Vous êtes sur la page 1sur 36

À L A D É C O U V E R T E

DU NANOMONDE
À L A D É C O U V E R T E

DU NANOMONDE
1
U
n monde nouveau INTRODUCTION AU NANOMONDE
est en train de naître. p2 Qu’est-ce que le nanomètre ?
Il nous promet des p3 Comment fabriquer
des nanocomposants ?
produits plus petits, plus légers,
moins chers. Il nous propose
des ordinateurs plus performants,
des moyens de communication
2 AUJOURD’HUI :
L'ÈRE DES MICROTECHNOLOGIES
plus rapides, des traitements p4 Du transistor au circuit intégré
médicaux plus efficaces, p8 L’accéléromètre
un environnement plus propre, p 10 L’optique adaptative
un cadre de vie plus agréable. p 12 L’imprimante à jet d’encre
p 13 Le distributeur d’insuline
C’est le nanomonde : p 14 Le laboratoire sur puce
le monde des nanosciences p 15 La biopuce à ADN
et des nanotechnologies. p 16 Les problèmes de la miniaturisation

Il vise à élaborer de nouveaux


matériaux et des composants
toujours plus petits, à construire
3 DEMAIN :
LES MICRO- ET NANOTECHNOLOGIES
p 18 Quels sont les outils actuels
"atome par atome" de nouvelles des nanotechnologies ?
molécules et à les assembler p 20 Comment fabriquer
pour réaliser de nouvelles des objets nanométriques ?
fonctions, et à exploiter p 21 Les nanotubes de carbone
des phénomènes nouveaux p 23 Les nanocristaux fluorescents
qui n'apparaissent qu'à l'échelle p 24 Les revêtements nanomodifiés
du nanomètre. p 24 La poussière électronique
communicante
Que sont les nanosciences ? p 27 Les implants et les prothèses
Comment fabrique-t-on biocompatibles
les nanocomposants ?
En quoi les nanotechnologies
vont-elles améliorer notre
4 ET APRÈS ?
p 26 Le transistor à un électron
vie quotidienne ? p 27 L’électronique de spin
p 28 L’électronique moléculaire
Partons à la découverte p 28 Les nanomatériaux
de ce monde fascinant ! p 29 Les capteurs chimiques et biologiques
p 30 Les vecteurs de médicaments

5 CONCLUSION

1
1 I N T R O D U CT I O N

AU NANOMONDE ▼

Les dimensions du monde


du vivant et celles des produits
fabriqués par l'homme
nous donnent une bonne idée de
l'échelle du nanomonde.

Qu’est-ce que
le nanomètre ?
Le préfixe "nano" vient du grec et Un nanomètre, c’est environ :
signifie très petit. Les scientifiques • 500 000 fois plus fin que
l'utilisent comme préfixe dans les l'épaisseur du trait de stylo à bille ;
unités de mesure pour exprimer
• 30 000 fois plus fin que
le milliardième de l'unité de base : l’épaisseur d’un cheveu ;
le nanomètre est le milliardième
de mètre, soit 0,000 000 001 mètre. • 100 fois plus petit
Il est d'usage de l'écrire en que la molécule d’ADN ;
abrégé "nm". • 4 atomes de silicium
mis l'un à côté de l'autre.

2
Comment fabriquer
des nanocomposants ?
• en adoptant une voie descendante • en adoptant une voie ascendante

Le micromètre (ou micron)


(en anglais "top-down") : on part (en anglais "bottom-up") : on représente le millionième de mètre,
d’un matériau, on le "découpe" et assemble la matière atome par soit 0,000 001 mètre.
Il s’écrit en abrégé “µm”.
on le "sculpte" pour réduire le plus atome pour construire des molé-
possible les dimensions de l'objet cules que l'on intègre ensuite dans
ou du composant que l'on veut des systèmes plus grands. Cette
fabriquer. C'est la voie qu'a suivie voie est similaire à celle suivie
l'électronique depuis 30 ans, provo- par la nature : à partir des molé-
quant une révolution technologique cules d'ammoniac, de dioxyde
dont l'ordinateur est le résultat de carbone, d'eau et de sels
Retraçons d’abord
le plus remarquable. L’effort de minéraux, elle a formé durant l’histoire récente
miniaturisation a d'abord conduit 4 milliards d'années d'évolution de la micro-
à des composants de dimensions le monde du vivant si riche et si électronique,
micrométriques et est maintenant complexe d'aujourd'hui. qui nous amènera
descendu en dessous des 100 nm.
au seuil des
nanosciences.
3
2 A UJ O U R D ’ H U I ,

MICROTECHNOLOGIES

Le progrès fulgurant
de l'électronique Du transistor
L’ È R E D E S

au circuit intégré
est dû à l'invention
du transistor en 1948
par John Bardeen,
Walter Brattain
et William Shockley
(laboratoires Bell,
États-Unis), invention Qu’est-ce qu’un transistor ?
qui leur a valu le prix
Nobel de physique
Le transistor est un dispositif électronique qui a trois électrodes appelées :
en 1956. En raison source, drain et grille. Il agit comme un interrupteur : il laisse passer
de son faible le courant électrique entre la source et le drain si l'on applique une
encombrement et tension électrique sur la grille. Si l’on supprime la tension sur la grille,
de sa consommation le courant ne passe plus.
réduite, le transistor
a rapidement sup-
planté les volumineux
tubes à vide (les
lampes) et a ainsi
ouvert la voie à Transistor conducteur (interrupteur fermé)

la miniaturisation par Courant


l'approche descendante
d'électrons +
- +
("top-down").

Fonctionnement du transistor
Isolant Une tension appliquée sur la grille
Grille induit un canal de conduction
sous l’isolant. Le courant d’électrons
Source Drain peut alors passer entre la source
et le drain.
Substrat
ce
ur
So ain
Dr ille Canal de conduction
Gr

Transistor bloqué (interrupteur ouvert)

- +

Si l’on supprime la tension appliquée


sur la grille, le canal de conduction
Isolant disparaît et le courant
Grille est interrompu.

Source Drain

Transistor. Substrat

4
Qu’est-ce qu’un circuit intégré ?
Une autre invention Les premiers circuits électro- Les circuits intégrés ont envahi les
décisive a été niques consistaient en un assem- appareils de notre vie quotidienne,
le circuit intégré, blage de divers composants du lecteur de DVD à la carte ban-
réalisé en 1959 (transistors, résistances, conden- caire en passant par la télévision,
sateurs) reliés par des fils élec- le téléphone, l'appareil photo
par Jack Kilby,
triques. numérique, l'ordinateur, la machine
(société Texas à laver, le four à micro-ondes et
Instruments, prix Dans le circuit intégré, les compo- l'automobile.
Nobel de physique sants sont dès leur fabrication Un des circuits intégrés les plus
en 2000) interconnectés sur un support récents est le microprocesseur.
et Robert Noyce commun en silicium, appelé puce. Il est constitué de millions de tran-
(Fairchild Il est ainsi plus petit, moins cher, sistors et réalise des opérations
Semiconductor). contient plus de composants et mathématiques très complexes
peut réaliser plus de fonctions que avec une rapidité fulgurante. Il est
“ses ancêtres”. devenu le cœur de tout ordinateur.


© ILSO Grenoble

Circuits intégrés.

