Vous êtes sur la page 1sur 113

Royaume du Maroc

Office de la Formation Professionnelle


et de la Promotion du Travail

Contenu du Module

Secteur : Administration, Gestion & Commerce.

Filière : Technicien Comptable d’Entreprise

Module : Comptabilité des sociétés

Juillet 2013

DRH, CDC TERTIAIRE


OFPPT
Partenaire en Compétences
Remerciements :

La DRH / Le CDC TERTIAIRE remercie toutes les personnes qui ont participé à
l’élaboration dudit manuel.

Document élaboré par :

Nom et prénom EFP DR


LAKHAL ABDELFATTAH ISTA MAAMORA KENITRA NOI
MELLOUKI AHMED ISGI BENI MELLAL CT

Document validé par :

Noms et prénoms

KAMILI LATIFA
AMIZ AZIZA
AGLAGALE MOHAMED

N.B :
Les utilisateurs de ce document sont invités à communiquer à la DRH / CDC
TERTIAIRE toutes les remarques et suggestions afin de les prendre en considération
pour l’enrichissement et l’amélioration de ce manuel.
DRH

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 2 sur 113
Module : Comptabilité des Sociétés

OBJECTIF OPERATIONNEL

PRECISIONS SUR LE COMPORTEMENT ATTENDU CRITERES PARTICULIERS DE


PERFORMANCE

A. Enregistrer les opérations de constitution des sociétés commerciales


 Identifier et évaluer les apports
 Passer les écritures de constitution:
- Cas de libération immédiate
- Cas de libération échelonnée

B. Effectuer la répartition des bénéfices


 Identifier les modalités de répartition
 Etablir le tableau de répartition
 Enregistrer les opérations de répartition et de règlement des bénéfices

C. Comptabiliser les opérations de modification du capital


 Calculer le DPS et le DA
 Passer les écritures de :
- L'augmentation du capital
- La réduction du capital
- L'amortissement du capital
 Enregistrer les opérations de liquidation et de dissolution des sociétés
 Enregistrer la réalisation de l'actif
 Enregistrer le remboursement du passif exigible
 Enregistrer les opérations de liquidation
 Constater le droit des associés

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 3 sur 113
OBJECTIFS OPERATIONNELS

LE STAGIAIRE DOIT MAITRISER LES SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR-PERCEVOIR OU


SAVOIR-ETRE JUGES PREALABLES AUX APPRENTISSAGES DIRECTEMENT REQUIS POUR
L’ATTEINTE DE L’OBJECTIF DE PREMIER NIVEAU, TELS QUE :

Avant de procéder à l'enregistrement des opérations de constitution


(A), le stagiaire doit :

1. Définir et mettre en évidence les particularités du contrat des sociétés


2. Présenter les conditions juridiques de constitution de chaque forme de société
3. Savoir le fonctionnement de chaque forme de société
4. Savoir déterminer les droits d'enregistrement et timbres

Avant d’apprendre à répartir les bénéfices


(B), le stagiaire doit :

5. Connaître les articles des statuts relatifs à la répartition des bénéfices


6. Connaître la loi en vigueur sur la répartition des bénéfices
7. Savoir calculer la retenue à la source sur les produits des actions et assimilés
Avant de procéder à la comptabilisation des opérations de modification du capital
(C), le stagiaire doit :

8. Savoir les raisons d'augmentation et de réduction du capital


9. Savoir les modalités juridiques
10. Maîtriser les méthodes d'évaluation des titres
11. Evaluer les titres de la société Avant d’apprendre l'enregistrement des opérations de
liquidation
et de dissolution
(D), le stagiaire doit :

12. Déterminer les raisons de liquidation


13. Savoir les modalités juridiques de liquidation

SOMMAIRE :
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 4 sur 113
SEQUENCE I : LA CONSTITUTION DES SOCIETES
01 / Les sociétés commerciales...

02/ Types d’apports

03/ Droits d’enregistrement

04 / Constitution des sociétés : dispositions communes

05 / Constitution des sociétés de capitaux et cas particuliers

SEQUENCE II : L’AFFECTATION DES RESULTATS

01/ Principes clés

02/ Méthode

03/ Application

SEQUENCE III : L’EVALUATION DES TITRES SOCIAUX

01/ Les titres émis par les SA

02/ L’évaluation des titres d’une SA


SEQUENCE IV : LA MODIFICATION DU CAPITAL DES SOCIETES

01 / Augmentation de capital

02/ Réduction du capital...

03/ Amortissement du capital


SEQUENCE V : LA DISSOLUTION DES SOCIETES

01 / Dissolution des sociétés ...

02/ Bonis de liquidation

ANNEXES

Bibliographie

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 5 sur 113
Introduction générale

La comptabilité est un système d'organisation de l'information financière


permettant de saisir, classer, enregistrer des données de bases chiffrées et de
fournir, après traitement approprié, un ensemble d’informations destinées aux
différents utilisateurs. La comptabilité peut être définie aussi à travers des
multiples rôles. Elle est, en effet :

Un instrument de gestion;

Un moyen de preuve entre commerçants en justice;

Un moyen d'information des associés, des épargnants, des salariés et des tiers;

Un moyen de déterminer l’assiette de plusieurs impôts;

Un moyen de base pour l'agrégation des données macro-économiques.

Il s'agit d'un outil indispensable à tous les agents économiques : chefs d’entreprises,
pouvoirs publics, partenaires de l’entreprise, créanciers de l'entreprise...

La comptabilité des sociétés est l'ensemble des traitements comptables


régissant les opérations spécifiques aux sociétés. Elle fait partie intégrante de la
comptabilité générale. En effet, les traitements de la comptabilité des sociétés
utilisent les mêmes supports que ceux de la comptabilité générale.
Les principales opérations que l'on rencontre dans tous types de sociétés sont les
suivantes :

Opérations de constitution

Opérations de répartition des bénéfices

Opérations de modification du capital

Opérations de dissolution et liquidation

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 6 sur 113
SEQUENCE I CONSTITUTION DES SOCIETES

I-LES SOCIETES COMMERCIALES


La société commerciale est une forme d'entreprise définie parla loi. Elle est
instituée par un contrat. Elle dispose d'une personnalité juridique distincte pour
réaliser son activité, son objet social.

LE CONTRAT DE SOCIÉTÉ
« La société est un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes mettent en
commun leurs biens ou leur travail, ou tous les deux à la fois, en vue de partager le
bénéfice qui pourra en résulter. » Article 982 du D.O.C ; Le contrat de société se
caractérise par :
 Une pluralité d'associés (sauf cas particulier de la SARL à associé unique) ;
 Des apports, en contrepartie desquels naissent des droits sociaux (capital) ;
 Une participation des associés.
Le contrat de société est matérialisé par un document écrit, les statuts.
Les statuts doivent préciser la forme de la société, son nom, son adresse, son objet,
sa durée, le montant de son capital, les modalités de fonctionnement et, en
particulier, les organes de direction.

LE CADRE LÉGAL
La vie des sociétés commerciales est réglementée de façon précise. Les textes
de loi de référence sont :
Loi 17-95 relative aux sociétés anonymes (dahir n° 1-96-124 du 30/08/1996 ; BO n° 4422
Du 17/10/1996).
Loi 5-96 sur la société en nom collectif, la société en commandite simple, la société en

Commandite par actions, la société à responsabilité limitée et la société en participation


(Dahir n° 1-97-49 du 13/02/1997 ; BO n° 4478 du 01/ 05/1997).

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 7 sur 113
LA PERSONNALITÉ MORALE DES SOCIETES
La société commerciale a une personnalité juridique indépendante de celle
des associés fondateurs.
Une société naît, vit et meurt.
L'immatriculation au registre du commerce (RC) confère une personnalité
morale à la société. Elle a :
- un nom : la dénomination sociale ou raison sociale ;
- un domicile : le lieu du principal établissement, le siège social ;
- une nationalité ;
- un patrimoine distinct de celui des associés ;
- une raison d'être, c'est-à-dire une activité, son objet social.
Ainsi, la société est capable d'accomplir les actes rentrant dans son objet

LES PRINCIPALES FORMES DE SOCIÉTÉS COMMERCIALES


-SNC : société en nom collectif.
-SARL : société à responsabilité limitée.
- SA: société anonyme.

LES CARACTÉRISTIQUES DES SOCIÉTÉS

SOCIETE SNC SARL SA

Relation des associés


Intuitu personae Intuitu personae Pas d’intuitu personae

Non commerçants
Qualité des associés Commerçants Non commerçants

Responsabilité Indéfinie et Limitée aux apports aux Limitée apports


solidaire

Nombre minimum associés 2 2 (sauf SARL à AU) 5

Souscription Totale Totale


Totale

Libération Apports en nature :


intégrale intégrale Intégrale.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 8 sur 113
Apports en
numéraire : peut
être : partielle les
fractions non
libérées peuvent
être appelées par
l’organe de gestion
en fonction de
besoins de la société
dans un délai max.
DE 3 ans à compter
de la date
d’immatriculation
au RC

Nature des droits Part sociale Part sociale Action


Sociaux

Qualification des associés Associé Associé Actionnaire

Valeur nominale 100 100 100

Organes de gestion gérant (s) gérant (s)


Conseil
d’administration avec
PDG ou directoire et conseil
de la surveillance obligatoire

Pas obligatoire si Pas obligatoire si CA<= obligatoire


Organes de Contrôle
CA<= 50 millions DH HT
(CAC) 50 millions DH
HT

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 9 sur 113
SOCIETE SNC SARL SA

Régime fiscal Régime de L’IGR sauf Régime de L’IS Régime de l’IS


option pou L’IS
AGO -objet
L'assemblé générale ordinaire (AGO) approuve les comptes, affecte les
résultats et révoque les organes de gestion et de contrôle.

-quorum - - Au moins le ¼ du capital est


présent ou représenté
Sinon 2 Assemblées : aucun
quorum n’est requis.

-majorité unanimité sauf Plus de la moitié de la Majorité simple : 50%


stipulation contraire capitale sociale Sinon 2 Voix des actionnaires
des statuts assemblées : plus de la présents ou représentés
moitié voix

AGE -objet L’assemblée générale extraordinaire (AGE) modifié les statuts


-quorum - - Au moins le ½ du capital est
présent ou représentés.
Sinon 2 assemblées : au
moins le 1 /4 du capital est
présent ou représenté.

-majorité unanimité sauf Plus du ¾ du capital Majorité double : Au moins


stipulation Contraire social 2/3 des voix des
des statuts actionnaires présents ou
représentés.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 10 sur 113
Classification juridique des sociétés:
Sur le plan juridique, les différents types de sociétés reconnues au Maroc sont classés en
quatre catégories à savoir:

1- Les sociétés de personnes: Société en nom collectif, société en commandite simple et


société en participation

2- Les sociétés de capitaux: Société anonyme et société en commandite par actions.

3- La société à responsabilité limitée, forme hybride entre les sociétés de capitaux et les
sociétés de personnes

4- Les sociétés à réglementation particulière: Sociétés d'investissement, sociétés


coopératives, sociétés mutualistes, groupements d'intérêt économique….etc.

3. Caractéristiques des principales sociétés:

Les caractéristiques et principales règles de fonctionnement des formes juridiques les plus
courantes des sociétés ( SNC, SARL et SA) peuvent être résumées comme suit :

La Société en Nom Collectif :

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 11 sur 113
Capital  Aucun minimum n’est exigé par la loi
Nombre d’associés  Au moins 2, pas de maximum
Fonctionnement de la société  La société est dirigée par 1 ou plusieurs gérant (s) associé (s)
ou non, généralement désigné (s) dans les statuts mais dont
le silence de ceux-ci, les associés sont considérés tous
cogérants.
 Le ou les gérant (s) peuvent également être désignés par un
acte séparé ; ils seront, dans ce cas, considérés non
statutaires.
 En cas de pluralité des gérants, ceux-ci détiennent
séparément les pouvoirs de représenter la société. La
limitation de leurs pouvoirs n’est pas opposable aux tiers.

 Si tous les associés sont gérants ou si l’un ou plusieurs


d’entre eux sont désignés dans les statuts, la révocation de
l’un d’eux ne peut être décidé qu’à l’unanimité. Cette
révocation entraîne la dissolution de la société à moins que sa
continuation ne soit prévue dans les statuts ou décidée à
l’unanimité.
 Les décisions qui excèdent les pouvoirs reconnus aux gérants
sont prises à l’unanimité sauf stipulation contraire des statuts.
 Les conventions passées entre la société et l’un de ses
gérants doivent être soumises à l’autorisation préalable des
associés.
Responsabilité des associés  Solidaire et indéfinie c’est à dire pouvant, en cas de
défaillance de la société s’étendre au patrimoine privé de
chacun des associés et surtout de celui le plus solvable
d’entre eux, à charge pour lui de se retourner contre ses
coassociés.
Régime fiscal  La SNC est normalement soumise à l’IR. Une option pour l’IS
est toutefois possible, mais elle est irrévocable.

Autres caractéristiques de la société  Les associés sont considérés comme des commerçants. La
capacité commerciale est donc nécessaire pour être associés.
 La SNC est la seule société où un associé peut se faire
accorder un emprunt ou un découvert sans courir le risque
d’un ABS ( Abus de biens sociaux).
 Si la société n’ait pas opté pour l’IS, l’imposition à l’IR se fait
au nom du principal associé.
 Une certaine souplesse dans la gestion : les décisions
peuvent être prises par voie de consultation, si la réunion
d’une assemblée générale n’est pas demandée par l’un des
associés.
 La nomination d’un commissaire au compte n’est obligatoire
que si le chiffre d’affaires hors TVA dépasse 50 MDH. Dans le
cas contraire, elle peut être décidée à la majorité des
associés.
 Interdiction est faite au gérant d’exercer une activité similaire
à celle de la société sauf autorisation des associés.
 La société est désignée par une dénomination sociale à
laquelle peut être incorporé le nom d’un ou plusieurs
associés.
 Toute personne, non associée, qui accepte que son nom soit
incorporé à la dénomination sociale est responsable des
engagements de la société au même titre qu’un associé.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 12 sur 113
Régime fiscal et social des  En plus de leur participation dans les bénéfices, les gérants
dirigeants non associés peuvent être liés à l’entreprise par un contrat de
travail.
 Les gérants associés qui exercent un travail effectif dans la
société peuvent prétendre à une rémunération déductible
fiscalement mais qui ne leur confère pas la qualité de salarié,
c’est à dire qu’ils ne bénéficient pas des droits reconnus aux
salariés par la législation du travail.

Cession des parts sociales  Les parts sociales ne peuvent être cédées qu’avec l’accord
unanime des associés.
Recommandation  La SNC est recommandée dans le cas des activités à faible
risque et surtout pour :
 Les entreprises familiales où la solidarité et la confiance sont
présumées.
 Les entreprises ne requérant pas l’engagement de fonds
importants et dont l’activité n’est pas génératrice
d’endettement important porteur de risques pour les associés.
C’est le cas des prestataires de services dont l’activité n’est
consommatrice de peu d’intrants en dehors de leur travail
personnel.
 Les entreprises dont les promoteurs ne disposent pas du
capital minimum exigé pour la constitution d’une SARL.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 13 sur 113
La Société à Responsabilité Limitée (SARL) :
Capital  Aucun minimum n’est exigé par la loi
 Le capital, qui peut n’être libéré que du quart au démarrage,
est bloqué dans une banque jusqu’à l’immatriculation de la
société au Registre de Commerce. Les trois quarts restants
devant être libérés dans un délai de cinq ans à compter de
l’immatriculation au RC. Les apports en nature devant être
libérés à la constitution.
 Le capital est divisé en parts sociales d’une valeur nominale
minimale de 100 DH.
Nombres d’associés  Minimum : un
 Maximum : 50 (en cas de dépassement de ce seuil, la société
doit être transformée en SA dans les deux années qui
suivent ; à défaut elle est dissoute de plein droit).
Fonctionnement de la société 1. La gérance :
 La société est dirigée par un ou plusieurs gérants, personnes
physiques, associés ou non, généralement désignés dans les
statuts. En l’absence de dispositions statutaires, la durée de
leur mandat est de 3 ans. Le ou les gérants peuvent
également être désignés par un acte séparé ; ils seront, dans
ce cas, considérés non-statutaires.
 En cas de pluralité de gérants, ceux-ci détiennent séparément
les pouvoirs de représenter la société qui est engagée par les
actes de chacun des gérants même s’ils ne relèvent pas de
l’objet social à moins qu’elle ne prouve que les tiers en aient
pleine connaissance.
 Le gérant, associé ou non, statutaire ou non, est révocable par
décision des associés représentant les trois quarts du capital.

2. Les conventions interdites :


 Il est interdit aux gérants ou associés personnes physiques de
contracter des emprunts auprès de la société ou de faire
cautionner ou avaliser par elle leurs engagements vis-à-vis
des tiers.

3. Les conventions réglementées :


 les conventions passées, directement ou par personne
interposée, entre la société et l’un de ses gérants ou associés
doivent faire l’objet d’un rapport à l’assemblée générale établi
par le gérant ou, le cas échéant, le commissaire aux comptes.

4. Les assemblées d’associés :


 La modification des statuts est décidée par les associés
représentant au moins les trois quarts des parts sociales, sauf
l’augmentation de capital par incorporation de réserves dont la
décision est prise par les associés représentant 50% des
parts.
 Les autres décisions (non modificatives des statuts) sont
adoptées par un ou plusieurs associés représentant la moitié
des parts sociales. Si cette majorité n’est pas obtenue, et sauf
stipulations contraires des statuts, les associés peuvent être
consultés une seconde fois et les décisions sont alors prises à
la majorité des votes émis.
Responsabilité des associés  Limitée aux apports faits à la société sauf s’ils ont cautionné
personnellement les engagements de la société.
 Les gérants sont responsables, en cas de faute de gestion.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 14 sur 113
Régime fiscal  La société est soumise à l’IS, actuellement au taux de 30%.
(les bénéfices distribués supportent, en plus, une taxe de 10%
libératoire de l’IS).
Statut des gérants  S’ils effectuent un travail effectif dans la société, ils peuvent
être liés à la société par un contrat de travail.

Autres caractéristiques de la société

 Une certaine souplesse dans la gestion : à l’exception de


l’assemblée annuelle approuvant les comptes, toutes les
décisions peuvent être prises par voie de consultation écrite,
sans besoin de tenir une assemblée générale.
 La nomination d’un commissaire aux comptes n’est obligatoire
que si le chiffre d’affaires hors TVA dépasse 50Millions de DH.
Dans le cas contraire, elle peur être décidée à la majorité des
associés.

Cession des parts sociales


 Les parts sociales ne peuvent être cédées à un tiers qu’avec
le consentement de la majorité des associés représentent les
trois quarts des parts sociales (c’est ce qu’on appelle la double
majorité).

Recommandation

 La SARL est recommandée dans le cas d’entreprises de petite


ou moyenne envergure dont les associés souhaitent limiter
leur risque aux apports faits à la société.
 La SARL est la forme juridique la plus prise par les
investisseurs, du moins au démarrage de leur entreprise, qui
ne passe à la forme de SA que lorsque celle-ci atteint une
certaine dimension et ce, pour lui assurer un fonctionnement
plus rigoureux et, dans la majorité des cas, pour lui permettre
d’accéder au marché financier (cotation en bourse- émission
d’emprunts obligataires).

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 15 sur 113
La Société Anonyme à Conseil d’Administration :

Capital
 300.000 DH si la société ne fait pas appel public à l’épargne.
 3.000.000 DH dans le cas contraire.
 Le capital, qui peut n’être libéré que du quart au démarrage, est
bloqué dans une banque jusqu’à l’immatriculation de la société au
Registre de Commerce. Les trois quarts restants devant être libérés
dans un délai de cinq ans à compter de l’immatriculation au RC. Les
apports en nature devant être libérés à la constitution.
 Le capital est divisé en actions d’une valeur nominale minimale de
100 DH.

Nombre d’associés
 Au moins cinq.
 Pas de maximum

1. Le conseil d’administration :
 La société est administrée par un conseil d’administration (CA)
composé de 3 à 12 membres au plus (ce dernier pouvant être porté
à 15 si la société est cotée en bourse) ; nommés par l’assemblée
générale ou dans les statuts lorsqu’il s’agit des premiers
Fonctionnement de la société administrateurs.
 Chaque administrateur doit être propriétaire d’un minimum d’actions.
 La durée de leur mandat est déterminée dans les statuts sans
pouvoir excéder 6 ans en cas de nomination par assemblée, et 3 ans
en cas de nomination dans les statuts. Ils sont révocables à tout
moment et sans juste motif.
 Le conseil élit en son sein un président qui ne peut être qu’une
personne physique.
 Le conseil ne délibère qu’avec un quorum de la moitié de ses
membres, et ses décisions sont prises à la majorité simple à moins
que les statuts n’exigent une majorité plus forte. La voix du président
est prépondérante en cas de partage égal des voix.
 Sur proposition du président, le conseil nomme un secrétaire du
conseil (qui peut être un simple salarié) et peut donner mandat à une
ou plusieurs personnes physiques d’assister le président à titre de
directeur général. Les DG sont révocables à tout moment par le
conseil sur proposition du président.
 Les administrateurs qui ne sont ni président, ni DG, ni salarié doivent
être plus nombreux que ceux qui ont une de ces qualités et sont
chargés au sein du conseil, du contrôle de la gestion et du suivi des
audits internes et externes ; comme ils peuvent constituer entre eux
un comité des investissements et un comité des traitements et
rémunérations.

