Vous êtes sur la page 1sur 3

Exemple d’analyse d’un poème

Ma Bohême (Fantaisie)

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;


Mon paletot aussi devenait idéal ;
J'allais sous le ciel, Muse ! et j'étais ton féal ;
Oh ! là là ! que d' amours splendides j'ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.


- Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course ‫ ـــــــــــــ‬rejet
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse. ;
- Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,


Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes ‫ ـــــــــــــ‬enjambement
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,


Comme des lyres, je tirais les élastiques ‫ ـــــــــــــ‬rejet
De mes souliers blessés, un pied près de mon cœur !

Analyse :
A - Forme poétique : sonnet italien ( de frome CCDEED pour le dernier sixain )
B - Genre poétique : lyrique ( la marque de la 1ère Personne ‘’je’’ , et l’utilisation de
l’exclamation et l’interjection ‘’que d’amours splendides j’ai rêvé !’’ Oh ! là là ! que
d' amours splendides j'ai rêvées ! ‘’)
La référence à la Muse, déesse de chant et à la lyre , à la recherche d’amours
splendides , ainsi que la mention des nuits qu’il passe au bord des routes en
regardant les étoiles et en écoutant leur frou-frou…

C- Thème, et champ lexical : émotif : féal , amours splendides , rêvées , rêveur ,


doux , bons soirs , sentais , lyres , blessés , cœur.
Les éléments de métrique :
1- Décompte des syllabes :

1 Je / m'en / al / lais /, les / poings / dans /mes/ po / ches / cre / vées / ;


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

2 Mon / pa / le / to / t au / ssi / de / ve / nai / t i / dé / al / ;


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

3 J'al / lais / sous / le / ci / el //, Mu / se ! et / j'é / tais / ton / féal / Diérèse + Synérèse
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

4 Oh / ! là / là / ! que / d' a / mours / splen / di / des / j'ai / rê / vées /!


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

5 Mo / n u / ni / que / cu / lot / te a / vait / un / la / rge / trou /.


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

6 - Pe / ti / t-Pou / cet / rê / veur //, j'é / gre / nais / dans / ma / course/


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

7 Des / ri / mes /. Mo/ n au / be / rge é / tai / t à / la / Gran / de-Ourse /.


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

8 - Me / s é / toi / les au / ci / el / a / vaien / t un / doux / frou / -frou / Diérèse


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

9 Et / je / le / s é / cou / tai / s, a / ssi / s au / bord / des / routes / ,


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

10 Ces / bons / soirs / de / se/ ptem / bre où / je / sen / tais/ des / gouttes /
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

11 De / ro/ sé/ e à / mon / front //, com / me un / vin / de / vi / gueur / ;


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

12 Où / , ri / man / t au / mi / lieu // de / s om / bres / fan / ta / stiques /, Synrèse


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

13 Com / me / des / li / Ires /, je / ti / rais / le / s é / las / tiques /


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

14 De / mes / sou / liers / bles / sés /, un / pied / près / de / mon / cœur / ! Synrèse
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2- Les types de vers :
Il s’agit de vers pairs composés de 12 syllabes par vers , autrement dit, des
Alexandrins .
3 - ‘’e’’ muet : en gras – voir le poème au dessus.
4 – la diérèse ( soulignée )
5 – la synérèse ( en vert )
6 – type de strophe : isométrique , verticale.
7 - Le rythme :
Exemple d’un enjambement :
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;
Exemple de rejet :
Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
Des rimes
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés

Les sonnorité :
La diposition des rimes : ABBA , ABBA : embrassées . CC : plates . DEED :
embrassées.
Genre de rimes : - 1ere strophe : FMMF - 2eme strophe : MFFM
- 3eme strophe :FFM - 4eme strophe : FFM

Qualité et Pureté de la rime :


1èr quatrain : 1er et 4ème Vers : rime suffisante Homographe
2ème et 3ème Vers : rime riche Homographe
2ème quatrain : 1er et 4ème Vers : rime suffisante Homographe
2ème et 3ème Vers : rime riche Homographe
Sixain : 1er et 2ème Vers : rime suffisante Homophone

4er et 5ème Vers : rime riche Homographe


3ème et 6ème Vers : rime suffisante Homophone

BON COURAGE