Vous êtes sur la page 1sur 25

Sommaire

I.Introduction : ............................................................................................................................ 1
Chapitre 1 : ................................................................................................................................. 2
Historique de groupe chimique .................................................................................................. 2
I. Présentation du groupe chimique tunisien : ........................................................................ 2
II. Le régime de poste : ............................................................................................................ 3
III. Présentation de L’Usine d’Acide Phosphorique : ........................................................... 5
Chapitre 2 : ................................................................................................................................. 6
Le procède de production de l’acide phosphorique.................................................................... 6
I. présentation du service phosphorique 1 : ................................................................................ 6
I.1. Production d’acide phosphorique 28% : U 600 .......................................................... 7
a. Section du phosphate humide :........................................................................................ 8
b. Section d’attaque : ........................................................................................................... 9
c. Section de filtration : ..................................................................................................... 11
d. Stockage de l’acide phosphorique : ............................................................................... 13
II. Production d’acide 54 % : U650.......................................................................................... 14
II.1. Section de concentration :.......................................................................................... 15
III.1. section de traitement : ................................................................................................ 16
Chapitre 3 : ............................................................................................................................... 17
Sujet : calcule de la perte de charge du circuit de transfert de l’acide phosphorique 28% de
l’atelier phosphorique 1 vers l’atelier phosphorique 3………………………………………..19
1. Circuit de transfert d’acide phosphorique 28% : ........................................................... 17
Conclusion :.............................................................................................................................. 24
I .Introduction :

Ce stage a été effectué au sein du service phosphorique 1 de l’Usine d’Acide


Phosphorique du Groupe Chimique Tunisien.

En effectuant ce stage, notre institut supérieur des études technologique de Gabes m’a
donné l’occasion d’enrichir mes connaissances et d’intégrer la vie professionnelle, découvrir
les domaines ainsi que d’acquérir une bonne connaissance de l’entreprise et son organisation.

Aussi m’a permet de contacter avec le professionnels de la matière qui assimiler le


maximum des informations et du renseignement précis sur le mécanisme général et de cycle
de production de l’acide phosphorique.

Ce rapport est organisé de la façon suivante:

 Le premier chapitre de ce rapport du stage porte sur une description globale de GCT
et l’organisation de du travail
 Le second volet est focalisé sur les procèdes de production de l’acide phosphorique au
sein du service phosphorique 1
 Le troisième chapitre porte sur l’étude de cas.

Rapport de stage de perfectionnement Page 1


Chapitre 1 :

Historique de groupe chimique

I. Présentation du groupe chimique tunisien :


Le Groupe Chimique Tunisien (G.C.T) est considéré parmi les principaux fournisseurs
d’engrais et de l’acide phosphorique dans le monde, il a été crée en 1952 pour :
Constituer une zone de développant dans le sud.
Valoriser le phosphate Tunisien en le transformant en acide phosphorique et en
engrais.
Promouvoir l’utilisation des engrais dans l’agriculture.
Le groupe chimique Tunisien est une société anonyme qui occupe une place importante dans
l’économie tunisienne en assurant l’emploi direct d’environ 6000 personnes en 2019.
Le GCT a produit en 2009 :
1,115 millions de tonnes 𝑃2𝑂5 d'acide phosphorique marchand.
1,124 million de tonnes de Di-Ammonium Phosphate (DAP).
0,717 million de tonnes de Triple Super Phosphate (TSP).
64 000 tonnes de Di-Calcium Phosphate (DCP).
145 000 tonnes d'Ammonitrate (AN).
15 000 tonnes de Nitrate Poreux (NP).

Rapport de stage de perfectionnement Page 2


Les usines du Groupe Chimique sont situées à :
Sfax (usine de super phosphate triple).
M’dhilla (usine de TSP).
Gabés (usines de DAP, DCP, AN).
Skhira (usine d’acide phosphorique)

Les usines du GCT qui sont implantées dans la région de gabes sont :
1) Usine d’acide phosphorique: Elle comprend plusieurs unités de production à savoir :
• Trois services de production d’acide phosphorique.

• Quatre unités de production d’acide sulfurique.

• Un atelier de production de phosphate bi-calcique.


•3 services d’utilités
2) Usine DAP : Elle comprend aussi plusieurs ateliers tels que :
• Deux ateliers de production d’acide phosphorique.

• Deux ateliers de production d’acide sulfurique.