2. les conventions interdites :


 il est interdit aux administrateurs autres que les personnes morales,
aux DG et représentants permanents de personnes morales
administrateurs, de contracter des emprunts auprès de la société ou
de faire cautionner ou avaliser par elle leurs engagements vis-à-vis
des tiers. Cette interdiction s’applique également aux conjoints et aux
parents et alliés jusqu’au deuxième degré inclus des personnes sus-
visées.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 16 sur 113
3. les conventions réglementées :
 les conventions passées, directement ou par personne interposée,
entre la société et l’un de ses administrateurs ou DG, doivent être
soumises à l’autorisation préalable du conseil, elles font, par ailleurs,
l’objet d’un rapport spécial à l’assemblée générale établi par le
commissaire aux comptes.

4. Les assemblées d’actionnaires :


 La modification des statuts est décidée à la majorité des deux tiers
des voix des actionnaires présents ou représentés en tenant compte
des voix détenues par tout un chacun. Le quorum étant de 50% du
ème
capital à la première convocation et de 25% à la 2 .
 Pour les autres décisions, l’assemblée générale statue à la majorité
des voix des actionnaires présents ou représentés. Un quorum de
25% du capital étant nécessaire à la première convocation. Aucun
quorum n’étant exigé à la deuxième.

Pouvoirs du conseil  En dehors de ceux réservés aux assemblées d’actionnaires, et dans


d’administration la limite de l’objet social, le conseil est investi des pouvoirs les plus
étendus pour agir au nom de la société en toutes circonstances.
 Vis-à-vis des tiers, la société est engagée par les actes du conseil
même s’ils ne relèvent pas de l’objet social à moins qu’elle ne prouve
que le tiers en avait pleine connaissance.
Pouvoirs et fonctions du PDG  Le président assure, sous sa responsabilité, la direction générale de
la société (d’où l’appellation de PDG) et est, de ce fait, le
représentant de la société vis-à-vis des tiers.
 Sous réserve des pouvoirs que la loi réserve aux assemblées des
actionnaires et au conseil d’administration, et dans la limite de l’objet
social, le président est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir
au nom de la société en toutes circonstances.
 Vis-à-vis des tiers, la société est engagée par les actes du président
même s’ils ne relèvent pas de l’objet social à moins qu’elle ne prouve
que les tiers en avait pleine connaissance.
Pouvoirs des directeurs généraux  A l’égard de la société, Les DG sont investis des pouvoirs dont le
conseil d’administration détermine, sur proposition du président,
l’étendue et la durée. A l’égard des tiers, ils disposent des mêmes
pouvoirs que les PDG.
Rémunération du conseil  L’assemblée générale peut allouer au CA, à titre de jetons de
d’administration présence, une somme fixe annuelle, que cette dernière répartit entre
ses membres dans les proportions qu’il juge convenables, Les jetons
de présence, qui sont considérés comme une distribution de
dividendes, supportent une taxe de 10%.
Rémunération du PDG  C’est le conseil qui en fixe le mode de calcul et de versement.
Statut social des dirigeants  Le PDG et les directeurs généraux sont assimilés à des salariés.
 Dans la limite fixée par la loi, certains administrateurs peuvent être
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 17 sur 113
liés à la société par un contrat de travail.
Contrôle de la société  Quel que soit le montant du chiffre d’affaires, il doit être nommés un
ou plusieurs commissaires aux comptes chargés du contrôle et du
suivi des comptes sociaux. Le double commissariat étant obligatoire
pour les sociétés faisant appel public à l’épargne, ainsi que les
sociétés de banque, de crédit, d’investissement, d’assurance et
d’épargne.
Responsabilités des dirigeants  La responsabilité du PDG ou celle des administrateurs peut aller au-
delà de leurs apports s’ils ont cautionné personnellement les
engagements de la société ou en cas de faute de gestion.
Responsabilité des actionnaires  Limitée aux apports dans la société sauf s’ils ont cautionné
personnellement les engagements de cette dernière ou en cas de
faute de gestion quand ils sont dirigeants.
Régime fiscal de la société  La société est soumise à l’IS, actuellement au taux de 30% (les
bénéfices distribués supportent ,en plus ,une taxe de 15% libératoire
de l’IGR).
Cession des actions  Lorsqu’elles sont nominatives en vertu de la loi ou des statuts, leur
cession à un tiers peut être soumise à l’agrément de la société.
 Les actions au porteur sont transmises par simple tradition.
Recommandation  La SA est recommandée pour les entreprises de grandes envergure
nécessitant l’engagement de fonds importants, et dont les
promoteurs souhaitent accéder au marché financier ( émission en
bourse d’actions et d’emprunts obligataires).
 La forme de SA permet d’assurer un fonctionnement plus rigoureux
de l’entreprise.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 18 sur 113
La Société Anonyme à directoire et Conseil de Surveillance
capital  Idem SA à CA.
 Idem SA à CA.
Nombre d’associés
Fonctionnement de la 1. Le directoire :
société  La société est dirigée par un directoire composé de 5 membres au
maximum, sauf si la société est cotée en bourse, ce nombre peut être porté
à sept.
 Si le capital est inférieur à 1,5 MDH, les fonctions du directoire peuvent
être exercées par une seule personne qui prend le titre de directeur général
unique.
 Le directoire exerce ses fonctions sous le contrôle du conseil de
surveillance qui en nomme les membres et confère la qualité de président
à l’un d’eux.
 Les membres du directoire, qui doivent être des personnes physiques,
peuvent être choisis en dehors des actionnaires et être même salariés de la
société.
 La révocation des membres du directoire peut être décidée par l’assemblée
générale sur proposition du conseil de surveillance, et peut donner lieu à
dommages-intérêts si elle est sans juste motif. Etant entendu que la
révocation ne met pas fin au contrat de travail pour les membres salariés
du directoire.
 La durée de leur mandat est comprise entre 2 et 6 ans. A défaut de
dispositions statutaires, il est supposé donné pour 4 ans.
 Le directoire délibère et prend ses décisions dans les conditions fixées par
les statuts.
2. Le conseil de surveillance :
 le conseil est composé de 3 à 12 membres au plus ( ce dernier pouvant être
porté à 15 si la société est cotée). Ils sont nommés par les statuts ou
l’assemblée générale au cours de la vie sociale ; la durée de leur mandat ne
peut excéder 6 ans dans les deux cas. Ils sont révocables ad nutum ( à tout
moment et sans juste motif) et aucun d’eux ne peut faire partie du
directoire.
 Ils doivent, par ailleurs, être propriétaires d’un minimum d’actions.
 Le conseil élit en son sein un président (personne physique).
 Le conseil ne délibère qu’avec un quorum de la moitié de ses membres, et
ses décisions sont prises à la majorité simple à moins que les statuts
n’exigent une majorité plus forte. Sauf disposition contraire des statuts, la
voix du président est prépondérante en cas de partage égal des voix.

3. les conventions interdites :


 Il est interdit aux membres du directoire et du conseil de surveillance
autres que les personnes morales, de contracter des emprunts auprès de la
société ou de faire cautionner ou avaliser par elle leurs engagements vis-à-
vis des tiers. (Cette interdiction ne s’applique pas si la société exploite un
établissement de crédit pour les opérations). Cette interdiction s’applique
également aux représentants permanents des personnes morales membres
du CS, aux conjoints et aux parents et alliés jusqu’au deuxième degré
inclus des personnes sus-visées.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 19 sur 113
4. les conventions réglementées :
 Les conventions passées, directement ou par personne interposée, entre la
société et l’un des membres du directoire ou du conseil de surveillance,
doivent être soumises à l’autorisation préalable du conseil de surveillance.
Ces conventions font, par ailleurs, l’objet d’un rapport spécial à
l’assemblée générale établi par le commissaire aux comptes.

5. Assemblées générales :
 la modification des statuts est décidée à la majorité des deux tiers des voix
des actionnaires présents ou représentés en tenant compte des voix
détenues par tout un chacun. Le quorum étant de 50% du capital à la
première convocation et de 25% à la 2ème.
 Pour les autres décisions, l’assemblée générale statue à la majorité des
voix des actionnaires présents ou représentés. Un quorum de 25ù du
capital étant nécessaire à la première convocation. Aucun quorum n’étant
exigé à la 2ème.
Pouvoirs et fonctions Le CS exerce le contrôle permanent de la gestion de la société par le
du conseil de directoire.
surveillance  Les statuts peuvent subordonner la conclusion de certaines opérations à
l’autorisation préalable du CS. Si une opération est refusée, le directoire
peut la soumettre à l’assemblée des actionnaires pour décision.
 La cession d’immeubles en nature, la cession totale ou partielle de
participations, la constitution de sûretés ainsi que les cautions, avals et
garanties, sauf dans les établissements bancaires et financiers, font
obligatoirement l’objet d’une autorisation du conseil de surveillance.
 A toute époque de l »année, le conseil de surveillance opère les
vérifications et contrôles qu’il juge opportun et peut se faire communiquer
les documents qu’il estime utiles à l’accomplissement de sa mission.
 Le directoire doit lui présenter :
*Un rapport au moins une fois par trimestre ;
*dans les 3 mois de la clôture de l’exercice, pour vérification
et contrôle, les documents à soumettre à l’assemblée générale ordinaire
(l’inventaire, états de synthèse, rapport de gestion, rapport du commissaire aux
comptes,…).
Pouvoirs et fonctions  Sous réserve des pouvoirs que la loi réserve aux assemblées des
du directoire actionnaires et au conseil de surveillance, et dans la limite de l’objet
social, le directoire est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir au
nom de la société en toutes circonstances.
 Vis-à-vis des tiers, la société est engagée par les actes du directoire même
s’ils ne relèvent pas de l’objet social à moins qu’elle ne prouve que le tiers
en avait pleine connaissance.
 Le président du directoire ou, le cas échéant, le directeur général unique
représentent la société vis-à-vis des tiers. Pouvoirs que les statuts peuvent
habiliter le conseil de surveillance à attribuer également à un ou plusieurs
autres membres du directoire qui portent alors le titre de directeur général ;
étant entendu que les limitations de pouvoirs de représentation de la
société sont inopposables aux tiers.
 Avec autorisation du conseil de surveillance, les membres de directoire
peuvent se partager entre eux les tâches de direction. Cette répartition ne
peut, toutefois et en aucun cas, avoir pour effet de retirer au directoire son
caractère d’organe assurant collégialement la direction de la société.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 20 sur 113
Rémunération du  Les membres du conseil de surveillance ne peuvent recevoir de la société
conseil de surveillance aucune rémunération permanente ou ponctuelle. L’assemblée générale
peut, en revanche, allouer au conseil de surveillance, à titre de jetons de
présence, une somme fixe annuelle, que ce dernier répartit entre ses
membres dans les proportions qu’il juge convenables. Les jetons de
présence, qui sont considérés comme une distribution de dividendes,
supportent une taxe de 10%.
Rémunération du  C’est le conseil qui en fixe le mode de calcul et de versement pour chacun
directoire des membres du directoire.
Statut social des  Les membres du directoire peuvent être liés à l’entreprise par un contrat de
membres du directoire travail.
Contrôle de la société  Quel que soit le montant du chiffre d’affaires, il doit être nommés un ou
plusieurs commissaires aux comptes chargés du contrôle et du suivi des
comptes sociaux. Le double commissariat étant obligatoire pour les
sociétés faisant appel public à l’épargne, ainsi que les sociétés de banque,
de crédit, d’investissement, d’assurance et d’épargne.
Responsabilités des  La responsabilité des membres du directoire ou du conseil de surveillance
membres du directoire peut aller au-delà de leurs apports s’ils ont cautionné personnellement les
et du CS engagements de la société ou en cas de faute de gestion quand ils sont
dirigeants.
Responsabilité des  Limitée aux apports faits à la société sauf s’ils ont cautionné
actionnaires personnellement les engagements de cette

 dernière ou en cas de faute de gestion quand ils sont dirigeants.

Régime fiscal de la société  La société est soumise à l’IS, actuellement au taux de 30%
( les bénéfices distribués supportent ,en plus ,une taxe de
15% libératoire de l’IGR).
Cession des actions  Lorsqu’elles sont nominatives en vertu de la loi ou des
statuts, leur cession à un tiers peut être soumise à
l’agrément de la société.
 Les actions au porteur sont transmises par simple tradition.

Autres caractéristiques  La dénomination sociale doit toujours être suivie ou


précédée de la mention « Société anonyme à directoire et
conseil de surveillance ».
Recommandation  Outre les avantages que permet la SA en général, la SA à
directoire et conseil de surveillance permet de séparer les
fonctions de direction et de contrôle de la société,
contrairement à la formule traditionnelle dans laquelle le
conseil d’administration assume les deux fonctions.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 21 sur 113
II- LES APPORTS
Définition :

Les apports sont les biens dont les associés transfèrent la propriété ou la jouissance à la société
et en contrepartie desquels ils reçoivent des actions ou des parts sociales.

Sur le plan juridique

L'apport en numéraire

L'apport en numéraire est un apport de somme d'argent. Le délai et les modalités de libération
varient selon le type de société créée.

L'apport en nature

L'apport en nature est constitué par tout apport d'un bien autre qu'une somme d'argent. (Terrain,
construction, matériel …..)

L'apport en industrie

L'apport en industrie est celui par lequel un associé ou futur associé met à la disposition de la
société son activité, son travail et ses connaissances professionnelles. Cependant, il n'est pas
admis dans toutes les sociétés commerciales et il est difficilement évaluable.

Sur le plan fiscal


On distingue les apports purs et simples et les apports à titre onéreux et les apports mixtes
Les apports purs et simple : sont des apports soit en nature ou en numéraire contre lesquels
l’associé reçoit en contre partie des actions (dans les SA, SCA) ou des parts sociales (SARL et
sociétés de personnes).
Apports à titre onéreux : sont les apports grevés des dettes et la société a le choix de les
prendre en charge ou non

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 22 sur 113
III-LES DROITS D’ENREGISTREMENT
A) Définition de la formalité de l’enregistrement

L’enregistrement est une formalité à laquelle sont soumis les actes et conventions. Il donne lieu à
la perception d’un impôt dit "droit d’enregistrement".

1) Apports pur et simple : Sont soumis au taux de 1%

Les constitutions ou les augmentations de capital des sociétés ou des groupements d’intérêt
économique réalisées par apports nouveaux, à titre pur et simple, à l'exclusion du passif affectant
ces apports qui est assujetti aux droits de mutation à titre onéreux, selon la nature des biens
objet des apports et selon l’importance de chaque élément dans la totalité des apports faits à la
société ou au groupement d’intérêt économique.

Le même taux de 1% est applicable aux augmentations de capital par incorporation de


réserves ou de plus-values résultant de la réévaluation de l’actif social.

2) Apports à titre onéreux


6% : immeubles et biens immobiliers.
6% : fonds de commerce et clientèle (à l’exception des marchandises).
3% : marchandises garnissant.

3) Minimum de perception

Il ne pourra être perçu moins de cent (100) dirhams pour les actes et mutations passibles
des droits proportionnels prévus au présent article.
Ce montant est porté à mille (1.000) dirhams en ce qui concerne les actes de constitution et
d’augmentation de capital des sociétés et des groupements d’intérêt économique.

Les frais de constitution

Il s'agit de charges externes liées à la constitution de la société : impôts (droits d'enregistrement),


honoraires (avocat, notaire, commissaire aux apports,), frais divers (publicité légale, publicité JAL et
BO...).
Ces dépenses peuvent être comptabilisées dans des comptes de charges; cependant, le CGNC
indique :

« Les dépenses engagées à l'occasion d'opérations qui conditionnent l'existence ou le développement


de l'entreprise mais dont le montant ne peut être rapporté à des productions de biens et de services
déterminées peuvent figurer à l'actif du bilan au poste 211«Frais
préliminaires. »

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 23 sur 113
Exemple des Frais de constitution :
Capital=200 000

FRAIS d'enregistrement 200 000 * 0 .25 1000


avant la constitution
20 dhs + (2dhs*3 Associés) 26
droits de timbres 30*(16=nombre de pages des 480
statuts) 180
frais de timbre de certificat
110
négatif
1050
frais de nomination des gérants
150 dhs * 7 exemplaires
frais de nomination des gérants 110
dépôt des statuts, timbre fiscaux 200
inscription à la taxe 0
autres frais
professionnelle
150
Immatriculation au registre du
commerce
500
Annonce légale
La taxe notariale 200 000* 0,25% 500

TOTAL DES FRAIS = 4306

B-LE RÉGIME FISCAL DES SOCIÉTÉS :

Il existe deux régimes d'imposition des bénéfices des sociétés commerciales.


- Le régime de l'impôt sur les sociétés (IS) : le résultat de la société est imposé
globalement avant de faire éventuellement l'objet d'une répartition entre les associés.
- Le régime de l'impôt général sur les revenus (IGR) : (cas des sociétés de personnes n’ayant pas
opté pour l’IS).

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 24 sur 113
IV- CONSTITUTION DES SOCIETES : DISPOSITIONS COMMUNES
A-Principes clés

Lors de la constitution d'une société, les associés mettent en commun des biens :
 Ces derniers permettent le fonctionnement de la société nouvelle ;
 Leur propriété est transférée à la personne morale constituée ;
 En échange, chaque associé acquiert un droit sur la société, exprimé par sa part dans le
«capital social».
Dans les livres comptables de la société constituée, le processus de
comptabilisation
aboutira au schéma suivant :

Débit : Comptes représentatifs des apports



Crédit : Compte « Capital »

Cependant, en général, les opérations de constitution se scinderont en deux


étapes
 D'abord la promesse d'apport des associés,
 Puis la réalisation effective des apports.

B-Méthode
A. Les dispositions du code général de la normalisation comptable (CGNC)
Elles sont communes à toutes les formes de sociétés. Le CGNC prévoit l'utilisation de
deux groupes de comptes.

crédité par le débit des comptes retraçant


Comptes d'associés les apports.
346. comptes d'associés débiteurs
Le compte 3462 est débité par le crédit du
Pour l'application des dispositions du
PCGE, sont réputés associés ceux qui
détiennent une part du capital des sociétés compte 1119 "Actionnaires, capital souscrit
sous toutes leurs formes, (sociétés de non appelé" lors des appels successifs du
capitaux, sociétés en participation, capital ; il est crédité, lors de la réalisation de
sociétés de personnes, sociétés de fait l'apport par le débit des comptes d'actif ou
etc...). de passif concernés.

Le compte 3461 est débité du montant de la


promesse d'apport (en numéraire ou en
nature) faite par les associés par le crédit Extrait CGNC
du compte 1111 "Capital social". Il est
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 25 sur 113
Comptes de «capital»

111. Capital social ou personnel


nature effectués par les associés pour la
Dans les sociétés, le capital représente la valeur partie aussi bien appelée que non appelée ;
nominale des actions ou des parts sociales.
- du montant des incorporations de réserves.
Le compte 1111 enregistre à son crédit le
montant du capital figurant dans les statuts de Il est débité des réductions de capital quelle
la société. Il retrace l'évolution de ce capital au qu'en soit la cause (absorption de pertes,
cours de la vie de la société suivant les décisions remboursement aux associés etc...).
des organes compétents.
La fraction du capital non appelée est portée au
Il est crédité lors de la constitution de la débit du compte 1119.
société ou à l'occasion des augmentations de
capital : Le solde de ce compte apparaît
distinctement au passif du bilan en
- du montant des apports en espèces ou en soustraction du montant du capital social
(compte 1111). Il représente la créance de la
société sur les actionnaires.

Extrait CGNC

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 26 sur 113
Les dirigeants de la société disposent donc de deux possibilités :
 Soit le maintien de ces dépenses dans des comptes de charges ;
 Soit leur inscription à l'actif du bilan (compte 2111. Frais de constitution),
 Directement lors de leur engagement,
Ou lors des travaux d'inventaire, par le crédit du compte 7141 Immobilisations en non
valeurs produites.
En cas d'inscription à l'actif, ces frais doivent faire l'objet d'un amortissement maximum sur
cinq ans, en mode linéaire, sans réduction prorata temporis la première année.

Compléments

Apport d'une créance douteuse par l'un des associés:


 Lors de la réalisation de l'apport, on débitera le compte «Clients» pour la valeur nominale
de la créance;
 Par contre, pour tenir compte de sa valeur réelle (retenue pour apprécier les droits de
l'apporteur dans !e capital), on créditera le compte 3942 Provisions pour dépréciation
des comptes clients.

