Vous êtes sur la page 1sur 16

 

 
Master  
Scènes du monde, 
histoire et création 
 
 
Liste des 
enseignements 
2019‐20 
 
 
 

M1
 
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

Langue vivante appliquée au spectacle


1er semestre UE1 FONDAMENTAUX
code apogée EC2BIS Langue vivante
Voir l'offre dans la brochure dédiée aux cours de langue.
Inscription auprès du Centre de langue.

BEAUFILS Eliane L'être-ensemble sur les scènes contemporaines


- Le théâtre face à l'avenir écologique
Mardi 12h - 15h
2e semestre A0-168 UE4 Ecritures et processus de plateau
Toutes les semaines EC7 Séminaire ou séminaire atelier ou stage
code apogée EAA2DRAC
L’Être-ensemble sur les scènes contemporaines

De nombreuses dramaturgies contemporaines sont tournées vers les spectateurs, si bien que la dimension dialogique de
la scène s’en trouve renforcée. On peut se demander si cette ouverture de la scène aux spectateurs ne promeut pas
l’être-ensemble selon la conception du philosophe Jean-Luc Nancy : l’être-ensemble n’est pas vu comme une entité close,
contrairement à la communauté, c’est un mouvement de sens en devenir. S’interroger sur lui, c’est questionner ce qui
nous lie, à la fois en termes de co-présence, de sens et d’intersubjectivité. L’être-ensemble ressort de ce fait aussi de ce
qui fait « le politique », en amont de « la politique ».
Cependant, alors que le développement d’un être-ensemble semble constituer une des principales forces des arts
performatifs depuis le théâtre antique au sein de la Cité, il tourne facilement au mythe, nourrissant notre plaisir
d’appartenance et notre bonne consience, y compris dans des projets participatifs. La question est donc de savoir
comment solliciter les spectateurs, développer un être-avec sans les enfermer ou les manipuler. Nous nous pencherons
sur de nombreux travaux contemporains en théâtre, performance et danse, qui essaient de promouvoir un
être-en-commun de façon plus libre, mais aussi plus incertaine qu’autrefois. Ils pourront recourir à la participation, à
d’autres formes d’interaction, ou simplement en appeler à la pensée du spectateur.
Le séminaire s’appuira sur des lectures communes, et qui seront accompagnés d’études de travaux scéniques et de
discussions avec des artistes.

Bibliographie indicative : Jean-Luc Nancy, La Communauté désoeuvrée, Paris, 1986, et Être singulier pluriel, Paris,
Galilée, 1996 ; Claire Bishop, Artificial Hells. Participatory art and the politics of spectatorships, London, 2012 ; Shannon
Jackson, Social Works : Performing Art Supporting Publics, Taylor and Francis, 2011 ; Nicolas Bourriaud, L’esthétique
relationnelle, Paris, 1998/ 2002 ; Judith Butler, Qu’est-ce que la critique ?, disponible sur Cairn ; Nikolaus Müller-Schöll,
Perfoming politics, Berlin, Theater der Zeit, 2012 ; Kai van Eikels, Die Kunst des Kollektiven, Munich, Wilhelm Fink, 2013 ;
S. Clidière, A. de Morant-Wallon, Extérieur Danse. Essais sur la danse dans l’espace public, 2012.

COUTELET Nathalie Méthodologies B

Mardi 12h - 15h UE1 FONDAMENTAUX


1er semestre A 061 EC1 Méthodologies
Toutes les semaines
code apogée EAA1METC
L’objectif de ce séminaire consiste à acquérir ou à consolider les outils méthodologiques indispensables à la réalisation du
projet d’étape de Master 1 et à préparer la rédaction du mémoire de Master 2. À partir des sujets et des problématiques de
chacun, nous aborderons les aspects essentiels des processus de recherche (élaboration de problématique, établissement
d’un corpus et d’une bibliographie, choix d’un plan, etc.) et de l’écriture. Nous nous appuierons sur les thèmes et
questionnements précis de chacun comme matériaux concrets d’exercices visant à guider et à étayer le travail du projet
d’étape (écrit et soutenance). Pour la validation du séminaire, un exercice oral (visant à préparer la soutenance) et un
exercice écrit (visant à préparer la rédaction) seront demandés.
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

DECHERY Chloé Performer les savoirs : les gestes de la


recherche sur la scène contemporaine
Jeudi 09h - 12h

2e semestre AMPHI A4
UE4 Ecritures et processus de plateau
Toutes les semaines
EC7 Séminaire ou séminaire atelier ou stage
code apogée EAA2EDCC
Ce séminaire innovant qui alterna des séances discursives et théoriques avec des séances-ateliers émane du projet de
recherche « Performer les savoirs/Performing Knowledge » porté par Chloé Déchery et Marion Boudier et propose de
combiner deux approches ; une approche esthétique et épistémologique qui reposera sur des analyses d'œuvres très
contemporaines (spectacles, pièces, performances, processus) qui activent, mettent en scène, détournent, voire défont et
déconstruisent les gestes de la recherche et les modalités de transmission du savoir (lire, écrire, communiquer, ou bien
encore : écrire au tableau, faire une présentation Powerpoint ou parler dans un microphone) et une approche
expérimentale et pratique qui permettra aux étudiant.e.s d’explorer, à partir d’outils, de techniques et de protocoles issus
de diverses pratiques somatiques, performatives et théâtrales, de traverser, appuyer, étayer et nourrir une pratique de
recherche personnelle. Ce faisant, on pourra mettre à l’épreuve du plateau et de pratiques théâtrales ou performatives ce
que déterminer un objet de recherche, collecter des données, entreprendre un travail d’archive, enquêter, mener un
entretien, constituer un corpus peuvent vouloir dire et engendrer.
Un.e chercheurs.euse, artiste, artiste-chercheur et/ou docteur en recherche-création sera invité.e. à chaque séance pour
présenter son travail de recherche et de création et ainsi contribuer à l’état de la recherche. Des éléments de mise en
pratique et d’expérimentation seront systématiquement proposés et les étudiant.e.s seront amené.e.s à préparer des
lectures et exercices (écriture, tâche, partition, protocole) en amont de chaque nouvelle séance.