• Deux unité de production de DAP.


3) Usine d’ammonitrate : Elle comprend une unité de production de l’acide nitrique et une
unité de production de l’ammonitrate.

II. Organisation de travail:


Les unités de production sont conçues pour fonctionner 24h/24h

Chaque équipe est composée d’un chef de poste et 5 opérateurs .ces équipes assurent le
travail par roulement de deux jours de manières suivant :

Une équipe travaille de 6h à 14h


Une équipe travaille de 14 à 22h
Une équipe travaille de 22à 6h
Une équipe en repos

Rapport de stage de perfectionnement Page 3


Chef de service

Ingénieur d’atelier

Contremaitre
principal Contremaitre

Adjoint

Contremaitre

Agent de pointage Chef de poste Opérateur de


section
phosphate

Opérateur de Opérateur de
Opérateur
production Stockage

Opérateur de D’analyse
concentration

Figure 1 : organigramme du travail d’ICM1

Rapport de stage de perfectionnement Page 4


III. Présentation de L’Usine d’Acide Phosphorique :
L’usine d’acide phosphorique fait partie du GCT (Groupe Chimique Tunisien). Elle est
composée de Trois chaines

Chaque chaine de production est subdivisée en trois ateliers :

 Le service utilités fournit aux unités de production de:


 L’énergie électrique
 La vapeur BP (180°C, 5Bar) qui est consommée par les unités de concentration
 La vapeur MP (190°C, 12Bar) nécessaire pour la fusion du soufre solide
 L’air comprimé (4Bar)
 eau industrielle
 Le service sulfurique produit de:
 L’acide sulfurique 98,5% nécessaire pour l’attaque du phosphate,
 La vapeur HP (P=40 Bar, T=360°c) nécessaire pour la production de l’énergie
électrique à travers des groupes turbo–alternateurs.

Rapport de stage de perfectionnement Page 5


Chapitre 2 : Le procédé de production de
l’acide phosphorique

I. présentation du service phosphorique 1 :

Service phosphorique 1 a pour rôle la production d’acide phosphorique 54% traité il


comporte :
 U600 : acide phosphorique 28% de capacité 600%T (P2O5)/J qui s’est effectuée par
différents sections
 Section de phosphate humide
 Section d’attaque
 Section de filtration
 Section de stockage
 U650 : deux ligne de concentration A et B de production d’acide 54% qui sont de
capacité totale de production de 300T(P2O5) /J
 U700 : unité de traitement de l’acide phosphorique 54% qui possède une capacité de
traitement de 400T(P2O5)

Rapport de stage de perfectionnement Page 6


I.1. Production d’acide phosphorique 28% : U 600
Le procédé adopté pour la production de l’acide phosphorique est le procédé
dihydrate. Ce procédé consiste à faire réagir le phosphate avec l’acide sulfurique dans des
conditions qui favorisent la précipitation du sulfate de calcium sous forme de dihydrate.
Les différentes sections de production sont regroupées dans le schéma suivant:

Gaz vers le tour de


lavage

Attaque

Réacteur
Bouillie (gypse+acide) Le filtre FIL601
R 601

Acide moyen recycle 18% en P2O5

Acide
moyen Acide sulfurique Acide fort 28% en
recyclé H2SO4 P2O5 Acide
faible vers
premier
lavage de
Stockage gateau
Le gypse
vers la mer
Phosphate Concentration

Acide 54%

Traitement

Acide 54% traité

Figure2 : schéma de production d’acide phosphorique

Rapport de stage de perfectionnement Page 7


a. Section du phosphate humide :
L’origine de Phosphate humide est les minerais de Gafsa. Le phosphate ramené par train à
l’usine d’acide phosphorique, Le stockage du phosphate a eu lieu dans des silos , chaque
silo d’hauteur 23 m et de capacité 4600 T chacun, a l’aide d’un extracteur de phosphate
situé au dessous de chaque silo de stockage , l’unité 600 extrait la quantité nécessaire de
phosphate pour produire de l’acide phosphorique et l’alimentation des bandes. Moyennant
ces bandes d’un système de contrôle de niveau, le phosphate est transféré vers une trémie
doseuse équipée.
• Si le niveau dans le réservoir dépasse une certaine limite supérieure 80 % une consigne
d’arrêt est prévue.

• Si le niveau est inférieur à 30% on détecte une consigne de mise en marche.


