays, le
gouvernement camerounais, s’est penché beaucoup plus dans la formation des enseignants, et qui est
de nature à encourager ; il en ressort de l’arrêté N0 042/MESIRES DU 09 SEPTEMBRE 1991, portant
organisation des enseignements et des évaluations à l’école normale supérieure d’enseignement
technique (ENSET) de l’université de DOUALA, prévoir en son sein à partir de la deuxième année du
premier cycle un stage pratique de pédagogie et/ou industriel.

En ce qui nous concerne, il s’agit d’un stage pédagogique d’une durée de quatre semaines, permettant
aux élèves professeurs que nous sommes de :

 Vivre les réalités des salles de classe, réalités globales ou l’on retrouve tous les

Éléments concernant l’enseignement et l’apprentissage.

 Se familiariser avec le milieu professionnel.


 Développer progressivement ses capacités et aptitudes propres à l’exercice de la
profession
 De mettre en pratique de nombreuses théories étudiées à l’école normale.
 D’être évaluer afin de vérifier nos acquisitions dans la profession d’enseignant.
C’est dans la même logique que j’ai eu la m’amabilité d’effectuer du 05février au 02mars 2018 mon
stage pédagogique à l’institut polyvalent nanfah de douala. Durant cette période, j’ai acquis un certain
nombre de connaissances concernant le métier d’enseignant. Ce sont ces apprentissages et
connaissances acquis qui m’ont permis de rédiger ce document qui représente un compte rendu des
activités menées pendant le stage.

C’est ainsi que dans le présent rapport, nous vous offrons dans sa première partie, la présentation de
l’institut polyvalent nanfah (IP. NANFAH). Dans la deuxième partie, le déroulement du stage (journal
de bord) c'est-à-dire les événements pédagogiques qui se sont déroulés chaque semaine. Dans sa
troisième partie, la pratique de l’enseignement et enfin dans sa quatrième partie, le bilan de stage. Ce
rapport se termine par les différentes fiches d’évaluation.
PRESENTATION DE L’I.P
NANFAH

Il sera question pour moi, ici, de faire un aperçu du cadre dans lequel s’est déroulé mon stage. En
partant de sa situation géographique à son organigramme de fonctionnement en passant par ses
différentes sections.

PRESENTATION GENERALE DE NANFAH

L’institut polyvalent NANFAH en abrégée IP NANFAH est situé dans la région du Littoral,
département du Wouri ayant Douala pour chef-lieu, et dans l’arrondissement de Douala Vème.
L’institut polyvalent NANFAH a été créé en 1994, Juxtaposé entre le quartier MAKEPE et le quartier
Bonamoussadi. Sa situation géographique est donnée à la page suivante.
Ce collège reçoit toute personne sans différenciation de sexe et comporte deux sections
d’enseignements à savoir :

 L’Enseignement Technique Industriel avec ses neuf spécialités, il s’agit de :


Génie Civil (F4)
Métiers Bois
Menuiserie Ebénisterie (MEB)
Electrotechnique (F3)
Electronique (F2)
Mécanique Automobile (MA)
Froid et Climatisation (F5)
Action et Communication Commerciales (ACC)
Comptabilité et Gestion (CG)
 L’Enseignement General

L’institut polyvalent nanfah est composé également :

- Un bloc administratif composé du bureau de la principale, des bureaux des différents


responsables des deux censeurs, de la salle des professeurs, et bien d’autres petites pièces à
usages Divers.
- Plusieurs bâtiments pour les différentes classes du collège
- Une salle multi média, des ateliers, des salles de dactylographie et de gestion comptable.

A-1- VOIES D’ENTREE A L’INSTITUT POLYVALENT NANFAH (IP. NANFAH)

L’entrée à l’institut polyvalent nanfah se fait par étude des dossiers. L’enseignement étant (technique),
et (général) les candidats à l’entrée doivent être titulaire d’un BEPC ou d’un CAP, pour le second
cycle et le CEP pour le premier cycle.
Etude de dossier 1ère et 2nde Cycle
BEPC CEP
ET CAP

Enseignement technique
Enseignement général
industriel
BACF2, F3, F4 BA, F4 TP, F4
BE, F5 BT C IS, MA,

Emploi Etude supérieure


Cette partie décrit sommairement et chronologiquement les activités menées pendant notre stage tout
en indiquant les acquis de l’ENSET appliques, les nouveaux acquis et les réactions ou réflexions sur
citées par ces activités.
PREMIERE SEMAINE : DU 05 AU 09 FEFRIER 2018

Jeudi 08 février 2018 : 7h

Conformément aux prescriptions communiquées dans le guide des stages, nous nous sommes
présentés à la première heure à l’institut polyvalent nanfah (IP. NANFAH) c'est-à-dire à 7 heures 15
minutes.

Malheureusement pour nous cette semaine était marquée par la fête de la jeunesse, avec la fermeture
des ateliers cette semaine et le 11 février tombé dimanche dont il n’y a pas eu cours ce jour-là.

Résumé des activités de la semaine

Semaine de la jeunesse essentiellement meublée des activités culturelles en rapport avec la fête de la
jeunesse.

DEUXIEME SEMAINE : DU 12 AU 16 FEVRIER 2018

Jeudi 15 février 2018 : 7h

Nous nous sommes présentés à la première heure à l’institut polyvalent nanfah, direction
dans la salle des professeurs. Dès 8 heures, le chef de l’établissement fait son arrivée. Mot de
bienvenue à tous les stagiaires présents, et nous demande de patienter l’arrivé du censeur de
l’enseignement industriel. Dès 10 heures le censeur fait son arrivé au collège. Mot de bienvenue à tous
les stagiaires et s’excuse pour le retard, il présente en quelque mot le fonctionnement de son
établissement et nous prodigue quelques conseils à suivre l’hors de notre stage au sein de son
établissement. Ensuite, distribution des emplois de temps aux stagiaires avec affectation des
encadreurs. A 11 heures15 minutes visite des lieux avec mon encadreur Mr AYENDJI
EMMANUEL auquel je me présente dans toutes ces salles d’applications (2éme année MARE ;1ére
année ;2nd F2 ; Tle MA.). Et me suggère les classes (2éme année MARE ; 1ére année auquel on ferra
DESSIN TECHNIQUE) et d’autre salle j’assiste seulement avec d’autre collègue.

