Vous êtes sur la page 1sur 25

Source: www.almohandiss.

com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 76

19. Arcs plans chargés dans leur plan

19.1. Généralités

Un arc est une structure constituée par une


poutre à fibre moyenne courbe reposant
sur deux appuis articulés ou encastrés.
Seuls le cas des arcs soumis à des forces
dans leur plan et des couples d’axe
perpendiculaire à ce plan sera envisagé
dans ce chapitre.

Une des caractéristiques essentielles des


Q Q arcs (et des portiques1) soumis à des
charges verticales est qu’ils développent
au niveau de leurs appuis des réactions
horizontales appelées poussées (Q).

19.2. Différents types d’arcs


19.2.1. Arcs isostatiques

Ce sont des arcs à 3 articulations (2 aux appuis + 1 intermédiaire).

C (MC=0)

A HA d°H = 0 HB
B

VA VB

19.2.2. Arcs hyperstatiques

A HA HB
d°H = 1 B

VA VB

1
Nous avons vu au chapitre 15.5.2 que les portiques génèrent des poussées horizontales. Ceci étant, ces
poussées restent généralement modérées du fait de la verticalité des poteaux. En d’autres termes et a contrario
des arcs, il n’y a pas de projection de l’effort dans le poteau sur l’horizontale.

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 77

C (MC=0)

A HA HB
d°H = 2 B

VA MA VB
MB

A HA HB
d°H = 3 B

VA MA VB
MB

19.3. Arcs à 3 articulations sous charges verticales

y (S) q(x)

C (MC=0)

f
y(x)

A HA HB x
B

Arc
VA VB
a

L
(S’)
q(x)

VA Poutre de référence VB 1

1
La poutre de référence correspond à une poutre droite de longueur L (égale à la portée de l’arc) soumise au
même chargement.

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 78

19.3.1. Réactions d’appui verticales

Les équations d’équilibre des moments en A et B nous permettent d’écrire :


L
M B = −VA ⋅ L + ∫ q( x ) ⋅ (L − x ) ⋅ dx = 0
0 1
d’où l’expression des réactions
L
M A = VB ⋅ L − ∫ q( x ) ⋅ x ⋅ dx = 0
0
dans le cas d’une charge uniformément répartie q:
⎡ (L − x ) ⎤ 2 L
L

∫ q ⋅ (L − x ) ⋅ dx q ⋅ ⎢−


2 ⎦0 q ⋅ L
VA = 0
= =
L L 2
L
L
⎡ x2 ⎤
∫0 q ⋅ x ⋅ dx q ⋅ ⎢ ⎥
⎣ 2 ⎦0 q ⋅ L
VB = = =
L L 2
19.3.2. Sollicitations

En pratiquant une coupure (S) d’abscisse x sur l’arc et en posant que µ (x ) est égal au moment
fléchissant sur la poutre de référence, on obtient pour les efforts de gauche (X,Y) :

(S) X = H A = Q⎫ ⎧ X =Q 2
N ⎪
V Y dµ ⎬ ⎯q⎯ ⎯⎯→⎨
constant
d’où l’expression de
Y= ⎪ ⎩Y = VA − q ⋅ x
dx ⎭
θ l’effort normal N et de l’effort tranchant V :
⎧ dµ ⎫
⎧ N ( x )⎫ ⎡ cos(θ ) sin (θ )⎤ ⎧ X ⎫ ⎪ Q ⋅ cos(θ ) + dx ⋅ sin (θ ) ⎪ 3
X=Q

⎨ ⎬=⎢ ⎥⎨ ⎬ = ⎨ ⎬
⎩V ( x )⎭ ⎣− sin (θ ) cos(θ )⎦ ⎩ Y ⎭ ⎪− Q ⋅ sin (θ ) + dµ ⋅ cos(θ )⎪
⎩ dx ⎭
y(x)
De la même manière pour le moment fléchissant, on déduit :

A HA=Q q ⋅ x2
M ( x ) = µ ( x ) − Q ⋅ y ( x ) ⎯q⎯ ⎯→ M ( x ) = VA ⋅ x − − Q ⋅ y (x )
x

constant

2
VA

L
dM
1
On sait que V ( x) = ⇒ dM = V ( x) ⋅ dx ⇒ M ( x) = ∫ V ( x) ⋅ dx . L’effort tranchant généré par la
dx 0
charge répartie étant égale, dans le cas du calcul du moment par rapport à A, à q ⋅ x , le moment correspondant
L
vaut ∫ q ⋅ x ⋅ dx .
0
2
Y est égal à l’effort tranchant, soit la dérivée du moment fléchissant µ (x ) .
3
Si on se réfère à l’exemple du chapitre 8.10.3, l’effort normal calculé ci-dessus correspond bien à un effort
« barre sur nœuds » (il suffit pour cela de poser par exemple θ=90°). Il s’agit donc d’un effort de compression.
( )
L’expression N x devrait faire apparaître un signe « -» pour être conforme à la convention utilisée jusqu’à
maintenant (N<0 = compression). Cependant et dans un souci de simplification d’écriture, nous utiliserons dans
ce chapitre une convention inverse dans la mesure où l’effort normal dans les arcs correspond rarement à une
traction.

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 79

19.3.3. Calcul de la poussée Q

L’équation d’équilibre horizontale nous permet d’écrire : H A = − H B = Q . Reprenant l’équation du


moment fléchissant vue au chapitre précédent, on déduit en posant que celui-ci est nul en C :

µ (a )
M C = M (a ) = µ (a ) − Q ⋅ y (a ) = 0 ⇒ Q =
y (a )

La poussée Q ne dépend donc que de la position de l’articulation.

19.3.4. Arc funiculaire

Un arc est considéré comme funiculaire d’un cas de charge donné lorsque le moment fléchissant est
nul en tout point de la ligne moyenne de l’arc. On a donc :

µ (x ) y (a )
M ( x ) = µ ( x ) − Q ⋅ y ( x ) = 0 ∀x ⇒ y (x ) = = ⋅ µ (x ) = k ⋅ µ (x )
Q µ (a )

La ligne moyenne y ( x ) est donc affine (de coefficient 1 Q ) du diagramme du moment fléchissant
µ (x ) de la travée isostatique de référence.

