Vous êtes sur la page 1sur 3

Chapitre 3 : La réaction inflammatoire.

Les inflammations

En savoir plus : Un exemple de fibrose mutilante : la cirrhose


hépatique

Définition de la cirrhose (OMS, 1977) : processus diffus, caractérisé par une fibrose
mutilante, et une transformation de l'architecture normale du foie conduisant à des
nodules de structure anormale (nodules de régénération hépatocytaire).
Ces 3 signes essentiels sont la conséquence de 3 processus pathologiques liés et
entretenus pendant longtemps : une nécrose hépatocytaire, une réaction
mésenchymateuse inflammatoire et fibrosante, et un processus de régénération
visant à compenser la destruction des hépatocytes.
Les étiologies sont très variées car pratiquement tout hépatopathie chronique peut
aboutir à une cirrhose. Les causes les plus fréquentes en France sont : l'intoxication
alcoolique, les hépatites virales chroniques, l'hémochromatose génétique.
Les Conséquences : hypertension dans le système porte (hémorragies digestives)
insuffisance hépatocellulaire / risque augmenté de carcinome hépatocellulaire.
Macroscopie : foie augmenté de volume ou atrophique, induré, dont la surface et les
tranches de sections sont entièrement constitués de nodules.

cirrhose hépatique hypertrophique


vue macroscopique de la surface(crédit photographique : Faculté de Médecine
Xavier Bichat, Paris)
(Infl41)

cirrhose hépatique hypertrophique micro- et macronodulaire


vue macroscopique d'une tranche de section. (crédit photographique : Faculté de
Médecine Xavier Bichat, Paris)
(Infl42)

cirrhose hépatique atrophique micronodulaire


vue macroscopique de la surface. La capsule de Glisson est épaissie par la fibrose
(Infl43)

1
cirrhose hépatique atrophique micronodulaire
vue macroscopique d'une tranche de section
(Infl44)

Microscopie : l'architecture lobulaire normale du foie a disparu : les espaces portes et


les veines sus-hépatiques ne sont plus visibles. Des bandes de fibrose arciformes ou
annulaires entourent des nodules d’hépatocytes agencés en travées désorientées,
épaissies et qui ont perdu les connexions vasculaires et biliaires normales des
lobules hépatiques. La fibrose englobe de nombreux néo-vaisseaux et des
néoductules biliaires, des résidus de structures portales et veineuses sus-hépatiques
pré-existantes et une quantité variable de leucocytes inflammatoires.

cirrhose micronodulaire à la coloration de picrosirius


vue microscopique à faible grandissement. La fibrose mutilante annulaire est colorée
en rouge
(Infl45)

vue microscopique d'une cirrhose à faible grandissement


un nodule de régénération hépatocytaire est entièrement entouré par de la fibrose.
(coloration hématoxyline-phloxine-safran)
(Infl46)

vue microscopique d’une cirrhose à fort grandissement d'un nodule de régénération


cirrhotique
Les travées sont épaissies et désorganisées. En haut à droite, une bande de fibrose
arciforme. Coloration de picrosirius
(Infl47)

vue microscopique d’une cirrhose à fort grandissement d'un nodule de régénération


cirrhotique

2
A droite, une bande de fibrose renfermant quelques leucocytes, des néoductules
biliaires et des vaisseaux (coloration hématoxyline-phloxine-safran)
(Infl48)

La vascularisation intrahépatique est profondément modifiée, le flux sanguin passant


essentiellement dans les bandes fibreuses par développement d'une circulation
collatérale et plus difficilement dans les capillaires sinusoïdes (d'où une diminution de
la perfusion hépatocytaire).