Vous êtes sur la page 1sur 12

Le mot de l’auteur

Bonjour à vous, je m’appelle Francesco Santagiustina,


et en tant que vénitien ayant grandi en France je serais
votre guide personnel (en pensée) pour ce séjour !
Je pars du principe que vous avez déjà acheté un guide
ou que vous allez le faire. Ce texte n’as justement pas pour
vocation de le remplacer, mais se positionne au contraire en
tant que complément ou supplément : une brève collection
de conseils et infos qui pourraient déjà y être présentes (j’ai
bien mieux à faire que vérifier, vous en conviendrez, surtout
une fois arrivés à Venise). Idem pour internet où vous
pouvez trouver bien des choses ( www.e-venise.com ).
Du coup ce qui le motive sera évidemment son caractère
personnel mais, mince alors, je ne vous connais pas ! Je ne
connais pas vos goûts, ni ce que vous aimez etc… Faute de
mieux il sera donc centré sur mes expériences (limitées) et
mes gouts (personnels). Donc si quelque chose que je vous
conseille se révèle bidon pour vous, c’est que vous avez de
mauvais goûts et je ne peux rien y faire. Usez également de
votre raison, de votre instinct et du lourdaud (l’autre guide)
mais surtout des autres conseils que vous recevrez sur place
et des précieuses informations que l’on peut obtenir en …
demandant : à Google, ou pas !
Cela dit j’espère qu’il vous sera de quelque utilité,
bonne lecture!
Musées et Palais
En règle générale dans tous les lieux suivants se font
des expositions temporaires plus ou moins intéressantes,
mais je ne peux évidemment vous parler que des collections
permanentes. Mais vous regardez ce qui se fait pendant
votre séjour (la « Biennale » de l’art par exemple), ça peut
mériter un changement de planning.
• Palazzo Ducale : Le lieu de pouvoir de la
République du Lion, à visiter. On peut accéder aux
chambres et passages secrets dans une visite
guidée : « itinerari segreti ». La salle d’armes est
sympa également (pour un garçon du moins).
• Cà Rezzonico : Magnifique palais ayant conservé
l’ameublement et la déco du XVIIIème. Idéal pour se
faire une idée de l’intérieur des autres, et de la vie
qu’on y menait. Au dernier étage se trouve
également une riche pinacothèque.
• Punta della Dogana : Ancien dépôt portuaire de
marchandises reconverti en musée d’art
contemporain contenant la collection de F. Pinault.
• Palazzo Grassi: La même, mais dans un palais.
• Accademia : Officiellement, il accueille des œuvres
inestimables etc… De fait, soit vous êtes des
passionnés d’histoire de l’art ou de la chrétienté
soit vous allez vous ennuyer à force de tableaux à
thème religieux. Cependant ils sont souvent assez
imposants et très riches. Et certains auteurs restent
intéressants (Tiziano m’avait plu). De nouvelles
salles ont ouvert depuis ma visite également.
• Museo di storia naturale : Il est situé sur le grand
canal et abrite quelques trucs assez chouettes mais
celui de Londres et Washington restent meilleurs.
• Cà Pesaro : Vous y trouverai la galerie d’art
moderne internationale avec des Klimt, Chagall,
Kandinsky, Matisse etc… Mais aussi le musée d’art
oriental avec de jolies statues, kimonos et armures
samouraï. Très joli mais pas très caractéristique.
• Palazzo Grimani : Jolis intérieurs et bas-reliefs.
• Palazzo Fortuny : Musée très éclectique, s’agissant
d’un rassemblement de tissus, photos, peintures
etc. réalisé par un collectionneur du XIXème. Le tout
exposé avec soin en jouant sur la lumière dans un
palais vénitien donne une ambiance unique.
• Peggy Guggenheim Collection : Belle galerie d’art
moderne situé dans un palais très original pour le
Grand Canal (en réalité il manque les étages
supérieurs), Picasso et les autres vous attendent.
• Cà d’Oro : Sans doute la plus belle façade du
Grand Canal. A l’intérieur la collection Farsetti,
également riche mais plus ancienne que les autres.
• Musée Naval : Maquettes, canons, bateaux: sympa.
• Musée Archéologique : Art grec et romain surtout.
• Musée du verre : Verreries et lustres assez
impressionnants, mais si vous allez à Murano (un
tour des iles peut être vraiment cool l’été), visiter
une fonderie et voir les artisans à l’œuvre peut être
encore mieux !
• Musée Correr : C’est le bâtiment entourant la place
Saint-Marc, vous y trouverez une collection d’art
(renaissance principalement) ainsi que les
résidences de Napoléon et de la princesse Sissi.
• Scuole Grandi : Ces « grandes écoles » étaient des
sortes d’association ou confréries laïques,
s’occupant principalement de providence sociale et
de corporatisme professionnel. Aujourd’hui, elles
méritent d’être visitées pour leur beauté
architecturale et les œuvres d’art qui y sont
contenues : les plus majestueuses sons
probablement celles de San Rocco et de San Marco
(où se trouve également l’hôpital civil). J’ai visité
celle de San Giovanni Evangelista également, jolie
mais plus petite, passez y devant si vous pouvez.
• Biblioteca Marciana : Située sur la Place Saint
Marc, on peut visiter les salles monumentales et
observer les livres anciens.