Considérant à nouveau un chargement uniformément répartie, on sait que le moment fléchissant de la


q ⋅ x ⋅ (L − x )
poutre de référence est égal à µ (x ) = . Sachant que le moment fléchissant est
2
parabolique et la flèche de l’arc à mi portée égale à f, on aura :


⎪ y (0) = 0 ⇒ d = 0

y ( x ) = b ⋅ x 2 + c ⋅ x + d ⇒ ⎨ y (L ) = 0 ⇒ b ⋅ L2 + c ⋅ L = 0 ⇒ c = −b ⋅ L
⎪ ⎛ L⎞ ⎛ L⎞
2
L 4⋅ f
⎪ y⎜ ⎟ = f ⇒ b ⋅ ⎜ ⎟ + c ⋅ = f ⇒ b = − 2
⎩ ⎝2⎠ ⎝2⎠ 2 L
4⋅ f 2 4⋅ f 4⋅ f
⇒ y(x ) = − 2
⋅x + ⋅ x = 2 ⋅ x ⋅ (L − x )
L L L

q ⋅ L2 1
L’arc est donc bien funiculaire de poussée égale à : Q = = .
8⋅ f k

19.4. Arcs bi-articulés sous charges verticales


Dans ce cas et comme indiqué au chapitre 19.2.2, le problème à résoudre est hypertstatique de degré
1. Pour ce faire, nous utiliserons 2 approches distinctes :

• La méthode du potentiel interne (théorème de Castigliano),


• La méthode des forces.

De plus, nous considérons des arcs de sections (S axiale et S1 réduite1 pour l’effort tranchant) et
d’inertie (I) constantes.

1
Le calcul de la section réduite d’effort tranchant est décrite au chapitre 10.3.2.

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 80

P(x,y)
y
ds
θ
P θ
dx
Section de
caractéristiques
S, S1,I
A HA HB x
B

VA VB

Considérant la courbure s de l’arc et sachant que sa tangente forme un angle θ avec l’axe des x, on
pose que :
I ′ = I ⋅ cos(θ )
S ′ = S ⋅ cos(θ )
S1′ = S1 ⋅ cos(θ )
E⋅S
g=
G ⋅ S1
ds dx
=
I I′
E ⋅ S E ⋅ S′
De plus et comme cos(θ ) =
dx ds dx
, on déduit que : = mais aussi que g = = .
ds S S′ G ⋅ S1 G ⋅ S1′
ds dx
=
S1 S1′

19.4.1. Sollicitations

N
V Y

θ
G X

L’appui A étant articulé, les sollicitations sont identiques à celles obtenues au chapitre 19.3.2, soit :


N ( x ) = H A ⋅ cos(θ ) + ⋅ sin (θ )
dx

V ( x ) = − H A ⋅ sin (θ ) + ⋅ cos(θ )
dx
M (x ) = µ (x ) − H A ⋅ y(x )

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 81

19.4.2. Méthode du potentiel interne

19.4.2.1. Théorème de Castigliano


Enoncé :

« Le taux de variation de l’énergie de déformation d’un corps, par rapport à toute force
indépendante Pn , est égale au déplacement δ n au point d’application de cette force, dans la direction
de la force ».

Démonstration :

Considérant une structure soumise à un système de forces P1 , P2 , P3 ,....., Pn , son énergie de


déformation peut s’exprimer sous la forme W = f (P1 , P2 , P3 ,....., Pn ) .

Un faible accroissement dPi appliquée à la charge Pi aura pour conséquence de modifier l’énergie
∂W ∂W 1
de déformation de telle manière que : W + dPi = W + (dPi ⋅ δ i ) ⇒ δ i = .
∂Pi ∂Pi
Exemple : Cas d’une poutre console

y+
P
ME

x
l GE

RE
∂W Pl 3
l
1 M2 P 2l 3
M ( x ) = − P ⋅ x alors W = ( )
1 l 2 dx

2 ∫0 EI 2 ∫0
⋅ dx = − P ⋅ x = ⇒ δ = =
EI 6 EI ∂P 3EI

19.4.2.2. Calcul de la poussée HA


Si on tient compte des effets de l’effort normal, de l’effort tranchant et du moment fléchissant,
L L L
1 ds 1 ds 1 ds
l’expression du potentiel interne devient : W =
20∫ N2 ⋅ + ∫V 2 ⋅
E⋅S 2 0
+ ∫M2 ⋅
G ⋅ S1 2 0 E⋅I
. Le

déplacement en A dans la direction de H A étant forcément nul, le théorème de Castigliano nous


∂W ∂N ds ∂V ∂M ds
L L L
ds
permet d’écrire que : δ =0= =∫N⋅ ⋅ + ∫V ⋅ ⋅ +∫M ⋅ ⋅ .
∂H A 0 ∂H A {E ⋅ S 0 ∂H A G ⋅ S1 0 ∂H A {E⋅I
{ dx { 123 { dx
cos (θ ) −sin (θ ) dx − y ( x)
E ⋅S ' E ⋅I '
G ⋅S1'

1
dPi ⋅ δ i correspond au travail de l’accroissement dPi .