Vendredi 16 février 2018

Remise solennel de nos diplômes par conséquent se jour il n’y avait par cour à tous les
stagiaires du niveau 4.

RESUME DES ACTIVITES DE LE SEMAINE


Durant cette semaine, j’ai essentiellement procédé à la prise de contact avec l’encadreur et les
élèves, l’observation de la méthode d’enseignement. J’avais également la gestion des documents
administratifs à savoir le remplissage des cahiers de texte et les registres d’appel.

TROISIEME SEMAINE : DU 19 AU 23 FEVRIER 2018

Jeudi 22 Février 2018 : 7h00-08h25

J’arrivée au collège à 07 heures 15 minutes, direction en salle des professeurs je


rencontre mon encadreur, ensemble nous nous dirigeons en 2nd F2 et continu le cour sur LES
CALCULS DES MOMENTS VECTORIELS.

08h25-12h00

Il est 08h25 heures quand mon encadreur et nous (avec d’autres stagiaires) arrivons
en classe de 2éme année MARE. Après les salutations mon encadreur a débuté le cours sur LES
PROJECTION DES VUES. Après la pause cet a dit 12h40 nous nous dirigeons en classe de Tle MA
pour de liaison mécanique et hydraulique (LMH), après salutation des élevés, l’encadreur m’a
demandé de préparer le cours de la prochaine séance en 1ére année qui portait sur LES TRACES
GEOMETRIQUES ELEMENTAIRES.

Vendredi 23 Février 2018 : 7h00-12h00

Il est 7h heures quand je fais mon arrivée à l’IP NANFAH, puis direction la salle
des professeurs. À 07 heures 30 minutes je rencontre avec mes collègues notre encadreur, par la suite
on se dirige en 1ére année auquel il nous montre les directives pour l’élaboration du cour de DESSIN
avec les tous petit de 1ére année, et mon collègue fini la leçon qui portait sur LES COTATIONS
DIMENSIONNELLES. Apes se cour (à 12h00) mon encadreur control mon cour que j’ai préparé qui
sera élaboré la séance prochaine.
RESUME DES ACTIVITES DE LE SEMAINE

Durant cette semaine, j’ai essentiellement procédé à l’observation de la méthode d’enseignement.


J’avais également la gestion des documents administratifs à savoir le remplissage des cahiers de texte
et les registres d’appel.

QUATRIEME SEMAINE : DU 26 FEVRIER AU 02 MARS 2018

Jeudi 01 mars 2018 : 07h

Il est 07h15minutes quand j’arrive au collège, direction la classe des professeurs


auquel je rencontre mon encadreur, ensemble on se dirige en 2nd F2 pour faire les révisions pour mieux
préparé les compositions qui se tiendrons la semaine prochaine.

08h25- 12h00

Il est 08h25minutes quand nous entrons en salle de 2éme année MA , mon


collègue stagiaire commence les révisions sur les projections orthogonales , et mon encadreur en suite
prend le relais et fait une révision générale sur toutes les leçons qui feindront en composition.

Vendredi 02 mars 2018 : 07h

Il est 7h heures quand je fais mon arrivée à l’IP NANFAH, puis direction la
salle des professeurs. À 07 heures 30 minutes je rencontre avec mes collègues notre encadreur, par la
suite on se dirige en 1ére année auquel je dispense le cour de DESSIN TECHNIQUE qui portais sur
les TRACES GEOMETRIQUES. Après cette leçon nous nous dirigeons vers le censeur pour les
signatures et la récupération des ATTESTATIONS DEFINITIVE DE FIN DE STAGE.
Résumé des activités de la semaine

En dehors des taches habituelles j’ai dispensé la leçon et j’ai conseiller mes élèves pour la
composition qui débutera la semaine prochaine.
Dans cette partie, il sera question de compiler toutes les fiches et documents relatifs aux actes
pédagogiques posés pendant le stage par le stagiaire.
Cette partie contient le bilan du stage fait par le stagiaire et ses fiches d’évaluation visées par le
maitre d’application.
I ASPECTS SIGNIFICATIFS DU STAGE

Au terme de notre stage pédagogique, le stagiaire que nous sommes peut affirmer avoir les armes pour
faire face à une carrière d’enseignant en ce sens ou nous avons appris à gérer les documents
administratifs, à suivre la progression logique des cours préétablis par le ministère en charge de
l’enseignement secondaire.

II ASPECTS NEGATIFS

Nous déplorons la faite que pendant notre stage nous n’ayons eu l’occasion de parcourir toutes les
matières au programme des MA afin de savoir les difficultés de la préparation et de la présentation de
chaque matière.

Nous déplorons également le faite que tous les collèges et lycées n’aient pas en leur sein toutes les
filières, ce qui contraint certains stagiaires d’aller des villes autres que ce qu’ils auraient souhaité avec
toutes les difficultés que cela suppose. Nous déplorons aussi l’absence de certains encadreurs.

III SUGGESTIONS

Bien dans les collèges et lycées technique chaque matière n’intervenant que trois fois pour les trois
salles de classe et qu’on y retrouve souvent plus de cinq stagiaires, nous suggérons que les stagiaires
soient programmés de manière à couvrir la majorité des matières de spécialité. Et qu’on trouve des
voies et moyens afin que les encadreurs n’abandonnent plus les stagiaires le jour des examens
pédagogiques.

En outre, proposons au pouvoir publics de bien vouloir mettre à la disposition des stagiaires un
minimum vital leur permettant de palier a certaines difficultés pendant le déroulement de leur stage
académique.
Le stage pédagogique dans ses objectifs, vise à amener les élèves professeurs que nous sommes à
joindre la pratique à la théorie ; ceci en développant en nous les qualités personnelles et
professionnelles requises chez un enseignant en nous permettant de mettre en évidence toutes les
méthodes d’enseignement, les différents comportements à observer dans le cadre de la gestion d’une
classe. Ces objectifs ont-ils été atteints ? Nous laissons le soin à nos encadreurs de répondre à cette
question.