• Les autres : je pense d’avoir fait un peu le tour des


principaux, mais il y a bien sûr plein d’autres
palais, galeries et musées à Venise : je vous ai parlé
de ceux que je connais, regardez sur internet ou
demandez au lourdaud pour les autres ou pour des
approfondissements.
Eglises

Il y en a 250. C’est beaucoup. Voici le top ten :


• San-Marco
• Salute
• Frari
• Miracoli
• Santi Giovanni e Paolo
• San Rocco
• San Giorgio Maggiore
• Madonna dell’Orto
• Santissimo Redentore
• San Zaccaria
Auxquelles j’ajouterais au vu de ce qui s’y fait:
• San Barnaba : qui accueille une exposition sur
Léonard de Vinci
• San Maurizio : où il y a une exposition
d’instruments de musique anciens (gratuite)
• San Vidal et la Chiesa della Pietà : où l’on fait des
concerts de Vivaldi

La visite peut être payante dans les plus grandes églises. Si


vous avez la foi vous pouvez rentrer pendant l’horaire de
messe, où par l’entrée pour croyants quand elle existe.
Gondoles

• Faites attentions à la marée, surtout lorsque vous venez


l’été : trop haute et vous vous cognerez, trop basse et
l’odeur des algues (et pas que) vous devrez supporter.

• Souvent si vous voulez une sérénade ils vous mettront


dans un groupe de 4-5 gondoles avec des musiciens
jouant pour tous, procéder seuls est peut-être plus
romantique, en outre le gondolier va probablement se
mettre à chanter de toute façon!

• Un tour en gondole peut s’avérer cher (vers les 80-100 €


pour 40 min), surtout si on est arrivé au bout des
vacances sans beaucoup se soucier de ses dépenses.

• Les six places peuvent être partagées cependant. Et si la


gondole ne vous convient pas les meilleures
alternatives sont la traversée, en longueur, du Grand
Canal avec le vaporetto (vers huit heures assis sur les
places avant c’est parfait en août) et en largeur avec le
« traghetto » sorte de gondole qui vous transportera
d’une berge à l’autre pour quelques euros.
Manger et Boire
Debout :
• Bacari : on y va pour l’équivalent de l’apéro. On y boit
le « spritz » ou bien une « ombra » (verre de vin)
accompagnée par des « cichetti » sorte de tapas
vénitiens. Je ne vous en conseille pas un en particulier :
l’idéal est de faire un « bacaro-tour » en en essayant
plusieurs !

• Tramezzini : sandwich frais en forme de triangle,


parfaits avec la chaleur de l’été. Mes préférés sont
vendus au « Bar alla Toletta » et « Al vecio Penasa » !

• Fritures take-away : celles de poisson au « Vecio


Fritolin » (ou au « Muro Venezia » de Rialto le samedi
matin pour 10 euros) ou de légumes bien évidement
mais aussi les mozzarellas en carrosse (à la « Rosticceria
Gilson » par exemple).

• Pizza : vous trouverez de nombreuses pizzérias à


Venise, la qualité de celles à emporter n’est pas tout à
fait la même mais il y a de bonnes exceptions comme
« Mille Voglie » aux Frari ou « l’Antico Forno » à Ruga
Rialto, en règle générale une bonne pizza se reconnait à
la vue et l’odorat !
Assis:
• Ristoranti : On peut profiter de la bonne cuisine sur
nappe blanche à la « Vinaria », à « La porta d’acqua »,
«Muro San Stae », ou (sans nappe mais très
romantique) « Al remer » ! En règle générale les
restaurants touristiques se reconnaissent à l’exposition
de menus avec photos des plats, chose assez rare dans
les restaurants traditionnels. Faites attention aux prix,
surtout autour de S. Marco (ou se concentre la majorité
de restaurants chics et prétendus tels), mieux vaut
éviter de mauvaises surprises…

• Osterie : cadres moins formels, mais nourriture plus


abbondante et toujours aussi bonne se trouvent « Al
timon » , « Al paradiso erduto », « Al nonno risorto »
ou (plus viande que poisson) « dalla Marisa » !