1 cm

5
2 A UJ O U R D ’ H U I : L'ÈRE DES MICROTECHNOLOGIES

Comment fabrique-t-on
un circuit intégré ?
Fabriquer un circuit Le matériau de base du circuit grâce à la technique de la photoli-
intégré est un intégré est le silicium, élément chi- thographie, qui, à certains égards,
processus complexe mique le plus courant sur la Terre, est analogue au procédé de déve-
qui implique que l'on trouve en abondance dans loppement des clichés photogra-
le sable. Extrait du sable par puri- phiques.
des centaines
fication, le silicium est cristallisé Les unités de fabrication de circuits
d'opérations, sous la forme de barreaux de 20 intégrés sont appelées "salles
une grande précision à 30 centimètres de diamètre que blanches" car elles doivent pré-
et de nombreux tests. l'on va ensuite découper en tran- senter des conditions extrêmes
ches de moins d'un millimètre de propreté. En effet, le moindre
d'épaisseur. C'est sur cette tran- grain de poussière pourrait com-
che que l'on fabriquera en même promettre le bon fonctionnement
temps des centaines de puces, du circuit.
© Artechnique-Grenoble

50 nm

Puce Transistor

Tranche de silicium
de 300 mm de diamètre.

Depuis 30 ans, la fabrication des Gordon Moore, co-fondateur de


composants micro-électroniques la société Intel (USA). Ainsi,
est de plus en plus performante : aujourd’hui, on fabrique des micro-
tous les 18 mois, le nombre des processeurs de 1 cm2 de surface
transistors sur la surface d'une et contenant 50 millions de tran-
puce double et les dimensions des sistors ; la surface moyenne d’un
grilles de transistors diminuent transistor est actuellement de
par un facteur 1,3. Cette tendance 1 micromètre carré et la finesse
est connue sous le nom de loi de des motifs réalisés par photolitho-
Moore, du nom de son auteur, graphie atteint 100 nm.

6

Salle blanche de la société
STMicroelectronics
(Crolles, Isère)
où sont fabriqués
des circuits intégrés.

Transistors
100 000 000

10 000 000

1 000 000

100 000

10 000

1 000 Année


La loi de Moore :
1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 tous les 18 mois, le nombre
des transistors sur la surface
des puces électroniques double
Taille de la grille et la taille de leur grille diminue
du transistor par un facteur 1,3.
(nm)
1 000

100

10 Année
1970 1995 2000 2005 2010 2015

La miniaturisation des transistors et la maîtrise des techniques


d'interconnexion ont permis d'augmenter la vitesse de fonc-
tionnement des microprocesseurs, ce dont témoigne
l'augmentation continue de la vitesse des micro-
76 000 processeurs des ordinateurs grand public
euros
6 000 (100 MégaHertz en 1995 ; 2,4 GigaHertz
euros en 2003, soit 24 fois plus) pour un
450 prix de vente pratiquement
euros
120 constant.
euros 30
euros
4,5
euros
0,46
1973 euros

Evolution du coût
0,06 de fabrication d’un million
1977 euros 0,004 de transistors en 30 ans.
1981 euros
1984
1987
1990
Le coût de fabrication
1995
des transistors sur une puce
a baissé de façon spectaculaire : 2000
en 1973, le prix d'un million
de transistors intégrés
2005
équivalait à celui d’une maison ;
en 2005, il sera celui d’un post-it.

7
2 A UJ O U R D ’ H U I :
L'ÈRE DES MICROTECHNOLOGIES

L’accéléromètre
Les technologies Un des premiers microsystèmes à se déplace par inertie dans le sens
développées dans avoir été développé est l'accéléro- opposé au mouvement, comme le
l'industrie micro- mètre. Il est entre autres utilisé passager d'un bus qui est debout
électronique ont été pour déclencher le gonflage des et se trouve projeté en avant quand
airbags des véhicules en cas de le bus freine. Ce changement de
transposées avec
choc brutal. distance entre le peigne mobile et
succès pour fabriquer L'accéléromètre est constitué de le cadre modifie la capacité élec-
des microsystèmes deux pièces de silicium en forme trique de l'ensemble.
électromécaniques, de peignes complémentaires : Dès que le circuit intégré mesure
c'est-à-dire des l'une est fixe et constitue le cadre ; ce changement de capacité élec-
systèmes miniaturisés l'autre est mobile à l'intérieur de trique, il commande le gonflage
qui intègrent sur ce cadre, suspendue par une de l’airbag, avant même que le
une même puce des lamelle flexible, sans contact entre conducteur et les passagers du
parties mécaniques les deux parties. En cas de choc véhicule ne soient projetés en
brutal du véhicule, la partie mobile avant.
(capteurs d'accéléra-
tion ou de pression,
miroirs, micromo- lamelle

© CEA-LETI
teurs) et des circuits 0,5 mm


À gauche,
électroniques associés. fonctionnement
de l'accéléromètre :
Ils trouvent le peigne se déplace par inertie
quand l'ensemble accélère
des champs ou décélère.
d'application dans des
domaines chaque jour
plus variés et plus
nombreux comme

peigne cadre À droite,


la sécurité routière, image au microscope optique
de l'accéléromètre.
la navigation aérienne,
l'observation astrono-
mique, l'impression,
la prévention médicale déplacement du peigne
et les soins médicaux.

En voici quelques
exemples.

Déclenchement
d'airbag.

8
L'accéléromètre a d'autres appli- envoyées au cœur pour les adapter
cations. Il est utilisé dans les sys- à l'intensité de l'effort physique.
tèmes de navigation pour calculer Des chercheurs réfléchissent
et contrôler les trajectoires des actuellement à l'intégration de
avions, missiles et automobiles, l'accéléromètre dans les stylos
car toute modification de direction afin de sécuriser les signatures :
se traduit par un changement seront enregistrés non seulement
d'accélération. le tracé réalisé par l'auteur de la
signature mais aussi les vitesses
Dans le domaine médical, il est et les accélérations de sa main en
désormais intégré dans les pace- train de signer. Si une personne
makers, qui servent à stimuler mal intentionnée reproduit le tracé
le cœur défaillant des patients d'une signature qui n'est pas la
par des impulsions électriques. sienne, elle ne saura pas la tracer
L'accéléromètre détecte tout aux mêmes vitesses et avec les
changement de rythme d'activité mêmes accélérations que son
physique. Ainsi, quand le patient véritable auteur.
commence à courir, le pacemaker
modifie les impulsions électriques


Le pacemaker
a aujourd'hui intégré
un accéléromètre.
© Biotronik

Taille d’un accéléromètre.


© TRONIC’S Microsystems

9
2 A UJ O U R D ’ H U I :
L'ÈRE DES MICROTECHNOLOGIES

L’optique adaptative

Les microsystèmes Quand on observe une étoile dans mosphère, comme l'ont fait les pro-
ont également un télescope, la lumière émise par grammes américains de télescope
de nombreuses l'étoile traverse la couche de l'at- spatial Hubble et Chandra, mais
applications mosphère terrestre et est pertur- cette solution est très coûteuse.
bée par les variations locales de
en optique.
densité et de température de l'air. Une autre solution, moins onéreuse,
Il s'ensuit que l'image obtenue est consiste à corriger à terre, par
floue. l'optique adaptative, l'image reçue :
Pour obtenir une image de bonne les perturbations que la lumière a
résolution, une solution serait de subies dans l'atmosphère peuvent
Image des cratères de la lune
prises à l'European Southern placer le télescope sur orbite être compensées en réfléchissant
Observatory (Chili) autour de la Terre afin d'éviter l'at- la lumière sur un miroir déformable.
avec le Very Large Telescope :
En haut,
la photographie sans correction ;

En bas,
Étoile
la photographie, corrigée par
la technique de l'optique adaptative.

Miroir Lumière reçue


déformable par le télescope

Le principe de l'optique
adaptative :
Onde l’onde lumineuse arrive sur le miroir
lumineuse
déformée déformable et est envoyée
vers l'analyseur. Ce dernier analyse
les perturbations que l'onde
Lame a subies en traversant
séparatrice
l'atmosphère. Les données
© ESO

Système Onde sont traitées par le système


de contrôle lumineuse de contrôle qui commande
corrigée ensuite la déformation du miroir
afin de minimiser les effets des
perturbations atmosphériques.

