Vous êtes sur la page 1sur 8

UNIQUEMENT

www.monquotidien.fr PAR
Second cahier ABONNEMENT

lundi
25
ISSN 1258 - 6447 ISSN 2491 - 5890 On en apprend tous les jours !
février
Pour les 10-13 ans : 10 minutes de lecture chaque jour - 0,70 euro 2019
n° 6744 – 6745

NUMÉRO PHOTOS

Concours de photos sous-marines

À la découverte

© Ocean Art/Greg Lecoeur


de la vie aquatique
Ce phoque gris a été photographié par le Français Greg Lecœur, au large de Nice (Alpes-Maritimes). L’image a gagné le 1er prix dans la catégorie «eau froide».
page 2 • Lundi 25 février 2019 – second cahier (2/2)

Concours de photos sous-marines

CHASSE AMOUREUSE
Au large de l’île de Palawan,
aux Philippines (Océanie), en 2017

D
eux raies mâles de l’espèce
mobula tournent autour d’une
femelle dans les eaux chaudes
des Philippines. Cette image, réalisée
par le Britannique Duncan Murrell,
a remporté le grand prix du 7e concours
de photos sous-marines organisé cha-
que année par le magazine en ligne
Guide de la photo sous-marine. «La
rencontre avec ces animaux était
incroyable, raconte le photographe sur
le site de la compétition. J’avais obser-
vé plusieurs fois cette espèce de raie,
souvent près de requins-baleines que
je photographie depuis plus de 10 ans.
Mais je n’avais réussi qu’une fois à les
approcher. Le jour où j’ai pris cette
photo, les raies tournaient près de la
surface, comme dans un ballet. Puis,
l’une d’elles s’est approchée et s’est
frottée contre moi. J’étais très surpris
par son audace, c’était comme si elle
me faisait la cour* ! Il est aussi possible
qu’elle ait été attirée par son reflet dans
mon masque : elle est venue directe-
ment vers mon visage. En étudiant
toutes mes photos, des spécialistes ont
UNIQUEMENT PAR ABONNEMENT

identifié la femelle à gauche, à cause

© Ocean Art/Duncan Murrell


des traces de morsures sur ses ailerons,
sûrement infligées par des mâles. C’est
la rencontre la plus intime avec des
animaux sauvages que j’ai vécu.»

*Ici, charmer.
UNIQUEMENT PAR ABONNEMENT

Concours de photos sous-marines

LIMACE DES MERS


À Bremsnes, en Norvège (Europe),
au printemps 2012

C
e drôle d’animal est un «nudibranche».
Appelé aussi «limace de mer», c’est
un mollusque* sans coquille. Cette image
a remporté la 2e place de la catégorie «nudibran-
che». «Je l’ai réalisée dans un banc d’algues près
du port de Bremsnes, explique le Norvégien Fre-
drik Ehrenström sur le site du concours. Le prin-
temps est la période où des nudibranches se ras-
semblent sur les côtes de Scandinavie**. On peut
alors observer sur des algues des spécimens adul-
Lundi 25 février 2019 – second cahier (2/2) • page 3

tes, mesurant entre trois et quatre centimètres,


ainsi que leurs œufs, regroupés en forme de rideau.
J’ai pris cette photo quand l’une des limaces de

© Ocean Art/Fredrik Ehrenström


mer s’est relevée pour chercher quelque chose,
sans doute un autre nudibranche avec lequel s’ac-
coupler.»

*Animal au corps mou, sans colonne vertébrale.


**Région du nord de l’Europe comprenant,
ici, la Suède, la Norvège, le Danemark
et la Finlande.
page 4 • Lundi 25 février 2019 – second cahier (2/2)

Concours de photos sous-marines UN IGUANE DES MERS


Au large des îles Galápagos,
en Équateur (Amérique), en 2017

U
n iguane marin mange des algues
dans les eaux peu profondes des
Galápagos, dans l’océan Pacifique.
Cette image s’est classée 4e dans la catégorie
«grand angle*». «Il n’existe qu’une seule espè-
ce d’iguane marin au monde et elle vit seule-
ment sur ces îles, explique le photographe
Andreas Schmid. J’ai voulu comprendre
le comportement de ces animaux, à la fois
rares et particuliers, en plongeant près d’eux.
Je cherchais un moyen de les approcher sans
les déranger pendant qu’ils se nourrissaient.
C’était assez compliqué : la manipulation
de l’appareil photo et l’installation des flashs
était difficile dans cette zone peu profonde.
Heureusement, j’ai trouvé cet iguane qui ne
se préoccupait pas du tout de moi et m’a
permis de faire une série de photos.»

