Vous êtes sur la page 1sur 2

Seance 6: L'application de la loi pénale dans l'espace.

il existe quatre systèmes théoriques:


- le système de la personnalité
- le système de la territorialité
- le système de la réalité
- le système de l'universalité

Remarque: les juridictions et la loi sont liées.

I. Les infractions commises en France

C'est le principe de territorialité: article 113-2

Le territoire français comprend:


• le territoire de la République: France métropolitaine, DOM TOM COM, et
collectivités à statut particulier
• le territoire maritime: les eaux intérieures, mer territoriale, et ZEE (si convention
internationale spéciale: art. 113-12)
• l'espace aérien: au dessus du territoire de la République et de la mer territorial
• les navires et aéronefs français.

Si un seul des éléments constitutifs est réalisé en France alors l'infraction est
présumée commise sur le sol français.

Remarque: Le cas de la complicité.

Le complice est assimilé à l'auteur principal (crim, 30 avril 1908).


Si l'auteur principal commet l'infraction en France, les juridictions françaises seront
compétentes pour juger le complice.
Si l'auteur principal agit à l'étranger et le complice en France, la France sera
compétente à trois conditions (article 113-5):
- crime ou délit
- réciprocité des incriminations
- fait principal constaté par la juridiction étrangère

II. Les infractions commises hors du territoire français.

Principe non bis in idem: Les juridictions françaises ne peuvent juger une personne
qui a déjà été condamnée par les juridictions étrangère pour un même fait, elle ne
sera donc pas compétente.

A. La compétence personnelle active.

Elle est prévue à l'article 113-6:


• la nationalité s'apprécie au moment de la connaissance de l'acte.
• La France est compétentes pour tous les crimes
• Pour les délits: principe de réciprocité d'incrimination sauf exception notamment en
matière de délit sexuel

Article 113-8: pour les délits nécessité d'une requête du ministère public + plainte de
la victime ou dénonciation officielle.
Mais exception notamment pour les délits sexuels.

B. La compétence personnelle passive

Elle est prévue à l'article 113-7:


• la nationalité s'apprécie au moment des faits
• tout crime ou tout délit puni d'emprisonnement.
• pas de condition de réciprocité.

Article 113-8 applicable.

C. La compétence réelle.

Elle est prévue à l'article 113-10 et concerne trois types d'infractions.

D. La compétence universelle.

Elle est prévue à l'article 689-1 du CPP.


Toutes les infractions sont énumérées de l'article 689-2 à 689-10 et sont prévues par
des conventions internationales.

Remarque: La France est également compétente pour juger un étranger qu'elle


refuse d'extrader sous certaines conditions (article 113-8-1):
- crime ou délit
- requête du ministère public
- dénonciation officielle du pays où l'infraction a été commise.

Attention: L'infraction originaire est un fait constitutif (crim, 26 septembre 2007)


Le fait constitutif est un élément traduisant une activité délictueuse ou consistant en
un préjudice que l'agent avait en vue.
• extension par assimilation: assimilation condition préalable et acte préparatoire à
l'infraction
• extension par indivisibilité: infraction commise hors du territoire français connexe
ou indivisible à une infraction commise sur le territoire français.