Le stage effectué du 0 5 Février au 02 Mars 2018 à l’institut polyvalent nanfah(IP NANFAH) s’est
achevé avec un bilan positif, car tout au long du stage, nous avons acquis de nouvelles connaissances,
nous avons pu mettre en valeur celles acquises à l’ENSET et en plus de cela elles nous ont permis une
intégration dans le milieu scolaire et une confrontation aux réalités du terrain. De ce fait, nous pensons
être mieux préparé pour affronter tous les obstacles de la vie professionnelle d’un enseignant, grâce à
notre vigueur, notre enthousiasme et au soutien de nos collègues.

Par ailleurs, nous souhaitons rappeler à la division des stages et de la formation continue que la
période et le temps mis à notre disposition pour le stage ne sont pas suffisants pour permettre à l’élève
professeur de mesurer le degré de compréhension des élèves dont il a la charge.
FICHE DE PREPARATION D’UNE LEçON THEORIQUE
Matière / Subject : Technologie Professionnelle Niveau / level : A4 MEFE

Enseignant / Teacher : TSAFACK Derrick Perrin Local : salle de classe

Titre de la leçon / Title of the lesson :ASSEMBLAGE PAR RIVET Durée: 120 min

OBJECTIFS/OBJECTIVES
1. Objectif général / General objective : ce cours vise à rendre l'élève capable d’identifier un assemblage
par rivet
2. Objectifs spécifiques / specific objectives : à la fin de cette leçon, l'élève devrait être capable de :
 Définir assemblage riveté
 Réaliser un assemblage riveté tout en tenant compte de ses differents aleats :choix du
rivet,diametre de percage des pieces à assembler.
TABLEAU SYNOPTIQUE
ETAPES CONTENUS MOYENS DUREES
Voix, la craie, le
1 ASSEMBLAGE PAR RIVET tableau pièce en
aluminium
I- DEFINITION : ASSEMBLAGE RIVETE, Voix, craie, tableau
2
RIVET
3 II- LES CARACTERISTIQUES D’UN RIVET Voix, craie, tableau
4 III- CLASSIFICATION Voix, craie, tableau
5 IV- CHOIX DU RIVET Voix, craie, tableau
Voix, craie, tableau
6 V- CALCULDU NOMBRE DE RIVET
VI- IMPLANTATION Voix, craie, tableau
7

VI-1- VALEUR DES PAS ET Voix, craie, tableau


8
VI-2- PREPARATION DES PIECES à Voix, craie, tableau
9
RIVETER
10 VII- REGLE GENERAL DE POSE Voix, craie, tableau

11 A- MISE EN PLACE DES PIECES Voix, craie, tableau


12 B- MISE EN PLACE DES RIVETS
13 C- ACOSTAGE DES PIECES
14 D- FORMATION DE LA RIVIERE
15 VIII- DEFAUTS DES RIVURES ET
LEURS CAUSES
16 IV- RIVETS SPECIAUX
17 IV-1 DIFFERENTS TYPES
FICHE DE DEROULEMENT DE LA LECON
LESSON WORKING STATEMENT SHEET

OBJECTIFS ACTIVITES ACTIVITES EVALUATION MATERIEL


ETAPES CONTENU TEMPS
SPECIFIQUES D'ENSEIGNEMENT D'APPRENTISSAGE FORMATIVE DIDACTIQUE

Sympathiser et
Bonjours avec un sourire
mettre les élaves en
1 Préambule affectif radieux en regardant les 02 min
situation de
apprenant.
réceptivité

Chaque élève devra Amener les élèves à -l’élève découvre le Le professeur pose des -Craie, Voix, Les
être capable de découvrir le titre de la titre et reste attentif questions pour amener planches, Les
2 Préambule cognitif leçon pièces en, 08 mn
trouver le thème de aux objectifs énoncés les élèves à découvrir le
aluminium,
la leçon par le professeur titre de la leçon Torchon, tableau

Les élèves acquièrent


I- définition Qu’est-ce qu’un -Craie, Voix, Les
Définir:Assemblage Ecrire la définition et les connaissances
3 assemblage riveté, un planches, Torchon, 10 mn
Riveté , Rivetage, explication transmises et
Rivet rivetage, un rivet tableau
prennent des notes

Les élèves acquièrent


II- Quelles sont les - Craie, Voix, Les
citer les Ecrire caracteristiques les connaissances
4 caracteristiques caracteristiques d’un planches, Torchon, 10 min
caracteristiques d’un d’un rivet au tableau transmises et
rivet d’un rivet rivet ? tableau
prennent des notes
Les élèves acquièrent
-Craie, Voix, Les
Citer les differents Ecrire les DIFFERENTS TYPES les connaissances Citer les differents tetes
5 planches, Torchon, 30miin
types tete de rivets III- classification DE RIVETS au tableau transmises et de rivets
tableau
prennent des notes

Citer les qui IV-Choix du rivet Ecrire ce qui conditionne le Les élèves acquièrent Qu’est ce qui caractérise
caractéristique du choix du rivet au tableau le choix du rivet? -Craie, Voix, Les
les connaissances
6 choix d’un rivet? et explication planches, Torchon, 20 min
transmises et
tableau
prennent des notes

Calculer le nombre de V- Calcul du nombre Ecrire comment Calculer Les élèves acquièrent Calculer le nombre de
rivet de rivets N le nombre de rivets au les connaissances rivet -Craie, Voix, Les
7 tableau et explication transmises et planches, Torchon, 10 min
prennent des notes tableau

Savoir comment VI- IMPLANTATION Ecrire comment sont Les élèves acquièrent Savoir comment
implanter les rivets implanté les rivets les connaissances implanter les rivets -Craie, Voix, Les
8 transmises et planches, Torchon, 20 min
prennent des notes tableau

VI-1- Valeur des pas Enoncer les questions Les élèves acquièrent Vérifier si les élèves ont
-Craie, Voix, Les
et pince les connaissances pris connaissances des
9 planches, Torchon, 10min
transmises et exercices
tableau
prennent des notes
Ecrire comment Les élèves acquièrent
-Craie, Voix, Les
Citer les differents les connaissances comment préparer une
10 VI-2- Préparation préparer une piece à planches, Torchon, 30miin
types de rivets transmises et piece à riveté ?
riveté tableau
des pieces à riveter prennent des notes

Citer les règle VII-Règle générale Les élèves acquièrent Quelles sont les étapes
-Craie, Voix, Les
générales de pose des de pose les connaissances qui neccessite la
11 planches, Torchon, 20 min
rivets transmises et réalisation d’un
tableau
prennent des notes assemblage par rivet?

