Vous êtes sur la page 1sur 4

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL

DU 1er SEPTEMBRE 2010


_________

Le 1er Septembre 2010, les membres du Conseil Municipal de la commune de Saint Hilaire
Bonneval, légalement convoqués le 19 août, se sont réunis en séance ordinaire à la Mairie, à 20 h 30,
sous la présidence de Monsieur LATOUILLE Christian, Maire.
Etaient présents : M. LATOUILLE Ch. Maire, Mme TOURNIÉROUX G. MM.
CRUVEILHER P. Adjoints, CELERIER G. NADAUD B. VEYRIRAS Ph. Mme DANEDOT B. MM.
MARTHON A. BATAILLER D. Mmes FAYE S. BRILLAT R. BARITAUD C.
Absents, excusés : MM. PAPONNAUD Raymond (procuration à Mme Tourniéroux Ginette)
ROGER Fabrice (procuration à M. Nadaud Boris).
Secrétaire de séance : TOURNIÉROUX Ginette

Lecture est faite du procès- verbal de la séance précédente ; il n’y a pas d’observation.

ORDRE DU JOUR

■ REVISION SIMPLIFIEE N° 2 DU PLU – ZONE DE LA CROIX


M. le Maire rappelle que le dossier pour la révision simplifiée n° 2 du PLU est en cours ;
l’enquête publique s’est déroulée du 14 juin au 15 juillet 2010. Il donne lecture du rapport d’enquête
établi par le commissaire enquêteur, puis de ses conclusions motivées. Ainsi, il précise que le projet
envisagé respecte les dispositions légales et règlementaires ; qu’il est établi selon une démarche
logique de développement de la commune ; que toutes les prescriptions et observations des services
associés de l’Etat ont été scrupuleusement respectées ; et qu’enfin, compte-tenu de la rétention
foncière importante dans la commune, aucun autre site n’a pu être trouvé. Il donne un avis favorable
M. le Maire soumet le projet à l’approbation du Conseil Municipal.
Après avoir pris connaissance du dossier et entendu l’exposé de son Maire, le Conseil Municipal,
Entendu les conclusions du commissaire enquêteur, considérant que cette révision est prête à être
approuvée, conformément à l’article L.123-13 du code de l’urbanisme, décide, à l’unanimité des
votants, d’approuver la révision simplifiée n° 2 du PLU telle qu’elle est présentée.
Elle sera tenue à la disposition du public et fera l’objet d’un affichage en Mairie et d’une parution dans
la presse locale.

■ REVISION GENERALE DU P.L.U


M. le Maire expose au Conseil que le PLU actuel a été approuvé en décembre 2005, et que
depuis son entrée en vigueur, on peut constater un développement constant de la commune. Il présente
l’opportunité et l’intérêt pour la commune de le réviser afin de mieux maîtriser l’urbanisation.
Cette révision générale doit obligatoirement être menée en concertation avec la population et les
associations.
Il demande au Conseil de se prononcer sur cette révision générale.
Après avoir entendu l’exposé de son Maire, considérant l’intérêt de cette révision pour une bonne
gestion du développement de la commune, le Conseil Municipal décide, à l’unanimité des votants :
- de prescrire la révision du PLU sur le territoire communal, selon le code de l’urbanisme,
- d’habiliter la commission d’urbanisme pour représenter la commune aux réunions de travail,
- d’associer les services de l’Etat et les personnes publiques qui en feront la demande à cette révision,
conformément aux articles L.123-7 et L. 123-8 du code de l’urbanisme,
- de soumettre à la concertation de la population, des associations et des autres personnes concernées
(représentants de la profession agricole) les études de révision du PLU pendant toute sa durée et de les
convier aux réunions publiques,
- de demander que les services de la Direction Départementale des Territoires soient mis gratuitement
à la disposition de la commune pour assurer la conduite d’étude de la procédure de révision,
- de donner autorisation au Maire pour signer tout contrat, avenant ou convention de prestation ou de
service concernant la révision technique du PLU,
- de solliciter une dotation de l’Etat pour compenser la charge financière correspondante,
- dit que les crédits destinés au financement des dépenses afférentes seront inscrits au budget.
■ SUBVENTION EXCEPTIONNELLE SEJOUR A PARIS
Les élèves de CM1 ont participé le 27 avril 2010 à la finale régionale d’escrime et ils
assisteront aux championnats du monde à Paris du 8 au 10 novembre 2010. 9 enfants de la commune
sont concernés. Le coût total de ce séjour est de 140 € par enfant ; plusieurs aides sont déjà accordées
et celle de la commune est sollicitée.
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité des votants, accorde une
subvention exceptionnelle de 30 € par enfant.

■ SHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE


M. le Maire informe le Conseil du projet de Schéma de Cohérence Territoriale de
l’Agglomération de Limoges arrêté par le syndicat d’études et de programmation le 2 juillet 2010.
Notre commune appartient au SIEPAL (Syndicat Intercommunal d’Etudes et de Programmation de
l’Agglomération de Limoges), et à ce titre doit rendre son avis sur le projet.
Après avoir entendu l’exposé de son Maire, le Conseil Municipal,
Vu le procès-verbal du comité syndical concernant le projet de SCOT et le bilan de la concertation, à
l’unanimité des votants, donne un avis favorable à ce projet dont le dossier sera soumis à enquête
publique.

■ MODIFICATION POSTE ADJOINT TECHNIQUE 2ème CLASSE


M. le Maire précise que ce point de l’ordre du jour est devenu sans objet et rappelle les faits qui
l’avaient motivé.
Une des employées chargée de la surveillance des élèves à la cantine et à la garderie le soir ne
reprendrait pas son travail à la rentrée scolaire de septembre. Une autre employée avait accepté de la
remplacer, ce qui modifiait son travail et donc son poste. Quelques jours avant la rentrée, une
candidate s’est fait connaître, et travaillera donc sur le poste initial sans qu’il soit nécessaire de le
modifier.

■ ADHESION DU SYNDICAT VIENNE – BRIANCE – GORRE AU SYTEPOL


M. le Maire fait part au Conseil de la demande du Syndicat Vienne-Briance-Gorre d’adhérer au
SYTEPOL. Ce SYndicat de Transport d’Eau Potable de l’Ouest Limousin a pour objet d’assurer
l’étude, la construction et l’entretien d’une canalisation de transport d’eau potable reliant la commune
de Limoges à celles de Rochechouart et Saint Junien. L’adhésion du syndicat Vienne-Briance-Gorre
aura pour but de renforcer, par substitution, la production d’eau potable dans sa partie Nord Ouest,
selon les besoins internes et les possibilités techniques offertes par la ville de Limoges en terme de
production et par le SYTEPOL en matière de transport.
Cette adhésion implique également la modification des statuts du SYTEPOL qui deviendra un syndicat
mixte.
Il demande au Conseil de se prononcer.
Après délibération, le Conseil, à l’unanimité des votants, accepte la demande d’adhésion au
SYTEPOL du Syndicat Vienne-Briance-Gorre, approuve les nouveaux statuts du SYTEPOL et sa
transformation en syndicat mixte.

■ DEMANDE DE SUBVENTIONS AU CONSEIL GENERAL


M. le Maire propose au Conseil de renouveler les demandes de subventions au Conseil Général
des 2 et 3ème tranches pour la construction du restaurant scolaire.
ème

Il propose également de faire établir des devis et demander des subventions pour des travaux en 2011:
- extension de l’assainissement au bourg, pour la desserte de l’espace commercial ;
- travaux de voirie : réfection route du Puybaraud ;
- aménagement du jardin de l’Eglise.
Après délibération, le Conseil Municipal, à l’unanimité des votants, accepte les propositions de
son Maire, et l’autorise à faire les demandes nécessaires.
■ DELIBERATION MODIFICATIVE
Pour permettre le paiement des intérêts intercalaires des prêts contractés pour la construction
du restaurant scolaire, le montant prévu à cet article au budget primitif doit être augmenté de 2 000 €.
Accord du Conseil Municipal à l’unanimité des votants.