*Ici, objectif d’un appareil photo permettant


une vue plus large que l’œil humain.
UNIQUEMENT PAR ABONNEMENT

© Ocean Art/Andreas Schmid


UNIQUEMENT PAR ABONNEMENT

Concours de photos sous-marines

UNE ÉPAVE IMMENSE


Dans la mer Rouge, en Égypte
(Afrique), en septembre 2018

U
n plongeur explore l’épave
du Million Hope, un navire
grec ayant coulé le 20 juin
1996. Cette image a remporté une
mention spéciale dans la catégorie
«grand angle». «À cause de la proxi-
mité du récif*, il est difficile pour les
bateaux de déposer des plongeurs
à cet endroit, explique le photogra-
phe français Fabrice Dudenhofer.
Il existe donc très peu de photos du
Million Hope. Ma compagne et moi
avons débuté l’exploration par la
poupe**, puis nous sommes remon-
tés vers l’étrave***, à une vingtaine
de mètres de profondeur. L’eau était
claire et il y avait peu de courant. Les
conditions étaient excellentes pour
réaliser cette image. Cette épave est
la plus grande de la mer Rouge près
Lundi 25 février 2019 – second cahier (2/2) • page 5

de laquelle j’ai eu l’occasion de plon-


ger. Je voulais absolument photo-
graphier sa proue*** avec un plon-

© Ocean Art/Fabrice Dudenhofer


geur à côté afin de montrer sa taille.
Je ne me suis jamais senti aussi petit
que lorsque j’ai pris cette photo !»

*Rocher ou groupe de rochers.


**Arrière d’un bateau.
****Avant d’un bateau
(appelé aussi proue).
page 6 • Lundi 25 février 2019 – second cahier (2/2)

Concours de photos sous-marines

GÉANTES DES MERS


Au large de l’île de la Réunion (un département
français dans l’océan Indien), en septembre 2018

U
ne baleine à bosse nage près du port
de Saint-Gilles avec son petit. Cette
image est la gagnante dans la catégorie
«grand angle». «J’imaginais une photo comme
celle-ci depuis un moment, explique son auteur,
François Baelen. La baleine était calme et immo-
bile au fond de l’eau alors que son baleineau
jouait à la surface. C’était le sujet idéal. J’ai pré-
venu mon ami (à gauche) que j’allais plonger
en apnée* près de la caudale** du cétacé,
15 mètres plus bas. Je voulais qu’il fasse la même
chose quelques secondes plus tard. Par chance,
le baleineau a posé lui aussi pour la photo !
Il existe beaucoup d’images de baleines à la Réu-
nion, très souvent prises de face ou de profil. Je
voulais changer un peu, en photographiant celle-
ci de dos et montrer ainsi la taille de ces gigan-
tesques animaux. Sur ma photo, l’énorme nageoi-
re caudale de la baleine occupe tout le premier
plan et l’œil est ensuite attiré au loin par le minus-
UNIQUEMENT PAR ABONNEMENT

cule plongeur et le baleineau (qui pèse quatre

© Ocean Art/ François Baelen


tonnes*** !). J’ai toujours été un amoureux des
fonds marins. Chaque balade en mer et chaque
plongée sont uniques. On est toujours surpris !»

*Sans respirer.
**Ici, queue.
***1 tonne = 1000 kilos.
UNIQUEMENT PAR ABONNEMENT

DES AMIS UTILES Concours de photos sous-marines


Au large des îles Ishigaki, au Japon (Asie),
le 24 mars 2017

C
ette photo d’un poisson-clown abri-
té par une anémone a reçu une men-
tion spéciale dans la catégorie «por-
trait». «Ce n’est pas courant de tomber
sur ce type d’anémone blanche, raconte l’Ita-
lien Matteo Visconti, auteur de la photo.
Le contraste entre sa couleur et celle
du poisson-clown a attiré mon attention.
Il était superbe. Ces deux êtres vivants sont
un bon exemple de collaboration. Le poisson
défend l’anémone face à certaines espèces
qui veulent la manger et les tentacules veni-
meuses* de l’anémone le protègent des pré-
dateurs**. À travers mes photographies, j’es-
saie de montrer à quel point notre planète
est belle, afin d’encourager les gens
à en prendre soin.»

