Vous êtes sur la page 1sur 12

UNIVERSITE KASDI MERBAH – OUARGLA

‫جامعــــة قاصـــــــدي مربــــاح ــ ورقلــــة‬


Faculté des Sciences Appliquées
‫كليـــــة العلــــــــوم التـطـبـيـقـيــــــــة‬
Département de Génien Électrique
‫قســـــم الهنـــدســـــة الكهـــربائيـــــــــة‬

Domaine : Sciences et technologies


Spécialité : M2/ machine électrique et électronique de puissance

TP 03

Régime transitoire dans la machine synchrone

Préparer par:

 Aribi fouad salim


 Nedjaa riad abdelhafid
Introduction :
La machine synchrone est une machine AC dont la vitesse de rotation du rotor est égale à la
vitesse du champ tournant créé par le stator. Cette machine est surtout utilisée dans les
centrales électriques en tant que génératrice. Contrairement à la machine asynchrone, la
machine synchrone ne peut pas démarrer en boucle ouverte. Pour cette raison elle a été,
pendant longtemps, utilisée dans des applications de forte puissance à vitesse fixe.
Néanmoins, avec les progrès dans l’électronique d’alimentation et de commande, il est
devenu possible de l’utiliser dans des applications à vitesse variable. De plus, avec la
découverte d’aimants permanents très efficaces, les machines synchrones sont potentiellement
présentes, en tant que moteurs, dans les applications de forte puissance et haute précision.
Mise en équation
Sous les hypothèses classiques de modélisation des machines électriques en vue de leur
commande, nous considérons une machine synchrone à rotor bobiné. Nous appliquons les
principes de modélisation présentés à cette machine.

Modélisation Machine synchrone :


Modèle mathématique de la machine réelle :

Avec :

Le couple électromagnétique est donnée par:


I.Machine synchrons sons amortisseur :

Fig1 :Ms sans amortisseur

Fig2 :Parametre de la machine


I.les courbe sens 1 a vide :

fig3 :le couple electromagnétique fig4 : la vitesse de rotation

si appliquée une charge :

fig5 :la charge


Fig6 :la vitesse en chrge fig7 :le couple en charge

II.les courbes sens 2 :

Fig8 :la vitesse. Fig9 :le couple


si appliquée une charge :

fig10 : la charge

fig11 :la vitesse en charge fig12 :le couple en


charge.
II.ms avec amortisseur :

Ms avec amortisseur

Parametre

Les courbes sens 1 a vide :


Fig13 :le couple fig 14 : la vitesse

Fig15 :la charge


Fig16 :La vitesse en charge fig17 :le couple

Les courbes sans 2 :

Fig18 :la vitesse fig19 :le couple


 sans amortisseur la résistance rotor augmente 20% :
Rf=753.6

Fig20 :le couple fig21 :la vitesse

 avec amortisseur la résistance rotor augmente 20%

500
160

400 140

120

300
100

80
200

60

100 40

20
0
0

-100 -20
0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1 0 0.1 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 1

Fig20 :le couple fig21 :la vitesse


Interprétation :

- l effet de l’amortisseur dans la machine c’est effacée les perturbations dans la courbe
de la vitesse

- L'enroulement amortisseur pose un problème très délicat dans les machines


synchrones, suivant les conditions que doit remplir cet amortisseur soit en régime permanent,
oscillatoire, capacitif ou inductif, ou en cas de court-circuit dissymétrique. De toute manière,
l'emploi d'enroulement amortisseur dans les alternateurs a pour but principal d'augmenter leur
stabilité de fonctionnement et d'améliorer leur réglage à l'égard du rôle de ces machines dans
les réseaux à interconnexions multiples.

- L'utilité d'un enroulement amortisseur résistant pendant un court-circuit, de vient


illusoire lors des oscillations qui lui succèdent, puisque sa résistance devait être faible à ce
moment. Pour concilier ces deux contraires, on a équipé certains alternateurs de deux
amortisseurs, l'un à forte résistance l'autre à faible résistance, mais à grande réactance.

- pour augmenter la vitesse 50% :

Alors

50 Hz 316 rad/s

75Hz 474rad/s

-l’effet de l’augmentation de la résistance 20% c’est déminer la vitesse de rotation et


augmenter les perturbation dans l’état de fonctionnement sans amortissement .