C-Application : cas des sociétés de personnes

1- Apport pur et simple comprenant des apports en nature :

Les apports purs et simples sont ceux qui ne donnent lieu à aucun remboursement des dettes ou prise en
charge de passif par la Société. Leur montant est égal à la part détenue par l’associé dans le capital. On
leurs oppose les apports à titre onéreux.

Exemple : les amis BAHRI, MALKI et FAWZI fondent le 3/03/95 une SNC au capital de 275000,00 DH.
Ils s’engagent à faire les apports suivants :
 M. BAHRI : Fonds commercial 100000,00 DH ; Camionnette : 25000,00 DH
 M. MALKI : Marchandises 20000 DH ; les espèces 30000 DH
 M. FAWZI : 3 machines à 60000 DH, matériel de bureau : 40000 DH.
Le 06/03/95, BAHRI libère la totalité de ses apports
Le 07/03/95, MALKI remet à la société les marchandises promises et un chèque de 10000,00 DH.
Le 09/03/95, FAWZI apporte les machines
Le 15/03/1995, MALKI dépose un chèque de 20000 DH en compte bancaire de la Sté.
Le 20/03/95, FAWZI, apporte le matériel de bureau

TAF :Passez ces écritures au journal de la Société.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 27 sur 113
03/03/95

34611 BAHRI, Associés - Comptes d’apport en Sté 125000


34612 MALKI, Associés - Comptes d’apport en Sté 50000
34613 MALKI, Associés - Comptes d’apport en Sté 100000
1111 Capital Social 275000
Promesse d’apport
06/03/95

2230 Fonds commercial 100000


2340 Matériel de Transport 25000
34611 BAHRI, associés - comptes d’apport en Sté 125000
Réalisation d’apport
07/03/95

3111 Marchandises 20000


5141 Banque (SD) 10000
34612 MALKI, Associé - comptes d’apport en Sté 30000
Réalisation partielle d’apport
09/03/95

2332 Matériel et Outillage 60000


34612 FAWZI, associé - compte - comptes d’apport en Sté 60000
Réalisation partielle d’apport
15/03/95

5141 Banque (SD) 20000


34612 MALKI, associés comptes d’apport en Sté 20000
Complément d’apport
20/03/95

2352 Matériel de bureau 40000


34613 FAWZI, associés comptes d’apport en Sté 40000
Complément d’apport

2- Apports mixtes comportant des apports à titre onéreux :

Les frères EL BASRI, SAID et HAMID, forment le 04/01/92 une S.N.C.


Saïd apporte les éléments suivants :

Actif Passif
Matériel : 40000 Emprunts auprès des EC 20000
Fonds commercial 50000 Fournisseurs 35000
Marchandises 10000
Clients 5000
TOTAL 105000 TOTAL 55000

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 28 sur 113
La société créée devra prendre en charge le remboursement des dettes figurant au passif HAMID promet
d’apporter 25000 en espèces.

Le 20/01/92, les associés libèrent leurs apports .

TAF : Passez les écritures convenables

SOLUTION :
Calculons l’apport de M. SAID :

105 000 – 55 000 = 50 000 DH

04/01/92

34611 SAÏD, Associés - Comptes d’apport en Sté 50000


34612 HAMID, Associés - Comptes d’apport en Sté 25000
1111 Capital Social 75000
Promesse d’apport
20/01/92

2332 Matériel et Outillage 40000


2230 Fonds commercial 50000
3421 Clients 5000
3111 Marchandises 10000
34611 SAID, associés - comptes d’apport en Sté 50000
4411 Fournisseurs 35000
1481 Emprunts auprès des E.C 20000
Réalisation d’apport

5161 Caisse 25000


34612 HAMID, Associé - comptes d’apport en Sté 25000
Réalisation d’apport

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 29 sur 113
EXERCICE I :

I- M. BASSIR et HILMI constituent une SNC au 3/2, dans les conditions suivantes :
 M. BASSIR apporte, le 25/2, une machine acquise par lui à 30000 DH et évalué par les 2 associés à 20000
DH. Une camionnette évaluée à 10000 DH mais n’a pas encore remboursé le crédit qu’avait obtenu de la SOFAC
pour financer ce véhicule. La Sté prendra en charge les 4 mensualités de 1000 DH chacune restant à payer.

 M. HILMI apporte ce qui reste de son Entreprise liquidé :


Fonds commercial 50000 Emprunts 18000
2 Machines 25000 Fournisseurs 5000
2 Bureaux 12000
1 voiture 15000
Il va réaliser son apport le 5/3

TAF :
1) Calculer l’apport net de chaque associé
2) Passer les écritures au journal
3) Dresser le bilan de la Sté

EXERCICE II
M. ASAAD et SEBAI fondent une SNC pour exploiter un fonds de commerce pour achat, expédition et vente de
poissons. Le capital est fixé à 100000 DH. L’apport d’ASAAD est de 60000 DH. Celui de SEBAI est de 40000 Dh
.ASAAD apporte les éléments suivants d’un fonds qu’est exploité déjà à RABAT.

Matériel de transport 10000


Chambre froide 30000
Matériel et Outillage 6000
Titres (déposé à la BMCE pour garantir les opérations d’Achat) 4000 DH
Fonds commercial (éléments incorporelles) 5000 DH.

Il complète son apport par un versement en compte ouvert au nom de la Société.

SEBAI libère son apport par un virement au même compte. Les frais de constitution tous réglés par un chèque
s’élève à 2650 DH.

Travail à faire :

1) Calculer l’apport net de chaque associé


2) Passer les écritures au journal
3) Dresser le bilan de la Sté

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 30 sur 113
CORRECTION DE L’EXERCICE I

1) Calcul des apports :


BASSIR = 20000 + 10000 - 4000 = 26000
HILMI = 50000 + 25000 + 12000 + 15000 - 18000 - 5000 = 79000

2)

03/02

34611 BASSIR, Associés - Comptes d’apport en Sté 26000


34612 HILMI, Associés - Comptes d’apport en Sté 79000
1111 Capital Social 105000
Promesse d’apport

25/02

2332 Matériel et Outillage 20000


2340 Matériel de Transport 10000
34611 BASSIR, associés - comptes d’apport en Sté 26000
4481 Dettes sur acquisition d’Immobilisation 4000
Réalisation d’apport

5/03

2230 Fonds commercial 50000


2332 Matériel et Outillage 25000
2351 Mobilier de Bureau 12000
2430 Matériel de Transport 15000
34612 HILMI, associés - comptes d’apport en Sté 79000
1481 Emprunts auprès des E.C 18000
4411 Fournisseurs 5000
Réalisation d’apport

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 31 sur 113
ACTIF BILAN AU PASSIF
05/03
ACTIF IMMOBILISE : FINANCEMENT PERMANENT
Immobilisation Incorporelles : Capitaux propres
Fonds Commercial 50000 Capital social ou personnel 105000

Immobilisations Corporelles : Dettes de financement


ITMO 45000 Autres dettes de financement 18000
Matériel de Transport 25000
MMBAD 12000
PASSIF CIRCULANT (Hors
trésorerie)
Dettes du passif circulant
Frs. Et comptes rattachés 5000
Autres créanciers 4000

TOTAUX 132000 TOTAUX 132000

CORRECTION DE L’EXERCICE II

1) L’apport net :
ASAAD : 10000 + 30000 + 6000 + 4000 + 5000 + 5000 = 60000
SEBAI : = 40000

Capital social 100000

2) Journal :

34611 ASAAD, Associés - Comptes d’apport en Sté 60000


34612 SEBAI, Associés - Comptes d’apport en Sté 40000
1111 Capital Social 100000
Promesse d’apport

2340 Matériel de Transport 10000


2331 Installation technique 30000
2332 Matériel et Outillage 6000
2486 Dépôts et cautionnements versés 4000
2230 Fonds commercial 5000
5141 Banques (SD) 5000
34611 ASAAD, associés - comptes d’apport en Sté 60000
Réalisation d’apport

5141 Banque (S.D) 40000


34612 SEBAI, associés - comptes d’apport en Sté 40000
Réalisation d’apport

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 32 sur 113
2111 Frais de constitution 2650
5141 Banque (S.D) 2650
Réalisation d’apport

3)

BILAN AU
............
ACTIF PASSIF
ACTIF IMMOBILISE :
Immobilisation Incorporelles : FINANCEMENT PERMANENT
Frais préliminaires 2650 Capitaux propres 100000
Fonds Commercial 5000 Capital social ou personnel
Immobilisations Corporelles :
ITMO 36000
Matériel de Transport 10000
Immobilisations financières :
Autres immobilisés 4000
TRESORERIE
Trésorerie - Actif
Banques, TG, et CP 42350

TOTAUX 100000 TOTAUX 100000

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 33 sur 113
D-CONSTITUTION DES SOCIETES DE CAPITAUX

Principes clés

Nous envisagerons les cas de la société à responsabilité limitée (SARL) et de la société anonyme (SA).
Les associés (actionnaires dans la SA) n'ont pas la qualité de commerçants et leur responsabilité est
limitée à leurs apports. La garantie des tiers est donc plafonnée au montant du capital : pour cette
raison, la constitution de ces types de sociétés est strictement réglementée.

Méthode

A. Société à responsabilité limitée :

Tous les apports doivent être libérés dès la constitution. En général, le nombre d'associés est faible
(la SARL organise souvent des petites et moyennes entreprises). Aussi, la constitution ne présente
pas de difficultés particulières. On utilisera plutôt des comptes individuels d'associés (voir
l'application du chapitre précédent).

B. Société anonyme :

Structure juridique adaptée aux grandes entreprises" nécessitant des capitaux importants, la
société anonyme, dont le capital est divisé en actions librement cessibles, voit sa constitution
précisément organisée par les textes légaux.
La comptabilisation traduira :

- l'obligation de libération immédiate des apports en nature,


- la possibilité de libération échelonnée des apports en numéraire (au minimum le quart
lors de la souscription, le reste dans un délai maximum de 3 ans à compter de la date
d’immatriculation au registre de commerce),

- L'obligation de déposer les apports en numéraire, dans les 8 jours de leur réception par
Les Fondateurs, auprès d'une banque, (les fonds sont ensuite retirés sur présentation
de la justification d'immatriculation au registre du commerce),

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 34 sur 113
Compléments
L'utilisation de comptes collectifs d'actionnaires dans le journal général de la société peut
S’accompagner de la tenue d'un grand livre auxiliaire des actionnaires, avec suivi nominatif
des apports. Ce document peut être remplacé par un état extracomptable.

Application
Le 25 avril N la société anonyme «Inter négoce» est immatriculée au registre du commerce.
Le 2 mai N, le notaire dépose en banque, sur le compte de la société, les fonds reçus lors de la
souscription des titres.
Les 10 000 actions, toutes de numéraire, (valeur nominale unitaire : 200 DH), ont été libérées
à concurrence des trois quart (75 %).

Le 7 mai N le président du conseil d'administration procède au règlement (au comptant,


par banque) du décompte de frais reçu du notaire :
- Frais d'acte : 300,00 DH.
- Honoraires : 10 000,00 DH.
- Frais divers : 2 000,00 DH.
- Droits d'enregistrement : 10 000,00 DH.

Ces frais sont directement portés au compte «Frais de constitution».


Les montants des honoraires soumis à la TVA, sont donnés hors taxes.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 35 sur 113
- Comptabiliser les opérations relatives à la constitution de la société
«Inter négoce».

Le 30 Septembre N, le conseil d’administration appelle le quart restant et fixe le délai de


versement au 30 Octobre N.
A l’échéance tous les actionnaires ont répondu à l’appel et les fonds ont été versés en banque.

- Comptabiliser les opérations relatives à l’appel et au versement du dernier quart.

SOLUTION

-Souscription ou promesse d’apport-


3461x Associés - comptent d'apport en société 1 500 000
1119 Actionnaires - Capital souscrit non appelé 500 000
1111 Capital Social 2 000 000
-Réalisation apport -
5141 Banques 1 500 000
3461x Associés, compte d'apport en société 1 500 000
-Frais de constitution-
2111 Frais de constitution 23 000
5141 Banques 23 000
-Appel du dernier quart-
Actionnaires - capital souscrit et appelé
3462 500 000
non versé
1119 Actionnaires - Capital souscrit non appelé 500 000
-Versement du dernier quart-
5141 Banques 500 000
Actionnaires - capital souscrit et appelé non
3462 500 000
Versé

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 36 sur 113
V-CONSTITUTION DES SOCIETES DE CAPITAUX :
CAS PARTICULIERS

Principes clés
La réalisation des apports en numéraire dans les sociétés anonymes peut soulever quelques
difficultés :
- des actionnaires se libèrent avec retard : actionnaires retardataires ;
- d'autres se dérobent : actionnaires défaillants ;
- d'autres, au contraire, se libèrent avant appel des fonds : actionnaires diligents.

Méthode

Situations Traitement financier Traitement comptable

Les statuts peuvent permettre 1 - Lors du versement anticipé


une libération anticipée du :compte 4468x
Actionnaire capital: des fonds sont mis à la - Actionnaires –Versements
Diligent disposition de la société par des anticipés crédité
actionnaires, avant les appels 2 - Compte 4468x apuré ensuite,
prévus initialement. lors des appels ultérieurs, par le
Actionnaire crédit du compte 3462
Retardataire
Le compte 3462 est resté
L'actionnaire doit régler les débiteur de la fraction non réglée
Intérêts de retard et les frais dans les délais.
de rappel. Le compte 3462 est débité de
l'intérêt statutaire(1) couru et
des frais de rappel par le crédit
respectivement des comptes
738 (intérêts) et 7197
Transferts de charges
(2)
d’exploitation (frais)
Le compte 3462 sera soldé

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 37 sur 113
Situations Traitement financier Traitement comptable
Si non paiement par le 1 - Constat de la défaillance :
retardataire après mise en Débit : compte 3468X -
demeure, il devient défaillant. Actionnaires Défaillants
l'actionnaire est déchu de ses (subdivision du compte 3468)Crédit
droits. : Compte 3462 : pour la fraction
Mise en vente des actions: appelée non réglée
- vente en bourse si actions 2 - Mise à la charge du défaillant
cotées, des frais et intérêts : Le compte
- vente aux enchères publiques 3468X est débité de l'intérêt
(1)
sinon. statutaire couru et des frais de
Actionnaire
rappel et de vente par le crédit
Défaillant
respectivement des comptes 738
(intérêts) et 7197 Transferts de
charges d’exploitation (frais) (2)
3 - Constatation de la vente par
le crédit du compte 4468x
4 - Virement du compte 3468x
pour solde au compte 4468x
5-Calcul du solde du compte 4468x
et versement à l'actionnaire
défaillant pour solde.
(1)
voir. chapitre affectation de résultat
(2) les frais sont enregistrés dans les comptes de charges par nature au moment de leur engagement.
Compléments
La défaillance d'associés est possible dans les sociétés de capitaux car elle ne remet pas en cause
L’existence de la société ; par contre, dans les sociétés de personnes la défaillance d'un associé est une
Cause de nullité de la société.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 38 sur 113
Application

La société anonyme STPH est constituée le 1er Janvier N avec un capital de 4 000 000
DH composé de 10 000 actions de numéraire libérées de moitié à la constitution.
- le 25 janvier N, un actionnaire « X », titulaire de 500 actions, s'est libéré par anticipation
pour la totalité du nominal.
- Le troisième quart est appelé le 1er mars N (versements à réaliser pour le 31 mars) ;
- Au 31 mars N, deux autres actionnaires titulaires chacun de 100 actions ne se sont pas
libérés.
- Après mise en demeure (délai 30 Avril), le premier « Y » règle le 15 avril (intérêts de
retard décomptés au taux de 6 % l'an, frais de rappel: 750 DH)
- Le deuxième « Z » est considéré comme défaillant le 2 mai N. Ses titres sont vendus aux
enchères le 15 mai N pour 29 000 DH, libérés des trois quarts (intérêts de retard à 6 %
l'an, frais 985 DH)
- Le 31 mai N sa situation est régularisée.

1. Présenter les écritures de constitution de la société au 01 Janvier N


2. Présenter l’écriture de versement de la société au 01 Janvier N
3. Présenter l'extrait de la balance par soldes concernant les comptes liés à la
constitution de la société, tels qu'ils se présentent avant l'appel du troisième quart.
4. Enregistrer les écritures relatives à l'appel et à la libération du troisième quart.
5. Analyser la situation de l'actionnaire défaillant.

SOLUTION

1. écritures de constitution

-Souscription ou promesse d’apport-


3461x Associés - compte d'apport en société 2 000 000
1119 Actionnaires - Capital souscrit non appelé 2 000 000
1111 Capital Social 4 000 000
-Réalisation apport -
5141 Banques 2 000 000
3461x Associés, compte d'apport en société 2 000 000

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 39 sur 113
2. Ecriture de versement anticipé de l’actionnaire « X »

-Versement anticipé-
5141 Banques 100 000
44681 Actionnaire « X » versements anticipés 100 000

3. Extrait de la balance avant appel du 3ème quart

Compte Libellé Solde Débiteur Solde créditeur


1111 Capital Social 4 000 000
1119 Actionnaires Capital souscrit non appelé 2 000 000
………
44681 Actionnaire « X » versements anticipés 100 000

4. Ecritures d’appel et de libération du 3ème quart

ème
-Appel du 3 quart-
Actionnaires - capital souscrit et appelé non
3462 versé 1 000 000
1119 Actionnaires - Capital souscrit non appelé 1 000 000
ème
-Versement du 3 quart-
5141 Banques 930 000
44681 Actionnaire « X » versements anticipés 50 000
Actionnaires - capital souscrit et appelé
3462 980 000
non
versé
-Individualisation des comptes associés-
34621 10 000
Actionnaire « Y » - capital souscrit et
appelé non versé (100 x 400 x ¼ )
34622 10 000
Actionnaire « Z » - capital souscrit et
appelé non versé (100 x 400 x ¼ )
3462 20 000
Actionnaires - capital souscrit et appelé non
versé
-Imputation actionnaire « Y » Intérêts + Frais-
34621 775
Actionnaire « Y » - capital souscrit et
73813 appelé non versé 25
Revenus des autres créances financières
71973 (10 000 x 6% x 15/360) 750
T.C.E - Autres charges externes
5141 -Versement actionnaire « Y »-
Banques 10 775
34621
Actionnaire « Y » - capital souscrit et appelé
non versé 10 775
-Déclaration actionnaire « Z » défaillant-
34682 Actionnaire « Z » défaillant (SD) 10 000
Actionnaire « Z » - capital souscrit et appelé
34622 10 000
non versé

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 40 sur 113
-Imputation actionnaire « Z » Intérêts + Frais
34682 Actionnaire « Z » défaillant (SD) 1 060
Revenus des autres créances financières
73813 (10 000 x 6% x 45/360) 75
71973 T.C.E - Autres charges externes 985
-Mise en vente des actions de l’actionnaire« Z »-
5141 Banques 29 000
44682 Actionnaire « Z » défaillant 29 000
-Virement de compte à compte-
44682 Actionnaire « Z » défaillant (SC) 11 060
34682 Actionnaire « Z » défaillant (SD) 11 060
-Règlement actionnaire « Z » pour solde-
44682 Actionnaire « Z » défaillant (SC) 17 940
5141 Banques 17 940

5. Analyse de la situation de l’actionnaire défaillant : M. « Z »

Mr « Z » avait versé avant l’appel du 3ème quart (100 x 400 x : 20 000 DH


½) Il a reçu après mise en vente de ses actions (libérées des ¾) : 17 940 DH

Il perd alors : 2 060 DH

Cette perte s’analyse ainsi :

Moins value sur la vente des actions


: 1 000 DH
Valeur des actions libérées des ¾ :30 000 DH
Prix de vente des actions libérées des ¾ 29 000 DH
Intérêt de retard : 75 DH
Frais : 985 DH

Total perte : 2 060 DH

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 41 sur 113
SEQUENCE II-AFFECTATION DES RESULTATS

I. Principes clés

Le résultat apparaissant au bilan (net d'impôt dans les sociétés soumises à l'impôt sur les
sociétés) fait l'objet d'un projet d'affectation à soumettre aux associés dans les six mois
de la clôture de l'exercice. L'affectation du résultat est influencée par les dispositions
légales et statutaires (d'importance variable selon le type de société), ainsi que par la
volonté des associés réunis en assemblée générale ordinaire.

Le projet d'affectation est présenté dans un « tableau des affectations du résultat » ; cette
pièce comptable donnera ensuite lieu à comptabilisation.