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 82

En remplaçant les valeurs de N, V et M par celles fonction de HA et µ ( x ) , on obtient :


⎡ dµ ⎤ ⎡ dµ ⎤
L L

∫0 ⎢⎣ H A ⋅ cos(θ ) + dx ⋅ sin (θ )⎥⎦ ⋅ cos(θ ) ⋅ E ⋅ S ′ + ∫0 ⎢⎣− H A ⋅ sin (θ ) + dx ⋅ cos(θ )⎥⎦ ⋅[− sin (θ )]⋅ G ⋅ S1′
dx dx

L
+ ∫ [µ (x ) − H A ⋅ y ( x )] ⋅ [− y ( x )] ⋅
dx
=0
0
E ⋅ I′
d’où
⎡ dµ dµ ⎤
⎡ cos (θ ) sin (θ ) y ( x )⎤
L 2 2 2
⎢ dx ⋅ sinL(θ ) ⋅ cos (θ ) ⋅ sin (θ ) ⋅ cos(θ )
µ ( x ) ⋅ y ( x ) ⎥
HA ⋅∫ ⎢ + + ⎥ ⋅dx + ∫ ⎢ − dx − ⎥ ⋅dx = 0
0 ⎣
E ⋅ S′ G ⋅ S1′ E ⋅ I′ ⎦ 0 ⎢
E ⋅ S′ G ⋅ S1′ E ⋅ I′ ⎥
⎣ ⎦
E ⋅ S′
Comme g = , on obtient finalement pour la poussée :
G ⋅ S1′
⎡ dµ 1 − g ⎤
⋅ sin (2θ ) ⎥
⎡ µ (x ) ⋅ y (x )⎤ ⎢
L L

∫0 ⎢⎣ E ⋅ I ′ ⎥⎦ ⋅dx − ∫0 ⎢
dx 2
⎥ ⋅dx
⎢ E ⋅ S′ ⎥
HA = L 2 ⎣ ⎦
y (x ) ⎡ cos (θ ) + g ⋅ sin (θ ) ⎤
L 2 2

∫0 E ⋅ I ′ ⋅dx + ∫0 ⎢⎣ E ⋅ S′
⎥ ⋅dx

19.4.3. Méthode des forces

Etat 01


N 0 (x ) = ⋅ sin (θ )
dx

V0 ( x ) = ⋅ cos(θ )
dx
HA=0
M 0 (x ) = µ (x )
A x

Etat 12
y

N 1 (x ) = cos(θ )
V1 (x ) = − sin (θ )
M 1 (x ) = − y (x )
A 1 1 x

1
On utilise les expressions de N, V et M obtenues en 19.3.2 en posant Q = 0.
2
On utilise les expressions de N, V et M obtenues en 19.3.2 en posant µ (x ) = 0 et Q = 1.

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 83

On a donc : δ 10 − δ 11 ⋅ H B = δ 10 + δ 11 ⋅ H A = 0 avec

N 0 ⋅ N1 V ⋅V M ⋅ M1
L L L
δ 10 = ∫ ⋅ ds + ∫ 0 1 ⋅ ds + ∫ 0 ⋅ ds
0
E⋅S 0
G ⋅ S1 0
E⋅I
dµ dµ
⋅ sin (θ ) ⋅ cos(θ ) ⋅ cos(θ ) ⋅ [− sin (θ )]
L L L
µ ( x ) ⋅ [− y ( x )]
δ 10 = ∫ dx ⋅ ds + ∫ dx ⋅ ds + ∫ ⋅ ds
0
E⋅S 0
G ⋅ S 1 0
E ⋅ I

N1 ⋅ N1 V1 ⋅ V1 M1 ⋅ M1 cos 2 (θ ) sin 2 (θ ) y 2 (x )
L L L L L L
δ 11 =∫ ⋅ ds + ∫ ⋅ ds + ∫ ⋅ ds = ∫ ⋅ ds + ∫ ⋅ ds + ∫ ⋅ ds
0
E⋅S 0
G ⋅ S1 0
E⋅I 0
E⋅S 0
G ⋅ S1 0
E⋅I

ce qui correspond bien aux résultats trouvés au chapitre précédent1.

19.4.4. Prise en compte de l’effort normal et de l’effort tranchant

4⋅ f
Considérant un arc bi-articulé parabolique d’équation y ( x ) = ⋅ x ⋅ (L − x ) soumis à une charge
L2
uniformément répartie, nous avons établi au chapitre 19.3.4 que le moment fléchissant dans la poutre
q ⋅ x ⋅ (L − x )
isostatique de référence était égal à : µ (x ) = .
2
Si on néglige maintenant les effets de l’effort tranchant et de l’effort normal, la poussée déterminée
⎡ µ (x ) ⋅ y(x )⎤
L
⋅dx q ⋅ f ⋅ L
3
∫ ⎢⎣
E ⋅ I′ ⎦ ⎥
15 q ⋅ L2 ce qui correspond tout à fait à la
précédemment devient : H = 0 = =
y 2 (x ) 8⋅ f 2 ⋅ L 8⋅ f
A L

∫0 E ⋅ I ′ ⋅dx
15
poussée (Q0 ) de l’arc funiculaire isostatique associé. On vérifie bien dans ce cas que
M ( x ) = µ ( x ) − H A ⋅ y ( x ) = 0 . Ceci étant, il n’est pas possible que l’hyperstaticité n’est pas
d’influence sur la poussée.

En conséquence, le calcul des arcs nécessite très souvent la prise en compte des effets de l’effort
normal2. En d’autres termes, ceux-ci ne peuvent être négligés devant l’effet du moment fléchissant3.

Pour s’en convaincre, il suffit de considérer un arc plat (R = ∞, y = 0,θ = 0, g = 1) 4. Dans ce cas,
=0
644447 44448
644 =0
47444 8 ⎡ µ − ⎤
⎢ dx ⋅ 2 sin (2θ ) ⎥
d 1 g
⎡ µ (x ) ⋅ y(x )⎤
L L

∫0 ⎢⎣ E ⋅ I ′ ⎥⎦ ⋅dx − ∫0 ⎢⎢ E ⋅ S′
⎥ ⋅dx

seul le terme
L
de l’expression de H A = ⎣⎢ ⎦⎥ est
E ⋅ S′ y 2 (x ) ⎡ cos 2 (θ ) + g ⋅ sin 2 (θ ) ⎤
L L

∫0 E ⋅ I ′ ⋅dx + ∫0 ⎢⎣ E ⋅ S′
⎥ ⋅dx
⎦4
14243 14444 424444 3
=0 =L E ⋅S ′

1
Il suffit pour cela d’utiliser les relations du chapitre 19.4 permettant de passer de ds à dx.
2
On peut s’en affranchir parfois dans le cas des arcs sous tendus.
3
Et ce contrairement au calcul des portiques.
4
On néglige également l’effort tranchant en posant g = 1.