Modes d’évaluation :
- Présentation performative d’un objet de recherche (travail individuel, 10 minutes)
- Animation d’une séance-atelier autour d’une question de recherche (travail collectif, 1h)

DOYON – SAUITZVY Raphaëlle – Bino Performance et technologies du genre

Lundi 15h - 18h UE3 NOUVEAUX PAYSAGES DE L'ART


2e semestre AMPHI A4 EC6 Séminaire
Toutes les semaines
code apogée EAA2TGEC
Ce workshop est proposé par Raphaëlle Doyon, MCF en Théâtre qui travaille sur les questions de genre, et par Biño
Sauitzvy, performer, comédien, metteur en scène, docteur en esthétique et pédagogue à l’université Paris 8, à l’Académie
Fratellini et à la Norwegian Theatre Academy.
Il est conçu à la fois comme un lieu d’expérimentation des réflexions sur le genre et un lieu de pratiques artistiques et
technologiques qui dépassent les discours sur le genre. Nous sommes en effet persuadé.e.s que l’intelligence et
l’imagination du sentir, de l’agir, et du percevoir surprennent notre conscience, et troublent nos catégories. Aussi, la fiction
qui réagence des éléments du réel, permet d’interroger voire de reconfigurer les normes et les rapports de pouvoir.

Ce workshop vise à :
-Introduire des théories/histoires féministes et queer à usage pratique - Regarder, décrire et analyser quelques
performances queer et féministes (des années 1960 à aujourd’hui) et prendre connaissance de certains textes clefs sur les
constructions des rapports de pouvoir, des masculinités et des féminités
-Proposer aux étudiant.e.s un training physique et somatique (qui s’appuie sur la danse, le cirque, le butô) qui vise à
atteindre un état de sensibilité, de présence et de reliance nécessaire à l’étape suivante : la création d’une composition
autobiographique / autofictionnelle.
-Créer des performances autobiographiques / autofictionnelles selon une organisation du travail artistique où les un.e.s
sont tour à tour les intercesseurs.seuses et technicien.ne.s des autres
-Diffuser les performances des étudiant.e.s dans des conditions professionnelles.
-Faire un retour sur expérience.

Calendrier spécial :
30h de cours hebdomadaires les 27 janvier, 3, 10, 17, 24 février, 2, 9, 16, 23, 30 mars de 15h à 18h et le 6 et 7 avril de
12h à 18h puis le 11 avril toute la journée à partir de 10h pour une présentation le soir au Générateur à Gentilly.

Ce worshop est ouvert à 14 étudiant.e.s de Master 1 Scènes du monde, histoire et création qui peuvent s’engager dans un
travail physique soutenu, et sont dans une recherche personnelle, académique ou artistique en lien avec les études sur le
genre et les thématiques abordées. La présence à l’ensemble des séances de travail est indispensable à la validation du
cours.
Nous demandons aux étudiant.e.s intéressé.e.s d'écrire à Raphaëlle Doyon - doyonraphaelle@gmail.com et Biño
Sauitzvy - binosauitzvy@yahoo.fr, en précisant leur motivation. Un rendez-vous individuel sera ensuite proposé au mois
de novembre ou décembre 2019.
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

DUBOIS Jérôme Usages sociaux et Ethnoscénologie des arts du


spectacle
Vendredi 15h - 18h
1er semestre A 061
UE2 Conceptions et métiers
code apogée EC4 Séminaire-atelier
Ce séminaire se déploie en deux parties. Les arts du spectacle seront étudiés d’une part de la rencontre entre artistes et
publics hors du champ artistique (en milieux scolaires, hospitaliers, carcéraux), et d’autre part en considérant l’influence
des traditions extra-occidentales dans les processus de création et œuvres artistiques hors Europe (Brésil, Afrique,
Canada). Pour valider le séminaire, chaque étudiant constituera un dossier dont il ou elle exposera la réflexion rendant
compte de l'étude d'une œuvre ou d’une pratique artistique soit du point de vue sociologique des usages sociaux, soit du
point de vue ethnoscénologique des mœurs et traditions (occidentales ou extra-occidentales).

DUSIGNE Jean-François L’« imitation » comme processus exploratoire de


l’acteur
Jeudi 09h - 12h
1er semestre ARTA UE2 Conceptions et métiers
Toutes les semaines EC4 Séminaire-atelier
code apogée EAA1ARTC
L’ « imitation » à l’épreuve du théâtre contemporain : questions sur la direction d’acteurs

