Vous êtes sur la page 1sur 2

Levures, ADN et Rho’ck & Rho’ll

Malgré la puissance des microscopes modernes, les images des


Mon r M a l, molécules de la matière vivante ne sont pas assez détaillées. Par
contre, on parvient, à fournir suffisamment d’informations à de
puissants ordinateurs de centres de calcul pour qu’ils puissent
Jim ne av p ab n a t e éco te pu h e p an .
calculer un modèle moléculaire en 3D que l’on peut ensuite
No s o s s it dèle s uc de ’ac és-ox -ri -nu éiq (li l manipuler grâce aux fonctions d’un logiciel de visualisation, le
at t e n ) ap é A.D.N., po ir u t. Tu t u n e t-êt e le ène s logiciel Rastop.
c om es – qu te l c e s érédi es – so c t ués e r éin ● Un protocole est disponible dans prof_éleve>Magnan
d’A.D.N. ● Imprimer et enregistrer les réponses dans
élève_prof>Magnan
Not t tu t ès e l . L’A.D.N pe êt e r ère t si éré co ne ès
lo c aîne de r e p s u épa n . Ces t e l so p ées «
ba ». La f le s le à pe ès à ça :

Doc.1 : lettre de W.Crick à son père, 1953

Gène a

Gène b Doc 2 : PC et logiciel Rastop

Doc.3 : Comparaison des séquences* de deux gènes différents a et b entre Rho+ et Rho-.
Par souci de clarté, un seul brin a été représenté pour chaque souche.

Le laboratoire propriétaire des flacons inconnus du dernier TP vous remercie pour votre aide. Impressionnés par votre perspicacité, ils veulent que vous
intéressiez à leur problématique de recherche :
“Comment expliquer les différences de métabolisme entre les levures sauvages “rho+” et les levures mutantes “rho-” ?”
A l’aide des informations apportées par les différents documents, pourrez-vous apporter votre contribution à leurs efforts ?