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 84

non nul ce qui implique une valeur de poussée nulle. On est en fait en présence d’une poutre droite.
Par contre et si le terme lié à l’effort normal avait été négligé, on aurait obtenu une indétermination
⎛0⎞
⎜ ⎟.
⎝0⎠
Pour illustrer les effets de l’effort normal dans notre cas d’étude, il suffit, en supposant les effets de
l’effort tranchant négligeables (ce qui revient à considérer g = 1 ), de remarquer que le moment de
q ⋅ L2
référence peut s’exprimer sous la forme : M ( x ) = µ ( x ) − H A ⋅ y ( x ) = 0 ⇔ µ ( x ) = ⋅ y(x ) .
8⋅ f
q ⋅ L2 ⎡ y 2 (x )⎤
L
Q0
⋅∫⎢ ⎥ ⋅dx 67 8
La poussée devient donc : 8⋅ f 0 ⎣ E ⋅ I′ ⎦ q ⋅ L2 1 avec
Q= = ⋅ = Q0 ⋅ γ
y 2 (x ) ⎡ 1 ⎤ 8⋅ f ⎡ 1 ⎤
L L L

∫ E ⋅I′
⋅dx + ∫ ⎢
0⎣
E ⋅ S ′ ⎥⎦
⋅dx ∫0 ⎢⎣ E ⋅ S ′ ⎥⎦ ⋅dx
0
1+
y 2 (x )
L

∫ 0
E ⋅I′
⋅dx

1
γ = . γ est appelé coefficient de Bresse.
⎡ 1 ⎤
L

∫0 ⎢⎣ E ⋅ S ′ ⎥⎦ ⋅dx
1+
y 2 (x )
L


0
E ⋅ I′
⋅dx

Le moment fléchissant devient donc :

q ⋅ L2
M (x ) = µ (x ) − Q ⋅ y(x ) = µ (x ) − ⋅ γ ⋅ y ( x ) = µ ( x ) − γ ⋅ µ ( x ) = µ ( x ) ⋅ (1 − γ )
8⋅ f

Etant donné que les articulations aux appuis empêchent l’arc de se déformer, celles-ci génèrent dans
l’arc funiculaire des moments fléchissants faibles ( γ reste proche de 1).

Pour ce qui concerne l’effort tranchant, il est cependant absolument nécessaire de vérifier si les
déformations associées sont susceptibles d’influer sur les sollicitations internes (calcul des
déplacements).

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 85

19.5. Exemples
19.5.1. Arc funiculaire

Soit la structure en arc suivante :


q

y
C

f = L/2

A HA HB x
B

VA VB
L/2

Correction :
⎛ x2 ⎞
a) Equation de l’arc y ( x ) =
4f
x ( L − x ) =
2
x ( L − x ) = 2⎜
⎜ x − ⎟
L2 L ⎝ L ⎟⎠
qx(L − x )
b) Equation du moment µ ( x ) =
2
c) C’est bien un arc funiculaire car µ ( x ) = Q ⋅ y (x)
1 qL qL2
d) La poussée est donc égale à Q = = =
k 4 8f
qL qL
e) Réactions V A = V B = ; H A = −H B = Q =
2 4
f) Effort normal :

On sait que :
(S)
N
V Y

θ
X

X = H A = Q⎫
⎪ q constant ⎧ X = Q
dµ ⎬ ⎯⎯ ⎯⎯→⎨
Y= ⎩Y = V A − q ⋅ x
dx ⎪⎭

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 86

d’où l’expression de l’effort normal N et de l’effort tranchant V :

⎧ dµ ⎫
⎧ N ( x )⎫ ⎪ Q ⋅ cos(θ ) + dx ⋅ sin (θ ) ⎪
⎨ ⎬=⎨ ⎬
⎩V ( x )⎭ ⎪− Q ⋅ sin (θ ) + dµ ⋅ cos(θ )⎪
⎩ dx ⎭

De la même manière pour le moment fléchissant, on déduit :

q ⋅ x2
M ( x ) = µ ( x ) − Q ⋅ y ( x ) ⎯q⎯ ⎯⎯→ M ( x ) = V A ⋅ x −
constant
− Q ⋅ y(x )
2


On a donc : N ( x ) = Q ⋅ cos(θ ) + ⋅ sin (θ ) = ⋅ cos(θ ) + (V A − qx ) ⋅ sin (θ )
qL
dx 4

⎛ qL ⎞ qL ⎛ 4x ⎞
N (x ) = ⋅ cos(θ ) + ⎜ − qx ⎟ ⋅ sin (θ ) = ⋅ cos(θ ) + ⋅ ⎜ 2 − ⎟ ⋅ sin (θ )
qL qL
4 ⎝ 2 ⎠ 4 4 ⎝ L⎠
D’où
qL ⎡ ⎛ 2x ⎞ ⎤
N (x ) = ⋅ ⎢cos(θ ) + 2⎜1 − ⎟ ⋅ sin (θ )⎥
4 ⎣ ⎝ L⎠ ⎦

Sachant que la dérivée première d’une fonction est équivalente à la tangente de l’angle, on a :

⎛ 2x ⎞
y ' ( x) = 2⎜1 − ⎟ = tg (θ ) d’où : N ( x ) = ⋅ [cos(θ ) + tg (θ ) ⋅ sin (θ )] =
qL qL
4 cos(θ )
.
⎝ L⎠ 4

Enfin et comme 1 + tg
2
(θ ) = 1
⇒ cos(θ ) =
1
, on a pour :
cos (θ )
2
1 + tg 2 (θ )