Il semblerait qu’en Europe, Russie ou Etats-Unis tout au moins, le travail théâtral contemporain ait majoritairement banni
l’imitation. Au début du XXème siècle, Stanislavski entendit poser les jalons de l’acteur moderne en critiquant l’école
française d’interprétation héritée de Diderot fondée sur la copie. Vitez jugeait qu’en « faisant semblant », en essayant de «
faire comme on voit faire », l’amateur se livre à une « naïve singerie de l’incarnation des grands acteurs. » En occident
l’idée de copie paraissait donc peu compatible avec les recherches d’innovation et d’originalité du jeu théâtral. Faut-il pour
autant rejeter le principe d’imitation alors que dans les traditions scéniques orientales, notamment asiatiques, le mode de
transmission reste empiriquement fondé sur l’imitation, le modelage corporel et l’imprégnation, avec cette conviction
unanimement partagée (et vérifiée par les neurosciences) que non seulement on ressent avec le corps, mais qu’on pense
par le corps. De même que sympathie ne doit pas être confondue avec empathie, « la reconnaissance de la différence
n’est-elle pas une condition de l’émergence du comportement imitatif, qui lui-même favorise la relation émotionnelle ?
Résolument interdisciplinaire, cet atelier vise à la connaissance des processus de travail de l’acteur et à l’amélioration de
ses capacités en contexte d’expérimentation scientifique ou technologique.
Le travail des acteurs ne se réduit pas au calque d'un modèle. Chercher d’emblée le résultat conduit à se limiter aux
apparences du comportement à imiter : il s'ensuit une copie superficielle, stéréotypée. Or sur un plateau, la cause peut
être fictive, mais une juste réaction à celle-ci peut provoquer une émotion bien réelle. L’enjeu est bien de restituer la
complexité des caractéristiques cognitives, comportementales, sensorielles et immersives de l’expérience clinique, pour en
créer des paradigmes pertinents. Intentionnalité, adaptation et réactivité s’avèrent des capacités primordiales à
développer. Le processus d’imitation exige donc ici de passer par une déconstruction du modèle pour en scénariser les
paramètres.
Objectifs : Comment, sur un espace-temps délimité, cadré, où des personnes évoluent en présence d'une assemblée,
copier, restituer, calquer, ou déconstruire, reconstruire autrement, scénariser, transposer, composer, styliser, etc. Cette
question de l'imitation pointera différents axes : la réalisation esthétique dans son traitement du réel, le travail interactif des
acteurs (ices), la direction d'acteurs, le rapport scène-salle, et les questions relevant des apprentissages et des
entraînements...
Les questions se resserreront au fil de nos séances, en fonction de ce qu'ensemble nous soulèverons, et pourrons par
l'expérimentation et la théorie, éclairer.
Protocoles
- Nous rassemblerons des séquences-vidéos issues de documentaires (tels les films de Raymond Depardon) ou de
captations personnelles de situations saisies sur le réel, où il se passe quelque chose de remarquable entre des
personnes, leur action commune faisant manifestement apparaître qu’elles sont aux prises à un enjeu fort, dont l’issue
sera sans doute déterminante pour chacune d’elles.
Les séquences choisies devront être d’une durée de 2 à 3 minutes maximum. Ces matériaux documentaires de 2 ou 3
minutes viseront à correspondre à des thématiques dont les enjeux tiennent à coeur, pour avoir le projet de porter les
situations sur une scène de théâtre et traiter celles-ci de manière performative, poétique, ludique, dans des intentions de
projets de création.
- Puis nous formerons des groupes de travail.
Pour cette recherche-création en "miniature" sur un temps réduit, il s’agira d’expérimenter comment passer du rejeu, de
l’imitation de la vie à son éventuelle transposition dans un espace-temps cadré, celui de la scène.
Sans disposer du temps qui serait sans doute nécessaire pour mener à terme celle-ci, nous tenterons de lancer des
protocoles d'expérimentation de processus de création scénique, pour les questionner, par l'épreuve du plateau, et
parvenir à les modéliser. Ce qui devrait permettre à chacun et chacune de développer les outils, d’en acquérir les
capacités.
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

FRIGAU MANNING Céline Arts et traduction (Traduire le théâtre)

Vendredi 12h - 15h UE1 FONDAMENTAUX


1er semestre A1-169 Studio EC2 Arts et traductions
Toutes les semaines
code apogée EAA1TTHC
EAA1TTHC
Ce séminaire propose une réflexion, doublée d’une expérience pratique, dans le domaine de la traduction appliquée aux
arts, qui soulève des enjeux à la fois variés et spécifiques. Traduire pour le théâtre par exemple, ce n’est pas seulement
faire passer un texte d’une langue à l’autre : c’est engager son propre corps face au corps du texte. Car le texte de
théâtre, créé pour être incarné sur la scène par des voix et des corps d’acteurs, est un texte « troué », pré-texte au texte
scénique qu’il contient en puissance ; tenter de le traduire, c’est donc placer au cœur de sa démarche le corps de l’acteur
et celui du traducteur.
Attentif aux projets personnels de recherche des étudiant.e.s, ce séminaire proposera, d’une part, une réflexion théorique
nourrie par la lecture de textes fondamentaux, et d’autre part, une expérience pratique et collective, au fil des rencontres
avec les praticiens invités lors du séminaire.
Les étudiant.e.s seront invité.e.s à réfléchir à la transformation, vers une autre langue, de dramaturgies de leur choix,
appartenant à des aires linguistiques et culturelles différentes. Travail à la table et énergie collective s’enrichiront
mutuellement, tandis qu’ils exploreront une position de témoin, à l’égard du texte et de l’acte même de traduire,
indispensable pour traduire en conscience.

Aucune connaissance linguistique spécifique n’est requise.

Jeunes chercheurs et doctorant.e.s sont les bienvenu.e.s.