Avant d’alimenter le Réacteur, le débit horaire massique du phosphate est contrôlé par un
Poidomètre installé directement sous la trémie de réserve

Figure 3 : Fabrication d’acide 28 %

Rapport de stage de perfectionnement Page 8


b. Section d’attaque :
Dans cette section on réalise l’attaque de phosphate par l’acide sulfurique et l’acide moyen
recyclé provenant obtenu au niveau de l’étape de filtration.

La cuve d’attaque R601 ou se déroule la réaction de production de l’acide phosphorique , elle


est revêtue par des briques spéciales qui résistent à la puissance d’agitation , a la corrosion et
a la température : elle est équipée d’un agitateur centrale et 7 autres périphérique elle
comporte aussi un injecteur chimique qui assure la dilution de l’acide sulfurique par l’acide
phosphorique moyen recyclé. Le principe de notre réaction est de réagir le phosphate humide
avec l’acide sulfurique.

Le phosphate est placés dans la partie centrale du réacteur, il est mis en contact avec l’acide
sulfurique dilué dans l’acide phosphorique moyen juste avant le déversoir OVER FLOW, puis
les sept agitateurs, situés dans la patrie périphérique, entraînent cette bouillie et empêchent les
dépôts.
A la sortie, une partie est réinjectée par une ouverture basse UNDER FLOW dans l’anneau
centrale pour assurer la dilution du phosphate.

Rapport de stage de perfectionnement Page 9


La réaction d’attaque:
Phosphate +Acide sulfurique+Eau →Gypse +Acide phosphorique +Acide
fluorhydrique+Chaleur

Ca10(PO4)6F2 + 10H2SO4 + 20H2O → 10(CaSO4, H2O) + 6H3PO4 + 2HF + Q

Rapport de stage de perfectionnement Page 10


L’équation de la réaction principale résulte d’une combinaison des deux réactions
consécutives se déroulant au sein du réacteur :

Etape :

Ca3 (PO4)2+4 H3PO4→3Ca (H2PO4)2

Etape 2:

3Ca (H2PO4)2+ 3H2SO4+6H2O→3 (CaSO4, 2H2O) +6H3PO4

REMARQUE :
Les huit agitateurs fonctionnent en rotation négative pour bien assurer le temps de
séjour nécessaire pour la réaction
La réaction globale dépend de plusieurs paramètres tels que la température (Une chute
de température au-dessous de 78 °C conduit à des pertes en phosphate inattaquée et une
augmentation de température au dessus de 82 °C indique la formation de sulfate de calcium
semi hydraté).

c. Section de filtration :
La filtration et la séparation solide/liquide est une opération fondamentale dans le
procédé de production d’acide phosphorique. Elle consiste à séparer la solution d’acide
phosphorique et les cristaux de gypse. La Bouillie formée dans le réacteur est envoyée par des
pompes à bouillie, de débit nominales 450 m 3/h, vers un filtre à table rotatif. La filtration
s’effectue sous vide crée par des pompes à vide et qui est de l’ordre de -350mmHg.
Le filtre comporte une table tournante et une boite à vide pour collecter les filtrats. La
filtration et les lavages du gâteau sont effectués sous un vide constant intéressant 85% environ
de la surface totale.
Chacun des 36 secteurs de table subit un cycle complet de filtration à deux lavages, ce
qui assure le passage progressif et uniforme des filtrats au travers du gâteau. Lors du passage
à travers du filtre rotatif, il s’agit de trois secteur d’essorage
Le premier essorage de la filtration vise à recueillir l’acide fort (28% en P2O5)
directement issu de la bouillie.
Dans le deuxième essorage on remouille le gâteau de gypse avec de l’acide faible et on
obtient l’acide moyen (18% en P2O5) qui est utilisé lors de la réaction à la place de l’eau pour
diluer l’acide sulfurique.

Rapport de stage de perfectionnement Page 11


Enfin durant le troisième essorage, le gâteau est lavé avec de l‘eau gypseuse qui
provient du lavage du filtre. Le filtrat ainsi obtenu est l’acide faible.
L’extraction et la décharge du solide sont assurées par la vis d’extraction de très large
capacité tournant à vitesse constante. Cette méthode de décharge permet la récupération
séparée du solide et de l’eau de lavage des toiles.