Analyseur
de l'onde Image haute
déformée résolution

Image d’une étoile double


À gauche,
prise avec un télescope
sans correction ;

À droite,
avec un télescope
pourvu d'un système
d'optique adaptative.

10
Ce miroir est réalisé à partir d'une membrane flexible, fixée sur des
pistons dont on ajuste la hauteur en y appliquant des tensions électriques.

Membrane


Le miroir déformable.
Quand on applique une tension
électrique entre le plateau
et la plaque d’une cellule,
la répulsion électrostatique
les écarte. Le piston, fixé sur
le plateau mobile, est entrainé
Piston et déforme plus ou moins
le miroir selon la tension appliquée.


La réalisation
du microsystème
de commande
du miroir utilise
les technologies de
la micro-électronique.

200 µm
Plateau Plaque
Plateau Plaque
Microsystème
de commande

Image de la rétine de l'œil :


À gauche,
© A. Roorda and D. Williams (University of Rochester)

sans correction ;

À droite,
corrigée par l'optique adaptative.

On réfléchit aujourd'hui à l'application de l'optique adaptative aux examens


ophtalmologiques. En effet, l'image de la rétine obtenue avec les instru-
ments traditionnels est floue car l'humeur aqueuse de l'œil humain n'est
pas homogène. Dans le futur, les appareils d'examen ophtalmologique
permettront, grâce à l'optique adaptative, d'obtenir une image des cellules
de la rétine de meilleure résolution et de détecter plus tôt certaines
maladies rétiniennes comme la dégénérescence maculaire.

11
2 A UJ O U R D ’ H U I :
L'ÈRE DES MICROTECHNOLOGIES

L’imprimante à jet d’encre


Les technologies La cartouche de l'imprimante à jet alors créée, l'encre restée liquide
de la micro-électro- d'encre a une tête qui contient plu- est expulsée dans des microcanaux
nique sont aussi sieurs centaines de microréservoirs et projetée sur la feuille à imprimer
utilisées pour qui sont alimentés en encre au fur sous forme de gouttelettes. Ce pro-
et à mesure de l'impression. Ils cessus est répété des milliers de
la microfluidique,
sont tous pourvus d'une petite fois par seconde. La tête poursuit
c'est-à-dire pour résistance électrique qui chauffe le balayage horizontal ligne par
le transport de petits très rapidement l'encre et en vapo- ligne jusqu'au bas de la feuille
volumes de liquide. rise une partie. Sous la pression à imprimer.
De nombreuses
applications ont vu Tête d’impression
le jour ou sont en
cours de développe-
ment, notamment
dans les domaines


de l'impression Microcanaux L'imprimante
à jet d'encre.
(imprimante
à jet d'encre),
des soins médicaux
(distributeur
d’insuline)
et de l'analyse
biomédicale (biopuce
à ADN, laboratoire
sur puce).

1 2

Processus d'impression :
1) Le microréservoir contient
© D’après des images de STMicroélectronics

de l'encre à l'état liquide.

2) La résistance chauffe l'encre


liquide jusqu'à ébullition.

3) Sous l'action de la pression,


Résistance l'encre est projetée
électrique
Goutte d'encre
vers la feuille à imprimer.
Goutelettes en ébullition
d'encre liquide

Goutte d'encre
projetée

Feuille
3 de papier

Microcanal

Tête
imprimante

12
Le distributeur d’insuline

© Debiotech SA, Lausanne, Suisse


Jusqu'à présent, les patients diabétiques utilisaient une seringue
pour s'injecter, en une fois, la quantité d'insuline nécessaire.
La seringue commence à être remplacée par un distributeur qui, fixé
sur la peau comme un patch, délivre continûment l'insuline tout
au long de la journée.

Ce distributeur contient un micro- pompe provoque la fermeture de la ▼


système électromécanique consti- soupape d'évacuation et l'ouverture La distributeur d'insuline
tué d'un microréservoir d'insuline à de celle d'admission. Le microré- s'applique en permanence
sur le corps du patient
deux soupapes (l'une pour l'admis- servoir se remplit alors de nou- comme un patch.
sion et l'autre pour l'évacuation) et veau. À chaque cycle, le microsys-
d'une membrane déformable. tème délivre un petit volume de
Quand on applique une tension 150 nanolitres et permet ainsi de
électrique sur ce microsystème, la doser très précisément la quantité
membrane se déforme et compri- d'insuline à injecter au patient.
me l'insuline, ce qui provoque l'ou-

© Debiotech SA, Lausannne, Suisse


verture de la soupape d'évacuation,


la fermeture de celle d'admission Microsystème
du distributeur
et l'expulsion du liquide hors du d’insuline.
microréservoir. Quand ensuite on
supprime la tension électrique, la
membrane reprend sa forme initia-
le et la dépression créée dans la

À gauche,
phase d’évacuation d'insuline application
dans le microréservoir d'une tension électrique
du distributeur ;

À droite,
phase d'admission.
Membrane

Soupape Le liquide Soupape Soupape Le liquide Soupape


d'admission sort d'évacuation d'admission est aspiré d'évacuation
(fermée) (ouverte) (ouverte) (fermée)

Actuellement, le distributeur injecte


© Debiotech SA, Lausannne, Suisse

l'insuline par aiguille ; bientôt il le


Matrice de micro-aiguilles.
fera par une matrice de micro-
aiguilles très fines, dont la profon-
deur de pénétration sera très faible,
de l'ordre de 100 micromètres, et
qui seront presque insensibles pour
le patient.

100 µm

13
2 A UJ O U R D ’ H U I :
L'ÈRE DES MICROTECHNOLOGIES

Le laboratoire sur puce (“lab-on-chip”)

La microfluidique Pour effectuer l'analyse du sang pour effectuer ces analyses.


est aussi appliquée d'une personne selon les méthodes Le laboratoire sur puce sera utilisé
à l'analyse traditionnelles, il faut procéder à de aussi bien à domicile qu'à l'hôpital
biomédicale : elle nombreuses analyses différentes et ou dans un laboratoire traditionnel
prélever sur le patient un ou deux d’analyses médicales.
permet de réduire
flacons de sang. L'idée du labora-
le volume des toire sur puce est de "rétrécir" le À l’heure actuelle cette technologie
prélèvements laboratoire d'analyse médicale à n’a pas remplacé le laboratoire
sur le patient, une puce de quelques cm2 et de d’analyses médicales, mais sa fai-
la consommation n'utiliser qu'une goutte de sang sabilité a été démontrée.
de réactifs, ainsi
que le temps et
le coût des analyses.


Laboratoire
d'analyses médicales.

Réseau de microcanaux
d'un laboratoire sur puce.

100 µm ics
tron

élec Laboratoire sur puce.


icro
STM
©
© CEA-LETI

Le laboratoire sur puce est une sion qui la pousse à travers les
plaque de verre ou de silicium sur microcanaux jusqu'à un microré-
laquelle sont gravés des microca- servoir où elle se mélange aux
naux et des microréservoirs dans réactifs. Toutes les opérations
lesquels circulent le sang à analy- complexes mises en œuvre dans
ser et les réactifs. On dépose à le laboratoire d'analyse médicale
l'entrée de la puce une goutte du (transport, mélange et chauffage
200 µm
prélèvement à analyser. Des dispo- des liquides, lecture des résultats)
sitifs électriques créent une pres- sont ainsi miniaturisées.