II. Méthode

A. Vue d'ensemble de l'affectation du résultat

Masse affectable Affectations possibles

RESULTAT NET DE Réserve légale


L’EXERCICE
(En instance. d’affectation) Réserves statutaires

Autres réserves

REPORT A NOUVEAU Dividendes


ANTERIEUR (Créditeur
Ou débiteur) Report à nouveau

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 42 sur 113
B. Terminologie

Sociétés
Termes Définitions
Concernées
Report à nouveau
bénéficiaire Bénéfice dont l'affectation est renvoyée par Toutes sociétés
l'Assemblée générale ordinaire, statuant sur
les comptes de l'exercice, à la décision de
l'Assemblée générale ordinaire appelée à
statuer sur les résultats de l'exercice
suivant.
Report à nouveau Pertes constatées à la clôture d'exercices Toutes
déficitaire sociétés
antérieurs qui n'ont pas été imputées sur
des réserves (...) et qui devront être
déduites du bénéfice de l'exercice suivant
ou ajoutées au déficit dudit exercice.
Réserve légale
À peine de nullité de toute délibération Sociétés de
contraire dans les sociétés à responsabilité capitaux +
limitée et dans les sociétés par actions, il est SARL
fait sur le bénéfice, diminué le cas échéant
des pertes antérieures, un prélèvement d'un
vingtième (5%) au moins affecté à la
formation d'un fonds de réserve dit "réserve
légale". Ce prélèvement cesse d’être
obligatoire lorsque la dite réserve atteint le
dixième de capital (10%).

Réserves statutaires Réserves prévues par les statuts de la Toutes sociétés


société et donc à doter obligatoirement lors
de l'affectation du résultat.
Réserves facultatives Réserves dotées sur l'initiative de Toutes sociétés
l'assemblée générale annuelle

Dividendes Part de bénéfice attribuée aux associés ;


son Toutes sociétés
versement effectif doit intervenir dans les
neuf mois de la clôture de l'exercice
Se compose de deux fractions :
- le premier dividende. « intérêt
statutaire calculé sur le montant libéré
et non remboursé des actions »
- le superdividende, fraction du
dividende attribuée aux associés en
plus du premier dividende, identique
pour toutes les catégories d’actions

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 43 sur 113
C. La notion de bénéfice distribuable
Le bénéfice distribuable est constitué par le bénéfice de l'exercice, diminué des pertes
antérieures, ainsi que des sommes à porter en réserve en application de la loi ou des statuts,
et augmenté du report bénéficiaire.

Ce calcul peut être schématisé, ainsi :


Résultat de l’exercice (en instit. d’affectation)
+/- Report à nouveau antérieur
- Dotation à la réserve légale
- Dotation aux réserves statutaires
= Bénéfice distribuable

Les associés peuvent décider de procéder à la distribution de certaines réserves


constituées antérieurement, ce qui a pour effet d'augmenter la somme distribuable.

III. Compléments

 Le report à nouveau bénéficiaire antérieur ayant déjà subi le prélèvement pour doter
la réserve légale, ce dernier se calcule uniquement à partir du bénéfice de l'exercice.
 La dotation de la réserve légale est obligatoire tant qu'elle n'a pas atteint un
dixième du capital (montant nominal) ; en général, une fois ce plafond atteint, les
associés interrompent la dotation.

IV. Application

À la clôture de l'exercice N, qui coïncide avec l'année civile, le bénéfice net comptable de la société
anonyme SABP s'élève à 300 000 DH.
Dans les statuts de la société, l'article relatif à l'affectation du résultat stipule : «
Sur les bénéfices de l'exercice, il sera prélevé : la dotation à la réserve légale, un
intérêt statutaire de 6 % à verser aux actions.
Le surplus, après dotation éventuelle d'une réserve par l'assemblée générale, sera versé
aux actions à titre de superdividende. Le dividende unitaire sera éventuellement arrondi au
DH inférieur et le reliquat reporté à nouveau. »
La réserve légale n'a pas atteint son niveau maximum ; le report à nouveau antérieur est
bénéficiaire de 16 540 DH. L'assemblée générale des actionnaires propose de doter la
réserve facultative de 25 000 DH ; le capital de la société est composé de 10 000 actions de
100 DH, toutes libérées intégralement.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 44 sur 113
Travail à faire :

1. Présenter les calculs préparatoires à l'établissement du tableau des affectations de


résultat.
2. Présenter le tableau des affectations du résultat.
3. Passer au journal les écritures nécessaires.

SOLUTION

1. Calculs préparatoires

Postes Calculs Montant


Bénéfice à répartir 300 000,00
Report à nouveau
antérieur 16 540,00
Prélèvement sur les
réserves
antérieures 316 540,00
Solde1 =300 000 x 5% 15 000,00
Réserve légale
Réserve statutaire
Bénéfice distribuable =Solde1 - RL - RS 301 540,00
Intérêt statutaire
=Capital libéré et non amorti x
60 000,00
Réserve facultative 6% = 1 000 000 x 6%

Décidée par l'AGO 25 000,00


Résultat disponible pour
le superdividende

Dividende unitaire
216 540,00
Superdividende (60 000 + 216540)/10 000
=27,65 Arrondi à 27 DH
Report à nouveau
= 27 x 10 000 - 60 000

210 000,00

6 540,00

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 45 sur 113
2. Tableau des affectations du résultat

Origines
1 - Report à Nouveau antérieur 16 540,00
2 - Résultat de l'exercice 300 000,00
3 - Prélèvement sur les réserves

Affectations
4 - Affectation aux réserves 40 000,00
Réserve Légale 15 000,00
Réserve statutaire 0,00
Réserve facultative 25 000,00
5 - Dividende 270 000,00
Dividende net 229 500,00
Impôt retenu à la source 40 500,00
6 - Autres répartitions 0,00
7 - Report à nouveau 6 540,00

Totaux 316 540,00 316 540,00

1191 Résultat de l’exercice 300 000


1181 Résultat en instance d’affectation 300 000
………………………………………………………………………..
1181 Résultat en instance d’affectation 300 000
1161 R A N ( sc) 16 540
1140 réserve légale 15 000
1152 réserves facultatives 25 000
1161 RAN ( sc) 6 540
4458 Etat TPA 40 500
4465 Associés dividendes à payer 229 500
…………………………………………………………………………………………….

REMARQUE :
lorsque le résultat net de l’exercice est une perte, son affectation consiste en son virement au
compte « report à nouveau solde débiteur ».

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 46 sur 113
SEQUENCE III- L’EVALUATION DES TITRES SOCIAUX
Section I : LES TITRES EMIS PAR LES SOCIETES ANONYMES
En plus des actions qui représentent les droits des actionnaires dans la société, la SA
peut émettre d'autres titres sociaux: les parts de fondateurs et les obligations.
I. Les actions:
L'action désigne à la fois le droit de l'actionnaire dans la société et le titre représentant ce
droit, car la possession du titre permet l'exercice du droit.
1) Caractères distinctifs de l'action
a) L'action est un titre négociable. Mais il existe quelques restrictions à ce principe :
 Les actions représentant des apports en nature ne sont négociables que deux ans
après leur émission.
 Les actions de garantie déposées par les administrateurs en garantie de leur gestion
sont inaliénables.
 Les actions dont la cession est soumise à une clause d’agrément prévue par les
statuts ne peuvent être cédées qu'avec l'accord de la société.
En cas de refus d'agrément par le Conseil d'Administration du cessionnaire proposé, la
société doit faire acquérir les actions par une personne de son choix. Les actions soumises à
l'agrément doivent être nécessairement nominatives.
b) L'action représente une part du capital social à concurrence de laquelle l'actionnaire
est responsable des dettes sociales
2) Les différentes catégories d'actions
a) Actions en numéraire et actions d'apport
a1) Actions en numéraire.
 Ce sont des actions libérées en espèces.
 Elles doivent être libérées d'au moins le quart à la constitution.
 Elles restent nominatives jusqu'à leur libération intégrale.
 Elles doivent être libérées avant 3 ans
 Leur valeur nominale ne peut être inférieure à 100 DH.
a2) Actions d'apports.
 Ce sont des actions libérées par apports en nature (Matériel, Marchandises..).
 Elles doivent être intégralement libérées à l’émission.
 Elles ne sont remises à l'actionnaire qu'après 2 ans.
b) Actions de Capital et actions de jouissance
Les actions de capital sont des titres dont les associés n'ont reçu de la société aucun
remboursement sur leur apport initial.
Les actions de jouissance
 Ce sont des titres délivrés aux actionnaires qui ont reçu, une somme égale à la valeur
nominale de leurs titres, à la suite d'une opération appelée « Amortissement du Capital».
 Les actionnaires remboursés restent cependant des associés à part entière.
 A la différence avec les actions de capital ; les actions de jouissance n’ont pas droit
au premier dividende.
 A la liquidation, le titulaire d'actions remboursées (amorties) n'a droit qu'au boni de
liquidation, car il ne peut être remboursé deux fois du montant de l'action.
c) Actions ordinaires et actions de priorité
Les actions de priorité confèrent des droits d’antériorité sur les bénéfices, et sur l'actif
social.
Ces actions peuvent être classées en deux catégories:
1. Les actions d'antériorité.
Elles donnent droit à la priorité dans la répartition des bénéfices et dans le
remboursement du boni de liquidation de la société.
2. Les actions à vote plural.
 Elles peuvent bénéficier d'un nombre de voix supérieur à l’unité, alors que les actions
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 47 sur 113
ordinaires ne peuvent avoir qu'une voix chacune.
 Le nombre attribué aux actions à vote plural dans les assemblées ordinaires n'est
pas limité par les textes.
 Dans les assemblées constitutives et assemblées extraordinaires, l'utilisation des
actions à vote plural est limitée.
 Il est donc possible, avec ce type d’actions, d'acquérir la majorité dans une société
anonyme en possédant un nombre restreint de titres.
d) Action Nominative et action Au porteur
* - Actions nominatives. Elles sont immatriculées au nom de leur titulaire sur un registre
tenu par la société émettrice. La transmission des titres s'effectue par un transfert sur le
registre, et la délivrance du nouveau titre au nom du cessionnaire.
* - Action au porteur. Le titre au porteur ne mentionne pas le nom du propriétaire de
l'action. La cession se fait par simple tradition (de main à main), et le titre n'est individualisé
que par un numéro.
e) La valeur nominale des actions et la valeur réelle
 La valeur nominale de l'action est celle mentionnée sur le titre. Elle ne peut être
inférieure à 100 DH.
 A la constitution de la société, la valeur nominale des actions souscrites par un
actionnaire représente le montant effectivement apporté par lui.
 La valeur nominale de l'action correspond rarement à sa valeur de négociation.
 La valeur réelle de l'action dépend en effet non seulement de sa valeur nominale,
mais aussi de la situation économique de la société émettrice.
 Le prix auquel une SA émet ses actions est souvent supérieur à la valeur nominale,
mais ne peut lui être inférieur en raison de l'exigence légale d'une souscription intégrale du
Capital social.
3) Les droits des actions
a) Droit préférentiel de souscription
La loi prévoit pour les actionnaires un droit préférentiel de souscription en cas
d'augmentation du capital en numéraire. Ce droit est proportionnel au montant des actions
détenues. Il est négociable au même titre que l'action. Voir cours de « L'augmentation du
Capital de la S.A))
Ce droit préférentiel ne peut être enlevé aux actionnaires que par une résolution de
l'assemblée générale des actionnaires sur rapport du Conseil d'Administration, précisant les
motifs de l'augmentation du capital et les modalités d'émission et d'attribution des actions
nouvelles.
b) Droit préférentiel d’attribution
Lors d'une augmentation de capital par incorporation de réserves et distribution d'actions
gratuites, chaque action ancienne donne droit à un certain nombre d'actions nouvelles. Ce
droit, appelé droit d'attribution ; est négociable au même titre que l'action. L'actionnaire qui ne
désire pas recevoir d'actions nouvelles peut les vendre. La valeur théorique du droit
d'attribution correspond à la perte de la valeur subie par l'action ancienne du fait de
l'augmentation du capital.
II. Les parts de fondateurs
1) Nature des parts.
Les statuts des sociétés par actions peuvent prévoir la création de parts de fondateurs (ou
parts bénéficiaires) « Ces titres, qui sont en dehors du capital, ne confèrent pas à leurs
propriétaires la qualité d'associés. Mais il peut leur être attribué, à titre de créance éventuelle
sur la société, un droit fixe ou proportionnel dans les bénéfices sociaux et dans le boni de
liquidation » (Dahir du 20 Juin 1955 article 1er).
Les parts de fondateurs n'ont pas de valeur nominale. Elles ne sont la contrepartie
d'aucun apport monétaire des bénéficiaires. Elles sont en général créées en échange des
services rendus par les fondateurs de la SA ou en rémunération d'apports en industrie.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 48 sur 113
2) Participation des porteurs de parts à la vie de la société.
3)
 Les porteurs de parts constituent de plein droit une masse qui a le droit d'assister
aux assemblées des actionnaires et de se faire communiquer les mêmes documents que les
actionnaires.

 La loi attribue à l'Assemblée Générale des porteurs de parts un certain nombre de


pouvoirs et en particulier un droit de veto.

 Les décisions de modification des statuts touchant à l'objet ou à la forme sociale ne


peuvent être prises que l’accord de l'Assemblée Générale des porteurs de parts (ART.9)
3) Règles comptables.
L'émission de parts de fondateurs n'est pas enregistrée en comptabilité, c'est lors de
la répartition des bénéfices que la part revenant aux porteurs de parts sera enregistrée au
Crédit du compte 44651. « Dividende des porteurs de parts »
III. Les obligations
Les SA qui désirent des capitaux liquides importants peuvent procéder à l'émission d'un
emprunt obligataire.
 Le montant global de l'emprunt obligataire est divisé en parts de même valeur
nominale et matérialisées par des titres négociables appelés obligations.
 Le propriétaire d'une obligation appelé obligataire, n'est pas un associé. Il est un
simple créancier de la société qui a droit à un intérêt fixé lors de l'émission de l'emprunt, et au
remboursement de son titre à l'échéance.
 L'obligation est librement négociable ; et sa valeur nominale ne peut être inférieure à
100 DH.
Comparaison des titres
Action Obligation Part fondateur
1 Titre négociable Titre négociable Titre non négociable
2 Part du capital Dettes sur le capital Part en dehors du capital
3 Action en numéraire Obligation en numéraire Part sans valeur
4 Revenu variable Revenu fixe représenté par Revenu variable
un intérêt
5 Action en nature Pas d’obligation en nature Part en expérience ou en
industrie
6 Droit sur les bénéfices Droit sur le capital Droit sur les bénéfices
7 Droit sur le boni de Pas de droit sur le boni de Droit sur le boni de
liquidation liquidation liquidation
8 Associés actionnaires Obligataires créanciers Porteurs de parts des
fondateurs
9 Valeur nominale Valeur nominale Pas da valeur nominale
supérieure à 100 DH supérieure à 100 DH
10 Droit au vote Pas de droit de vote Droit de vote
11 Droit de gestion de la Pas de droit de gestion de Droit de gestion de la société
société la société
12 Associé résponsable des Pas de résponsabilité des Pas de résponsabilité des
dettes sociales dettes sociales dettes sociales
13 Action du capital Obligation sur le capital Pas de Part sur capital
14 Action de jouissance Pas d’obligation de Parts de jouissance
jouissance
15 Action ordinaire Obligation ordinaire Part ordinaire
16 Action d’antériorité Droit d’antériorité sur les Droit d’antériorité sur les
actions actions
17 Action à vote plural Pas de participation au Droit au vote unique
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 49 sur 113
vote
18 Emission d’action Emission des obligations Emission des parts de
fondateurs
19 Comptabilisation des Comptabilisation des Pas de Comptabilisation des
actions obligations parts
20 Comptabilisation des Comptabilisation des Comptabilisation des
dividendes intérêts d’obligation dividendes de part
21 Droit préférentiel de Pas de droit préférentiel de Pas de droit préférentiel de
souscription souscription souscription
22 Droit préférentiel Pas de droit d’attribution Pas de droit d’attribution
d’attribution
23 Action au porteur Obligation au porteur Pas de part au porteur

24 Action nominative Pas d’obligation nominative Pas de part nominative

25 Action de garantie Pas d’obligation de garantie Pas de part de garantie

26 Pas de Droit au veto Pas Droit de veto Droit de veto

27 Participation aux Pas de Participation aux Participation aux assemblées


assemblées assemblées

28 Action contrepartie Obligation contrepartie Part contrepartie d’echange de


d’apport d’emprunt service

29 Action amortie ou Obligation remboursée non Part ni remboursée ni amortie


remboursée amortie

30 Valeur réelle > à la valeur Valeur réelle > à la valeur Pas de valeur ni nominale ni
nominale nominale réelle

31 Libération d’au moins le Libération totale de Pas de libération de part


quart l’obligation
32 Libération d’action par Pas d’anticipation sur Pas d’anticipation sur la part
anticipation l’obligation

33 Libération d’action en Pas de libération Pas de libération de part en


retard d’obligation en retard retard

34 Action de défaillance Pas d’obligation de Pas de part de défaillance


défaillance

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 50 sur 113
Section II : EVALUATION DES TITRES D’UNE S.A.

A la constitution de la SA, les actions ont une certaine valeur inscrite : c’est la valeur
nominale de l’action; Mais l’action a des valeurs autres que la valeur nominale. Au cours de la
vie de la société, ces valeurs changent en fonction des dividendes distribués, des réserves
constituées et de l’image de marque acquise, etc… les valeurs des actions peuvent être
évaluées de plusieurs manières.
 L’évaluation des actions à partir du patrimoine de la société ;
 L’évaluation des actions à partir des résultats ;
 L’évaluation des actions à partir de la loi de l’offre et de la demande sur le marché
boursier ;
 l’évaluation multicritère.

A. EVALUATION DES ACTIONS A PARTIR DU PATRIMOINE DE LA SOCIETE :

La valeur mathématique est la valeur de l’action déterminée à partir du bilan de la société.


Deux valeurs mathématiques sont à distinguer :
 La valeur mathématique comptable (ou valeur du bilan)
 La valeur mathématique intrinsèque (ou valeur math. Réelle)

P1 : La valeur mathématique comptable

Elle est déterminée à partir du bilan comptable et représente le droit conféré par l’action
sur l’actif net de la société.
Le calcul de l’actif net comptable peut se faire de deux manières :

1) Actif net comptable = capitaux propres - actif fictif = capitaux propres –


Immobilisations en non valeurs

2) A N C = Actif réel - dettes réelles = (Actif total – actif fictif) – Dettes réelles
V M C = A. N. C / Nombre d’actions La V M C peut être calculée soit :

 Avant répartition des résultats et on parle de la V M C coupon attaché

 Après répartition des résultats et on parle de la V M C coupon détaché ou ex –


coupon

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 51 sur 113
Application 1 Valeurs comptables

Le bilan de la SA “ SOCOP ” au capital de 4 500 000 DH divisé en 45 000 actions


totalement libérées se présente comme suit au 31/12/2005
BILAN DE LA SOCIETE ANONYME “ SOCOP” au 31/12/2005
ACTIF BRUT Amort.& Net Passif
prov
Immobilisation en non Capitaux propres
valeurs 220 000 40 000 180 000 - Capital social 4
- Frais d’augmentation du - Réserves légale 500000
capital 1 200000 1 - Réserves statutaires 349 000
Immobilisations 1 350000 550 000 200000 - Réserves facultatives 180 000
corporelles 2 700000 750 000 800 000 - Réserves réglementées 200 000
- Terrains 1 - Report à nouveau 60 000
- Constructions 500 000 77 000 950000 - Résultat net de l’ex. 24 000
- Installations techniques 400 000 65 000 Dettes de financement 980 000
Mat. et out 423 000 - Emprunts obligataires
- Matériel de transport 150 000 335 000 - Autres dettes de 400 000
- Mobilier, Matériel de 300 000 financement 211 500
Bureau 150 000
Immobilisations 300 000
financières
- Prêts immobilisés
- Titres de participation

TOTAL I 6 820000 1 482 000 5 Provisions durables


338000 risques et charges
Stocks Provisions pour risques
- Matières et fournitures 800 000 800 000 et charges
- Produits en cours 380 000 380 000 - Provisions pour risques 55 400
- Produits finis 650 000 650 000 - Provisions pour charges 29 600
Créances de l’actif
circulant 375 000 375 000
- Clients et comptes 25 000 25 000
rattachés
- Autres débiteurs

TOTAL II 2230000 2 TOTAL I 6


230000 989500
Trésorerie - Actif Dettes du passif
- Banque 193 500 193 500 circulant 575 000
- Caisse 25 000 25 000 - Fournisseurs et comptes 222 000
rattachés
- Autres créanciers

TOTAL III 218 500 218 500 TOTAL II 797 000

TOTAL GENERAL 9 268500 1 482 000 786500 TOTAL GENERAL 7786500

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 52 sur 113
Les statuts de la SA précisent la répartition des bénéfices comme suit :
 Dotation de la réserve légale jusqu’au minimum exigé par la loi ;
 Distribution d’un premier dividende au taux de 6%;
 Après la reprise du report à nouveau précédent, doter les réserves statutaires de 5%,
une somme est ensuite prélevée pour doter la réserve facultative et un montant éventuel est
affecté aux autres réserves ;
 Le reste est attribué aux actionnaires à titre de superdividende arrondi à 1 DH
inferieur.
Remarque : Le capital est totalement représenté par des actions.