MAGRIS Erica Pratiques théâtrales contemporaines

Jeudi 12h - 15h UE3 NOUVEAUX PAYSAGES DE L'ART


2e semestre A 070 EC6 Séminaire
Toutes les semaines
code apogée EAA1HSVC
Romeo Castellucci, Emma Dante, Pippo Delbono, Lucia Calamaro, Daria Deflorian et Antonio Tagliarini, Motus…Ce ne
sont que quelques noms d’artistes italiens souvent présents sur les scènes internationales, dont le travail singulier
contribue à définir le paysage théâtral européen actuel. Mais d’où viennent-ils? Comment se sont-ils formés? Dans quel
contexte culturel et avec quelles références théâtrales et artistiques ? Le cours permettra de le découvrir à travers l’étude
des lignes des forces du théâtre italien des années 1960 à nos jours, à partir de l’émergence du « nouveau théâtre » et de
la « tradition du nouveau » que nous mettrons en résonance avec les tendances de la création théâtrale actuelle –
écritures de plateau, performativité, immersion, documentaire. Nous aborderons les formes d’organisation spécifiques, les
lieux de production et diffusion du système théâtral italien en réfléchissant aux liens entre esthétiques, discours critiques,
conditions économiques et politiques. Le fil conducteur du cours de cette année sera la figure de l’acteur et de sa centralité
dans les processus de création, des avatars contemporain de l’acteur-auteur-metteur en scène-chef de troupe hérité de la
tradition (Eduardo De Filippo, Carmelo Bene, Dario Fo) aux non-professionnels impliqués dans le cadre de différentes
formes d’ « animazione teatrale » (Giuliano Scabia, Teatro delle Albe, Teatro delle Ariette), des acteurs-créateurs des
collectifs (Carla Tatò, Ermanna Montanari, Silvia Calderoni) aux « narr-acteurs » (Marco Paolini, Ascanio Celestini, Davide
Enia).

Attention : une rencontre et un workshop avec l’écrivain et metteur en scène Giuliano Scabia sont prévus dans le cadre du
cours ou en décembre 2019 ou en janvier 2020. Dates à communiquer ultérieurement.

Aucune connaissance linguistique spécifique n’est requise.


Jeunes chercheurs et doctorant.e.s sont les bienvenu.e.s.
Spectacles de la saison 2019/2020 conseillés (d’autres seront communiqués ultérieurement):

La gioia de Pippo Delbono, Théâtre du Rond Point, 1-20 octobre 2019


Je crois que dehors c’est le printemps de Gaia Saitta e Giorgio Barberio Corsetti, Le Monfort, 12-23 novembre 2019
La Vita Nuova de Romeo Castellucci, Festival d’Automne, Grande Halle de la Villette, 19-24 novembre 2019
Les Italiens de Massimo Furlan, MC93, 4-5 mars 2020
Contes japonais de Chiara Guidi et Socìetas Raffaello Sanzio, MC93, 25-30 avril 2020
Il Tartufo de Molière, mise en scène de Jean Bellorini au Teatro Stabile di Napoli, TGP, 13-17 mai 2020
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

MAGRIS Erica Préparation au mémoire

2e semestre A1-169 Studio UE2 Conceptions et métiers


Calendrier spécial EC5 Préparation au mémoire
code apogée
Ce module méthodologique coordonnée par Erica Magris vise à soutenir les étudiant.e.s dans la préparation du mémoire à
travers le partage et le dialogue. Les directeurs de mémoire animerons des séances de travail collectives où les
étudiant.e.s seront amené.e.s à présenter leur recherche – problématique, état de l’art, difficultés éventuelles… – et à
écouter celles de leurs camarades. L’exposé oral, la découverte de recherches proches, les échanges et les retours
permettront d’affiner et de renforcer les outils de travail tout en créant un environnement scientifique commun.

Tous les étudiants doivent s’inscrire à la séance prévue par leur directrice/directeur de recherche pour une présentation
orale de leur travail en cours et assister au moins à 2 autres séances.

Calendrier à communiquer ultérieurement.

Rappel : trois séances obligatoires, dont celle animée par votre directeur.e de mémoire. Celle/Celui-ci vous précisera le
déroulement de la séance et les modalités de votre participation.

MAGRIS Erica Méthodologies A

Mercredi 12h - 15h UE1 FONDAMENTAUX


1er semestre A1-169 Studio EC1 Méthodologies
Toutes les semaines
code apogée EAA1METC
Ce cours a pour objectif d’aider chacun à acquérir ou à renforcer la palette d’outils nécessaires à la conception et conduite
de son projet de recherche de Master. Nous évoquerons les différentes approches des études en arts de la scène et nous
clarifierons les attendus du mémoire d’étape et du mémoire de recherche. Un panorama des principales bibliothèques
franciliennes, des centres de ressources en arts du spectacle, des bases de données et des revues spécialisées sera
présenté. On apprendra à bien distinguer les différents types de sources (documents d’archives, témoignages, archives
orales, textes critiques, presse, esquisses, maquettes, photos de spectacle, vidéos…), afin de pouvoir les exploiter
efficacement. A travers des exercices individuels et collectifs, à partir des thèmes et questionnements de chacun, nous
aborderons les étapes essentielles du processus de recherche (délimitation d’un sujet, élaboration d’une problématique,
établissement d’un corpus et d’une bibliographie, définition d’un plan) et nous familiariserons aux règles spécifiques de
l’écriture scientifique (citations, notes de bas de page, bibliographie, références iconographiques).
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

MOINDROT Isabelle Dramaturgies de la « Nature »

Lundi 18h - 21h


1er semestre A1-169 Studio UE2 Conceptions et métiers
Toutes les semaines EC3 Séminaire
code apogée EAA1AMAC
De quoi la « nature » au théâtre est-elle le nom ? Croisant des lectures de textes dramatiques fondateurs de la modernité
occidentale, des analyses de mises en scène et une approche de textes théoriques de la pensée écologique
contemporaine, le séminaire proposera une traversée au cœur des imaginaires de la « nature » (différence et altérité,
biens et ressources, animalité et paysages…) dont le théâtre occidental a été porteur pendant plusieurs siècles. Sans
écarter les questions politiques, sociales, féministes et géopolitiques dont les usages et les représentations de la
« nature » au théâtre sont les signes, on s’intéressera aux résonances de ces chefs d’œuvre dramatiques et scéniques
qui, parfois dans le droit fil, parfois à contre-courant de leur époque, permettent aujourd’hui de comprendre la menace
écologique de notre temps.