14
La biopuce à ADN

À la base de tout La molécule d'ADN est formée de qu'avec la thymine (T), la cytosine
être vivant se trouve deux brins enroulés en forme (C) qu'avec la guanine (G). Ainsi, si
la molécule d'ADN : d'hélice. Sur chacun des deux un fragment de brin contient la
c'est grâce à elle brins se succèdent des bases qui séquence CTAAAGG, la séquence
les lient entre eux ; ces bases sont complémentaire sur l'autre brin
que les cellules se
de quatre types, complémentaires est GATTTCC.
multiplient, que deux à deux : l'adénine (A) ne se lie
les organismes se
développent et
que les caractères Cellule
génétiques des parents
se transmettent
aux enfants.


Structure de la molécule d'ADN.
Brins d'ADN
Chaque brin de la molécule
complémentaires
d'ADN de l'être humain contient
environ trois milliards de bases.
L'identité de chaque individu,
ses caractères génétiques,
Chromosome sa prédisposition à certaines
Adénine Thymine maladies, sont déterminés
par l'ordre dans lequel ces trois
milliards de bases se succèdent :
cet enchaînement forme le code
Cytosine Guanine
génétique, unique à chaque individu.

La biopuce à ADN a permis d'accé- mutation génétique qui pourrait


lérer l'identification des quelque prédisposer tel ou tel individu à
30 000 gènes que contient le code certaines maladies ; on pourrait
génétique humain. En effet, un des alors appliquer un traitement
grands enjeux de la génétique est médical préventif adapté à chaque
d'analyser la succession des bases cas, avant même l'apparition des
sur la molécule d'ADN et de repé- symptômes.
rer les séquences ayant subi une
© CEA-LETI

Biopuce à ADN.

m
1m

15
2 A UJ O U R D ’ H U I :
L'ÈRE DES MICROTECHNOLOGIES

La biopuce à ADN est une plaque ment, l'ADN du prélèvement est


de verre ou de silicium sur laquel- resté accroché à l'ADN-sonde et
le sont gravées un grand nombre est visible à la lumière ultraviolette
de microcuvettes. Sur chacune grâce à la molécule fluorescente.
d'entre elles, on accroche une Dans les microcuvettes où il
séquence de bases d'ADN qui joue n'y a pas eu d'appariement, l'ADN
le rôle de sonde et qui est caracté- du prélèvement a été enlevé par
ristique d’un gène, d’une mutation le lavage et il n'y a pas de signal
ou d'une maladie. On prélève alors lumineux.
de l'ADN sur le patient et on le
verse dans les microcuvettes. Molécule
L'ADN-sonde se liera avec l'ADN fluorescente Signal de la fluorescence
du prélèvement si et seulement
si les séquences sont complémen-
taires. On lave ensuite la biopuce.
Pour permettre la lecture du
résultat, on a préalablement ADN
accroché à l'extrémité de l'ADN du prélèvement
du prélèvement une molécule
fluorescente. Ainsi, dans les ADN
sonde
microcuvettes où il y a eu apparie-

2 mm

Analyse d'un prélèvement d'ADN.


Lecture de l'analyse à la lumière
ultraviolette : les microcuvettes
porteuses des brins appariés Support
sont lumineuses et l'image
ressemble à un grand domino.
Pas de signal lumineux

ADN
sonde

Support

Comme chaque microcuvette contient un fragment d'ADN-sonde


différent, une biopuce contenant 50 x 50 = 2 500 microcuvettes permet
en une seule lecture d'obtenir le résultat de 2 500 analyses différentes.

Les problèmes
de la miniaturisation
Les microsystèmes Selon la loi de Moore, exposée plus Certes, avec la production de

Le coût de l’investissement
présentés ci-dessus haut (voir page 7), tous les 18 mois masse, le coût de fabrication du de l’usine Crolles 2 (Isère)
est de 2,5 milliards d’euros.
ont été réalisés les dimensions des transistors sont transistor diminue, mais en même
avec les techniques divisées par un facteur 1,3. temps, les investissements consi-
Cette tendance a jusqu'à présent dérables nécessaires à la mise
de la micro-électronique
été constante, mais les problèmes en place de procédés de fabrica-
développées pour techniques de la miniaturisation tion de plus en plus sophistiqués
miniaturiser deviennent de plus en plus diffici- risquent de devenir prohibitifs.
le transistor. les à résoudre et pourraient être Un changement de technologie
insurmontables à l'horizon 2010. est nécessaire pour surmonter
Les problèmes ne sont d'ailleurs ces problèmes. C’est ce que les
pas seulement techniques mais nanotechnologies peuvent nous
aussi économiques. permettre de réaliser.

16
3 Les nanosystèmes
cohabitent désormais,
D E M A I N

E T NANOTECHNOLOGIES
:

Certains microcomposants et
L E S

microsystèmes voient progressi-


MICRO-

tés, mais aussi comprendre com-


ment fonctionnent des systèmes La mécanique quantique
et probablement vement leurs dimensions dimi- aussi petits. En effet, les lois de la est le fruit des travaux
pour longtemps, nuer et se rapprocher de l'échelle physique classique ne permettent de quelques physiciens
du nanomètre suivant la voie des- plus d’expliquer leur comporte- célèbres du début du XXe
avec les microsystèmes.
cendante ("top-down"), devenant ment et l'on devra faire appel aux siècle. Pour expliquer
ainsi des nanocomposants et des lois de la mécanique quantique. l'interaction entre la
nanosystèmes. La mécanique quantique prédit lumière et les atomes,
En même temps, les scientifiques des comportements inhabituels et Max Planck introduit
réfléchissent à la mise au point difficiles à accepter par notre en 1900 une hypothèse
de nouvelles méthodes d'assem- intuition immédiate comme, par audacieuse : la quantité
blage atome par atome, molécule exemple, l'effet tunnel. D'après les d'énergie échangée ne
par molécule, qui ouvrent la voie lois de la mécanique classique, un peut être qu'un multiple
à la démarche ascendante ("bot- ballon de football ne peut pas pas- d'une quantité élémen-
tom-up") : ces méthodes, inspi- ser par-dessus une colline si on ne taire : le quantum
rées du monde de la chimie et de lui donne pas une énergie initiale d'énergie. En 1905,
la biologie, consistent à construi- suffisante : le ballon montera jus- pour expliquer l'effet
re des nanosystèmes à partir des qu'à une certaine hauteur puis photo-électrique,
éléments de base que sont les redescendra en rebroussant che- Albert Einstein établit
atomes, de la même façon que min. La mécanique quantique, en que la lumière est
l'on construit une maison brique revanche, permet de montrer composée de particules
par brique. qu'un électron peut franchir la col- élémentaires
De nombreux défis scientifiques et line même si son énergie initiale appelées photons.
technologiques nous attendent : il est insuffisante : il peut passer de En 1913, Niels Bohr
faut inventer les instruments d’ob- l'autre côté de la colline comme applique l'idée des
servation et de fabrication adap- s'il avait trouvé un tunnel. quanta d'énergie pour
expliquer la structure
de l'atome.
En 1923, Louis de Broglie
émet l'hypothèse que
les électrons et toutes
les autres particules
se comportent comme
des ondes. Enfin,
en 1926, Werner
Heisenberg, Erwin
Schrödinger et
Paul-Adrien-Maurice
Dirac établissent les
En physique classique, bases mathématiques de
le ballon lâché depuis le point A
ne peut pas monter plus haut
la mécanique quantique,
que le point B (lois de la dynamique). permettant ainsi
la compréhension de
tous ces phénomènes.

L’effet tunnel.

En physique quantique,
l'électron, arrivé au point B,
peut par effet tunnel atteindre le point C
situé de l'autre côté de la colline.