Travail à faire :
1) Calculer la valeur mathématique comptable avant répartition du bénéfice (VMC
coupon attaché)
2) Répartir le bénéfice de la SA dans l’hypothèse suivante : la réserve facultative est
dotée de 60 000 DH, les autres réserves de 40 000 DH.
3) Calculer la VMC ex - coupon
a- La valeur mathématique comptable coupon de l’action de la SA “ SOCOP ”.
a-1- Première méthode de calcul à partir de la différence entre l’actif et les dettes :
Actif réel : (voir bilan) 7 606 500
- Immobilisations incorporelles 0
- Immobilisations corporelles et 5 158 000
Financières (VNC)
- Actif circulant (HT) 2 230 000
- Trésorerie - actif 218 500
TOTAL 7 606 500
Dettes réelles : -1 493 500
- Dettes de financement : 611 500
- Provisions durables pour risques et charges * 85 000
- Dettes du passif circulant (HT) 797 000
Trésorerie - passif 0
Actif net comptable 6 113 000
* Les provisions sont totalement justifiées
LA VMC coupon attaché = Actif net comptable/nombre d’actions = 6 113 000 / 45 000 =
135,84
a-2- Deuxième méthode
A partir de la différence entre les capitaux propres et les immobilisations en non valeurs.
Capitaux propres 6 293 000
- Capital social 4 500
000
- réserve légale 349
000
- réserves statutaires 180
000
- Réserves facultatives 200
000
- Autres réserves 60 000
- report à nouveau 24 000
- Résultat net de l’exercice 980
000
Immobilisations en non -180 000
valeurs
Actif net comptable 6 113 000
VMC coupon attaché = 6 113 000/ 45 000 = 135,84
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 53 sur 113
b- Répartition du bénéfice : Tableau de répartition
Bénéfice net 980
000,00
- Réserve légale = 5% 980 000 - 49
000,00
- Intérêts statutaires = 6% 4 500 000 - 270
000,00
somme - 319
000,00
Reliquat 661
000,00
- Reprise du report à nouveau 24
000,00
Solde 685
000,00
- Réserves statutaires = 5% 685 000 34
250,00
- Réserves facultatives 60
000,00
- Autres réserves 40
000,00
- superdividende : 12 x 45 000 540
000,00
- Report à nouveau 10
750,00
Reste
Dividendes globaux = 270 000 + 540 810
000 000,00
TPA 10 % 81
000,00
Dividendes nets
729 000,00

C- La valeur mathématique comptable ex - coupon


Au terme de la réparation des bénéfices, les dividendes (intérêts statutaires +
superdividendes) d’un montant de 810 000 DH sont considérés comme dettes du passif
circulant. Ils ne font plus partie des capitaux propres. Ils doivent en être retranchés, pour être
réintégrés aux dettes.
L’actif net comptable après répartition des bénéfices sera donc égale à :
 Capitaux propres - dividendes - immobilisations en non valeur
soit : 6 293 000 – 810 000 – 180 000 = 5 303 000 DH
 ou actif réel - (dettes réelles + dividendes)
soit : 7 606 500 - (1 493 500 + 810 000) = 5 303 000 DH.
La valeur mathématique comptable ex coupon :
V M C ex - coupon = 5 303 000 / 45 000 = 117,87 DH.
VMC Avant répartition – VMC Après répartition = 135.84 – 117.84 = 18 DH
Dividendes globaux / Nombre d’actions = 810 000 / 45 000 = 18 DH

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 54 sur 113
Application 2 Valeurs réelles
P 2 La valeur mathématique intrinsèque (ou valeur mathématique réelle V M R)
La V M R est la valeur calculée du titre à partir du bilan corrigé des plus values et des
moins-values réalisées par la société.
La révision des postes du bilan de la société anonyme “ SOCOP” fait apparaître les
différences suivantes :
Eléments du bilan Valeur comptable Données réelles
nette
- Fonds commercial 0 Le fonds de commerce est évalué à 900 000,
00
- Terrains 1 200 000 Les terrains ont une valeur réelle 1600 000
de ,00
- Constructions 800 000 Les constructions sont sous- 20%
estimées de
- Installations 1 950 000 Le matériel et outillage sont 15%
techniques M.O surestimés de
- Matériel de transport 423 000 Le matériel de transport vaut 320 000,
réellement 00
- Les stocks 1 830 000 Les stocks ont une valeur de 1430 000
,00
- La créance 15 000 Une créance sans provision est 15 000,0
irrécupérable irrécupérable ; 0
Total 6 218 000
Plus values globales 649 500

Travail à faire
a- Calculer la valeur mathématique intrinsèque coupon attaché
b- Calculer la VMR ex coupon.
Solution
a- ) Calcul de la VMR coupon attaché de la SA “ SOCOP”
a-1) - La détermination des plus values et des moins – values
Eléments du bilan Valeur Valeu Plus moin
comptable nette r réelle values s values
- Fonds commercial 0 900 900 -
- Terrains 1 200 000 000 000 -
- Constructions 800 000 1 600 400 -
- Installations techniques. 1 950 000 000 000 292
M.O 423 000 960 160 500
- Matériel de transport 1 830 000 000 000 103
- Les stocks 15 000 1 657 000
- La créance irrécupérable 500 - 400
320 - 000
000 - 15
1 430 000
000
0
TOTAL 6 218 000 6 867 1 810
500 460 500
000
Plus values globales 649 500 649
500

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 55 sur 113
a-2) - Le calcul de l’actif net réel
Le redressement des éléments de l’actif du bilan par l’estimation réelle de leurs valeurs fait
ressortir des plus values globales (plus values - moins values) de 649 500 DH
L’actif net réel = Actif net comptable + (plus values - moins - values).
L’actif net réel = 6 113 000 + 649 500 = 6 762 500 (1)

(1) Il est possible d’utiliser, ici aussi, les deux méthodes de calcul de l’actif net de la
même manière que précédemment.

a-3) - Le calcul de la valeur mathématique intrinsèque


V M R coupon attaché = Actif net réel / nombre d’actions = 6 762 500 / 45 000 = 150,28
DH
b- ) Le calcul de la V M R ex - coupon
C’est la valeur mathématique intrinsèque déterminée après la répartition des bénéfices.
L’actif net réel = Actif net comptable (après répartition des bénéfices) + les plus values
globales.
L’actif net réel = 5 303 000 + 649 500 = 5 952 500 DH.
V M R ex - coupon = 5 952 500 / 45 000 = 132,28 DH

B. L’EVALUATION DES ACTIONS A PARTIR DES RESULTATS DE LA SOCIETE

Le mode d’évaluation à partir des résultats consiste à déterminer deux valeurs des titres :
 la valeur financière déterminée à partir des dividendes
 La valeur de rendement déterminée à partir du bénéfice distribué ou non.
P 1 : La valeur financière :
La valeur financière d’une action est la valeur d’un capital qui, placé à un taux déterminé,
produirait un revenu égal au dividende distribué par action.
Exemple :
Reprenons le cas de la SA “ SOCOP ” et voir le tableau de répartition des bénéfices de
l’exercice 2005 les dividendes s’élèvent à :
Le dividende global par action = 810 000 / 45 000 = 18
Au taux de capitalisation de 10% par an calculer :
a/ La valeur financière brute
b/ La valeur financière nette.
CORRECTION
a) Soit D = dividende
t = taux en %
VF = D / t = 18 / 0,1 = 180 DH
La valeur financière brute de l’action de la société “ SOCOP” est égale à 180 DH
b) La VF nette = 180 - (180 x 10%) = 162 DH
NB : La VF peut être calculée sur la base de la moyenne des dividendes distribués pendant
les trois ou cinq dernières années.
Supposons que la SA “ SOCOP” a distribué pendant les cinq dernières années des
dividendes globaux par action sont : 19 ;20 ;15 ;17 et 18
Le dividende global moyen = (19 + 20 + 15 + 17+ 18)/5 = 17,80

 VF brute = 17,80 / 0,10 = 178 DH


 VF nette = 178 - (178 x 0,1) = 160,20 DH
P 2 : La valeur de rendement des titres

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 56 sur 113
Le calcul de la valeur de rendement (VR) tient compte du bénéfice distribué et du bénéfice
mis en réserves. Elle est égale à la valeur d’un capital qui, placé à un taux d’intérêt déterminé
produirait un revenu égal aux sommes revenant annuellement à un titre.

Application 3 :

Une action de 200 DH a rapporté un dividende de 15,40 DH et la part des réserves revenant
à l’action est de 12 DH.
Au taux de capitalisation de 11% l’an calculer :
a : la valeur de rendement brute
b : la valeur de rendement nette
a/ Valeur de rendement brute = (15,4 + 12) / 0.11 = 249,09
b/ Valeur de rendement nette = 249,09 - (249,09 x 10%) = 224,18 DH

C. L’EVALUATION A PARTIR DE L’OFFRE ET DE LA DEMANDE SUR LE MARCHE


BOURSIER :

La valeur en bourse des actions est déterminée à partir de l’offre et de la demande. La cote
en bourse d’une action donne une idée de la valeur boursière globale

La Valeur boursière globale de la société = valeur boursière d’une action X nombre


d’actions

Application 4 :

la S A “ ALAMAL ” au capital social de 1 500 000 DH divisé en 15 000 actions de valeur


nominale 100 DH. La cote en bourse du dernier est = 180 DH.
La valeur boursière globale de la SA “ ALAMAL ” = 15 000 x 180 = 2 700 000 DH.
Les financiers utilisent un autre instrument d’analyse boursier le coefficient de
capitalisation des résultats (C.C.R). Cet instrument très utilisé permet aux investisseurs
d’apprécier la valeur d’une action et par conséquent la valeur d’une société.

Le Price Earning Ratio "PER" est une expression boursière tirée de l'anglais.
Le PER est le rapport entre le cours de bourse d'une entreprise et son bénéfice après impôts,
ramené à une action (bénéfice par action).
On l'appelle donc aussi parfois en français le Quotient Capitalisation de Bénéfice, ou Cours
du Bénéfice par action), combien de fois le cours capitalise le bénéfice.
C'est un critère sommaire pour matérialiser la cherté d'une Action car il est calculé sur le
bénéfice présent et non sur son évolution attendue.
Parfois c'est l'inverse du PER qui est utilisé sous le nom de "taux de rendement implicite2",
ce qui est censé, faciliter la comparaison, bien que les choses ne soient pas directement
comparables, avec les taux de rendements de divers placements. Par exemple un PER de 20
correspond à un rendement bénéficiaire de 1 / 20 = 5 %
Exemple :
Le cours de l’action de la SA “ ALAMAL ” est de 180 DH.
Le PER est égal à 11
Calculer le bénéfice net par action.

Correction :
Le bénéfice net par action = cours en bourse : = 180/11 = 16,36 DH
Le bénéfice net par action = 16,36 DH.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 57 sur 113
D. L’EVALUATION MULTICRITERES DES ACTIONS

Les différentes évaluations des actions utilisées ne donnent pas toujours satisfaction. Les
résultats obtenus sont parfois très différents de ceux attendus.
Pour pallier à cette insuffisance plusieurs critères sont adoptés en même temps.
Le recours aux différentes valeurs déjà citées en les pondérant par des coefficients
déterminés en fonction du type de l’activité de la société, des perspectives de son
développement, de son image de marque..., donne une autre valeur considérée comme plus
proche de la réalité.

Application 5

La S.A “FALAH” au capital social de 4 000 000 (40 000 actions) donne les évaluations
suivantes de ses actions :
 valeur mathématique intrinsèque : 215 DH
 valeur de rendement : 250 DH
 valeur financière : 170 DH
 valeur boursière : 225 DH
Les financiers de la société considèrent que la valeur réelle de l’action est le résultat de la
moyenne arithmétique pondérée des valeurs précédentes affectées des coefficients suivants
(dans l’ordre) : 2 - 2- 1 - 3.
Calculer la valeur réelle de l’action et la valeur réelle de la SA “ FALAH ”.
Corrigé :
Valeur réelle de l’action de la SA “ FALAH ”
 Valeur réelle de l’action = (215 x 2) + (250 x 2) + (170 x1) + (225 x3)/ 8 = 221,875 DH
 Valeur réelle de la SA “ FALAH ” = 40 000 actions x 221,90 = 8 875 000 DH

Application 6

CAS 1 :

La société “ CEIBA ” au capital social de 2000000 DH représenté par 20 000 actions de 100
DH a réparti au cours de l’exercice 95 un bénéficie net par action égal à 22 DH.
La moyenne des cours boursiers trimestriels de son action a été au cours de l’année 95 de :
205 - 180 - 210 - 215
Travail à faire :
a/ Calculer la valeur boursière de l’action de la SA “ CEIBA ”
b/ Calculer la valeur boursière globale de la SA “ CEIBA ”
c/ Calculer la P E R (Price Earning Ration de la société)

CAS 2 :

La société anonyme “ WIFAK ” au capital de 5000000 représenté par 50000 actions de 100
DH donne les évaluations suivantes de ses actions :
 valeur mathématique intrinsèque: 195
 valeur financière: 180
 valeur de rendement : 210
 valeur boursière: 205
La valeur réelle de l’action est le résultat de la moyenne arithmétique pondérée des valeurs
précédentes affectées des coefficients suivants (dans l’ordre) : 3 - 1 - 2 - 1
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 58 sur 113
Calculer la valeur réelle de l’action et la valeur réelle de la S.A “ WIFAK ”.

CORRIGE DU DEVOIR

CAS 1 :
a/ la valeur boursière moyenne de l’action de la SA à la fin de l’exercice 95 :
(205 + 180 + 210 + 215) / 4 = 202,5 DH
b/ La valeur boursière globale de la société :
20 000 actions x 202,5 = 4 050 000 DH
c/ Calcul du P.E.R :
P E R = 202,5 /22 = 9,205
CAS 2 :
 Valeur réelle de l’action = [(195 x 3) + (180 x 1) + ( 210 x 2) + (205 x 1)]/7
= (585 + 180 + 420 + 205) / 7 = 198,57 DH
 Valeur de la S.A “ WIFAK ” : 50000 x 198,57 = 9 928 500 DH

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 59 sur 113
SEQUENCE IV- LA MODIFICATION DU CAPITAL

I-LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL

A/ DANS LES SOCIETES DE PERSONNES


Sauf si le pacte social prévoit la faculté de modifier les statuts à la simple majorité, toute
modification doit être approuvée à l’unanimité.
Exemple de clauses statutaires :
« Le capital social pourra, par décision collective et extraordinaire des associés, être
augmenté, en une ou plusieurs fois par la création de parts nouvelles, attribuées en
représentation d’apports en nature ou en numéraire, ou encore par incorporation de tout ou
partie des bénéfices et des réserves ou moyen de la création de parts nouvelles ou de l’élévation
de la valeur nominale des parts existantes .
Le capital peut aussi en vertu d’une décision extraordinaire des associés être réduit pour
quelque cause et de quelque manière que ce soit dans les conditions prévues par l’article 40 du
dahir formant le code de commerce ».
L’augmentation du capital peut s’effectuer par :
 apports complémentaires des associés
 apports des nouveaux associés
 Incorporation des Réserves
a- augmentation du capital par apports nouveaux en numéraire :

3461 Associés comptes d’apports _ _ _ _


51.. ou _
compte de Trésorerie
_ _ _ _
_
1111 Capital Social _ __ _
_

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 60 sur 113
b-augmentation du capital par des apports nouveaux en nature

_ _ _ _
_ Compte d’actif correspondant X

1111 Capital Social X

Lorsque le capital social est augmenté par des apports en numéraire avec prime d’émission, on
crédite le compte capital social de la valeur nominale des parts sociales et le compte « 1121 Prime
d’émission » du montant du droit d’entrée.

3461 Associés - Comptes d’apports X


en société
ou
51. compte de Trésorerie X

1111 Capital Social X


1121 Prime d’émission X

c-Augmentation du Capital par Incorporation de Réserves :

11... Réserve... X

1111 Capital Social X

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 61 sur 113
B/ DANS LA SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE :

Toute modification du Capital social doit être approuvée par une majorité représentant au moins
les ¾ du capital Social. En aucun cas, la majorité ne peut obliger un associé à augmenter son
engagement social.

Exemple de clause statutaire :

Article 8 : Augmentation et réduction du Capital


Paragr. 1 : - Le Capital Social pourra en vertu d’une décision extraordinaire des associés, être
augmenté en une ou plusieurs fois :
 Par la création de nouvelles parts, ordinaires ou privilégiées, attribués en rémunération
d’apport en nature ou en espèces.

 Ou par l’incorporation au Capital de tout ou partie des réserves, provisions, dotations ou


Bénéfice, au moyen de la création de parts nouvelles ou de l’augmentation de la valeur
nominale des parts existantes.
 Il peut être crée des parts avec primes ; dans ce cas, la collectivité des associés, par la
décision extraordinaire portant augmentation du Capital, fixe le montant de la prime et
détermine son affectation.

Paragr. 2 : - les parts représentatives de toute augmentation de Capital doivent être entièrement
libérées et réparties lors de leur création.
 Le Capital social peut aussi, en vertu d’une décision extraordinaire des associés, être réduit
pour quelque cause et de quelques manières que ce soit,, notamment par voie de
remboursement ou de rachat de part, de réduction de leur valeur nominale ou leur nombre,
avec obligation s’il y a lieu, de cession ou d’achats de parts anciennes, pour permettre
l’opération.

Toutefois, le Capital social et le montant nominal de parts ne pourront être réduits au


dessous du minimum fixé par la loi.
Les modalités d’augmentation de Capital de la SARL, sont analogues à celles prévues pour les
sociétés de personnes. Les écritures sont les mêmes que celles étudiées lors de la constitution.
Toutefois, les statuts prévoient au profit des anciens actionnaires un droit préférentiel de
souscription aux parts émises. Lorsque tous les associés et eux seuls ont souscrit à l’augmentation
du Capital, les parts nouvelles sont en principe émises à leur valeur nominale.
Lorsque les parts nouvelles sont souscrites en totalité ou en partie par de nouveaux associés ou
seulement par une partie des anciens associés, elles sont en général émises avec prime d’émission.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 62 sur 113
Les modalités de calcul du Droit préférentiel de souscription et de la prime d’émission sont
illustrées dans les exemples qui suivent. L’augmentation de Capital peut être réalisée par des
apports en numéraire, en nature et par Incorporation de réserve :

A/ par apports en numéraires :

Exemple :
Une SARL au Capital de 500000 DH divisé en 5000 parts sociales de 100 DH chacune, décide
d’augmenter son Capital par l’émission de 2000 parts nouvelles qui seront souscrites par des tiers
non associés et libérées en totalité en numéraire par versement à la caisse.
Le prix d’émission est calculé sur la base de la valeur mathématique de la part sociale. Extrait du
Bilan de la SARL avant augmentation du Capital (en DH).

Capital Social 500000 DH


Réserves légales 22500 DH
Réserves facultative 7250 DH
Réserves statutaire 17500 DH
Report à nouveau Créditeur 2750 DH
550000 DH
Donc la valeur mathématique = 55OOO = 110 DH
5000

Donc le prix d’émission = Valeur mat - Valeur nominal


= 110 - 100 = 10 DH
Prime d’émission = Prix d’émission X nombre d’actions nouvelle

Prime d’émission = 10X 2000 = 20000 DH


Ecritures Comptable :

5161 Caisse 220000

1111 Capital Social 200000


1121 Prime d’émission 20000

Remarques : Les anciens associés ont renoncé à leur droit préférentiel de souscription comme il
est prévu dans les statuts
*

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 63 sur 113
B- Par apport en nature :

Exemple :

Une SARL au Capital de 1200000 DH divisé en 6000 parts sociales de 200 DH chacune, décide
d’augmenter son capital par apport en numéraire de 100000 DH et apport d’un local évalué d’un
commun accord par les associés à 200000 DH.
Puisque l’augmentation du Capital social est réservée aux anciens associés, le prix d’émission sera
de 200 DH :Valeur nominal de la part sociale

Ecriture Comptable :

5161 Caisse 100000


2321 Bâtiments 200000

1111 Capital Social 300000

C-Par Incorporation de Réserves :

L’augmentation du Capital par incorporation de Réserves donne lieu à l’attribution de parts


nouvelles gratuites aux associés proportionnellement à leur part dans les réserves ou encore
l’augmentation de la valeur nominale des parts sociales existantes.

Exemple :

La SARL - ARDECOS au Capital de 250000 DH (2500 parts) décide d’augmenter son Capital de
250000 DH par Incorporation de Réserves à concurrence de :
- 75000 DH de Réserves statutaire
- 150000 DH de Réserves facultative
- 25000 DH de Report à nouveau (SC)
La société a crée à cet effet 2500 parts nouvelles qu’elle attribue gratuitement aux associés.

Ecriture Comptable :

1151 Réserves statutaire 75000

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 64 sur 113
1152 Réserves facultative 150000
1161 Report à nouveau 25000

1111 Capital Social 250000

D- L’AUGMENTATION DU CAPITAL DANS LES SOCIETES ANONYMES

Toute modification du Capital des S.A se traduit par une modification des statuts en conséquence,
elle ne peut être décidée que par l’assemblée Générale Ordinaire (Vu dans le livret de la
constitution) des associés. La modification du Capital peut se traduire soit par une augmentation
soit par une réduction.