Corpus abordé
Jean-Philippe Rameau, Les Indes Galantes (mise en scène de Clément Cogitore, Opéra de Paris, 2019)
William Shakespeare, Le Songe d’une nuit d’été (mises en scène de Max Reinhardt à Benjamin Britten, Peter Brook,
Robert Carsen…)
Lord Byron, Sardanapale
Richard Wagner, L’Anneau du Nibelung, trad. Henri Christophe, Symétrie, 2015 (et mises en scène de Patrice Chéreau à
Frank Castorf, Wadsworth…).
Anton Tchekhov, L’homme des bois (1e version de Oncle Vania)
Brecht, La Vie de Galilée (mises en scène d’Antoine Vitez à Eric Ruf) et Back to Earth (Bruno Latour, Frédérique
Aït-Touati)

Évaluation

- Un travail bref et bien cadré (7 minutes) à présenter à l’oral (seul ou à plusieurs).


Ce travail aura pour point de départ un aspect (thème, personnage, problème de société, scène, réception critique…) de
l’une des 6 œuvres abordées en cours, dont il faudra se ressaisir, d’une manière créative, pour en proposer une
interprétation.

Et

- Un support écrit individuel, correspondant au travail oral.


Ce travail écrit devra montrer votre familiarité avec l’oeuvre-source choisie, et articuler votre interprétation à des sources
critiques. Cette interprétation pourra être mise en relation avec le sujet du mémoire de master.
Ce travail comprendra une réflexion originale et rédigée (introduction problématique, plan, développement, conclusion) de
10.000 signes maximum
une bibliographie de 5 à 8 titres en relation avec le sujet. Les titres cités (articles, entretiens, livres…) doivent avoir été
réellement consultés et lus et doivent apparaître aussi en note du texte principal à des endroits pertinents.
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

QUINZ Emanuele Les institutions de l'art

Mercredi 09h - 12h UE3 NOUVEAUX PAYSAGES DE L'ART


2e semestre A0-168 EC6 Séminaire
Toutes les semaines
code apogée EAA2TCAC
« Je veux parler de sa manie de nier ce qui est, et d’expliquer ce qui n’est pas…». Edgar Allan Poe, Double assassinat
dans la rue Morgue

Le séminaire questionnera la notion d’institution dans les domaines de l’art et de la culture.


L’institution n’est pas seulement envisagée du point de vue des stratégies de production et diffusion de la création
contemporaine, mais aussi en tant qu’instance dépositaire de valeurs et de normes, qui « institue » l’art en tant que
domaine spécifique. Le séminaire sera construit autour d’une série de figures, comme des cercles concentriques qui
définissent le(s) système(s) de l’art : le musée, l’exposition, l’œuvre, le curateur, l’artiste, le spectateur.
Toutes ces notions seront soumises à l’épreuve de la fiction : comment au travers de la fiction, est-il possible de saisir la
réalité de l’art (et du monde) ?
L’analyse sera conduite à partir d’études de cas - des musées fictifs et inattendus, d’expositions fictionnelles, d’artistes qui
n’ont jamais existé – et sera alternée avec des « exercices de fiction », à réaliser par les étudiants en groupe et sur place,
et des visites-rencontres dans des centres d’art.

Validation du séminaire :
Exercices réalisés lors des séminaires et projet final : fiction d’une exposition, d’une œuvre ou d’un musée, présentée dans
le cadre d’un exposé oral.
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

RAUCH Marie-Ange La fabrique du théâtre public

E.C. Intensif UE2 Conceptions et métiers


1er semestre comédie Française EC3 Séminaire
Intensif
code apogée EAA1POLC
« Les problèmes administratifs (assez minces) réglés, les subventions (assez faibles) accordées, l'Etat vaut pour l'art, ce
que valent ceux qui s'en occupent. »

André Malraux, Carrefour, 1952

Ce séminaire intensif (du lundi 20 au samedi 25 janvier 2020 soirées inclues) commun aux étudiants du parcours Scène
du monde et PCAI est organisé avec le soutien et dans les murs du 104 et de la Comédie Française, référence historique
des théâtres subventionnés. Ces partenariats nous permettent de saisir de l’intérieur la complémentarité et l’engagement
des différents acteurs des métiers de la scène qui portent ensemble la fabrique du théâtre et de comprendre les valeurs
fondamentales des théâtres publics ainsi que leurs missions.

Inscription. Le nombre de place étant limité pour satisfaire au règlement du théâtre, les inscriptions à ce séminaire devront
être enregistrées OBLIGATOIREMENT sur place au secrétariat du département théâtre à la rentrée. Les inscriptions
définitives sont confirmées ensuite par mail par le secrétariat de master du département, qui enverra alors le programme
provisoire. Les étudiants bénéficiant d’une dispense d’assiduité ne peuvent être inscrits à ce séminaire intensif.

La validation du cours s’effectue sur la base :


1. D’une participation assidue, active et documentée (actualité des théâtres publics et critiques des spectacles en
particulier ceux de la CF) à toutes les séances de ce séminaire intensif. Compte tenu des mesures de sécurité en vigueur
dans les théâtres, les étudiants sont impérativement tenus d’arriver à l’heure exacte convenue. Il est donc très important
de bien vérifier la composition de votre emploi du temps et votre disponibilité. Retards et absences sans justificatifs sérieux
seront fortement pénalisés.