17
3 DEMAIN
LES MICRO- ET NANOTECHNOLOGIES

Quels sont les outils actuels


des nanotechnologies ?
Le microscope à effet tunnel
Ce fut le premier instrument mis temps, on applique entre la pointe
au point pour examiner le nano- et la surface une tension élec-
monde. Il a été inventé par Gerd trique, ce qui crée un courant d'é-
Binnig et Heinrich Rohrer (labora- lectrons appelé courant "tunnel".
toire IBM Zurich, Suisse), invention Après avoir balayé toute la surface
qui leur a valu le prix Nobel de du matériau et enregistré les
physique en 1986. Il comporte une variations de ce courant, on
pointe métallique extrêmement reconstitue par ordinateur le relief
fine qui survole la surface du de la surface survolée avec une
matériau examiné à quelques précision de l'ordre de l'atome,
nanomètres de distance. En même c'est-à-dire 0,1 nm.

+
d'électrons

Déplacements
Courant

Le microscope Pointe
à effet tunnel. Courant
d'électrons

Échantillon
-

Cet instrument révolutionnaire,


initialement conçu pour observer la

Image obtenue
surface des matériaux, est mainte- d’une surface
© Lee, Park STM, Purdue University, USA

de graphite.
nant aussi utilisé pour déplacer
des atomes un par un, comme une
"pince à atomes".
À l'aide de la pointe, on peut "attra-
per" un atome, le déplacer sur la
surface et le déposer à l'endroit
voulu. On est ainsi parvenu à dispo-
ser des atomes de fer en cercle sur m
1n
une surface de cuivre, prouesse
technologique remarquable.

L'image du "corral quantique",


obtenue grâce au microscope

Image dite
du "corral quantique" à effet tunnel, montre que
48 atomes de fer les électrons se comportent
ont été disposés en cercle
sur une surface de cuivre.
comme des ondes : ils for-
ment un nuage concen-
trique qui ondule comme
la surface de l'eau dans
laquelle on a jeté un
caillou. C'est une des
plus remarquables
visualisations directes
© IBM

des lois de la méca-


5 nm nique quantique.

18
Le microscope à force atomique
Alors que le microscope à effet matériau à observer en suivant
tunnel permet d'observer la surface le relief. La déformation du levier,
des matériaux conducteurs, le qui est éclairé avec un laser, est
microscope à force atomique per- mesurée par un photodétecteur
met d'observer la surface des et enregistrée à l'ordinateur. Cet
matériaux isolants tels que les instrument est très utilisé dans les
polymères, les céramiques et les industries où le contrôle fin de
matériaux biologiques. Sa pointe, l’état de surface est primordial,
fixée sur un bras de levier flexible, comme par exemple celles de
balaye et frotte la surface du la micro-électronique.


Image d'ADN
Microscope

obtenue au microscope
à force atomique.
à force atomique.
© CNRS IRC Soffray

© University of Cambridge


Image d'une membrane
avec des pores
de 20 nm de diamètre.
La modélisation
et la simulation numérique
Pour déterminer la structure et les propriétés des objets nanométriques,
on utilise de plus en plus la simulation numérique. En raison de la com-
plexité des calculs et pour être plus fiable et plus précis, la simulation
numérique nécessite des ordinateurs de plus en plus puissants.

En haut,
image d'un film d'or obtenue
au microscope électronique ;

En bas,
simulation numérique
de la structure atomique
d'un film d'or.

19
3 DEMAIN
LES MICRO- ET NANOTECHNOLOGIES

Comment fabriquer des


objets nanométriques ?
Les techniques Une solution pour fabriquer indus- Peu à peu émergent d'autres solu-
de fabrication triellement des nanocomposants tions, qui suivent la voie ascendante
développées avec est d'appliquer les techniques "top- ("bottom-up") et exploitent à la fois
le microscope à effet down" de la photolithographie déjà les avancées de la physique, de la
bien connues de l'industrie micro- chimie et de la biologie pour fabri-
tunnel et avec
électronique. Ces techniques, qui quer simultanément et en grand
le microscope à force utilisent la lumière visible, permet- nombre des objets nanométriques.
atomique sont des tent de graver sur les puces des En effet, une méthode prometteuse
techniques de labora- motifs de 100 nm. En remplaçant la inspirée de la physique des surfaces
toire que l’on peut lumière visible par des rayonne- est l'auto-organisation, qu'illustre
qualifier d’artisanales. ments de longueur d'onde plus le processus de formation de la buée
Elles ne permettront courte comme les ultraviolets ou sur les vitres : la vapeur d'eau se
pas une production les rayons X, on parviendrait à gra- condense de façon uniforme sur la
industrielle ver des motifs encore plus petits de surface de la vitre en formant une
l'ordre de 10 à 20 nm. multitude de microgouttes régulières.
de nanosystèmes
complexes : déplacer
les atomes un


L’auto-organisation :
par un avec la "pince les molécules ayant
Molécules Système une terminaison spécifique
à atomes" demande- en solution auto-organisé (en jaune) s’attachent
rait beaucoup Substrat au substrat et s’ordonnent.
trop de temps.

Solution

La chimie apporte elle aussi de Les exemples les plus réussis de Les scientifiques
nouvelles solutions, notamment la nanosystèmes bâtis selon la voie cherchent donc
chimie des catalyseurs qui, depuis ascendante sont ceux réalisés à développer
déjà plusieurs décennies, utilise par la nature (bactéries, cellules,
dans la fabrication industrielle des organismes vivants). de nouvelles
engrais et dans le raffinage du C'est un grand défi que de l'imiter. techniques
pétrole certaines technologies Différentes disciplines (physique, qui permettent
nanométriques. chimie, mécanique, science des une fabrication
Parallèlement, les avancées tech- matériaux, biologie, sciences
industrielle des
nologiques de la biologie, notam- médicales, informatique) sont
ment la compréhension des pro- ainsi appelées à coopérer pour nanocomposants.
cessus de la réplication de l'ADN et comprendre les phénomènes com- Néanmoins
de la synthèse des protéines, ont plètement nouveaux que l'on certains nano-
donné lieu au développement d'un découvrira à l'échelle du nanomètre, objets ont déjà vu
arsenal de techniques qu'on pour- pour fabriquer les nanocompo-
rait transposer pour fabriquer des sants et donner naissance aux
le jour, ils sont
nanocomposants. nanosciences. décrits dans les
pages suivantes.

20
Les nanotubes de carbone
Le nanotube C'est un feuillet de graphite formé University, Grande Bretagne),
de carbone est d'atomes de carbone disposés Richard Smalley et Robert Curl
une structure en réseau hexagonal, comme un (Rice University, Etats-Unis),
artificielle qui a été nid d'abeilles, et enroulé sur lui- découverte qui leur a valu le prix
même comme un cigare. Son dia- Nobel de chimie en 1996.
mise en évidence
mètre est de l'ordre du nanomètre,
en 1991 par sa longueur peut atteindre plu- Cette molécule est constituée de
Sumio Iijima sieurs micromètres. À chacune de 60 atomes de carbone, son diamè-
(laboratoires NEC, ses deux extrémités se trouve une tre est d'environ un nanomètre et
Japon). demi-molécule de fullerène. elle est formée d'hexagones et de © Chris Ewels, www.ewels.info

La molécule de fullerène (symbole pentagones qui lui donnent une ▼


chimique C60) a été découverte forme presque sphérique, sem-
Molécule de fullerène.
en 1985, par Harold Kroto (Sussex blable à un ballon de football.
nfo
els.i
.ew
ww
,w
wels
is E
Chr
©

Structure
d'un nanotube.