*Qui a du venin (poison).


**Animal qui en chasse d’autres
pour se nourrir.
Lundi 25 février 2019 – second cahier (2/2) • page 7

© Ocean Art/Matteo Visconti


LA QUESTION Tu as une question à poser ? Envoie-la à f.dufour@playbac.fr
{ POURQUOI ON EN PARLE } { IL RÉPOND }
Tempêtes - Depuis 2016, la sonde Juno, appartenant à la Nasa Sébastien Derriere, astronome
(l’agence spatiale américaine), étudie Jupiter. Elle envoie adjoint à l’Observatoire de
régulièrement des photos des tempêtes géantes s’y déroulant. Strasbourg (Bas-Rhin).
Y a-t-il des orages dans
Sonde
l’espace ?
Ici, engin spatial non habité.
Vide. «Cela dépend de
Astronome
Scientifique étudiant les ce que l’on entend par le mot
astres (étoiles, planètes...). “espace”. L’espace entre
Atmosphère les planètes, entre les étoiles,
Ici, couches de gaz est très vide. Il est impossible
entourant une planète. qu’un orage s’y déclenche.»
Orbite
Ici, trajectoire courbe Atmosphère. «Cependant,
formée autour d’un astre. certaines planètes ont, comme
Particule la Terre, une atmosphère. Des
Ici, toute petite partie de événements météorologiques
quelque chose. y ont lieu. Autour des planètes
Sur Twitter : @monquotidien gazeuses que sont Jupiter
et Saturne, on note la présence
de tourbillons et de tempêtes.
Play Bac Presse SARL*,
14 bis, rue des Minimes, 75140 Paris CEDEX 03. Juno, la sonde en orbite autour d’orages : les orages déviant. Mais cela le perturbe.
ABONNEMENTS : MON QUOTIDIEN -
60643 CHANTILLY CEDEX de Jupiter, a récemment magnétiques. Ils sont C’est ce que l’on appelle les
TÉL. : 0825 093 393 (0,15 € TTC/MIN)
FAX : 03 44 62 80 88 ABO.PLAYBAC@EDIIS.FR observé des points lumineux provoqués par l’activité orages magnétiques. Ils sont
Dir. de la publication : J. Saltet – Dir. de la diffusion dans l’atmosphère. Il s’agit du Soleil. Cette étoile émet à l’origine des aurores boréales
et du marketing : M. Jalans – Réd. en chef : F. Dufour
– Réd. en chef adjoint : S. Courtieux – Réd. en chef technique : probablement d’éclairs. des particules. Le champ et australes (des voiles de
N. Ahangama Walawage – Secrétaire de rédaction : V. Petit –
Rédaction : A. Tariel, D. Viaud ( La question) – Iconographe :
S. Courtieux – Dessinateur : Berth - Correctrice : H. Soula
Cela prouve que des orages magnétique (une sorte de couleur visibles dans le ciel).
– Médiateur des lecteurs : Wolfgang - E-mail :
monquotidien@playbac.fr – Fabrication/routage : M. Letellier,
y surviennent.» bouclier invisible entourant Jupiter et Saturne aussi sont
S. Parot – Abonnements : F. Vadivelou – Créa. promo. : A. Sueur
– Partenariats : M. Duprez (m.duprez@playbac.fr) CIC : 30066
la planète) de la Terre nous parfois frappés par ces orages
10808 00010601001 31- *gérant Jérôme Saltet. Groupe Play Bac,
François-Jérôme, Financière G. Burrus.
Soleil. «Il existe une 2e sorte protège de ces particules en les magnétiques.» D. Viaud
Dépôt légal : novembre 1994. Commission paritaire : 0920C87062.
C. de direction : F. Dufour, J. Saltet, M. Jalans.
Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées
à la jeunesse. Imprimerie : SIEP. Origine du papier : Suisse. Combien de kilomètres séparent le Soleil de la Terre ?
Taux de fibres recyclées : 85 %.
Eutrophisation : Ptot 0.006 kg/tonne.
150 millions de kilomètres.
PUBLICITÉ