2. De la rédaction de l’analyse critique d’un article de presse proposé sur le site Moodle du séminaire. Ce travail écrit de
3 pages dactylographiées (times 12, interlignes 1,5, 2 500 lignes / page) devra être adressé par mail (pas de format PDF
SVP) à Marie-Ange Rauch au plus tard le lundi 27 janvier à minuit la date du mail faisant foi). Il devra impérativement être
rédigé aux normes du guide méthodologique (citations, notes de bas de page, bibliographie...) en ligne sur le site du
département. Aucun devoir mal présenté, mal rédigé ou en retard ne pourra être noté en session 1.

L’usage des téléphones portables est proscrit pendant les séminaires, les visites du théâtre et les spectacles.

Inscription et obligatoire auprès de Mohsen Hajjari.

Horaires et lieux précis à communiquer ultérieurement.


 
 
 

M2 
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

EC10BIS Langue vivante

Langue vivante appliquée au spectacle

UE6 FONDAMENTAUX II
code apogée EC10BIS Langue vivante
Voir l'offre dans la brochure dédiée aux cours de langue.
Inscription auprès du Centre de langue.

EC12 Séminaire ou séminaire atelier ou stage

COUTELET Nathalie Les avant-gardes, d’hier à aujourd’hui

Jeudi 12h - 15h UE7 SCENES HYBRIDES


1er semestre A1-169 Studio EC12 Séminaire ou séminaire atelier ou stage
Toutes les semaines
code apogée EAA3NTEC
Le séminaire vise à interroger le terme même d’avant-garde, ses acceptions successives (du lexique militaire au
précurseur révolutionnaire), depuis le début du XXe s. en particulier. À partir d’exemples issus des avant-gardes dites
historiques, comme le futurisme, le dadaïsme, l’expressionnisme, le surréalisme etc., mais aussi de mouvements plus
confidentiels, comme le paroxysme, le naturisme ou l’utopisme, il s’agit de proposer une réflexion collective autour de la
création, de ses relations aux normes, aux publics et aux esthétiques de son temps. La récurrence des « -ismes » sera
également analysée, en lien avec l’ouvrage Die Kunstisme (Les ismes de l’art), d’El Lissitzky et Hans Arp, E. Rensch,
1925, qui aborde les courants d’avant-garde dans le champ plastique et celui de Serge Fauchereau, Expressionnisme,
dada, surréalisme et autres –ismes, Paris, Denoël, 2001 [1976].
Dans ce cadre, nous envisagerons les nombreux manifestes produits par les avant-gardes – y compris dans l’analyse
esthétique de leur écriture –, les relations des groupes à la société et à la sphère politique, ainsi que leurs réformes
esthétiques, souvent associées au scandale ou à la rupture vis-à-vis de la norme. Nous nous interrogerons enfin sur la
pertinence éventuelle du concept « avant-garde » pour notre environnement artistique contemporain, dans la lignée d’un
colloque tenu en 2010 à Montréal : « Imaginer l’avant-garde aujourd’hui. Enquête sur l’avenir de son histoire ».
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

EC13 Séminaire ou séminaire atelier ou EC13BIS au choix dans

DUSIGNE Jean-François Oralités, écritures et mises en jeu

Jeudi 09h - 12h


2e semestre ARTA UE8 Mises en scènes
Toutes les semaines EC13 Séminaire ou séminaire atelier ou EC13BIS
code apogée EAA4EDCC au choix dans l’offre de M1, M2, UFR ARTS ou
Vers une dramaturgie plurielle, entre écritures créatives et écritures de corps

Ce séminaire-atelier vise à combiner les principes de l’atelier d’écriture créative, de la conception dramaturgique et de la
mise en jeu.

Enjeux :

Un ensemble de personnes, qui a priori ne se connaissaient pas, se retrouvent régulièrement pour créer et jouer des
histoires dans espace-temps conçu pour le partage d’imaginations, de rêveries, de visions. Déjà, sans qu’il leur soit besoin
de jouer quoi que ce soit, leur seule présence est en soi métaphorique. Ils et elles peuvent être d’origines, d’horizons, de
générations très divers : à partir de la mise en commun de leurs propres récits personnels, et de la confrontation des
intentionnalités, que vont-ils faire surgir, qui leur soit spécifique ?
Quelques principes conducteurs :
Actrices et acteurs y sont tous et toutes invités à être aussi auteurs.
Prolongeant un travail fondamental basé sur la respiration et la sophrologie, nos protocoles d’expérience visent tout
d'abord à provoquer rencontres vivantielles entre les personnes réunies, contacts physiques, découvertes et manipulations
d’objets, affûtant sensorialité et imagination, pour stimuler, favoriser réminiscences et associations métaphoriques. Il est
entendu que personne n’ira vérifier si ce qui est proposé relève plutôt du vécu, de l’autofiction ou de la fantaisie, pourvu
que ce soit crédible.
Chaque écrit personnel est partagé, offert à l’écoute et versé au pot commun, pour de possibles réécritures et
réappropriations par autrui.
Il s’agirait d’articuler histoires vécues et mythes, relier les faits divers aux grandes histoires de l’humanité. Alternant voie de
l’action psychologique et voie épique, nous chercherons comment éprouver l’intime à ciel ouvert en présence et en relation
avec un public, comment explorer les contradictions humaines, s’interroger sur les potentialités du théâtre à transformer,
déplacer les points de vue, modifier les rapports…
Une phase d’élaboration dramaturgique s'ensuivra, combinant analyses et improvisations, visant à explorer les enjeux,
entrevoir de possibles rendez-vous, convenir d’un fil conducteur, relais, tracer des trajectoires, procéder à collage et
montage de situations dialoguées, récits, monologues.
Au cours de l’élaboration des partitions communes, pour une recherche chorale, organique et vivante, avec par moments
surgissement du chant, une attention toute particulière est portée sur le souffle, le rythme, la prosodie.
Nos dramaturgies résulteront donc du tissage des écrits respectifs produits au fil des séances, à l’issue d’expériences
menées ensemble sur la scène. Notre visée est de tendre vers une rhapsodie de notre temps, où les petites histoires font
l’histoire, notre histoire.