Figure 4 : Filtre

Rapport de stage de perfectionnement Page 12


d. Stockage de l’acide phosphorique :
Apres filtration, l’acide phosphorique 28% est stocké dans des bacs puis extrait par deux
pompes (en parallèle) qui alimente les deux lignes de concentration.

Il s’agit de deux types de réservoirs de stockage:

 Réservoirs dé-saturateur: c’est u réservoir équipé par un agitateur qui assure la


dispersion des cristaux de gypse formée Lars de la dé-saturation de la solution de
l’acide phosphorique.
 Réservoirs décanteur: Qui assure la décantation de la matière solides en suspension
dans l’acide phosphorique.

Rapport de stage de perfectionnement Page 13


II. Production d’acide 54 % : U650
Les différentes utilisations de l’acide produit par l’unité phosphorique ne permet pas
l’utilisation directement de l’acide 28% en P2O5 produit, on va élever ce pourcentage à 54%
ceci consiste le passage par l’opération de concentration.
L’U650 renferme deux lignes de concentration. Chaque ligne possède une capacité de
150T P2O5/J .
Alimentation en eau de mer

Bouilleur sous vide D653


Condenseur
E653

Production acide 54% vers D652

Injection de l’acide 28% Le filtre a panier


FIL651
Echangeur a
bloc E 653

Bac de garde
hydraulique D656
Pompe de circulation

Rejet

Figure5 : schéma bloc de la section de concentration

Rapport de stage de perfectionnement Page 14


II.1. Section de concentration :
L’acide fort obtenu subit une dé-saturations puis une décantation dans les réservoirs de
stockage, ensuite il est concentré.
Lors de la concentration l’acide dilué est injecté dans un cycle fermé constitué d’un
bouilleur, d’un échangeur, d’un filtre et d’une pompe. Les vapeurs formées (majoritairement
de la vapeur d’eau) lors du chauffage de l’acide sont évacuées grâce au vide créé par une
chute libre d’eau de mer. Ce vide a également pour effet de diminuer la température
d’ébullition de l’acide phosphorique et protège ainsi le bouilleur de trop hautes températures.
Les condensats provenant de l’échangeur sont soit rejetés à l’égout s’ils sont acides (pH<6.5),
soit réutilisés par le service utilités (pH>6.5). L’acide à 54% formé déborde par un trop plein,
situé au niveau du bouilleur puis il est envoyé au stockage. Ensuite selon la demande il est
vendu noir ou traité.

Figure 6 : schéma de boucle de concentration

Rapport de stage de perfectionnement Page 15


III. Traitement de l’acide phosphorique U700 :
III.1. section de traitement :

L’acide phosphorique contient des impuretés à savoir les métaux lourds, les composés
fluorés et des particules fines de matière solide en suspension dans la solution d’acide.
L’opération de traitement s’effectue au sein de l’unité 700 avec une capacité de production
nominale de 350 T P2O5/J. Afin de répondre aux normes internationales concernant l’acide 54
marchant, il faut que la concentration de ces impuretés confirme les conditions mentionnées
dans le tableau suivant :
Elément Concentration maximale
Cd 10 %
F 0.20%
Matière solide 0.10%

L’élimination de la matière solide s’effectue par filtration.

Rapport de stage de perfectionnement Page 16


Chapitre 3 :

Sujet : calcule de la perte de charge du


circuit de transfert de l’acide phosphorique
28% de l’atelier phosphorique 1 vers
l’atelier phosphorique
1. Circuit de transfert d’acide phosphorique 28% :

Figure7 : schéma simplifié de circuit de transfert


 Caractéristique de la pompe 665B :

Rapport de stage de perfectionnement Page 17


 Détails du circuit de transfert d’acide 28% Phosphorique1-Phosphorique 3

Le circuit de transfert d’acide phosphorique 28% renferme les accidents de parcours


(singularité) suivants :

Nombre Nature de l’accident de parcours


12 coudes arrondis en SVR : 90°
17 coudes arrondis en SVR : 120°
2 élargissements :
- DN 120 DN 150
-DN 150 DN200
Les longueurs du circuit sont regroupées dans le tableau suivant :

Diamètre DN ×10-3 Longueur L (m)


100 0 ,5
150 4
200 577

 Les pertes de charge : on va déterminer la perte de charge existant dans le boucle


de concentration, ces pertes de charges augmente lorsque le débits augmente.