Le nanotube
est une structure
à la fois solide,
légère et souple.
© Nano@CERCA

21
3 DEMAIN
LES MICRO- ET NANOTECHNOLOGIES

Par sa structure très • une "poudre" de nanotubes en


simple et très stable, vrac a une très grande surface de
le nanotube a des pro- contact avec l'air (plusieurs cen-
priétés mécaniques et taines de mètres carrés par gram-
électriques surprenan- me). Cette propriété est
tes qui promettent des importante pour les pro-

© Chris Ewels, www.ewels.info


applications nombreuses cessus tels que la catalyse
et une industrialisation dans chimique, le stockage de
un avenir proche : gaz et le filtrage de pol-
luants. On envisage de l'u-
• le nanotube est 100 fois plus tiliser en particulier pour
résistant et 6 fois plus léger que le stockage de l’hydrogène
l’acier. Il peut donc être utilisé et la fabrication des bat-
pour fabriquer des matériaux teries des voitures élec-
composites de haute performance triques.
et il est déjà employé pour renfor-
cer certains clubs de golf et
raquettes de tennis, remplaçant
peu à peu les traditionnelles
“fibres de carbone”.


Jonction métal
semiconducteur
© CEA

formée par
5 µm

Dans chaque pixel deux nanotubes


d'écran plat, on dépose raccordés.
en vrac des nanotubes
conducteurs.
Ceux qui sont orientés
perpendiculairement
à la surface de l'écran
servent de nano-électrode.

• en fonction de l'angle d'en-


roulement du feuillet de gra-
© CEA

phite, le nanotube est soit un


excellent conducteur d'électri-
cité, soit un semiconducteur.
Les nanotubes conducteurs
pourront être utilisés dans la
fabrication des nanofils électriques,
qui pourront notamment servir de
nano-électrodes dans les écrans plats de
télévision et d'ordinateur. Quant au nanotube
semiconducteur, il pourra être raccordé à un nanotube conducteur
et cet assemblage sera utilisé comme élément de base (jonction
métal-semiconducteur) pour fabriquer des composants électroniques
nanométriques.

22
© A. Rochefort, Nano@PolyMTL
© LEM CEA-Motorola


À gauche,
photographie
d'un circuit électronique
réalisé par deux nanotubes
connectés sur une surface ;

À droite,
simulation de transistor
formé de nanotubes.

m
150 n

Les nanotubes sont fabriqués suivant plusieurs méthodes : par arc élec-
trique, par vaporisation d'une cible de carbone au moyen d'un laser ou en
faisant circuler du méthane sur un catalyseur situé dans un four. La diffi-
culté est de contrôler leurs dimensions et leur enroulement.

Les nanocristaux fluorescents


Certains matériaux Le séléniure de cadmium (CdSe) dont la couleur change en fonction
émettent de la lumière est un matériau fluorescent. S’il est de leurs dimensions. Par exemple,
visible quand ils préparé sous forme de grains cette couleur est respectivement
sont éclairés en ultra- nanométriques (nanocristaux), des bleue, verte et rouge pour des
effets quantiques apparaissent en tailles de grain de 2 nm, 3 nm et
violet, phénomène
raison des faibles dimensions des 5 nm. On peut ainsi pratiquement
appelé fluorescence. grains. Éclairés en ultraviolet, les fabriquer toute la palette des
Les matériaux dotés nanocristaux émettent une lumière couleurs.
de cette propriété
© CEA-DRFMC

peuvent être utilisés


Solutions contenant
pour le marquage des nanocristaux fluorescents
moléculaire, classés par ordre
de taille croissante, éclairés.
c'est-à-dire pour En haut,
jouer le rôle de Ø 2 nm Éclairage lumière visible Ø 7 nm par de la lumière visible ;
sonde fluorescente En bas,
et suivre à la trace par un rayonnement ultraviolet.
les réactions chimiques
ou les processus
biologiques dans
les cellules vivantes. Éclairage lumière ultraviolette

Coque

Structure d'un nanocristal


fluorescent : les dimensions
du grain déterminent la couleur de
la lumière émise, la coque amplifie
cette couleur et le ligand permet
de fixer le marqueur fluorescent
sur la cible.
Grain Ligands Grain
(3 nm) (5 nm)

23
3 DEMAIN
LES MICRO- ET NANOTECHNOLOGIES

Les revêtements nanomodifiés

Les scientifiques La surface de la feuille de lotus est De même, les grains de poussière
développent actuellement recouverte par des nanocristaux n'adhèrent pas et sont emportés
des revêtements de cire qui forment un réseau de à la première pluie.
nanomodifiés inspirés minuscules piliers semblable à D’autres feuilles, notamment celles
une planche cloutée. du chou, du roseau et de la tulipe,
du monde végétal,
Les gouttes d’eau ne peuvent pas ont aussi cette propriété remar-
en particulier mouiller cette surface et restent quable, ainsi que les ailes du
du comportement sphériques sans s'étaler car elles papillon et de la libellule.
des feuilles de lotus sont soutenues par les piliers.
qui ne se mouillent
pas et qui restent Goutte
d'eau

propres même dans un


Effet feuille lotus.
environnement boueux. ma
le En haut,
Poussière
e nor la goutte d'eau mouille
fac
Sur la surface et les impuretés
adhèrent ;

En bas,
la goutte d'eau
ne mouille pas la surface
autonettoyante et
emporte les impuretés.
ure
liss
ntisa
ea
fac
Sur
© Goodshoot

▼ Fabriquer par biomimétisme, c'est-à-dire en imitant la nature, de telles


Les surfaces autonettoyantes. surfaces artificielles à l'aide de nanomatériaux est un enjeu industriel
Vitres antisalissure considérable car les applications seront nombreuses : vitres antisalissure
pour les fenêtres des bâtiments.
pour fenêtres et automobiles, peintures faciles à lessiver, tuiles autonet-
toyantes, revêtements antibactériens pour la cuisine et les sanitaires.

La poussière électronique Micropuce “Smart dust”.


communicante ("smart dust") ▼
Signal émis
Laser Lentille Miroir
La "poussière électro- Leur rôle sera de mesurer des données très diverses concer-
nique communicante" nant leur environnement. Équipées de capteurs, de micro-
est constituée d'un processeurs, d'émetteurs et de sources d'énergie, elles for- Capte
Emett
eur Signal reçu
urs
très grand nombre meront un réseau communicant capable de recevoir, traiter
Syst Récep
et transmettre des données. Les applications seront nom- è e
micm
teur
de micropuces de roprde contr
breuses tant dans le domaine de la défense (détection o cesse ôle,
ur
silicium miniaturisées de substances chimiques et bactériologiques sur un
à l'extrême qui seront champ de bataille, détection des mouvements de
pulvérisées dans l'air l'ennemi) que dans le domaine civil (surveillance Cel
lule
pho
ou incorporées de la qualité de l'air, traçabilité des produits ali- toél
ectr
ique
dans les matériaux mentaires, surveillance médicale des patients, Acc
um
ula
(peintures, textiles). détection de la fatigue des matériaux.) teur

24
Les implants et les prothèses biocompatibles

Les nanotechnologies Les prothèses actuelles de hanche et de genou sont en métal et en poly-
vont permettre éthylène et ont une durée moyenne de vie de 10 ans. Le remplacement
d'améliorer la qualité du métal par de la céramique renforcée par des nanoparticules pourra
des prothèses et des augmenter cette durée à 30 ans.
En outre, les prothèses recouvertes de nanoparticules auront une
implants médicaux.
meilleure biocompatibilité : elles se fixeront plus solidement au tissu
osseux et le patient les supportera plus aisément.


Prothèse de fémur.