Les augmentations du Capital se traduisent par des apports nouveaux en numéraire, ou en


nature qui procurent des ressources nouvelles à la société, soit par l’incorporation de réserves au
Capital, qui permet de mettre en Harmonie la situation nette et le Capital social, soit par
compensation avec des créances certaines, liquides et exigibles détenues par les tiers sur la
société et permettant ainsi de réduire l’endettement et d’améliorer la situation financière de la
société.
a) Aspects juridiques des augmentations du Capital

L’augmentation du capital dans la S.A passe par :

 La convocation de l’assemblée Générale extraordinaire à délibérer sur les propositions du


Conseil d’administration.
Dépôt au greffe du tribunal, les documents relatifs à la souscription, à l’augmentation du
Capital et aux décisions prises par l’assemblée Générale extraordinaire
Publications des journaux

1/ Augmentation du capital en numéraire :

En droit Marocain, l’augmentation du Capital peut avoir lieu, alors même que le Capital initial
n’est pas encore entièrement libéré.
Le Capital Social peut être augmenté soit par majoration de la valeur nominale des titres soit par
émission de nouvelles actions.

Les actions nouvelles sont émises soit à leur valeur nominale soit le plus souvent à leur valeur
nominale majorée d’une prime dite « Prime d’émission ». La justification de cette prime réside dans
le fait que les nouveaux actionnaires auront les mêmes droits sur les réserves cumulées que les
anciens actionnaires.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 65 sur 113
Si la loi a fixé le montant minimum du Capital à libérer (1/4), elle ne s’est pas encore prononcer
sur le problème de la libération de la prime d’émission, celle-ci reçoit en pratique des solutions
divergentes « versement intégré ou versement partiel » mais en toute logique, il serait normal
d’exiger le versement du montant intégral de la prime d’émission, car les nouveaux actionnaires
auront droit au même superdividende que les anciens actionnaires, alors que le premier dividende
« intérêts statutaires » n’est servi que sur le montant libéré des actions.

Pour maintenir l’équilibre entre les différents actionnaires, le législateur a prévu « un droit
préférentiel de souscription » au Bénéfice des anciens actionnaires à l’occasion de toute
augmentation du Capital par apports nouveaux « nature ou numéraire ». Ce droit peut être écarté
dans des circonstances exceptionnelles par l’assemblée Générale Extraordinaire (voir le cours de
constitution).

La souscription peut être réalisé à titre irréductible quand le nombre d’actions nouvelles
souscrites est proportionnelle au nombre d’actions anciennes détenues. Elle est effectué à titre
réductible au cas ou certains actionnaires n’auraient pas usé de leur droit préférentiel de
souscription, dans ce cas les actions nouvelles rendues disponible sont attribuées aux actionnaires
qui ont souscrit en nombre d’action supérieur au nombre auquel il ont droit à titre irréductible et
ceux proportionnellement au droit de souscription qu’ils possèdent dans la limite du nombre
d’actions qu’ils ont demandés.

Au cas où la totalité des actions composant l’augmentation du Capital n’est pas souscrite ;
l’Assemblée Générale Extraordinaire peut répartir les actions non souscrites même au profit des
tiers, à défaut de souscription intégrale du Capital, l’augmentation du Capital est nulle à moins que
l’assemblée Générale Extraordinaire ne décide de la limiter au montant du Capital souscrit.

2) L’AUGMENTATION DU CAPITAL EN NATURE :

En Cas de l’augmentation du Capital par nature, l’Assemblée Générale Extraordinaire désigne un ou


plusieurs commissaires aux comptes chargés de lui présenter un rapport sur les biens apportés.
Une seconde Assemblée Générale statue sur ce rapport.

3) AUGMENTATION DU CAPITAL PAR CONVERSION DES CREANCES EN ACTIONS

Pour différentes motivations, la société peut préférer remettre à ces créanciers des actions
nouvelles émises plutôt que les rembourser. Sur le plan juridique pour que la compensation soit
valable, il faut que la créance soit certaine, liquides et exigibles. Une Assemblée Générale
Extraordinaire est nécessaire pour décider l’augmentation du Capital et de renonciation au droit
préférentiel et de souscription.

4/ AUGMENTATION DU CAPITAL PAR INCORPORATION DE RESERVES :

Une Société peut avoir intérêt à capitaliser les réserves c’est à dire les intégrer au Capital
social, il en résulte les avantages suivants :
- L’actif net se rapproche du Capital social
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 66 sur 113
- Les garanties offertes aux tiers augmentent
- La distribution d’action gratuite peut se traduire par des dividendes supplémentaires pour
l’actionnaire
- A la suite de l’augmentation du Capital, la baisse de la valeur des titres est compensée par un
droit d’attribution d’actions gratuites. Ce droit est également matérialisé par un coupon
négociable.

b) ASPECTS COMPTABLES :
1/ Augmentation du Capital par élévation de la valeur nominale :
L’écriture passe en deux temps :
- 1er temps : le versement :

5141 Banque (S.D) ...........


4462 Associés, Versement Reçu sur ............
augmentation du Capital

2ème temps : augmentation du Capital

4462 Associés, Versements Reçu ..............


sur Augmentation du Capital

1111 Capital Social .............

Exemple :

Une Société Anonyme « X » au Capital de 300000 DH divisé en 3000 actions, décide à


l’unanimité de ses membres de porter la valeur nominale de ses titres à 150 DH, les fonds sont
versés à la Banque et les frais s’élèvent à 7200 DH.

L’augmentation du Capital : 3000 X (150 - 100) = 150000 DH.

5141 Banque (S.D) 150000


4462 Associés, Versement, Reçus 150000
sur Augmentation du Capital

4462 Associés, Versement, Reçus 150000


sur Augmentation du Capital

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 67 sur 113
1111 Capital Social 150000

2113 Frais d’augmentation du 7200


5141 Capital 7200
Banque (SD)

2/ AUGMENTATION DU CAPITAL PAR EMISSION D’ACTIONS NOUVELLES :


Pour les actions intégralement libérées
1er temps : versement :

D C
5141 Banque (S.D) ...............
4462 Associés, Versements, Reçu sur . .............
Augmentation du Capital

2ème : temps : Augmentation du Capital

4462 Associés, Versements Reçus ..............


sur Augmentation du Capital

1111 Capital Social ..............


1121 Prime d’émission ..............

Pour les actions libérées partiellement :

1er temps : Versement

5141 Banque (S.D) ............. .


.
446 Associés, Versements, Reçus sur ..............
2 Augmentation du Capital

2ème temps : Augmentation

4462 Associés, Versements Reçus sur .............


Augmentation du Capital .
1119 Actionnaires - Capital souscrit
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 68 sur 113
non appelé .............
...
1111 Capital Social ..............
1121 Prime d’émission ..............

Exemple :
Une société Anonyme « X » au Capital social de 500000 DH (100 DH par action).
L’augmentation du Capital par émission de 3000 actions nouvelles où prix de 140 DH.
1) libéré de façon intégrale.
2) libéré de moitié à la souscrit.

1) Libération Intégrale :
Calculons la prime d’émission globale :
Prime d’émission = (Prix d’émission - Valeur nominale) X nombre d’actions nouvelles
= (140 - 100) X 3000
= 120000 DH

Passons les écritures Comptables :

Versement :

5141 Banque (S.D) 420000


4462 Associés, Versements Reçus 420000
sur Augmentation du Capital

 Augmentation du Capital

4462 Associés, Versements Reçus 420000


sur Augmentation du Capital

1111 Capital Social 300000


1121 Prime d’émission 120000

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 69 sur 113
2) Libération partielle :

La somme à libérer : (30000 X 100) X ½ = 150000 DH


Prime d’émission = 120000 DH
270000 DH

Passons les écritures comptables :

5141 Banque (S.D) 270000


4462 Associés, Versements Reçus 270000
sur Augmentation du Capital

Actions nouvelles sont souscrites à titre irréductible et à titre réductibles :

Exemple : La société Anonyme « Z » au Capital Social de 2000000 DH divisé en 2000 actions de


1000 DH chacune décide d’augmenter son Capital par l’émission de 1000 actions nouvelles de
numéraire au prix de 1400 DH.

Les souscriptions sont portées sur 1345 actions dont 625 actions à titre irréductible et 720
actions à titre réductible.

Le tableau suivant vous donne les souscriptions :

Associés Actions Actions


détenues demandées
A 800 900 Calculons le rapport suivant :
B 100 90
C 350 355 Actions nouvelles =1/2
Divers 750 - Actions Anciennes

2000 1345

Cela signifie que pour souscrire une action nouvelle il faut détenir 2 actions anciennes.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 70 sur 113
Donc pour l’associé qui détient 800, il a droit à souscrire 400 actions à titre irréductible, c’est
à dire qu’on ne peut pas réduire. Il lui reste 500 actions (sur les 900 demandées) qui sont à
titre réductible.

Le tableau de souscription sera le suivant :

Associés Actions Actions Souscription à Souscription à


détenues demandés titre titre réductible
irréductible
A 800 900 400 500
B 100 90 50 40
C 350 355 175 180
Divers 750 - - -
TOTAL 2000 1345 625 720

La somme des actions nouvelles : 1000 actions

Actions souscrites à titre irréductibles : 625 actions

A répartir entre les actionnaires 375 actions

Proportionnellement aux actions détenues c’est à dire entre les associés (A, B et C) qui ont
demandé la souscription
Pour l’associé A : il détient 800 donc :
Pour 375 actions nouvelles 1250 actions (800 + 100 + 350)
X 800

X =800 x 375 = 240 actions


1250

Pour B : 100x 375 = 30 Somme = 375 actions


1250

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 71 sur 113
Pour C : 350 x 375 = 105 actions
1250

Donc le tableau de souscription devient le suivant :

Actions Actions Souscription Souscription 1er Somme


Associés à titre à titre des
détenues De irréductible réductible attribution actions
mandés attribuées
A 800 900 400 500 240 640
B 100 90 50 40 30 80
C 350 355 175 180 105 280
Divers 750 - - - - -
TOTAL 2000 1345 625 725 375 1000

1350

Ecritures Comptable :
Versement : Ce qu’on doit recevoir :

Valeur nominale de l’augmentation : 1000 X 1000 = 100000

Prime d’émission : (1400 - 1000) X 1000 = 400000


1400000
Mais du moment que le nombre de souscription est supérieur au nombre d’actions de
l’augmentation.
Et donc, l’écriture se passera en trois étapes :

 Versements
 Augmentations
 Remboursements

Pour le versement :

1345 actions souscrites X 1400 DH = 1883000

5141 Banque (S.D) 1883000

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 72 sur 113
4462 Associés, Versements Reçus 1883000
sur Augmentation du Capital

Augmentation

4462 Associés, Versements Reçus 1400000


sur Augmentation du Capital
1111 Capital Social 1000000
1121 Prime d’émission 400000

Remboursement : 345 X 1400 = 483000

4462 Associés, Versements Reçus 483000


sur Augmentation du Capital
5141 Banque (S.D) 483000

3) La valeur théorique du Droit de souscription :

Exemple :

Soit une société anonyme, au Capital Social de 500000 DH (5000 actions) ; Réserves : 300000
DH, décide d’augmenter son Capital par émission de 2000 actions à 140 DH la valeur de l’action.
Calculons la valeur Mathématique avant augmentation :

500000 + 300000 = 160 DH


5000

Calculons la valeur mathématique après augmentation

500000 + 300000 + (2000 X 140)


=154 .28
7000

Donc la valeur théorique du Droit de souscription :

160 - 154,28 = 5,72 DH

Cette formule peut être généralisée.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 73 sur 113
Soit :

C : la valeur de l’action avant augmentation


N : Nombre d’Actions anciennes
N’ : Nombre d’actions nouvelles
E : Prix d’émission

Donc : la valeur Mathématique avant augmentation : C

CN + EN’
La valeur Mathématique après augmentation = N + N’

La valeur théorique de Droit souscription : DS

N’(C - E)
DS =
N + N’

4) L’augmentation du Capital en nature et en numéraire :

L’augmentation du Capital par apports extérieurs peut comprendre à la fois des apports en
numéraire et en nature.
Les écritures comptables sont décrites à travers l’exemple suivant :
Une S.A « W » au Capital Social de 300000 DH divisé à une augmentation du Capital par
émission de 100 actions nouvelles de valeur nominale égale à 200 DH chacune, émises
à 240 DH dont 800 actions de numéraires et 200 actions d’apports en nature, le 10/03,
les 800 actions de numéraire sont souscrites et libérées du minimum légal par versement
à la Banque.

Le 10/03, M. « Z » promet d’apporter du matériel estimé à 48000 DH contre émises


des 200 actions d’apports.

ecritures comptable :

5141 Banque (S.D) 72000


446 Associés, Versements Reçus sur Augmentation 72000
2 du Capital
800 X 200 X ¼ = 40000
(240 - 200) X 800 = 32000

10/03
4462 Associés, Versements Reçus sur Augmentation 72000
du Capital
1119 Actionnaires - Capital souscrit, non appelé 120000
3461 1111 Associés - Comptes d’apport en Sté 48000
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 74 sur 113
1121 Capital Social 200000
Prime d’émission 40000

10/03
2332 Matériel et Outillage 48000
3461 Associés - Comptes d’apport en Sté 48000

EXERCICES :

Applications n° 1 :

Une Société Anonyme au Capital Social de 400000 DH divisé en 4000 actions de 100 DH
chacune.
Ses réserves cumulées s’élèvent à 600000 DH.
La société décide d’augmenter son Capital par émission de 2000 actions nouvelles au prix de 210
DH les actions sont intégralement souscrites et libérées par versement à la Banque.

1) Enregistrement des écritures Comptables


2) Montrer que ni l’actionnaire nouveau ni l’actionnaire ancien ne sont lésés par cette
augmentation
3) Calcul du Droit de souscription.

Solution :
1) Calculons la prime d’émission = 2000 (210 - 100) = 220000

5141 Banque (S.D) 420000


4462 Associés, Versements Reçus sur Augmentation 420000
du Capital

4462 Associés, Versements Reçus sur Augmentation 420000


1111 du Capital 200000
1121 Capital Social 220000
Prime d’émission

2) Calculons d’abord le Droit Préférentiel de souscription

1er Méthode
400000+60000= 250

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 75 sur 113
La valeur Mathématique avant augmentation = 4000

1000000 + 420000 = 236,67


LA valeur Mathématique après augmentation = 6000

Ds = 13,33
ème
2 Méthode :

N’ (C - E)= 2000 ( 250 - 210 )= 13,33


Ds = N + N’ 4000 + 2000

’analyse :
Au niveau de l’actionnaire ancien :
1) Vendre son DS :
La valeur de l’action avant augmentation = 250
La valeur de l’action après augmentation = 236,67
-13,33
Vente d’1 DS +13,33
Ni Bénéfice ni perte 0

2) Utiliser son DS :
Pour l’achat 1 action nouvelle = 210
Il faut disposer de 2 actions anciennes 2 x 250 = 500
710
La moyenne = 3 = 236,67

Donc ça correspond à la valeur mathématique après augmentation.


Au niveau du nouvel actionnaire :
Il achète une nouvelle action :
Il paie 2 Ds 26,67

Application n° 2

Une société anonyme vous donne son bilan suivant :

BILAN
Frais préliminaires 50000 Capital Social 500000
5000 actions x 100
Actif réel 1150000 Réserves 250000
Dettes 450000

1200000 1200000

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 76 sur 113
La SA décide d’augmenter son Capital par émission de 2000 actions nouvelles au prix de 115 DH,
les actions nouvelles sont intégralement libérées et les fonds sont versés à la Banque, valeur
nominale des nouvelles actions 100 DH.

Solution

Calculons la prime d’émission : (115 - 100) X 2000 = 30000


L’augmentation du Capital sera : 2000 X 100 = 200000

D’où l’écriture comptable suivante :

5141 Banque (S.D) 230000


4462 Associés, Versements Reçus sur Augmentation 230000
du Capital

4462 Associés, Versements Reçus sur Augmentation 230000


1111 du Capital 200000
1121 Capital Social 30000
Prime d’émission

Valeur théorique de droit de souscription

1ere Méthode :

Valeur mathématique avant augmentation = 140

Valeur mathématique Apres augmentation = 132,86

Ds = 7,14
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 77 sur 113
2ème Méthode

Ds = N’ (C - E)= 2000 (140 - 115) = 7,14


N + N’ 5000 + 2000

L’augmentation du Capital par Incorporation de Réserves :

L’écriture Comptable est la suivante :

11. Comptes de réserves ...............

1111 Capital social .............

L’augmentation du Capital par Incorporation de Réserves peut se traduire soit par la


distribution d’actions gratuites proportionnellement au nombre d’actions retenues, soit par
l’élévation de la valeur nominale des actions. Les actionnaires anciens bénéficient d’un droit
d’attribution d’actions gratuites. Ce droit est matérialisé par un coupon négociable dont la
valeur théorique est égale à la différence entre la valeur des actions avant Incorporation de
Réserves au Capital et sa valeur après cette Incorporation la même formule que pour le calcul
de la valeur du Droit de souscription peut être utilisée dans laquelle le prix d’émission est
égale à 0.

Exemple :
Une S.A « V » au Capital de 500000 (500 actions) décide de porter son Capital à 750000 DH par
voie d’Incorporation d’une partie des réserves statutaires et l’élévation de la valeur nominale des
actions :

Sa situation nette se présente ainsi :


Capital Social (5000 actions) 500000 DH
Réserves légale 40000 DH
Réserves statutaires 300000 DH
L’augmentation du Capital est de 75000 - 500000 = 25000

1151 Réserves statutaires 250000


1111 Capital Social 250000

Calculons le Droit d’attribution

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 78 sur 113
500000 + 40000 + 300000=168 DH.
Valeur mathématique avant augmentation = 5000

750000+ 40000 + 50000=112


Valeur mathématique après augmentation : 5000+2500

Da = 168 - 112 = 56 DH

Calculons selon la formule :

Da = N’ (C- E) = 2500 (168 - 0)= 56 DH


N + N’ 7500

6) Autres modalités d’augmentation du Capital :

Exemple n° 1 :

Le fournisseur de la S.A « X » qui doit être payé le 15 Juin accepte de recevoir 4000 actions (de
200 DH chacune) émise au prix de 230 DH en échange de sa créance.

Augmentation du Capital : 4000 x 200 = 800000

Prime d’émission = (230 - 200) x 4000 = 120000


920000

3461 Associés - Comptes d’apport en Société 920000


1111 Capital Social 800000
1121 Prime d’émission 120000

4481 Dettes son acquisition d’immobilisation 920000


3461 Associés - Comptes d’apport en Sté 920000

7) Calculons du Ds et Da dans le cas d’une double augmentation du Capital.

Exemple : Une S.A au Capital de 300000 DH divisé en 3000 actions, a fait un cumul de réserves
de 600000 DH.
Cette société décide pour une double augmentation.

1) Par émission de 2000 actions nouvelles même valeur nominale que les actions anciennes) au prix
de 220 DH.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 79 sur 113
2) Augmentation du Capital par incorporation de Réserve de 100000 DH et distribution d’action
gratuite (même valeur nominale pour les actions anciennes)

Solution :

Augmentation du Capital par émission de 2000 actions


2000 x 220 = 440000 DH

Prime demission = (220 - 100) x 2000 = 240000.


Les actions nouvelles sont intégralement libérées, les fonds sont versés à la Banque.

5141 Banque (S.D) 240000


4462 Associés, Versements Reçus sur Augmentation 240000
du Capital

4462 Associés, Versements Reçus sur Augmentation 240000


1111 du Capital 200000
1121 Capital Social 240000
Prime d’émission

Réserves 100000
Capital 100000

On a 2 cas à envisager :
1er Cas : La double augmentation est successive.
Calculons le Droit préférentiel de souscription :

300000 + 600000 = 300 DH.


Valeur Mathématique avant augmentation : 3000

300000+600000+440000=268
Valeur Mathématique après augmentation : 5000
En numéraire

DS = 300 - 268 = 32

Calculons ensuite le Droit d’attribution


Valeur Mathématique avant incorporation : 268

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 80 sur 113
300000+500000+440000+100000 = 223, 33
Valeur Mathématique après incorporation : 5000+1000

Da : 44,67

2ème Cas : la double augmentation est simultanée :

Valeur Mathématique avant augmentation = 300


Valeur Mathématique après augmentation = 223,33
DS + Da = 300 – 223,33= 76,67
Un nouvel actionnaire qui souhaite souscrire une action gratuite devrait acquérir 3 DA.
Ainsi, le coût de l’action = 3 DA = 223,33
D’où 1DA= 223,33/3 = 74,44
1DS = 76,67 – 74,44 = 2,23

EXERCICE :

Une Société Anonyme au Capital de 300000 DH (3000 actions à 100 DH) et dotée de Réserves
pour 600000 DH, décide d’augmenter son Capital.

