Vous êtes sur la page 1sur 7

Lettre à Elise WoO59

Bonjour,
Il faut prendre le temps de faire les accords du début de la 2eme partie avec de belles
pressions. Est-ce qu'il est possible de ralentir légèrement le tempo pour réussir à bien jouer
ces accords pour éviter qu'ils soient trop martelés et durs ou est-ce une fausse solution ?
Je vous remercie,
Bien cordialement

Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour, il faut en effet prendre un peu de temps pour jouer
ces 3 accords et donc détendre un peu le tempo avant de le reprendre sur le 1er temps de la
mesure suivante. Bien cordialement.

17-7-2018 12:03

Bonjour MR Louisada
Merci pour vos conseils et votre interprétation
Pourriez vous me dire comment résoudre le problème de la main gauche des mesures 24 à 30
pour ne pas ralentir la main droite et faire un son moins répétitif c est du moins ce que je
ressents pour moi
Merci

Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour, dans cette section, le risque est en effet d'alourdir
l'ensemble à cause de la main gauche. Il faut en tout premier lieu veiller à systématiquement
alléger le pouce. Pour y parvenir, je vous conseille de travailler en tenant le 5ème doigt toute
la mesure et en jouant les autres notes staccato du doigt, sans aucun mouvement de la main, et
aussi piano que possible. Il faut ensuite travailler ce passage mains ensemble dans un tempo
très lent afin de tout mettre parfaitement en place, tout en veillant toujours à ce que la main
gauche soit vraiment au second plan. Ensuite, dès que le tempo peut devenir plus allant, il faut
se concentrer sur l'aspect horizontal, mélodique de la main droite. Mais ce n'est réalisable que
lorsqu'on maîtrise parfaitement l'accompagnement. Bien cordialement.

5-5-2018 14:37

Bonjour, j'ai du mal à suivre, car il n'est pas fait mention du numéro de la mesure qui est
jouée, ce qui fait que l'on se perd vite.

Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour, les numéros des mesures abordées dans les
différentes parties du cours sont indiquées en haut à droite de la page du cours. Si vous avez
tout de même des difficultés à suivre, n'hésitez pas à me préciser dans quelle partie du cours,
je vous indiquerai quel est le passage concerné. Bien cordialement.

14-4-2018 19:58

Bonjour Monsieur , pour faire suite à la question précédente sur les niveaux de difficultés , j'ai
aussi beaucoup d'interrogations qui me font remettre en cause ma manière de travailler ou
d'apprendre, et aussi mes capacités. Je me suis abonnée il y a un an, après 5 ans de cours
classiques. Je travaillais alors la Lettre à Élise, le 1 er mvt de la sonate Clair de lune de
Beethoven, Le Clair de lune de Debussy, la Fantaisie en ré de Mozart et des exercices de
Czerny. Le résultat n'était pas très beau mais pas trop mal non plus. J'ai décidé de reprendre
les cours du site depuis le début. Or après un an, j'arrive péniblement vers la fin des cours
débutant II, et le milieu des cours débutant III ( du fait du rajout des nouveaux cours débutant
II d'AL Gastaldi). Certains me paraissent difficiles et me prennent beaucoup de temps avant
d'arriver au résultat souhaité ( difficultés à mémoriser la position de la main pour un intervalle
ou un déplacement avec fausses notes, faux accents, raideur globale, legato atroce, etc..., qui
ne disparaissent qu'après beaucoup de répétitions des gestes comme pour les morceaux plus
difficiles cités plus haut) . Je me demande donc si je suis devenue plus exigeante sur le
résultat final ou bien si j'apprends comme un singe savant, à force de répétitions, un morceau
de niveau plus ou moins difficile, en restant incapable de rendre mon cerveau plus malléable
pour aborder une nouveauté. Peut être est-il trop vieux et sa plasticité est-elle réduite ?
J'espère que ma question n'est pas trop alambiquée et vous remercie par avance de vos
conseils. Bien cordialement. Sandrine

Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour Madame, merci pour votre message. Vous êtes sans
aucun doute devenue plus exigeante et je ne peux que vous en féliciter. Parvenir à une
interprétation satisfaisante demande du temps et de la patience. Vous n'acceptez certainement
plus du tout les approximations sur lesquelles vous ne vous attardiez pas par le passé. C'est
ainsi que vous allez continuer à progresser. L'objectif n'est pas de jouer tant bien que mal des
morceaux plus difficiles mais plutôt de réaliser chaque détail de la partition avec le plus grand
soin possible pour se rapprocher de la volonté du compositeur. Bien cordialement.