A- Mises en place Ecrire comment Calculer Les élèves acquièrent


-Craie, Voix, Les
des pieces le nombre de rivets au les connaissances
12 planches, Torchon, 10 min
tableau et explication transmises et
tableau
prennent des notes

Citer les B- Mise en place Les élèves acquièrent


-Craie, Voix, Les
des rivets les connaissances
13 planches, Torchon, 20 min
transmises et
tableau
prennent des notes

C- Accostage des -Craie, Voix, Les


14 pièces planches, Torchon, 10min
tableau
Les élèves acquièrent
-Craie, Voix, Les
les connaissances
15 D- Formation de la planches, Torchon, 30miin
transmises et
tableau
rivière prennent des notes

Citer les défauts des VIII-Defauts des Ecrire les defauts et les Les élèves acquièrent Quels sont les defauts et
-Craie, Voix, Les
rivures et leurs causes rivures et leurs causes des rivure au les connaissances les cause des rivures?
16 planches, Torchon, 20 min
causes tableau et explication transmises et
tableau
prennent des notes

citer les IX- Rivets spéciaux Ecrire les domaines Les élèves acquièrent Citer quelques domaines
-Craie, Voix, Les
d’utilisations des rivets les connaissances d’utilisation des rivets
17 planches, Torchon, 10 min
spéciaux transmises et spéciaux?
tableau
prennent des notes

Citer les differents X- Differents types Ecrire les differents types Les élèves acquièrent Quels sont les differents
-Craie, Voix, Les
types de rivets de rivets de rivets au tableau les connaissances types de rivets ?
18 planches, Torchon, 20 min
transmises et
tableau
prennent des notes

Résoudre les EXERCICES Enoncer les questions écrivent Vérifier si les élèves ont
-Craie, Voix, Les
exercices D4APPLICATIONS pris connaissances des
19 planches, Torchon, 10min
ET DE exercices
tableau
CONSOLIDATIONS
EXAMEN PRATIQUE DE PEDAGOGIE :
LECON THEORIQUE
TABLE DES MATIÈRES

GG
DOSSIER PROFESSEUR…………………………………………………………................................2

FICHE DE PRÉPARATION....................................................................................................................3

TABLEAU SYNOPTIQUE………………………………………………....................................………3
Bibliographie ...........................................................................................................................................4
Fiche de déroulement ……………..............................................................… 5
Leçon sur le calcul de l’intensité et la puissance d’un générateur en
soudage.................................................................................................................................8
Dossier élève......................................................................................................9
DOCUMENT
PROFESSEUR
FICHE DE PREPARATION

Etablissement : C.E.F.T.I
Enseignant : TSAFACK Derrick Perrin
Cours de : CALCUL PROFESSIONNEL
Classe de: A4 MEFE /COOM Local: SALLE A4 MEFE
Durée: 100mn
Sujet à couvrir: CALCUL DE L’INTENSITE ET LA PUISSANCE D’UN
GENERATEUR DE SOUDAGE

Objectifs spécifiques:
A la fin de cette leçon, l’élève de A4 MEFE devrait être capable de:
Définir le soudage à l’arc électrique avec électrodes enrobées;
Calculer l’intensité de courant de soudage à l’arc électrique avec
électrodes enrobées ;
Calculer la puissance d’un générateur
Méthode d'enseignement: exposé magistral, active et participative
Tableau synoptique:

Durée Contenu Moyens d’enseignement


VIII-1- DEFINITION DE LA Tableau, document élève, voix
SOUDURE A L’ARC ELECTRIQUE
AVEC ELECTRODES ENROBEES
VIII-2-choix de l’électrode (calculer Tableau, document élève, voix,
le diamètre) support
VIII-3-Calcul de l’intensité en Tableau, document élève, voix,
soudage support
VIII-4-Calcul de la puissance d’un Tableau, document élève, voix
générateur support
EXERCICE D’APPLICATION Tableau, document élève, voix,
support
EXERCICE DE Tableau, document élève, voix,
CONSOLIDATION support
CONCLUSION Tableau, document élève, voix,
support
Bibliographie:
 CH. LOBJOIS Technologie Professionnelle pour le Chaudronnier
Tome II édition
FOUHER.PARIS
 Jean BASSINO Technologie en Ouvrages Métalliques Tome I
éditions Foucher 128, rue
de Rivoli-Paris (1er)
BETENE EBANDA Fabien, Cours de didactique Spéciale, ENSET
de Douala, Année académique 2016 – 2017 ;
FICHE DE DEROULEMENT
Objectifs Contenu Activité Activité Matériel Evaluation Duré
spécifiques d’enseignement d’apprentissage Didactique e

focaliser l’attention préambule Acte de politesse : Bonjour - Voix SILENCE 3mn


des apprenants sur
le sujet de la leçon

- Définir soudure à VIII-1 –Définir la -Faire noter aux Reçoivent les - Voix Qu’est-ce 5mn
l’arc électrique soudure à l’arc élèves la définition de documents élèves - Tableau qu’une
avec électrode électrique avec soudage à l’arc - Document soudure à
enrobée -Suivre et recopier élève
électrode enrobée électrique dans le l’arc
les notes dans le - craie
document élève électrique?
document élève

- Choix de VIII-2- Choix de -Faire noter le choix Suivre les - Voix Calculer le 5mn
l’électrode l’électrode de l’électrode explications et - Tableau diamètre de
(calcul du prendre les notes - Craies l’électrode
diamètre) -Poser les questions - Document
dans le document pour une tole
élève
-Répondre aux élève de 2mm à
questions souder ?
Poser les questions

Répondre aux
questions
- Calculer VIII-3-Calcul de -Faire noter la formule Suivre la lecture - Voix Calculer 15mn
l’intensité en l’intensité en permettant de calculer - Tableau l’intensité de
soudage Suivre les - Craie
soudage l’intensité de courant soudage pour
explications - Document
en soudage une électrode
élève
Prendre les notes de Ø2mm?
-Expliquer