1) Par émission de nouvelles actions 2000 actions au prix de 200 DH


2) Par Incorporation de Réserve de 100000 DH et distribution de 1000 actions gratuites :

Envisager la solution selon les 2 hypothèses suivantes :

1er hypothèse : Double augmentation successive

2ème hypothèse : Double augmentation simultanée.


SOLUTION :
1) L’augmentation du Capital est de :
Emission de nouvelles actions : 2000 x 200 = 400000 (Banque)

Prime d’émission = (200 - 100) x 2000 = 200000


Incorporation de Réserve = 100000

5141 Banque (S.D) 400000


4462 Associés, Versements Reçus sur Augmentation 400000
du Capital

4462 Associés, Versements Reçus sur Augmentation 400000

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 81 sur 113
1111 du Capital 200000
1121 Capital Social 200000
Prime d’émission

Réserves 100000
1111 Capital Social 100000

 Calculons le DS pour l’émission des nouvelles actions

300000 + 600000= 300


Valeur Mathématique avant augmentation = 3000

Ds = (300 - 200) x 2000= 40 DH


2000 + 3000

 Calculons le Da pour l’incorporation de Réserve.


300000 + 600000 + 40000=260
Calculons la valeur Mathématique avant augmentation = 5000

Calculons la valeur Mathématique après augmentation :


(300000 + 500000 + 400000 + 100000) = 216,67
5000 + 1 000
DS = 43,33
Actions gratuites =1000 = 1
Actionsanciennes 5000 5

2 Hypothèse : Double augmentation est simultanée.

Valeur Mathématique avant augmentation = 300 DH

300000 +500000 + 400000 + 100000= 216.67


Valeur Mathématique après augmentation= 8000

La différence = 300 - 216,67 = 83,33


DS + Da = 83,33.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 82 sur 113
II/ LES DIMINUTIONS DU CAPITAL
A- REDUCTION DU CAPITAL

a/ Les circonstances motivant la réduction du Capital :

La réduction du Capital peut être envisagée dans les circonstances suivantes :


 Le Capital est trop élevé eu égard aux affaires traitées par la société et à ses besoins en
fonds de roulement.
 La société a enregistré des pertes importantes qui ne pourront être couvertes par les
Bénéfices futurs et, en tous les cas, rend impossible la distribution des Bénéfices pendant la
durée de cet amortissement, et lorsqu’elle désire faire appel à de nouveaux capitaux, elle doit
au préalable faire disparaître les pertes de son Bilan.

b Les différents procédés de réduction :

 La réduction du nominal des actions ou parts sociales. Ce procédé permet de respecter


l’égalité
entre les actionnaires et dont l’application en cas de réduction du Capital est exigée par la loi
sur les sociétés commerciales. Toutefois, la valeur nominale des actions ou parts sociales ne
peut descendre au dessous du minimum légal.
 La réduction du nombre des actions ou parts sociales : ce procédé consiste : soit d’annuler une
fraction déterminée des actions ou part sociales.
Soit de procéder à un échange de toutes les actions anciennes contre des actions nouvelles,
dans une proportion déterminée ; par exemple 3 actions nouvelles contre 5 actions anciennes.
- Le rachat par la société de ses propres actions ou parts sociales :
L’assemblée générale, qui a décidé une réduction du Capital non motivée par des pertes, peut
autoriser les dirigeants sociaux à racheter un nombre déterminé d’actions pour les annuler.

c) Enregistrement Comptable :

1/ Dans les sociétés de personnes


a) le remboursement du Capital :

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 83 sur 113
Les apports effectués par les associés sont trop importants par rapport aux besoins de
financement de la société, une partie est restituée aux associés sous forme du numéraire. A cet
effet, on ouvre à chaque associé un compte de remboursement.

Exemple :
La Société HAMOU BOUTAYEB réduit son Capital de 50000 DH, à raison de 25000 DH pour
chacun des associés.
- On débit le compte « Capital Social » 1111
- On crédite le compte « 4461 Associés, Capital à rembourser »

1111 Capital Social 20000


44611 HAMOU Associés, Capital à rembourser 25000
44612 BOUTAYEB - Associés Capital à rembourser 25000

44611 Associés, Capital à rembourser (HAMOU) 25000


44612 BOUTAYEB, Associés Capital à rembourser 25000
5161 Caisse 50000

b) Absorption des pertes :

Lorsque les pertes d’exploitation sont trop importantes et ne peuvent être compensées par les
réserves constituées et les Bénéfices futurs, il est concevable de faire supporter à chaque associé
sa part de perte, et par conséquent, constater qu’une partie de son apport à disparu .

Généralement, les pertes d’exploitation sont enregistrés dans le compte 1169 report à nouveau
(débiteur).
L’opération comptable consiste à :

- Débiter le compte 1111 Capital Social


- Créditer le compte 1169 Report à nouveau

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 84 sur 113
Exemple :

Une société en nom collectif au Capital de 500000 DH, formée entre YAGOUBI et HAMZAOUI qui
possède respectivement 60 % et 40 % du Capital, décide de compenser les 500000 DH de pertes
enregistrées par réduction du Capital social. Chaque associé supporte les pertes au prorata de son
apport.

1111 Capital Social 500000


1169 Report à nouveau (SD) 500000
Réduction du Capital par absorption des pertes
YAGOUBI, 500000 x 60% = 300000
HAMZAOUI, 500000 x 40% = 200000

2) Dans les SARL :


Les écritures comptables sont les mêmes que celles passées dans les sociétés de personne
3) Dans les Sociétés Anonymes
La réduction du Capital de la Société Anonyme est généralement envisagé soit pour assainir la
situation financière « Eponger des pertes trop important » soit pour le ramener au niveau des
besoins réels de la Société « Capital trop important »
a) Assainissement de la situation financière :

Lorsque la société a subi ou accumulé des pertes trop importantes et que leur imputation sur le
Bénéfice paraît impossible et en tout cas difficile dans un avenir proche et interdisant toute
distribution de dividende. Elle peut recourir à une réduction du Capital par imputation des pertes
pour assainir la situation financière. Lorsqu’elle fait appel à des apports extérieurs, la société a
souvent intérêt à éponger les pertes en les imputant sur le Capital social et ensuite procéder à
une augmentation du Capital.
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 85 sur 113
b) Le Capital est trop important par rapport aux besoins

La Société peut rembourser une partie du Capital aux actionnaires et réduire le Capital, lorsqu’elle
estime que celui-ci est trop important par rapport à ses besoins, Ce cas se présente généralement
lorsque la société a réduit son activité ou lorsque la rentabilité ne peut plus offrir une rémunération
Suffisante du Capital. Dans tous les cas la réduction du Capital est décidée par l’assemblée
générale des actionnaires.

c) Les procédés de la réduction du Capital

1/ Réduction du nominale des actions :


C’est le procédé le plus commode car, il permet de respecter l’égalité entre les actionnaires
2) La réduction du nombre des actions :
La Société peut soit annuler une fraction déterminée des actions, soit annuler toutes les actions
anciennes et les remplacer par des actions nouvelles.

d) Les aspects Comptables :

A/ Réduction du Capital par suite des pertes :

1111 Capital Social


1169 Report à nouveau (SD)

Exemple :
Extrait de comptes de la Société Anonyme « Y » :
Capital social 400000 (1000 actions à 400 DH)
Réserves statutaires 15000
Report à nouveau Solde débiteur 97000.
La société décide de réduire son Capital de 100000 DH par imputation des pertes et de
diminuer la valeur nominale des actions : Valeur nominale 400 DH ramenée à 300 DH

1111 Capital Social 100000


1169 Report à nouveau (SD) 97000
1151 Réserves statutaires 3000

Réduction par remboursement d’une fraction de Capital


Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 86 sur 113
1er Cas : Capital intégralement libéré

1er Etape : Constatation de la dette

D C
1111 Capital Social x
1169 Associés, Capital à rembourser x

2ème Etape : Remboursement des actionnaires :

D C
4461 Associés, Capital à Rembourser x
5141 Banque (SD) x

Exemple :
La Société Anonyme FADILA - TEXTURE, au Capital de 50000 000 divisé en 250000 actions à 200
DH, décide de réduire son Capital Social de 12500000 DH par remboursement de 50 DH par actions.

1111 Capital Social 12500000


4461 Associés, Capital à Rembourser 12500000

4461 Associés, Capital à Rembourser 12500000


5141 Banque 12500000

2ème Cas : Capital partiellement libéré :

La réduction du Capital est concrétisée par l’annulation de la créance de la société sur les
actionnaires pour la partie du Capital non appelée et non versée.

Constatation Comptable : On débite le compte 1111 Capital Social et on crédite le compte 1119
actionnaires. Capital souscrit non appelé

Exemple :
Une Société Anonyme au Capital de 1000000 DH (5000 actions à 200 DH) a été créé en 19 N par
appel de la moitié du Capital.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 87 sur 113
Depuis sa création, aucun appel n’a eu lieu, la société a décidé de réduire, son Capital de moitié, par
annulation des créances de la société sur les actionnaires pour partie non appelée.

1111 Capital Social 500000


1119 Actionnaires - Capital souscrit Non appelé 500000
Réduction du Capital par abaissement de la
valeur nominale

III -AMORTISSEMENT DU CAPITAL :

C’est l’opération par laquelle une société anonyme rembourse aux actionnaires tout ou partie du nominal
des actions.

Exemple1 La S.A. ANDA au capital de 4000 000 DH, composé de 10 000 actions de numéraire de nominal
400DH, décide le 1/5/96, d’amortir le ¼ du capital social par prélèvement sur les réserves facultatives puis sur les
réserves statuaires à due concurrence.
Extrait du passif du bilan au 31/12/95
Capital social 4000 000
Moins : Actionnaires C.S.N.A -
Capital appelé 4 000 000
Dont versé 4 000 000
Réserve légale 400 000
Autres réserves* 1200 000
*dont réserves statutaires 500 000
Réserves facultatives 700 000
Le 8/5/96, la société rembourse les actionnaires par chèques bancaires.
Le 30/6/96, la société paie par chèque bancaire la retenue à la source opérée en Mai 96.

1/5/96
1152 Réserves facultatives 700 000
1151 Réserves statuaires 300 000
4461 Ass,cap. A rembourser 900 000
4452 Etat,I.T.A. 10 0000
Amort.de ¼ de la V.N

Capital amorti = 10 000x400DHx 1/4 =1 000 000

Capital non amorti= 10 000 000x400DHx3/4 =3 000 000


Capital social 4 000 000
Retenue à la source =1 000 000x10% =100 000

8/5/96
4461 Ass,cap. A rembourser 900 000
5141 Banque 900 000
Ch.n°…
30/6/96
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 88 sur 113
4452 Etat,I.T.A 100 000
5141 Banque 100 000
Ch.n°…

Exemple2 :Les statuts de la SA SAMIN au capital de 500 000DH divisé en 5 000 actions intégralement
libérées de nominal 100 dh prévoient l’amortissement progressif du capital et l’institution à cet effet d’une
réserves d’amortissement du capital (réserve statutaire)
Société décide le 1/6/96 d’amortir toutes les actions d’un montant égal au ¼ de la valeur nominale de chaque
action.
8/6/96 la société rembourse les actionnaires par chèques bancaires
31/7/96 la société verse la retenue à la source opérée en juin 96 par chèque bancaire

1/6/96
1151 Réserves statutaires 125 000
4461 Ass,cap.à rembourser 112 500
4452 Etat, I.T.A 12 500
Remboursement du quart de la V.N
8/6/96
4461 Ass,cap à rembourser 112 500
5141 Banque 112 500
Remb aux actionnaires,ch n°…

Capital amorti = 5 000x100dhx1/4 = 125 000


Capital non amorti = 5 000x100dhx3/4 =375 000
Capital social 500 000
Retenue à la source =125 000x10%= 12 500

4452 Etat ITA 112 500


5141 bque 112 500

Versement de la Retenue à la source/amorti du


cap,c Réserves statutaires

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 89 sur 113
SEQUENCE V-DISSOLUTION DES SOCIETES

Section I- LA DISSOLUTION DE LA SOCIETE :


I. Principes clés

La dissolution d'une société résulte de la fin du contrat de société qui lie les associés. Les
causes de dissolution sont nombreuses : la dissolution peut être prévue (ex. arrivée du
terme) ou imposée (par un tribunal en cas de difficultés financières). Elle se déroule
toujours en deux phases :

Réalisation de l’actif.
Liquidation
 Paiement des dettes et des frais de liquidation

Partage Attribution aux associés de l’actif net après


liquidation, proportionnellement à leurs apports

II. Méthode

A. Comptabilisation de la dissolution - présence d'un actif net à partager

Bilan avant liquidation


Cession des biens
Paiement des dettes
Comptes de résultat usuels

Bilan avant partage

Passif actif
Reliquat d’actifs éventuels Capitaux propre avant Liquidation,
résultat deLiquidation
.
Trésorerie après liquidation

Partage

Constatation des droits des associés


Débit : comptes des capitaux propres Crédit :
Remise des biens Débit :
comptes’associés (446x) Crédit : comptes
d’actif

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 90 sur 113
B. Comptabilisation de la dissolution - absence d'actif net à partager

Bilan avant partage

Actif Passif
Capitaux propres négatifs
Dettes
Total : Néant Total : Néant

Partage

Associés indéfiniment et Associés responsables à


solidairement responsables concurrence de leurs apports
(Cas des sociétés de personnes) (Cas des sociétés de capitaux)
Imputation aux associés des Les associés perdent le capital
capitaux propres négatifs apporté Les créanciers demeurent
Débit : comptes 346x impayés
Crédit : capitaux propres Débit : comptes de dettes
négatifs Crédit : comptes de capitaux propres
Apports de fonds par les négatifs
associés (Comptes soldés les uns par les
Débit : trésorerie ; autres)
Crédit : comptes 346x
Paiement des dettes
Débit : comptes de dettes ;
Crédit : trésorerie

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 91 sur 113
III. Compléments

Intervention d'un liquidateur extérieur à la société : c'est la règle dans les


liquidations judiciaires ; le liquidateur gère alors la trésorerie issue de la liquidation sur
un compte bancaire indépendant de la société. Cela conduit à utiliser une subdivision du
compte 3488 «Débiteurs divers» dans les livres comptables de la société et une
subdivision du compte 4488 «Créditeurs divers» dans la comptabilité du liquidateur. Il
s'agit des comptes réciproques.

Lorsque l'actif net à partager excède le capital, la différence est dite «boni de liquidation».
Dans le cas contraire, il s'agit d'un «mali de liquidation».

II est possible de calculer une valeur liquidative du titre, en divisant l'actif net à
partager par le nombre de titres composant le capital.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 92 sur 113
d) APPLICATION

À la date du 31 mars N, Ahmed et Hassan, associés égalitaires de la SARL « Meublor »


décident de procéder à la liquidation de la société (capital composé de 1 000 parts de 500
DH). Le bilan avant liquidation et après affectation du dernier résultat se présente ainsi :
Bilan au 31 mars N
Actif Montants Passif Montants
Droit au bail 30 000 Capital 500 000
Matériel industriel (dont 440 000 Réserve légale 40 000
amortissements : 60 000)
Stocks de produits finis 150 000 Autres réserves 70 000
Banques 40000 Fournisseurs 50 000

Total de l'actif 660 000 Total du passif 660 000

Durant le mois d'avril N, le matériel est vendu pour 400 000 DH, les stocks pour 100
000 DH et le droit au bail ainsi que le fonds d'industrie pour 200 000 DH (paiement par
chèques). Seule La cession du stock est assujettie à la TVA au taux de 20 %. Les
fournisseurs sont réglés par chèque, ainsi que le Trésor public (TVA et IS). Le partage
entre les associés intervient le 30 avril N.

1. Procéder à l'enregistrement des opérations de liquidation.


2. Présenter le bilan avant partage.
3. Comptabiliser les opérations de partage.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 93 sur 113
SOLUTION

1. Enregistrement des opérations de liquidation

651x V.N.A d’immobilisations cédées 470 000


Amortissement du matériel
2833 60 000
industriel
2230 Fonds commercial 30 000
2232 Matériel industriel 500 000
5141 Banques 600 000
Produits de cession d'éléments
751x 600 000
d'actif
5141 Banques 120 000
7121 Ventes de produits finis 100 000
4455 Etat, TVA facturée 20 000
7132 Variation des stocks des produits 150 000
315x Stocks de produits finis 150 000
4411 Fournisseurs 50 000
5141 Banques 50 000
4455 Etat, TVA facturée 20 000
4456 Etat, TVA Due 20 000
4456 Etat, TVA Due 20 000
5141 Banques 20 000
7121 Ventes de produits finis 100 000
Produits de cession d'éléments
751x 600 000
d'actif
651x V.N.A d'immobilisations cédées 470 000

7132 Variation des stocks des produits 150 000


8600 Résultat avant impôts 80 000
6701 Impôts sur résultat 28 000
4453 Etat, Impôts sur résultat 28 000
4453 Etat, Impôts sur résultat 28 000
5141 Banques 28 000
8600 Résultat avant impôts 80 000
6701 Impôts sur résultat 28 000
8800 Résultat net 52 000
8800 Résultat net 52 000
1191 Résultat net 52 000

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 94 sur 113
2. Bilan avant partage
 Examen du compte « banques »

5141 « Banques »

40 000

600 000
120 000
50 000
20 000
28 000
SD 662 000

Etablissement du bilan avant partage

Actif Montants Passif Montants


Banques 662 000 Capital 500 000
Réserve légale 40 000
Autres réserves 70 000
Résultat 52 000
Total 662 000 Total 662 000
3. Comptabilisation des opérations de partage

1111 Capital social 500 000


1140 Réserve Légale 40 000
1150 Autres réserves 70 000
1191 Résultat net 52 000
446301 Associé Ahmed 331 000
446302 Associé Hassan 331 000
446301 Associé Ahmed 331 000
446302 Associé Hassan 331 000
5141 Banques 662 000

Etablissement du bilan après partage

Actif Montants Passif Montants

Néant - Néant -

Total 0 Total 0

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 95 sur 113
Section II-Boni de liquidation

1) Définition

Le boni de liquidation est l’excèdent des capitaux propres subsistant après


remboursement du nominal des actions ou parts sociales aux associés, augmenté des
réserves constituées depuis moins de 10 ans et diminué de la fraction amortie du
capital, ayant déjà donné lieu à la retenue à la source.

Boni de liquidation = l’excèdent des capitaux propres subsistant après


remboursement
du nominal des actions ou parts sociales

+ Réserves constituées depuis moins de 10 ans

- Fraction amortie du capital

2) Le régime d’imposition

Sur le plan fiscal le boni de liquidation entre dans le cadre des catégories des
revenues des valeurs mobilières. Sa base imposable est soumise à la retenue à la
ressource de 15%.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 96 sur 113
Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 97 sur 113
STATUTS SA

SOCIETE ******************
SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE ************** DHS
SIEGE SOCIAL : *******************
R.C : **** / I.F : **********

Les statuts de la dite société sont enregistrés à ………..


Le ******** sous les références suivantes :
RE N° : 138899 OR N° : 3669/0314743 Vol N° : H 17B/461
******************************************

PROCES VERBAL DE L’ASSEMBLEE GENERALE


EXTRAORDINAIRE

L’an deux mille huit, le 31 Mai.


Les associés de la société **************** « S.A » au Capital de 10.000,00 DH,
se sont réunis en assemblée générale extraordinaire au siège de la société précité,
à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour suivant :
- Transfert d’action
- Augmentation du capital Social
- Transformation de la société anonyme en Société à Responsabilité
Limitée
- Approbation des statuts de la SARL
- Démission de l’administrateur unique et nomination du gérant
- Harmonisation des statuts

L’assemblée est présidée par Mademoiselle *********************


Monsieur le président constate que le conseil réunit l’ensemble des administrateurs
et que par conséquent, il peut valablement délibérer.
Monsieur le président ouvre la séance assisté de Monsieur *************, comme
secrétaire.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 98 sur 113
Monsieur le président constate d’après la feuille de présence certifiée exacte par
les membres du bureau que l’assemblée réunissant le quorum requis par la loi, elle
est légalement constituée et elle peut valablement délibérer.
Le président déclare alors la séance ouverte et met à la disposition de l’assemblée
les documents suivants :
- les statuts de la société
- la feuille de présence
Après échange de vues et personne ne demandant plus la parole, Monsieur le
président met aux voix successivement les résolutions suivantes :

PREMIERE RESOLUTION

1- Solde de report à nouveau


L’assemblée générale extraordinaire a décidé de solder le report à nouveau
débiteur de 214.742,00 par compensation du compte courant des associés.

2- Transfert d’action
L’assemblée générale extraordinaire, après avoir en tendu la lecture du rapport
de l’administrateur unique, indiquant le transfert 7 actions appartenant à
*************** au profit de ****************** ; accepte le dit transfert.