EC10 Technologies de la scène

GAGNERÉ Georges Spectacle vivant et nouvelles technologies

Lundi 12h - 15h UE6 Fondamentaux II


1er semestre AMPHI A4 EC10 Technologies de la scène
Toutes les semaines
code apogée EAA3SNTC
Le séminaire pratique abordera les enjeux de la révolution numérique à travers l'exploration de territoires scéniques
hybrides à la croisée du spectacle vivant et du jeu vidéo. Nous questionnerons deux concepts fondamentaux pour
l'acteur-rice contemporain-e pratiquant des dispositifs performatifs recourant aux nouvelles technologies : le rapport au
temps et la notion d'interactivité, le rapport à l'espace et la réalité hybride. Nous proposerons l'appropriation d'outils de
capture de mouvement permettant l'apprivoisement en temps réel d'avatars et le déploiement de dramaturgies
augmentées confrontant l'acteur-rice physique à ses doubles numériques sous contrôle ou dotés une intelligence
artificielle. Le séminaire pratique offrira la possibilité aux étudiant-e-s qui le souhaiteront de s'inscrire dans une démarche
de recherche-création. Les outils que nous utiliserons sont présentés sur la plate-forme http://avatarstaging.eu.
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

EC9 Séminaire

LÉGERET Katia Créons ensemble au musée : médiation


transartistique et recherche création
Mercredi 15h - 18h
1er semestre AMPHI A4
UE6 FONDAMENTAUX II
Toutes les semaines
EC9 Séminaire
code apogée EAA3TPSC
Ce séminaire atelier de recherche-création implique la réalisation, par les étudiants, d’une performance dans une
exposition et une réflexion sur son processus. Il s'inscrit dans les intérêts croissant des musées et des lieux d'expositions
pour la danse, la performance, le théâtre, la musique et les arts numériques. Il s’agit de créer un parcours collectif,
sensible et interdisciplinaire de l’exposition qui est en cours à la BnF, visant à une immersion participative et poétique du
public, avec la réalisation de performances et d’un médium-archive (films, plateforme numérique). L’objectif scientifique
sera de déterminer, répertorier, rejouer les gestes artistiques liés aux objets exposés appartenant à des œuvres
éphémères (arts de la scène), en tant qu’archives vivantes et patrimoines immatériels, et de questionner nos regards
d’aujourd’hui sur ces trésors de la BnF et d’une collection « en mouvement ». Les étudiants prépareront par des
consultations d’archives les workshops du parcours poétique et gestuel de la visite, suivi de la performance pour le public,
puis de la réflexion collective (colloque) sur les réalisations effectuées, avec la rédaction de textes. Un film du processus
sera réalisé avec les étudiants, mis en ligne sur la plateforme numérique du projet. Les disciplines impliquées dans ce
séminaire seront les arts de la scène, les arts numériques, l’esthétique, l’anthropologie, et les sciences du langage (LSF).

Ce séminaire est inscrit dans le master de l’EUR ARTEC.

Calendrier spécial hors des créneaux horaires du cours hebdomadaire : jeudi 28 novembre 10H-13H et 14H-17H
Lieux des cours hors Paris 8 :
Les 2-9 octobre, 6-13-27 novembre à la BnF, 58 rue de Richelieu, rotonde des arts du spectacle, 1er étage, aile Richelieu ;
le 28 novembre au Musée national des arts asiatiques-Guimet–hôtel Heidelbach, 19 place d’Iéna.

EC12 Séminaire ou séminaire atelier ou stage

MAGRIS Erica Observatoire critique

1er semestre UE6 FONDAMENTAUX II


Calendrier spécial EC12 Séminaire ou séminaire atelier ou stage
code apogée EAA30CRC
L’Observatoire Critique est une plateforme collaborative créée à l’occasion du colloque Corps en scène : l’acteur face aux
écrans (Université Paris 3, 3-5 juin 2015). Conçu comme un lieu d’échange et de partage à organisation horizontale
l’Observatoire expérimente différents langages et outils numériques de communication et d’archivage afin de produire une
réflexion critique en prise directe sur les travaux du colloque.

A l’occasion du premier congrès de l’EASTAP (European Association for the Study of Theatre and Performance)
Décentrer notre vision de l'Europe : l'émergence de nouvelles formes (Paris, 25 au 27 octobre 2018), nous avons
reconstitué l’Observatoire en y associant des étudiant.e.s du Master 2 Scènes du monde, création, savoirs critiques.
Collectivement, nous avons crée un site Internet où ont été publiés des entretiens, des articles, des dessins concernant les
communications et les workshops du colloque :

https://www.observatoirecritique.fr.

Pour 2019-2020, nous souhaitons renouveler cette expérience en ouvrant l’observation à plusieurs événements
scientifiques observés, ainsi qu’à des spectacles. Des réunions de préparation et de suivi sont également à prévoir.

Le calendrier et le programme seront communiqués ultérieurement.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à contacter Erica Magris :


erica.magris@univ-paris8.fr

Cours sous réserve.


LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

EC13 Séminaire ou séminaire atelier ou EC13BIS au choix dans

MOINDROT Isabelle Opéra et mise en scène

Lundi 17h - 20h UE8 Mises en scènes


2e semestre INHA Salle Benjamin EC13 Séminaire ou séminaire atelier ou EC13BIS
Toutes les semaines au choix dans l’offre de M1, M2, UFR ARTS ou
code apogée EAA4OMSC
Ce séminaire aborde l’opéra dans sa réalité scénique contemporaine, sous l’angle de la dramaturgie, de l’esthétique et des
formes. Il propose un parcours sensible dans les œuvres lyriques depuis l’époque baroque jusqu’à nos jours, et permet de
comprendre les mutations et hybridations auxquelles l’opéra fait aujourd’hui l’objet. Le fil rouge de l’année sera
l’expérience du pouvoir (politique, matériel, amoureux, spirituel), des manifestations de son emprise et des illusions qu’il
provoque. Dans le cadre du séminaire, les étudiants seront invités à assister à des répétitions et à participer à des
rencontres avec des artistes.

Évaluation :
1. Un exposé oral (30 mn) ou un travail écrit (12 pages) à rendre au plus tard au dernier cours.
Le travail doit considérer les œuvres étudiées en cours. Le choix du sujet doit être fait en concertation avec la responsable
du séminaire. Plusieurs approches possibles :
Analyse scénique d’une œuvre étudiée en cours.
Etude du passage du texte littéraire à l’œuvre lyrique.
Comparaison de l’œuvre lyrique choisie avec d’autres adaptations scéniques (théâtre, danse…) du même support
littéraire.
Écriture – projet de création. A discuter.
Tout exposé doit s’accompagner d’un travail écrit individuel remis en parallèle de l’exposé.

2. Une « carte blanche » de 10 minutes, pendant la durée du séminaire.

Jeunes chercheurs et doctorants sont les bienvenus. Cours ouvert aux étudiants ArTeC.
LISTE DES ENSEIGNEMENTS 2019/2020
MASTER

EC11 Méthodologies de recherche

MOINDROT – Isabelle – Méthodologies de recherche


POLIAKOV Stéphane
UE7 Scènes hybrides
Mardi 12h - 15h EC11 Méthodologies de recherche
1er semestre A1-169 Studio
Toutes les semaines
code apogée EAA3METC
Ce cours vise à consolider les outils, affermir et préciser les différentes méthodes utilisées jusqu’à l’élaboration du projet
d’étape, pour tenir compte de l’ensemble des observations et conseils prodigués en soutenance. Il s’agira de pallier les
différents manques conceptuels, rédactionnels ou encore formels rencontrés lors du traitement analytique et synthétique
des matériaux (entretiens, iconographie, notes…), du travail de terrain, expérimental, etc. En nous adaptant aux besoins
spécifiques des uns et des autres, nous proposerons des exercices concrets, chaque fois ciblés, donnant
systématiquement lieu à des modalités d’évaluations, de retours et d’échanges conçues pour que nos entraînements
puissent bénéficier de l’articulation entre travail individuel et collectif. Adaptables aux besoins spécifiques qui se
présenteront, les exercices pourront porter sur des questions de conceptualisation, de contextualisation, de traitement
analytique et synthétique des matériaux, les postures, stratégies et points de vue du chercheur, la structuration,
l’articulation de la réflexion, l’argumentation orale, écrite, la rédaction, la mise en forme et les choix de composition…

Exercices

- Exercices d’entraînement pendant les séances

- Travail écrit à rendre LE 03 DECEMBRE 2019 (papier) :

Une bibliographie diversifiée de 20 entrées


Quelques éléments rédigés du projet de recherche (5 pages), axés sur des points suivants :
Formulation d’un titre et d’un sujet ;
Définition de votre corpus et précisions sur son périmètre ;
Description précise des connaissances et méthodes établies avant vous sur le sujet (état de l’art auquel vous vous
référerez dans votre introduction) ;
Votre démarche et votre positionnement scientifique par rapport à cet état de l’art ;
Les enjeux de votre recherche pour les communautés scientifiques et de la création ;
Déploiement une problématique.

- Travail oral à présenter : présenter son projet en 5 minutes.

EC9bis Séminaire

POIRSON Martial Art/Politique/ Société. L’économie à l’œuvre :


Modes de production, organisation du travail,
Lundi 17h - 20h entrepreneuriat artistique
1er semestre INHA
UE6 Fondamentaux II
Toutes les semaines
EC9bis Séminaire
code apogée EAA3TPSC
Ce séminaire interdisciplinaire porte sur les relations entre les arts et l’économie d’hier à aujourd’hui. En effet, les formes
de production, de représentation et de réception de l’économie à travers les âges sont indissociables du système
économique de leur temps, sans en être pour autant une simple transposition : la mise en fiction de l’économie autorise de
subtiles stratégies d’infiltration, de détournement, de subversion de l’attribution de la valeur qui attestent d’un rapport de
fascination et de répulsion entre l’art et l’argent. Ce dialogue complexe ne s’éclaire qu’en interrogeant la position des
œuvres, des artistes et du public, mais aussi, de façon symétrique, les modalités de valorisation des œuvres et des
services culturels au sein de l’activité économique proprement dite. Le travail créateur et les œuvres produites s’insèrent
ainsi dans la production et la circulation de valeur, tout en interrogeant ses modalités d’évaluation, de distribution ou
d’appropriation, sous leurs formes économiques, sociales, politiques et symboliques. Le séminaire articulera lecture de
textes canoniques, paroles de penseurs issus de différentes disciplines et d’artistes contemporains de différents domaines
d’expression, et rencontres avec des acteurs du monde de l’économie et de la création.

Partenaires institutionnels : Festival d’Automne, Théâtre de la Colline, Centquatre, Banque de France, Cité de l’économie
et de la monnaie, BNF, Département Médailles et monnaies.