• x = 0 ⇒ y ' (0) = 2 = tg (θ ) ⇒ cos(θ ) = ⇒ N (0) =


1 5qL
5 4

⎛ L ⎞ qL
⇒ y ' ( ) = 0 = tg (θ ) ⇒ cos(θ ) = 1 ⇒ N ⎜ ⎟ =
L L
• x=
2 2 ⎝2⎠ 4
On vérifie bien par aillleurs :

qL ⎛ 4x ⎞
⋅ sin (θ ) + ⋅ ⎜ 2 − ⎟ ⋅ cos(θ ) = − ⋅ sin (θ ) + ⋅ tg (θ ) ⋅ cos(θ ) = 0
qL qL qL
V ( x) = −
4 4 ⎝ L⎠ 4 4

q ⋅ x2 q ⋅ x 2 qL 2
M (x ) = V A ⋅ x − − Q ⋅ y(x ) = ⋅ x(L − x ) = 0
qL
⋅x− −
2 2 2 4 L

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 87


Effel2005 - Structure - 14.1
Ech=1/326
EFFORT NORMAL
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcParaboliqueFuniculaireRotuleCentree 16/05/07 à 11 h 27
- Date 18/11/01 - Fichier ArcParaboliqueFuniculaireRotuleCentree -

Z X

19.5.2. Arc isostatique

Soit la structure en arc suivante :

y
C

A HA HB x
B

VA VB
L/2

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 88

a) Poutre de référence
q

VA VB

3qL
8

qL

8

9qL2 qL2
128
16

qL ⎫ ⎧ 3qL
V A + VB − = 0⎪ ⎪V A =
2 8
• Réactions :
qL L ⎬⇒⎨ qL
∑M /A =V B ⋅ L − ⋅ = 0⎪ ⎪ V B =
2 4 ⎭ ⎩ 8

• Moment fléchissant – Effort tranchant

dµ 3qL
v( x) = = V A − qx = − qx
L dx 8
9 0≤ x≤
2 x 2 3qL x2
µ ( x) = V A x − q = x−q
2 8 2
2
⎛ 3L ⎞
⎜ ⎟
dµ ⎛ 3L ⎞ 3qL 3L
−q⎝ ⎠ =
3L 8 9qL2
= 0 quand x = ⇒ µ max ⎜ ⎟ =
dx 8 ⎝ 8 ⎠ 8 8 2 128

dµ qL
L v( x) = = −V b = −
9 ≤x≤L dx 8
µ ( x) = −(− VB (L − x )) = (L − x )
2 qL
8
⎛ L ⎞ qL
2
d’où µ ⎜ ⎟ =
⎝ 2 ⎠ 16

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 89

b) Calcul de la poussée

2 possibilités :

9 Soit faire la somme des moments /C à droite ou à gauche :

L qL L 3qL L qL2 qL2


∑ M / C = − H A ⋅ f + VA ⋅ − ⋅ = 0 = −H A ⋅ f +
2 2 4
⋅ −
8 2 8
⇒ HA =
16 f

9 Soit considérer que le moment fléchissant est nul en C :

⎛ L⎞ ⎛ L⎞ ⎛ L⎞ qL2 qL2
M ⎜ ⎟ = µ ⎜ ⎟ − Q ⋅ y⎜ ⎟ = 0 = −Q⋅ f ⇒ Q = HA =
⎝2⎠ ⎝2⎠ ⎝2⎠ 16 16 f

c) Calcul des efforts

9 Effort normal

⎧ qL2 ⎛ 3qL ⎞
⋅ cos(θ ) + ⎜ − qx ⎟ ⋅ sin (θ )
L
⎪ 0≤ x≤ N ( x) =
dµ ⎪ ⎝ 8 ⎠
N ( x) = Q ⋅ cos(θ ) + ⋅ sin (θ ) ⇒ ⎨
2 16 f
2
⎪L ≤ x ≤ L ⋅ cos(θ ) − ⋅ sin (θ )
dx qL qL
N ( x) =
⎪⎩ 2 16 f 8

9 Effort tranchant

⎧ qL2 ⎛ 3qL ⎞
⋅ sin (θ ) + ⎜ − qx ⎟ ⋅ cos(θ )
L
⎪ 0≤ x≤ V ( x) = −
dµ ⎪ ⎝ 8 ⎠
V ( x) = −Q ⋅ sin (θ ) + ⋅ cos(θ ) ⇒ ⎨
2 16 f
2
⎪L ≤ x ≤ L ⋅ sin (θ ) − ⋅ cos(θ )
dx qL qL
V ( x) = −
⎪⎩ 2 16 f 8

9 Moment fléchissant

⎧ x2
M (x ) = − Q ⋅ y(x )
L 3qL
⎪⎪0 ≤ x ≤ x−q
M (x ) = µ (x ) − Q ⋅ y(x ) ⇒ ⎨ 2 8 2
M (x ) = (L − x ) − Q ⋅ y ( x )
L
⎪ ≤x≤L qL
⎪⎩ 2 8

L
En considérant l’arc parabolique (qui n’est pas funiculaire) de flèche f = , on obtient :
2
⎛ x2 ⎞
y ( x) = 2 x(L − x ) = x(L − x ) = 2⎜⎜ x − ⎟⎟ et
4f 2
L L ⎝ L⎠
⎛ x2 ⎞ ⎛ 2x ⎞
y ( x) = 2⎜⎜ x − ⎟⎟ ⇒ y ' ( x) = 2⎜1 − ⎟ = tg (θ ) d’où θ = f ( x )
⎝ L⎠ ⎝ L⎠

Comme 1 + tg
2
(θ ) = 1
⇒ cos(θ ) =
1
et 1 + cot g (θ ) =
2 1
cos (θ )
2
1 + tg 2 (θ ) sin 2 (θ )

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 90

on a pour :

⎪⎪ cos(θ ) = 5
1

x = 0 ⇒ y ' (0) = 2 = tg (θ ) ⇒ ⎨
⎪sin (θ ) = 4 = 2
⎪⎩ 5 5

⇒ N (0 ) = ;V (0) = − ; M (0) = 0
qL 1 3qL 2 7 qL qL 2 3qL 1 qL
⋅ + ⋅ = ⋅ + ⋅ =
8 5 8 5 8 5 8 5 8 5 8 5