- Calculer la VIII-4-calcul de la -Faire noter la formule Suivre la lecture - Voix 10mn


puissance d’un puissance d’un permettant de calculer - Tableau Calculer la
générateur Suivre les - Craies
générateur la puissance d’un puissance d’
explications - Document
générateur un générateur
élève
Prendre les notes dont la
tension à
vide est
de70volt et
110 A
d’intensité
- TRAVAUX Exercice -Traiter intégralement Suivre - Voix Definir 10mn
DIRIGES d’application l’exercice attentivement la - Tableau soudure à
d’application correction de - Craies l’arc
- Document
l’exercice électrique
élève
d’application ; calculer le
poser les questions diamètre de
et recopier l’électrode
intégralement Calculer
l’exercice l’intensité de
soudage
Calculer la
puissance d’
un générateur
dont la
tension à
vide est
de70volt et
110 A
d’intensité
CHAP VIII: CALCUL DE L’INTENSITE ET LA PUISSANCE
D’UN GENERATEUR DE SOUDAGE

VIII-1- DEFINITION du soudage à l’arc électrique (procédé


111)
Le soudage à l’arc électrique est un procédé qui consiste
à assembler deux pièces de même nature ou de nature
différente en produisant en même temps la fusion de leur
bords et celle de la baguette de métal de façon à obtenir
âpres solidification un joint aussi homogène que possible

VIII-2- CHOIX DE L’ELECTRODE

Exemple : Pour choisir une électrode, il faut tenir compte de la formule suivante :
D =(e /2+1)
Comment feriez-vous le choix de votre électrode si l’on vous donnait une tôle de
2 mm à souder ?

VIII-3- CALCUL DE L’INTENSITE

Le calcul de l’intensité en soudage se fait par la relation :


IS = 50(D – 1)
Exemple: Calculer l’intensité en soudage de deux pièces à souder
bord à bord avec une électrode de D = 3,15mm

VIII-4- CALCUL DE LA PUISSANCE D’UN GENERATEUR

Le calcul de la puissance d’un générateur se fait par la formule :


P = IS × U0 avec : IS = intensité de soudage et U0 = tension à vide
du poste. Exemple: calculer la puissance d’un générateur dont la
tension à vide est 70 volt et l’intensité du courant fourni est 110 A
DOCUMENT
ELEVE
CALCUL DE L’INTENSITE ET LA PUISSANCE
CHAP VIII: D’UN GENERATEUR DE SOUDAGE

VIII-1- DEFINITION du soudage à l’arc électrique(procédé


111)

Le soudage à l’arc électrique


.................................................................................................................................
.................................................................................................................................
.................................................................................................................................
.................................................................................................................................
................................................................................................................................
............................................................

VIII-2- CHOIX DE L’ELECTRODE

Pour choisir une électrode, il faut tenir compte de la formule suivante :


D = ...............

Résolution de l’ exemple :................................................................................

VIII-3- CALCUL DE L’INTENSITE EN SOUDAGE

Le calcul de l’intensité en soudage se fait par la relation :


IS = ................................
Résolution de l’exemple :................................................................................

VIII-4- CALCUL DE LA PUISSANCE D’UN GENERATEUR


Le calcul de la puissance d’un générateur se fait par la formule :
P = .............................

Résolution de l’exemple :................................................................................


EXERCICE D’APPLICATION :

1) Définir soudage à l’arc électrique


2) Vous êtes appelé à réaliser un conduit de fumer avec une
tôle d’épaisseur 2mm
a- le choix du diamètre de votre électrode et il sera de
combien ?
b- Calculer l’intensité de soudage Is.

SOLUTION DE L’EXERCICE D’APPLICATION

EXERCICE DE CONSOLIDATION :

1) Définir soudage à l’arc électrique


2) Vous êtes appelé à réaliser une virole avec une tôle d’épaisseur 4mm
a- Calculer le diamètre de l’électrode
b- Calculer l’intensité de soudage Is.
c- calculer la puissance du générateur P
Bibliographie:
 CH. LOBJOIS Technologie Professionnelle pour le
Chaudronnier Tome II édition
FOUHER.PARIS
 Jean BASSINO Technologie en Ouvrages Métalliques Tome
I éditions Foucher 128, rue
de Rivoli-Paris (1er)
BETENE EBANDA Fabien, Cours de didactique Spéciale,
ENSET de Douala, Année académique 2016 – 2017 ;
EXAMEN PRATIQUE DE PEDAGOGIE :

LECON PRATIQUE
SOMMAIRE
 DOSSIER
PROFESSEUR……………………………………………………….. 2
 FICHE DE PREPARATION DE LA SEANCE.......................................3
 TABLEAU SYNOPTIQUE……………………………………………... 3
 REFERENCES
BIBLIOGRAPHIQUES.............................................................................................................3

 MISE EN SITUATION…………………………………………………. 4
 DESSIN D’ENSEMBLE DE LA PIECE…………………………………4
 DESSIN DE DESSIN DE DEFINITION DE LA
PIECE……………………………………………………………..………5
 AVANT PROJET DE FABRICATION……………………..………… .6
 FICHE DE DEROULEMENT....................................................................8
 FICHE DE
DEMONSTRATION……………………………………………………10
 SCHEMA DE MANIPULATION…………………………………….13
 FICHE DE SUIVI………………………………………..................... 15
 DOSSIER ELEVES……………………………………………………16
DOSSIER
PROFESSEUR
FICHE DE PREPARATIONDE LA LECON

Nom de l’établissement :C.E.F.T.I

Enseignant :TSAFACK Derrick Perrin


Cours de : TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE ET TAVAUX PRATIQUES
Classe de : A4COOM Local : Salle de classe Durée :100 min
Sujet à couvrir : REALISATION D’UN TARAUDAGE MANUEL SUR UNE PIECE

Objectifs spécifiques :
A la fin de cette leçon l’élève devrait être capable de :

 Tarauder un trou à l’aide d’un jeu de taraud à main.