12-4-2018 23:47

Bonjour,
Indice de difficulté du morceau : 3 , qu'est ce que cela signifie, qu'il faut 3 ans de piano, car je
n,ai qu'un peu plus d'un an et j'aimerais commencer ce morceau
(mon prof est contre)
Merci

Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour, l'indice de difficulté intermédiaire 3 correspond


environ à la 6ème année de piano car nous proposons 3 années pour le niveau débutant avant
de passer en intermédiaire. Mais c'est une indication toute relative qu'il ne faut pas prendre à
la lettre. Elle sert en premier lieu à classer les morceaux par difficulté.
Concernant la lettre à Elise, c'est un morceau bien plus difficile qu'il n'y paraît,
particulièrement à partir de la mesure 24. Je donne raison à votre professeur. Il faut attendre
un peu. Cordialement.

9-4-2018 19:22

Bonjour Monsieur Luisada,


Je vous remercie énormément pour votre réponse. Je suis un peu stupéfaite que de grands
interprètes aient modifié une note de l’œuvre d’un compositeur de génie, même elle reste une
œuvre vivante sous les doigts de l’interprète. Malgré tout, on peut se demander où s’arrête
l’interprétation d’une œuvre sans risquer de la dénaturer avec le temps. Car ces œuvres
vivront encore plusieurs siècles tandis que les interprètes se succèderont.
Avec mon plus profond respect
Cordialement
Marie-Laure Amat
Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour, aucun interprète (digne de ce nom) ne se permettrait
de changer une note d'une oeuvre de Beethoven ! Dans ce cas précis, certaines éditions
indiquent un do, d'autres un ré. Ce qui nous laisse la possibilité de choisir. Voici l'édition
Lemoine par exemple. Cordialement.

6-4-2018 20:24

Bonjour Monsieur Luisada


Je vous remercie beaucoup pour vos explications et vos conseils. Mais pardonnez-moi pour le
ré ! Il se dégage de la première phrase tellement de simplicité, une harmonie que le ré (que
vous recommandez à la place du mi à la 7e mesure), il me semble, vient rompre. Au point que
je l’entends comme une « anacoluthe » sonore dans la phrase musicale !
Marie-Laure Amat

Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour, merci pour votre message. Le ré est pourtant
beaucoup plus beau, plus riche que le mi, qui est assez plat. Mais on entend en effet plus
souvent le mi. C'est donc certainement pour cette raison qu'il "choque" vos oreilles. Je ne suis
cependant pas le seul à préférer le ré et vous invite à écouter l'interprétation d'Alfred Brendel
ou de Wilhelm Kempff en cliquant ici. Bien cordialement.

18-11-2017 08:47

Bonjour Mr Luisada,
Quand j’ai regardé votre cours je comprend enfin ce qu’exprimait Beethoven dans ce morceau
que j’ai redécouvert surtout m’a ouvert les yeux et quand j’ai regardé certains élèves de
conservatoire il le joue parfaitement en rythme et en note un peu robotique et finalement perd
de sa signification
Quand à moi je vais le réapprendre ce morceau et repartir de zéro grâce à vous pour essayer
de rendre la noblesse de l’expression de ce morceau et qui est beaucoup plus complexe dû à
ses nuances et ses techniques doigtés subtiles que laisse penser un déchiffrage bête.
Merci à vous
Mes meilleures salutations
Damien

Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour, merci pour votre message qui me touche beaucoup.
J'essaye en effet de révéler toutes les beautés de ce morceau connu de tous. Cordialement.

17-6-2017 21:16

Cher Monsieur, Je vous remercie tout d'abord pour vos cours vivants et merveilleux qui font
rêver, vos conseils judicieux au service de la poésie et de l'élégance, toujours avec simplicité;
c'est un bonheur de pouvoir y accéder et d'obtenir grâce à eux des sonorités inespérées
auparavant. Voici les questions que ma mauvaise oreille et mon piètre niveau n'arrivent pas à
résoudre. J'ai donc un peu honte de vous les poser : - faut-il retirer temporairement la pédale
una corda , et si oui à quelle mesure? Puis quand faut-il la remettre ( seulement mesure 77
comme cela semble énoncé dans la vidéo ?) ? Mesure 23 il me semble que vous mettez (pour
la pichenette sur le Fa) une pédale droite et demandez de la retirer quand la main gauche
devient détachée mesure 25 (j'ai beaucoup de mal à trancher sur la pédalisation de ce passage)
? Enfin puis-je vous demander d'où provient, mesure 7, ce Ré qui à la place du Mi apporte
cette nuance si subtile et intrigante ? Je vous remercie par avance de votre aide. Avec ma
sincère reconnaissance. Sandrine