⎧cos(θ ) = 1
⇒ y ' ( ) = 2 = tg (θ ) ⇒ ⎨
L L
x=
2 2 ⎩sin (θ ) = 0
⎛ L ⎞ qL ⎛ L ⎞ qL ⎛ L⎞
⇒ N⎜ ⎟ = ;V ⎜ ⎟ = − ; M ⎜ ⎟ = 0
⎝2⎠ 8 ⎝2⎠ 8 ⎝2⎠


cos(θ ) =
2


⇒ y ' ( ) = = tg (θ ) ⇒ ⎨
3L 3L 1 5
x=
⎪ sin (θ ) =
8 8 2 1
⎪⎩ 5
⎛ 3L ⎞ qL 2 2qL ⎛ 3L ⎞ ⎛ 3L ⎞ 3qL
2
qL 1 qL
⇒ N⎜ ⎟ = ⋅ = ;V ⎜ ⎟ = − ⋅ =− ;M⎜ ⎟ =
⎝ 8 ⎠ 8 5 8 5 ⎝ 8 ⎠ 8 5 8 5 ⎝ 8 ⎠ 256
3L
Cependant, le moment n’est pas maxi en x = comme pour la poutre de référence. Il faut
8
donc étudier le maxi du moment M (x). On sait que :

⎧ x2
M (x ) = − Q ⋅ y (x )
L 3qL
⎪⎪0 ≤ x ≤ x−q
M (x ) = µ (x ) − Q ⋅ y(x ) ⇒ ⎨ 2 8 2
M (x ) = (L − x ) − Q ⋅ y ( x )
L
⎪ ≤x≤L qL
⎪⎩ 2 8

x2 x 2 qL 2
M (x ) = − Q ⋅ y(x ) = ⋅ x(L − x )
3qL 3qL
x−q x−q −
L 8 2 8 2 8 L
Pour 0 ≤ x ≤ ,
2 3qL x 2 2qL x 2 qL x2
M ( x) = x−q − x+q = x−q
8 2 8 4 8 4

dM ( x) qL x L
= − q = 0 pour x =
dx 8 2 4




cos (θ ) =
2
x = ⇒ y ' ( ) = 1 = tg (θ ) ⇒ ⎨
L L 2
4 4 ⎪ sin (θ ) = 2
⎪⎩ 2
⎛ L ⎞ qL 2 ⎛ 3qL qL ⎞ 2 2qL ⎛ L ⎞ ⎛ L ⎞ qL
2
⇒ N⎜ ⎟ = ⋅ +⎜ − ⎟⋅ = ;V ⎜ ⎟ = 0; M ⎜ ⎟ =
⎝4⎠ 8 2 ⎝ 8 4 ⎠ 2 8 ⎝4⎠ ⎝ 4 ⎠ 64

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 91


2
M (x ) =
(L − x ) − Q ⋅ y (x ) = qL − qLx − qL ⋅ 2 x(L − x )
qL
L 8 8 8 8 L
Pour ≤ x≤ L, 2 2 2
2 qL qLx 2qL x qL 3qLx x2
M ( x) = − − x+q = − +q
8 8 8 4 8 8 4

dM ( x) 3qL x 3L
=− + q = 0 pour x =
dx 8 2 4


⎪⎪ cos(θ ) =
2
⇒ y ' ( ) = −1 = tg (θ ) ⇒ ⎨
3L 3L 2
x=
4 4 ⎪sin (θ ) = − 2
⎪⎩ 2
⎛ L ⎞ qL 2 ⎛ 3qL qL ⎞ 2 2qL ⎛ 3L ⎞ ⎛ 3L ⎞ qL2
⇒ N⎜ ⎟ = ⋅ +⎜ − ⎟⋅ = ;V ⎜ ⎟ = 0; M ⎜ ⎟ = −
⎝4⎠ 8 2 ⎝ 8 4 ⎠ 2 8 ⎝ 4 ⎠ ⎝ 4 ⎠ 64
Effel2005 - Structure - 14.1
Ech=1/304
EFFORT NORMAL
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcParaboliqueFuniculaireRotuleCentree 16/05/07 à 15 h 48
- Date 18/11/01 - Fichier ArcParaboliqueFuniculaireRotuleCentree -

Z X

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 92


Effel2005 - Structure - 14.1
Ech=1/304
EFFORT TRANCHANT
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcParaboliqueFuniculaireRotuleCentree 16/05/07 à 15 h 50
- Date 18/11/01 - Fichier ArcParaboliqueFuniculaireRotuleCentree -

Z X

Effel2005 - Structure - 14.1


Ech=1/304
MOMENT FLECHISSANT
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcParaboliqueFuniculaireRotuleCentree 16/05/07 à 15 h 51
- Date 18/11/01 - Fichier ArcParaboliqueFuniculaireRotuleCentree -

Z X

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 93

19.5.3. Arc circulaire


L
Soit l’arc circulaire suivant ( R = ):
2
q

y
C

f = L/2

A HA HB x
B

VA VB
L/2

a) Calcul de la poussée

2 possibilités :

9 Soit faire la somme des moments /C à droite ou à gauche :


L qL L L qL L qL2 qL
∑M /C = − H A ⋅ f + VA ⋅ − ⋅ = 0 = −H A ⋅ +
2 2 4
⋅ −
2 2 2 8
⇒ HA =
4
9 Soit considérer que le moment fléchissant est nul en C :
⎛ L⎞ ⎛ L⎞ ⎛ L⎞ qL2 L qL
M ⎜ ⎟ = µ ⎜ ⎟ − Q ⋅ y⎜ ⎟ = 0 = −Q⋅ ⇒ Q = HA =
⎝2⎠ ⎝2⎠ ⎝2⎠ 8 2 4