© Primal Cry

L'endoprothèse coronaire ("stent" se forment sur l'endoprothèse,


en anglais) est implantée chez les créant de nouvelles obstructions à
patients dont les artères sont obs- la circulation du sang. Une solu-
truées par des dépôts de graisse ou tion, en cours de développement,
des caillots de sang : c'est une est de recouvrir l'endoprothèse par
gaine métallique qui écarte les une couche nanoporeuse sur
parois de l'artère et rétablit ainsi laquelle les caillots ne pourront pas
une circulation sanguine normale. adhérer.
Cependant, il arrive que des caillots
Artère

200 µm Circulation

sanguine Endoprothèse coronaire


bloquée avec revêtement nanoporeux.
Dépôts de graisse

Circulation
sanguine
rétablie
Endoprothèse coronaire
© Debiotech SA, Lausannne, Suisse

m
0n
10

3 µm

25
4 L'émergence
des nanotechnologies
E T APRÈS ?

Le transistor à un électron
et des nanosciences
nous laisse entrevoir
une révolution : Certains des phénomènes nouveaux qui apparaissent à l'échelle du
la conception nanomètre pourraient être exploités dans la conception de nouveaux
de matériaux composants électroniques.
à l'échelle atomique
et moléculaire.
Dès lors, il sera


Transistor
possible d'élaborer - + à un électron.
toutes sortes
de nouveaux Isolant
matériaux. Grille
Voici quelques
Source Drain
applications L’île est remplie d’électrons ;
aucun électron ne peut plus
futuristes. Substrat passer dans l’île en raison
du blocage de Coulomb.
Ile de Coulomb Électrons

Courant
d'électrons
+
- +
On applique une tension
électrique déterminée
Isolant
sur la grille ; un électron
Grille supplémentaire peut
alors passer dans l’île.
Source Drain Il s’établit alors dans
le transistor un courant dont
l’intensité dépend du nombre
Substrat
d’électrons présents dans l’île.

Le transistor à un seul électron est mène s'appelle blocage de


l'un d'eux. Entre la source et le Coulomb. Si l'on applique une
drain du transistor, on ajoute une certaine tension électrique sur la
"île" en matériau semiconducteur grille, un nouvel électron pourra
où seul un nombre déterminé entrer dans l'"île" et un autre en
d'électrons N peut s'accumuler. sortira vers le drain.
Quand on applique une tension
électrique entre la source et le Ainsi, en modifiant la tension de
drain, l'"île" se remplit d'élec- la grille, on peut laisser entrer ou
trons. Un fois atteint le nombre bloquer les électrons un par un :
d’électrons N, le courant élec- c'est de l'électronique à un seul
trique ne passe plus : ce phéno- électron.

26
L’électronique de spin

L'utilisation du spin L'électronique d'aujourd'hui est (aiguille aimantée), interagir avec


de l'électron promet fondée sur la propriété de l'électron, des champs magnétiques grâce à
la naissance chargé électriquement, d'interagir son spin.
d'une nouvelle avec les champs électriques. Le spin est une sorte de mouve-
Mais l'électron a aussi une autre ment de rotation de l'électron
électronique :
propriété intéressante : il peut, autour de son axe, analogue à la
la spintronique. comme une minuscule boussole rotation d'une toupie.

Transistor conducteur (interrupteur fermé)


Drain
Grille
Source

Aimantation
+
ns
t d'é lectro
n
ceme
Dépla
Aimantation

Courant
d'électrons
Le drain laisse
- Canal
passer les électrons


Transistor
spintronique.
Transistor bloqué (interrupteur ouvert)
Drain
Champ Grille +
Source électrique
Aimantation

+
Aimantation

Le passage
- Canal
des électrons
est bloqué par le drain

C'est cette propriété que la spintro- Si l'on applique une tension déter-
nique vise à exploiter. On pourrait, minée sur la grille, un champ élec-
par exemple, construire un transis- trique apparaît dans le canal et
tor spintronique. Il sera constitué, entraîne un changement de 180
comme le transistor classique degrés de l'orientation du spin des
(voir page 4), de trois électrodes : électrons. Cela empêche leur pas-
source, drain et grille. sage dans le drain, le transistor
La source envoie dans le canal les est bloqué.
électrons, qui arrivent sur le drain. Le transistor spintronique pourrait
Un courant électrique s'établit, le être plus rapide que le transistor
transistor conduit. classique et consommerait moins
d'énergie.

27
4 ET APRÈS ?

L’électronique moléculaire Composé de benzènethiol


Un des grands défis de l'électro- Électron


nique est de remplacer le transistor
classique par une molécule chi-
mique ou biologique fonctionnant
comme un interrupteur de courant
électrique. La taille du transistor
pourrait être divisée par mille, ce Électron
qui permettrait de fabriquer des
ordinateurs beaucoup plus petits,
plus rapides, moins chers et
consommant beaucoup moins
ons
d'électricité. Un candidat possible ectr
d'é
l 0 (Oxygèn
est un composé de benzènethiol. t
Lorsque l’on applique une tension ouran N (Azote)
0 (Oxygène)
C
électrique déterminée, la molécule N (Azote)
S(Soufre
gagne un électron, se tord et laisse
passer le courant. S (Soufre)ydro
H (H
H (Hydrogène)

Les nanomatériaux

Les nanotechnologies Les alliages métalliques que l'on construction pour le


permettent utilise actuellement dans les bâtiment, les appa-
la conception matériaux de construction sont en reils électroménagers
de nouveaux général composés de grains de et les appareils médi-
dimensions micrométriques. En caux. Les moyens de
matériaux.
diminuant la taille de ces grains à transports terrestres,
une centaine de nanomètres, on maritimes, aériens
obtient des matériaux qui sont et spatiaux fabriqués
plus légers et qui ont de meilleu- avec des nanomaté-
res propriétés mécaniques. Les riaux seront plus
nanograins sont plus résistants légers, emporteront 200 nm
car ils n'ont pas les défauts pré- plus de charge utile,
sents dans les grains des maté- consommeront moins

riaux traditionnels ; le cuivre d'énergie et seront donc moins
Image des nanograins
nanocristallin est ainsi trois fois polluants pour l'environnement. de cuivre.
plus résistant que le cuivre clas-
sique. Ils sont en outre plus mallé- En outre, les nanoparticules ont
ables : en effet, quand on déforme une autre propriété intéressante du
le métal, les nanograins glissent fait de leurs petites dimensions : un
plus facilement les uns par rapport excellent rapport surface / volume.
aux autres. Les matières plas- Il permettra d'augmenter l'efficacité
tiques, à base de polymères, des catalyseurs, utilisés notam-
deviennent elles aussi plus résis- ment dans le raffinage du pétrole et
tantes et cessent d'être inflamma- dans l'industrie des engrais, mais
bles quand on leur incorpore des aussi de l'absorption des polluants
nanoparticules. (au moyen des filtres antipollution
Ces propriétés de résistance méca- et des pots catalytiques des véhicu-
nique des nanomatériaux pourront les) et du stockage de l'hydrogène
être exploitées dans des secteurs (carburant de la pile à combustible
aussi divers que les matériaux de des voitures électriques).

28
Récepteur

Les capteurs chimiques


et biologiques
Membrane

Le canal ionique
est ouvert.
Canal
Les méthodes On pourrait développer un capteur ionique
ouvert Réservoir
traditionnelles pour basé sur le principe de l'interrup- d'ions
déterminer la présence teur à canal ionique. À l'état nor-
mal, les ions passent à travers Support
ou la concentration en or
des canaux nanométriques, créant
d'une substance
ainsi un courant électrique. Quand Molécule
chimique ou d’un la molécule à détecter arrive sur le
à détecter

agent bactériologique capteur, elle se fixe sur un récep-


sont relativement teur spécifique qui bloque alors le
lourdes, lentes canal ionique, supprimant ainsi le
et coûteuses. courant électrique. C'est en mesu- L’arrivée de la molécule
Les nanotechnologies rant cette diminution du courant Déplacement
à détecter interrompt
Canal
pourraient remédier que l'on détectera la présence de la ionique le canal ionique.
molécule. Ce capteur serait si sen- fermé
à ces inconvénients.
sible qu'il détecterait un morceau
de sucre jeté dans un lac.