∆𝑝𝑐 = ∆𝑝𝑠𝑖𝑛𝑔𝑢𝑙𝑖é𝑟𝑒𝑠 + ∆𝑝𝑐𝑙𝑖𝑛é𝑎𝑖𝑟𝑒𝑠 + ∆𝑝é𝑙𝑎𝑟𝑔𝑖𝑠𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡

 ∆𝑝𝑐 𝑙𝑖𝑛é𝑎𝑖𝑟𝑒𝑠 : elles sont des pertes de charge reparties régulièrement le long
des conduites sans modification de géométries
 ∆𝑝 𝑠𝑖𝑛𝑔𝑢𝑙𝑖é𝑟𝑒𝑠 : elles sont essentiellement dues aux accidents de canalisation
c'est-à-dire toute modification géométrique de la conduite
 Perte de charge linéaire :

𝑉2 𝐿
∆𝑝= ʎ× 𝜌 × ×𝐷
2

Avec :

L : est la longueur de conduite s’exprime en mètre (m)

D : diamètre interne de la conduite s’exprime en mètre (m)

Rapport de stage de perfectionnement Page 18


ʎ : coefficient de perte de charge il dépend du régime d’écoulement donc on va déterminer le
nombre de Reynolds

V : vitesse moyenne d’écoulement s’exprime en mètre par seconde (m/s)

𝑉 ×𝐷
Re= ѵ

ѵ : viscosité cinématique exprimé en m2/s

Détermination de coefficient de friction :

𝑽 ×𝑫 Régime Etat de surface Coefficient de


Re= ѵ
friction

Re<2000 Laminaire Lisse /rugueuse Formule de


poiseuille :

𝟔𝟒
ʎ =𝑹𝒆

Re>2100 Turbulent Lisse Formule de


2000<Re<100000 Blausius :
ʎ =0.316 × Re-0.25

Rugueuse Formule de
Re>100000 Blenchie :
Ɛ
ʎ =0.79×√𝒅

 Perte de charge singulière:

𝑉2
∆𝑝=KS × 𝜌 × 2

Avec K coefficient de perte de charge singulière.

Rapport de stage de perfectionnement Page 19


2. Calcule de perte de charge :
 Calcul de perte de charge linéaire :

Pour DN=100 mm :

On a V=Qv /Ω

80
3600
AN: V= 100 = 2,83 m/s
3,14×( ×10−3 )2
2

𝑉2 𝐿
JL1= ∆𝑝= ʎ× 𝜌 × ×𝐷
2

𝑉 ×𝐷
Or Re= ѵ

AN:

(100 × 10−3 ) ×2,83


Re= =2210 2000<Re<105
1,28 ×10−4

Régime est turbulent lisse.

Formule de Blasius : ʎ =0.316 × Re-0.25 =0.316 × 2210-0.25 = 0.046

(2.83)2 0.5
AN : JL1 = 0.046 × 1250 × × ( 100 ×10−3) = 1151.27 Pa
2

Pour DN=150 mm :

On a V=Qv /Ω

80
3600
AN: V= 150 = 1,25 m/s
3,14×( ×10−3 )2
2

𝑉 ×𝐷
Or Re= ѵ

AN:

(150 × 10−3 ) ×1.25


Re= =1464 Re <2000
1,28 ×10−4

Régime est laminaire.

𝟔𝟒 64
Formule de Poiseuille : ʎ =𝑹𝒆 = 1464 =0.043

Rapport de stage de perfectionnement Page 20


𝑉2 𝐿
JL2= ∆𝑝= ʎ× 𝜌 × ×𝐷
2

(1.25)2 4
AN : JL2 = 0.043× 1250 × × ( 150 ×10−3) =1119.79 Pa
2

Pour DN=150 mm :

On a V=Qv /Ω

80
3600
AN: V= 200 = 0.70 m/s
3,14×( ×10−3 )2
2

𝑉 ×𝐷
Or Re= ѵ

AN:

(200 × 10−3 ) ×0.70


Re= =1093 Re <2000
1,28 ×10−4

Régime d’écoulement est laminaire.