Moyens d’enseignement : voix, polycopié, Tableau noir


Tableau synoptique :
ETAPE ACTIVITES MATERIELS DUREE

I Préambule cognitif et affectif ; Mise en situation et 10mn


Voix, craie et
présentation générale du thème polycopie

II Démonstration et exécution du TP Voixet 15mn


polycopie
III Rotation des groupes Fiche de suivie 20mn

IV Conclusion générale polycopie 20mn

V CONCLUSION Regrouper le matériel utilisé ; Nettoyage Sceau ;pelle à ordure 25mn


de l’atelier ;vérification des élèves présent au TP

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

1. Charles Augustin MPAKOsupport de cours (ANALYSE DE FABRICATION) 1ère Edition Avril 1998 pages
57.
2. JEAN LOUIS FANCHON, Avril 2007, GUIDE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES
INDUSTRIELLES, Edition : Isabelle Hannebicque / Patrick Gounidou 593 pages, page 71-80
Titre de la leçon : REALISATION D’UN TARAUDAGE MANUEL SUR UNE PIECE

I- MISE EN SITUATION

Compte tenu de l’immobilité de l’étau sur la table de la perceuse dans notre atelier, On se
propose de réaliser manuellement un taraudage à partir d’une pièce en acier non allié S235
(LARDON) utilisé pour la fixation de celui-ci d’où notre leçon d’aujourd’hui qui portera sur
la Réalisation d’un taraudage manuel sur une pièce.

DESSI D’ENSEMBLE

NOMENCLATURE

02 01 Lardon S235 usinée


01 01 Vis CHc M12 S235 commerce
rep Nb désignation matière observation
II- DESSIN DE DEFINITION DU LARDON.

Remarque : après le perçage du trou, on chanfreine de deux cotés pour facilité la pénétration
du taraud.

III- CALCUL DU DIAMETRE DE PERÇAGE


le diamètre de perçage dépendra directement Du diamètre de taraudage: le diamètre de
perçage est égal au diamètre de taraudage moins le pas en millimètres.

Ø Perçage = Ø taraud - Pas


AVANT PROJET DE FABRICATION

PHASE SOUS-PHASE DESIGNATION SURFACE USINER OBSERVATION

10 CONTROLE DE BRUT POSTE de métrologie réalisé

20 31 PERCAGE PERCER D1F réalisé

32 CHANFREINAGE CHANFREINER C2F Réalisé

30 CHANFREINAGE CHANFREINER C1F Réalisé

40 TARAUDAGE TARAUDER A1F A Réaliser

50 51 FRAISAGE FRAISER F5F ET F10F NON réalisé

52 FRAISAGE FRAISER F6F ET F9F NON réalisé

60 CONTROLE FINAL POSTE de métrologie NON réalisé


IV- LES OUTILS

Pour réaliser un taraudage nous avons besoin de :


 Un jeu de trois tarauds pour effectuer le taraudage.
 Un tourne à gauche pour tenir le taraud.
 Une équerre pour contrôler la perpendicularité.
 Une huile de taraudage pour la lubrification.
 Un tampon fileté M12x1, 75 pour le contrôle.
VI- FICHE DEROULEMENT

ETAPES OBJECTIF ACTIVITES TECHNIQUE DE DEMONSTRATION OU MATERIEL DUREE


N° OPERATIONNEL D’APPRENTISSAGE DEMARCHE OPERATIONNNELLE DIDACTIQUE
1 Préparer le poste de - Vérification de l’état de Etau d’établir
travail fonctionnement de l’étau Opération de préparation exécutée à l’avance par Pièce
- Vérification de l’enseignant Tourne-à-gauche Hors
l’existence de l’outillage Jeu de taraud chrono

2 Monter la pièce à Montage de la pièce - Nettoyer les mors de l’étau - pinceau


l’étau - Placer la pièce en respectant la mise en position 1mn
du contrat de phase Bloquer la pièce par
serrage concentrique

3 Monter le taraud - placé le taraud dans le tourne-à-gauche puis serrer


ébaucheur dans le Montage du taraud correctement. Tourne-à-gauche
tourne-à-gauche ébaucheur Taraud ébaucheur 1mn

4 . perpendiculairement à la pièce, commencer à - Tourne-à-gauche


Exécuter le Taraudage (ébauche) visser lentement tout en maintenant fermement la - Taraud N°1
taraudage à l’aide du position. ébaucheur 3mn
taraud ébaucheur . Visser jusqu’à résistance de la matière puis - Huile
Desserrer d'un demi-tour et lubrifier à l'huile de
coupe. continuer en dévissant et en lubrifiant tous
les deux tours.
5 Exécuter le . après extraction du taraud ébaucheur, bien Tourne-à-gauche 3mn
taraudage à l’aide du Taraudage (demi-finition) nettoyer. faire la même opération avec Taraud N°2
taraud intermédiaire. l’intermédiaire (deux saignées). Ne pas forcer intermédiaire
Huile
le taraud dans l'empreinte précédente.
Le pinceau

Terminer au taraud de finition (sans saignée) en Tourne-à-gauche


Exécuter le nettoyant entre les passes. Taraud N°2
6 taraudage à l’aide du intermédiaire 3mn
taraud finisseur Taraudage (finition) Huile
Le pinceau

7 Contrôler Nettoyer correctement la pièce ensuite relever les


Contrôle cotes à l’aide du tampon fileté M12x1,75
1mn
VII-FICHE DE DEMONSTRATION

TP N° 2 Titre : Réalisation d’un taraudage manuel sur une pièce

Classe A4 MEFE Nom de l’élève Enseignant TSAFACK Derrick Perrin Etablissement CEFTI

ETAPES SEQUENCES DE DEMARCHE OPERATIONNNELLE MATERIEL DURE OBSERVATIONS SCHEMA


L’ACTIVITE MANIPULATIONS DIDACTIQUE E COMMENTAIRES
D’APPRENTISSAGE

Hors Toutes cotes doivent être


- Vérifier et ébavurer la pièce - Lime plate ½ chron conformes aux cotes
1 Contrôle de la pièce - Mesurer les dimensions et relever les douce o données sur le dessin de
reçue valeurs lues - PC 1/50e définition
- Fixation de la - Equerre La face à travailler ne doit
pièce sur l’étau Prés-requis (veiller à ce que la pièce soi 02mi pas être trop éloignée des
2 bien positionnée et bien serrer) n mors de l’étau

placé le taraud dans le tourne-à-gauche Contrôler toujours la


Montage le taraud puis serrer correctement. - Taraud perpendicularité de la pièce
3 ébaucheur dans le ébaucheur 03mi par rapport à la pièce suivant
tourne-à-gauche (N°1) n deux plans
- Tourne-à-
gauche

Exécution du Tourne-à- Contrôler toujours la


4 taraudage à l’aide . perpendiculairement à la pièce, gauche 03mi perpendicularité de la pièce
du taraud commencer à visser lentement tout en Taraud N°1 n par rapport à la pièce suivant
ébaucheur maintenant fermement la position. ébaucheur deux plans
. Visser jusqu’à résistance de la matière Huile
puis Desserrer d'un demi-tour et lubrifier
à l'huile de coupe. continuer en dévissant
et en lubrifiant tous les deux tours.