3- Augmentation du capital social


L’assemblée Générale de la société ****************** « SA » décide ce qui suit :
Augmentation du capital de ladite société de 10.000,00 DHS à 100.0000,00
DHS , soit une augmentation de 90.000,00 Dhs ( Quatre Vingt Dix mille dirhams),
représentant 900 parts sociales de 100 dirhams chacune. Ainsi la propriété des
parts sociales restante de cette augmentation devient à :

- ********************** avec un apport de 126 parts de 100dhs chacune


entièrement libérées en numéraire par compensation du compte courant
associé.
- ********************** avec un apport de 522 parts de 100dhs chacune
entièrement libérées en numéraire par compensation du compte courant
associé.
- ***************** avec un apport de 63 parts de 100dhs chacune
entièrement libérées en numéraire par compensation du compte courant
associé.
- ***************** avec un apport de 63 parts de 100dhs chacune
entièrement libérées en numéraire par compensation du compte courant
associé.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 99 sur 113
- ***************** avec un apport de 63 parts de 100dhs chacune
entièrement libérées en numéraire par compensation du compte courant
associé.
- ***************** avec un apport de 63 parts de 100dhs chacune
entièrement libérées en numéraire par compensation du compte courant
associé

4- Modification de forme juridique


L’assemblée générale extraordinaire, après avoir entendu la lecture du rapport de
l’administrateur unique, indiquant que suite à l’augmentation du capital et après
constatation que toutes les conditions légales sont remplies, l’assemblée décide la
transformation de la société en société à responsabilité limitée sans création d’un
être moral nouveau.
Sous sa forme nouvelle, la société sera régie par les dispositions légales et
réglementaires régissant les sociétés à responsabilité limitée, et par nouveaux
statuts, ci-après soumis à l’approbation de l’assemblée.
La société conservant sa personnalité juridique, continue donc d’exister sous sa
forme nouvelle sans aucun changement dans son actif ni dans son passif, entre les
titulaires actuels des actions composant le capital social qui deviendront les
propriétaires des parts sociales substituées aux dites actions et les personnes qui
pourront devenir propriétaires par la suite, tant de ces parts que de celles qui
seraient créées ultérieurement.

Sa dénomination, son objet, son siège social et sa durée ne sont pas modifiées.
Le capital social est maintenue à 100.000,00 Dirhams, Il sera désormais divisé en
1000 parts de cent (100) dirhams chacune, toutes de la même catégorie et
entièrement libérées, qui seront réparties entre les titulaires actuels des 1000
actions composant le capital social, proportionnellement au nombre d’actions dont
ils sont détenteurs c’est à dire à raison d’une part pour une action.
****************** 51 parts soit 5.100,00 Dhs
******************* 140 parts soit 14.000,00 Dhs
****************** 529 parts soit 52.900,00 Dhs
****************** 70 parts soit 7.000,00 Dhs
****************** 70 parts soit 7.000,00 Dhs
****************** 70 parts soit 7.000,00 Dhs
****************** 70 parts soit 7.000,00 Dhs
TOTAL 1.000 parts soit 100.000,00 Dhs
La transformation prendra effet à compter de ce jour par le seul fait de
l’approbation par l’assemblée générale extraordinaire sous les résolutions qui
suivent, des statuts de la société sous sa forme nouvelle et de la désignation du

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 100 sur 113
gérant qui gérera désormais la société aux lieu et place de l’administrateurs unique
dont les fonctions prendront fin.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité des associés

DEUXIEME RESOLUTION :

L’assemblée générale extraordinaire, après avoir entendu la lecture, et pris


connaissance du texte établi par le conseil d’administration, des statuts de la
société sous sa forme nouvelle, déclare l’approuver purement et simplement dans
son ensemble et chacune de ses parties.

Elle constate spécialement que les parts sociales, qui se substituent aux actions,
ont été réparties entres les actionnaires dans la proportion de leurs droits.
Ce nouveau texte des statuts, dûment certifiée par les membres du bureau,
demeure annexé au procès-verbal de l’assemblée.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité des associés

TROISIEME RESOLUTION :

L’assemblée générale extraordinaire, accepte la démission l’administrateur


Mademoiselle
********************** et nomme à compter de ce jour et pour une durée
indéterminée, Monsieur ********************** qui accepte la fonction de gérant
de la société par les statuts approuvés sous la deuxième résolution ci-dessus et
décide que sa rémunération sera fixée ultérieurement par une délibération de
l’assemblée générale des associés.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité des associés

QUATRIEME RESOLUTION :

L’assemblée générale extraordinaire, décide la mise en harmonie des statuts de la


société conformément aux dispositions de la loi n° 5-96 promulguée par dahir n° 1-
97-49 du 05 chaoual 1417 (13 février 1997) sur les sociétés à responsabilité
limitée.

CINQUIEME RESOLUTION :

L’assemblée générale extraordinaire décide que la transformation prend effet ce


jour.
En conséquence, les dispositions statuaires et légales régissant la société sous sa
nouvelle forme s’appliqueront à la présentation, au contrôle et à l’approbation des

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 101 sur 113
comptes et du bilan de l’exercice en cours ainsi qu’à la répartition et l’affectation
des résultats de cet exercice.

La collectivité des associés, statuant sur l’approbation de ces comptes, conférera


en tant que de besoin, quitus de sa gestion à l’administrateur unique.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité des associés

SIXIEME RESOLUTION :

Tous pouvoirs sont donnés à la gérance pour effectuer ou faire effectuer les
formalités de publicité afférentes aux résolutions ci-dessus adoptées.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité.
L’ordre du jour étant épuisé, l’assemblée Générale est close à l’unanimité de
l’ensemble des associés .

À Kénitra Le**************

Président Secrétaire

******************** **********************

Les associés

********************* *********************

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 102 sur 113
STATUTS SNC
ENTRE LES SOUSSIGNES :
- Madame ************, CIN N° *********, demeurant à
**************************
- Monsieur ******************************, CIN N° *********, demeurant à
*****************************.
- Monsieur ***********************, CIN N° G 663756, demeurant à
****************************

Lesquels ont arrêté ainsi qu’il suit les clauses des statuts d’une société en non
collectif qu’elles se proposent de former entre eux.

ARTICLE 1 – Forme

Il a été formé entre les soussignés, propriétaires des parts ci-après créées et
entre les propriétaires de celles qui pourront l’être par la suite une société non
collectif qui est régie par les lois en vigueur et par les présents statuts

ARTICLE 2. DENOMINATION

La société prend dénomination de :


« SOCIETE *********************** « S.N.C »

ARTICLE 3. OBJET

La société a pour objet :


- Tous travaux artisanaux sur plâtre, bois, fer et autres……………
- L’entreprise générale de tous travaux publics ou en particulier pour son compte
ou pour le compte de tous tiers, la construction de tous bâtiments ou usines, de
routes de pistes, de berges, de canaux, de tous travaux d’hydraulique, chantiers ou
autres lotissements, morcellement, acquisition et la vente de tous terrains,
immeubles bâtis ou non.
- Tous travaux de terrassement et génie civil.
- Et plus généralement, toutes opérations se rattachant directement ou
indirectement, à l’une ou l’autre des opérations visées ci-dessus de manière à
faciliter, favoriser ou développer l’activité de la société, ainsi que toutes

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 103 sur 113
participations directes ou indirectes, sous quelque forme que ce soit dans des
entreprises poursuivant des buts similaires ou connexes.

ARTICLE 4. SIEGE SOCIAL

Le siège social est fixé à *********************************kénitra. Il pourra


être transféré dans tout autre endroit de la même préfecture ou province sur
décision de la gérance qui devra être ratifiée par une décision de l’assemblée
générale extraordinaire. Le siège peut être transféré partout ailleurs par décision
de l’assemblée générale extraordinaire.
La gérance peut créer, transférer et supprimer au Maroc et à l’étranger, tous
établissements, agences, succursales, bureaux ou dépôt.

ARTICLE 5. DUREE

1) La durée de la société est fixée à 99 années à compter de ce jour de son


immatriculation au registre du commerce, sauf dissolution anticipée ou
prorogation.
2) L’année sociale commence le 1er janvier et se termine le 31 décembre.

ARTICLE 6. APPORTS

Les associés suivants font apports à la société chacun d’une somme en numéraire, à
savoir :

- **************** 3 400,00 DHS


- ***************************** 3 300,00 DHS
- *********************** 3.300,00 DHS
10.000,00 DHS

ARTICLE 7. CAPITAL

Le capital social est fixé à la somme de DHS 10.000,00 (Dix Mille Dirhams)
divisé en (100) parts sociales de 100(Cent) dirhams numérotées de 01 à 100
Et attribuées à :

-
- **************** 34 PARTS

- ********************** 33 PARTS
- *********************** 33 PARTS

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 104 sur 113
1000 PARTS

ARTICLE 8 – Augmentation et réduction du capital social

1- Augmentation du capital
Le capital social peut être augmenté, en une ou plusieurs fois, en vertu d’une
décision de la collectivité des associés, prise à l’unanimité, soit par la création de
parts sociales nouvelles attribuées en représentation d’apport en nature ou en
numéraire, soit par la majoration du montant nominal des parts existantes.

2- Réduction du capital :
Le capital social peut, en vertu d’une décision prise à l’unanimité, être réduit,
pour quelque cause et de quelque manière que se soit, notamment par voie de
rachat proportionnelle des parts, de réduction de leur montant nominal ou de
leur nombre, avec l’obligation pour chaque associé de céder ou d’acheter le
nombre de parts anciennes nécessaires à la réalisation de l’opération, sous
réserve que les droits de chaque associé soient réduit dans les mêmes
proportions.

ARTICLE 9 – Gérance

La société est gérée et administrée par Mr ******************* qui aura les


pouvoirs les plus étendus à cet effet.
La société ne peut être valablement engagé pour tous les actes de gestion, de
disposition et d’administration qu’avec la signature de Mr*********************.
Le gérant aura notamment les pouvoirs suivants lesquels sont énonciatifs et non
limitatifs :
Ouverture de compte bancaire.
Recevoir et payer toutes sommes, arrêter et régler tous comptes et marchés, faire
tous achats et ventes de matériels, au comptant ou à terme, souscrire, endosser ,
accepter et acquitter tous effets de commerce, conclure tous baux et location,
signer tous chèques. Exercer toutes actions judiciaires, y défendre, représenter la
société dans toutes faillites ou liquidations judiciaires ou amiable, accepter tous
concordats, traiter, transiger, compromettre, consentir tous désistements, faire
mainlevée de toute inscription, saisies, oppositions et autres empêchements avant
ou après paiements, substituer pour des objets spéciaux et déterminés.

ARTICLE 10 – Comptes courants

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 105 sur 113
Chaque associé pourra, du consentement de la gérance versé en compte courant, les
sommes dont la société aura l’emploi. La gérance pourra de même accepter les
dépôts en compte courant qui seraient faits par des personnes étrangères à la
société.
Les sommes versées en compte courant produiront intérêt et pourront être retirés
dans les conditions prévues par la gérance.

ARTICLE 11 – Bénéfices et pertes

Il sera tenu au siège social des écritures régulières.


Chaque année au trente et Un Décembre, et pour la première fois, il sera fait par la
gérance un inventaire général de l’actif et du passif de la société. Cet inventaire
sera transcris sur un registre spéciale et il devra être signé par les associés dans
le mois qui suivra sa clôture, passé ce délai, chaque associé sera forclos du droit de
constater et l’inventaire sera considéré comme définitif.
Les bénéfices constatés par l’inventaire annuel, déduction faire de tout frais
généraux et charges sociales ainsi que de tous amortissements, réserves et
provisions pour risques quelconques, seront répartis entre les associés, un mois
après la clôture de l’inventaire, à raison de la moitié pour chaque associé.
Les pertes s’il en existe, seront supportes dans les mêmes proportions.
En cas de pertes des Deux Tiers (2/3) du capital social constatée par deux
inventaires successifs, la dissolution de la société aura lieu de plein droit si l’un des
associés la demande par lettre recommandée avec accusé de réception, laquelle
devra adressé à la gérance, à peine de déchéance, dans les deux mois de la date à
laquelle le dernier inventaire sera devenu définitif.

ARTICLE 12 – Cession de droits sociaux

Aucun des associés ne pourra céder ses droits dans la présente société sans le
consentement des autres associés.

ARTICLE 13 –Modification aux statuts


Les associés pourront à toute époque, mais seulement à l’unanimité apportée aux
présents statuts les clauses de l’article 11 ci-dessus.
Ils pourront notamment, décider l’adjonction de nouveaux associés, augmenter ou
réduire le capital social, proroger ou dissoudre la société, modifier l’objet social
changer le siège etc.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 106 sur 113
ARTICLE 14 – Cas de décès d’un associé
La société sera dissoute de plein droit en cas de décès de l’un des associés sous
réserve des dispositions de l’art l17 de la loi N° 5-96.

ARTICLE 15 – Dissolution - Liquidation


A l’expiration de la société, ou en cas de dissolution anticipée, la liquidation sera
faite par les associés en nom collectif ou par le survivant d’eux en cas de décès de
l’autre associé
Le ou les liquidateurs auront, conjointement ou séparément, les pouvoirs les plus
étendus pour réaliser l’actif et régler le passif.
Le produit de la réalisation de l’actif sera employé à l’extinction du passif de la
société envers les tiers, ensuite, les associés seront remboursés de leurs comptes
courants, puis du montant de leurs apports respectifs ; enfin, le surplus sera
partagé suivant la proportion prévue ci-dessus pour la répartition des bénéfices
annuels.

ARTICLE 16 – Contestations
Toutes contestations qui pourront s’élever relativement aux affaires sociales entre
les associés ou entre la société et les associés pendant la durée de la société ou de
sa liquidation seront soumises aux tribunaux compétents du siège social
Tout associé, devra, en conséquence, faire élection de domicile dans le ressort
judiciaire du siège social et toutes assignations et significations seront
régulièrement délivrées à domicile élu.
Toutes actions contre les actionnaires non liquidateurs ou leurs conjoints suivant
héritiers ou ayant cause, se prescrivent par 5 ans à compter de l’inscription de la
dissolution au registre de commerce (art 372) de la loi (17-95)

ARTICLE 17 - Publication
Les présentes seront déposées et publiées conformément à la loi. Pour faire ces
dépôts et publications, tous pouvoirs sont donnés au porteur d’un original des
présentes.

ARTICLE 18 – Frais
Les frais, publicité, dépôt, des présentes seront réglées par la société et portés au
frais du premier établissement.

ARTICLE 19 – Domicile
Pour l’exécution des présentes, les parties élisent domicile au siège de la société..

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 107 sur 113
Kenitra le ……….

Mr*********************************

Monsieur ***************************

Monsieur*******************************

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 108 sur 113
STATUTS SARL

SOCIETE **********
SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITE DE 10.000,00 DHS
SIEGE SOCIAL : *************************************
R.C : ******/ I.F : *******

Les statuts de la dite société sont enregistrés à Kenitra


Le ********** sous les références suivantes :
RE N° : 267/8575 OR N° : 773/96 QUI N°: 392486 Vol N° : G 15TA/6486
******************************************

PROCES VERBAL DE L’ ASSEMBLEE GENERALE


EXTRAORDINAIRE

L’an deux mille cinq, le 1èr Janvier.


Les associés de la société ******** « S.A.R.L » au Capital de 10.000,00 DH, se
sont réunis en assemblée générale extraordinaire au siège de la société précité, à
l’effet de délibérer sur l’ordre du jour suivant :

- Augmentation du capital Social


- Cession des parts.
- Transferts du siège social.
- Approbation des statuts de la SARL.
- Harmonisation des statuts.

L’assemblée est présidée par Monsieur **************************************


Monsieur le président constate que le conseil réunit l’ensemble des associes et que
par conséquent, il peut valablement délibérer.

Monsieur le président ouvre la séance assisté de Monsieur *************************,


comme secrétaire.

Monsieur le président constate d’après la feuille de présence certifiée exacte par


les membres du bureau que l’assemblée réunissant le quorum requis par la loi, elle
est légalement constituée et elle peut valablement délibérer.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 109 sur 113
Le président déclare alors la séance ouverte et met à la disposition de l’assemblée
les documents suivants :
- les statuts de la société
- la feuille de présence
Après échange de vues et personne ne demandant plus la parole, Monsieur le
président met aux voix successivement les résolutions suivantes :

PREMIERE RESOLUTION

5- Augmentation du capital social :

L’assemblée Générale de la société ********* « SARL » décide ce qui suit :


Augmentation du capital de ladite société de 10.000,00 DHS à 100.0000, 00
DHS , soit une augmentation de 90.000,00 Dhs ( Quatre Vingt Dix mille dirhams),
représentant 900 parts sociales de 100 dirhams chacune. Ainsi la propriété des
parts sociales restante de cette augmentation devient à :
- Monsieur ************************************* avec un apport de 540
parts de 100dhs soit 54.000,00 DHS chacune entièrement libérées en
numéraire.
- Monsieur *************************** avec un apport de 360 parts de
100dhs soit 36.000,00 DHS chacune entièrement libérées en numéraire.
Le capital social est rapporté à 100.000,00 Dirhams, Il sera désormais divisé en
1000 parts de cent (100) dirhams chacune, toutes de la même catégorie et
entièrement libérées, qui seront réparties entre les titulaires actuels comme suit :
. ********************************** 600 parts soit 60.000,00 Dhs
. ************************* 400 parts soit 40.000,00 Dhs
TOTAL 1.000 parts soit 100.000,00 Dhs
6- cession des parts :
La collectivité des associés, après avoir pris connaissance la cession de :

1- 260 parts de Monsieur *************************************** au profit de


Mademoiselle ************************ par un acte S.S.P en date
de…………..enregistré à Kenitra , le ……………, RE…………………………OR
…………………..Quittance ……………………….vol ……………………

2- 70 parts de Monsieur ****************************** au profit de


Mademoiselle ******************** par un acte S.S.P en date
de…………………..enregistré à Kenitra, le ……………, RE…………………………OR …………………..
Quittance ……………………….vol ……………………
Cette résolution est adoptée à l’unanimité des associés

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 110 sur 113
DEUXIEME RESOLUTION :

La collectivité des associés après avoir pris connaissance des actes de cession de
parts de : Monsieur ************************& Monsieur
***************************** au profit de Mademoiselle
*********************** déclarent agréer ce dernier comme nouveau associé de
la société ************.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité

TROISIEME RESOLUTION :
Transfert du siège social primitivement situé à
*************************************** *******************.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité

QUATRIEME RESOLUTION :

L’assemblée générale extraordinaire, décide la mise en harmonie des statuts de la


société conformément aux dispositions de la loi n° 5-96 promulguée par dahir n° 1-
97-49 du 05 chaoual 1417 (13 février 1997) sur les sociétés à responsabilité
limitée.
Ce nouveau texte des statuts, dûment certifiée par les membres du bureau,
demeure annexé au procès-verbal de l’assemblée.

CINQUIEME RESOLUTION :

L’assemblée générale extraordinaire décide que la transformation prend effet ce


jour.
En conséquence, les dispositions statuaires et légales régissant la société sous sa
nouvelle forme s’appliqueront à la présentation, au contrôle et à l’approbation des
comptes et du bilan de l’exercice en cours ainsi qu’à la répartition et l’affectation
des résultats de cet exercice.

Cette résolution est adoptée à l’unanimité des associés

SIXIEME RESOLUTION :

Tous pouvoirs sont donnés à la gérance pour effectuer ou faire effectuer les
formalités de publicité afférentes aux résolutions ci-dessus adoptées.

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 111 sur 113
Cette résolution est adoptée à l’unanimité.

L’ordre du jour étant épuisé, l’assemblée Générale est close à l’unanimité de


l’ensemble des associés.

À Kenitra le*************

Président Secrétaire

************************************ ****************************

Le nouveau associé

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 112 sur 113
Liste des références bibliographiques
Ouvrage Auteur Edition
Gestion et comptabilité des CHRISTIAN et Edition DUNOD, 1991
sociétés commerciales CHRISTIANE RAULET
T.Q.G Comptabilité et gestion
C. PEROCHON Editions FOUCHER, 1995
Tome3
La comptabilité financière des AHMED MAAROUFI Editions. PUBLIMAR ET
entreprises au Maroc, Tome1 HAUTES ETUDES
COMPTABLES, 1993
Mémento comptable marocain CABINET MASNAOUI ET Editions MASNAOUI,
ASSOCIES 1995.
La comptabilité des sociétés ABDERRAHIM TADA Collection AUDIGEC, 1995
marocaines, Tome2

Gestion et comptabilité des JACKY MAILLER Editions BANQUE, 1985


sociétés commerciales, Tome2
SUPPORT DE MR DAKIR
DIVERS -
ALLAH
la comptabilité des sociétés et JAIFI Brahim nouvelle édition, 1998
ses incidences fiscales sur la vie
des entreprises
Constitution de la société -
FECHTALI Abderrazak
anonyme

Manuel du contenu théorique- Comptabilité des Sociétés 07-2013 Page 113 sur 113