Ce capteur aura, en chimie et en biologie, des applications aussi diverses ▼


que la détection de la pollution, la surveillance de la qualité de l'eau et Principe
des produits alimentaires, l'analyse médicale, le dépistage des épidé- de l’interrupteur
mies et la lutte contre les attaques chimiques et bactériologiques. à canal ionique.

Les implants biocompatibles


Un moyen de traiter le diabète Membrane
consisterait à remplacer chez le nanoporeuse
patient les cellules du pancréas
qui sécrètent l'insuline et qui sont
défaillantes, par des cellules d'un
donneur qu'on grefferait sous la
peau du patient diabétique. Insuline
Le problème de la greffe est qu'elle
est fréquemment rejetée par le
système immunitaire du patient.
Grâce aux nanotechnologies, on
pourrait encapsuler les cellules
greffées dans une membrane Anticorps Immunocytes
semi-perméable. Les nanopores
de cette membrane laisseraient
entrer le sucre et les substances
nutritives nécessaires aux cellules Nutriments, sucre
greffées et laisseraient sortir l'in-
suline sécrétée par les cellules
greffées. En revanche, les anti- ▼
corps, plus gros que les nanopo-
Membrane nanoporeuse
res, ne pourraient pas entrer et les Cellules utilisée pour encapsuler
cellules greffées seraient ainsi greffées des cellules greffées.
préservées contre l'attaque du
système immunitaire.

29
4 ET APRÈS ?

Les vecteurs de médicaments

Les nanotechnologies Les médicaments classiques sont


pourraient accroître diffusés par le sang à travers tout le
l'efficacité corps humain et n'atteignent pas
des médicaments. toujours facilement leur cible.
Une solution serait de les encapsu-
ler dans une membrane nanopo-

© Primal Cry
reuse qui empêcherait leur dilution
dans le sang pendant leur
transport jusqu'à ce qu'ils attei-
gnent le site spécifiquement ciblé.
Ce n'est qu'au moment où la mem-
brane reconnaîtrait ce site qu'elle
libérerait son contenu. On ciblerait
ainsi précisément l'endroit où le
médicament doit agir.

Une autre application médicale des


nanotechnologies, dans le traite-
ment des tumeurs, consisterait à
injecter dans le sang du patient des
anticorps spécifiques à la tumeur
considérée auxquels auraient
préalablement été fixées des nano-
billes. Les anticorps reconnaî-
traient la tumeur et se fixeraient
dessus. On les chaufferait alors
avec un rayonnement capté par
les nanobilles, ce qui provoquerait
la destruction de la tumeur.
Traitement
de certaines tumeurs.

Cellule
tumorale

Anticorps

Nanobille

Rayonnement

30
5 CONCLUSION

É laborer de nouveaux matériaux et des composants tou-


jours plus petits, construire atome par atome de nouvel-
les molécules et les assembler pour réaliser de nouvelles
fonctions, exploiter les nouveaux phénomènes qui apparaissent
à l’échelle du nanomonde, tels sont les défis à relever dans
les années à venir.

Ces défis demanderont de considérable efforts de recherche


fondamentale et appliquée. Différentes disciplines sont appe-
lées à coopérer pour comprendre ces nouveaux phénomènes
et développer les nanosciences.

L’impact des nanotechnologies sur l’économie est très promet-


teur, car les applications industrielles seront nombreuses et
concerneront les domaines les plus variés, de l’électronique à la
médecine en passant par l’aéronautique, la défense, l’environ-
nement et les matériaux de construction. Mais, comme dans
toute nouvelle discipline, un certain temps sera nécessaire pour
voir l’arrivée massive de produits industriels sur le marché.

Enfin, les nanotechnologies soulèvent aussi des questions


d’éthique. La perspective de manipuler la matière à l’échelle
moléculaire et d’interférer avec le monde du vivant suscite non
seulement de grands espoirs mais aussi des inquiétudes.
Ces questions d’éthique, déjà à l’étude, devront être prises en
considération le moment voulu par les pouvoirs publics avec
tous les acteurs et utilisateurs concernés.

Nous voilà à la fin de ce voyage au pays


des nanosciences et des nanotechnologies.
Vous en savez maintenant plus
sur les promesses du nanomonde !

31
À L A D É C O U V E R T E

DU NANOMONDE Cette plaquette a été réalisée par le Ministère délégué à la Recherche avec le soutien
du Réseau de recherche en Micro- et Nanotechnologies (RMNT) et du Programme National
Nanosciences à l'occasion de l'Année Mondiale de la Physique - 2005.

Rédaction :
Ilarion Pavel (Direction de la Technologie).

avec la collaboration de :
Alain Brun (Direction de la Technologie),
Alexandre Moatti,
Jean-Louis Pautrat (CEA-LETI),
Jean-Louis Robert (Direction de la Recherche).

Remerciements à :
Claire Bonnélie,
René Roussille (CEA-LETI).

Remerciements pour les crédits photographiques :


Bernard Baylac (STMicroelectronics),
Christophe Bureau (Alchimer, France),
Raul Arenal de la Concha (Onera),
Joël Bleuse (CEA-DRFMC),
Sylvie Contreras (Université de Montpellier),
Yannick Champion (CNRS),
Frédéric Chandezon (CEA-DRFMC),
Marlène Choukroun (INRETS),
Raymond Campagnolo (CEA-LETI),
Gilles Delapierre (CEA-LETI),
Thierry Deutsch (CEA-DRFMC),
Jean Dijon (CEA-LETI),
Claire Divoux (CEA-LETI),
Chris Ewels (www.ewels.info),
Pascal Gentile (CEA-DRFMC),
Jean-Charles Guibert (CEA-LETI),
Alan How (Debiotech SA, Lausanne, Suisse),
Norbert Hubin (ESO), Anita Krause (Biotronik, Allemagne),
Didier Maillefer (Debiotech),
Emmanuel Masmejean (AP-HP, Hôpital Georges Pompidou),
Rafael Martinez (Primal Cry, Montpellier),
Noël Magnea (CEA-DRFMC),
Gérard Matheron (Medea+),
Hervé Mingam (STMicroelectronics),
Daniel Michon (Artechnique, Grenoble),
Pierre Puget (CEA-LETI),
Peter Reiss (CEA-DRFMC),
Stéphane Renard (Tronic's Microsystems),
Alain Rochefort (Nano@PolyMTL, École Polytechnique de Montréal),
Austin Roorda and David Williams (University of Rochester),
Marc Sanquer (CEA-DRFMC),
Dominique Vuillaume (IEMN);
Biomérieux, Goodshoot, IBM, Motorola,
Purdue University, University of Cambridge.

Création, réalisation :
ILSO Grenoble
Illustrations :
Bruno Fouquet (ILSO Grenoble)

Impression :
Imprimerie des Deux Ponts - 38 Bresson
ème
2 ÉDITION 2005

À L A D É C O U V E R T E

DU NANOMONDE

Pour en savoir plus sur les nanosciences et les nanotechnologies :

www.nanomicro.recherche.gouv.fr
www.rmnt.org

Ministère délégué à la Recherche


1, rue Descartes
75231 Paris cedex 05
www.recherche.gouv.fr