Exécuter le . après extraction du taraud ébaucheur, Tourne-à- Contrôler toujours la


5 taraudage à l’aide bien nettoyer. faire la même opération gauche perpendicularité de la pièce
du taraud avec l’intermédiaire (deux saignées). Ne Taraud N°2 03mi par rapport à la pièce suivant
intermédiaire pas forcer le taraud dans l'empreinte intermediaire n deux plans
précédente. Huile
Terminer au taraud de finition (sans Tourne-à-
6 Exécuter le saignée) en nettoyant entre les passes. gauche Contrôler toujours la
taraudage à l’aide Taraud N°3 2min perpendicularité de la pièce
du taraud finisseur finisseur par rapport à la pièce suivant
Huile
deux plans

- Démonter la pièce
7 Démontage de la - Enlever les copeaux produits au pinceau Pinceau 02min Utiliser toujours le pinceau
pièce et nettoyage - Quitter l’étau pour qu’un autre l’occupe au lieu de la main pour
de l’étau nettoyer

- Nettoyer la pièce correctement Chiffon


- Mesurer relever les cotes indiquées Pied à coulisse Hors
8 Contrôle des cotes - Comparer les cotes obtenues avec celle et jauge de chron
usinées du dessin de définition si c’est la dernière profondeur o
opération élémentaire 1/50e
Tampon fileté
M12x1, 75
SCHEMA DE MANIPULATION

Figure 1

3 2

4 1

Figure 2

1→2 : 1 tour

3→4 : ¼ de tour pour briser les copeaux


Figure 3

Figure 4
FICHE DE SUIVIE

GROUPE POSTE NOMS ETAPES OBSERVATIONS

- Fixation de la pièce sur l’étau


- Montage du taraud ébaucheur
AKANA dans le tourne-à-gauche
Etau d’établir - Exécution du taraudage à
1 FOFOU l’aide du taraud ébaucheur
N°1
- Exécution du taraudage à
KENFACK
l’aide du taraud intermédiaire
- Exécution du taraudage à
l’aide du taraud finisseur
- Contrôle d’usinage

MANGUE
LLE
idem
Etau d’établir
2 MELI
N°2
MEVAA

MOUSSIM idem
A

Etau d’établir NAMA


3
N°4 TAGNI

TATCHU
M

YAWO
DOSSIER
ELEVE
Titre de la leçon : REALISATION D’UN TARAUDAGE MANUEL SUR UNE PIECE

I- MISE EN SITUATION

Compte tenu de l’immobilité de l’étau sur la table de la perceuse dans notre atelier, On se
propose de réaliser manuellement un taraudage à partir d’une pièce en acier non allié S235
(LARDON) utilisé pour la fixation de celui-ci d’où notre leçon d’aujourd’hui qui portera sur
la Réalisation d’un taraudage manuel sur une pièce.

DESSI D’ENSEMBLE

NOMENCLATURE

02 01 Lardon S235 usinée


01 01 Vis CHc M12 S235 commerce
rep Nb désignation matière observation
VII-FICHE DE DEMONSTRATION

TP N°2 Titre : Réalisation d’un taraudage manuel sur une pièce

Classe A4èmeMEFE Nom de l’élève Enseignant TSAFACK Derrick Perrin Etablissement CEFTI

DateTemps alloué 15mn

ETAPES SEQUENCES DE DEMARCHE OPERATIONNNELLE MATERIEL DURE OBSERVATIONS SCHEMA


L’ACTIVITE MANIPULATIONS DIDACTIQUE E COMMENTAIRES
D’APPRENTISSAGE

Horsc Toutes cotes doivent être


- Vérifier et ébavurer la pièce - Lime plate ½ hrono conformes aux cotes
1 Contrôle de la pièce - Mesurer les dimensions et relever les douce données sur le dessin de
reçue valeurs lues - PC 1/50e définition
- Fixation de la pièce - Equerre La face à travailler ne doit pas
sur l’étau Prés-requis (veiller à ce que la pièce soi 02min être trop éloignée des mors
2 bien positionnée et bien serrer) de l’étau

placé le taraud dans le tourne-à-gauche Contrôler toujours la


Montage le taraud puis serrer correctement. - Taraud perpendicularité de la pièce
3 ébaucheur dans le ébaucheur 03min par rapport à la pièce suivant
tourne-à-gauche (N°1) deux plans
- Tourne-à-
gauche

Exécution du Tourne-à- Contrôler toujours la


4 taraudage à l’aide . perpendiculairement à la pièce, gauche 03min perpendicularité de la pièce
du taraud commencer à visser lentement tout en Taraud N°1 par rapport à la pièce suivant
ébaucheur maintenant fermement la position. ébaucheur deux plans
. Visser jusqu’à résistance de la matière Huile
puis Desserrer d'un demi-tour et lubrifier à
l'huile de coupe. continuer en dévissant et
en lubrifiant tous les deux tours.