N
V Y

θ
X

θ
(S)
R R cos(θ )

Centre de l’arc

R sin (θ )
x = R − R sin (θ )

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 94

Partant des forces à gauche, on sait que :

et Y = V A − qR (1 − sin (θ )) = (1 − sin (θ )) = qL sin (θ ) . On sait également


ql qL qL
X = −
4 2 2 2
que l’effort normal peut être obtenu en posant :

N (θ ) = X cos(θ ) + Y sin (θ ) =
qL
4
cos(θ ) +
qL
2
sin (θ )sin (θ ) =
qL
4
cos(θ ) + 2 sin 2 (θ ) ce qui ( )
π π
⎛ ⎞ qL
permet d’obtenir en θ = 0 N (0 ) =
qL
et θ = N⎜ ⎟ = . Pour rechercher le
4 2 ⎝2⎠ 2
maximum de cette quantité, il suffit d’étudier la dérivée de N (θ ) .

N ' (θ ) =
qL
(− sin (θ ) + 4 sin (θ ) cos(θ )) = qL sin (θ )(− 1 + 4 cos(θ ))
4 4
2
⎛1⎞
donc N (θ ) maxi quand − 1 + 4 cos(θ ) = 0 ⇒ cos(θ ) = ⇒ sin (θ ) = 1 − ⎜ ⎟ =
1 15
4 ⎝ 4⎠ 4
qL ⎛ 1 15 ⎞ 17qL
N max = ⎜ +2 ⎟=
4 ⎝4 16 ⎠ 32
Effel2005 - Structure - 14.1
Ech=1/304
EFFORT NORMAL
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcCirculaireRotuleCentree 16/05/07 à 17 h 01
- Date 18/11/01 - Fichier ArcCirculaireRotuleCentree -

Z X

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 95


Effel2005 - Structure - 14.1
Ech=1/335
EFFORT TRANCHANT
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcCirculaireRotuleCentree 16/05/07 à 17 h 16
- Date 18/11/01 - Fichier ArcCirculaireRotuleCentree -

Z X

b) Pour l’effort tranchant :

V (θ ) = − X sin (θ ) + Y cos(θ ) = − sin (θ ) + cos(θ )sin (θ ) = (− sin (θ ) + sin (2θ ))


qL qL qL
4 2 4

π ⎛π ⎞
θ = 0 V (0) = 0
qL
et θ= V⎜ ⎟ = −
2 ⎝2⎠ 4

V ' (θ ) =
qL
4
(
− cos(θ ) + 4 cos 2 (θ ) − 2 )
1 + 33
∆ = 1 + 4 ⋅ 4 ⋅ 2 = 33 ⇒ cos(θ ) =
qL
⇒ Vmax = 0.369
8 4
c) Pour le moment fléchissant :

q ⋅ x2 q ⋅ (R(1 − sin (θ )))


2
M (x ) = V A ⋅ x − − Q ⋅ y(x ) = ⋅ R(1 − sin (θ )) − ⋅ R cos(θ ) −
qL qL
2 2 4 2
qL ⋅ (1 − sin (θ ))
[ ]
2 2 8 2 2
⋅ (1 − sin (θ )) − ⋅ cos(θ ) − cos 2 (θ ) − cos(θ )
qL qL qL
= =
4 8 8 8

⎛π ⎞ dM qL2 qL2
et M (0 ) = M ⎜ ⎟ = 0 = sin (θ )[2 cos (θ ) − 1] = 0 ⇒ cos (θ ) =
1
⇒ M = −

max
⎝2⎠ 8 2 32

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 96


Effel2005 - Structure - 14.1
Ech=1/335
MOMENT FLECHISSANT
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcCirculaireRotuleCentree 16/05/07 à 17 h 33
- Date 18/11/01 - Fichier ArcCirculaireRotuleCentree -

Z X

19.5.4. Exemples numériques

4⋅ f
Soit l’arc parabolique d’équation y ( x ) = ⋅ x ⋅ (L − x ) suivant :
L2
Effel2004 - Structure - 13.1
Ech=1/385

D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcParabolique1 27/07/05 à 16 h 43
- Date 18/11/01 - Fichier ArcParabolique1 -

q = 100 kN/m
f = 40 m

Z X
L = 80 m

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 97

Sa section est un tube rectangulaire (hauteur = 1000 mm, largeur = 500 mm, épaisseur = 50 mm) en
acier (E=2.1 1011 N/m2, ν=0.3) dont les caractéristiques sont les suivantes :
S = 0.14m 2 ; I = 0.01737m 4 .

17.8.2.1. Arc funiculaire


Dans cas, une rotule intermédiaire est ajoutée en un point quelconque de l’arc.
Effel2004 - Structure - 13.1 Ech=1/307
DEFORMEE
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcParabolique1 27/07/05 à 17 h 00
- Date 18/11/01 - Fichier ArcParabolique1 -
- Déplacements (mm) - Cas n°1 - Noeuds : DY - Filaires : D

-7.92 -7.37
-7.67 -7.02
-6.62
Ajout d’une
-8.11 -6.17
-8.26
-8.34
-5.67
-5.11
rotule
-8.37 -4.49
-8.33 -3.81
-8.23 -4.05
-8.06 -4.23
-7.81 -4.33
-7.48 -4.34
-7.06 -4.28

-6.56 -4.12

-5.95 -3.86

-5.25 -3.51

-4.44 -3.04

-3.51 -2.47

-2.47 -1.77

Y
-1.30 -0.95
Z X

0.00 0.00

9.10 7.35 5.60 3.86 2.11 0.36 -1.38 -3.13 -4.88 -6.62 -8.37

q ⋅ L2 qL
La poussée est égale à : Q = = = 2000kN
8⋅ f 4

L’effort normal en pied peut être également déterminé en posant que :

N (0) = Q ⋅ cos(θ ) +

(0) ⋅ sin (θ ) . Comme µ (x ) = q ⋅ x ⋅ (L − x ) alors dµ = q ⋅ L − q ⋅ x ce qui
dx 2 dx 2
permet de trouver pour l’effort normal :

qL
q⋅L
N (0) = Q ⋅ cos(θ ) + ⋅ sin (θ ) = 4472kN car tg (θ ) = 2 = 2 ⇒ θ = 63.43°
2 qL
4
Le moment fléchissant et bien évidemment nul le long de l’arc.

