Vous êtes sur la page 1sur 5

Evaluation commune

Réservé au secrétariat de l’examen


deuxième période
2018-2019
Etablissement ELARAKI
Nom et Prénom :……………………………………………………………….……….
pour l’éducation et
l’enseignement Groupe :………………N° d’examen : ……………………………….

Matière : Français
Durée :
Niveau : 1AC


Matière : Français Note finale : Signature du correcteur Réservé au secrétariat de l’examen
Niveau :1AC ………/ 20

Texte :

Jean Valjean à Digne

Dans les premiers jours du mois d'octobre 1815, une heure environ avant le coucher
du soleil, un homme qui voyageait à pied entrait dans la petite ville de Digne. Les rares
habitants qui se trouvaient en ce moment à leur fenêtre sur le seuil de leurs maisons
regardaient ce voyageur avec une sorte d'inquiétude.

Il était difficile de rencontrer un passant d'un aspect


plus misérable. C'était un homme de moyenne taille, trapu et
robuste, dans la force de l'âge. Il pouvait avoir quarante-six ou
quarante-huit ans. Une casquette à visière de cuir rabattue
cachait en partie son visage brûlé par le soleil et le hâle,
ruisselant de sueur.

Sa chemise de grosse toile jaune, rattachée au col par


une petite ancre d'argent, laissait voir sa poitrine velue ; il avait
une cravate tordue en corde, un pantalon de coutil bleu, usé et
râpé, blanc à un genou, troué à l'autre, une vieille blouse grise
en haillons, rapiécée à l'un des coudes d'un morceau de drap
vert cousu avec de la ficelle, sur le dos un sac de soldat fort
plein, bien bouclé et tout neuf, à la main un énorme bâton
noueux, les pieds sans bas dans des souliers ferrés.

La sueur, la chaleur, le voyage à pied, la poussière, ajoutant je ne sais quoi de sordide et


ensemble délabré. Les cheveux étaient ras, et pourtant hérissés ; car ils commençaient à
pousser un peu et semblaient ne pas avoir été coupés depuis quelque temps.

Personne ne le connaissait. Ce n’était évidemment qu’un passant.

Victor Hugo, Les Misérables, 1862.


1
Ne rien écrire dans ce cadre

I] Etude de texte :

1) Complète le tableau suivant :


source du texte genre du texte type du texte Auteur
2pts

2) De qui parle-t-on dans le texte ?


1/2pt

3) Où et quand l’histoire se déroule-t-elle ?

1pt

4) Quel sentiment cette personne inspire-t-elle ?

1pt 5) Quel est le temps principalement employé dans le texte ? Indique sa valeur.

7)
1pt 6) Ce portrait est-il valorisant ou dévalorisant ? Justifie ta réponse en citant le
texte.

1pt 7) Relève dans le texte une reprise nominale désignant cet homme.

1pt
8) Relève dans le texte une caractéristique physique et une caractéristique
vestimentaire de cet homme.

Caractéristique physique Caractéristique vestimentaire

2
Ne rien écrire dans ce cadre

9) Identifie la progression thématique utilisée dans le passage suivant :


1 pt
« Une casquette à visière……………des souliers ferrés » (ligne 4 à ligne 10)

II] Réflexion sur la langue :


Lexique :
10) Donne le synonyme des mots soulignés :
1pt
 C’était un homme robuste 
 des souliers ferrés 

Syntaxe :
11) Détermine la fonction grammaticale dans les phrases suivantes :
 Avant le coucher du soleil, il y avait un homme qui voyageait dans la
petite ville de Digne.
2.5 pts

Une casquette de cuir cachait son visage.

Il avait une cravate tordue.

Personne ne le connaissait.

Cet homme croyait qu’il est arrivé à Digne.

12) Identifie la figure de style employée dans les phrases suivantes :


1pt
 Ses yeux aimaient cet endroit.
………………………………………
 Le bonheur est une perle rare.
………………………………….….

3
Ne rien écrire dans ce cadre

Morphosyntaxe verbale :

13) Conjugue les verbes entre parenthèses au temps convenable.


3pts Le jeune homme (se réveiller)…..……….. aux premières lueurs de
l’aube qui (pénétrer)……………… à travers le volet mal rabattu.
Il (se redresser)…………………. sur un coup de tête. Autour de lui, toute la famille
(dormir)………………. . Près de la cheminée aux tisons étouffés sous la cendre,
le père (ronfler)………………… tourné vers la muraille. La mère, étendue sur
le côté, (sembler)……………… se reposer à peine un instant entre deux travaux.

Orthographe :
14) Ecris correctement les mots entre parenthèses :

J’imaginais une (long)………….pièce (blanc)…………, avec des chaudrons


3pts
(plein)……………… de chocolat, de caramel et une foule d’autres mélanges
bouillonnant sur des fourneaux, tandis que des hommes et des femmes portant
(merveilleux/ adverbe de manière)………………. des blouses (blanc)………………
circulaient de chaudron en chaudron, goûtant, mélangeant, concoctant leurs
(beau)……………. trouvailles.

III)Production écrite : /20


Sujet : En prenant exemple sur l'extrait proposé, rédige en une vingtaine de
lignes, le portrait physique et moral d'une personne de ton entourage.
1,5 Consignes d’écriture :
pts
- Respecte les consignes et rédige un texte descriptif et valorisant.
- Utilise :
*le lexique du portrait
*Les expansions du nom
*Les figures de style notamment la métaphore et la comparaison
- Soigne ton écriture et veille sur une bonne présentation.

4
Ne rien écrire dans ce cadre