Réponse de Jean-Marc Luisada: Chère Madame, merci pour votre charmant message. J'utilise
la pédale Una Corda pour les 8 premières mesures puis je la retire, pour la remettre mes. 11.
Pas d'Una Corda dans la partie centrale (à partir de la mes. 22). Je la remets mes. 38 pour le
retour du thème jusqu'à la mes. 59 puis à nouveau mes. 77 jusqu'à la fin.
A la mes. 23, je mets une pédale (de droite cette fois !) sur le temps, sur la 1ère petite note, je
la change sur le 1er temps de la mes. 24. Et en effet, je ne mets pas de pédale mes. 25.
Concernant ce fameux ré, il est présent dans la 1ère édition de 1867. Bien cordialement.

4-9-2016 02:33

Bonjour Mr Luisada,

Comment jouer les notes à partir de la mesure 29 tout en sachant que les 2 clés de sol se
superposent dans la mesure 31 ?

Cordialement,
Gentilhomme

Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour,


A la mesure 31, attention la main gauche repasse en clé de fa sur la 2ème croche !
Cordialement.

22-7-2015 00:40

Bjr monsieur Luisada

Doit on jouer entièrement cette pièce sans regarder le clavier ? Si oui comment y parvenir ? y
a t il une méthode ?
PS : la pièce qui précède celle ci dans le programme intermédiaire ( granados : danza de la
rosa )ne me pose pas de pb

Cordialement

Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour,


Il n'y a pas de déplacements particulièrement périlleux dans cette pièce, l'objectif est donc de
ne pas avoir les yeux rivés sur le clavier. Cela ne doit cependant pas vous empêcher de le
regarder. L'important est de se sentir libre d'interpréter la musique. Si vous jouez avec la
partition, vous ne pourrez de toutes façons pas regarder le clavier de manière prolongée.
Cordialement.

4-2-2014 11:56

Monsieur Luisada,

Merci pour vos précieux conseils. Serait-il possible toutefois de mettre en ligne une partition
avec les doigtés ? J'ai commencé le piano il y a 2 ans. Mon niveau me permet de jouer des
morceaux d'un niveau avancé mais je suis perdu sans les doigtés...
Cordialement,

Wolfssini

Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour,


Merci pour votre message. Pour télécharger la partition avec doigtés, il vous suffit de cliquer
sur "Partition annotée". Bien cordialement. L'administration.

27-12-2012 16:33

Cher Jean Marc Luisada,

En un mot quelle leçon magistrale pour une si petite pièce enfouie sous des amas de scories
pianistiques et qui retrouve sous vos doigts et votre sensibilité son authenticité première.
Merci infiniment pour la précision, la conscience professionnelle, le grand talent pianistique,
tout ce qui apporte un air pur et salutaire à ce texte au destin tragique!
Cela sonne comme une résurrection!!
Le premier mouvement de l'op 27 ayant subi le même sort,je vous remercie de lui avoir donné
une nouvelle vie!
Bien à vous
Claude Duperret

Réponse de Jean-Marc Luisada: Merci pour votre message qui me touche beaucoup. Bonne
continuation. JML

21-10-2012 18:16

Bonjour Monsieur,
Je me permets de vous interroger sur une sonate de beethoven qui, malheureusement, ne fait
pas partie de votre enseignement pour l'instant.
Il s'agit de la sonate dite "la tempête" 1er mvt.
Bien qu'elle soit au dessus de mon niveau, j'essaie malgré tout de la jouer du mieux que je
peux. Ma question est la suivante :
mesure 21- 22- 23 24 et les suivantes, comment doit-on tenir la dernière note de l'arpège de la
main gauche sachant que la main doit se libérer pour jouer la mélodie mes. 22 et 23.
Si je mets la pédale forte, cela brouille tout ce que je joue. Est-ce que la pédale tonale ne peut
pas être utilisée à ce moment là ?
Je vous remercie des conseils que vous pourrez m'apporter.