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 98


Effel2004 - Structure - 13.1 Ech=1/307
EFFORT NORMAL
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcParabolique1 27/07/05 à 17 h 17
- Date 18/11/01 - Fichier ArcParabolique1 -
- Efforts (kN) - Cas n°1 - Filaires : Fx

-1997.50-1997.50
-2007.54-2007.49
-2007.49
-2037.30-2037.21 -2007.54
-2037.21-2037.30
-2085.93-2085.81 -2085.81-2085.93
-2152.13-2152.00 -2152.00-2152.13
-2234.35-2234.21 -2234.21-2234.35
-2330.87
-2330.73 -2330.87
-2330.73
-2440.00
-2439.87 -2440.00
-2439.87
-2560.12
-2560.00 -2560.12
-2560.00
-2689.75
-2689.65 -2689.75
-2689.65
-2827.59
-2827.50 -2827.59
-2827.50
-2972.49
-2972.41 -2972.49
-2972.41
-3123.48
-3123.41 -3123.48
-3123.41
-3279.70
-3279.65 -3279.70
-3279.65

-3440.46
-3440.42 -3440.46
-3440.42

-3605.14
-3605.10 -3605.14
-3605.10

-3773.24
-3773.20 -3773.24
-3773.20

-3944.30
-3944.28 -3944.30
-3944.28
-4117.95 -4117.95
-4117.98 -4117.98
Y
-4293.92 -4293.92
Z -4293.94
X -4293.94

-4471.90 -4471.90

-1997.50 -2244.94 -2492.38 -2739.82 -2987.26 -3234.70 -3482.14 -3729.58 -3977.02 -4224.46 -4471.90

17.8.2.2. Arc bi-articulé

On a donc :
1 1 1 1
γ = = = = = 0.999854
⎡ 1 ⎤
L
L 15 I′ 15 I
1+ ⋅ 2 1+ ⋅ 2
∫0 ⎢⎣ E ⋅ S ′ ⎥⎦ ⋅dx 1 + E ⋅ S ′ 8 f ⋅ S′ 8 f ⋅S
1+ L 2 16 ⋅ f L
2 5
y (x ) ⋅
∫0 E ⋅ I ′ ⋅dx L4 30
E ⋅ I′

ce qui permet de déduire la nouvelle poussée : Q = Q0 ⋅ γ = 1999.7 kN et l’effort en pied :

q⋅L
N (0) = Q ⋅ cos(θ ) + ⋅ sin (θ ) = 4427.5kN
2
Connaissant γ , il est possible de calculer le moment maximal à mi-portée :

⎛L⎞ ⎛L⎞ q ⋅ L2
M ⎜ ⎟ = µ ⎜ ⎟ ⋅ (1 − γ ) = ⋅ (1 − γ ) = 11.63kN .m
⎝2⎠ ⎝2⎠ 8

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 99


Effel2004 - Structure - 13.1 Ech=1/307
DEFORMEE
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcParaboliqueBiArticulé 28/07/05 à 14 h 29
- Date 18/11/01 - Fichier ArcParaboliqueBiArticulé -
- Déplacements (mm) - Cas n°1 - Noeuds : DY - Filaires : D

-7.57
-7.55 -7.60
-7.60
-7.59 7.60
-7.60
-7.59
-7.57
-7.55
-7.52
-7.48 -7.52
-7.48
-7.44
-7.38 -7.44
-7.38
-7.32 -7.32
-7.26 -7.26
-7.18 -7.18
-7.10 -7.10
-7.00 -7.00
-6.90 -6.90
-6.79 -6.79
-6.67 -6.67
-6.54 -6.54
-6.39 -6.39
-6.24 -6.24
-6.08 -6.08
-5.90 -5.90
-5.71 -5.71
-5.51 -5.51
-5.30 -5.30
-5.08 -5.08
-4.84 -4.84
-4.59 -4.59
-4.32 -4.32
-4.04 -4.04
-3.75 -3.75
-3.44 -3.44
-3.11 -3.11
-2.78 -2.78
-2.42 -2.42
-2.05 -2.05
-1.67 -1.67
-1.28 -1.28

-0.86 -0.86
Y
-0.44 -0.44
0.00
0.00 Z X 0.00

7.60 6.08 4.56 3.04 1.52 0.00 -1.52 -3.04 -4.56 -6.08 -7.60

Effel2004 - Structure - 13.1 Ech=1/307


EFFORT NORMAL
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcParaboliqueBiArticulé 28/07/05 à 14 h 31
- Date 18/11/01 - Fichier ArcParaboliqueBiArticulé -
- Efforts (kN) - Cas n°1 - Filaires : Fx

-2000.78

Y
-4427.54
Z X

-2000.78 -2243.46 -2486.13 -2728.81 -2971.49 -3214.16 -3456.84 -3699.51 -3942.19 -4184.87 -4427.54

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com
Source: www.almohandiss.com

CNAM – Chaire de Travaux Publics et Bâtiment 100


Effel2004 - Structure - 13.1 Ech=1/307
MOMENT FLECHISSANT
D:\GRAITEC\PROJECTS\CNAM\ArcParaboliqueBiArticulé 28/07/05 à 14 h 40
- Date 18/11/01 - Fichier ArcParaboliqueBiArticulé -
- Efforts (kN*m) - Cas n°1 - Filaires : Mz

-11.80

Z X
0.00

0.00 -1.18 -2.36 -3.54 -4.72 -5.90 -7.08 -8.26 -9.44 -10.62 -11.80

Résistance des Matériaux 4 Année : 2007/2008

Source: www.almohandiss.com

Vous aimerez peut-être aussi