• Pizza assis : la meilleure selon moi est celle de « Rosso


Pomodoro » près de saint Marc, celles de la « Birreria la
Corte » à San Polo ou des pizzérias « Ae Oche » «sont
également bonnes !

Vous pouvez tout aussi bien aller à l’Hard Rock Caffé, ou


aller manger à OrientExperience, ce sera très bon, mais
autant essayer les spécialités de Venise tant que vous y êtes :
« bigoli in salsa , sarde in saor, baccalà mantecato, fegato
alla veneziana, bisato sull’ara, moeche, polenta, sepe col
nero, radicchio alla trevigiana, risotto, cape, carciofi etc…»
Sortir :

• A Venise les jeunes sortent surtout pour le


« spritz » (apéro) la vie nocturne étant plutôt
limitée si l’on n’est pas prêts à rejoindre la terre-
ferme. Toutefois ne désespérez pas si vous voulez
danser : le « F30 », «Ai biliardi », « il Morion » et
certains bars offrent tout de même de la musique
live ou DJ-set (les bon jours)!

• «Campo Santa Margherita » est la place où se


retrouvent les universitaires, elle est donc
parsemés de bars ouverts jusqu’à tard le soir.

• « Campo dell’Erbaria » est l’autre pôle de la vie


nocturne vous y trouverez le « Muro », la
« Naranzeria », « l’ Ancora » et beaucoup d’autres
bars.

• La «Fondamenta della Misericordia » a l’avantage


d’être à la fois idéale pour boire et pour manger
avec ses nombreuses osterie, cela même assis sur
un bateau qui flotte !

• En alternative vous pourriez aller danser dans les


clubs sur la plage du Lido, voir un spectacle au
théâtre : Goldoni, Malibran ou La Fenice (ce serait
dommage de ne pas y jeter un coup d’œil) ou
même faire une soirée de jeu dans le plus vieux
casino du monde : Cà Vendramin !
Carnaval
• Le programme officiel du Carnaval se trouve sur
www.carnevale.venezia.it/en . Vu le nombre de
personnes je ne vous conseille pas vraiment les
événements plus affolés (genre « volo dell’angelo »),
vous risquez de rester bloqués dans la foule à moins de
vous y prendre vraiment à l’avance. Les meilleurs
moments pour aller à Saint Marc sont ceux où le beau
temps permet aux personnes déguisées de sortir, ou
bien le soir pour la tranquillité.

• Outre aux événements officiels il y aura pas mal de


fêtes ces jours-ci, celles ouvertes au public peuvent
généralement se trouver dans la section « événements »
de Facebook ou des pages dédiées. Pour beaucoup
d’entre elles la réservation est nécessaire ou elle permet
d’avoir des réductions à l’entrée (ça passe souvent par
eventbrite . Les fêtes se distinguent généralement par
le public visé : jeunes et universitaires iront plutôt aux
soirées à l’Arsenale (qui n’ouvre que au Carnaval), au
F30, aux Silent Parties (itinérant) ou au Random (Pala
Expo) ; pour les adultes des événements plus élégants
sont organisés (Palazzina G, Casinò) ou carrément des
fêtes en costumes traditionnels dans des palais (certains
comme le Ballo del Doge peuvent revenir très cher).

L’essentiel ? Promenez-vous avec un masque, lancez-vous


des confettis et mangez des frittelle (achetées en pâtisserie) !
Conclusion

Voilà l’essentiel ! Au final pour profiter de Venise il suffit de


marcher, beaucoup (pensez à des chaussures adaptées), de
préférence en évitant de tourner en rond, mais aussi de rester avec
le nez qui pointe toujours sur une carte ou un écran de portable, il
vaut mieux se perdre un petit peu selon moi que perdre de vue ce
qui nous entoure, puis on peut découvrir des choses en se perdant
et c’est inévitable de toute façon… Vous pouvez demander aux
gens aussi, Venise est habituée aux touristes et pas mal de monde
parle anglais ou même français, de quoi se faire comprendre du
moins. Les touristes français ont assez bonne réputation ici,
essayez de la maintenir en respectant la ville et en évitant
d’alimenter ce que vous ne souhaitez pas voir se diffuser dans la
ville. Si la France et le français devaient vous manquer tout d’un
coup il y a le consulat français, l’alliance française et une
bibliothèque française à Venise. Autres choses inévitables en
juillet : la chaleur et les moustiques, qui se nourrissent de moi en
ce moment même, me laissant exsangue… Je me dépêche donc de
vous souhaiter un merveilleux séjour à Venise, si vous deviez
avoir un quelconque souci n’hésitez pas à me contacter (par
Facebook, au 3290879567 ou en sonnant au 2002 de San Polo).