Réponse de Jean-Marc Luisada: Bonjour Madame,

Quel que soit la répartition des voix choisie, que vous jouiez la mélodie à la main droite ou à
la main gauche, le ré basse ronde doit être tenu pendant trois mesures (soit par la main gauche
si vous lui confiez les triolets, soit par la main droite si c'est elle qui s'en charge). De la sorte,
on changera la pédale sur chaque noire de la mélodie afin de ne pas mélanger ses
chromatismes. L'usage de la pédale tonale n'est donc pas utile et serait quoi qu'il en soit très
périlleux eu égard au tempo Allegro (à deux temps) indiqué par Beethoven. Bon courage.
Scènes d'enfants op.15 n°2 (Histoire curieuse)

Scènes d'enfants op.15 n°8 (Au coin du feu)


5-3-2018 09:15

Bonjour chère Madame,

Concernant les doigtés/la lecture il me semble en effet plus facile de jouer colle c’est écrit en
évitant un découpage difficile à mémoriser. Il me semble même préférable en ce sens de jouer
à la fois avec les deux pouces des MD er MG les notes identiques (les fa notamment), ceci en
évitant un surpoids et une sonorité aggraviez. Qu’en pensez-vous ?

Merci par avance de votre avis.


Nicolas M

Réponse de Marie-Josèphe Jude: Bonjour, je vous déconseille de jouer la même note aux deux
mains car dans ce cas elles se gênent considérablement et le son est du coup plus difficile à
contrôler. Bien cordialement.

3-4-2017 16:48

Quel est la règle de l'utilisation de la pédale dans ce morceau


En vous remerciant
Cordialement
Olivier Frances

Réponse de Marie-Josèphe Jude: Bonjour, la pédale est relativement simple à utiliser dans ce
morceau. Il faut la changer sur chaque harmonie, ce qui veut dire une pédale par temps.
Bonne continuation.

2-5-2011 14:25

Bonjour Madame

Je tiens d'abord à vous remercier pour vos précieux conseils qui m'ont encouragé à
me remettre au piano.

Je n'arrive pas à comprendre comment il faut réaliser les arpèges figurant à la mesure 23.
J'ai d'abord un problème de lecture. L'arpège de la main droite doit il être joué avec les quatre
notes à la suite : fa, sol, ré, sol où faut-il jouer fa et sol ensemble puis ré et sol. Cortot indique
en effet 1 en face du fa et du sol puis 2 sur le ré. Quelle est la réponse du point de vue
technique et quel doigté préconiseriez-vous en fonction de celle-ci?

Ma deuxième interrogation porte sur la façon de jouer ces arpèges tout en maintenant la
liaison qui commence au do de la mesure 22. Trop utiliser le ritardando peut nuire à la
liaison...

Je ne parviens pas à m'en sortir. A l'aide !


Enfin un voeu : que vous abordiez les autres parties des scènes d'enfants, particulièrement le
numéro 10 "Presque trop sérieux".

Encore merci.

Avec mes salutations les meilleures

JLC

Réponse de Marie-Josèphe Jude: Cher Monsieur,


Merci pour votre message; en ce qui concerne l'accord arpégé dont vous me parlez,le doigté
de Cortot est très bien: il faut en effet éviter d' écarteler les doigts en mettant par exemple 1-2-
3-5,ni perdre du temps en mettant(autre possibilité)2-1-3-5. L arpègé doit être joué assez
rapidement pour ne pas couper la ligne mélodique . Techniquement cela implique que le
pouce répète assez rapidement fa-sol(il ne faut pas les jouer ensemble),donc avoir un petit
ressort dans le poignet qui permette ce double geste .
Vous avez raison pour le "ritardando",il ne doit pas être trop exagéré,il est là justement pour
assouplir la fin de la phrase et permettre de glisser l accord arpégé sans précipitation (le
caractère reste gracieux).En revanche,ne vous préoccupez pas excessivement de la liaison,elle
invite à phraser (éviter le martèlement ),mais nous pouvons le faire sans obligatoirement tenir
toutes les notes. Le plus important reste d' écouter la progression du ré-mi-fa-sol-la de la main
droite (legato dans le son!).
En espérant avoir répondu à votre question,
Bon travail!
MJ Jude

17-3-2011 18:44

Chère Madame,

Je viens de découvrir une petite erreur concernant la vidéo: Robert Schumann, Scènes
d'enfants (Au coin du feu). La partition qui l'accompagne est la partitions: Robert Schumann,
Scènes d'enfants (Von fremden Ländern und Menschen).
Je suis abonné depuis peu et ravie d'avoir d'écouvert les vidéos sur je jouedupiano.com.

Veuillez agréer, chère Madame, mes salutations les meilleures.


H.T.

Réponse de Marie-Josèphe Jude: Bonjour,

La partition proposée est celle du recueil complet des Scènes d'enfants op.15. Vous disposez
donc, en la téléchargeant, des 13 pièces. Bonne continuation.
L'administration

Vous aimerez peut-être aussi