𝟔𝟒 64
Formule de poiseuille : ʎ =𝑹𝒆 = 1093 =0.058

𝑉2 𝐿
JL3= ∆𝑝= ʎ× 𝜌 × ×𝐷
2

(0.70)2 577
AN : JL3 = 0.058× 1250 × × ( 200 ×10−3) =51244 , 81 Pa
2

∑∆PL = JL1 + JL2 + JL3

AN :

∑∆PL = 1151.27 + 1119.79 + 51244.81 = 53515. 87 Pa

 Calcul de Perte de charge singulière:


 Elargissements :

DN 100 DN 150 :

𝑆
K = 0.2 + 2 × ( 𝑆1 )2
2

𝛱 ×(50 )2 2
AN : K = 0.2 + 2 × ( ) = 0.59
𝛱 ×(75)2

Rapport de stage de perfectionnement Page 21


∆𝑃𝐶1 =K × 𝜌 × V2/2

(2.83)2
AN : ∆𝑃𝐶 = 0.59 × 1250 × = 2953.28 Pa
2

 Elargissements :

DN 150 DN 200 :

𝑆
K = 0.2 + 2 × ( 𝑆1 )2
2

𝛱 ×(75 )2 2
AN : K = 0.2 + 2 × ( ) = 0.83
𝛱 ×(100)2

∆𝑃𝐶2 =K × 𝜌 × V2/2

(1.25)2
AN : ∆𝑃𝐶2 = 0.83 × 1250 × = 810.54 Pa
2

∑∆PC = ∆PC1+ ∆PC2

AN : ∑∆PC=2953.28 + 810.54 = 3763.82 Pa

 Coude 90 °C :
 Pour DN 150 :

𝐷
K = 0.42 × (𝑅 )0.5
𝐶

(150 × 10−3 ) 0.5


AN : K = 0.42 × ( ) =0.287≅ 0.3
0.32

∆𝑃𝑆1 =K × 𝜌 × V2/2

(1.25)2
AN : ∆𝑃𝑆1 = 0.3 × 1250 × = 292.96 × 2 = 585.92 Pa
2

 Coude 90 °C :
 Pour DN 200 :

𝐷
K = 0.42 × (𝑅 )0.5
𝐶

(200 × 10−3 ) 0.5


AN : K = 0.42 × ( ) =0.3
0.32

∆𝑃𝑆2 =K × 𝜌 × V2/2

Rapport de stage de perfectionnement Page 22


(0.70)2
AN : ∆𝑃𝑆2 = 0.3 × 1250 × = 91.87 Pa
2

∆𝑃𝑆2 = 91.87× 17 = 1561.87 Pa

 Coude 120 °C :
 Pour DN 200 :

∆𝑃𝑆3 =K × 𝜌 × V2/2

(0.70)2
AN : ∆𝑃𝑆3 = 0.2 × 1250 × = 61.25 Pa
2

∆𝑃𝑆3 = 61.25× 12 = 735 Pa

∑∆PS = ∆PS1+ ∆PS2 + ∆PS3

AN : ∑∆PS = 585.92 + 1561.87 + 735 = 28882.79 Pa

∑∆P = ∑∆P elarg +∑∆P Linéaire + ∑∆PSing

AN : ∑∆P = 3763.82 + 53515.87 + 28882.79 = 86162.66 Pa ≅0.86 Bar

Suite calcul les valeurs des pertes de charge sont regroupées dans le tableau suivant :

Nature de l’accident de parcours Valeur (Pa)


Perte de charge singulière Coude 90 °C 2147.79
120 °C 735
Elargissement DN :100 DN 150 2953.28

DN :150 DN 200 810.54


Perte de charge linéaire Coude DN 100 /150 /200 53515.87
Perte de charge totale 86162.66 ≅0 ,86 bar

Rapport de stage de perfectionnement Page 23


Conclusion :

Ce stage de 3 semaines m’a beaucoup apporté tant sur le plan professionnel que sur le
plan personnel.
En effet, j’ai d’une part, amélioré mes connaissances techniques en gestion de la
production et découvert une vision attrayante du monde du travail ainsi que le déroulement du
travail à l’usine.
Et d’autre part Cette période, m’a permis de développer une méthodologie rigoureuse
et efficace pour traiter à bien un sujet de calcule de la perte de charge.
J’ai pris conscience de l’importance du savoir-être dynamique, et des relations
humaines seules capables des faire avancer les choses.
Je garderais un très bon souvenir de ce séjour chez GCT où chaque personne m’a
accordé un peu de son temps et a bien voulu me transmettre une partie de son savoir.

Rapport de stage de perfectionnement Page 24