■ QUESTIONS DIVERSES

 CHEMIN A ROIRETTE
M. le Maire fait part au Conseil d’une réclamation de 2 personnes habitant le village de
Roirette, concernant un « chemin » qui dessert leur propriété.
Selon le plan cadastral, ledit chemin est établi dans une parcelle de terrain leur appartenant (n°
B 388). Pour des raisons de tranquillité et de sécurité, ils souhaitent y interdire la circulation.
Renseignements seront pris pour la collecte des ordures ménagères, la distribution du courrier et quels
panneaux devront être implantés.

 COMMUNAUTE DE COMMUNES BRIANCE ROSELLE


M. le Maire donne lecture d’une lettre de Mme le Préfet du 10 juin 2010 concernant l’évolution
de la communauté de Communes Briance Roselle suite à la réunion intervenue entre les maires des 3
communes au cours de laquelle était évoqué le retrait de la commune de St Paul.
En cas de départ de St Paul, les recettes seraient en forte diminution : recettes fiscales, DGF qui
passerait de 34 000 à 20 000 €.
Il est rappelé que la date limite pour l’élaboration d’un schéma départemental est fixée au 31 décembre
2011.
Depuis cette date, d’autres éléments sont intervenus : la communauté de Noblat a accepté l’adhésion
de St Paul, et a pris la compétence musique. L’école de musique ne serait plus à charge de la
communauté.
Puis il présente un tableau comparatif entre 3 communautés : Briance-Roselle (3 communes – 3 000
hab), le Martoulet (5 communes – 3 679 hab) et Limoges agglomération (17 communes – 200 000 hab,
allant de la plus importante Limoges 141 000 hab à la plus petite, Aureil : 895 hab). Les compétences
sont différentes ainsi que la fiscalité. Fiscalité additionnelle pour les Communautés de Communes du
Martoulet et Briance-Roselle, TPU pour l’Agglo.
Avant de prendre une décision pour le devenir de la commune en matière d’intercommunalité, une
réunion publique aura lieu pour sensibiliser la population à ce problème.
Il indique qu’une prochaine réunion de la Communauté Briance-Roselle se tiendra le 7 septembre à
Pierre Buffière avec à l’ordre du jour le retrait de la commune de St Paul.
Puis il invite les élus à réfléchir sur le choix à faire qui réponde aux mieux aux besoins de la commune
et de ses administrés.

■ TOUR DE TABLE

M. le Maire : le 17 septembre à 16 h une délégation de la commune d’ Auenheim en Alsace sera


reçue à la Mairie.
Pendant l’occupation, en 1940, des habitants de cette région étaient recueillis à St Hilaire et les élus
ont tenu, au cours d’un voyage en Haute Vienne, à visiter la commune.
Le Conseil est invité à assister à cette réception.
 Mme Tourniéroux : fait part de l’avancement du dossier du plan communal de sauvegarde.
Une réunion a eu lieu à St Hilaire le 27 août ; le diagnostic des risques et la liste des personnes
concernées par le risque inondations sont établis (environ 12 personnes sont concernées); les moyens
matériels sont recensés et les moyens d’information retenus.
La prochaine réunion est prévue le 1er octobre à St Priest Ligoure.
 M. Veyriras : donne le détail sur les effectifs scolaires à la rentrée de septembre : 88 enfants
répartis ainsi :
- grande section : 27 élèves (Mme Sukdéo)
- CP : 33 élèves, dont 22 dans la classe de la Directrice (Mme Bédoni) et 11 avec Mme Hadjadj qui
prend aussi 6 CE1
- CE1 : 28 élèves dont 22 avec Melle Audoux et Melle Maradeix (en alternance) .
Tous mangent à la cantine.

 M. Nadaud : le SICTOM a dû supporter des dépenses imprévues suite au vol de matériels dont il a
été victime ;
- une personne supplémentaire a été recrutée pour la déchetterie de Nexon ;
- ouverture supplémentaire de la déchetterie de St Paul le vendredi après-midi ;
- création en cours d’un badge pour les usagers des déchetteries.

 M. Batailler : rappelle la date des journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre, où aura lieu la
visite de l’exploitation de Gilles Célérier (patrimoine paysager et adaptation du paysage à l’activité
agricole) ;
- prépare un panneau d’information qui sera apposé à l’Eglise

 M. Célérier :
- les travaux du restaurant scolaires avancent normalement.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 23 h 40.

Centres d'intérêt liés