Exécuter le . après extraction du taraud ébaucheur, Tourne-à- Contrôler toujours la


5 taraudage à l’aide bien nettoyer. faire la même opération gauche perpendicularité de la pièce
du taraud avec l’intermédiaire (deux saignées). Ne Taraud N°2 03min par rapport à la pièce suivant
intermédiaire pas forcer le taraud dans l'empreinte intermediaire deux plans
précédente. Huile
Terminer au taraud de finition (sans Tourne-à-
6 Exécuter le saignée) en nettoyant entre les passes. gauche Contrôler toujours la
taraudage à l’aide Taraud N°3 2min perpendicularité de la pièce
du taraud finisseur finisseur par rapport à la pièce suivant
Huile
deux plans

- Démonter la pièce
7 Démontage de la - Enlever les copeaux produits au pinceau Pinceau 02min Utiliser toujours le pinceau au
pièce et nettoyage - Quitter l’étau pour qu’un autre l’occupe lieu de la main pour nettoyer
de l’étau

- Nettoyer la pièce correctement Chiffon


- Mesurer relever les cotes indiquées Pied à coulisse Hors
8 Contrôle des cotes - Comparer les cotes obtenues avec celle du et jauge de chrono
usinées dessin de définition si c’est la dernière profondeur
opération élémentaire 1/50e
Tampon fileté
M12x1, 75
SCHEMA DE MANIPULATION

Figure 1

3 2

4 1

1→2 : 1 tour
figure 2

3→4 : ¼ de tour pour brisé les copeaux


Figure 3

Figure 4
DESSIN D’ENSEMBLE

NOMENCLATURE

02 01 Lardon S235 usinée

01 01 Vis CHc M12 S235 commerce

rep nb désignation matière observation

C.E.F.T.I
ECHELLE :

VIS-LARDON
DESSIN DE DEFINITION

ECHEELE : CEFTI

AVANT PROJET DE FABRICATION


PHASE SOUS-PHASE DESIGNATION SURFACE USINER OBSERVATION

10 CONTROLE DE BRUT POSTE de métrologie réalisé

20 31 PERCAGE PERCER D1F réalisé

32 CHANFREINAGE CHANFREINER C2F Réalisé

30 CHANFREINAGE CHANFREINER C1F Réalisé

40 TARAUDAGE TARAUDER A1F A Réaliser

50 51 FRAISAGE FRAISER F5F ET F10F NON réalisé

52 FRAISAGE FRAISER F6F ET F9F NON réalisé

60 CONTROLE FINAL POSTE de métrologie NON réalisé


Cette partie contient le bilan du stage fait par le stagiaire et ses fiches d’évaluation
visées par le maitre d’application.
I ASPECTS SIGNIFICATIFS DU STAGE

Au terme de notre stage pédagogique, le stagiaire que nous sommes peut affirmer avoir les
armes pour faire face à une carrière d’enseignant en ce sens ou nous avons appris à gérer les
documents administratifs, à suivre la progression logique des cours préétablis par le ministère
en charge de l’enseignement secondaire.

II ASPECTS NEGATIFS

Nous déplorons le faite que pendant notre stage nous n’ayons eu l’occasion de parcourir
toutes les matières au programme des MF/CM afin de savoir les difficultés de la préparation
et de la présentation de chaque matière.

Nous déplorons également le faite que tous les collèges et lycées n’aient pas en leur sein
toutes les filières, ce qui contraint certains stagiaires d’aller des villes autres que ce qu’ils
auraient souhaité avec toutes les difficultés que cela suppose. Nous déplorons aussi l’absence
de certains encadreurs le jour des examens pédagogiques.

III SUGGESTIONS

Bien dans les collèges et lycées technique chaque matière n’intervenant que trois fois pour les
trois salles de classe et qu’on y retrouve souvent plus de cinq stagiaires, nous suggérons que
les stagiaires soient programmé de manière à couvrir la majorité des matières de spécialité. Et
qu’on trouve des voies et moyens afin que les encadreurs n’abandonnent plus les stagiaires le
jour des examens pédagogiques.

En outre, proposons au pouvoir publics de bien vouloir mettre a la disposition des stagiaires
un minimum vital leur permettant de palier a certains difficultés pendant le déroulement de
leur stage académique.
Le stage pédagogique dans ses objectifs , vise à amener les élèves professeurs que nous
sommes à joindre la pratique à la théorie ; ceci en développant en nous les qualités
personnelles et professionnelles requises chez un enseignant en nous permettant de mettre en
évidence toutes les méthodes d’enseignement, les différents comportements à observer dans le
cadre de la gestion d’une classe. Ces objectifs ont-ils été atteints ? Nous laissons le soins à nos
encadreurs de répondre à cette question.

Le stage effectué du 09 Janvier au 03 Mars 2017 au Centre D’Enseignement et de Formation


Technique Industrielle(CEFTI) s’est achevé avec un bilan positif, car tout au long du stage,
nous avons acquis de nouvelles connaissances, nous avons pu mettre en valeur celles acquises
à l’ENSET et en plus de cela elles nous ont permis une intégration dans le milieu scolaire et
une confrontation aux réalités du terrain. De ce fait, nous pensons être mieux préparé pour
affronter tous les obstacles de la vie professionnelle d’un enseignant, grâce à notre vigueur,
notre enthousiasme et au soutien de nos collègues.

Par ailleurs, nous souhaitons rappeler à la division des stages et de la formation continue
que la période et le temps mis à notre disposition pour le stage ne sont pas suffisants pour
permettre à l’élève professeur de mesurer le degré de compréhension des élèves dont il a la
charge.
Bernard LEHEMBRE, Guide des métiers du bâtiment le soudeur ; édition NATHAN, paris,
1997, 60 pages, page 6 à 13 ; ISBN : 2-09-882709-1.

 J. DROLET et C. LE HIR, Aide-mémoire du chaudronnier et du soudeur, [version pdf] ; édition


André CATEILLA, paris, Octobre 1982, 173 pages, page 112 à 123, ISBN 2-7135-0469-4 ;
TECHNOLOGIE professionnelle générale pour les mécaniciens TOME1, LES EDITIONS
FOUCHER 128, rue de RIVOLL, Paris

 Internet ;

 Ancien support de cours ;

 Le soudeur ;

 Livre de métallurgie Tome 1 ;


 Epreuve de la 3éme séquence B de la A4ème COOM/MEFE en calcul professionnel ;

 Epreuve de Technologie des matériaux de la 4émé séquence de la A2ème COOM/MEFE ;

 Correction de l’Epreuve de Technologie des matériaux de la 4ème sequence de la A2ème

COOM/MEFE